Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

56% - 339
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

3% - 21
Je suis liquide, je suis serein

12% - 76
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

2% - 12
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

3% - 18
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

22% - 132
Nombre de votants : 676

#2401 06/01/2016 19h20 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   71 

Bonsoir,

Juste si je peux me permettre, @stokes:

L’indicateur pertinent, en tous cas celui repris par la presse, les économistes, les institutions financières c’est le CAC40 et cet indice est calculé hors dividendes.

Si vous passez de l’autre côté du Rhin, l’indicateur "pertinent" (repris par la presse, etc.) est le DAX, qui est calculé dividendes réinvestis.

Ce mode de calcul ne vous semble pas très pertinent, soit.

Mais les indicateurs "pertinents" des uns ne sont pas ceux des autres…

Amicalement,

R.

Dernière modification par roro (06/01/2016 19h20)


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#2402 06/01/2016 20h30 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   73 

Bonjour,

C’est surtout le dow et le nasdaq puis londres, hongkong et tokyo qui comptent.

Hors ligne

 

#2403 06/01/2016 20h58 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   36 

Nik66, je suis bien d’accord avec vous :

Ceci dit les gérants sont des petits malins, ils disent à leurs clients qu’ils anticipent une hausse pour 2016 mais vendent à tour de bras sur le moindre rebond des marchés depuis des semaines.

Quand les gérants diront de se tenir à l’écart du compartiment actions et de favoriser le "flight to quality", il sera grand temps de comprendre qu’il faut vite retourner sur les actions.
Je suis surpris de constater depuis 2009 comme le discours des gérants est à l’opposé de ce qui se passe ensuite sur le marché.
Ou bien comme nous ils ne savent pas lire dans la boule de cristal, ou bien comme cela avait été prouvé lors du krach de la bulle TMT début 2000, les analystes financiers malgré les lois SOX, continuent de dire les vérités qui arrangent les départements trading de leur employeur.

Sinon pour répondre à Stokes, je veux bien ne pas réinvestir les dividendes perçus depuis 6 ans et les conserver en cash : cela reste une performance honnête du CAC40 par rapport à d’autres produits financiers (surtout dans un PEA).

Dernière modification par misteronline (06/01/2016 21h06)


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne

 

#2404 06/01/2016 22h05 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   52 

Le BRENT à 34$ ça me paraît quand même fou quand même. il n’y a plus de surprime pour le brent par rapport au WTI.
Un bon nombre de puits de pétrole ne sont plus rentables à ce prix-là. On a pu retarder le pic de pétrole grâce à l’augmentation graduelle des prix et à l’arrivée concomitante de pétroles alternatifs rentables avec un pétrole cher.

La stratégie d’asphyxie des concurrents de l’Arabie Saoudite risque de marcher plus vite que prévue.

Je ne vois qu’une remontée des prix à moyen terme car :
-effet de baisse de l’offre due à la non rentabilité de nombreux puits
-possible retour du pricing power de l’Arabie Saoudite à moyen terme après affaiblissement des concurrents
-l’Arabie Saoudite sera en faillite en 2020 selon l’IMF si les cours restent à ce niveau -> instabilité politique du principal producteur -> hausse violente des cours
-je ne parle même pas de la situation géopolitique totalement illisible de la région

Après, dire que le baril fera +30% ou -20% à la fin 2016 m’apparaît être une escroquerie intellectuelle, telle que je l’ai lu dans nombre de journaux. Une possible baisse à court terme de la demande (notamment asiatique) est tout à fait envisageable avec l’excédent conjoncturel d’offre permettant cette baisse des prix (amplifiée aussi par l’instabilité irrationnelle habituelle des marchés). Mais il ne fait aucun doute pour moi que le baril finira par remonter à terme.

La grande question concerne la brutalité de cette remontée. Si c’est une montée douce comme après 2008, ça pourra peut-être passer si il n’y a pas d’autre cygne. Sinon, si c’est une remontée violente, ça va être les soldes dans tous les sens. Les gouvernements n’ont plus beaucoup de marges, les banques centrales non plus.

Au jour d’aujourd’hui, j’ai une grosse ligne de conviction sur IBM et un peu d’EDF mais je garde au chaud le reste de mes liquidités. Il est urgent d’attendre je crois. Le pétrole a été la cause de la moitié des grandes crises économiques du siècle dernier. Je regarde néanmoins les produits dérivés (certificat, calls) permettant de jouer le pétrole à la hausse.

Dernière modification par Petitportefeuille (06/01/2016 22h08)


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#2405 06/01/2016 22h07 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   188 

stokes a écrit :

A l’opposé, le CAC40 NR ne me semble pas très pertinent : il suppose que les dividendes sont systématiquement réinvestis dans d’autres entreprises du CAC40 ; à ce compte-là autant supprimer les dividendes et rémunérer l’actionnaire en plus-values.

Hum, pensons plus simple : si en début d’année, vous investissez sur le CAC sur votre PEA, à la fin de l’année votre performance sera égale à celle du CAC40 GR (car les dividendes seront bel et bien sur votre portefeuille) et non celle du CAC40.

Par contre la capitalisation boursière des sociétés du CAC aura augmenté comme le CAC40.

Le CAC40 GR correspond donc à ce que gagne l’investisseur, le CAC40 correspond lui à la valeur boursière des sociétés qui composent l’indice.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#2406 06/01/2016 22h54 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   35 

@Petitportefeuille
Oui, bien sûr, vu les niveaux de prix, tôt ou tard le pétrole ne pourra rien faire d’autre que de repartir à la hausse. Le principal problème est le timing (et aussi un peu le niveau de cette reprise). Car certes le pétrole a d’ores et déjà fait l’essentiel de sa baisse et n’a plus bcp de "carburant" pour aller durablement bcp plus bas. Mais cela veut-il dire qu’il remontera assez rapidement ensuite ? Ce n’est pas certain du tout. Il n’est pas exclu que nous connaissions une période plus longue qu’anticipée par bcp d’investisseurs de cours bas sur le pétrole. Dans ce cas il y aurait des conséquences importantes car la baisse actuelle du pétrole est loin d’avoir produit tous ses effets négatifs sur les entreprises du secteur et les pays producteurs. Autrement dit, le marasme pourrait être très important pour de nombreux acteurs si cela durait trop.
Pour étendre à tout le compartiment matières premières et énergie, bon nombre de pays plongeraient dans une grave récession si les prix de leurs principaux produits d’exportation ne se redressaient pas rapidement. Voyez la situation de la Russie. Pour bcp de pays et d’entreprises du secteur, ces cours bas sont tenables un moment, pas très longtemps. Cela alimenterait alors un courant de récession sur la croissance mondiale déjà guère brillante. Pour tout le monde, il faudrait un pétrole un peu plus cher. Or pour le moment, on ne voit guère de raison d’être haussier. A moins d’un clash géopolitique, toujours possible et pas franchement à souhaiter…

Dernière modification par nik66 (06/01/2016 22h55)

Hors ligne

 

#2407 06/01/2016 23h03 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   77 

A ce prix la, moi j’accumule un peu de pétrole à chaque grosse correction:-)

Hors ligne

 

#2408 06/01/2016 23h15 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   35 

@koldoun
Le problème c’est qu’en faisant comme ça vous en avez peut être acheté à 80$, 70$, puis 60$, puis 50$ estimant à chaque fois qu’on avait de grosses corrections…
Maintenant, je suis d’accord avec vous, à 34$ les risques deviennent nettement plus limités sur le pétrole. Ils restent par contre très élevés sur toutes les entreprises et les pays très liés au pétrole en cas de déprime durable des cours comme je l’ai signalé dans mon précédent post. C’est l’élément problématique de l’affaire.

Hors ligne

 

#2409 06/01/2016 23h23 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   77 

Je ne fais cela que si le premier achat est nettement inférieur à la moitié par rapport au plus haut.
Par exemple, sur l’argent, à 13$ alors qu’on était à 50 en 2011… j’imagine mal l’argent coter 1$ l’once quand même… Donc avec mon PRU de 13.94$, je pense que je m’en tire pas mal.

Pour le pétrole j’ai un PRU de 37.8, ordre en attente placé à 32.5, puis 30.

Hors ligne

 

#2410 06/01/2016 23h30 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   93 

Le problème avec le pétrole, c’est que son coût de production, et donc son prix d’équilibre, est très difficile à évaluer globalement. Pour rappel, le ministre saoudien du pétrole déclarait il y a un an que leur prix de revient est en dessous de 5$ le baril. On disait que le pétrole de schiste n’était pas rentable en dessous de 80$, puis de 60$, 50$ voire 40. Maintenant qu’on y est, on se rend compte que la production nord-américaine est loin de baisser autant que prévu. Des analystes en concluent :

Alexandre Andlauer a écrit :

We believe that shale oil players (and all related businesses) will increase their market share and should be able to increase production at $40/bbl as from 2017. Five years of shale history shows that the industry still has the ability to decrease costs by improving its technology and efficiency. In the medium term, the best of the shale oil players should be able to produce at $20/bbl.

Oil Below $40/bbl | Alexandre ANDLAUER | LinkedIn

Personnellement, je reste persuadé que pour les pays non producteurs cette baisse est globalement une bonne nouvelle.

Hors ligne

 

#2411 06/01/2016 23h40 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   77 

Mais une très mauvaise pour la planète…

Hors ligne

 

#2412 06/01/2016 23h45 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   96 

Le pb de l’arabie saoudite c’est pas d’avoir une marge positive sur la vente de petrole mais de couvrir son budget avec le prix du baril et sa part de marche.

Dernière modification par roudoudou (07/01/2016 08h12)

Hors ligne

 

#2413 07/01/2016 02h00 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   52 

PierreQuiroule a écrit :

Le problème avec le pétrole, c’est que son coût de production, et donc son prix d’équilibre, est très difficile à évaluer globalement. Pour rappel, le ministre saoudien du pétrole déclarait il y a un an que leur prix de revient est en dessous de 5$ le baril. On disait que le pétrole de schiste n’était pas rentable en dessous de 80$, puis de 60$, 50$ voire 40. Maintenant qu’on y est, on se rend compte que la production nord-américaine est loin de baisser autant que prévu. Des analystes en concluent :

Alexandre Andlauer a écrit :

We believe that shale oil players (and all related businesses) will increase their market share and should be able to increase production at $40/bbl as from 2017. Five years of shale history shows that the industry still has the ability to decrease costs by improving its technology and efficiency. In the medium term, the best of the shale oil players should be able to produce at $20/bbl.

Oil Below $40/bbl | Alexandre ANDLAUER | LinkedIn

Personnellement, je reste persuadé que pour les pays non producteurs cette baisse est globalement une bonne nouvelle.

Je crois sincèrement qu’on assiste à une immense partie de bluff. L’article a déjà un an ; le pétrole était à 60$.
En plus d’être incompétents, je pense que les Saoudiens ne sont pas fiables.
Ils ont l’avantage d’avoir le pétrole le moins cher à extraire mais c’est leur seul avantage dans cette guerre des prix.
Mais leur budget est basé sur un cours du baril beaucoup plus haut donc un baril à 20/30$ est absolument intenable 3-4 ans de plus sinon c’est la banqueroute assurée à cause de leur économie complètement dépendante au pétrole. Ils ont eu environ 20% de PIB de déficit public l’an passé avec un baril plus haut! Ils ne tiennent que grâce à leurs immenses réserves de change qui fondent comme neige au soleil. Ils sont en train de gaspiller leur trésor de manière incroyable.
Je crois qu’ils ont voulu se faire plaisir en mettant à terre la Russie, l’Iran et les pétroliers américains mais si les Américains tiennent un peu, c’est game over. Les Etats Unis sont autrement plus robustes que n’importe quelle économie pétrolière grâce à leur économie diversifiée et un pétrole bon marché a ses avantages pour eux même s’il met à mal le secteur pétrolier.
Le problème d’un pétrole peu cher, en plus des inconvénients écologiques est le potentiel d’une remontée brutale pouvant entraîner des krachs un peu partout dans le monde.
Pour donner un point de comparaison, on est aujourd’hui à des niveaux de prix inférieurs à 2008, lorsque l’on prédisait la fin du monde et un gigantesque choc de demande.
Pour l’offre, soit c’est l’Arabie Saoudite qui flanche la première, soit ce sont les USA. D’une manière ou d’une autre, on arrivera à une hausse.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#2414 07/01/2016 04h20 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   30 

La bourse de Shanghai s’est encore arrêtée. -7.3% à l’heure où j’écrit.

Malheuresement, je viens de mettre au travail le cash qui me restait de 2015 sur la chute de mercredi.
Nouveau transfert en cours… Sûrement de grosses soldes pour ce jeudi big_smile  J’espère une prolongation jusque vendredi.

Hors ligne

 

#2415 07/01/2016 08h34 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   51 

J’ai fait ce pari (de la baisse en Chine hier) en ne gardant que des foncières et jnj ; reste à savoir sur quoi jouer, à la hausse ou à la baisse, mais j’avoue me sentir libéré et serein.
Go !

Hors ligne

 

#2416 07/01/2016 08h45 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   35 

Oui, c’est vraiment chaud là et ça sent de plus en plus mauvais. Ice, si vous êtes revenus fortement liquide vous avez été bien inspiré et il ne faut sans doute plus bouger pour le moment.
Si la Chine plonge à nouveau, Wall Street ira au tapis et tous les marchés du monde suivront. La baisse du yuan est de très mauvais augure. Et attention, car le potentiel de baisse sur les marchés américains est vraiment important. Bref, on est au bord du gouffre…

Dernière modification par nik66 (07/01/2016 08h47)

Hors ligne

 

#2417 07/01/2016 09h02 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   51 

Pourtant je trouve que certains secteurs, certains titres résistent ou font mieux que résister ; preuve que le marché n’est pas si "fou" que ce que l’on veut le faire croire (edit : ?).
En tout cas, si vous faites erreur vis à vis du "bord du gouffre" on ne vous en voudra pas ; en effet je pense également que la Chine va encore baisser, le gouvernement va bien finir par autoriser les ventes massives d’actions sinon cela va devenir vraiment très chaud là bas ???

Dernière modification par Iqce (07/01/2016 13h08)

Hors ligne

 

#2418 07/01/2016 09h26 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   35 

Retour direct sur le support des 4350 sur le CAC à l’ouverture qui a déjà tenu à deux reprises. Il est à nouveau testé. Tiendra-t-il ? Les configurations sur le CAC sont dégradées en dessous de 4600 et très mauvaises en dessous de 4350. Tout va dépendre de la Chine et des US.

@Iqce
Oh vous savez, je ne suis pas un Cassandre et je ne cherche surtout pas à avoir raison, je m’en moque, je cherche à essayer de me tromper le moins possible, car cela arrive encore bien trop souvent. Quand je dis qu’on est au bord du gouffre, je veux juste faire allusion aux forts potentiels baissiers que l’on a sur les grands marchés. Comme je l’ai souvent dit je viens ici pour partager et confronter mes points de vue et j’aime à lire des analyses inverses des miennes car elles me signalent des éléments que je n’avais pas pris en considération et nous faisons tous tellement d’erreurs.
Depuis 2009 les signaux étaient bons. La cassure à la hausse de la résistance des 4350 sur le CAC (encore elle, c’est dire son importance) début 2015 avait validé un puissant signal d’achat. Depuis les échecs à franchir les 5200 et surtout le double top sur les 5000 je suis passé baissier, surtout que les fondamentaux n’ont fait que se dégrader. Pour moi, rien à faire, vu les niveaux de prix (hausse bcp trop rapide depuis les plus bas de 2011) et le flot de mauvaises nouvelles et déstabilisations en tout genre, les marchés ne peuvent pas faire autre chose que de fortement corriger. Les hausses récentes ont surtout été alimenté par les taux d’intérêt à 0, pas par une croissance forte et dynamique, ce qui est très malsain.
Je ne suis donc jamais ni optimiste ni pessimiste par principe, je pense que cela n’a aucun sens, il faut seulement essayer de suivre les vagues et de se positionner au bon moment pour éviter d’être balayé.
Je crois profondément que depuis les années 1990 et la hausse folle et excessive de cette décennie nous sommes entrés dans une période de très forte instabilité sur la finance mondiale avec une explosion des volatilités. Cela oblige à être très réactif et rend totalement illusoire toute stratégie de Buy and Hold forcément vouée à l’échec. C’est comme ça, c’est fatiguant, dangereux, mais c’est ainsi.
Comme je participe depuis peu de temps à ce forum, mes posts semblent montrer que je suis un pessimiste dans l’âme ce qui n’est pas le cas bien sûr. C’est le reflet de mon sentiment depuis en gros 8-10 mois et je viens échanger ici sur ces questions. J’ai déjà eu l’occasion d’en parler dans d’autres posts. C’est vrai que sur le fond je suis très préoccupé par la dégradation continuelle des fondamentaux, avec des hausses trop fortes sur de nombreux actifs (l’immobilier en est un autre) alimentés seulement par de la dette qui ne cesse de grossir et des taux d’intérêts à 0. Et franchement, ça ce n’est pas bon et peut être dévastateur si on n’y met pas un terme.
Tout est donc question de timing. Il me semble que dans un contexte aussi dégradé que celui qu’on a actuellement, on doit au minimum être très prudent et être à 50% liquide, pas moins. Je crois qu’il vaut mieux rater une éventuelle dernière hausse que de prendre le risque de perdre une bonne partie de son capital. Pratiquer l’investissement financier est une école de modestie.

Dernière modification par nik66 (07/01/2016 09h43)

Hors ligne

 

#2419 07/01/2016 09h44 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonjour,

@nik66: Et de fait qu’elle est votre définition du gouffre ?

Je trouve que le vocabulaire n’est pas très adapté et qu’il y a peu de mesure dans les propos de ces derniers jours…(merci d’avoir parfaitement illustré mon dernier post smile)

Niveau modération, il serait souhaitable que ce file de discussion ne dérive pas tel un live BFM/Boursorama en commentant chaque baisse du jour…revenons ce soir cela sera suffisant.


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#2420 07/01/2016 09h58 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   35 

@ Ledep
Je vous concède que le mot est excessif… Il m’est venu à l’esprit simplement parce que je me suis replongé dans la crise des fusées de Cuba de l’automne 1962 où, selon la presse de l’époque, "le monde était au bord du gouffre"… ! smile
Sinon, c’est vrai qu’on est un peu trop collé au quotidien ces jours-ci mais bon, cela dépend des périodes. Il y’a souvent peu de choses à faire et à d’autres moments, les marchés changent d’impulsion, d’où une activité sans doute un peu excessive vu l’esprit de ce forum. C’est noté !

Hors ligne

 

#2421 07/01/2016 10h44 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Modérateur
Réputation :   168 

Seule la définition du gouffre vous était adressée (1929, 2000, 2008, août 2015 ?!?), pour le reste il s’agissait plus d’un message général.

Pour continuer à rebondir sur votre dernier message:

nik66 a écrit :

Cela oblige à être très réactif et rend totalement illusoire toute stratégie de Buy and Hold forcément vouée à l’échec

Encore une fois tout dépends l’optique d’investissement dépendant de 3 paramètres qui sont durée, performance attendue, prise de risque associée.

Si j’ai un portefeuille avec comme durée d’investissement 20-30 ans en espérant avoir un rendement moyen de 5%/an en acceptant des années creuses, le soubresaut actuel peut éventuellement peu m’importer.
En revanche si j’ai un portefeuille très flexible sur lequel j’attends chaque mois de composer à 1.5% qu’il neige, qu’il vente ou qu’il fasse beau et qui puisse être liquide à chaque moment pour récupérer mes billes, forcément ce qui se passe actuellement peut me donner quelques sueurs froides et apparaît comme un cataclysme au quotidien.


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#2422 07/01/2016 11h05 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   35 

@ Ledep
Il est impossible de savoir jusqu’où un marché peut baisser. Tout cela dépend de trop de paramètres. Tout ce que nous pouvons essayer de faire c’est déceler des tendances et les suivre et surtout ne jamais aller contre le marché. Mais les impulsions baissières sont souvent plus puissantes que les haussières. Or là, l’impulsion est baissière. Les potentiels se valident ou s’invalident progressivement en repérant des niveaux importants, celui des 4350 sur le CAC par exemple qui peut permettre un rebond si de bonnes nouvelles arrivent ou au contraire valider une nouvelle accélération baissière s’il cède.
Potentiellement, il n’y a guère de limite aux impulsions et l’histoire de ces 15 dernières années nous a  montré que la volatilité est désormais extrêmement élevée : CAC à 1800 points en 1995, puis à 6900 en 2000, 2600 points en 2002, 6100 points en 2007, 2700 points en 2009, puis 5200 en 2015 et 4350 pour le moment. Voyez vous les écarts ?! Du grand sport ! C’est absolument effarant ! sauf si vous avez la chance d’acheter en 2002 ou en 2009, toute stratégie Buy and Hold passive à de fortes chances de vous coller sur des moins values tenaces sur bon nombre de titres.
Je crois donc malheureusement que même un investisseur long terme ne peut plus faire abstraction de cette situation folle que l’on connait tout de même depuis 20 ans. Ce n’est pas rien, cela correspond bien à du long terme. Une personne qui aurait constituée son portefeuille sur des titres corrélés au CAC en 1998-2000 ou en 2005-2007 serait perdant aujourd’hui, bien des années plus tard. Sur 18 ans, le CAC n’a en effet pas vraiment progressé (nous étions déjà à 4400 points en 1998), nous serions plutôt dans un marché de range avec des bornes très larges, coiffé par des résistances très fortes qui ne céderont peut être plus ou plus avant très longtemps. Je constate en effet que les hausses sur le CAC (contrairement aux autres grand marché) s’épuisent plus vite (6900 points en 2000, 6100 en 2007, 5200 en 2015). Historiquement, les niveaux des 2600 points jouent pour le moment un rôle de support majeur. Les bornes extrêmes sont donc là pour le moment.
Nous n’avons donc plus le choix : nous devons être réactif et coller au marché et modifier nos stratégies très régulièrement, c’est la seule façon de sortir un peu de rendement sur le long terme.

Dernière modification par nik66 (07/01/2016 11h09)

Hors ligne

 

#2423 07/01/2016 11h14 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   56 

Je partage grandement le côté non dogmatique de Nick66. Aucun d’entre nous n’est capable de prévoir l’évolution des marchés aussi le problème n’est pas d’avoir raison ou tord mais de se sentir à l’aise avec son portefeuille, sa démarche.

Il est probable que Mr Market va tester notre propre psychologie, notre aptitude à tenir une ligne directrice, en tout cas à un peu mieux se connaître (une fois de plus).

A titre perso, je suis sur du buy and hold quasi complet depuis l’été 2011. L’année 2015 m’a un peu fait évoluer car l’essoufflement des marchés US, les quelques "tests" sur des supports en europe me rendent moins à l’aise, aussi j’ai soldé une part conséquente en fin d’année 2015 (globalement 35%). Même si l’on fait des acquisitions avec convictions, après plusieurs années de hausse générale, je ressentais apparaître ce qui est nommé précédemment "buy and hold passif".

Comme évoqué par Nick66 je préfère rater une partie de la hausse. La position : si ça monte tant mieux, si ça baisse tant pis car j’ai un peu limiter la casse me satisfait actuellement en tout cas.

L’important sur la durée est soit de savoir garder sa discipline, soit de l’infléchir progressivement si on en ressent le besoin car c’est, à mon sens, la seule manière de ne pas sur-réagir par ras le bol ou désabusement.

En tout cas 2016 s’annonce "intéressante" et instructive

Bonne journée à tous

Crown

Dernière modification par Crown (07/01/2016 11h17)

Hors ligne

 

#2424 07/01/2016 11h34 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   78 

Bonjour

Toujours pas de krach mais une fuite continue : ce matin mon portefeuille (il m’intéresse plus que les indices) perd 3,2%, soit près de 10 k€ de perte qui portent à 20 k€ la "paume" depuis le début de la semaine.

Les pétrolières et minières conduisent les baisses, mais le reste n’est guère mieux : 3 valeurs en hausse sur 85 détenues !

Que faire ? Pour ma part rien ; j’attends que la volatilité finisse par s’apaiser.

Néanmoins, je n’ai aucun souvenir d’un début d’année aussi calamiteux alors que janvier est un mois traditionnellement haussier.

Hors ligne

 

#2425 07/01/2016 11h46 → Encore un krach sur le marché actions... (actions, krach, marché)

Membre
Réputation :   28 

Nik66,

méme si je suis d’accord que les indices fluctuent beaucoup et sans vraiment de sens économique en grande partie à cause des spéculateurs. Je ne partage pas votre avis sur l’investissement long terme, vous oubliez que le CAC se calcule hors dividende. En intégrant les 3 ou 4% de coupons la donne est différente méme pour ceux ayant acheté au mauvais moment.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech