Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#51 08/03/2020 19h40

Membre (2014)
Réputation :   185  

INTJ

maxicool a écrit :

> Marindodouce,

pas étonnant que la France connaisse des déficits budgétaires si vous n’êtes pas seul à profiter du système comme vous le racontez.
Votre histoire me donne envie de vomir.

Dans mon entourage je connais quelques personnes qui profite effectivement de ce système… ils viennent travailler quelques mois en France, puis retourne chez eux au Maghreb tout en bénéficiant du chômage… Les proches restés en France s’occupe de les actualiser sur pôle emploi mensuellement… C’est triste et malheureux mais cela existe plus qu’on ne le croit…


Youtube : Julien destruction nuisibles - https://lefrancaisfrugal.wordpress.com/

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #52 08/03/2020 19h58

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   446  

On fait dire ce que l’on veut à un graphique que j’imagine puisque le lien ne semble pas fonctionner, enfin … du côté Haut de France…

Ne vous focalisez pas sur ces statistiques. prenez votre COURAGE à deux mains…

Imaginez moi ! cela fait 50 ans que je viens en wallonie en me disant que :
- l’ambiance est super sympa (même le dimanche, ils font la fête)
- la bière est (beaucoup) moins chère qu’en France et en plus on a les petits cubes de fromage avec..
- la programmation rock est inégalable…
- ils sont démerdards ces belges.. rien ne les arrête … même pas leurs autoroutes en béton

Je vous conseille de prendre votre courage et d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte… et après on en reparle !


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#53 08/03/2020 20h20

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   407  

marindodouce a écrit :

La solution (en France) je vous la donne et je l’applique pour moi-même : vous bosser 2 ans (ok c’est chiant) et ensuite vous touchez le chômage 2 ans, qui en France est bien indemnisé…

Même sans aller jusqu’au cotisation salariale et patronale, pensez aux autres chômeurs.

Quand pôle emploi me dit que je doit reprendre l’emploi qui m’a envoyé en burn out, c’est grâce à des **** comme vous qui pourrissent le système.
Sans compter que c’est bien qu’il vous paye des formations, moi il m’ont envoyé bouler.
Alors c’est vrai, j’ai 10 ans de taf et seulement 3 mois de chômage derrière moi.

Bref, quand vous profitez du système, vous pensez à ceux que le système doit broyer pour maintenir l’équilibre ?

Allez, bref, -1 pour me défouler.

Hors ligne Hors ligne

 

#54 08/03/2020 20h38

Membre (2012)
Réputation :   5  

Membre clivantMembre très clivant Membre clivant

J’aurais aimé pouvoir répondre de manière argumentée aux différentes objections mais les moralisateurs ont pris le dessus. Là-dessus je ne peux répondre car chacun à sa morale, j’ai la mienne vous avez la vôtre. Un consensus s’est établi, j’en prends note.

A 41 ans, la vie en entreprise m’a appris de ne pas trop montrer ses intentions car cela se retourne ensuite contre vous. Ici c’est sans gravité, il ne s’agit que d’un forum que je suivrais peut-être encore mais sans plus jamais intervenir car ceci est mon dernier message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #55 08/03/2020 20h47

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 SCPI/OPCI
Réputation :   1331  

ISTJ

Je n’appelle pas ça de la morale personnellement.
C"est dommage que vous préférez fuir par une "pirouette moralisatrice", car j’aurais bien aimé entendre vos arguments. Mais bon, vous êtes libre de ne pas vous expliquer.


Parrain LINXEA. Boursorama (FRVE9093). Fortuneo (12662218). Zen'Up. Vattenfall. Bourse Direct (2019704537)

Hors ligne Hors ligne

 

#56 08/03/2020 21h07

Membre (2018)
Réputation :   3  

Bonjour,

Je suis très intéressé par quitter la rat race et même si j’ai un patrimoine d’un peu plus que 125k je ne peux pas me permettre de rester en Ile de France.
Avez-vous regardé sur ce genre de site ? https://nomadlist.com/
Il y a pas mal de filtres, franchement c’est pas mal pour trouver des idées d’endroits pas chers.

Hors ligne Hors ligne

 

#57 08/03/2020 21h13

Membre (2016)
Réputation :   42  

Il me semble que marindodouce ne fait que mettre en oeuvre les incitations mises en place par nos dirigeants politiques pour faciliter ce genre de comportement. Lui jeter la pierre est un peu facile.

Pour moi, un salarié qui souhaite changer de travail avec des motivations honnêtes, cherche un nouvel emploi et démissionne.

S’il opte pour la rupture conventionnelle, il veut effectivement profiter d’allocations chômages et/ou éventuellement "extorquer" légalement un peu d’argent à son ancien employeur.

Dans les deux cas le procédé ne me semble pas exemplaire.

J’ai vécu ce genre de comportement avec 2 salariés ces derniers mois qui souhaitaient partir sans démission.

edit suite au message de Mali - dirigeants politiques -

Dernière modification par Barns (08/03/2020 21h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#58 08/03/2020 21h28

Membre (2017)
Réputation :   8  

Barns a écrit :

Il me semble que marindodouce ne fait que mettre en oeuvre les incitations mises en place par nos dirigeants pour faciliter ce genre de comportement. Lui jeter la pierre est un peu facile.

Personnellement cela ne me choque pas, non pas que je sois adepte, car je bosse depuis 20 ans en CDI avec environ 3jours d’arrêt maladie depuis 20 ans, mais je connais des personnes qui fonctionnent comme ceci, entre nous on appelle çà "les contrats chantiers". Ils travaillent 2,3,4 ou 6 mois, puis profitent du chômage pendant 2,3,4 ou 6 mois. Cela les arrange et visiblement arrange aussi leur patron puisqu’il les rappelle toujours …
Pourquoi les en blâmer, je pense que j’en ferai autant si j’étais tombé sur une entreprise qui fonctionne de la sorte…


« On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. »

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #59 08/03/2020 21h42

Membre (2018)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 5 Entreprendre
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   414  

ESTJ

Barns,

Cela ne vous consolera sans doute pas, mais comme employeur je me fais régulièrement avoir à l’embauche par des salariés « plug in » , pas hybrides hein, je parle de gens venus chez moi recharger leurs droits pour Pôle emploi.

Si vous refusez la RC, ils vous font un abandon de poste. Et bien que le droit du travail soit de votre côté, je peux vous promettre que malgré l’établissement du préjudice et la bonne rédaction du licenciement en faute grave, obtenir le remboursement de la valeur du préavis contractuel est un chemin de croix pour l’employeur, même bien conseillé devant le CPH saisi par vos soins.

Parfois, il m’arrive de renseigner -environ 2 ans plus tard- un employeur prenant des références sur un candidat de retour sur le marché du job  après un « projet personnel » le plus souvent : le coup de pied de l’âne !

C’est bien dans ce type de comportement qui organise sciemment des carrières gruyère que je trouve finalement une (petite) justification à la réforme des retraites sur le calcul de la carrière complète, et comme d’hab ce seront la majorité qui sera pénalisée du comportement d’une encore petite minorité …


Trop vieux pour être FIRE, trop jeune pour être retraité…just in time pour profiter pourtant !

Hors ligne Hors ligne

 

#60 08/03/2020 21h56

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   407  

Barns a écrit :

Pour moi, un salarié qui souhaite changer de travail avec des motivations honnêtes, cherche un nouvel emploi et démissionne.

S’il opte pour la rupture conventionnelle, il veut effectivement profiter d’allocations chômages et/ou éventuellement "extorquer" légalement un peu d’argent à son ancien employeur.

Chez les bisounours, c’est effectivement ainsi que ça fonctionne.
Mais dans le monde réel, on peux avoir besoin d’une formation (de spécialisation ou de reconversion), formation très difficile à obtenir hors pôle emploi (j’ai vu des collègues organiser leurs chômages pour débloquer leurs droit à la formation).
On peux aussi être viré du jour au lendemain, surtout si vous n’obéissez pas aux doigts et à l’oeil du patron ou que vous osez demander le respect de la personne ou le respect du droit du travail.
Pareil pour les CDD et intérim entre 2 missions.

Bref, les chômeurs ce n’est pas que des profiteurs, c’est aussi pas mal de monde qui rame, cherche et tente d’avancer.
D’ailleurs à ce niveau là, je trouve pôle emploi pas assez sérieux, le suivi des chômeurs est très léger, un RDV mensuel devrait être le minimum.

Hors ligne Hors ligne

 

#61 08/03/2020 22h29

Membre (2018)
Top 20 Expatriation
Réputation :   34  

Moi ce que je trouve formidable c’est que quand j’ai critiqué la gestion exécrable de la France, je me prends un moins 1, et que même pas 2 heures après on a une personne qui confirme malgré elle mes propos, en se prenant-9.

Ca me permet de le dire : je déteste l’Europe et son système social et c’est bien la raison n°1 qui me pousse à partir.

Je pourrais bien sûr faire comme lui et jouer le jeu (je connais des combines encore plus efficaces même) mais j’en peu plus de ce système social, je veux que ça disparaisse, ou que je n’y cotise plus et si possible ne plus avoir la nationalité d’un pays de l’UE.

@finkbro
Votre site est tout simplement génial !

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #62 08/03/2020 22h48

Membre (2017)
Réputation :   85  

Pour moi, un salarié qui souhaite changer de travail avec des motivations honnêtes, cherche un nouvel emploi et démissionne.

S’il opte pour la rupture conventionnelle, il veut effectivement profiter d’allocations chômages et/ou éventuellement "extorquer" légalement un peu d’argent à son ancien employeur.

Je suis toujours très amusé d’entendre (ici lire) que certains croient encore à la marmotte qui mets le chocolat dans le papier alu.

Anecdote perso : j’ai demandé une rupture conventionnelle à mon dernier employeur, lui faisant part des mes projets de reconversion. Ce dernier à refusé pour des motifs que je ne cherche même pas à connaître car c’est son droit. Je lui ai dit que je comprenais tout à fait et que je m’y attendais. Comme j’étais commercial, enfin banquier, j’ai ajouté que j’étais très fatigué et j’ai simplement arrêté de vendre des produits financiers tout en venant à mon poste.
Mes journées ? Je compose le numéro du client :" allô, vous souhaitez une assurance-vie à 2% de frais d’entrée ? Non ? Pas de problème, bonne journée !". Avais-je le droit d’agir ainsi ? Ils ne m’ont jamais prouvé le contraire smile

J’ai fini par être licencié pour faute (simple), au bout de 6 mois, après menaces déguisées et tentatives foireuses d’intimidation, j’ai contacté un avocat qui a rédigé un gentil courrier, et j’ai reçu un chèque de règlement amiable de la part de la banque qui souhaitait éviter d’aller aux prud’hommes pour licenciement abusif.

Vous pouvez le tourner comme vous voulez, je n’ai rien fait d’illégal et je serai tout à fait serein à l’idée de  passer devant un juge ; mon (ancien) employeur un peu moins apparemment…

Ce que vous appelez "profiter du système", je l’appelle "étudier les règles du jeu et jouer le meilleur coup".

Aujourd’hui je bénéficie d’allocations chômage, pour une durée totale de deux ans. Je recherche activement un travail, pourquoi pas dans la même branche. J’étais rémunéré 40k€ et je n’accepterai donc aucune proposition en dessous de 55k€ ; une expérience, ça se valorise.
Je reverrai peut-être mes prétentions salariales à la baisse si vraiment je ne trouve rien… dans deux ans.

Le message que j’essaye de transmettre, c’est que lorsqu’un système ne fonctionne pas comme il devrait, le responsable n’est pas celui qui l’exploite au mieux dans le cadre de la règlementation, mais le génie qui a pondu lesdites règles, qui sort souvent de l’ENA, polytechnique ou sciences Po.

Hors ligne Hors ligne

 

#63 08/03/2020 22h49

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   595  

Michel1993 a écrit :

Ca me permet de le dire : je déteste l’Europe et son système social et c’est bien la raison n°1 qui me pousse à partir.

Vous avez raison l’herbe est toujours plus verte ailleurs, c’est bien connu. Pour répondre à la question initiale je vous confirme qu’il est tout à fait possible de vivre sans travailler avec un capital de 125000€ et même beaucoup moins. La question est, est-ce la vie que vous voulez ?

Hors ligne Hors ligne

 

#64 08/03/2020 22h50

Membre (2016)
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   477  

Michel1993 a écrit :

Moi ce que je trouve formidable c’est que quand j’ai critiqué la gestion exécrable de la France, je me prends un moins 1, et que même pas 2 heures après on a une personne qui confirme malgré elle mes propos, en se prenant-9.

La personne qui a pris une volée de -1 ne l’a pas prise parce qu’elle regrettait la gestion exécrable de l’État français. Elle l’a prise parce qu’elle déboule sur un forum pour se vanter d’avoir organisé sa vie autour d’un système frauduleux, en volant ses petits camarades.
A ce sujet, je serais curieux de connaître votre retour là dessus. A votre avis, comment les autorités russes (pays que vous semblez bien connaitre) traitent ce genre de comportement antisocial et antipatriotique?

Sinon :

gunday a écrit :

Barns a écrit :

Pour moi, un salarié qui souhaite changer de travail avec des motivations honnêtes, cherche un nouvel emploi et démissionne.

S’il opte pour la rupture conventionnelle, il veut effectivement profiter d’allocations chômages et/ou éventuellement "extorquer" légalement un peu d’argent à son ancien employeur.

Chez les bisounours, c’est effectivement ainsi que ça fonctionne.
Mais dans le monde réel, on peux avoir besoin d’une formation (de spécialisation ou de reconversion), formation très difficile à obtenir hors pôle emploi (j’ai vu des collègues organiser leurs chômages pour débloquer leurs droit à la formation).

J’ai été confronté au cas d’un jeune employé qui souhaitait partir, pour changer de vie professionnelle. Un excellent collaborateur soit dit en passant. Il avait un projet de création d’entreprise avec son conjoint, ce qui est éminemment respectable.
Et là, il m’a bluffé : il a demandé une rupture conventionnelle, pour une histoire d’assurance chômage.

Je lui ai donc expliqué comment ça se passait dans le monde réel : quand on souhaite partir de son plein gré, on démissionne. Certains parleront d’honneur. D’autres d’intégrité professionnelle. On peut cracher sur ces concepts mais ils restent importants.

Chez les Bisounours, on aurait en effet signé une rupture conventionnelle factice, puisqu’elle n’aurait rien eue de partagée. Un pur artifice, pour gruger le système de l’assurance chômage.

Dans le monde réel, il faut assumer ses choix. Le reste, c’est du violon (ou le fait de gens incapables d’assumer leurs choix comme des grands).

Caceray a écrit :

Anecdote perso : j’ai demandé une rupture conventionnelle à mon dernier employeur, lui faisant part des mes projets de reconversion. Ce dernier à refusé pour des motifs que je ne cherche même pas à connaître car c’est son droit. Je lui ai dit que je comprenais tout à fait et que je m’y attendais. Comme j’étais commercial, enfin banquier, j’ai ajouté que j’étais très fatigué et j’ai simplement arrêté de vendre des produits financiers tout en venant à mon poste.


J’ai fini par être licencié pour faute (simple), au bout de 6 mois, après menaces déguisées et tentatives foireuses d’intimidation, j’ai contacté un avocat qui a rédigé un gentil courrier, et j’ai reçu un chèque de règlement amiable de la part de la banque qui souhaitait éviter d’aller aux prud’hommes pour licenciement abusif.

Je ne comprend pas bien. Si vous souhaitiez changer de vie professionnelle, pourquoi n’avoir pas simplement démissionné pour faire ce que vous aviez envie de faire?

Dernière modification par carignan99 (08/03/2020 23h03)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #65 08/03/2020 22h51

Membre (2019)
Réputation :   11  

Michel1993 a écrit :

Ca me permet de le dire : je déteste l’Europe et son système social et c’est bien la raison n°1 qui me pousse à partir.

Je pourrais bien sûr faire comme lui et jouer le jeu (je connais des combines encore plus efficaces même) mais j’en peu plus de ce système social, je veux que ça disparaisse, ou que je n’y cotise plus et si possible ne plus avoir la nationalité d’un pays de l’UE.

En fait je pense que je n’avais pas bien compris votre problème. Votre problème n’est pas comment vivre avec 125k dans un pays à bas coût !
Vous êtes un peu révolté et cherchez à vous casser ! Je comprends mieux.
Etre revolté est une chose, commencer limite à cracher sur la citoyenneté européenne … là vous dépassez les limites à mon avis. Vous êtes encore jeune, en faisant le tour du monde vous comprendrez très ce que vaut votre citoyenneté européenne !
Tous ces pays où vous souhaitez aller y vivre, à votre avis pourquoi ils vous faciliteraient l’accès à leur sol ? Et bah je vais vous le dire : parce que vous êtes citoyen européen !
Vous ne serez donc pas obligé d’y aller clandestinement … sinon ce serait moins drôle pour vous !

Dernière modification par sotigui (08/03/2020 22h56)

Hors ligne Hors ligne

 

#66 08/03/2020 23h18

Membre (2018)
Top 20 Expatriation
Réputation :   34  

Je ne voulais pas le dire au départ pour ne pas blesser/offisquer ceux qui apprécient ce système et l’europe, c’est pour cela que je n’en ai pas parlé ( ça n’as pas grand lien avec le forum non plus).

Je ne pense pas que dans mon cas là citoyenneté européenne soit un atout vu les mauvaises relations Europe-Russie, j’aurais eu un visa Costa ricain, Chinois, iranien ou argentin ça se serait mieux passer à mon avis donc je vois a priori dans mon cas un handicap plutôt qu’une aide dans cette citoyenneté (citoyenneté qui ne me représente pas à mon avis personnel, car je ne serai jamais loyal envers l’UE, mais qui m’a quand même été accordée sans que je n’ai émis d’accord).

Après pour d’autres destinations, c’est autre chose.

@Carignan

"A ce sujet, je serais curieux de connaître votre retour là dessus. A votre avis, comment les autorités russes (pays que vous semblez bien connaitre) traitent ce genre de comportement antisocial et antipatriotique?"

Simple en Russie il n’y a pas d’aides sociales, le chômage est quasi inexistant et on peut licencier comme on veut.

Donc personne n’a ce genre de comportement, parceque ça n’existe pas vu qu’il n’y a pas de RSA et autre a la clef.

Une personne se comportant comme ça se retrouve à la rue et fini par crever à cause des hivers rudes. Souvent ce sont des alcooliques qui arrivent à cette situation.

@dangarcia

Oui c’est la vie que je veux. En 10 ans je n’ai pas changé d’un iota d’avis et ce sera pareil plus tard.
Si je n’arrive pas à m’extirper d’ici, ce ne sera pas du à ma propre volonté, et je ferai avec comme d’autres millions de gens qui font avec leur situation souvent non-voulue, je m’adapterai.

Hors ligne Hors ligne

 

#67 08/03/2020 23h37

Membre (2015)
Réputation :   198  

Plutôt que de vous battre pour des visas de séjour, pourquoi ne pas vous lancer dans la demande de nationalité russe… ? Il existe différentes voies pour cela, qui n’exigent pas un capital de 125k€.

Hors ligne Hors ligne

 

#68 08/03/2020 23h52

Membre (2018)
Top 20 Expatriation
Réputation :   34  

Pour obtenir la citoyenneté russe il faut :

Résider 3 ans et puis faire une demande de permis permanent et ensuite faire une demande pour la nationalité 5 ans après.
( note il faut aussi abandonner toute autre nationalité dans la procédure)

Pour cela il y a plusieurs solutions :

Décret présidentiel ( Depardieu)

Investissement de l’ordre de 300 k

Visa de travail à renouveler chaque année ( compliqué, quota, lourdes démarches, surcout pour l’employeur).

Avoir de la famille/origines russe/participer à la lutte anti nazi durant la WWII, être ancien citoyen d’une république d’URSS etc…

Le Mariage ne permet que de passer outre les quotas de travail et ne change pas fondamentalement la procédure (je ne veux pas me marier, je veux rester seul de toute façon )

Donc en gros la seule solution est que je trouve un emploi dans une zone low quotas ( pas Moscou ou Saint Pet), que mon contrat soit renouvelé 3 fois chaque année sans faute, pour effectuer une demande de permis permanent (qui peut être refusée sans même donner de motifs).

Voilà vous savez tout.

Hors ligne Hors ligne

 

#69 09/03/2020 00h35

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   595  

Michel1993 a écrit :

Donc en gros la seule solution est que je trouve un emploi

Si c’est la seule solution, votre seule et unique priorité est donc d’agir en vue d’atteindre cet objectif. Trouver un emploi sur un autre continent en vue d’une expatriation est possible, je l’ai fait (plusieurs fois). Ça demande des efforts tant il y a de nombreuses pistes et leviers à actionner. Connaissance de son marché cible, démarches administratives, prise de contacts / réseau professionnel, etc.
Voilà un sujet autrement plus intéressant et constructif.
Quelles démarches avez-vous ou comptez-vous entreprendre en ce sens ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #70 09/03/2020 08h53

Membre (2014)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   230  

Je suis un peu perplexe devant la volée de -1 qu’a reçu marindodouce, même si je comprends à la lecture des commentaires que c’est le fait de profiter ouvertement d’un mécanisme de solidarité nationale, financé par les cotisations de tous, qui dérange.

On pourrait avoir une autre lecture de la situation et penser qu’à partir du moment où il ne fait aucune fausse déclaration, il ne fait rien d’illégal et ne pratique qu’une forme d’optimisation de son rapport travail/revenus. A ce titre, en quoi sa démarche est-elle fondamentalement différente de celle, par exemple, de bon nombre de cadres qui occupent un poste-placard bien rémunéré dans un grand groupe, où les avantages sont nombreux et la charge de travail modeste ?

D’un point de vue plus global, n’y a-t-il pas sur ce forum nombre de sujets dédiés aux optimisations en tout genre ? à la manière de faire des donations, démembrements de propriété, versements sur AV afin de minimiser l’impôt sur les successions ? à monter des projets immobiliers en tirant le maximum d’aides publiques (ANAH, Cosse, dispositif Pinel ou Denormandie…) afin d’augmenter la rentabilité et donc ses propres bénéfices ?

A titre personnel, je viens de signer une RC avec mon ancien employeur afin de pouvoir créer ma société. A ce titre, je vais avoir la possibilité de percevoir pendant 2 ans l’ARE plutôt que de me verser une rémunération, et donc faire grossir la trésorerie de ma société et assurer sa pérennité. Ce type de démarche est non seulement autorisé mais encouragé, via le nouveau dispositif Macron d’une part (démission validée en amont et indemnisée par PE en vue d’une création d’entreprise), et le financement ARCE d’autre part (percevoir 45% de ses allocations sous forme de capital de départ). Est-ce que cela fait de moi un profiteur pour autant ?

@carignan99 : sur le point spécifique de la RC
Vous abordez le cas d’une mobilité professionnelle souhaitée unilatéralement par votre employé, dans un contexte de relation de travail saine, qui privilégie la RC plutôt qu’une démission pour ne pas perdre ses allocations chômage
Sauf erreur de ma part, ces cas ne sont pas les plus fréquents.
Les RC sont le plus souvent initiées par les employeurs, qui y voient un moyen d’arrêter le contrat de travail de salariés sans avoir à passer par un licenciement coûteux et juridiquement risqué.
Elles sont aussi souvent signées dans des contextes tendus, où les relations employeur-salarié ne sont plus sereines. Elles permettent alors de se quitter à l’amiable dans un cadre structuré.
Le fait que la RC permette de bénéficier ensuite de l’ARE est un paramètre important de la démarche, mais c’est loin d’être le seul.

Dernière modification par perecastor (09/03/2020 09h13)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #71 09/03/2020 09h09

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2639  

Je suggère, pour répondre à votre question (et ne pas rester perplexe), de comparer les impacts de:
- 1 000 000 de personnes qui se mettent à travailler 2-3 ans, puis demandeur d’emploi volontaire 2 ans (le temps d’épuiser les droits acquis), et répètent ce cycle ensuite, durant toute leur vie, et 
- 1 000 000 de personnes qui lancent une activité dans des conditions similaires à vous (dont une partie créeront une activité prospère, d’autres une activité moribonde, d’autres cesseront cette activité pour redevenir salarié, ou demandeur d’emploi)  sans l’intention (voire "le plan" de) recommencer ainsi (qqs années salarié, puis RC et ARE durant 2 ans) tous les 5 ans toute leur vie.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#72 09/03/2020 09h11

Membre (2016)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   227  

La règle du jeu (pour l’assurance chômage) n’est pas écrite par les salariés qui la subissent. Or, celle-ci est tout le temps modifiée en défaveur du salarié, de telle sorte que (comme avec toutes les assurances), vous savez ce que vous payez, mais pas vraiment ce que vous en tirez. Les pratiques de radiation automatique de mauvaise foi, et la mauvaise gestion en général de Pole Emploi, me semble justifier ce que IH appelait la "légitime défense" vis à vis de l’URSSAF et du fisc, appliquée à l’assurance chômage.
De ce point de vue là, c’est normal d’appliquer la règle en regardant surtout son intérêt propre, parce que les autres entités en jeu (y compris l’employeur, d’ailleurs, qui refusera une rupture conventionnelle pour éviter de verser une indemnité de licenciement, quand il peut pousser son salarié à bout pour qu’il démissionne) ne s’en privent pas.

C’est facile, quand on est pas concerné, de philosopher sur une mise en oeuvre de la règle qui ne correspond pas à l’esprit du système. Sauf que l’esprit du système n’est décrit nulle part, et n’engage personne. Quand vous êtes concerné personnellement, c’est tout à fait normal d’optimiser.
Ça ne choque pas grand monde ici, quand certains parlent de revendre leur "résidence principale" qui change tous les ans dans le but de bénéficier de l’exonération sur la plus-value, on est sur le même genre de chose.

La frontière est ténue entre ce que perecastor ou Caceray ont décrit, qui semble être saisir une opportunité lorsqu’elle s’est présentée, et ce que marindodouce décrit qui semble être un mode de vie basé sur de la quasi-fraude. Donc c’est dur de juger qui est profiteur ou pas.

Mon critère personnel serait : le magouilleur revendiqué, c’est quelqu’un avec qui je ne voudrais pas avoir de relation, que ce soit ami/fournisseur/bailleur/salarié/employeur/etc. N’est pas magouilleur celui qui se contente de remarquer qu’il a cotisé pendant N années au droit d’être indemnisé pendant 2 ans s’il perdait son emploi. Celui qui a l’intention, dès le début de la relation de travail, de provoquer l’évènement qui créera l’indemnisation, c’est évidemment une autre histoire.

Mais il faut se méfier : on peut toujours rationaliser un comportement donné comme "il applique juste la règle", ou inversement "c’est un sale fraudeur", avec le bon storytelling. Donc se positionner sur le terrain de la morale n’est pas très utile car on peut lui faire dire ce qu’on veut.

Dernière modification par sven337 (09/03/2020 09h13)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #73 09/03/2020 09h18

Membre (2010)
Réputation :   67  

Personnellement je suis d’accord avec la volée de -1 qui a été adressée à l’auteur de la polémique. Je déplore ce genre de comportement qui est vraiment spécifique aux Etats généreux comme le nôtre.

Ce qui me dérange par contre, c’est que lorsque des rentiers cherchent à bénéficier du système de sécurité social en payant le moins possible légalement (cmu, anciennenment ayant droit conjoint,…etc) et parfois moins légalement (activité factice auto entrepreneur,..etc), ceci ne semble choquer personne. Pourtant, dans l’approche, c’est tout de même un peu la même chose, non ? Puisque le but in fin est de profiter d’un droit en payant le moins possible…

Donc pourquoi de la bienveillance quand ça concerne ces sujets sur ce forum et une pendaison publique pour l’autre situation ? wink

Dernière modification par franck71 (09/03/2020 09h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#74 09/03/2020 09h20

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   595  

perecastor a écrit :

On pourrait avoir une autre lecture de la situation et penser qu’à partir du moment où il ne fait aucune fausse déclaration, il ne fait rien d’illégal et ne pratique qu’une forme d’optimisation de son rapport travail/revenus. A ce titre, en quoi sa démarche est-elle fondamentalement différente de celle, par exemple, de bon nombre de cadres qui occupent un poste-placard bien rémunéré dans un grand groupe, où les avantages sont nombreux et la charge de travail modeste ?

La différence fondamentale est que dans un cas vous êtes une charge pour la société, dans l’autre vous êtes une charge pour l’entreprise qui vous emploie.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #75 09/03/2020 09h31

Membre (2019)
Réputation :   11  

Je pense que dans assurance chômage, certains oublient "assurance", se contentent de droit et ignorent leurs obligations.
Notre ami "marindodouce", ne serait jamais venu raconter son histoire de la sorte si l’assurance chômage était gérée par une société privée et non l’état !
Car l’arnaque à l’assurance est sévèrement punie par la loi, un délit passible d’une peine de 5 ans de prison et de 375 000€ d’amende.
En effet, ce qu’il vient de raconter s’apparente à l’arnaque à l’assurance : se mettre volontairement au chômage pour toucher la prime, et cela n’a rien à voir avec "faire financer un projet d’entreprise par l’assurance chômage".
Qui s’image brûler volontairement sa voiture et demander remboursement à une assurance ?
Je ne suis pas naïf, certains le font, mais de là à venir donner ça comme solution sur un forum … vaut mieux éviter.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur