Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Synthèse des avis :

En 2022, recommanderiez-vous Bricks.co à un proche ?


Oui, complètement (avis positif)

5% - 5
Oui, avec des réserves (avis assez positif)

5% - 5
Je ne sais pas (avis neutre)

7% - 7
Non, probablement pas (avis assez négatif)

7% - 7
Non, certainement pas (avis négatif)

73% - 66
Nombre de recommandations : 90   Recommandation moyenne : 0,6/4 Avis plutôt négatif

#251 28/04/2022 16h24

Membre (2012)
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   137  

C’est mon côté optimiste et croyant

Des fois ça passe, des fois ça passe pas ;-) 

Quand j’ai mis quelques billes sur Tesla au moment ou la plupart des gens criaient à la faillite, à l’impossibilité d’être rentable, que les fonds vadeurs étaient fortement présents… Vous m’auriez dit la même chose.  Concernant les cryptos, la position des plus grosses banques et investisseurs a évoluée aussi.

Quand j’ai investi sur newwind, société autrement plus intéressante, avec des articles dans les journaux télévisés, une prise de participation d’un ancien ministre, une présence à la Cop21… les feux étaient au vert et finalement j’ai été plus déçu du résultat et de la faillite que sur d’autres boites.

Je considère que le premier atout de Bricks est d’avoir agrégé une forte communauté et de s’adresser à des gens à qui l’on répète que l’immobilier ce n’est pas très risqué, fortement rémunérateur et que ça vaudra toujours quelque chose (Mais vous savez avec l’exemple des Reits, que même avec de l’immo on peut ne rien récupérer au final )

La clientèle préféra investir 10€ par ci, 30€ par là en Bricks que d’ouvrir une SCPI ou mettre sur son livret tant que son taux est bas.
Son autre atout est d’avoir un fondateur qui n’est pas un total inconnu.

J’ai donc préféré investir dans la société qui va prendre des frais aux clients sans avoir sorti d’argent de sa poche plutôt que dans les biens qu’ils proposent.

"style amateur", vous l’aurez compris, c’est parceque je ne suis pas du genre clivant à avoir des avis ultra tranchés. Finalement, une obligation aura peut-être plus de garanties qu’un royaltie ? Il en passe je suppose par une déclaration AMF du prospectus.

Je peux toujours renoncer en lisant le nouveau contrat qui sera proposé.


Parrain Crypto.com aswk9j6a22,  Ebuyclub, Vivid, AFER, traderepublic, MAX, Fortunéo, Bourso,  Linxea, BUX orange bk……

Hors ligne Hors ligne

 

#252 28/04/2022 16h44

Membre (2015)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2644  

InvestisseurHeureux a écrit :

Le biais FOMO (Fear Of Missing Out) est + fort que tout…

Il y a aussi l’argument "c’est de l’argent que je peux perdre". Vu que ce que sont des petits montants, les gens acceptent un risque élevé, avec la même acceptation du risque et de la perte possible voire probable que quand ils prennent un ticket de loto. C’est un autre biais, le biais d’optimisme : on survalorise le gain probable et on minimise voire accepte à l’avance la perte probable.

tikitoi a écrit :

Finalement, une obligation aura peut-être plus de garanties qu’un royaltie ?

Ce n’est pas la question ! Ce qui est ahurissant et choquant, c’est le discours "filez-moi d’abord 5 M€ (ah et puis non finalement c’est 20 M€), et je vous dirai seulement ensuite ce que vous avez acheté, car je me réserve le droit de modifier unilatéralement la nature de ce que vous avez acheté." Les bras m’en tombent !

Dernière modification par Bernard2K (28/04/2022 16h46)


Marchand de biens et formateur en investissement immobilier.

Hors ligne Hors ligne

 

#253 28/04/2022 17h15

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

Question innocente : Bricks annoncent sur leur site qu’ils ont 35 collaborateurs or l’adresse de leur siège social est un appartement à Montpellier.

Comment arrivent-ils à caser tout ce monde dans une si petite surface ? Serait-ce encore un mensonge de la part du fondateur ?

tikitoi a écrit :

Finalement, une obligation aura peut-être plus de garanties qu’un royaltie ? Il en passe je suppose par une déclaration AMF du prospectus.

Une obligation émise par une SASU au capital de 1000 euros, c’est du lourd smile

Dernière modification par Oblible (28/04/2022 17h43)


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#254 28/04/2022 18h16

Membre (2021)
Réputation :   18  

Oblible a écrit :

Question innocente : Bricks annoncent sur leur site qu’ils ont 35 collaborateurs or l’adresse de leur siège social est un appartement à Montpellier.

Comment arrivent-ils à caser tout ce monde dans une si petite surface ? Serait-ce encore un mensonge de la part du fondateur ?

Je suppose que la plupart sont des commerciaux qui travaillent de chez eux ou font des visites directement sur place.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #255 28/04/2022 18h39

Membre (2012)
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   139  

Décidement cette file est pleine de surprises… 😀

Je ne comprend pas (?) les gens envoient d’abord de l’argent et leur contrat changerait après coup ?  Est-il possible de lancer un appel à l’epargne puis d’émettre ensuite des obligations sans la validation du prospectus de l’Amf en amont de l’opération ?

Il y a cinq entreprises qui sont a priori distinctes, Sas ou Sasu, qui semblent toutes liées à Bricks et domiciliées à cette adresse :

246 RUE DE L ESPEROU 34090 MONTPELLIER : Toutes les entreprises domiciliées 246 RUE DE L ESPEROU, 34090 MONTPELLIER sur Societe.com

On ne peut que s’interroger sur l’interêt de ce type de montage avec des sociétés multiples ? Il y a t-il facturation de services entre ces entités ?

Cordialement,

Eric

Dernière modification par EricB (28/04/2022 18h43)

Hors ligne Hors ligne

 

#256 28/04/2022 18h59

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

La petite dernière "COMMUNAUTE BRICKS 2022" est la fameuse holding ( coquille vide ) dans laquelle les 20 millions euros ont été "investis".

Certains commencent (enfin) à douter du modèle économique de Bricks :

Mon Avis sur Bricks : Attention aux RISQUES (UPDATE: 04/2022)

[UPDATE JANVIER 2022]: Prudence ! De nouvelles reflexions et de nouveaux éléments m’amènent à être très prudent avec Bricks. Pour plus d’informations, merci de lire les sections risques et réévaluations en fin d’article ainsi que la conclusion.

Et vivement que l’AMF intervienne et les classe en FIA (Fond d’Investissement Alternatif).

Dernière modification par Oblible (28/04/2022 19h01)


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #257 28/04/2022 23h00

Membre (2017)
Réputation :   4  

Complètement dingue…
J’ai interpellé le patron quelques jours avant la levée pour remettre en cause ce modèle de levée qui évidemment ne tient pas, et j’ai eu le droit à un harcèlement de plusieurs heures.

Aujourd’hui on apprend que finalement les 20M€ de 10’200 personnes ne sont plus un fake equity/royalties… mais de la dette. C’est évidemment le patron le grand gagnant, même si de toutes façons, il n’a jamais été dit sur quoi étaient calculées les royalties.

Et évidemment le tout avec une entreprise radiée de l’ORIAS, et une foncière qui dit avoir 45M€ sous gestion sans agrément AMF, alimentée par un intermédiaire, ce qui sera au passage 100% interdit par l’agrément financement participatif qu’ils ont annoncé vouloir demande en septembre 2022.

C’est complètement ouf. Et ça l’est d’autant plus que Bricks dit ouvertement s’adresser à des novices/moins fortunés pour leur donner accès à l’immobilier. Qu’il n’y a AUCUN KYC. Qu’il n’y a aucune vérification de la provenance des fonds. Et que jamais le moindre risque n’est mis en avant.

Au lieu de ça, des rentas délirantes mises en avant, uniquement calculées sur des éval… qu’ils font eux mêmes.

Les "investisseurs" ont une dernière chance de sortir de ce bourbier, qui va très mal finir avant la fin de l’année… Aucune chance que l’AMF laisse un truc aussi médiatique durer.

Hors ligne Hors ligne

 

#258 29/04/2022 06h10

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

Il est techniquement impossible que Bricks ait fait le KYC, vérifié l’origine des fonds, testé le niveau de connaissance financières des clients, vérifié qu’ils ne sont pas dans la liste des sanctions internationales … de plus de 10000 pigeons investisseurs, en un court laps de temps et avec 35 collaborateurs ( chiffre impossible à vérifier quand on connait le passif de Bricks en matière de communication mensongère ).

De plus ils acceptaient les investissements des personnes morales, ce qui complique encore plus les vérifications en terme de bénéficiaire effectif.


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #259 30/04/2022 08h27

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

Le fondateur avoue lui-même que la levée de fonds n’était pas conforme à la réglementation.

Et maintenant que les fonds ont été levés, les souscripteurs auront le choix entre souscrire à de la dette Bricks ou être remboursé dans le wallet Bricks ( et non pas en cash ).

Vidéo YouTube



Les commentaires sont désactivés

Bricks.co on LinkedIn: [Levée de fonds : clôture des souscriptions]

Compte tenu du caractère inédit de l’opération, qui ne correspond pas à la réglementation en vigueur, nous sommes obligés de la restructurer. Les fonds reçus correspondant aux souscriptions réalisées sont conservés en intégralité chez Lemonway (notre partenaire bancaire).

Il sera proposé aux investisseurs une nouvelle opération en lieu et place du contrat de royalties, qui devrait en reprendre les mêmes caractéristiques économiques essentielles.

A cette fin, la documentation requise par la réglementation présentant cette nouvelle opération vous sera communiquée sous peu.

Les investisseurs :

Peuvent demander d’ores et déjà le remboursement immédiat des fonds versés sur leur portefeuille : https://lnkd.in/e72Wxfit

Pourront souscrire à la nouvelle offre qui leur sera présentée, avec affectation des fonds déjà versés, à défaut de consentement exprès les fonds seront intégralement remboursés.

Comments have been turned off on this post.


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #260 30/04/2022 09h40

Membre (2015)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   59  

Je doute que la société Bricks aie décidé de sa propre initiative de sortir du statut IFP à partir du 4 mars 2022. Sur cette copie d’écran, le motif est ’Encaissement de fonds non autorisé’. Cela me semble être un nouveau signal négatif. Je vois mal une émission d’obligations dans ce contexte…

Les clients de la plateforme peuvent-ils nous indiquer comment Bricks communique sur cette information?



PS: Après réflexion, je ne sais pas si ’Encaissement de fonds non autorisé’ est la cause de la radiation, ou simplement sa conséquence, ce qui change la conclusion.

Dernière modification par sm94 (30/04/2022 16h19)

Hors ligne Hors ligne

 

#261 30/04/2022 09h57

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

C’est peut être leur partenaire Lemonway qui commence à s’inquiéter, vu les montants en jeu et les doutes sur la viabilité économique de cette "proptech" de "Bracks cassés" smile


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#262 30/04/2022 11h12

Membre (2015)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2644  

Le président et associé unique de Bricks dit dans la vidéo du 28/04/22 :
"le caractère inédit de l’opération nous amène à changer les termes du contrat qui était un contrat de royalties, en un contrat d’obligations, c’est à dire un titre financier, car les royalties ne respectaient pas la législation en vigueur". (Je le retranscris mot à mot car c’est intéressant d’en garder la trace ; le texte situé sous la vidéo n’est pas aussi explicite).

Du coup, j’ai quelques questions :
- Une SAS ne peut pas faire d’appel public à l’épargne (article 227-2 du CMF). N’est-ce pas précisément pour cette raison que les participations dans les immeubles étaient sous forme de royalties ? Si oui, c’est pour cela qu’ils étaient contents de leur astuce, et ils ont voulu continuer sur la même veine mais à des hauteurs nouvelles, et surtout, sans mettre d’immeuble en face, et c’est peut-être une des raisons du problème : des royalties mais sur quoi ? Bref, ils disent que désormais, ça sera des obligations.
- une dérogation (à l’interdiction d’appel public à l’épargne de l’article 227-2 du CMF) est prévue par l’article 411-2 du même code pour : 1) un cercle restreint d’investisseurs (ce qui n’est pas le cas) 2) "L’offre de titres financiers et d’instruments admis à des fins de financement participatif proposée par un prestataire de services de financement participatif au sens du règlement (UE) 2020/1503, y compris pour ses activités mentionnées à l’article L. 547-4, pour autant qu’elle n’excède pas le seuil fixé à l’article 1er, paragraphe 2, point c, dudit règlement". Autrement dit : la SAS ne peut pas faire appel public à l’épargne en direct, mais elle peut le faire via un organisme de financement participatif. Jusqu’à hauteur de 5 M€, c’est le seuil fixé par "l’article 1er, paragraphe 2, point c, dudit règlement".

Ce qui amène d’autres questions  :
- même en obligations, la société n’était-elle pas contrainte par le seuil de 5 M€ ? Pourquoi Bricks et la plateforme ont-elles laissé monté les souscriptions au-delà de 5 M€ alors qu’ils connaissaient très bien ce seuil ?
- s’il est possible à une SAS de procéder à une levée de fonds de nature obligataire via une société de financement participatif à hauteur de 5 M€, n’y a-t-il pas la nécessité légale d’information préalable sur les conditions de l’obligation ?

Il ressort de ces questionnement que cet appel public à l’épargne pourrait être grossièrement illégal du fait que :
- il n’y a pas eu d’information préalable sur ce qui était souscrit.
- même en obligations, et même s’il y avait eu information préalable, c’était limité à 5 M€.

Ce qui pourrait arriver :
- Lemonway pourrait être en train de se faire bien peur, avec ses avocats qui turbinent à fond pour essayer de rectifier le tir.
- tout ce qui dépasse de 5 M€ pourrait devoir être rendu.
- la totalité de la somme pourrait devoir être rendue, car même limité à "seulement" 5 M€, sans information préalable sur la nature de ce qui est souscrit et sur les conditions de l’obligation, cela serait illégal.

La souscription de 20 M€ était inédite. Son annulation pourrait être encore plus inédite.

Notez que j’ai posé des questions et que j’ai mis mes phrases au conditionnel. Je ne prétends pas savoir. Je m’interroge. Et je suis très curieux de connaître la suite.

PS : pour ceux qui se demandent pourquoi que je disais que les BSA Air, c’est hot, regardez la signification de l’expression "hot air" en anglais. On dirait que la suite de l’histoire valide mon jeu de mots.

Dernière modification par Bernard2K (01/05/2022 09h52)


Marchand de biens et formateur en investissement immobilier.

Hors ligne Hors ligne

 

#263 30/04/2022 11h18

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

C’est l’hypothèse la plus plausible, Lemonway a bloqué l’argent et semble réticent à continuer l’aventure avec Bricks, vu les montants en jeu.

Pour la limite des 5Me, nos amis Brickeux ont pensé à une astuce digne d’un élève de CP : créer 5 clones de SAS ( même président, même statuts, même adresse, même capital de 1ke ).

p.11 Bricks.co → avis sur cette plateforme d’immobilier participatif ?


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#264 30/04/2022 16h11

Membre (2015)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   59  

Une émission d’obligations me semble improbable…

Les conditions nécessaires à l’émission d’obligations pour les sociétés par actions (selon le petit juriste La réalisation d?une émission obligataire permettant l?accès au capital de la société émettrice : Procédure et Régime - Le petit juriste)

A- Conditions préalables

Il résulte de l’article L. 228-39 du Code du commerce que, pour pouvoir émettre des obligations, les sociétés par actions doivent remplir deux conditions préalables et cumulatives :

1. Première condition : l’existence de deux bilans régulièrement approuvés, ou, à défaut, d’une vérification de l’actif et du passif de la société émettrice. Cette vérification ce fait par un commissaire désigné en justice et intervenant dans les mêmes conditions que le commissaire aux apports[4]. Le rapport de ce commissaire vérificateur doit être déposé au greffe du tribunal de commerce compétent et au siège social de la société concernée huit jours au moins avant la date de la décision d’émission.
2. Seconde condition : la libération intégrale du capital social. Le capital de la société émettrice doit être intégralement libéré c’est-à-dire qu’il doit avoir été appelé et totalement versé. Toutefois, l’émission peut être autorisée si le capital qui n’a pas encore été libéré a été réservé aux salariés, ou, lorsque l’émission obligataire est faite pour l’attribution aux salariés des obligations émises au titre de leur participation dans les bénéfices de l’entreprise.

Il faut ajouter les restrictions quant au choix des obligataires (article L 227-2 du code de commerce), la nécessité des formalités de publicité de l’offre, la réalisation d’un prospectus qui reprend les caractéristiques de l’offre et la situation de l’entreprise en cas d’offre faite au public.

Pourquoi pas une tentative de rhabillage en crowdlending. Mais ils n’ont plus le statut d’Intermédiaire en financement participatif (IFP). Pourraient-ils passer par une plateforme ayant ce statut, a postériori ?

Comme Bernard2K, je pense que ’la totalité de la somme pourrait devoir être rendue’. Cela va être intéressant à suivre

Hors ligne Hors ligne

 

#265 02/05/2022 08h22

Membre (2019)
Réputation :   8  

sm94, le 30/04/2022 a écrit :

Je doute que la société Bricks aie décidé de sa propre initiative de sortir du statut IFP à partir du 4 mars 2022. Sur cette copie d’écran, le motif est ’Encaissement de fonds non autorisé’. Cela me semble être un nouveau signal négatif. Je vois mal une émission d’obligations dans ce contexte…

Les clients de la plateforme peuvent-ils nous indiquer comment Bricks communique sur cette information?

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/ … -04-30.jpg

PS: Après réflexion, je ne sais pas si ’Encaissement de fonds non autorisé’ est la cause de la radiation, ou simplement sa conséquence, ce qui change la conclusion.

S’agissant de l’encaissement de fonds non autorisé, il s’agit selon moi du statut dont dépendait Bricks avant sa radiation (un IFP peut être autorisé à encaisser des fonds à la condition d’être également agréer comme établissement de paiement).

S’agissant de l’offre au public de titres financiers (donc obligations comprises) il me semble qu’une offre irrégulière entraine la nullité des contrats et donc (en théorie) le remboursement.

Hors ligne Hors ligne

 

#266 02/05/2022 11h05

Membre (2013)
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   308  

Bobdocland a écrit :

S’agissant de l’encaissement de fonds non autorisé, il s’agit selon moi du statut dont dépendait Bricks avant sa radiation (un IFP peut être autorisé à encaisser des fonds à la condition d’être également agréer comme établissement de paiement).

S’agissant de l’offre au public de titres financiers (donc obligations comprises) il me semble qu’une offre irrégulière entraine la nullité des contrats et donc (en théorie) le remboursement.

Lu en diagonale les dernières interventions, mais il me semble que l’IFP ne peut pas collecter autant en une seule opération.

Et la notion d’établissement de paiement … à moins que ce ne soit un abus de langage, c’est une notion précise (L522-1 CMF). Un IFP ne peut pas être un établissement de paiement, il dérogerait à la fonction exclusive de l’établissement de paiement.

Hors ligne Hors ligne

 

#267 02/05/2022 11h52

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

La limite est de 5Me mais Bricks ont de la ressource smile

p.11 Bricks.co → avis sur cette plateforme d’immobilier participatif ?


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #268 13/05/2022 11h39

Membre (2021)
Réputation :   63  

Un article récent (non publicitaire celui-là) publié dans les Echos :

French Tech : embarras autour des levées de fonds participatives

Depuis le début de l’année, plusieurs start-up françaises ont réalisé des campagnes de crowdfunding auprès de leurs clients, mais pas toujours dans les règles. Après avoir récolté 20 millions d’euros, la proptech Bricks.co a finalement indiqué ne pas avoir respecté la réglementation en vigueur. (…)

Difficile d’en savoir plus puisque les régulateurs français ne commentent jamais de cas individuels et que Bricks.co n’a pas souhaité répondre à notre demande d’interview. (…)


Être célèbre sur internet c'est comme être riche au Monopoly

Hors ligne Hors ligne

 

[-7]    #269 15/05/2022 22h58

Banni
Réputation :   -9  

AxelP a écrit :

Bonjour à tous,
J’ai 22 ans et je ne savais pas comment investir. J’ai découvert Bricks sur M6 et je me suis lancé.
Aujourd’hui j’ai investi en tout 2000 euros sur divers bien et ma rentabilité est bien supérieur que sur un livret A (même en déduisant les 30% d’impôts) et c’est beaucoup moins risqué que de la crypto ou NFT.
Je conseille à 1000% ce site qui devrait croître énormément.
Si vous n’avez pas de parrain pour profiter des avantages, prenez le mien: xxxxxxxxxx
ou par le lien Bricks.co
Bon enrichissement à tous ^^

Message édité par l’équipe de modération (16/05/2022 12h10) :
- suppression du lien de parrainage

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #270 16/05/2022 11h48

Membre (2021)
Réputation :   63  

Je trouve que la juxtaposition des deux derniers messages apporte un éclairage saisissant :

- Bricks ne communique que via des canaux soigneusement sélectionnés (vidéos de "Cédric", articles publicitaires) mais refuse de prendre la parole quand des vrais journalistes posent des questions qui fâchent

- les parrains-prescripteurs sont prêts à raconter n’importe quoi pour grappiller des commissions : notre nouvel ami n’a même pas pris le temps de personnaliser son message, c’est un copié/collé de ce qu’il a posté à la même heure sur Trustpilot, d’où l’encadré ! On remarque d’ailleurs qu’un avis sur trois sur Bricks est un appel au parrainage, étonnant que ce soit toléré

So much pour la révolution de l’immobilier !


Être célèbre sur internet c'est comme être riche au Monopoly

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #271 16/05/2022 12h03

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

C’est le principe du Ponzi et du MLM en général : on gagne plus par affiliation, parrainage et revente du produit, qu’avec le produit lui-même.


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #272 Hier 14h11

Membre (2019)
Top 5 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   870  

Bricks va devenir une … foncière !

La plateforme Bricks se mue en promoteur immobilier « sur le modèle d?une foncière »

La plateforme Bricks se mue en promoteur immobilier « sur le modèle d’une foncière »

Bricks se lance dans la promotion immobilière

La plateforme de financement participatif annonce au Moniteur la création, ces prochains mois, d’une société dédiée à cette nouvelle activité. « Notre premier chantier concerne 10 maisons individuelles sur un terrain vierge près de Montpellier pour lequel nous venons de déposer le permis de construire. La livraison est prévue fin 2023 », confie son fondateur Cédric O’Neill.


Parrain Interactive Brokers  - Parrain Qonto ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #273 Hier 14h56

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Réputation :   87  

Je trouve cet article assez objectif et intéressant :

Mon Avis sur Bricks : Alerte Rouge ? (UPDATE: 05/2022)

Ce que j’ai du mal à comprendre c’est qu’ils aient pu trouver autant de "couillons" ou présumés tels en si peu de temps.

Il est quand même si simple d’acheter des actions de l’Air Liquide ; à quoi bon mettre de l’argent dans un truc pareil dont la compréhension ne coule pas de source ?

Cela n’engage que moi, mais les souscripteurs de Bricks sont a priori plutôt à ranger dans les tout petits épargnants, dénués aussi bien de capital financier que d’esprit critique. C’est d’une tristesse confondante : des gens qui travaillent comme des forcenés pour accumuler une petite épargne sur leur livret A qu’ils finissent par confier à des aventuriers beaux parleurs promettant des rendements mirifiques.

Bon, si le livret A était correctement rémunéré, les petites gens ne prendraient pas des risques inconsidérés !

Dernière modification par emilienlar (Hier 14h57)

Hors ligne Hors ligne

 

#274 Hier 16h21

Membre (2012)
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   139  

L’article que vous citez et qui a été mis à jour semble en effet tout à fait pertinent.

En particulier les chapitres sur les frais prélevés et la réévaluation des biens. Quand on commence à poser des chiffres ça permet de se poser les bonnes questions.

Mon Avis sur Bricks : Alerte Rouge ? (UPDATE: 05/2022)

Mon Avis sur Bricks : Alerte Rouge ? (UPDATE: 05/2022)

Cordialement,

Eric

Dernière modification par EricB (Hier 16h26)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #275 Hier 17h24

Membre (2021)
Réputation :   14  

emilienlar a écrit :

Je trouve cet article assez objectif et intéressant :
Il est quand même si simple d’acheter des actions de l’Air Liquide ; à quoi bon mettre de l’argent dans un truc pareil dont la compréhension ne coule pas de source ?

Ce n’est pas "disruptif", ça fait pépé et pas sexy…. smile

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur