Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#176 21/01/2017 13h15 → Quantitative Easing : inflation, hyper-inflation ou déflation ? (bce, déflation, fed, inflation future, qe, quantitative easing)

Membre
Réputation :   12 

Je ne suis pas convaincu qu’il s’agisse d’un cercle vicieux: je vois le QE comme une redistribution des richesses sans en créer:

1) les Etats récupèrent (par une dette à coût zéro voir négative) ce qu’ils ne peuvent plus collecter par l’impôt (à plus de 50% du PIB redistribué, les effets pervers expliqués par Laffer démontrent qu’une hausse d’ilmpôt ne se traduit pas par une hausse des rentrées fiscales)

2) les capitalistes bénéficient de l’inflation d’actifs

3) les indigents, même s’ils ne s’en rendent pas forcément compte, continuent de bénéficier d’un Etat providence: l’absence de QE rendrait impossible la pérennisation de cette redistribution massive.

4) Les fonctionnaires: n’ont pas à se soucier de leur solde et retraite: rappelons que les fonctionnaires espagnols, portugais, grecs, ont, avant le QE, subi des coupes de revenus,( voir des licenciements ) significatifs.

5) Mais alors qui est le perdant? Sans hésitation,  le salarié du privé. Tout cette création monétaire lui échappe totalement, que ce soit directement pour les Etats ou indirectement pour les bénéficiaires de la redistribution et de l’inflation d’actifs.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech