Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#26 02/05/2019 23h48

Membre (2011)
Réputation :   46  

Vous avez raison au sujet de l’Espagne qui a beaucoup d’atouts, mais vous oubliez l’ISF qui est particulièrement gratiné pour un rentier qui aurait un capital de 1M ou 1,5M€ comme il en est question dans la file sur le capital nécessaire pour vivre de la bourse.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 03/05/2019 09h31

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   595  

kaust2015 a écrit :

bref difficile de faire mieux que l’espagne quand je vois le tableau - niveau de vie peu eleve compare au Luxembourg ou la vie est chere. Soleil bien plus present qu’en Europe du nord - fiscalite simple sur dividende et interets - possibilite d’assurance sante abordable (pas la loi puma) et services de soins au meme niveau qu’en Europe du nord. Viva Espana…

Je confirme pour le coût de la vie, le soleil :-) et la simplicité (relative) de la fiscalité sur les revenus mobiliers.
Pour la santé, services de soins au même niveau qu’en Europe du nord oui, mais le système de santé public est saturé il faut être trèèès patient pour obtenir un rdv, ou alors prendre une assurance privée qui facture au prix fort le fait de pouvoir prendre rdv rapidement avec le médecin de votre choix. La santé n’a pas de prix, mais elle a un coût ! (La loi Puma ne concerne que les résidents français il me semble ?)

Hors ligne Hors ligne

 

#28 03/05/2019 22h00

Membre (2017)
Réputation :   20  

De plus depuis la flat tax la donne a complètement changée. Surtout pour le tableau comparant un TMI 45%.

Dernière modification par starlord72 (03/05/2019 22h01)

En ligne En ligne

 

#29 04/05/2019 07h35

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3441  

INTJ

La fiscalité change tout le temps : le soleil, lui ne change pas trop, et avec l’âge, on préfère une bonne qualité de vie et les impôts passent en second plan.

Si la Costa del Sol est si prisée par tous les retraités d’Europe, c’est simplement que la vie est très agréable là-bas. Il fait soleil, la bière en terrasse est à 2 euros avec un tapa, et l’Espagne est jolie.

Pour éviter les complications et garder un ancrage familial, les gens restent parfois résident ET résident fiscal de leur pays, tout en passant l’essentiel du temps en Espagne.

Mais le tourisme de masse fait également tout évoluer. Les prix montent, les brasseries sympas deviennent parfois un peu trop populaires… Comment sera la Costa del Sol dans dix ans ? Hum…

Hors ligne Hors ligne

 

#30 04/05/2019 09h38

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   595  

InvestisseurHeureux a écrit :

Pour éviter les complications et garder un ancrage familial, les gens restent parfois résident ET résident fiscal de leur pays, tout en passant l’essentiel du temps en Espagne.

Beaucoup de retraités dans ce cas là effectivement, ils oublient juste qu’on ne choisit pas sa résidence fiscale.
Le fisc espagnol vous considère comme résident fiscal en Espagne et donc redevable de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) dès lors que vous remplissez l’une de ces conditions :   
- Permanence de plus de 183 jours au cours d’une année civile sur le territoire espagnol
- Principaux intérêts économiques en Espagne, directement ou indirectement.-
- Présomption de résidence habituelle en Espagne, à moins d’être capable de prouver le contraire, lorsque le conjoint légal et les enfants mineurs résident en Espagne
Source: 3.1.1. Contribuyentes por el IRPF - Agencia Tributaria

Dernière modification par dangarcia (04/05/2019 09h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#31 04/05/2019 09h49

Membre (2012)
Réputation :   71  

dangarcia a écrit :

- Permanence de plus de 183 jours au cours d’une année civile sur le territoire espagnol

Savez-vous quels sont les moyens qu’utilise (ou que peut utiliser) le fisc espagnol pour déterminer le nombre de jour où vous vivez en Espagne ?
Si vous êtes soumis à l’IRPP espagnol, êtes-vous de fait soumis également à l’impôt sur la fortune (dont le seuil de déclenchement est plus faible qu’il ne l’était en France) ?
J’ai pour projet, lorsque je serai à la retraite, de passer une partie de l’année à Valence en Espagne (majoritairement en hiver) et en location.

Hors ligne Hors ligne

 

#32 04/05/2019 10h12

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   595  

Bluegrass a écrit :

dangarcia a écrit :

- Permanence de plus de 183 jours au cours d’une année civile sur le territoire espagnol

Savez-vous quels sont les moyens qu’utilise (ou que peut utiliser) le fisc espagnol pour déterminer le nombre de jour où vous vivez en Espagne ?

Via la consommation d’eau et d’electricité par exemple, en tout cas c’est de cette façon que le fisc détecte les location saisonnières illégales, de la même façon il peut savoir si vous êtes là à l’année ou ponctuellement. Je crois que c’est arrivé à des couples de retraités belges mais pas de source sûre, cela dit ça me semble plausible.

Bluegrass a écrit :

Si vous êtes soumis à l’IRPP espagnol, êtes-vous de fait soumis également à l’impôt sur la fortune (dont le seuil de déclenchement est plus faible qu’il ne l’était en France) ?

Oui (enfin, pas personnellement, je suis encore loin du seuil !) j’ajoute qu’en Espagne vous êtes tenu de déclarer votre patrimoine à l’étranger dès lors qu’il a une valeur globale supérieure à 50k€

Bluegrass a écrit :

J’ai pour projet, lorsque je serai à la retraite, de passer une partie de l’année à Valence en Espagne (majoritairement en hiver) et en location.

Si vous y passez moins de 6 mois par an vous restez résident fiscal en France, mais à Valence il fait beau 12 mois par an !

Hors ligne Hors ligne

 

#33 04/05/2019 10h24

Membre (2012)
Réputation :   71  

dangarcia a écrit :

Bluegrass a écrit :

Savez-vous quels sont les moyens qu’utilise (ou que peut utiliser) le fisc espagnol pour déterminer le nombre de jour où vous vivez en Espagne ?

Via la consommation d’eau et d’electricité par exemple, en tout cas c’est de cette façon que le fisc détecte les location saisonnières illégales, de la même façon il peut savoir si vous êtes là à l’année ou ponctuellement. Je crois que c’est arrivé à des couples de retraités belges mais pas de source sûre, cela dit ça me semble plausible.

Je compte également voyager dans d’autres pays et lorsque le logement serait inoccupé, j’envisageais de le prêter à de la famille ou à des amis.
Dans ces conditions, il y aurait des consommations d’eau et d’électricité mais je pourrais me trouver dans un autre pays (ce qui pourrait être prouvé par l’itinérance téléphonique du mobile ou les paiements par carte).

Dernière modification par Bluegrass (04/05/2019 10h25)

Hors ligne Hors ligne

 

#34 04/05/2019 10h25

Membre (2018)
Top 20 Expatriation
Réputation :   36  

dangarcia a écrit :

Oui (enfin, pas personnellement, je suis encore loin du seuil !) j’ajoute qu’en Espagne vous êtes tenu de déclarer votre patrimoine à l’étranger dès lors qu’il a une valeur globale supérieure à 50k€

Voulez-vous dire que si on achète de l’immobilier en Espagne de + de 50k, il est à déclarer dans votre pays de résidence fiscale ?

La fiscalité ne peut être qu’un élément parmi d’autres dans le choix d’une destination pour l’expatriation.
Comme j’en parlais sur ce sujet, le coût de la vie peut changer complètement les objectifs de capital nécessaire : https://www.devenir-rentier.fr/p357768#p357768

Je prends un exemple précis et connu des français : Saint-Barth ! Aucune fiscalité. Mais immobilier hors de prix. Coût de la vie très haut. Je mets de côté la taille de l’île… le risque cyclonique… éloignement de la France… bref beaucoup de critères autre que la fiscalité entrent en jeu.

Dernière modification par byann22 (04/05/2019 10h40)

Hors ligne Hors ligne

 

#35 04/05/2019 10h50

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   387  

Non. Si vous êtes résidents espagnols vous devez déclarer les biens détenus à l’étranger par classe de bien (liquide,actions, immobilier), pour chaque classe dépassant 50k€.

l’Espagne n’est pas je pense idéale pour un rentier. Trop de déclarations compliquées à faire et fisc très tatillon sur la forme, administratif très pesant à la française qui a 30 ans de retard sur les pays modernes


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

#36 04/05/2019 10h54

Membre (2018)
Top 20 Expatriation
Réputation :   36  

Mais "à l’étranger" c’est quoi ? Envoi/déclaration des infos vers votre/vos pays de nationalité(s) (passeport) ?

Dernière modification par byann22 (04/05/2019 11h08)

Hors ligne Hors ligne

 

#37 04/05/2019 10h59

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   387  

A l’étranger pour le fisc espagnol c’est en dehors de l’espagne.


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

#38 04/05/2019 11h12

Membre (2018)
Top 20 Expatriation
Réputation :   36  

Un expatrié en Espagne ayant la nationalité franco/suisse doit donc déclarer en France et en Suisse ses actifs détenus en Espagne directement ou est-ce le fisc espagnol qui transmet les infos (donc à déclarer dans un 1er temps au fisc espagnol qui transmet derrière) ?

Hors ligne Hors ligne

 

#39 04/05/2019 12h20

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   387  

Ce n’est pas cela. L’on doit déclarer au fisc espagnol ce que l’on détient à l’étranger et le fisc espagnol s’en sert pour eux mêmes, pour lutter contre l’évasion fiscale supposément.


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

#40 04/05/2019 13h38

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   595  

BulleBier a écrit :

Non. Si vous êtes résidents espagnols vous devez déclarer les biens détenus à l’étranger par classe de bien (liquide,actions, immobilier), pour chaque classe dépassant 50k€.

Exactement, merci d’avoir précisé

BulleBier a écrit :

l’Espagne n’est pas je pense idéale pour un rentier. Trop de déclarations compliquées à faire et fisc très tatillon sur la forme, administratif très pesant à la française qui a 30 ans de retard sur les pays modernes

Ah ah c’est vrai qu’il y a beaucoup de paperasse, les espagnols sont bavards même à l’écrit wink il y a beaucoup de redondances dans les formulaires, qui sont de plus assez archaïques -le design "pique" un peu les yeux-  mais au moins ça fonctionne et surtout ça ne change pas du tout au tout d’une année sur l’autre.
Et jusqu’à présent j’ai toujours reçu un accueil très aimable dans mes démarches administratives (impôts et autres).

Hors ligne Hors ligne

 

#41 07/06/2019 12h10

Membre (2018)
Top 20 Expatriation
Réputation :   36  

Bonjour,

Parmi les expatriés qui seraient dans un pays n’aillant pas de convention fiscale avec l’Irlande, pouvez-vous confirmer svp si les ETFs irlandais n’appliquent pas de retenue (autre que celle du "1er niveau" "L1TW" ) ?
Nonresident_alien_with_no_US_tax_treaty_%26_Irish_ETFs

Exemple de pays: Brésil, Argentine… (amérique latine), Costa Rica, … continent africain (Tunisie, … Mauritius…)…etc

pays avec traité avec l’Irlande

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur