Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#201 08/01/2017 11h47 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

je ne vois pas dans ce sujet, ni dans les autres, d’informations concernant la loi Sapin 2 votée en novembre dernier, avec son article 21bis qui donne tout pouvoir à l’état sur les assurances-vie : blocage des sommes versées de 3 mois en 3 mois renouvelable indéfiniment, fixation unilatérale des taux de rémunération.
Une (ou des) pétition nationale sont en cours contre cette main-mise sur cette épargne qui est utilisée par de nombreux "petits épargnants" pour compenser en partie les baisses des retraites.
La loi Sapin 2 a pour objet "la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique". Difficile de trouver une corrélation avec les assurances-vie. Il est vrai qu’il est de coutume de passer des textes très délicats "en douce".

Le Conseil Constitutionnel estime qu’il n’y a pas "violation du droit de propriété" puisque la mesure est limitée dans le temps : 3 mois renouvelables indéfiniment ! Curieuse définition de la limite.

Que penser de cette loi ?

NB : si ce sujet n’est pas à sa place ici, merci de le déplacer ou de m’indiquer comment faire

Dernière modification par Cumulus (08/01/2017 12h18)

Hors ligne

 

#202 08/01/2017 12h04 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Modérateur
Réputation :   1289 

Ce que vous indiquez est en fait l’article 21bis de cette loi, et a déjà longuement été discuté, par ex sur site:www.devenir-rentier.fr sapin 21bis - Recherche Google

Merci de respecter la charte, et de vous présenter sur Info - Forums des investisseurs heureux (même si ça fait un moment que vosu êtes inscrit).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#203 08/01/2017 12h20 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Merci, j’ai corrigé le n° de l’article et m’occupe de ma présentation, je croyais l’avoir faite.

Hors ligne

 

#204 10/01/2017 08h31 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   79 

Bonjour,

Fortunéo Vie, n°9,décembre 2016 page 13 a écrit :

La durée de ce blocage est limitée à 3 mois dans la limite de 6 mois maximum.

J’aurais tendance à les suivre et donc à ne pas m’inquiéter outre mesure de cette mesure.

Bien à vous,


Dooffy

En ligne

 

#205 10/01/2017 09h53 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

le texte est ici : loi Sapin 2 article 49.

- l’article 21bis a bien été remplacé par l’article 49 dans la loi votée définitivement en novembre dernier.
- il y a bien une limitation à 6 mois consécutifs, mais rien n’interdit de séparer les décisions de blocage que de quelques jours pour repartir sur 6 autres mois, la loi est totalement silencieuse à ce sujet.

Je maintiens que le risque existe et toutes les analyses non gouvernementales ou non bancaires vont dans ce sens : info ou intox ?

Hors ligne

 

#206 10/01/2017 10h26 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   228 

Cumulus a écrit :

info ou intox ?

Ni l’un ni l’autre, juste envie de vendre du papier ou du clic facilement sans effort.
C’est beaucoup plus vendeur de mettre en titre "l’argent que vous ne reverrez plus jamais" que de mettre "vos économies qui seront partiellement bloquées, pour une durée réduite".

Aucune inquiétude de ce coté pour ma part.
La baisse de rendement m’embête davantage wink


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#207 08/02/2017 09h25 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   87 

La question bête du jour : est-ce que les fonds euros pourront, dans quelques années, remonter ? Ou est-ce que leur chute est inexorable au point d’atteindre un jour un rendement totalement nul ?

Hors ligne

 

#208 08/02/2017 10h43 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Les fonds euros fournissaient de bons rendements car les assureurs détenaient des obligations avec des coupons / taux élevés. Au fur et à mesure qu’elles sont arrivées à échéance ou ont été revendues, elles ont été remplacées par de nouvelles obligations avec des taux plus bas (cf les taux d’emprunt des Etats) d’où une baisse du rendement des fonds euros.
Difficile de dire si / quand on reviendra dans un environnement favorable aux fonds euros.


Parrainages : Yomoni (code JEREMY07) --- WeSave (code TO4431) --- ING Direct (code KWZAXFB)

Hors ligne

 

#209 08/02/2017 10h55 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   393 

Oui, si les taux remontent lentement (et c’est loin d’être impossible) … ça peut bien se passer !

Hors ligne

 

#210 24/03/2017 01h09 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Dans ce cas il faudra mieux etre investi dans de petits fonds euros assez recents tel que celui de spirica qui pourront plus rapidement renouveler leur portefeuille
Tant que les taux baissent par contre il vaut mieux etre dans de vieux paquebots qui detiennent de vieilles lignes a coupon eleve et qui ont des reserves importantes (les mises en reserve de spirica sont casi nulles)

Hors ligne

 

#211 24/03/2017 09h55 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   62 

Je dirais que c’est a priori suicidaire d’être dans un fonds qui a pratiquement que des obligations récentes. La valeur de ces obligations vont s’effondrer, et les "reserves" que l’on parle sur les fonds euro sont si élevés parce qu’il y a une plus value latente importante sur les anciennes obligations avec des rendements bien plus grands. En facial il n’y aura aucune perte de capital ni meme de rendement si on laisse son argent, mais la remontée des taux risque de mettre les assureurs sous pression au niveau des liquidités disponibles. Il faut s’attendre a voir des restrictions sur les retraits en assurance vie sur le fonds euro dans les prochaines années. La loi sapin 2 le permet d’ailleurs.

Et c’est tant mieux, dans la configuration actuelle, mieux vaut garantir le capital de tout le monde.

Hors ligne

 

#212 24/03/2017 11h45 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Je pense que c’est surtout une question de flux (relativement à l’encours).

En cas de hausse des taux, si les flux de cotisations sont positifs, il est effectivement plus favorable d’avoir un fonds relativement récent (ie petit) comme cela le réinvestissement à un taux plus élevé aura un effet sensible sur le rendement moyen du portefeuille. Sur un vieux paquebot, les nouveaux flux n’auront qu’un impact marginal (mais positif).

A contrario, si les flux sont négatifs, effectivement dans ce cas un fonds récent risque de devoir matérialiser des moins-values latentes ce qui sera défavorable au rendement. Un fonds plus ancien avec un bon stock de plus-values sera moins impacté.

Tetrapil

Hors ligne

 

#213 24/03/2017 15h04 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Oui exactement
dans un environnement stable de remontee des taux due à une amelioration de l’economie (ce qui se passe aux US actuellement), les encours de l’assurance vie devraient progresser et un fonds recent pourra moyenner ses rendement a la hausse plus rapidement qu’un gros fonds.
Mais si la remontee de taux est liee a une instabilite politique, par exemple, les flux risquent d’être negatifs surtout depuis la loi sapin. Et la il vaut mieux etre investi dans le mastodonte.
Finalement c’est peut etre la loi Sapin qui va creer le chaos !

Hors ligne

 

#214 31/05/2017 04h08 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Les assureurs ont la volonté de se débarrasser le plus possible des encours sur fonds euro , ils préfèrent encaisser les frais de gestion sur les UC et n’ont plus à exercer le cœur de leur métier la gestion du risque puisque ça sera l’épargnant qui subira la perte (+les frais de gestion ).

J’ai plus confiance en l’avenir des fonds euro qu’en le marché actions dans les 10 ans à venir puisque le fonds euro c’est l’assureur qui doit veiller son intérêt en même temps que celui du fonds.

Par contre on peut avoir un problème sur des fonds euro sur contrat ancien et plus commercialisé qui offre des rendements honteux  de l’ordre de 1% et qui vont baisser de plus en plus.

Je pense que si tout se passe comme prévu on aura la moyenne des fonds euro qui va péniblement être autours de 1% d’ici 2020 et ensuite le temps que les taux remontent.

Ensuite nous auront une stagnation entre 0.5 et 1% pendant quelques années et puis 2 solutions :

1/scénario sauce japon est la ben le fonds euro va peu a peu disparaître car il rapportera rien ou genre 2 ou 3 points de base .

2/scénario rose le fonds euro remontera un peu mais ne retrouvera jamais totalement sa splendeur.

3/( scénario que j’imagine le gouvernement et les assureurs vont magouiller pour faire en sorte que le fonds euro ne rapporte pas zéro mais presque rien pour pousser les gens a prendre des actions de force au mépris des intérêts des épargnants parce prendre des actions faut acheter au bon moments sinon on finit rincé et ce n’est certainement maintenant à ces prix ).

Hors ligne

 

#215 31/05/2017 12h49 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Modérateur
Réputation :   1289 

Je ne suis pas d’accord avec le précédent message sur plusieurs points.

J’ignore quel sera le rendement des fonds euros dans les années futures, même s’il est très probable qu’il évolue pendant quelques années encore plutôt à la baisse qu’à la hausse.

Je déplore que certains fonds euros anciens rapportent si peu … mais les épargnants qui les ont choisis ont lors de ce choix fait une erreur, et sans doute n’étaient-ils alors pas bien informés (ces pratiques sont connues et dénoncés, par ex par "Le Revenu", depuis plusieurs décennies) (et avant, il y avait des pratiques encore bien pires, avec les frais précomptés), donc ils récoltent aussi un peu ce qu’ils ont semé…

Je ne suis pas d’accord pour accuser à tord et à travers les assureurs, ou le gouvernement (ou l’État), en leur attribuant des "fautes" qu’ils n’ont nullement commises (et qu’ils ne "magouillent" pas) :
   - les assureurs n’empêchent personne de placer son argent sur un fond euros;
   - les assureurs ne vont pas "se débarrasser le plus possible des encours sur fonds euro", mais vont juste le rémunérer au niveau normal qu’il est possible de rémunérer ce produit;
   - les assureurs répercutent, au niveau des caractéristiques associées à leurs fonds euros, les coûts que ces fonds leur génèrent, en particulier l’obligation (réglementaire, dont le rôle est de protéger … le client) de disposer d’assez de fonds propres pour être en mesure de garantir leur valeur à long terme, qu’ils n’ont pas avec les UC;
   - les assureurs ne peuvent pas faire de miracle, et grassement rémunérer leurs fonds euros, lorsque les taux d’intérêts sur le marché sont aussi bas qu’actuellement;
   - il me semble absurde de croire qu’un complot viserait à "faire en sorte que le fonds euro ne rapporte pas zéro mais presque rien pour pousser les gens a prendre des actions de force au mépris des intérêts des épargnants parce prendre des actions faut acheter au bon moments sinon on finit rincé et ce n’est certainement maintenant à ces prix", car pour ma part je pense que
    1) il est de l’intérêt réel et objectif de pas mal d’épargnants d’être investi en partie sur des actions (leur rendement à long terme bat historiquement celui de toutes les autres classes d’actif);
    2) c’est donc bien le rôle des assureurs de motiver leurs clients à investir (dans le propre intérêt de ces clients) sur des actions une partie de leurs avoirs, celle sur laquelle les clients ont un horizon de placement très long (conseiller à un père de placer l’argent économisé pour son bébé nouveau né sur un livret A -ou même sur un fond euro- est aussi absurde que conseiller à quelqu’un qui s’inscrit à un cours de natation de ne jamais mettre la tête dans l’eau); 
    3) mieux vaut pour quelqu’un qui ignore tout des actions que leur gestion soit déléguée à quelqu’un qui sait un peu mieux;
    4) ça ferait plutôt du bien à l’économie en général (donc au chômage, et ça serait sans doute dans l’intérêt général) si une fraction même limitée des fonds actuellement sur des fonds euros s’investissait en actions de sociétés en développement (start-up, TPE, PME, PMI, ETI) en France (ceci sans oublier que ces classes d’actifs ont rapporté plus que ceux sur des big cap, dans le passé);
    5) le rendement des fonds euros ne résulte pas d’un complot, mais du rendement réel que les assureurs arrivent à obtenir sur le marché : ni les assureurs ni le gouvernement ne pourraient bien longtemps le tirer vers le haut;
    6) les seules personnes que je connais qui ont "fini rincé" suite à des investissements en actions ont commis de très grosses erreurs : absence de diversification, prise de risque trop élevée (par ex. investir de l’argent dont on a besoin à court terme, investir tout son patrimoine sous prétexte qu’on a gagné les derniers mois), choix des titres sans comprendre, etc. Un randonneur qui traverserait à pied une auto-route, tout seul, et sans regarder s’il y a du trafic, finirait aussi souvent "rincé", et pourtant il existe bien des manières de randonner avec une bonne sécurité.
   
Par ailleurs, une partie de ce que vous appelez la "splendeur" (passée) des fonds euros est juste la conséquence mécanique du contexte, de baisse des taux, dans lequel on a été depuis quelques dizaines d’années (il y a 40 ans, j’ai acquis à l’émission une obligation (équivalent AAA) qui affichait un taux proche de 15%). Une telle baisse des taux offre à un produit comme le fond euros des conditions de marché très favorable. Des taux bas, ou relativement stables, comme actuellement, et sans doute à l’avenir, en offre des moins favorables. Mais le produit "fond euros" n’en reste pas moins intéressant pour pas mal d’épargnants.

J’ajoute qu’il n’est pas forcément certain, ni souhaitable, que les taux remontent très fortement. Une situation stable, avec une inflation vers 2%, et des taux un peu au dessus, est sans doute ce qui offrirait un contexte monétaire approprié à l’avenir (et c’est largement le genre d’équilibre que les banques centrales recherchent).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#216 31/05/2017 13h05 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   33 

GoodbyLenine a écrit :

- les assureurs n’empêchent personne de placer son argent sur un fond euros

Plus que discutable. Plusieurs exigent désormais qu’un pourcentage du versement soit investi en UC. Un peu à titre de test, j’ai essayé d’abonder un contrat Apicil de 2007 de 1000 euros en novembre dernier. Ça a pris deux mois et a nécessité l’envoi d’un recommandé ("votre refus d’une imputation au fonds en euros ne me semble pas conforme au contrat").

Le moins qu’on puisse dire est qu’ils dissuadent très activement.

Hors ligne

 

#217 31/05/2017 14h54 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Banni
Réputation :   544 

GBL a raison, jusqu’à un certain point, quand il présente les assureurs :
- comme des acteurs rationnels cherchant à gérer au mieux une situation difficile (période prolongée de taux bas)
- plutôt que comme des prédateurs ou des malhonnêtes qui cherchent exclusivement leur propre intérêt, en oubliant celui de leurs clients (les assurés).

Cela étant, pour  avoir bien connu ce milieu de l’intérieur et de l’extérieur à haut niveau, les dirigeants des compagnies d’assurance-vie ne sont pas des modèles de vertu (j’agissais surtout dans  l’assurance dommage plutôt que vie, pour être en paix avec mes principes) .

Plutôt que des malhonnêtes, ce sont surtout des cyniques et/ou des paresseux parasites, qui ont longtemps très bien vécu dans un contexte d’argent facile:
-  baisse continue des taux d’intérêt depuis 1980, ce qui crée des plus-values latentes
- avantages fiscaux injustifiées (IR et impôt successoral) que le législateur leur a donnés, grâce à leur lobbying. Ces avantages rendent (rendaient) l’assurance-vie très attractive et permet aux assureurs-vie de prélever des frais conséquents.

Si Macron supprime vraiment ces avantages fiscaux pour les nouveaux versements ou si les taux très bas persistent et détruisent l’intérêt des fonds en euro et que les assurés refusent le risque des unités de compte, la médiocrité des assureurs-vie deviendra très apparente.
Mais bon, ils n’ont pas encore perdu la partie et il ne faut pas sous-estimer la force de leur  lobbying.

Dernière modification par parisien (31/05/2017 14h56)

Hors ligne

 

#218 31/05/2017 15h11 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Alors comment expliquer que certains versement en totalité sur le fonds euro soit refusés si le montant est considéré comme élevé?
Comment expliquer que pendant les entretiens avec les clients les vendeurs des contrats poussent les épargnant à prendre massivement des Uc avec des promesses de rendements intenables en les faisant stresser sur l’avenir du fonds euro qui ne rapportera plus rien ?

Les contrats qui ne sont plus en commercialisations personne n’en parlent les publications de rendements n’apparaissent nulle part sauf sur le compte rendu annuel du client en courrier privé.
Et puis certains contrats offrent des rendements déjà honteux et sont toujours en commercialisation  crédit agricole et banque postale par exemple entre 1.25 et 1% c’est juste une blague après les prélèvements sociaux etc ,il vaut même  mieux avoir un livret A ou un Pel (selon la date d’ouverture )

Apres chacun peut avoir son avis sur la question mais pour stimuler l’économie le gouvernement veut clairement que il y’ai bcp plus d’investisseurs en actions puisque en France l’immobilier puis le fonds euro ont la majorité du "" gâteau"" niveau placements.
Le seul souci c’est que ça sert a rien de surpayer un actif juste pour acheter quelque chose par défauts.

quelqu’un qui a placé son argent avant la crise des subprimes a perdu de l’argent en utilisant une Uc actions puisque chacun sait ici que les fonds font moins bien que les indices de référence qui ont eu une performance positive certes mais modestes entre les 2 points hauts.
Donc après avoir enlevé les frais interne au fonds + les frais de gestion + les prélèvements sociaux on se rend compte que la performance est inférieure au fonds euro voir nulle.
(on perd environ 1% par an sur une Uc sauf les meilleurs contrats en ligne qui sont entre 0.5 et 0.75)

Si la personne avait attendu un peu la par contre on a une plus value confortable, et pas forcement besoin d’attendre un crash a la 2008 hein , on a eu 2011/2012 et 2015 puis 2016 ou y a eu des moments pour se placer alors franchement si les assureurs avaient a cœur les intérêt du clients … ça se saurait lol.

Oui les vieilles obligations permettent encore d’avoir du rendement elles sont déjà dans le portefeuille de l’assureur je sais comment ça marche mais je persiste la aussi on ne retrouvera jamais des rendements supérieurs au obligations longs terme une fois le stock de vieilles obligations épuisés.

On aura le mécanisme inverse ce qu’il y a eu jusqu’à présent on était au dessus du rendements des obligations grâce au vieilles obligations ben après on sera tjrs en retard a cause des vieilles obligations ( celle souscrite après la baisse des taux )

Et pour le moment les taux ne peuvent pas remonter tant que ça ne les arrange pas sinon ça sera une flambée des dettes ( par exemple  la gestion de la dette aux Usa va être intéressante a suivre, je penche sur une forte inflation pour qu’il règle la question mais encore faut-il qu’ils y arrivent …)

Hors ligne

 

#219 31/05/2017 15h58 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Modérateur
Réputation :   1289 

Galessin a écrit :

Alors comment expliquer que certains versement en totalité sur le fonds euro soit refusés si le montant est considéré comme élevé?

Comme assuré, détenant un peu de ce qu’il y a dans ce fond €uro, qui comporte pas mal de réserves, je suis bien content que l’assureur refuse certaines souscriptions de gros montant, qui ne feraient que diluer ma participation, en particulier le montant des réserves détenues (et constituées grâce aux anciens assurés).

J’en suis même à préférer les fonds €uros avec des frais sur versement, plutôt que des fonds €uros sans aucun frais (où l’absence de frais est en fait subventionnée par les frais sur encours de tous les assurés), car je ne souhaite pas que les réserves, que j’ai contribué à accumuler pour assurer la pérennité à long terme du fond euros, ne profitent à quelques opportunistes qui placent juste de grosses sommes (éventuellement empruntées à taux bas) pour des durées bien plus courtes.   

Galessin a écrit :

Comment expliquer que pendant les entretiens avec les clients les vendeurs des contrats poussent les épargnant à prendre massivement des Uc avec des promesses de rendements intenables en les faisant stresser sur l’avenir du fonds euro qui ne rapportera plus rien ?

Les vendeurs argumentent en partie dans leur propre intérêt (je suppose qu’ils gagnent plus en plaçant des UC, pour un montant donné investi par un assuré, parce que leur employeur y gagne plus aussi) et en partie dans l’intérêt du client (qui a sans doute de meilleures perspectives long terme en n’utilisant pas seulement le fond €uros).

Galessin a écrit :

Les contrats qui ne sont plus en commercialisations personne n’en parlent les publications de rendements n’apparaissent nulle part sauf sur le compte rendu annuel du client en courrier privé.
Et puis certains contrats offrent des rendements déjà honteux et sont toujours en commercialisation  crédit agricole et banque postale par exemple entre 1.25 et 1% c’est juste une blague après les prélèvements sociaux etc ,il vaut même  mieux avoir un livret A ou un Pel (selon la date d’ouverture)

Les rendement de ces contrats sont publiés à certains endroits (par des journalistes, ou des blogueurs, quand des assurés concernés fournissent les infos), mais il est vrai que les assureurs concernés ne font guère d’effort pour diffuser ces informations.

Ca vous semble anormal qu’il n’y ait pas de publicité pour un produit qui n’est plus commercialisé ? A votre avis, qui paie la publicité ?

Rien n’empêche les clients ayant des contrats avec des "rendements honteux" de cesser d’alimenter leurs contrats, voire de les clôturer. Encore faudrait-ils que ces assurés s’informent (c’est pas si difficile, par ex avec notre forum ou divers blogs ou journaux) et cherchent un meilleur contrat. Si je vend des produits (considérés par certains comme) assez médiocres, mais que mes clients en redemandent, devrais-je avoir honte et arrêter ?

Hé oui, le temps où les fonds euros permettaient d’avoir un très bon rendement (notons qu’il y a toujours eu une différence entre les bons et les mauvais fonds €uros), pour en même temps ne prendre aucun risque et avoir une bonne liquidité  (c’est du moins ce que les assurés croyaient, et Sapin2 a mis en évidence que c’était pas si clair) et une fiscalité favorable (pas forcément justifiée par l’utilité de ce placement au regard de l’intérêt général), en d’autres termes le lait et le beurre et la crème et la crémière en prime, semblent révolus (au moins pour quelques années).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#220 31/05/2017 16h23 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Je n’ai pas dit qu’il était forcément mal de mettre un stop sur les gros versements mais c’était pour dire que les fonds euro n’arrangeaient plus les assureurs.

Ils préfèrent que les clients portent eux le risque en se servant du contexte un peu spécial sur les taux pour pousser les clients, et aujourd’hui les rendements sont faibles en matière de dividendes et de potentiel d’appréciations sur le long terme.

Si on est long terme on peut se permettre d’attendre que le rendement des dividendes moyen du CAC remonte un peu par exemple et ne rien faire sur le long terme on sera gagnant.

Ne se placer n’importe comment pas une bonne idée .
Quand on veut faire un bon achat il faut toujours être bien renseigné sinon bah on se fait un peu avoir.
Il me parait IMPOSSIBLE qu’il n’y ait aucun créneau pour se placer correctement dans les années à venir.

Entre 2008 et maintenant y a eut plein de bons moments pour se placer et forcement yen auront d’autres mais sur les plus hauts historiques moi j’y vais pas pour du long terme en tout cas pour spéculer et faire quelques % ok mais l’assurance-vie n’est pas adaptée à ça ( cours inconnu).

La plupart des gens ne connaissent rien à leur contrat parce que qu’ils ont décidé que c’était compliqué ça les intéressait par où qu’ils avaient peur, peu importe la raison.
Beaucoup de contrat est laissé quasi sans surveillance et si le type prend rendez-vous il se fera enfumer par le banquier ou l’assureur qui lui parlera des impôts pour le dissuader de partir ou alors ce sont des personnes âgées qui ne peuvent plus sortir pour des raisons de successions .

Il n’y a donc aucune raison de s’en faire pour les contrats pourris, et il serait bien même si le contrat n’est pas commercialisé que la compagnie communique sur L’ensemble de ses contrats on ne peut pas dire que mettre ça en ligne soit très gourmand en matière de temps et de ressources par contre ça les arrange par maïs c’est une autre histoire.

Hors ligne

 

#221 31/05/2017 16h45 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Banni
Réputation :   544 

L’assurance-vie ne devrait pas exister, car c’est non sens économique :

- le fonds en euro est porteur de risque pour les assureurs, et en période de taux bas pour les assurés aussi car l’exigence de liquidité permanente devient un danger pour tout ce système

- les unités de compte ne sont pas justifiées, car celui qui veut y investir peut le faire en direct, et le faire au travers de l’assurance-vie ne fait que rajouter une couche de frais et accessoirement un risque en plus (si l’assureur fait faillite).

Si (un grand si - car le lobby de l’assurance fera tout pour éviter cela) les avantages fiscaux de l’assurance-vie disparaissent, c’est toute l’assurance-vie à la française qui disparaitra.

Hors ligne

 

#222 31/05/2017 16h56 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   37 

Bonjour,

Ravi de votre retour parisien.

L’assurance vie est avant tout une enveloppe fiscale (optimisation au niveau des revenus et au niveau des droits de succession) et une rente pour les banques et les assureurs.

Dans le contexte actuelle des taux bas, les fonds euro sont plutôt risqués mais allez faire comprendre cela à 90% des épargnant qui ne s’intéressent pas aux sujets des placements.

Puissants lobbys + comportement moutonnier = aberration qui dure et s’entretient.
C’est comme les FCPI et FIP qui devraient être rayés de la carte mais qui 20 ans après sont toujours là.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#223 31/05/2017 17h14 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Mais le fonds euro n’est pas risqué c’est un des produit les plus sécurisé !

Cependant il y’a un problème si les taux remontent ET que les assurés retirent en même temps leur argent car les moins value latentes sur les obligations se concrétiseront a chaque ventes pour faire face au retrait.
Le système n’est pas étudié pour faire face aux retraits massifs simplement.
Une crise systémique peut très bien mettre au tapis votre compte courant ou votre livret d’épargne la banque est de toute façon elle aussi chargée en obligation d’une manière ou d’une autre.

Si les taux baissent ou restent en l’état et qu’il y’a des retrait aucun souci , pas de moins value si ça reste en l’état et plus value si les taux baissent.

Le seul vrai danger c’est la crise de confiance tout pareil qu’en 2008 si elle est associé a une remontée des taux d’où le bouton de d’urgence sur le blocage des fonds pour empêcher des moins value en cascade en cas de problème de ce type.

Mais les retrait massif je n’y crois pas parce les gens ne s’occupent pas de leurs placements en général et bcp de contrat sont bloqué par les considérations de succession impossible de sortir d’un contrat quand on peut claquer a tout moment et qu’il y’a les enfants derrière …

Hors ligne

 

#224 31/05/2017 17h21 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   37 

Galessin a écrit :

Mais le fonds euro n’est pas risqué c’est un des produit les plus sécurisé !

Cependant il y a un problème si les taux remontent ET que les assurés retirent en même temps leur argent car les moins value latentes sur les obligations se concrétiseront a chaque ventes pour faire face au retrait.
Le système n’est pas étudié pour faire face aux retraits massifs simplement.
Une crise systémique peut très bien mettre au tapis votre compte courant ou votre livret d’épargne la banque est de toute façon elle aussi chargée en obligation d’une manière ou d’une autre.

Si les taux baissent ou restent en l’état et qu’il y’a des retrait aucun souci , pas de moins value si ça reste en l’état et plus value si les taux baissent.

Le seul vrai danger c’est la crise de confiance tout pareil qu’en 2008 si elle est associé a une remontée des taux d’où le bouton de d’urgence sur le blocage des fonds pour empêcher des moins value en cascade en cas de problème de ce type.

Mais les retrait massif je n’y crois pas parce les gens ne s’occupent pas de leurs placements en général et bcp de contrat sont bloqué par les considérations de succession impossible de sortir d’un contrat quand on peut claquer a tout moment et qu’il y’a les enfants derrière …

Je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous.

A votre avis que va t-il se passer dans les prochaines années si les taux continuent à remonter et que le rendement des fonds euros continuent à baisser par l’effet d’inertie ?
Plus de flux sortants que de flux entrants sur les fonds et après avoir taper sur les réserves: réalisation des moins values.

Quel avenir pour l’assurance-vie en euros dans un environnement de taux bas ? Dans une étude dédiée à ce sujet, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) vient de donner quelques éléments de réponse, qui n’incitent guère à l’optimisme.

De 2,92% à 1,26%

Elle a en effet analysé les produits financiers « certains » que pourront espérer les assureurs grâce à leurs investissements dans des actifs à taux fixes (64% des encours à la fin de 2015).

Avec la baisse des rendements des obligations souveraines et dans l’hypothèse d’un maintien des taux proche de zéro, l’autorité estime ainsi que le rendement des actifs des assureurs « connaitrait une baisse d’environ 20 points de base par an à horizon 2025 ».

Concrètement, les performances dégagées par les portefeuilles des assureurs devraient donc passer de 2,92% en 2016, à 2,73% cette année puis chuter de manière continue jusqu’à atteindre 1,26% en 2025.

0,7% pour les assurés ?

De surcroît, il est important de rappeler que ces chiffres ne correspondent pas à ce que les assurés pourront espérer toucher. L’ACPR ne s’est penchée que sur le rendement des portefeuilles investis par les assureurs. Or, il faut déduire de ce rendement les provisions et les frais de gestion pour aboutir au taux servi à l’assuré.

A titre d’exemple et sur la base des données de 2016, on peut estimer que l’assuré reçoit 55% à 60% de la performance globale dégagée par l’assureur. En retenant les hypothèses de l’ACPR, les assurés toucheraient donc in fine 1,5% environ en 2017 avec leurs fonds en euros… et autour de 0,7% seulement en 2025, avant prélèvements sociaux.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07, ALTAPROFITS et INTERACTIVEBROKERS

Hors ligne

 

#225 31/05/2017 17h47 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

j’ai déjà dit ce qui allait se passer dans mon post d’avant et je n’ai pas changé d’avis.

Je pense que si tout se passe comme prévu on aura la moyenne des fonds euro qui va péniblement être autours de 1% d’ici 2020 et ensuite le temps que les taux remontent.

Ensuite nous auront une stagnation entre 0.5 et 1% pendant quelques années et puis 2 solutions :

1/scénario sauce japon est la ben le fonds euro va peu a peu disparaître car il rapportera rien ou genre 2 ou 3 points de base .

2/scénario rose le fonds euro remontera un peu mais ne retrouvera jamais totalement sa splendeur.

3/( scénario que j’imagine le gouvernement et les assureurs vont magouiller pour faire en sorte que le fonds euro ne rapporte pas zéro mais presque rien pour pousser les gens a prendre des actions de force au mépris des intérêts des épargnants parce prendre des actions faut acheter au bon moments sinon on finit rincé et ce n’est certainement maintenant à ces prix )

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech