Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Nextedia sur nos screeners actions.

[+2]    #1 23/12/2019 14h52

Membre
Réputation :   11  

Nextedia, société de conseil et de technologies, est spécialisée dans la transformation digitale et plus particulièrement dans le numérique autour du marketing et de l’expérience client.

Nextedia a 3 métiers :

* Une activité data & digital marketing pour l’intégration des plateformes marketing du marché (notamment Salesforce, j’y reviendrai)
* Une activité relation client omnicanal (Marketing, Service Client, Force de Ventes)
* Une activité digital interactive (activité de studio digital, c’est plus ou moins l’activité originelle)

Historique et positionnement :

IPO en 2006 au prix de 16 euros ("Come&Stay" à l’époque), une époque où créer et gérer des sites internet étaient des métiers. L’historique est déjà important pour cette société avec plusieurs rebranding, le passage de Lagardère et quelques tâtonnements. La date récente à retenir est 2014 avec l’arrivée du nouveau PDG Marc Negroni.

Dès 2015, il a totalement réorienté l’activité d’une activité de studio digital classique vers une activité de transformation digitale sur les métiers marketing à forte valeur ajoutée.

Pour cela, il a notamment procédé à deux AK en 2016 et 2017 aux prix de 1€ et 1€08. Plusieurs acquisitions ont eu lieu, dont Almavia (qui existe depuis 2003) en 2017 qui a permis de X2 le CA et qui a permis d’acquérir un partenariat privilégié avec Salesforce.

La particularité de Nextedia est en effet de jouer à plein le partenariat avec Salesforce. Cela tombe bien, Salesforce a fait de la France une terre de conquête (investissement de 2.2Mds€ sur 2018-2023).
Nextedia vient de monter dans la hiérarchie en devenant Silver Consulting Partner de Salesforce. Pour comparaison, il y a quatre niveaux de certification: Registered, Silver, Gold, Platinum. Je n’ai pas tous les chiffres mais pour vous donner un ordre d’idées, en 2019, Salesforce comptait 1237 partenaires dans le monde dont seulement 95 platinium. Cette upgrading suppose aussi une amélioration sensible des volumes d’affaires de Nextedia. Sources : ici,ici et ici.

Il y a aussi les Global Strategic Partners, en gros les grandes ESN et certains Big4.

Selon moi, la capacité à faire du sur-mesure et à former les équipes des clients à Salesforce est le nerf de la guerre. Ces certifications existent pour en attester. J’y reviendrai.

Ils ont aussi d’autres partenariats intéressants avec les solutions d’IBM et d’Adobe.

Fonds propres :

11.2M€ au S1 2019

Dettes :

Divisées par 2 en un an, passant de 10.2M€ au S1 2018 à 4.7M€ au S12019 dont 3.9M€ de earn-out correspondant à une atteinte de 100% des objectifs d’EBITDA.

A mettre en rapport avec une trésorerie de +1.5M€ au S12019.

Revenus :
CA, REX et RN en croissance à deux chiffres depuis 2015.

Au S1 2019, RN stable :



CA très récurrent et bonne rétention des clients :



CA diversifié et conquête du mid market :



Perspectives :

80 embauches réalisées en 2019
>50M€ de CA en 2023 : 1/3 en organique additionnel, 2/3 en M&A
Devenir un consolidateur du secteur

Essai de valorisation :
Flottant à 41%; dirigeants à 22%, le solde à des institutionnels et business angels dont plusieurs personnalités de l’IT français.
Au 23/12 : 15M€

C’est donc une nano-cap, avec tous les risques que cela comprend.

Dans une approche très (trop) conservatrice, j’anticipe un RN égal à celui de 2018, 100% du earn-out dû et PER de 13 :

13x1,4M€-4.7M€+1.5M€ soit 15M€, soit la capitalisation actuelle après +25% en ligne droite en quelques jours.

Dans une approche plus réaliste et MT, on peut supposer un multiple plus élevé du fait de la croissance, du secteur et de la récurrence des revenus, une dette très fortement diminuée (une partie du earnt-out en juillet post-clôture S1 + ce serait surprenant que 100% soit dû) et un RN à 1.5M€ au moins pour 2019.

Dans une approche LT, on peut considérer l’ambition 2023 et la volonté de consolider le marché très éparpillé. 

A ma connaissance, il y a peu de comparables cotés. Il faudrait une ESN spécialisée Salesforce.

AMF :

Le cours a pris 25% récemment en ligne droite avec de très importants volumes. Le catalyseur a semble-t-il été la news du passage au statut Silver de Salesforce, les investisseurs y voyant sans doute un volant d’affaires réalisées déjà important (qui compte pour 40% dans la notation) et des perspectives fortes.

Rentré à 0.57, j’ai renforcé au fur et à mesure à hauteur de 5% de mon portefeuille et vise d’ici le CA annuel (mi-février 2020) un prix autour de 1 euro, soit un upside d’environ 30%.

Commentaires :

Sur l’environnement concurrentiel : dans mon entreprise (entreprise non-cotée avec métriques type CAC40), j’ai suivi de près l’intégration de Salesforce par un Global Strategic Partner (Big4) à très grands frais pour un résultat assez pauvre - l’impression d’acheter une Ferrari et de former nos équipes avec des apprentis chauffeurs. Je n’ai pas de retours d’expérience de Nextedia mais après quelques recherches sur Linkedin et au vu de l’effort de formation de leurs équipes qu’ils font, je pense qu’ils ont une vraie expertise. Tout l’enjeu sera de retenir les talents nouvellement formés.

Sur le marché : après la DAF et les RH, le marketing est la fonction qui a vocation à être la plus transformée par l’IT et la data. On n’imagine plus aujourd’hui une Direction Marketing sans Salesforce, comme on n’imagine plus une DAF sans SAP.
Pour autant, il y a un vrai critère différenciant dans l’approche métier et la connaissance fine des secteurs dans lesquels on implémente ces solutions. En clair, il y a selon moi une vraie plus-value à apporter et un moat local ou sectoriel à développer pour qui sait bien accompagner l’intégration et le développement de Salesforce dans une entreprise.
Il y a aussi une profondeur de marché, notamment auprès des ETI et PME sur lesquelles Nextedia se positionne. Il y a sans doute aussi des réservoirs de croissance chez les grandes entreprises qui ont certes déjà franchi le pas pour la plupart mais, pour beaucoup d’entre elles, par effet de mode et sans exploiter le plein potentiel de cette transformation.
Enfin, par intuition (et sans vraiment de possibilité de backtester celle-ci du fait du caractère récent de cette activité), l’activité CRM me semble assez acyclique. Je ne pense pas que ces dépenses seront parmi les premières à être coupées, tant elles sont devenues déterminantes pour les ventes.

Je suis preneur de vos points de vue pour ce premier post de présentation d’une nouvelle valeur !

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par luch (23/12/2019 15h01)

Mots-clés : digital, it, marketing, recovery, salesforce

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 23/12/2019 15h45

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   147  

Une boite de consulting qui fait 25M de CA et qui se paye à la louche 12.5x son RN ne me fait pas rêver. Les principaux coûts sont le headcount et il y a très peu d’avantage concurrentiel.
Le business model consiste à staffer ses équipes le plus possible pour payer leur salaire et générer de la marge (je schématise…).

Après c’est une boîte rentable et résiliente j’identifie deux facteurs clés de succès pour un avenir "radieux":
- capacité à encaisser les nombreux recrutements (intégration des nouveaux collaborateurs et ROI rapide)
- capacité à faire de la croissance externe

Je n’ai aucune crainte sur la demande, j’ai travaillé dans une petite société qui a mis en place SF de manière artisanale (et perdu énormément de temps en faisant n’importe quoi) et qui a par la suite professionnalisé l’utilisation, notamment via le recrutement d’un ETP sur l’admin de l’outil.

A ce propos, je remarque un fossé entre les sociétés françaises (et européennes ?) qui vont jusqu’à sous-traiter la gestion (et l’implémentation) de leur CRM et les sociétés US qui réalisent une grande partie du travail en interne pour des raisons évidentes d’efficacité, de coûts et de vision…

Pour reprendre la métaphore, on a une Ferrari qu’on ne pilote pas ou alors très mal, et on préfère payer quelqu’un pour la conduire à sa place.

Dernière modification par maxlille (23/12/2019 15h51)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 23/12/2019 16h07

Membre
Réputation :   11  

Même expérience de mon côté. Le problème est que les vrais experts sont rares et il y a une situation pénurique. Alors, pour les internaliser sur des missions d’administration…
Nextedia faisait appel à de la sous-traitance pour pouvoir honorer ses commandes. S’ils ont recruté efficacement (le S1 avec 40 embauches semble le prouver), ils sauront monétiser cela.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 02/02/2021 09h13

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1156  

L’atteinte des 50 M€ de CA du plan 2023 ne sera sans doute qu’une formalité pour Nextedia tant la société a changé en un an.

Avec l’acquisition d’Anetys mi octobre, c’est un CA 2019 proforma de 45 M€, soit le double du périmètre initial.
Cela s’est fait à grand frais, 5.3 M€ en numéraire (dont 4.9 M€ de dettes bancaires, alors que le bilan au S1 2020 était passé cash net de 0.1 M€) et surtout avec une grosse AK de 12.5 Mio titres (+50%!).

Le 2 décembre, une prise de participation de 22% dans Sullivan Cloud, qui détient le statut de Google Cloud Partner. Objectif participation croissance pour atteindre la majorité en 2022.

11/01/2021 : constitution d’Almavia CX : la division customer experience du groupe Nextedia.

référence sur les domaines stratégiques de la Cybersécurité, du Cloud, du Digital Workplace et de l’Expérience Client.

Ce plan s’est concrétisé par de multiples acquisitions : Yuseo (Expérience Utilisateur), Novactive (Web et Mobile), ESI Digital (Conseil), Almavia (CRM et Centre de contacts) et Anetys (Cybersécurité et Digital Workspace) mais aussi par des prises de participation chez Ioocx (Marketing Automation, Data) et Sullivan Cloud (Google Cloud).

Le regroupement des filiales Almavia, ESI Digital, Novactive et Yuseo sous la marque ALMAVIA CX  permet au Groupe d’affirmer son positionnement de leader de l’Expérience Client et de couvrir toute la chaîne de valeur de ce domaine en pleine croissance :

• Management & Transformation : accompagner les opportunités de croissance et de transformation de l’Expérience Client propres aux métiers de nos clients.
• Data Marketing : cibler, engager et transformer de manière prédictive et personnalisée avec les meilleurs retours sur investissement.
• Relation Client & Omnicanal : créer une relation unifiée et cohérente sur l’ensemble des canaux d’interaction afin de garantir une relation durable avec prospects et clients.
• WEB & Mobile : offrir une expérience digitale fluide sur plateformes Web & Mobile.
ALAMAVIX CX : 220 experts (/300 pour le nouveau groupe)

Et le 28/01/2021 : Anetys, pole cybersecurite et digital workplace du groupe Nextedia, décroche le statut Citrix platinum plus.

CITRIX Systems (NASDAQ : CTXS), entreprise américaine basée en Floride, fait partie des leaders mondiaux de l’accès distant sécurisé et de la virtualisation de postes de travail. En profitant de la puissance et de l’agilité du Cloud, Citrix apporte une solution complète et idéale au télétravail et compte aujourd’hui plus de 400 000 entreprises clientes, 98% du Fortune 500 et 100 millions d’utilisateurs répartis sur plus de 100 pays.

Le statut CITRIX Platinum Plus distingue les entreprises partenaires qui ont atteint un niveau significatif d’expertise dans la fourniture de solutions CITRIX et ont démontré leur capacité à les mettre en œuvre.

ANETYS est le seul partenaire en France à prétendre au statut Platinum Plus. Ce nouveau niveau a pris effet depuis le mois de janvier 2021.

CA FY2020 le 10 février après bourse. Après un S1 en recul de 6%.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#5 01/04/2021 22h13

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1156  

Nextedia a publié ses résultats annuels.

Chiffre d’affaires : 26,1 M€ (+6,9%)
EBITDA : 1,8 M€ (+26,3%)
Résultat Net : 2,5 M€ (+164%)
Dont +1.7 M€ de résultat exceptionnel suite fin du litige, issue favorable à la société, retraité de cet élément le RN est stable…

EFN 2.8 M€ vs 3.4 M€ grâce à la récente AK.
Levier 1.4x l’EBITDA, 0.1x les fonds propres.

Prochaine publication : Chiffre d’affaires semestriel 2021 : 21 juillet 2021, après Bourse


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

#6 21/07/2021 23h50

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   1156  

Nextedia publie son S1.

24 MEUR en croissance de 104%, +24% en proforma en réintégrant Anetys au S1 2020.

Les résultats seront publiés le 22 septembre.


Parrain InteractiveBrokers IngDirect SENZYDB Boursorama Degiro Fortuneo 12470190 iGraal eBuyClub RedSFR BSDirect

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Nextedia sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur