Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de HiPay Group sur nos screeners actions.

[+6]    #1 21/09/2020 09h52

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   255  

Bonjour à tous,

suite au message relatif à Hipay dans la file de Wirecard, et compte tenu de l’activité de cette société, j’ai pensé qu’il serait pertinent de donner quelques éléments complémentaires à ce que j’ai pu lire.

En guise d’introduction, il faut comprendre que Hipay est une entreprise qui à première vue coche des cases bien rouges:
- Le principal actionnaire, Benjamin Jayet, qui a repris la société en 2016 auprès du groupe Hi-Media, a la réputation d’être un homme d’affaires peu scrupuleux.

- Les résultats sont dans le rouge (bien vif) depuis son acquisition.

- La société opère sur un secteur très concurrentiel sur lequel existent déjà des très gros (Adyen, Worldline, Stripe, …)

- Ce printemps, Hipay a fait le buzz et a effrayé ses actionnaires en annonçant que les CAC étaient dans l’incapacité de certifier les comptes tout en émettant des doutes sur la survie du groupe à court terme. C’était la goutte de trop. Le cours du titre est tombé jusqu’à 2,2 €.

Pourtant, en grattant à la surface, la musique est différente :

- A ma connaissance, Benjamin Jayet n’a jamais floué ses actionnaires . De plus, le second actionnaire de Hipay, Eximium a en revanche la réputation de la plus grande probité. Par ailleurs, Benjamin Jayet a une très grande expérience dans le secteur des paiements, et sait notamment bien faire valoriser ses sociétés (vente de treezor à la Société Générale).

- Dès son arrivée, Benjamin Jayet a racheté la vache à lait du groupe, en forte perte de vitesse (la branche paiement sur mobile), ce qui a fait apparaître les grosses pertes de la partie PSP. Depuis l’arrivée de Grégoire Bourdin, les résultats ne font que s’améliorer.

- Hipay possède une offre multicanale et se place sur le créneau porteur des market places, en ciblant les marchands Tiers 2 (entre 1 M€ et 100 M€ de CA). Les marges sont plus faibles qu’avec les plus petits acteurs, mais c’est plus porteur. Pour attirer cette clientèle, le groupe dépense beaucoup en R&D pour offrir un maximum de services à ses clients.

- Hipay a récemment communiqué sur le problème de certification en annonçant qu’un problème avait été réglé, et que le deuxième, relatif au contrôle interne de sa filiale belge, serait résolu en fin d’année. Le groupe a prudemment provisionné 1 M€ pour un éventuel remboursement à prévoir pour les clients du service gateway. Dans la foulée, la fusion des entités française et belge serait engagée, ce qui simplifierait ce genre de contrôles.
Quant au problème de "continuité de l’activité", ce n’était que du bruit, puisque la société, entre les prêts de BJ Invest et le PGE, dispose d’une trésorerie de 9,1 M€.

Mais le meilleur reste quand-même l’évolution des résultats. Grâce à une croissance de 30% au S1 2020, l’EBITDA est repassé dans le vert, à 1,7 M€. Et la société a même quasiment atteint l’équilibre en terme de génération de trésorerie. Il est de plus en plus probable que le FCF soit positif au S2.

Actuellement, le groupe cote encore à 30% sous ses fonds propres et se paie à peine 0,7x son chiffre d’affaires. On est loin des valorisations d’autres sociétés technologiques comme Witbe ou Wallix, alors que Hipay opère sur un secteur stratégique en pleine concentration.
Par ailleurs, la faillite de Wirecard pourrait redistribuer les cartes dans le secteur bancaire français, et Hipay, le seul "gros" indépendant, pourrait faire l’objet d’une OPA. Une offre en-dessous de 15 € me paraît fort peu probable. Je viserais plutôt entre 20 € et 40 €.

De mon point de vue, le marché nous offre une très belle opportunité au cours actuel (4,68 €). Tout ce que j’ai écrit lorsque le cours était à 2,50 € est encore valable. Je me suis renforcé récemment à 3,55 €, puis à 3,92 € et encore en fin de semaine dernière à 4,37 €.

Le rapport du S1 devrait paraître dans les jours qui viennent, ce sera l’occasion d’affiner les chiffres.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par valeurbourse (22/09/2020 08h14)

Mots-clés : hipay, opa, paiement, recovery

Hors ligne Hors ligne

 

#2 21/09/2020 14h29

Membre
Réputation :   86  

J’attire votre attention sur le fait que la société côte sous ses fonds propres notamment parce qu’ils sont constitués d’un goodwill de 40M € qui pourrait valoir beaucoup moins (en fait zéro) en cas de faillite (la société continue de perdre de l’argent).

Je me suis aussi renforcé suite aux derniers résultats encourageants car la probabilité d’une dilution des actionnaires a diminué.
En effet lors de la dernière assemblée générale avaient été votés différentes modalités d’augmentation de capital dont certaines réservées (sans doute aux actionnaires majoritaires) et sans droits préférentiels de souscription.Cela indiquait donc une possibilité (volonté ?) de diluer uniquement les actionnaires minoritaires.Ce risque a diminué mais existe toujours.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gilgamesh (21/09/2020 14h30)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 21/09/2020 15h59

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   374  

L’enterprise semble sous-capitalisée pour maintenir des gros rythmes de croissance.
Ne pas oublier qu’ils prennent un risque de crédit sur les transactions et que l’auditeur l’an passé a parlé des défaillances  du contrôle interne…

D’ailleurs voici leur politique de risque de crédit depuis le rapport annuel 2019 a écrit :

L’exposition du Groupe HiPay au risque de crédit est influencée principalement par les caractéristiques individuelles des clients. Le profil statistique de la clientèle, incluant notamment le risque de défaillance par secteur d’activité et pays dans lequel les clients exercent leur activité est sans réelle influence sur le risque de crédit. Il n’y a pas de concentration du risque de crédit, tant au niveau des clients, qu’au niveau géographique.

Pas de chance, ce fut le cas au S1 2020 > concentration risque de crédit dans qq secteurs comme le tourisme

30% au S1 mais des Adyen font +27% sur des volumes 10x supérieurs donc cette croissance n’a rien de spécial et semble même en surchauffe.

Hipay publie qu’ils n’étaient pas affectés par le Covid puisque la baisse des commerces traditionnels fut plus que compensé par le e-commerce.
La seule boite de paiement à dire cela: Adyen, Worldpay, Wordline… tous ont  publié une baisse au pire du Covid avant une remontée. Etrange…

Les red flags sont nombreux sur ce dossier.

Dernière modification par kiwijuice (21/09/2020 16h13)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 21/09/2020 16h11

Membre
Réputation :   83  

Pour moi sur le S1, le CA a sans doute souffert de la baisse des paris sportifs et des difficultés de clients type Nocible, même si d’autres clients ont bien marché (LDLC, egaming)…
.. pas sûr que la balance soit positive

Autre chose, j’avais compris qu’Hipay visait les clients Tiers 2 justement pour augmenter ses marges vs une acquisition de tiers 1 en 2019 (justement Nocibe et LDLC, les 2 plus gros que j’ai en tête). A  suivre l’impact en S2 car sur le S1, il me semble que les couts directs / CA sont assez haut.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gdauph (21/09/2020 16h11)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 21/09/2020 16h11

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   395  

@kiwijuice
je n’ai pas compris deux points dans votre message (qui avaient l’air importants) :
- d’où vient la citation que vous avez incorporé (source? ’leur politique a écrit’?)
- "Pas de chance, ce fut le cas au S1 2020" : qu’est ce qui est arrivé au S1 2020?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par carignan99 (21/09/2020 16h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 21/09/2020 16h14

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   374  

J’ai corrigé.

Je trouve que leur politique de risque de crédit est légère (enfin ce qu’ils déclarent).

Hors ligne Hors ligne

 

#7 21/09/2020 16h55

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   255  

gdauph a écrit :

J’avais compris qu’Hipay visait les clients Tiers 2 justement pour augmenter ses marges vs une acquisition de tiers 1 en 2019 (justement Nocibe et LDLC, les 2 plus gros que j’ai en tête). A  suivre l’impact en S2 car sur le S1, il me semble que les couts directs / CA sont assez haut.

L’objectif de Hipay n’est pas pour le moment d’augmenter ses marges, mais de conquérir de nouveaux clients Tiers 2. L’avantage est double: clients plus fidèles et enclins à grossir plus vite que les petits. Mécaniquement, le ratio coût direct / CA monte (0,86% d’après mes calculs avant publication des semestriels).

gilgamesh a écrit :

La société côte sous ses fonds propres notamment parce qu’ils sont constitués d’un goodwill de 40M € qui pourrait valoir beaucoup moins (en fait zéro) en cas de faillite (la société continue de perdre de l’argent).

Il ne s’agit pas ici d’établir une valeur à la casse (considérez qu’elle est nulle) en cas de faillite, mais de donner un ordre d’idée de la décote actuelle pour peu qu’on croie à la recovery en cours.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#8 21/09/2020 22h33

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   726  

kiwijuice a écrit :

30% au S1 mais des Adyen font +27%

Des Adyen ?
A part Adyen, quels sont les autres qui font une telle croissance ?

(D’ailleurs, Adyen c’est plutot +70 %/an)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 21/09/2020 23h00

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   395  

Adyen, c’est +27% au S1 2020 (source : adyen).

Par contre, je ne connais pas la source de kiwijuice pour affirmer que Adyen aurait suggéré (je cite) "une baisse au pire du Covid avant une remontée". Il trouve étrange que Hipay ne reporte pas une tendance similaire.

Ce que j’ai lu, c’est plutôt des tendances concomitantes (source : ibid.) :

[url=https://www.adyen.com/investor-relations/h1-2020#Letter a écrit :

adyen[/url]]Illustrative to this resilience is how online retail and digital goods volumes accelerated while travel1 and in-store volumes slowed down after global lockdown restrictions went into effect.

En somme, un peu la même chose que Hipay (la baisse des uns étant compensée par la hausse des autres, sans mention de décalage des tendances). Mais il y a peut être une autre source, je ne sais pas.

Dernière modification par carignan99 (21/09/2020 23h06)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 21/09/2020 23h07

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   726  

Bon, +70%/an c’est la moyenne sur 4 ans, ça me semblait plus significatif qu’un seul semestre.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 05/10/2020 14h42

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   255  

Le rapport semestriel a été publié la semaine dernière. Voici ce que j’en retire.

La CAF est redevenue positive, à 1,016 M€. Cependant, elle nécessite quelques ajustements pour mesurer pleinement la capacité du business à générer de l’argent :

– En raison du chômage partiel, les charges de personnel ont baissé de 0,75 M€. Dans un exercice normalisé, je dois les retirer : CAF = CAF -0,75 M€.

– La norme IFRS 16 comptabilise les loyers en investissement : je dois les retirer de la CAF : CAF = CAF – 0,371 M€.

– Le renforcement du contrôle interne de Hipay ME pour la certification des comptes a engendré une charge exceptionnelle de 0,6 M€ que je dois rajouter à la CAF : CAF = CAF + 0,6 M€.

Au final, la CAF normalisée est de + 0,5 M€.

Le business de Hipay est redevenu rentable.
Avec un capex de 1,7 M€, le Free Cash Flow est de – 1,2 M€.
On peut donc espérer un FCF positif au second semestre 2020.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #12 29/10/2020 12h10

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   726  

Chiffre d’affaires du T3 : https://f.hubspotusercontent10.net/hubf … 0%20FR.pdf

Tout va pour le mieux. La croissance est de +27 % par rapport au T3 2019, donc en ligne avec la croissance observée ces derniers temps. Le cours bondit logiquement de +10 % ce matin.
Surtout, TB dynamique commerciale : 231 nouveaux clients ont signé sur la période, dont 69 grands comptes. Projet de transfert du titre sur Euronext Growth.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 29/10/2020 15h00

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Bonjour à tout le monde

Le projet de transférer le titre vers Euronext Growth, est-il :
Une bonne nouvelle ?      :
---->  Frais réduits , adaptation à la taille de l’ entreprise, autres ?…
Une mauvaise nouvelle ? :
---->  Publications et vérification des comptes en version allégée et moins fréquente (si j’ai tout compris!), plutôt inquiétant au vu des nouvelles passées (?) concernant un audit et "une défaillance du contrôle interne" ?

Pour quelle raison probable ce projet de transfert de marché de cotation, maintenant que le renforcement du contrôle interne de Hipay ME pour la certification des comptes est fait ?

M.erci pour vos éclaircissements et bonne continuation à toutes et tous
Mimizoé1


Parrainages Binck, BourseDirect, Véracash, BullionVault, WeSave, (Me contacter en MP)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 29/10/2020 15h30

Membre
Réputation :   83  

Bonjour Mimizoe
Ma lecture est plutôt positive, en effet :
--> Je le vois comme une source d’économie (j’ai en tête un montant arbitraire de 200 K€ /an) dont la société a bien besoin pour passer le point mort.
C’est d’ailleurs en ce sens cohérent avec l’annonce de regroupement  des activités de paiement au sens de Hipay SAS, qui elle aussi devrait (de mémoire) faire gagner 3 à 4 postes

--> De manière tout aussi importante, ces deux changements (Growth + regroupement) vont fortement alléger je pense, les tracasseries administratives et aider la société à se focaliser sur l’essentiel : la croissance et la rentabilité

--> Ce passage sous Euronext Growth se fait en conservant les normes IFRS, ce qui est important à mes yeux, non seulement pour la lisibilité des comptes depuis 2019, mais également vis à vis d’un éventuel acquéreur

Et accessoirement de nombreuses sociétés ont la même démarche en ce moment, la dernière en date étant Bastide, et les raisons avancées sont identiques

Ce projet vise à permettre au Groupe Basti dele Confort Médical de réduire les contraintes associées au  marché  Euronext  et  les  moyens  engagés  pour  y  répondre.  Euronext  Growth  propose  un fonctionnement simplifié, plus adapté à la taille et aux besoins actuels du Groupe, tout en lui permettant de continuer à bénéficier de l’attrait des marchés financiers à un coût plus raisonnable

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gdauph (29/10/2020 15h34)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #15 03/11/2020 09h42

Membre
Réputation :   83  

Oulala +70% depuis le cours de clôture du 28 octobre, la recovery n’a plus grand chose de discret.
On peut y voir la cession de market pay à Anacap qui valorise à 300M€ une société qui fait 30 M€ de CA (externe) prévu  en 2020
Carrefour cède 60% de sa fintech Market Pay à AnaCap Financial Partners
Sachant que selon societe.com, Market pay c’est 50M€ de CA (interne +externe ?) et une perte de 2M€ en 2019
MARKET PAY TECH (PARIS 13) Chiffre d’affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 808384671
D’après ce comparable, Hipay a encore une marge d’appréciation certaine

Après on peut aussi y voir la belle dynamique commerciale finalement peu impactée par le T2 et son confinement strict.
Ou l’essor à venir de la digitalisation et des market places dans le contexte Covid.. on notera à ce sujet le partenariat qui semble privilégié entre Hipay et la très en vogue Mirakl.

On peut y voir aussi le biais de confirmation de l’auteur de ce post.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par gdauph (03/11/2020 09h49)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 03/11/2020 18h51

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   272  

Bonsoir

Ci-joint les comptes de Market Pay Tech du 31/12/2019

market_pay_tech.pdf


Youtube Ici - Tweeter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #17 04/12/2020 21h28

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Hipay est actuellement implanté dans 5 pays : France, Belgique, Italie, Portugal, US (source)

Je viens de tomber sur cet Article concernant le volume d’affaires au Portugal lors du black Friday :

"HiPay Portugal, spécialiste des solutions de paiement omnicanal, a traité 40% de paiements de plus de clients portugais vendredi dernier, 27 novembre, par rapport à l’année précédente, pour un total de 80 513 transactions.
Cette croissance du nombre de transactions s’accompagne d’une augmentation de valeur de 40%, ce qui correspond à un total de 4166839 euros contre 2996977 euros en 2019, précise la société."(traduction google)

Toujours intéressant de lire de tels articles 😉.

Cordialement
Yvan

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Yvan (04/12/2020 21h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #18 21/12/2020 16h25

Membre
Réputation :   18  

Bonjour,

la société ne communique pas beaucoup sur ses clients lors des différents communiqués financiers toutefois je vous recommande leur page Linkedin - régulièrement mise à jour -  où l’on y decouvre certains d’entre eux: sport2000, nature et découvertes, Gifi, une filiale de decathlon…
On se rend compte ainsi du type de clientèles d’hipay : pas trop petits mais pas trop gros non plus.
https://www.linkedin.com/company/hipay/ … edView=all

On peut noter que sur S1 310 clients ont été signés et cela a augmenté fortement à 231 comptes juste en Q3 !
Sources : S1 2020
et Q3 2020

159 "grands comptes" ont été signés en 2019 et on est déjà à 235 (166 + 69) sur les 9 premiers mois de l’année 2020.

On peut difficillement en tirer une estimation à long terme, d’autant plus qu’on ne connait pas le turn over, mais ces chiffres semblent bons à court terme.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Thinkpad (21/12/2020 16h33)

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #19 21/12/2020 17h29

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Bonjour à tous,

Vive les vacances, et le temps libre qui permet de fouiner sur internet :).

Je viens justement de tomber sur un mémoireréalisé par un étudiant en 2020 dans le cadre de l’examen final de la Haute école de gestion de Genève, en vue de l’obtention du titre Bachelor of Science en informatique de Gestion.

"si vous êtes à la recherche d’un provider de service de paiement en ligne, ce document vous servira et vous suffira pour vous lancer dans la sélection de ce dernier tout en vous donnant une idée sur l’implémentation".

Ce document permet de se faire une idée sur le marché des paiements en ligne et la méthodologie qui peut être retenue par les entreprises pour retenir une prestataire.

On y retrouve notamment les grilles tarifaires des fournisseurs, dont celle de Hipay :



Je ne sais pas si l’étudiant à eu une bonne note et à eu son diplôme, en tout cas, pour ma part je lui dis merci pour ce mémoire :).

Yvan

Hors ligne Hors ligne

 

#20 13/01/2021 10h11

Membre
Réputation :   18  

Hipay rejoint l’EDPIA (European Digital Payments Industry Alliance).

La news

https://www.edpia.eu/

Nets,sia, ingenico, worldline (qui ne font plus qu’un maintenant) sont membres de cette alliance dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’alors.
Hipay rentre-t-elle dans la cours des grands ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 18/01/2021 21h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Eric Lewin de BFM business a conseillé il y a 3 jours Hipay à 5 minutes 10 environ de la vidéo.

Yvan

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par Yvan (18/01/2021 21h33)

Hors ligne Hors ligne

 

#22 18/01/2021 22h07

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   726  

Et il a recommencé ce soir dans BFM bourse, vers 17 h 30 je dirais.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #23 27/01/2021 16h40

Membre
Réputation :   18  

Bonjour,

Alma une fintech (et start up) dans le paiement (paiement à credit/plusieurs fois) qui espere atteindre 1 milliard de flux traités d’ici 2 ans a levé 49 M d’euros (+ 12.5 M l’an passé) !
A noter que la société à 21 M de dettes financières

En comparaison Hipay aura traité plus de 5 milliards de flux en 2020, redevient rentable et a moins de dettes. Certes le business n’est pas exactement le même, toutefois cela laisse entrevoir certains multiples de valorisation. A la louche 250 M d’euros (50 M d’euros par milliard d’euros de flux traité) soit 50e / action pour Hipay.
On est d’accord que valoriser une société uniquement par le flux n’a pas un grand sens, mais l’on ne dispose pas d’autres informations sur Alma, donc je fais avec :-)

https://www.usine-digitale.fr/article/la-pepite-francaise-alma-leve-49-millions-d-euros-et-muscle-son-offre-a-l-international

https://www.frenchweb.fr/fintech-alma-l … nce/413607

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#24 27/01/2021 16h54

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   726  

Il faudrait ajouter le tout, car si vous voulez racheter Alma il faudrait débourser  autour de (sans autre information dispo) 49+12+21 = 82 M€ en VE. Pour 1 Mds€ de flux donc.

Pour 5 Mds€ de flux cela ferait une VE = 410 M€ => Capi hipay= 400 M€.
Cours = 80 €/action.
Ca fait beaucoup !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par JeromeLeivrek (27/01/2021 18h10)

Hors ligne Hors ligne

 

#25 27/01/2021 17h06

Membre
Réputation :   18  

Tout à fait :-)
Et encore une fois le milliard arriverait dans 2 ans chez Alma ! donc vraiment je suis surpris par ce ratio, et par l’argent qui peut etre investi dans ce type de société.

je ne crache évidemment pas sur une opa à 80e / titres sur Hipay. On peut toujours rever, mais restons réalistes.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de HiPay Group sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur