Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 23/03/2018 09h21

Membre (2010)
Réputation :   87  

bonjour,

est ce que vous avez établi un niveau de patrimoine où vous percevez que l’effort d’épargne devient négligeable ?
Arrivé entre 500 et 800 k l’impact devient très modeste eu égard aux variations mensuelles.

Je pense une fois le cap du million atteint que mettre 2k ou même 5k  par mois devient "ridicule" sur la masse totale.
Sans pour autant vous retirez de la vie professionnelle continueriez vous à épargner ou  à le dépenser (mais difficile dans l’adn d’un bâtisseur de patrimoine) ou à rembourser des crédits ?

M.erci

Mots-clés : patrimoine, rente, épargne

Hors ligne Hors ligne

 

#2 23/03/2018 09h47

Membre (2014)
Réputation :   79  

Bonjour!

Ce ne sont pas aux variations mensuelles qu’il faut comparer l’effort d’épargne je crois mais aux cash flows qu’on peut raisonnablement penser tirer de son capital investi sans le faire fondre sur de très longues périodes. En général, on recommande 4% de retrait par an maximum pour les retraités/rentiers. Pour reprendre votre exemple, 500k de capital ce ne sont "que" 20k de rente par an, une épargne supplémentaire de 2k par mois est donc loin d’être ridicule. Même avec 1 million, si vous suivez la règle des 4% et obtenez une rente de 40k par an, vos 2k-5k par mois continueront de faire une grande différence.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas savoir s’arrêter à un certain seuil et profiter de la vie, c’est juste une remarque d’ordre mathématique. D’un point de vue "ressenti" je ne peux pas vous répondre d’expérience car je n’y suis pas encore smile

Dernière modification par WayWardCloud (23/03/2018 09h49)


"Year after year / On the monkey's face / A monkey face."

Hors ligne Hors ligne

 

#3 23/03/2018 10h37

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   483  

Je fais la démarche d’être rentier, car je suis une personne qui épargne plutôt que dépense.
Donc je ne me vois pas changer. même avec 10m €.
Mon train de vie ne va guère changer.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#4 23/03/2018 10h49

Membre (2014)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   636  

ENTJ

En bourse, j’ai appris que sur du très long terme , le rendement moyen inflation déduite a été de 6.6%.

J’ai beaucoup étudié la force des intérêts composés , sa tombe bien , quand on est jeune c’est encore mieux.

J’ai pris un rendement moyens très long terme de 5%. ( donc volontairement en dessous de 6.6% )

J’ai déterminé plusieurs phases :

Phase 1 : objectif 500000 euros.
J’epargne 2500 euros par mois qui s’ajoute au capital.
En 2023 , pour ma part j’ai estimé que cela fera 515000 euros.

Phase 2 : pendant 10 ans je n’épargne plus mais je ne touche pas à mon capital de 515000 qui produira des intérêts pendant 10 ans pour arriver à 840000 euros.
La capacité d’épargne ira donc dans des voyages pu autre… il ne faut pas oublier qu’on a qu’une vie.

Phase 3 : dans mon cas , j’aurai la possibilité de revendre mon parc immobilier pour avoir 2 millions en tout.

Si on reste à la phase 2 avec 840000 euros , nous avons donc 42000 euros par ans.

Pour vivre en campagne c’est largement suffisant.
Pour paris, vaut mieux viser plus.


Maintenant je profite !!!

Hors ligne Hors ligne

 

#5 23/03/2018 11h04

Membre (2014)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   624  

Je vois que je suis également le plan de cricri77700:

Ayant réussi à atteindre un patrimoine "convenable" (notion relative à chacun), j’ai décidé de laisser vivre mon patrimoine de son coté et de réduire mon temps de travail de manière à juste couvrir mon budget.

Ainsi, mon patrimoine continue de grossir (théoriquement), et je profite dès à présent du confort qu’il m’apporte.

A noter: je comptais justement parler dans ma présentation début avril d’une opération fictive que je viens d’effectuer: la séparation de mon patrimoine en 2 entités fictives distinctes.
- une entité patrimoniale au périmètre fixe (pas de rentrées d’argent externe) dont le but est de grossir en attendant un projet,
- une entité destinée à financer financer mon train de vie.

Donc pour répondre à swantonbomb, sans être "négligeable", mon effort d’épargne n’est plus essentiel à la croissance du patrimoine, j’ai donc effectivement choisi de le couper.
Après tout, c’est un peu le but d’un patrimoine: de pouvoir en profiter un jour ou l’autre !


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#6 23/03/2018 12h10

Membre (2015)
Top 20 Année 2021
Top 20 Portefeuille
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Crypto-actifs
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   595  

Faith a écrit :

A noter: je comptais justement parler dans ma présentation début avril d’une opération fictive que je viens d’effectuer: la séparation de mon patrimoine en 2 entités fictives distinctes.
- une entité patrimoniale au périmètre fixe (pas de rentrées d’argent externe) dont le but est de grossir en attendant un projet,
- une entité destinée à financer financer mon train de vie.

Cette démarche se rapproche de celle que j’ai mise en place. On va pouvoir monter un club ;o)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 23/03/2018 12h36

Membre (2017)
Réputation :   97  

J’en suis là aussi…vivement début avril que je puisse voir les solutions proposées !

Hors ligne Hors ligne

 

#8 23/03/2018 14h53

Membre (2012)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   386  

INTJ

J’en suis aussi quelque part là ou ça compte moins aussi.

Je reste encore salarié pour le moment car j’ai une prime à toucher fin 2018 (que je sais importante car conditionnée à des exercices passées) et à conditionnée aussi à ce que je sois encore dans la boire à toucher au moment du versement prévu.
Et puis comme en + sur le salaire fixe 2018 c’est l’année blanche. wink

Mais une fois cela passé, à partir de début 2019, je risque de me poser sérieusement la question..

Dernière modification par julien (23/03/2018 14h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 23/03/2018 15h46

Membre (2017)
Réputation :   23  

Esperons Julien que votre année 2018 ne vous donne pas droit a une prime versée en 2019.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 23/03/2018 16h00

Membre (2017)
Réputation :   19  

Les primes reste imposable non?

Hors ligne Hors ligne

 

#11 23/03/2018 18h44

Membre (2011)
Top 20 Monétaire
Réputation :   132  

oui, les primes, l’interessement, la participation que vous touchez en 2018 ne
font pas partie de l’année blanche..
Il va y avoir des surprises..

Hors ligne Hors ligne

 

#12 26/03/2018 09h21

Membre (2012)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   386  

INTJ

@Enterite
Oui il y en aura une mais le montant n’aura rien à voir.

@coyote
Ok avec vous sur intéressement, participation, et déblocage de CET au delà de 10 jours de tolérance.

C’est en revanche plus subtil que ça à mon sens sur les primes. On parle de primes exceptionnelles exclues de l’année blanche.
Les primes récurrentes mais d’un montant variable d’une année sur l’autre resteraient considérées comme des salaires selon ma compréhension.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 26/03/2018 10h34

Membre (2011)
Top 20 Monétaire
Réputation :   132  

Bonjour Julien,

Je suis dans le cadre de primes récurrentes d’un montal variable.
Recu la semaine dernière une information des RHs confirmant qu’elle rentrerai
dans l’eclusion de l’année fiscale blanche, et 2017 étant la meilleur année depuis 10 ans
Les RHs ont expliciter l’impact sur les impots 2019…
Prélevement à la source + Prélevements exceptionnels lié aux revenus exceptionnels

Hors ligne Hors ligne

 

#14 26/03/2018 19h48

Membre (2012)
Réputation :   70  

Donc si par exemple on avait la possibilité de monétiser le CET cette année, son montant serait fiscalisé.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 26/03/2018 21h42

Membre (2012)
Réputation :   2  

Comme l’indique Julien, concernant la monétisation des droits inscrits sur un compte épargne temps : ne sont considérés comme revenus exceptionnels (et donc fiscalisés) que ceux qui excèdent 10 jours. (source)

En résumé, jusqu’à 10 jours de CET monétisés c’est cadeau, au-delà le fisc prend son dû smile


Dans la vie, le plus grand risque est justement de n'en prendre aucun.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 26/03/2018 21h51

Membre (2011)
Top 20 Monétaire
Réputation :   132  

Pour le CET, cela a été défini, j’hesite, il faut que je me replonge dans mes notices
vous pouvez racheter 5 ou 10 jour max, sans quel soit fiscalisée en revenu exceptionnel 2018.

Visiblement ce serait 10 jours maximum.
PRELEVEMENT-A-LA-SOURCE - 2018, année de transition | Le portail des ministères économiques et financiers

Hors ligne Hors ligne

 

#17 26/03/2018 23h41

Membre (2015)
Réputation :   73  

OK pour les 10j de CET et l’exclusion pour interessement/participation.
En revanche, pour les primes, ma compréhension était que dès lors que la prime était contractuelle et versée annuellement (même d’un montant variable), elle n’était pas considérée comme revenus exceptionnels.


Parrainage Yomoni  -  Linxea - MesPlacements - Fortuneo - Bourse Direct - Boursorama - Contact MP

Hors ligne Hors ligne

 

#18 27/03/2018 14h10

Membre (2011)
Top 20 Monétaire
Réputation :   132  

Et bien il y a peut-etre un loup sur ces primes…
Je n’ai trouvé aucune info, autre que celle communiqué par notre RH.
Il va donc falloir que je me decide si elle vont sur CET ou si je les prends…

Help si vous avez un lien

Hors ligne Hors ligne

 

#19 02/04/2018 20h10

Membre (2015)
Réputation :   128  

INTP

Il y a sans doute aussi également une phase étrange :

A partir d’un certain capital, commencer à taper dedans doucement, sans être rentier.

C’est ce que je fais en ce moment.


Asinus ad lapidem non bis offendit eundem

Hors ligne Hors ligne

 

#20 02/04/2018 20h51

Membre (2015)
Réputation :   45  

Pour moi, il n’y a pas trop de sujet : les primes variables mais récurrentes ne seront pas imposables.

Mais on ne saura vraiment qu’une fois l’exercice passé ; dans un premier temps, vous mentionnez durant votre déclaration que vous ne considérez pas votre prime comme exceptionnelle .. puis vous attendez de voir si le fisc contre-attaque :-)

Hors ligne Hors ligne

 

Discussions similaires à "cesser l'effort d'épargne à partir d'un certain capital, sans être rentier ?"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur