Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+1]    #1 01/12/2017 19h18 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   249 

Les marchés actions des principaux pays développés paraissent surévalués, peu importe les ratios ou points de comparaison utilisés. Le cash ne rapporte rien, et les programmes de QE font perdre sans qu’il ne s’en rende compte du pouvoir d’achat à l’épargnant non-investi. On peut légitimement prendre quelques profits et se mettre à la recherche d’une alternative aux liquidités, a fortiori pour ceux qui n’auraient pas de problématique de fiscalité sur la plus-value. Si l’on raisonne dans la catégorie des produits financiers cotés, il ne reste que la catégorie obligataire.

Le cahier des charges de l’allocation d’actifs de la partie obligataire du patrimoine pourrait être le suivant :

- notation de qualité investment grade pour plus de sérénité,
- liquidité importante, afin de pouvoir récupérer saisir des opportunités sur d’autres catégories d’actifs,
- duration faible, afin d’être impacté le moins possible par une éventuelle hausse des taux,
- garantie maximale du pouvoir d’achat, ce que n’offre pas forcément le cash dans le contexte actuel,
- obtenir un rendement acceptable malgré un contexte de taux historiquement bas,
- des produits disponibles à la commercialisation en Europe (fonds domiciliés en UE),
- idéalement, des produits capitalisants, à faibles coûts, facilement accessibles.

J’exclus arbitrairement les fonds en euros, pour plusieurs raisons qu’il n’est pas utile de développer ici.

Je retiens plusieurs types d’actifs :

- Les TIPS/OATi,
- Les obligations souveraines investment grade de faible duration,
- Les fonds d’obligations à échéance (target-date fund, populaire aux USA).

Le choix des ETF UCITS s’est imposé comme un évidence pour les deux premières catégories, malgré l’inconvénient majeur dont fait l’objet cette discussion sur les TIPS/OATi : bien que les sous-jacents soient par nature protégés contre l’inflation, la structure même du produit qui "roule" ses positions ne donne aucune garantie sur le principal à une échéance donnée.
Cet inconvénient pourra être compensé en investissant une partie des capitaux dans un fonds à échéance.

L’allocation que j’ai retenue est la suivante :

25% iShares $ Treasury Bond 3-7yr UCITS ETF
Notation AAA

Pourquoi ?
Parce-que qu’à la prochaine crise, on aura droit à un "fly to quality" comme d’habitude, et qu’il n’y a rien de mieux comme garantie qu’une obligation moyen-terme notée AAA. Maturité moyenne 4,7y et duration 4,4, coupon 2% et produit capitalisant. Le 7-10yr ne paye pas plus, a une duration plus longue, et ne capitalise pas ses revenus. Le 1-3yr ne paye quasi rien.

25% iShares $ TIPS UCITS ETF
Notation AAA

Pourquoi ?
Toujours pour la qualité de l’émetteur, mais cette fois, pour "hedger" la position précédente en cas de hausse de l’inflation plus rapide que prévue, ce qu’on ne peut pas totalement exclure, en contrepartie de l’acceptation d’un rendement nominal plus faible, mais capitalisé.

50% iShares iBonds Sep 2018 $ Corp UCITS ETF
Notation moyenne A

Pourquoi ?
D’après iShares, pour allier l’échéance programmée et le revenu régulier procurés par la détention d’obligations en direct, à la transparence et la liquidité d’un ETF.Le rendement est faible (1.5%) et il est distribué trimestriellement.

***

Bien que les sous-jacents cotent en USD, ces 3 ETF s’échangent aussi en EUR sur Euronext.

La seule incertitude réside dans l’exposition 100% USD et non hedgée. Il n’y a pas d’alternative : les bonds IG S/T EUR ne payent pas…

Mots-clés : etf, target-date fund, tips, treasury


If you're not growing, you're dying.

Hors ligne

 

[+1]    #2 02/12/2017 02h00 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   1759 

Quel rendement visez-vous avec votre allocation (dans différents scénarios d’évolution de taux d’intérêt et d’inflation) ?

J’ai l’impression que vous vous compliquez singulièrement la vie, et prenez des risques, quand un simple bon fond euros sur un contrat d’assurance-vie (que vous excluez "arbitrairement") vous apportera un rendement similaire voire meilleur (sachant que la majeure partie des fonds y sont investis en obligations, gérée par des pros,  avec une duration moyenne vers 7ans, et des réserves permettant de doper le rendement ou/et d’encaisser une certaine hausse des taux qui ferait baisser la valeurs des obligations que vous détiendriez en direct), un effet cliquet annuel vous assurant de ne pas faire de perte su chaque année civile, et la possibilité d’en sortir en quelques semaines si un autre véhicule s’avère plus performant dans quelques années si l’inflation repart.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne

 

#3 02/12/2017 12h48 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   79 

Bonjour,

Ce débat est intéressant et j’aurais plutôt tendance à rejoindre GoodbyeLenine sur ce point.

Les fonds euro peuvent vous apporter :
un rendement de type obligataire
+ une prime d’avantage fiscal selon la durée
+ une garantie du capital avec effet cliquet

Le gros avantage des ETFs obligataires sur CTO est surtout de pouvoir arbitrer et allouer en quasi-temps réel du capital de la poche obligataire vers la poche actions et inversement. Mais cette souplesse se paye en terme de fiscalité.

Un exemple très schématique :
En situation économique "pré-crash" > on peut sur-pondérer les obligations
En situation économique "post-crash" > on peut sur-pondérer les actions
   
Évidemment ce scénario suppose de pouvoir anticiper correctement un market timing très précis ce qui est loin d’aller de soi voire impossible à réaliser avec précision et efficacité dans la réalité d’un investisseur lambda.

Vous pouvez également arbitrer et allouer du capital dans une assurance vie, de la poche obligataire (fonds euros obligataire) vers la poche actions (unités de compte) et inversement. Dans ce cas cela se paye en terme de frais de gestion sur les fonds et les UCs et de frais d’arbitrages.

Au final ce qu’il faut regarder dans les scénarios c’est bien le résultat net de frais et net d’impôts… 

Si quelqu’un a déjà fait des simulations chiffrées plus précises n’hésitez pas à les poster dans ce fil.

Cordialement,

Eric


=== Ressources anti-arnaques. === Ne pas nourrir les trolls… ===

Hors ligne

 

[+1]    #4 02/12/2017 14h40 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   12 

lopazz a écrit :

Je retiens plusieurs types d’actifs :

- Les TIPS/OATi,
- Les obligations souveraines investment grade de faible duration,
- Les fonds d’obligations à échéance (target-date fund, populaire aux USA).

Pour répondre à une partie de votre question, il faut se demander si les Oati protègent effectivement de l’inflation donc d’une perte de pouvoir d’achat.

La naissance de ce type d’obligation aux USA a coïncidé avec la fin du combat mené par la FED de Volcker contre la spirale inflationniste. Le risque d’inflation étant devenu faible, il paru opportun au trésor d’émettre de la dette à faible rendement destinée aux investisseurs voulant s’assurer contre un retour de celle-ci. Ce point historique est important car il traduit la volonté de l’Etat à s’endetter au moindre coût et non à offrir une protection de son pouvoir d’achat à l’acquéreur.

En France ces obligations sont indexées sur l’Indice des prix à la consommation qui est une mesure statistique d’une période sur l’autre. Cet indice comme son nom l’indique porte sur la consommation et ne prends pas en compte tous les champs sur lesquels les prix peuvent varier drastiquement comme l’immobilier parisien par exemple. Cet indice ne mesure donc pas la hausse des prix de certains secteurs d’investissement qui sont recherchés pour leurs sûretés et d’autres qualités dont la résistance à l’inflation.

De mon point de vue, la seule qualité de ces Oati est d’avoir un capital garanti par l’Etat.

Sur les obligations souveraines à faible duration, à mon avis, il existe plus de risques que de bénéfices à prendre sur cette classe d’actifs qui est déjà au plus haut depuis plusieurs années alors que des perspectives de normalisation des taux se profilent à l’horizon.

Hors ligne

 

#5 02/12/2017 17h53 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   25 

Pour une association dont je gère les fonds , la partie "obligataire" créée sur mesure avec un profil de risque prudent (pas de perte en capital) a rapporté pour 2016 : 2,3% … donc en gros le taux d’un fonds en euros en AV pour particulier (iinterdite pour les associations) et moins bien que mon fonds euros perso !  Et pourtant ce sont des pointures qui ont fait le panier …
Donc comme GBL et EricP , je crois qu’il n’y a guère avantage à le faire soit même dans le cas de figure que vous décrivez : sécuritaire +++, lutte contre l’inflation , IR faible  etc… sauf à ne pas vouloir de fonds euros par dogmatisme ou autre.

Hors ligne

 

#6 03/12/2017 15h57 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   249 

GoodbyLenine a écrit :

Quel rendement visez-vous avec votre allocation (dans différents scénarios d’évolution de taux d’intérêt et d’inflation) ?

J’ai l’impression que vous vous compliquez singulièrement la vie, et prenez des risques, quand un simple bon fond euros sur un contrat d’assurance-vie (que vous excluez "arbitrairement") vous apportera un rendement similaire voire meilleur (sachant que la majeure partie des fonds y sont investis en obligations, gérée par des pros,  avec une duration moyenne vers 7ans, et des réserves permettant de doper le rendement ou/et d’encaisser une certaine hausse des taux qui ferait baisser la valeurs des obligations que vous détiendriez en direct), un effet cliquet annuel vous assurant de ne pas faire de perte su chaque année civile, et la possibilité d’en sortir en quelques semaines si un autre véhicule s’avère plus performant dans quelques années si l’inflation repart.

Bonjour GBL,

J’ai exclu les fonds euros car je n’y ai pas accès. Cela ne me dérange pas du tout, je considère qu’il s’agit d’un produit dangereux. Pour la majorité silencieuse qui nous lit, je tiens à mettre en avant certains inconvénients rédhibitoires du fond euros :

- Opacité totale sur la composition du fond,

- En détenant du fond euros, n’êtes pas propriétaire d’un actif, vous avez une créance sur une compagnie d’assurance,

- L’Etat peut suspendre, retarder ou limiter les retraits de fonds sur une période de six mois maximum, en cas de « risques représentant une menace grave et caractérisée » pour « la stabilité du système financier », c’est à dire précisément lorsque l’épargnant audacieux souhaitera disposer de ses fonds afin de les investir dans d’autres actifs,

- Les rendements s’effritent (2,25% sur Eurossima en 2016), et cela n’est pas prêt de s’arrêter car les assureurs distribuent leurs réserves afin de servir cette rémunération, d’ailleurs la plupart interdisent les versements à 100% en fond euros.

Le rendement visé par l’allocation d’actifs évoquée est environ équivalent à l’inflation (prix à la consommation). Le but n’est pas de s’enrichir mais de placer des liquidités.

EricB a écrit :

Le gros avantage des ETFs obligataires sur CTO est surtout de pouvoir arbitrer et allouer en quasi-temps réel du capital de la poche obligataire vers la poche actions et inversement. Mais cette souplesse se paye en terme de fiscalité.

Les gains en capital et distributions sont fiscalisés sur CTO, mais il n’y pas de frais de gestion de l’assureur (0,80% par an) ni de frais de gestion des fonds obligataires ou actions (1% en moyenne).

1,80% de frais cumulés dans un contexte de taux bas, c’est la moitié du rendement escompté d’un portefeuille 50/50, qu’on peut répliquer pour 0,20% de frais en ETF sur un CTO flexible… Difficile de faire des calculs dans un pays comme la France où les règles du jeu changent tous les ans.

Ceci ne me concerne pas car je ne suis pas soumis à l’impôt sur les plus-values (non-résident).

Few a écrit :

lopazz a écrit :

Je retiens plusieurs types d’actifs :

- Les TIPS/OATi,
- Les obligations souveraines investment grade de faible duration,
- Les fonds d’obligations à échéance (target-date fund, populaire aux USA).

Pour répondre à une partie de votre question, il faut se demander si les Oati protègent effectivement de l’inflation donc d’une perte de pouvoir d’achat.

La naissance de ce type d’obligation aux USA a coïncidé avec la fin du combat mené par la FED de Volcker contre la spirale inflationniste. Le risque d’inflation étant devenu faible, il paru opportun au trésor d’émettre de la dette à faible rendement destinée aux investisseurs voulant s’assurer contre un retour de celle-ci. Ce point historique est important car il traduit la volonté de l’Etat à s’endetter au moindre coût et non à offrir une protection de son pouvoir d’achat à l’acquéreur.

En France ces obligations sont indexées sur l’Indice des prix à la consommation qui est une mesure statistique d’une période sur l’autre. Cet indice comme son nom l’indique porte sur la consommation et ne prends pas en compte tous les champs sur lesquels les prix peuvent varier drastiquement comme l’immobilier parisien par exemple. Cet indice ne mesure donc pas la hausse des prix de certains secteurs d’investissement qui sont recherchés pour leurs sûretés et d’autres qualités dont la résistance à l’inflation.

De mon point de vue, la seule qualité de ces Oati est d’avoir un capital garanti par l’Etat.

Sur les obligations souveraines à faible duration, à mon avis, il existe plus de risques que de bénéfices à prendre sur cette classe d’actifs qui est déjà au plus haut depuis plusieurs années alors que des perspectives de normalisation des taux se profilent à l’horizon.

C’est une excellente approche. Je suis d’accord avec votre analyse.

Mais l’intérêt des obligations à faible duration n’est-il pas de pouvoir permettre à l’ETF de ne pas être trop impacté par la normalisation des taux ?

Quelle autre catégorie pourrait correspondre au cahier des charges ci-dessus ? L’ETF IG Corp Bond target-date ?


If you're not growing, you're dying.

Hors ligne

 

[+1]    #7 03/12/2017 17h39 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   41 

Bonjour,
Je pense que le risque inflationniste est largement en train de se matérialiser, mais pas dans les statistiques des Consumer Price Indices.
La création monétaire des QE ne profite pas aux consommateurs, puisqu’elle sert quasiment à acheter -et donc créer une bulle sur -de la dette d’Etat. Il s’agit donc d’une inflation d’actifs, le marché obligataire en premier, puis par capillarité les marchés actions et immobiliers. Mais pas une inflation des prix à la consommation. (Indirectement un effet richesse est passé aux ménages américains largement investis en actions, et le CPI US finira peut-être par s’en émouvoir,  mais beaucoup moins en Europe).
Pour cette raison, je ne crois pas à la valeur relative des TIPS, encore moins des Inflation-linked libellés en euro.
Pour une stratégie obligataire, je préfère des FRN très liquides libellés en USD si et seulement si le dollar est la devise de référence.
En zone euro, il y a quelques obligations avec un coupon CMS, mais pour en posséder quelques-unes, je sais qu’elles sont chères et peu liquides.
Je ne suis pas fan des obligations, premières victimes de la bulle d’actifs des politiques du QE. Je pense que la protection contre le QE est la détention d’actifs réels, et l’endettement. Les stratégies à taux fixe de "roll down", c’est à dire parier sur l’écrasement des rendements à un ou deux ans, ont du sens sur des titres de maturités 4 ou 5 ans , contrairement aux ETF à maturité constante qui vous privent de cet écrasement mécanique, supposé plus rapide que la hausse des taux anticipée.
En zone euro les politiques accommodantes ne changeront à mon avis qu’à la marge et les taux ne monteront que très graduellement tant que les Etats seront en déficit chroniques. C’est à dire pour les années à venir.
Je préfère rester surpondéré sur des actifs de rendement immobiliers, et des actions "value" ou "dividende" qui restent historiquement généreux eu égard aux valorisations du marché obligataire. Une stratégie de produit structuré "auto-call" (réinvesti) peut, pour une fois, avoir du sens si votre horizon est de quelques années car son portage sera meilleur que la détention d’obligations.
Je me range du côté de ceux qui trouvent l’AV en euro (et pourquoi pas euro-immobilier) pas si mal pour la catégorie obligataire car ce produit profite des rendements passés et amortit une éventuelle hausse de taux.

Hors ligne

 

#8 08/05/2019 17h10 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   136 

Intéressante file que le je me permets de déterrer (et peut être de dévoyer) en posant cette question:
Dans le cadre de la constitution d’un portefeuille ETF Bonds/Equity (20%/80%) à rebalancement annuel, pour la poche Bonds, vaut il mieux prendre des obligations avec une duration de 1 à 3 ans ou alors de 3 à 5 ans ?

Précisons que l’intérêt de la poche bonds dans ce type de portefeuille et d’avoir des munitions pous acheter les actions en cas de baisse tout en protégeant de l’inflation et en diminuant la volatilité globale du portefeuille.
Les fonds en euros ne sont pas considéré car le relabalancing serait laborieux (par ailleurs une poche fonds en euros existe comme matelas de sécurité et/ou si un crash sévère arrive pour mobiliser du cash à moyen terme pour achat d’actions).
En l’espèce, pour un CTO avec rebalancing éventuel annuel, je pense aux deux ETF suivants:
a) Amundi ETF Government Bond EuroMTS Broad Investment Grade 1-3 UCITS ETF - EUR (C) - FR0010754135
b) Lyxor EuroMTS Highest Rated Macro-Weighted Government Bond 1-3 (DR) UCITS ETF Acc - LU1829219556
c) Amundi ETF Government Bond EuroMTS Broad Investment Grade 3-5 UCITS ETF - EUR (C) - FR0010754168

J’aurais une préférence pour le choix c) car un TEF de 0,14% avec une volatilité pas bien plus élevé que le a) et de meilleures performances, une taille de 294m€ et une quotation sur Paris.


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne

 

[+1]    #9 08/05/2019 17h44 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   249 

Regardez le iShares Global Aggregate Bond ucits etf qui, en plus de répondre parfaitement à votre problématique, propose un part en EUR hedgée, et capitalise les revenus pour moins de friction fiscale (AGGH:LN)

(Ceci n’est pas un conseil en investissement ni une recommandation d’achat)


If you're not growing, you're dying.

Hors ligne

 

#10 08/05/2019 17h58 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   

Croire à l’inflation ,est ce vraiment raisonnable ?
Il se pourrait que les taux d’intérêts de la BCE jamais ne remontent pour évidement protéger les états de la faillite , et parallèlement ruiner les épargnants …..
Dans ce cas faut il se préoccuper de l’inflation ou de la déflation ? et en matière de déflation on a pas vraiment l’expérience

Hors ligne

 

#11 08/05/2019 18h42 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   136 

@lopazz: très intéressant! Un ETF qui capture les obligations mondiales gouvernementales, semi-gouvernementales et d’entreprises, c’est propre !

Je relève toutefois plusieurs points (plus ou moins rédhibitoires):
- Duration de 6,85 ans : c’est peut-être un peu trop, en tout cas supérieur à mon horizon max de 5 ans
- Cote sur le XERTA et LSE : implique des frais supérieurs de transaction chez Binck
- Pondération de 40% et des poussières pour les US, sans doute représentatif de la vision monde mais je pense (peut-être que je me trompe) qu’il faudrait pour un Européen comme moi privilégier l’Europe

En tout cas j’avance, l’ETF Amundi 3-5yrs FR0010754168 quote à MIL donc ajoute également des coûts suppélemntaires. A priori je vais partir sur le Amundi 1 - 3yrs


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne

 

#12 08/05/2019 18h52 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   249 

Dooffy a écrit :

je pense (peut-être que je me trompe) qu’il faudrait pour un Européen comme moi privilégier l’Europe

Pouvez vous développer ce point svp ? Car je suis arrivé à la conclusion opposée.


If you're not growing, you're dying.

Hors ligne

 

#13 08/05/2019 20h22 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   136 

Il faut se protéger de l’inflation dans la devise/géographie dans laquelle on se destine à vivre je dirais. Quel est votre cheminement pour arriver ) la conclusion opposée ?


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne

 

#14 08/05/2019 22h45 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   22 

Intéressant ces ETF obligataires .

Je surveille aussi entre autres : iShares Treasury Bond 1-3yr UCITS ETF ( IBTS )

Mais j’ai remarqué qu’ils ont des cycles haussiers et des cycles baissiers , qui durent des fois vers les 2 ans .
Et personne bien sur n’a envie d’acheter au plus haut d’un cycle .

Ainsi si du monde connaîtrait les paramètres qui les font fluctuer , les règles ?

Les taux d’intérêt , mais sur les graphiques ce n’est pas flagrant .
Les devises aussi , par exemple si l’ETF est a la base en Dollars et qu’il soit achèté en Euro .
Etc …

J’ai l’impression que ce n’est pas si simple et qu’il y a de multiples paramètres .

Des pistes possibles :
Quelle tactique pour investir en obligations avec des ETF ?

Hors ligne

 

#15 17/05/2019 17h07 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   32 

"iShares Treasury Bond 1-3yr UCITS ETF ( IBTS )" est gratuit chez Degiro mais il est distribuant. Il est aussi chez binck.
Il cote en € à Amsterdam
Echéance moyenne pondérée 1,93

blackrock.com/fr ishares-treasury-bond-1-3yr-ucits-etf-fund

Il existe une version capitalisante (ibtA) qui chez Degiro n’est accessible que via la suisse en chf ! et n’est pas chez binck. Pourtant il est aussi coté à Londres

ibtE est "Eur Hedged (accumulation)" cote en € à Londres chez Degiro & Binck

Le coût du "hedge" me semble très élevé ; la perf annuelle passe de 3% en $ à 0,05% en €

Chez boursorama il y a une sicav sans frais d’achat (bourso0%)
Parvest Bond USD Short Duration C C  LU0012182399 - BNP Paribas Asset Management

Les performances "passées" sont "parallèles" à celle de l’etf et un peu meilleur car elle a des oblig privées. La volatilité légèrement supérieure (10,1% vs 9,4%)

Hors ligne

 

#16 03/08/2019 16h35 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   24 

Bonjour,

Il y en a même un  éligible au PEA : Lyxor PEA Obligations d’État Euro UCITS ETF.
L’encours est faible, car il est récent.

Hors ligne

 

#17 13/08/2019 16h58 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   41 

AU stade actuel (rendement allemand à -0,6%, Italie à 1,5%) un ETF obligataire Etat à forte duration n’a pas d’intérêt de rendement pour un investisseur long terme. On est même à des taux réels négatifs, du masochisme à long terme.
Par contre…. Il est corrélé négativement aux actifs risqués (actions, obligations à haut rendement) et peut casser la volatilité du portefeuille lors des coups de tabac comme au début du mois.
D’un instrument de placement à long terme, l’ETF obligations d’Etats est devenu un instrument de couverture. A court terme car son portage, augmenté des frais est probablement négatif.

Hors ligne

 

#18 13/08/2019 19h42 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   249 

Flavius, y a-t-il à votre avis une raison de préférer ce genre de produit à du cash ?

Vu le contexte de taux et l’absence de commercialisation de fonds euros dans mon pays, j’ai favorisé les livrets plutôt que l’obligataire dans mon allocation.


If you're not growing, you're dying.

Hors ligne

 

[+2]    #19 13/08/2019 21h07 → Se protéger de l'inflation avec des ETF obligataires ? (etf, target-date fund, tips, treasury)

Membre
Réputation :   41 

A ce stade je préfère le cash.
Les frais augmentés des rendements négatifs, de la fourchette achat-vente finissent par peser, et seule une baisse des taux permet à ce type d’instrument de performer (puisque le portage est négatif).
Et les taux sont négatifs. Alors oui ils peuvent l’être encore plus; c’est le seul cas de figure qui rende l’etf obligations d’Etats plus rémunérateur que le cash.
Si l’idée est de protéger ses actifs risqués par un actif corrélé négativement, toujours pour cette raison de portage, j’aime autant l’or qui n’a pas de rendement négatif.
Bref c’est toujours douloureux de se séparer d’un actif qui a très bien performé depuis longtemps; mais je n’hésiterais pas à ce stade. Cash , or, mais plus d’obligations d’Etats euros (le raisonnement ne s’applique pas aux Treasury Bonds en USD où les rendements sont -de moins en moins- mais encore positifs).
Tout ça ne veut pas dire que j’anticipe une hausse des taux prochainement naurellement.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech