Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#276 12/09/2019 13h51 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   50 

johntur a écrit :

Bonsoir,

Je n’arrive pas à trouver la fiche du fond euro exclusif de boursorama (Generali) Ce fond a légèrement augmenté pour son rendement et comporte environ 20% d’immobilier. Quelqu’un sait il ou trouver cette fiche. Je ne la trouve ni sur bourso (juste quelques lignes) ni chez generali (inconnue) ni via mes moteurs de recherche. je me demande si le seul moyen de la voir n’est pas de faire semblant d’en verser sur mon assurance vie !

Gérard

Vous pointez ici le manque de transparence de Boursorama vis à vis de son contrat Euro exclusif.

Pour ma part, j’estime que c’est un clône du fonds Netissima de Generali.

Et je me procure donc les rapports de gestion de ce contrat clône.

Ici par exemple : Rapport de gestion 31/12/2018 Netissima

Dernière modification par Franck059 (12/09/2019 14h52)

Hors ligne

 

#277 12/09/2019 13h52 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   683 

Fennec60 a écrit :

Le fin des fonds Euros…

Ca sent quand même le marronnier, avec en prime un titre racoleur et sans explication en terme de délai, qui pose juste une question. Question que vous reprenez telle une affirmation tout en vous trompant de genre.

Dernière modification par Surin (12/09/2019 13h54)


Parrain ING 80€ code JXZUFCB, BforBank, TOTAL Direct Energie

Hors ligne

 

#278 02/10/2019 20h28 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   61 

Suravenir maintenant. C’est un mouvement général, les assureurs veulent rediriger vers les unités de compte.

Je suis curieux de voir ce que feront les petits assureurs comme MASCF ou la MIF

Hors ligne

 

[+1]    #279 02/10/2019 21h31 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1795 

De quoi parlez-vous ? Pouvez-vous être un peu plus explicite (on ne peut pas lire dans vos pensées), et indiquer les sources correspondantes ?


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

En ligne

 

#280 02/10/2019 21h51 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   46 

J’imagine que Stibbons fait référence à cette actualité concernant Suravenir : ASSURANCE VIE : UN TROISIÈME ACTEUR VEUT RESTREINDRE LES VERSEMENTS SUR SES FONDS EN EUROS

Hors ligne

 

#281 02/10/2019 22h50 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   683 

Encore beaucoup de vent, "on va", "c’est en cours de réflexion", comme pour beaucoup de sujets, beaucoup d’intox, des gros titres et du creux dès qu’on entre dans le concret.


Parrain ING 80€ code JXZUFCB, BforBank, TOTAL Direct Energie

Hors ligne

 

#282 03/10/2019 12h01 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2280 

De toute façon, que les français mettent l’essentiel de leur épargne longue dans des fonds euros qui ne rapportent quasiment plus rien est ubuesque.

Donc quand bien même les assureurs poussent vers les UC pour leurs bénéfices propres, ce ne serait pas nécessairement mauvais pour les épargnants…

Hors ligne

 

#283 03/10/2019 12h11 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   46 

Je ne suis pas d’accord avec votre affirmation IH. Chacun est libre de placer son argent comme il l’entend, que les rendements soient présents ou non, que les actifs soient sécurisés ou non. C’est le libre arbitre.

Par ailleurs, peut-être jugez vous que les fonds euros ne rapportent pas aujourd’hui, mais ce n’est pas forcément le cas de tout le monde. Dans un environnement à taux négatif avec très peu d’inflation, les bons contrats en ligne offrent encore des rendements corrects sans prise de risque.

Par ailleurs, les autres actifs sont à l’heure actuelle extrêmement élevés (j’entends par là immobilier et actions), donc il ne me paraît pas forcément ubuesque de conserver des placements fonds euros en vue de futurs investissements dans ces-dits actifs lorsque ceux-ci auront éventuellement corrigés. Après corrigeront-ils ? ça nulle ne le sait, mais personne n’a la garantie qu’ils poursuivront leur hausse non plus ! Donc libre à chacun d’avoir sa stratégie, non !

Pourquoi donc tout le monde devrait-il être obligés d’être investis dans des UC actions ou immobilier très chargées en frais (hors ETF si rare) à cet instant T ?

Hors ligne

 

#284 03/10/2019 13h26 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   450 

Bonjour !

Parfois, les UC disponibles présentent tellement peu d’intérêt que, à force de fouiller la liste des possibilités, on finit par toucher le fond.  Et tout au fond, il reste …les fonds euros !

J’ai le cas, avec une AV ancienne, antique même, CEDRE de MMA. Je la garde(*) car elle est exonérée de tous droits de succession, indépendamment des 152500 € d’abattement.  Et les UC disponibles, tous gérés par Covéa ne valent pas mieux que le fond euros (en plus il faudrait transformer cette AV qui est mono-support euros).

(*) je la garde (résiduellement), mais je ne mets plus rien dedans ; cette AV vit sa vie en attendant ma mort.

Dernière modification par M07 (03/10/2019 13h27)


M07

Hors ligne

 

#285 03/10/2019 15h11 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   451 

franck71 a écrit :

Chacun est libre de placer son argent comme il l’entend
(…)
Pourquoi donc tout le monde devrait-il être obligés d’être investis dans des UC

Attention à ne pas tordre la réalité.
Personne n’est "obligé" d’avoir des UC. La liberté que vous évoquez n’inclue pas de pouvoir obliger les assureurs à fournir un produit à des conditions qui ne lui conviennent pas.
J’aimerais bien avoir la liberté de placer mon argent sur un livret en euros à 5% garantis et sans frais, mais si personne n’en propose, tant pis.

Ici les assureurs vendent un produit aux conditions qui leur semblent pertinentes. Dans la mesure où personne n’est obligé d’y souscrire, la liberté de chacun est préservée.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#286 03/10/2019 15h24 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   46 

Faith, vous déformez la réalité de mes propos et les sortez du contexte wink

Je répondais juste à l’affirmation d’IH: "De toute façon, que les français mettent l’essentiel de leur épargne longue dans des fonds euros qui ne rapportent quasiment plus rien est ubuesque."

Donc si vous avez des contrats assurance vie, si votre argent ne peut plus être sur le fonds euros, inévitablement elle se retrouve sur les UC qui sont très chargées en frais. Il n’est donc pas ubuesque de laisser son argent sur des fonds euros même à rendement faible wink Après on peut faire des retraits de son AV pour ne pas avoir à être "obligé" d’investir sur des UC, mais pour aller où ? Pour celui qui veut un capital garanti, le fonds euros reste tout de même une bonne alternative aux autres livrets. Donc tant que les fonds euros sont proposés, pourquoi ne pas en profiter ?

Hors ligne

 

#287 06/10/2019 11h43 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   208 

« Un rendement nul ne justifie pas de prendre des risques. »
— Auteur anonyme

Les banques centrales, banquiers larbiques des états, manipulent les taux pour les maintenir en dessous de ceux qui résulteraient de la loi de l’offre et de la demande.

Après le Japon (2001), le Royaume-Uni (2008), et les États-Unis (2008) la Banque Centrale Européenne a mis en place, à partir de 2015, un programme de Quantitative Easing (rachat de dette d’État), inaugurant ainsi en Europe la « répression financière » qui consiste à fixer, par ces rachats, le taux de la dette à un niveau artificiellement bas.

Les finances des états européens, s’en trouvent améliorées. La charge de la dette (les intérêts versés) est allégée et l’inflation bien que faible (entre 1 et 2%) réduit mécaniquement la valeur réelle de la dette.

Comme toujours en économie « There ain’t no such thing as a free lunch », il n’y a pas de repas gratuit. Il faudra bien que quelqu’un paye l’addition.

Qui seront les dindons de la farce ?
Les compagnies d’assurance et banques qui détiennent la dette d’État pour leur propre compte, les fonds de pension européens ( la retraite par capitalisation), les épargnants français qui détiennent de l’assurance-vie en euro, donc indirectement, en général, de l’emprunt d’État.

En cas de forte remontée des taux, la situation financière des compagnies d’assurance-vie va devenir intenable. Elles ne pourront faire face à l’afflux de demandes de remboursement des souscripteurs avec leurs emprunts d’État à faible taux qui auront perdu de la valeur.

Le mécanisme prévu par loi Sapin 2 ( adoptée le 8 novembre 2016), qui prévoit le blocage des fonds pour 6 mois, sera activé pour sauver les compagnies d’assurance-vie au bord de la faillite. Et entre temps, une solution sera trouvée pour les empêcher de sombrer. Probablement une nouvelle loi mettant a contribution les épargnants sur les fonds en euros, qui verront leur capital rogné.

Le taux moyen servi pour 2019 des fonds classiques en euro devrait être compris entre 1,40 et 1,50%, contre 1,67% en 2018 (nets de frais de gestion mais hors prélèvements sociaux de 17,2%). Le taux réel sera donc plutôt proche de 1,2% soit à peine le niveau de l’inflation.

Pour les liquidités, un livret A (22 950€ à 0,75% net d’impôt) et un LDD (12 000€ à 0.75% net d’impôt) me paraissent plus souples et surtout plus surs.

Je conseille donc d’arbitrer son contrat d’assurance-vie en euros pour les Unités de Compte actions ou immobilier, ou tout au moins, se promettre de rester très vigilant et réactif.

« L’assurance-vie en euros, fuyez la comme la peste ! »
— Maitre Larbi © 2019

Hors ligne

 

#288 06/10/2019 11h56 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   168 

Bonjour Larbinator

Larbinator a écrit :

Je conseille donc d’arbitrer son contrat d’assurance-vie en euros pour les Unités de Compte actions ou immobilier, ou tout au moins, se promettre de rester très vigilant et réactif.

J’entends souvent cette recommandation. Pourtant les UC sont aussi dans le contrat d’assurance vie. Du coup est on certain que, si les assureurs sont dans une difficulté telle que décrite dans votre post, leur capacité à rembourser les unités de compte ne sera pas affectée elle aussi ? Ne vaut il alors pas mieux éviter totalement l’assurance vie ?


"Ne nous soumets pas à la tentation du stock picking…" - Portefeuille et Mon blog

Hors ligne

 

#289 06/10/2019 12h03 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   50 

Je préfère de mon côté ne pas céder au catastrophisme.

Même en baisse, les taux servis par les fonds euro boostés (ou dynamiques) feront probablement (nets de prélèvements sociaux) au moins deux fois le taux du livret A.

Je rappelle ici que ledit taux du livret A devrait passer à 0,50 % au 1er février prochain.

Néanmoins, je souscris au fait qu’il faille sur le long terme davantage privilégier l’immobilier et les actions.

La part afférente à l’assurance-vie ne doit pas être la plus importante d’un portefeuille.

Dernière modification par Franck059 (06/10/2019 13h16)

Hors ligne

 

[+1]    #290 06/10/2019 13h57 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   10 

Je m’excuse par avance si ce document a déjà été partagé mais on devrait bientôt avoir l’édition 2019 de l’étude réalisée par la société Good Value for Money sur les performances et la composition de tous les fonds € de la place.
voici l’étude 2018 gmfv_2018.pdf

Hors ligne

 

#291 06/10/2019 20h48 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   105 

Très bien de rappeler ce rapport. En effet, avec la RC, PB, PBB, PRE et les plus-values latentes, il y a encore des coussins pour une dizaine d’années pour que les assureurs restent compétitifs sur les taux versus les taux réglementés. A cela s’ajoute les incitations fiscales pour les succession.
Je ne vois pas en quoi on peut déconseiller une AV en fond général.
Il faut juste comparer avec ce qui est comparable. Comparer le FG avec l’univers des UCs ce n’est pas sérieux.

Hors ligne

 

#292 06/10/2019 21h36 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   222 

Exactement. Les deux avantages d’investir en AV sont amha = les fonds euros qui font (encore?) 2 à 3 fois plus qu’un livret et (surtout) une enveloppe qui ne fait pas partie de la succession. A moins que quelque chose ne m’échappe, rien d’ubuesque à constituer une épargne sur ce support, dont tout ou partie sur les fonds euros. Ce qui n’empêche évidemment pas d’y adjoindre des UC et d’avoir par ailleurs CTO, PEA etc.

Hors ligne

 

#293 06/10/2019 23h12 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   36 

Les assureurs ne veulent manifestement plus commercialiser de contrats 100% fonds euros. Ils veulent que les assurés prennent de plus en plus d’uc. Ce qu’ils font actuellement est une campagne de communication pour inciter les assurés a arbitrer vers les UC ou la gestion pilotée.

Il n’est pas impossible que ca ralentisse la collecte voire que celle ci devienne decollecte.

Tant que les remunerations nettes sont superieures ou egales a l’inflation ou meme au taux du livret a et que les frais sont nuls a l’entree et a la sortie, le fonds euro fait sens.  Au moins pour un certain pourcentage. Toutes les UC ne sont pas bonnes a prendre - c’est une litote, il faut etre particulierement selectif. J’ai du mal a trouver du sens a prendre des sicav monetaires comme uc aujourd’hui sauf a court terme.

On n’y va pas à court ou moyen terme mais je ne vois pas comment exclure un environnement de taux bas mais positifs dans lequel les fonds euros reprendraient plus de pertinence d’ici 5 ans. Une inflation a 2% en 2023 n’est pas inimaginable.

Hors ligne

 

#294 07/10/2019 07h56 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   683 

Et moi je pense l’inverse. Si les assureurs veulent vraiment inciter à aller sur les UC, au détriment des fonds euro, eh bien ils n’ont qu’à baisser ou supprimer les frais d’entrée sur UC et pire, remettre des frais d’entrée sur les fonds euros.
La vérité est qu’ils veulent des commissions et des UC chargées en frais leur conviennent très bien.


Parrain ING 80€ code JXZUFCB, BforBank, TOTAL Direct Energie

Hors ligne

 

#295 07/10/2019 09h49 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   36 

Je suis tout à fait d’accord que les assureurs-vie poussent vers les UC pour engranger des commissions.

Cela dit, il ne faut pas négliger l’éventualité qu’ils ne gagnent plus assez d’argent avec les fonds euros(*). Ceux-ci sont sous la menace d’une remontée des taux d’intérêt qui entraînerait un krach obligataire. Je ne dis pas que ça va se produire à court terme, mais à 5 ans ça ne me parait vraiment pas impossible. Le probleme est a priori un tout petit peu technique comme toujours avec les obligations et j’avoue que je ne comprends pas suffisamment pour en juger.

Le succès du modèle AV tient beaucoup aux avantages fiscaux et successoraux de l’enveloppe ainsi qu’à la garantie en capital et la liquidité des fonds euro. Les UC c’est franchement discutable: entre celles qui ne rapportent rien et celles qui correspondent à des valeurs éligibles PEA, une bonne partie du choix n’a que peu d’intérêt. A chaque fois, il y a un petit calcul estimatif à faire si les frais sur UC coûtent plus ou moins cher que la sujétion à l’IR en cas de détention directe. La détention directe est presque toujours préférable si on est non imposable. Ce n’est pas du tout évident pour les titres éligibles au PFU de décider entre UC et CTO si on est à TMI>=30%.

En tous cas, ceci s’inscrit dans une tendance à l’érosion de l’attractivité de l’enveloppe AV. L’attractivité fiscale et successorale demeure et ce n’est pas une mince affaire en France!

(*) Un assureur n’est pas une institution caritative….

Hors ligne

 

#296 08/10/2019 17h40 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   

Linxea a écrit :

Voilà que certains assureurs sont venus prédire au début de l’automne la mort du fonds en euros. Allant même à annoncer un écroulement des rendements pour cette année.

Cette charge agressive est une posture. Car rassurons-nous le fonds en euros est bien vivant, c’est toujours la pierre angulaire de l’assurance vie. Preuve en est, les épargnants sont au rendez-vous, fidèles à un placement combinant liquidité, garantie et rentabilité avec un certain brio.

Mais ils sont lucides, sachant bien que la réduction des rendements est logique et qu’elle va se poursuivre. Ce n’est pas nouveau, les taux obligataires baissent depuis plus de quinze ans, les fonds en euros aussi. Faut-il rappeler que le rendement moyen était de 4% en 2008 contre 1,80% l’an dernier ?

Bien sûr, les conditions de marché sont aujourd’hui inédites, avec des taux obligataires négatifs sur certains titres d’État. Pour autant, le fonds en euros peut continuer à jouer son rôle d’amortisseur. Il le doit aussi, tant sa pérennité est un préalable pour envisager une diversification de son capital sur d’autres supports. Cette pédagogie est du ressort des courtiers, de la responsabilité de LINXEA.

Mais que les épargnants se rassurent, ils pourront toujours s’appuyer sur le fonds en euros en 2020. Alors, le regard droit, fixe, on rappellera aux compagnies va-t-en-guerre que d’autres ont su gérer le virage des fonds en euros avec efficacité, sans écraser les taux servis. Que les marchés financiers sur lesquels ils investissent ne se limitent pas aux obligations d’État. Que les réserves accumulées depuis près de dix ans pèsent aujourd’hui 4,30% de rendement, de quoi faire face (1) .

Surtout, que les épargnants sont libres. Nuire au fonds en euros, c’est scier non pas la branche mais le tronc de l’assurance vie. La donne est donc simple. L’épargnant attend du calme et de la pédagogie. L’épargne des Français impose beaucoup de précaution et de responsabilité de la part des assureurs. Invitons ces derniers à relire Churchill pour qui « la responsabilité est le prix à payer du succès ». Avec 1 765 milliards d’euros sous gestion (2), l’assurance vie est un joyau unique, le poumon de l’épargne en France.

A chacun de l’assumer.

(1) Source ACPR, taux à fin 2018.
(2) Souce FFA, fin août 2018.

Dernière modification par SamyInvest (08/10/2019 17h41)

Hors ligne

 

[+1]    #297 30/10/2019 10h37 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   725 

Bonjour,

comme prévu, plusieurs assureurs commencent à communiquer sur leur intention de durcir l’accès aux fonds euros et de pousser les assurés vers davantage d’UC…
Voilà un petit récapitulatif.

--

GENERALI
Nouveau dispositif de participation aux bénéfices 2019-2020.


Condition d’accès : la part de l’épargne investie en unités de compte est comprise dans l’une des échelles suivantes :
-> Supérieure ou égale à 30 % et inférieure à 40 % de l’encours total du contrat = tranche 1
-> Supérieure ou égale à 40 % et inférieure à 50 % de l’encours total du contrat = tranche 2
-> Supérieure ou égale à 50 % de l’encours total du contrat = tranche 3

Dans ce cas la participation aux bénéfices servie au titre de l’année 2019 sur le fonds euro Netissima (0,75% de frais de gestion) sera majorée dans les conditions suivantes :

-> +0,30% pour une part UC dans la tranche 1
-> +0,40% pour une part UC dans la tranche 2
-> +0,50% pour une part UC dans la tranche 3

Sous réserve de respecter ces conditions au 31 décembre 2019 et au moment de l’attribution effective de la participation aux bénéfices.
Generali précise que ce bonus ne viendrait pas impacter le rendement de base sur le fonds euro.

Idem pour l’année 2020 et sous réserve de respecter ces conditions au 31 décembre 2020 et en moyenne, sur l’année 2020, sur la base de l’épargne atteinte constatée à chaque fin de trimestre.

Pour rappel, le fonds Netissima est éligible aux opérations suivantes :
- Versements complémentaires
- Versements programmés
- Arbitrages

Ce fonds en euros est accessible sans limite de montant avec un minimum de 30% en unités de compte.

Attention, le présent dispositif s’applique du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2020 maximum mais peut être stoppé à tout moment par GENERALI.

--

APICIL
Nouvelles mesures concernant leurs fonds euro Apicil Euro Garanti


Mise en place d’un bonus de rendement en fonction de la part en UC de votre contrat

+0,20% si vous avez entre 30 et 40% d’UC
+0,30% si vous avez entre 40 et 50% d’UC
+0,40% si vous avez plus de 50% d’UC

Ce principe de bonus sera reconduit en 2020.

Plafonnement de l’accès aux fonds euro

Les fonds euro Apicil Euro Garanti et Apicil Euroflex sont désormais plafonnés à 60% sur toutes les opérations (versements, arbitrages).
Cette mesure est effective depuis le 10 octobre 2019.

Nouveauté également : on ne peut plus combiner le fonds Euro Garanti avec le fonds Euroflex pour être à 100% fonds euro.

--

SPIRICA
Plafonnement du fonds euros ALT2


A partir du 2 décembre 2019, l’investissement sur le fonds Euro Allocation Long Terme2 ne pourra excéder 50% du montant total de chaque versement, avec un plafond de 25 000 € (contre 50 000 € actuellement).

Ce plafond de 25 000 euros tiendra compte du total des sommes déjà versées sur les fonds Euro Allocation Long Terme et Euro Allocation Long Terme2, net des sommes éventuellement rachetées sur chacun des deux fonds.

--

A suivre…

Dernière modification par maxicool (30/10/2019 10h39)


Parrain BourseDirect  Yomoni  Linxea  Binck  Boursorama  Fortuneo  ENI  DirectEnergie  Igraal eBuyClub BLOG

Hors ligne

 

#298 30/10/2019 11h40 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   50 

Merci pour ces précisions.

A suivre oui car il reste aussi à voir comment réagiront Suravenir ainsi qu’Aviva et ce qu’il en sera particulièrement du fonds euro exclusif de Boursorama.

J’espère surtout qu’il s’agira de réels bonus et non pas de malus déguisés en bonus où le meilleur bonus ne donnerait au final qu’un rendement médiocre guère supérieur à ce qu’il était en 2018…

Dernière modification par Franck059 (30/10/2019 11h42)

Hors ligne

 

#299 30/10/2019 11h42 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Réputation :   30 

Je vous confirme que les assureurs qui travaillent avec certaines banques privées refusent à présent catégoriquement tous les versements à moins de 35% UC.

Hors ligne

 

#300 30/10/2019 13h40 → Fonds EUR : quel avenir pour les fonds Euros ? (fonds eur)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   172 

Je me demande si une partie de ces fonds ne va pas se détourner de l’AV et aller sur des actions en directe, comme sur les bonnes vieilles blue chip ……

A+
Zeb

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech