Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#201 22/08/2014 13h38 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

Pourquoi citer la book value alors que Tesco a 34 Md£ d’immobilier comptabilisé à seulement 24 Md£ au bilan ?

Property
The market value of our property across the Group currently exceeds
£34 billion, with the most significant driver of the reduction since last
year being the impact of foreign exchange rates.

Hors ligne

 

#202 28/08/2014 13h13 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   36 

Morrison a fait +7,21% depuis un mois. Il semblerait que la confiance revienne et que les investisseurs s’intéressent à son potentiel recovery, les brokers renouvellent les recommandations d’achat et sortent de leur défiance.

Hors ligne

 

#203 28/08/2014 16h23 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

InvestisseurHeureux a écrit :

Pourquoi citer la book value alors que Tesco a 34 Md£ d’immobilier comptabilisé à seulement 24 Md£ au bilan ?

Un tel patrimoine immo a (au moins) quatre valeurs differentes:
- valeur d’usage, pour faire simple, les CF que Tesco en tire de son activite
- valeur d’expertise, les GBP 34 b mentionnes [comprendre que cela reste une valorisation "papier" un peu theorique]
- valeur comptable (book value) - GBP 24 b, vous avez mille fois raison, elle n’a que tres peu d’interet en terme d’analyse
- valeur realisable aux yeux des investisseurs - visiblement d’apres le marche aujourd’hui, plus proche des 24 que des 34. Tesco devrait adopter une strategie plus claire de creation de valeur autour de son patrimoine immo, il l’a partiellement et graduellement fait ds le passe, mais personnellement, je pense qu’un spin-off un peu similaire a Mercialys aurait du sens.

Du reste, acheter un distributeur principalement pour son patrimoine immo, ou son activite de services financiers etc., c’est une strategie risquee. Cf Ackman/ Target. Cela reste a mes yeux la cerise sur le gateau. En pratique, il faut croire au redressement a moyen terme de la franchise du distributeur Tesco pour acheter l’action.
BaV
Serial Trader

Hors ligne

 

#204 29/08/2014 09h18 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

Comme prévu, le dividende est coupé, et pas qu’un peu… 75% de baisse.

Plus ennuyeux, un nouvel avertissement sur les résultats, qui montre donc que la situation ne se stabilise pas mais empire.

Tesco a écrit :

The combination of challenging trading conditions and ongoing investment in our customer offer has continued to impact the expected financial performance of the Group.

The business continues to face a number of uncertainties, including market conditions and the pace at which benefits from the investments we are making flow through in the second half and consequently the Board has revised its outlook for the full year. We now expect trading profit for 2014/15 to be in the range of £2.4bn to £2.5bn.  Trading profit for the six months ending 23 August 2014 is expected to be in the region of £1.1bn.

Dave Lewis will now join Tesco as Chief Executive on Monday 1 September.  He will be reviewing all aspects of the Group in order to improve its competitive position and deliver attractive, sustainable returns for shareholders.

The Board is focused on maintaining a strong financial position in order to maximise its business and strategic optionality.  Reflecting this and our current expectations for future performance, the Board anticipates that it will set the interim dividend at 1.16p per share – a reduction of 75% from last year’s interim dividend.

In addition, we are implementing further reductions in capital expenditure.  For the current financial year capital expenditure will now be no more than £2.1bn, some £0.4bn less than originally planned and a reduction of £0.6bn from the previous financial year.  This will be achieved in a number of areas including IT and the slower roll-out of our store refresh programme.

Sir Richard Broadbent, Chairman, said:

"The Board’s priority is to improve the performance of the Group.  We have taken prudent and decisive action solely to that end.  Our new Chief Executive, Dave Lewis, will now be joining the business on Monday and will be reviewing every aspect of the Group’s operations.  This will include consideration of all options that create value for customers and shareholders.

The actions announced today regarding capital expenditure and, in particular, dividends have not been taken lightly.  They are considered steps which enable us to retain a strong financial position and strategic optionality.

Hors ligne

 

#205 29/08/2014 09h24 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   13 

Avec -8% à l’ouverture, vous maintenez votre position ? Envisageriez-vous même de la renforcer ?

Hors ligne

 

#206 29/08/2014 09h28 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   14 

Pour ma part c’est déjà fait smile On en saura plus une semaine après le nouveau CEO


Mon portefeuille passif et Parrainage Binck me contacter en MP

Hors ligne

 

#207 29/08/2014 09h45 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   214 

Pour citer Francis Cabrel "et çà continue encore et encore, c’est que le début d’accord d’accord".

Difficile de dire qui finalement tirera son épingle du jeu, si quelqu’un y arrive, entre Tesco, Sainsbury ou WM Morrison. J’aimais bien WM Morrison qui semble avoir pris conscience des enjeux plus rapidement (ce sont les premiers à avoir morflé c’est vrai) et qui n’a pas attendu pour retirer les gants. Tesco, en leader suit dans la chute, et Sainsbury semble surnager pour l’instant, mais je ne vois pas comment cela pourrait durer. Maintenant, avec ce nivellement par le bas, les marges vont prendre du temps à retrouver, éventuellement, un niveau correct.

Ce qui m’embête sur ces dossiers, c’est que je n’ai aucun ressenti des boites sur le terrain, ce sont juste des noms et des chiffres, aucune façon de voir sur le terrain comment évoluent les pratiques commerciales et les ventes. Bref, je vais attendre encore un peu.

Dernière modification par Wawawoum (29/08/2014 09h46)

Hors ligne

 

#208 29/08/2014 13h51 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

SerialTrader a écrit :

Un dividend cut se pointe sans doute a l’horizon et la reaction de marche sera forte. Serial Trader

A moitie raison seulement, div cut OK, mais la reaction de marche est tres (trop?) moderee. On est juste a -4%. Les shorts prennent-ils leurs profits? Pour ma part, j’ai la faiblesse de continuer a penser que je pourrai renforcer plus bas, pas d’urgence. Nous verrons bien…
S.T.

Hors ligne

 

#209 29/08/2014 20h00 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

Si vous regardez la liste desactionnaires, les fonds UK sont sortis depuis belle lurette. Reste les investisseurs américains, attiré faussement par la valorisation.

Il faudra leur racheter leurs ventes.

Hors ligne

 

#210 29/08/2014 21h28 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   56 

Bonjour,

Pendant que vous regardez le cours de bourse de votre société préférée s’enfoncer de plus en plus, pendant que vous regardez vos dividendes s’évaporer au gré des profit warnings, je continue à shorter Tesco via CFD depuis fin juillet.

Très sincèrement, je ne comprends pas la position qui est la vôtre. C’est pour moi rattraper le couteau qui tombe. J’achète un business, pas un patrimoine. S’imaginer que le cours de TESCO viendra à se redresser quand les investisseurs auront intégré l’immobilier dans le cours est pour moi une pure folie.
Sauf si vous arrivez à me convaincre que ce patrimoine peut aider au redressement des marges de la société.

Je pourrais éventuellement racheter sous les 200 p et encore…

Vous direz que je suis un sale spéculateur mais entre gagner 30% dans 3 ans ou encaisser 200% maintenant, j’ai fait mon choix. Et pour l’instant, c’est le bon….

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#211 30/08/2014 12h03 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

Bonjour Mafo,

Il n’est pas utile d’être condescendant et de me prêter des intentions qui ne sont pas les miennes (cf. spéculation vs investissement).

Ma thèse sur Tesco est simple :

Investir dans Tesco revient à acheter son patrimoine immobilier et obtenir l’activité de distribution et la banque "gratuitement".

Tesco étant le 3e distributeur mondial et le leader du marché aux UK, je supposais que sa taille lui conférait des économies d’échelles susceptibles de lutter contre la concurrence de plus en plus forte des magasins discount [aux UK].

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_tesco_20140828.gif

Malheureusement, malgré la baisse des marges, la situation opérationnelle ne s’améliore pas. Si vous l’aviez prévu quand vous avez acheté vos CFD, chapeau. La même stratégie est appliquée à Western Union, exactement dans la même situation (leader, grosse marge qu’il réduit pour maintenir sa position), avec un certain succès.

Comme par ailleurs il n’y a pour l’heure aucune volonté de faire quelque chose du patrimoine immobilier, sinon de construire des maisons si des terrains en banlieue initialement destinés à accueillir des centres commerciaux (je le dis avec ironie), avoir l’immobilier en collatéral ne sert à rien.

Le board a également choisi de virer Philip Clarke, qui a fait toute sa carrière chez Tesco, pour Dave Lewis, qui n’a aucune expérience dans le distribution. Je suis septique sceptique, mais nous verrons bien.

Hors ligne

 

#212 30/08/2014 12h13 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   512 

IH a écrit :

Comme prévu, le dividende est coupé, et pas qu’un peu… 75% de baisse. Plus ennuyeux, un nouvel avertissement sur les résultats, qui montre donc que la situation ne se stabilise pas mais empire.

Au moins prennent-ils le soin de couper le dividende…

Pour ceux qui croient en l’avantage de la position compétitive de Tesco, le moment d’investir est opportun.

Hors ligne

 

#213 30/08/2014 15h12 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

thomz a écrit :

Au moins prennent-ils le soin de couper le dividende…

Effectivement cette coupe très importante du dividende me paraît saine au vu de leur situation actuelle. Sur le long terme j’y crois, je renforcerai courant semaine prochaine ^^


Parrainage Bourse Direct (50€ par filleul) / Binck (100€ par filleul) -> contactez moi par MP ;)

Hors ligne

 

#214 30/08/2014 16h11 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   336 

Je suis septique, mais nous verrons bien.

Mode blague ON

> Philippe

Vous voulez dire que vous êtes sceptique, car sinon, ça ne sent pas bon pour l’avenir de Tesco (et par là même, pour notre placement).


Mode blague OFF


Désolé, je n’ai pas pu m’empêcher ;-)

Cdt,
Frédéric


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#215 30/08/2014 19h19 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   512 

rcb0513 a écrit :

Sur le long terme j’y crois, je renforcerai courant semaine prochaine.

Vous y croyez, mais pourquoi?

Avez-vous un indice quant à la stratégie que le nouveau CEO compte suivre?

Hors ligne

 

#216 31/08/2014 03h57 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

InvestisseurHeureux a écrit :

Le board a également choisi de virer Philip Clarke, qui a fait toute sa carrière chez Tesco, pour Dave Lewis, qui n’a aucune expérience dans le distribution. Je suis sceptique, mais nous verrons bien.

Cela n’est pas le point qui me rend le plus nerveux. Parfois l’histoire montre qu’une recovery est moins difficile a mettre en oeuvre par un "new comer" qui analyse la situation avec une paire d’yeux neufs et surtout n’a de compte a rendre a aucune baronnie interne ou concurrent, et n’a aucun complexe ou conflit d’interets avec les mesures qui peuvent lui paraitre necessaires de prendre. Mais je pense tt de meme que la similarite avec le long declin, puis enfin redressement de Carrefour, nous offre un exemple historique de ce que Tesco pourrait nous reserver a l’avenir. Du point de vue managerial, la pire situation serait une valse des CEOs tous les 6-12 mois, a l’instar d’AIG avant Benmosche.

Je suis curieux de savoir ce que Buffett/ Munger pensent de tout cela. Nous verrons bien s’ils accumulent des actions supplementaires.
S.T.

Dernière modification par SerialTrader (31/08/2014 03h58)

Hors ligne

 

#217 31/08/2014 10h50 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

chlorate a écrit :

Avec -8% à l’ouverture, vous maintenez votre position ? Envisageriez-vous même de la renforcer ?

Une baisse sans newsllow significatif vaut la peine de renforcer.

Mais là un énième profit warning est décourageant.

MorningStar abaisse la valorisation à 300p vs 360p et augmente l’incertitude à "élevé" :

[b]We are lowering our fair value estimate for Tesco to GBX 300 per share from GBX 360 to reflect lower near-term sales growth and lower short- and long-term trading margin assumptions (around 4.5% versus about 5% previously). Our updated fair value estimate implies a forward price/earnings of 14 times, enterprise value/EBITDA of 13 times, and a free cash flow yield of 10%.

The biggest driver of our fair value estimate is our assumption that Tesco can generate low-single-digit like-for-like sales growth and sustain a trading margin close to 4.5% over the longer term. In the recent past, Tesco has struggled to grow both sales and maintain its margin; U.K. LFL sales have declined in each of the past two years, and trading margins have contracted from 6.0% to less than 5%. While we’ve been concerned about the impact of increasing competition on Tesco’s margins, the impact of competition on margins has been greater (and faster) than we originally expected.

We now forecast Tesco’s like-for-like sales to decrease by a mid-single-digit percentage this year and a low-single-digit percentage next year due to price investments and declining traffic and volumes. However, we think significantly lower prices should help to spur volume growth over a two-year plus time horizon; like-for-like sales growth should then trend in the right direction. Overall, we expect growth will return to a low-single-digit rate (essentially due to population growth and modest increase in average ticket) over the long term. We also expect Tesco to increase its total square footage by a low- to mid-single-digit percentage (annually) over the next 10 years, with a majority of the growth driven by store expansion in Europe and Asia. These assumptions drive our 3% annual revenue growth forecast for the company as a whole.

We also estimate that trading profit margin falls to around 4% this year due to operating deleverage on negative like-for-like sales growth. However, we think Tesco should be able to leverage future growth to bring trading margin to a low to mid-4% range; we believe Aldi’s U.K. trading profit margin is around 4.5%, a level that we think Tesco could sustain with a more competitive price architecture over the long term. Significantly lower prices should help to spur volume growth over a two-year-plus time horizon, which should begin to drive like-for-like sales growth and margins in the right direction.

Hors ligne

 

#218 31/08/2014 12h17 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   56 

InvestisseurHeureux a écrit :

Bonjour Mafo,

Il n’est pas utile d’être condescendant et de me prêter des intentions qui ne sont pas les miennes (cf. spéculation vs investissement).

Bonjour Philippe,

Il n’y avait aucune condescendance envers vous et si je vous ai blessé, je vous prie de m’excuser. Ce n’était pas mon intention et sans doute me suis je mal exprimé. Ce post n’était en rien dirigé contre vous, et contre personne d’autre d’ailleurs.

J’apprécie votre analyse de TESCO mais comme vous le dites vous même, nous sommes encore loin d’une restauration des marges et je ne vois pas le cours évoluer favorablement dans les prochaines semaines, voire les prochains mois. Tesco est un gros navire et un changement de cap est toujours long et délicat.

C’est d’ailleurs vous qui m’avez convaincu indirectement de passer short sur ce titre.

Quant à cette opération initiée fin juillet, je ne m’attendais pas à des résultats aussi spectaculaires en si peu de temps. Je m’attendais plutôt à voir un cours dériver lentement comme il le fait depuis quelques années maintenant.

Pour ma part, et si me le permettez, je pense qu’il est encore trop tôt pour rentrer long sur ce titre. D’autant plus que les dividendes ne seront plus au rendez-vous, peut-être pour longtemps (mais là je n’en sais rien). Il est donc à mon avis urgent d’attendre des news plus favorables en espérant pour les actionnaires que celles-ci arrivent rapidement.
Il est vrai que je suis plutôt un "suiveur de tendance" et celle de Tesco est négative pour le moment (et depuis longtemps).

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#219 31/08/2014 23h01 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

Tesco : un important actionnaire réduit fortement sa participation

L’un des principaux actionnaires de Tesco, Harris Associates, a vendu environ deux tiers de sa participation dans le distributeur britannique, estimant que ce dernier n’avait pas de stratégie bien définie, rapporte le Sunday Telegraph.

Harris Associate a ramené sa participation dans Tesco de 3% à 1% ce mois-ci

Hors ligne

 

#220 03/09/2014 12h55 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   145 

Un bon article en Francais sur Tesco : Tesco précipite l’arrivée d’un nouveau patron

Le Figaro a écrit :

«Tesco paye aussi des investissements très massifs dans le digital (reconnaissance faciale etc.) qui l’ont éloigné de son métier historique, ajoute Yves Marin chez Kurt Salmon. Au final, Tesco est dans la même situation que Carrefour il y a trois ans. Un leader empêtré dans la fin d’un cycle de croissance basé sur la diversification des formats et l’expansion internationale.»

Le Figaro a écrit :

Dans une lettre aux salariés, David Lewis a fait de la satisfaction du client son principal objectif. Ce qui laisse imaginer le lancement d’une guerre des prix à la française, qui amputera les marges encore élevées des distributeurs britanniques (en moyenne 5 % contre 3 % en France).


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

En ligne

 

#221 03/09/2014 23h48 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

kiwijuice a écrit :

Si vous regardez la liste desactionnaires, les fonds UK sont sortis depuis belle lurette. Reste les investisseurs américains, attiré faussement par la valorisation.

Il faudra leur racheter leurs ventes.

Harris associate a coupé comme disait un autre forumeur.
On est pas loin du point bas

Hors ligne

 

#222 04/09/2014 08h55 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   57 

Faut-il donc renforcer pour baisser le PRU ou couper pour limiter les pertes ? J’avoue qu’à -30%, je me pose des questions mais vu que j’ai tendance à couper au plus bas… je préfère ne rien faire pour le moment.


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#223 04/09/2014 09h09 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

C’est toujours le problème lorsqu’on ne sait pas bien comment réagir en cas de baisse "imprévue".
Soit on renforce, mais comme ça a déjà beaucoup baissé, on a l’impression de s’être fait prendre dans un piège.
Soit on "attends", mais quoi exactement ? Et si cela baissait encore davantage ? Et si la moins-value commençait à devenir inquiétante (-40 ou 50% ) ?

C’est pour cela qu’il faut toujours avoir un plan bien établi en tête.

Soit on considère qu’une société est solide, et qu’elle va finir par s’en sortir, alors on considère chaque grosse baisse comme une aubaine pour acheter davantage d’actions.
Soit on se fixe dès le départ des limites à la baisse (un stop loss pour employer le langage des traders) et on s’y tient.

Par contre, le meilleur moyen pour vendre au pire moment est de se dire "j’attends, je verrais bien".
Que se passera-t-il dans votre tête si vous avez -60% de moins-value ?

Le problème avec l’investissement, c’est qu’il faut se poser toutes ces questions avant et en avoir déjà les réponses.

Après, effectivement, il n’y a plus qu’à attendre.

L’exemple de Tesco est très parlant, et on peut évidemment l’appliquer à toutes les actions que l’on possède (ou veut posséder) en porte-feuille.

Hors ligne

 

#224 04/09/2014 09h49 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   83 

Pour acheter assez souvent des couteaux qui tombent, actuellement je pense que le mieux c’est de définir un seuil d’investissement max en % du PF (par exemple 10%) et de racheter quand ça dévie (si ça baisse beaucoup plus que le reste au bout d’un moment c’est à 8%, donc il faut investir 2% du PF en plus).

Ça permet une sorte de dollar cost averaging sans pour autant tomber dans l’excès de doubler la mise à chaque baisse et se retrouver avec la valeur qui fait 100% du PF, puis qui ne vaut plus rien -> plus de PF du tout.

Aussi analyser les décisions de vendre avec le cours actuel. Est-ce que tesco est trop cher actuellement avec les dernières infos? En général quand il y a une mauvaise news, c’est intégré dans le cours qui s’ajuste. Donc sauf à avoir vendu avant c’est trop tard. Il faut par contre vérifier la thèse initiale d’investissement. Si la thèse était sur la valeur de l’immobilier qui sera externalisé dans le futur, peu importe la baisse de la marge sur les prochaines années. Par contre, si les derniers discours vous font douter qu’il y aura externalisation un jour, alors oui il faut peut-être vendre.

Mais surtout rester calme et agir lentement.

Dernière modification par JesterInvest (04/09/2014 09h49)

Hors ligne

 

#225 04/09/2014 13h24 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

JesterInvest a écrit :

Pour acheter assez souvent des couteaux qui tombent, actuellement je pense que le mieux c’est de définir un seuil d’investissement max en % du PF (par exemple 10%) et de racheter quand ça dévie (si ça baisse beaucoup plus que le reste au bout d’un moment c’est à 8%, donc il faut investir 2% du PF en plus).

Petit temoignage. J’ai connu un gerant qui faisait cela, avec un certain succes, sur les big caps japonaises. Il faut cependant etre certain de ne pas tomber sur un Enron ou un Lehman Brothers, strategie a n’adopter que sur des stes dont on est sur qu’elles seront encore existantes ds 30 ans. Donc ce n’est pas applicable a tout son portefeuille. Et puis attention aux minimum de frais de courtage, ne pas passer des ordres trop petits, et donc chers - surtout si l’on gere un PF de taille modeste. A ne pas faire sur des positions short non plus, pas recommendable du tout. Sinon, cela semble etre une bonne idee.
Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (04/09/2014 13h24)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech