Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 22/12/2018 15h45

Membre
Réputation :   11  

Bonjour,
Je cherche par ce fil à partager avec vous les difficultés que rencontrent un travailleur indépendant non salarié dans ses projets personnels, malgré des revenus (et/ou patrimoine) qui peuvent être ’confortables’.
Je vous laisse lire une étude intéressante sur le travail indépendant et des scénarios pour 2030 etude observatoire alptis

L’objet de ce fil n’est pas :
* de faire une critique de ce statut qui, pour la plupart du temps, est choisi; en tout cas, je ne regrette personnellement pas ce choix. Chacun y trouvera ses propres avantages.
En ce qui me concerne (mais cela dépend également de son secteur d’activité, de ses compétences et réputation,…), je retiens en particulier: l’autonomie; la possibilité de choix de missions et lieux; l’augmentation globale des revenus par rapport au salariat malgré une protection sociale moindre; la possibilité de juguler sa rémunération selon ses projets; la possibilité (par choix) d’avoir des phases de travail suivies de phases de repos (ou autres activités) prolongées.
* d’aborder les difficultés associées pleinement au statut de profession libérale (pas de congès payés, pas de chômage, faible protection sociale…)

Il s’agit davantage d’essayer de lister les difficultés apportées par ce statut dans sa vie personnelle, mais SURTOUT, d’envisager les moyens possibles pour contourner ces difficultés.
Je ne serai pas exhaustif, j’espère donc vos contributions à cette discussion.

Comme tout est relatif pour estimer des difficultés, nous prendrons comme comparaison la situation d’une personne en CDI disposant des revenus sensiblement identiques au travailleur indépendant.

1/ Difficultés en location immobilière

Force est de constater que de nombreux bailleurs (il n’y a qu’à lire les annonces mentionnant explicitement la recherche de locataire en CDI) cherchent en priorité des locataires disposant de ressources stables, estimant que le CDI satisfait à ce critère.
Les assurances loyers impayés semblent souvent également exiger des locataires dits ’solvables’, en CDI (comme vu ici).
Les travailleurs indépendant, même disposant de revenus confortables, se voient souvent reléguer en bas de liste lors de la sélection du locataire par un bailleur.
En toute honnêteté, c’est également mon cas en tant que bailleur, donc je ne critique aucunement la position des bailleurs.

Comment contourner cela ? J’émets quelques suggestions (avec des contre-arguments ;-)):
> Devenir propriétaire me direz-vous. C’est une possibilité effectivement lorsque on peut le financer ou obtenir un crédit (voir plus bas),
=> fausse option à mon sens quand cela peut être un choix de rester en location (pour rester flexible, fuir une bulle immobilière, estimer selon les lieux de vie qu’une location est plus avantageuse qu’un achat…)
> Mettre en garantie à la banque x mois de loyer, comme expliqué dans ce fil avec des risques et inconvénients pour le locataire
> C’est un sentiment  que j’ai mais désolé je n’ai pas de source sur ce sujet, mais j’imagine que les bailleurs en location meublée admettent davantage des profils hors salariés, simplement du fait du nombre plus réduit de locataires recherchant ce type de location (une simple histoire de concurrence).
L’inconvénient de ce type de location pour un travailleur indépendant est l’instabilité à rester dans ces lieux un temps certain, la durée du contrat de bail étant d’1 an. Il hésitera encore davantage à y domicilier sa société, faire les démarches de changement d’adresse de siège social ayant un coup certain.

Avez-vous d’autres suggestions (hors faire appel à piston, réseau, ce qui serait applicable quel que soit son statut)?

2/ Difficultés d’obtention d’1 crédit immobilier


Ici, un minimum de 2 bilans satisfaisant semble nécessaire (d’après ce que j’ai pû lire sur ce forum) pour permettre à la banque d’octroyer un prêt en toute sérénité et à un taux correct.
Solutions envisageables auprès de votre banquier:
> nantissement d’une AV, d’un PEA si vous avez du patrimoine à mettre en garantie.
> Avoir une relation privilégiée avec son banquier (mais là c’est idem quelle que soit sa situation), mais si votre compte professionnel est dans la banque du prêt et que votre société à des comptes sains, cela doit être un atout pour décrocher le crédit à des conditions favorables, à titre personnel.

===
Cela a un coût (charges salariales/patronales du salarié, à comparer avec les charges sociales du travailleur indépendant), mais une alternative au travail indépendant (avec sa propre entreprise) pourrait être de passer par une société de portage (détails officiels ici), lorsque on est dans ces phases de recherche de location ou d’achat immobilier, en mettant en sommeil sa société.
Le contrat de portage est un CDI ou un CDD conclu par écrit entre le salarié porté et l’entreprise de portage, mais l’autonomie du travailleur indépendant reste conservée.

J’attends vos contributions/idées/alternatives/réflexions pour alimenter ce sujet.

BàV,

Mots-clés : crédit, difficultés, location, tns


Errare humanum est, perseverare diabolicum

Hors ligne Hors ligne

 

#2 22/12/2018 16h13

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   367  

Dav26 a écrit :

Il s’agit davantage d’essayer de lister les difficultés apportées par ce statut dans sa vie personnelle, mais SURTOUT, d’envisager les moyens possibles pour contourner ces difficultés.
Je ne serai pas exhaustif, j’espère donc vos contributions à cette discussion.

[…]

1/ Difficultés en location immobilière


2/ Difficultés d’obtention d’1 crédit immobilier

J’espère ne pas êrte hors sujet mais une solution (certes, radicale) pour ces 2 difficultés : l’expatriation. En France, le côté sacro-saint du CDI fait que tout autre statut, et celui d’indep en particulier, est injustement dévalorisé. Ailleurs en Europe le fait d’avoir du travail et partant, un niveau de revenu suffisant, vous permet de louer ou emprunter presque aussi facilement qu’un salarié.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 22/12/2018 16h49

Membre
Réputation :   90  

Bonjour,

J’ai été gérant majoritaire de SARL pendant 11 ans et je comprends tout à fait vos interrogations.

Pour ma part, pour l’obtention d’un crédit immobilier, celui ci n’a pas posé de gros problèmes et ceci pour deux raisons:
- J’ai obtenu un prêt de la banque où mon entreprise était domiciliée. Et l’activité, certes saisonnière, était globalement très rentable.
- J’ai fait un gros apport personnel (30%) pour rassurer mon banquier. Encore faut il pouvoir le faire!

Pour la location que j’ai eue avant, aucun problème: le propriétaire était un riche commerçant égyptien, qui comprenait parfaitement le business.

Plus généralement, le statut "d’indépendant" est mal connu et donc jugé très négativement. Beaucoup ne comprennent pas cette histoire d’absence de salaire, comme si tout le monde était salarié. On imagine le type "tapant dans la caisse", sans contrôle et tout au black….

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#4 22/12/2018 17h53

Membre
Réputation :   11  

Pour la location, en tant que dirigeant assimilé salarié, mon astuce a été de gonfler temporairement ma rémunération. Il faut s’y prendre un peu en avance car les bailleurs demandent souvent les trois dernières fiches de paie, mais ça fonctionne. En ne contactant que des particuliers et en instaurant un rapport de confiance avec eux, on loue un logement assez facilement en fin de compte.

Par rapport aux banques, pour peu que votre gestion financière tienne la route pendant quelques années, il n’y a aucun problème à vous faire financer par la banque où est domicilié votre compte professionnel. C’est peut-être même elle qui vous contactera pour vous proposer un crédit immobilier pour votre RP ou l’achat de SCPI.

Je ne vois vraiment aucun autre inconvénient à être travailleur indépendant, seulement de gros avantages; mais en effet la route est plus facile lorsqu’il n’y a pas besoin de changer de logement lors des 2 ou 3 premières années.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur