Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#576 20/11/2013 21h26 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   56 

la péréquation tarifaire se ferait alors sur la taxe et non sur le prix, non?

mais la péréquation tarifaire sur le prix existe depuis longtemps: réduction pour famille nombreuse, pour étudiant, pour chômeur, pour personne agée par exemple. Et cela ne semble choquer personne à priori.
sans oublier les tarifs différents selon les périodes de l’année, les heures etc…(voir SNCF par exemple)

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#577 20/11/2013 21h28 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

christian a écrit :

C’est déjà un peu ça avec les tarifs sociaux du gaz, de l’électricité, de la cantine pour les gosses, la SNCF etc etc…

Vous avez hélas raison.

Dernière modification par placementapapa31 (21/11/2013 13h56)

Hors ligne

 

#578 20/11/2013 21h45 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   56 

dans presque tous les pays au monde, il existe des tarifs différenciés en fonction de critères spécifiques. ce n’est donc pas une "spécialité française".

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#579 21/11/2013 01h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1084 

Il est certain que ceux qui se plaignent que la fiscalité en France est complexe et incompréhensible  (et injuste car "les autres" devraient payer plus) (et ne permettant pas de comprendre pour quoi on paie quoi), et en même temps qui ne veulent pas essayer de la remettre à plat pour étudier si on peut la simplifier et la rendre plus compréhensible, auront du mal à être satisfaits.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#580 21/11/2013 08h32 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   69 

C dans l’air d’hier soir mercredi 20 novembre est à (re)voir sur ces thèmes


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#581 21/11/2013 08h59 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   28 

GoodbyLenine a écrit :

Il est certain que ceux qui se plaignent que la fiscalité en France est complexe et incompréhensible  (et injuste car "les autres" devraient payer plus) (et ne permettant pas de comprendre pour quoi on paie quoi), et en même temps qui ne veulent pas essayer de la remettre à plat pour étudier si on peut la simplifier et la rendre plus compréhensible, auront du mal à être satisfaits.

c’est sans doute car ils connaissent déja la maniére dont va étre remise à plat la fiscalité…. je n’ai pas le sentiment que les nouvelles lois ou reformes fiscales aillent dans le bon sens. Pourquoi cette grande réforme serait elle différente.
Je vous ai connu plus virulent lorsque vous étiez concerné par la taxation des anciens PEA °°).

Dernière modification par mercators (21/11/2013 18h44)

Hors ligne

 

#582 21/11/2013 23h20 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

(fausse manip encore, problèmes de navigateur en ce moment)

Dernière modification par placementapapa31 (21/11/2013 23h22)

Hors ligne

 

#583 21/11/2013 23h21 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=73800

Pessimisme français, et pourtant :

NATIXIS a écrit :

#1 Salaire réel et revenu réel
La France se situe dans le groupe des pays où le salaire
réel (graphique 2a),
le revenu disponible réel (graphique 2b), la masse salariale
réelle
(graphique
2c) ont augmenté le plus depuis 2002

Sur Patrick Artus :

alexsince1978 a écrit :

Vous avez bien raison de souligner qu’il faut prendre avec des pincettes les notes natixis rédigées par Patrick Artus. Il est loin d’être apolitique… et est connu pour son manque de rigueur…

Le soucis étant que ce monsieur de réseau est très repris dans challenges et la tribune… et ne publie jamais de rectification. Des économistes plus sérieux le sabre régulièrement mais ils n’ont pas son échos médiatique.

Pourriez-vous nous indiquer quelques noms ou articles de ces "économistes plus sérieux" (et apolitiques), cela m’intéresse de diversifier mes sources, et je ne dois pas être le seul ici. Merci d’avance.

Dernière modification par placementapapa31 (21/11/2013 23h39)

Hors ligne

 

#584 22/11/2013 01h41 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1084 

@PàPapa31 : Pour identifier certains à éviter, ou tout du moins à lire/écouter avec circonspection, il y a le livre Les imposteurs de l’économie, qui examine une douzaine de personnes ou groupes de personnes omniprésentes dans les média français qui les présentent comme "experts en économie", et qui questionne leur réelle expertise et leur indépendance, en décrivant par le menu leurs qualifications/expériences et leurs conflits d’intérêts.

Le chapitre 4 (intitulé ’’Les banksters") parle entre autres de Patrick Artus, et cite certaines de ses déclarations dans les médias, qui disent le contraire l’une de l’autre à quelques jours d’intervalle (oscillant par exemple maintes fois entre "la crise est finie" et "la crise s’aggrave" et vice-versa, au fil des années 2007, 2008, …).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#585 22/11/2013 14h53 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   26 

Le soucis c’est que les gens sérieux ne parlent pas de tout et n’importe quoi. L’économie est un domaine trop vaste pour l’apprécié de manière globale.

On parlait de l’investissement, je pense a Jean Louis Revet (responsable du grand emprunt au passage). Les publications sont sérieuses. Après il y a tout ce qui est étude et publications des sites institutionnelles (INSEE BDF OCDE …). Ca peut parfois être orienter mais il y a au moins le serieux de la méthodologie.

Hors ligne

 

#586 23/11/2013 02h07 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   35 

placementapapa31 a écrit :

J’ai toutefois du mal à imaginer une CSG à tranche 0%, car alors la moitié de la population française ne serait plus imposés à la CSG, en plus de n’être déjà pas imposé à l’IR.

C’est pourtant ce qui finira par arriver - même si ça n’arrive pas dès la fusion CSG/IR, avec le temps on empilera les "exonérations pour les plus modestes" jusqu’au taux de 0%. Prendre par ex. toutes les mesures récentes sur l’IR qui tendent à augmenter la taxation d’un côté du barème et à diminuer de l’autre.

L’un des "mérites" de la CSG est d’être prélevé sur les salaires à la source, donc de façon peu visible. A partir du moment où les gens réaliseront qu’ils payent, il sera politiquement difficile de ne pas distribuer des baisses d’impôt aux plus faibles revenus (et donc de taxer plus le reste).

Mais personnellement je vois au moins un gros avantage à la fusion IR/CSG : au moins on cessera de mentir en racontant aux gens qu’on ne taxe que jusqu’à "45%" en oubliant à chaque fois la CSG. On saura enfin que le taux marginal est de 60,5% (et probablement 75% une fois que ça sera rendu progressif)

Hors ligne

 

#587 23/11/2013 20h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

alexsince1978 a écrit :

Le soucis c’est que les gens sérieux ne parlent pas de tout et n’importe quoi. L’économie est un domaine trop vaste pour l’apprécié de manière globale.

On parlait de l’investissement, je pense a Jean Louis Revet (responsable du grand emprunt au passage). Les publications sont sérieuses. Après il y a tout ce qui est étude et publications des sites institutionnelles (INSEE BDF OCDE …). Ca peut parfois être orienter mais il y a au moins le serieux de la méthodologie.

Merci. Je vais aller voir JL Revet. Justement Patrick Artus s’intéresse à l’investissement ces temps-ci, ça tombe donc bien, je vais pouvoir confronter les analyses.

Vous avez un lien précis de Revet, un article à recommander?

Hors ligne

 

#588 24/11/2013 05h41 → Situation économique de la France et avenir de la France

#589 24/11/2013 20h51 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   195 

En ce dimanche

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3097_image0022234.jpg

Paru y’a quelques temps déjà.

Juste un petit sourire en ce Dimanche soir.
Remarquez le tatouage d’Angie.

…et les drapeaux sur les cabines…

Dernière modification par Miguel (24/11/2013 23h07)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#590 25/11/2013 20h11 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

alexsince1978 a écrit :

Le soucis c’est que les gens sérieux ne parlent pas de tout et n’importe quoi. L’économie est un domaine trop vaste pour l’apprécié de manière globale.

On parlait de l’investissement, je pense a Jean Louis Revet (responsable du grand emprunt au passage). Les publications sont sérieuses. Après il y a tout ce qui est étude et publications des sites institutionnelles (INSEE BDF OCDE …). Ca peut parfois être orienter mais il y a au moins le serieux de la méthodologie.

Ce n’est pas Jean-Louis Grevet, plutôt que Revet?

Dernière modification par placementapapa31 (25/11/2013 20h30)

Hors ligne

 

#591 26/11/2013 01h19 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   26 

Toutes mes excuses pour la faute sur son nom. JL LEVET

Un expert de la politique industrielle.

Ci-dessous un lien sur son dernier ouvrage en téléchargement gratuit (suffisamment rare pour être souligner):

Réindustrialisation, j?écris ton nom - Etudes - Publications - Fondation Jean-Jaurès

Un autre lien intéressant sur le simulateur de la fusion IR / CSG fait par Piketty (pour ceux qui ne connaissent pas, un économiste au PS spécialistes des institutions)

Pour une révolution fiscale

J’ai été assez surpris par les résultats… Dès que j’aurais un peu de temps, j’irais approfondir sa méthodologie

Hors ligne

 

#592 26/11/2013 19h41 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   36 

interview à l’instant sur itélé d’Agnes Verdier-Molinié, qui expliquait l’aberration de ce projet de fusion CSG-IR.
Elle a exposé clairement que les classes qui ne payent pas d’impôts sur le revenu ne paieront pas plus la CSG, et que ce manque à gagner (6 milliards, quand même) seront ponctionnés… devinez sur qui ?

Etant entendu que ces classes "défavorisées" bénéficient de tout un panel d’aides sociales qui ne sont pas inclues dans leurs revenus, et qui représentent in fine une part non négligeable de leurs ressources non soumises à prélèvements.

A qui le dites-vous chère madame : je n’ai pas de tarif social pour le gaz ou l’électricité, pas d’allocs, pas d’aides sociales au logement, pas de gratuité à la cantoche, pas droit à l’’aide vestimentaire ou alimentaire etc etc et la liste est longue ! 

Toujours plus pour les cassos, toujours plus pour les parasites, toujours plus pour les lapins qui se multiplient dans tous les coins, toujours plus pour les fainéants. Tant qu’il y aura des couillons qui paieront pour eux !

Dernière modification par christian (26/11/2013 19h42)

Hors ligne

 

#593 26/11/2013 20h24 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   15 

C’est vrai qu’on serait bien mieux entre gens de bonne compagnie à siroter un bon verre de vin en dissertant sur les meilleures stratégies pour gérer nos patrimoines.
Quant aux pauvres, au travail c’est pas compliqué (j’en ai bien un moi).
La solidarité n’est pas rentable, elle fait perdre de précieux dixièmes de points de rendement annuel.

Hors ligne

 

#594 26/11/2013 23h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1084 

christian a écrit :

interview à l’instant sur itélé d’Agnes Verdier-Molinié, qui expliquait l’aberration de ce projet de fusion CSG-IR.
Elle a exposé clairement que les classes qui ne payent pas d’impôts sur le revenu ne paieront pas plus la CSG, et que ce manque à gagner (6 milliards, quand même) seront ponctionnés… devinez sur qui ?

Je pense que ce type d’affirmation, au stade où en sont les consultations, et avec pour le moment aucun projet précis sur la table, ressemble beaucoup à un procès d’intention, et ne crédibilise guère son auteur.

Rien que le fait de faire prendre conscience à tous ceux qui paient déjà la CSG, qu’en fait ils paient déjà des impôts, que ce ne sont pas que les autres qui sont concernés, et que c’est bien légitime, ça me semblerait être quelque chose d’utile.

Bien malin qui pourrait aujourd’hui décrire précisément le contenu de ce qui sera proposé par le gouvernement d’ici quelques temps (ni quand, d’ailleurs), après avoir fait de larges consultations auprès de nombreux acteurs de notre société. On peut même imaginer des possibilités de système avec une tranche à 0% de CGS, mais suppression d’un certain nombres d’autres ’’aides’’, qui ne nécessiterait pas forcément que certains paient plus, et simplifierait beaucoup le système, en le rendant plus lisible voire plus juste dans de nombreux cas. De tels système présentent des avantages comme des inconvénients, à examiner.

Je m’interroge quand j’entends dans les média des personnes qui font de grands discours demandant des réformes, pour le lendemain n’expliquer que les inconvénients potentiels de telle partie d’une supposée réforme que d’autres auraient derrière la tête. Soit on souhaite des réformes pour améliorer les choses, et il faut accepter de mettre les arguments sur la tables, d’examiner différents scénarios, etc., soit on souhaite juste faire du loobying et tout ce qui ne va pas dans le sens de la thèse unique qu’on  défend (parfois avant même d’avoir entendu les arguments des autres interlocuteurs) est à combattre, ou éviter toute réforme.

christian a écrit :

Toujours plus pour les cassos, toujours plus pour les parasites, toujours plus pour les lapins qui se multiplient dans tous les coins, toujours plus pour les fainéants. Tant qu’il y aura des couillons qui paieront pour eux !

Vous devriez relire vos écrits, qui ne me semblent pas compatible avec notre charte de gentlemen.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#595 27/11/2013 01h37 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

christian a écrit :

Toujours plus pour les cassos, toujours plus pour les parasites, toujours plus pour les lapins qui se multiplient dans tous les coins, toujours plus pour les fainéants. Tant qu’il y aura des couillons qui paieront pour eux !

Vous savez, les couillons bon payeurs risquent de se faire de plus en plus rares.

Dernière modification par placementapapa31 (01/12/2013 19h01)

Hors ligne

 

#596 27/11/2013 05h13 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   35 

christian a écrit :

Elle a exposé clairement que les classes qui ne payent pas d’impôts sur le revenu ne paieront pas plus la CSG, et que ce manque à gagner (6 milliards, quand même) seront ponctionnés… devinez sur qui ?

Ce montant me parait bien faible : il me semble que la CSG rapporte 90 Mds. Vu que c’est à peu près une "flat tax" payée au même taux (enfin presque) par tous, je serais surpris que la moitié des contribuables ne payent que 6 Mds sur les 90 en question.

Du coup, en la rendant progressive (ce qui semble inévitable : sinon quel intérêt de la fusionner ?), la moitié des ménages qui paye la totalité des 55 Mds d’impôts sur le revenus devra aussi payer la totalité des 90 Mds de CSG. Ça risque de faire beaucoup…

Mais comme je le disais, ça aura au moins le mérite de dire la vérité sur la taxation du revenu (la CSG étant un deuxième impôt sur le revenu au prélèvement sournois)

Hors ligne

 

#597 27/11/2013 11h39 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1307 

CIB Natixis a écrit :

Le « blocage » français

Les observateurs étrangers s’étonnent de l’impossibilité apparente de mettre en place en France des politiques qui améliorent la situation structurelle de l’économie et réduisent les déficits publics. Mais il faut voir les particularités de la France, avec des blocages structurels et intellectuels sévères, par exemple :

l’obsession du soutien de la consommation rend très difficile une réforme fiscale qui taxerait davantage les consommateurs (hausse de la TVA) ; de même l’obsession du soutien de la demande de logements en a simplement fait monter les prix ;

le niveau total, en hausse, d’imposition des ménages rend très impopulaire une nouvelle hausse de la pression fiscale sur les ménages ;

la très faible profitabilité des sociétés non financières les rend très sensibles à la hausse de la pression fiscale sur les entreprises et à la faiblesse de la demande des ménages ;

− les français pensent collectivement que le partage des revenus s’est déformé en faveur des entreprises, alors qu’il s’est déformé en faveur des ménages ; ceci rend très difficile la mise en place de politiques de soutien de la profitabilité des entreprises ;

l’attachement au SMIC (salaire minimum) empêche de passer à d’autres techniques de soutien des bas salaires qui ne seraient pas à la charge des entreprises, et empêche de réduire le chômage des peu qualifiés ;

− la présence de syndicats d’insiders empêche que les négociations salariales prennent en compte la situation économique ;

− les réformes du système éducatif qui en amélioreraient la qualité se heurtent au conservatisme du monde des enseignants et de son administration.

Et j’ajouterai :
1) des politiciens professionnels qui ont peu de courage politique, veulent le pouvoir et y sont ensuite comme une poule devant une fourchette.
2) des élections trop systématiques qui empêchent des réformes impopulaires

---

Que faire à court terme en France ?

Les problèmes structurels de l’économie française sont connus : coûts salariaux élevés et  incompatibles avec le niveau de gamme de la production ; profitabilité, rendement du capital mis en œuvre, et attractivité pour les investissements très faibles ; dégradation de la qualité du système éducatif. Les réformes nécessaires (innovation, fiscalité, formation de salariés) sont connues, mais mettront, si elles sont entreprises, plusieurs années pour aboutir. D’ici là, les problèmes structurels de l’économie française continueront à faire disparaitre des entreprises (industrie peu sophistiquée en particulier), à détruire des emplois.

Au-delà des réformes structurelles, que peut-on faire à plus court terme ?

Dans le passé, la solution aurait été simple : dévaluer.

Mais aujourd’hui, il n’y a plus de marge de manœuvre budgétaire, ni beaucoup de marge de manœuvre monétaire au niveau de la zone euro.

Subventionner les entreprises industrielles peu sophistiquées, ou bas de gamme, est une mauvaise solution. Il parait donc difficile de mettre en place une politique économique qui évite la poursuite de la contraction du secteur exposé à la concurrence internationale à court terme.

Donc non seulement cela va aller plus mal en attendant des réformes structurelles, mais en plus, aucune n’est engagée, alors que même engagées, elles mettraient plusieurs années à faire effet.

Hors ligne

 

#598 27/11/2013 12h35 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   74 

Je rajouterai un gros ras le bol des entrepreneurs/artisan/prof libérales/patron d’être des pigeons.

Je rajouterai un gros problème toujours ignoré avec le communautarisme.

De plus en plus de revendications ethniques : musulman (reconnaissance de la religion dans la république, voile, ascenseur social), créoles et noir d’origine africaine (reconnaissance de la colonisation et ascenseur social ) et maintenant un ras le bol des blancs-culs ( Négationnisme des médias et politiques sur le racisme anti-blanc)

Hors ligne

 

#599 27/11/2013 12h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   74 

Et surtout un pouvoir trop présent de la presse ( acharnement sur Sarkozy et cela commence sur hollande).
Certain sujets ne peuvent être abordés de peur de la réaction de la presse

Hors ligne

 

#600 27/11/2013 12h53 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Bonjour,

J’avoue être plutôt choquée de lire de tels propos sur ce site…. J’espère que les modérateurs vont remettre un peu d’ordre dans tout cela car pour des gentlemens, je ne trouve pas ça digne du site de IH….

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech