Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#176 06/08/2014 11h47 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   554 

Kiwijuice, pouvez-vous donner plus de précisions svp ? Votre observation m’intéresse.

Hors ligne

 

#177 06/08/2014 20h01 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

Sainsbury applique un price match pour les grandes marques mais pas pour la MDD.
Du coup je constate que les lrix de leur MDD ont bien augmenté récemment en relatif.

Si le nouveau pdg de Tesco décide de casser les prix, SrBY devra suivre sur les grandes marques et je pense que l’écart marques/mdd devra aussi être préservé.

Donc situation périlleuse.

Hors ligne

 

#178 06/08/2014 20h26 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

Petite question un peu hors sujet et de néophyte : pourquoi Tesco PLC, étant pourtant éligible au PEA, n’est pas négociable sous Bour.so ? On m’a répondu par mail qu’il fallait que je choisisse un autre courtier (soit) et par tél. que cette valeur n’a pas été validée par le service gestion des risques ( ?!).

Hors ligne

 

#179 06/08/2014 22h12 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   74 

Bizarre a une époque j’avais du tesco sur mon pea et chez bourso.

Hors ligne

 

#180 06/08/2014 22h46 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

sergio8000 a écrit :

Kiwijuice, pouvez-vous donner plus de précisions svp ? Votre observation m’intéresse.

Indiquez nous aussi la raison de votre intéret pour SRBY.

Hors ligne

 

#181 06/08/2014 23h09 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   554 

Oui bien sûr : c’est quantitativement cheap, même si le ROI incrémental de leurs investissements est un peu faible à mon sens sur les 10 dernières années. S’ils freinent leurs investissements, ce qui devrait arriver car ils arrivent à maturité, ce sera une belle cash machine… à condition qu’ils puissent préserver leurs marges, ce dont je suis tout sauf certain si une guerre des prix démarre avec Tesco (qui pourrait se permettre de le faire aujourd’hui pour défendre leur moat d’échelle et ils sont sûrs de gagner contre n’importe qui a priori).
Je voudrais pouvoir évaluer plus précisément combien Sainsbury est menacée et je cherche ici quelques éléments qualitatifs.

En termes de prix sur les marques, si je comprends bien, ils sont aujourd’hui en ligne avec Tesco : c’est intéressant de le savoir car cela permet quelques projections de marges dans plusieurs scénarios.

Hors ligne

 

#182 06/08/2014 23h50 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

Le food retail UK est en surcapacité massive.
Tesco et consorts vont devoir arrêter la progression des discounters et cela va sabrer dans les marges brutes.

Si vous cherchez une cash machine, moi j’attends que Marks&Spencer se prenne une autre claque.
Là vous avez 60% du ca dans le food retail (bfr négatif) qui gagne des pdm et 40% en souffrance où les attentes sont bassses.
Mktcap de £6.9bn, fcf normalisé de £600m.
Là pour le coup, l’immobilier vaut son pesant de cacahouètes: rien que le magasin historique de Marble Arch doit valoir £400m vu sa taille. Et comme ils possèdent les murs dans tous les meilleurs emplacements des centre-villes du UK, la valeur est véritablement réalisable.

Hors ligne

 

#183 06/08/2014 23h53 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

sergio8000 a écrit :

Oui bien sûr : c’est quantitativement cheap, même si le ROI incrémental de leurs investissements est un peu faible à mon sens sur les 10 dernières années. S’ils freinent leurs investissements, ce qui devrait arriver car ils arrivent à maturité, ce sera une belle cash machine… à condition qu’ils puissent préserver leurs marges, ce dont je suis tout sauf certain si une guerre des prix démarre avec Tesco (qui pourrait se permettre de le faire aujourd’hui pour défendre leur moat d’échelle et ils sont sûrs de gagner contre n’importe qui a priori).
Je voudrais pouvoir évaluer plus précisément combien Sainsbury est menacée et je cherche ici quelques éléments qualitatifs.

En termes de prix sur les marques, si je comprends bien, ils sont aujourd’hui en ligne avec Tesco : c’est intéressant de le savoir car cela permet quelques projections de marges dans plusieurs scénarios.

Ils font un price match hors promotions spéciales.
Donc Tesco peut taper fort malgré tout.
Il va y avoir un peu de flottement sur Tesco: le nouveau CEO arrive qu’en octobre et le dirlo fi en décembre. Donc une stratégie prix ne sera pas annoncée avant janvier/février 2015.

La mdd prend des parts de marché au Uk.

Hors ligne

 

#184 06/08/2014 23h54 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

kiwijuice a écrit :

Le food retail UK est en surcapacité massive donc les returns incrémentaux ne vont que s’empirer, en effet.
Tesco et consorts vont devoir arrêter la progression des discounters et cela va sabrer dans les marges brutes.

Si vous cherchez une cash machine, moi j’attends que Marks&Spencer se prenne une autre claque.
Là vous avez 60% du CA dans le food retail (bfr négatif) qui gagne des pdm et 40% en souffrance où les attentes sont bassses.
Mktcap de £6.9bn, fcf normalisé de £600m.
Là pour le coup, l’immobilier vaut son pesant de cacahouètes: rien que le magasin historique de Marble Arch doit valoir £400m vu sa taille. Et comme ils possèdent les murs dans tous les meilleurs emplacements des centre-villes du UK, la valeur est véritablement réalisable.

Hors ligne

 

#185 07/08/2014 00h55 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   96 

Je ne sais pas si c’est durable mais dans le dernier report sur les pdm au UK celle de Sainsbury etait stable alors que celle de Tesco et morrisson chutait.

Il y a forcement une explication, une différentiation et c’est ce que je pense que Sergio essaye de décel

par exemple :

King said Sainsbury will continue to invest in quality and own-brand premium products. Sales of its Taste the Difference range gained almost 10 percent in the quarter.

Dernière modification par roudoudou (07/08/2014 00h57)

Hors ligne

 

#186 07/08/2014 22h50 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

Sainsbury a bien travaillé sur sa marque premium, c’est un fait.
Mais si le prix des marques baissait, je pense qu’ils devront faire attention aux écarts de prix.

Hors ligne

 

#187 11/08/2014 10h38 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   11 

Tesco continue de plonger…et Morningstar qui trouve le titre fortement sous-valorisé (Tesco should maintain market leadership in the U.K., but its dominant position remains pressured).

Morningstar a écrit :

Valuation 07/24/2014

We are lowering our fair value estimate for Tesco to GBX 360 per share from GBX 380, largely due to weaker-than-expected first-half sales and management’s commentary that profits have been weaker than expected during the first half of this fiscal year. Our updated fair value estimate implies a forward price/earnings of 14 times, enterprise value/EBITDA of 12 times, and a free cash flow yield of 9%. The biggest driver of our fair value estimate is our assumption that Tesco can generate low-single-digit like-for-like sales growth and sustain a trading margin close to 5% over the longer term. We expect that like-for-like sales could be constrained by weak economic growth and heightened competition over the near term, and we forecast low-single-digit comparable-store sales growth (essentially in line with inflation) in both the U.K. and international markets over the next decade to reflect this view. That said, we think basket sizes should increase as the gap between food inflation and earnings growth corrects over time, and firms with greater product variety should further benefit when consumers incrementally purchase more nonessential items. We also expect Tesco to increase its total square footage by a low- to mid-single-digit percentage (annually) over the next 10 years, with a majority of the growth driven by store expansion in Europe and Asia. These assumptions drive our 3% annual revenue growth forecast for the company as a whole. Tesco has invested aggressively to lower prices and drive traffic in the U.K., intentionally rebasing its U.K. operating margin to 5.2% (from about 6%) in the process. The firm more recently refrained from defending a 5% trading margin, and we now think the U.K. trading margin could remain below 5% over the near term as Tesco invests in prices. That said, we think that Tesco can generate enough cost savings to continuously lower prices and avoid a major margin cut. As such, we forecast consolidated operating margins to average around 5% over the next decade, compared with the three-year historical average of around 6% (excluding nonrecurring items).

EDIT IH : j’ai complété le topic

Hors ligne

 

#188 11/08/2014 17h22 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   36 

on ne peut pas dire que l’arrivée annoncée de Dave Lewis ait produit une réaction positive du marché. La défiance est toujours là, et le fait de changer les têtes ne convainc pas. Je n’ai aucune action Tesco (uniquement Morrison…), mais à 246p j’hésite encore à entrer, des analystes outre-manche ne seraient pas étonnés de la voir taper, en fourchette basse, sur 190-195p… j’attends de voir plus clair, et surtout si le dividende sera maintenu à ce niveau

Hors ligne

 

#189 11/08/2014 17h58 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   23 

tesco est un enorme navire, le nouveau pdg vient d’arriver, ca risque de prendre quelques temps pour definir une strategie et encore plus pour la mettre en place.

je crois au retournement de tesco mais je n’espere rien d’ici la fin d’annee. Le retournement c’est pour le moyen terme, sur le court je ne vois que l’amelioration de l’economie britannique qui pourrait relancer la consommation pour tous les supermarches dont tesco.

Hors ligne

 

#190 11/08/2014 18h18 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

christian a écrit :

surtout si le dividende sera maintenu à ce niveau

Le dividende (cf. la newsletter Oubliez définitivement le rendement sur dividendes), tout comme le CEO, n’ont pas d’importance.

Les acteurs de marché rachèteront le titre quand la marge opérationnelle et la part de marché sera stabilisée aux UK (si cela arrive).

Hors ligne

 

#191 12/08/2014 11h52 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   554 

Bonjour,

Ayant parlé de Sainsbury, je vous résume ci-dessous quelques points de mon analyse. Je ne suis finalement pas intéressé pour investir dans Sainsbury car il me manque de la marge de sécurité et les risques sur le business me semblent réels.

La marché retail anglais est extrêmement mûr et toujours plus compétitif au point que les marges brutes sont souvent la moitié de celles aux US. Je ne crois pas que l’on puisse raisonnablement y projeter une croissance top line supérieure à celle du PIB.

Dans ce contexte, il me semble que : Sainsbury a bien travaillé pour maintenir et renforcer (très légèrement) ses parts de marché sur la période 2002 - 2013, notamment grâce à ses propres marques alimentaires qu’ils ont réussi à positionner de manière premium. Je dirais que c’est leur principal point fort qui leur permet d’éviter l’effritement des ventes.

Ensuite, il est en effet intéressant de voir que la société cote sous la valeur marché de son immobilier net de dettes. Toutefois, je prendrais cela avec quelques pincettes : l’immobilier anglais est extrêmement cher et la situation peut toujours évoluer. Aussi, la majorité de l’espace commercial est en format supermarché pour le moment - même si Sainsbury fait de plus en plus de commerce de proximité - et il ne me semble pas impossible que le format supermarché sera moins valorisé dans le temps (car qui d’autre qu’un autre supermarché peut faire quelque chose d’un bâtiment de
supermarché sans le refaire à neuf ?). Considérant un contexte de prix et un format mois favorable que chez Sears, je suis moins optimiste sur cette décote - j’en voudrais une bien plus grosse pour être emballé sur la valeur d’actifs.

Aussi, Sainsbury étant profitable, elle n’a aucune raison de liquider son immobilier. Considérant ce fait, il me semble plus prudent de la valoriser par rapport à la richesse que le business va générer pour ses actionnaires et considérer que l’immobilier génère simplement une économie de loyer.

Par rapport à ses opérations, on peut dire grossièrement que :

- Si on regarde sur la période 2006 - 2014 par exemple, on a l’impression d’un business en croissance, mais, si on regarde sur une plus longue période (par ex 2000 - 2014), on a plus l’impression que le business est cyclique avec une très légère croissance.

- Bien sûr, le management a changé en 2004 et on peut se dire que Sainsbury n’est plus la même société. Peut-être, mais sur la période, Sainsbury a grosso modo augmenté son espace commercial d’un peu moins de 50%, ses ventes de 50% environ, mais le cash généré par les opérations (CFO) n’a pas suivi cette augmentation car le niveau de stocks à maintenir est plus élevé.

- En retraitant l’effet augmentation des stocks et en considérant que le capex de maintenance est de 500 millions, j’ai un CFO d’environ 1,2 milliards et une capacité à générer du FCF de 700 millions sur les années les plus récentes. Ce FCF est historiquement légèrement inférieur mais dans cet ordre de grandeur.

- Le ROCE consolidé est très moyen (11%) et l’incrément d’investissement n’a pas donné d’incrément de FCF. Le ROI de la politique d’investissements de croissance agressifs n’est pas du tout évident pour moi.

- On considère aujourd’hui la société sur la base de ventes records et de résultats records dans un contexte retail extrêmement mature (donc sans forte croissance) et compétitif. Tesco, le leader en termes de parts de marché est dans une situation très délicate et se fait d’un côté attaquer par les hards discounters Lidl et Asda (super bons dans leur créneau) sur les prix et par d’autres (comme Waitrose cité ici) sur son segment premium. Tesco a deux choix : soit attaquer sur les prix, soit se positionner de manière plus premium. L’option facile serait d’accepter une amputation temporaire des profits pour mettre tous ses concurrents hors d’état de nuire - et ils peuvent se le permettre car personne ne peut avoir un prix d’achat unitaire inférieur à celui de Tesco sur les produits commercialisés par Tesco. Cette stratégie pourrait être un risque réellement important pour Sainsbury car ils s’engagent aujourd’hui à matcher les prix de Tesco sur tous les produits autres que leurs propres marques.

- Les marges brutes sont extrêmement faibles et une baisse de 100 points de base de la marge brute aurait un impact catastrophique (grosso modo 230 millions de profits en moins à SG&A constantes). Ce scénario s’étant déjà matérialisé par le passé, l’exclure définitivement me semble imprudent, surtout considérant le risque d’une stratégie agressive de Tesco.

- Je n’aime pas trop la hausse assez importante de la dette nette depuis 2005 qui augmente le coût des intérêts, alors que le ROI sur cette dette contractée pour acquérir des actifs n’est pas encore évident.

Avec une capacité bénéficiaire de 700 millions et un multiple de 10 (très modeste croissance), mon estimé d’EV serait à 7 milliards, et donc une capitalisation boursière dans les 5 milliards. Sainsbury me semble valorisée pour ce scénario, mais le marché ne semble pas vraiment intégrer des risques
élevés. On peut critiquer le multiple de 10, mais considérant les risques et le fait que 700 millions est une capacité bénéficiaire possiblement "haut de cycle", je dirais que l’évaluation est même possiblement optimiste. Si la capacité bénéficiaire retombe à 500 millions, l’EV représente déjà un multiple de 14 - beaucoup moins cheap.

Bref, je dirais que s’il faut se positionner sur le retail anglais, le leader en termes de parts de marché me semble avoir plus de chances de l’emporter à long terme grâce à son échelle. Il faut vraiment que Tesco se fasse laminer rapidement en termes de parts de marché pour que le gagnant soit Sainsbury ou un autre.

Il me semble donc que notre hôte a fait le choix le plus sage !

Hors ligne

 

#192 12/08/2014 22h58 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

Oui Sainsbury est un short.
A la limite un peut imaginer un pair trade Tesco v Sainsbury en suivant votre analyse.

Moi je ferais plutôt M&S v Sainsbury. Le premier connait la dynamique du marché premium et possède des murs avec une vraie valeur alors que le second est un peu bloqué en positionnement et possède des actifs immobiliers moins tangibles.

Hors ligne

 

#193 13/08/2014 00h09 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   554 

Je n’irai tout de même pas jusqu’à dire que l’on tient un short attractif : je pense juste que la valorisation sur le marché ne price la matérialisation d’aucun risque, rien de plus. Pour un investissement où je dors bien, il me faut clairement quelque chose de mieux.

Hors ligne

 

#194 14/08/2014 13h43 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

Renforcer sur Tesco; c’est courageux.   Les Hard Discounters Lidl et Aldi font une percée remarquable au Royaume Uni, et les gros (Tesco, Sainsbury, William Morrison) sont en guerre de prix.   Je suis Long Sainsbury, mais avec une moins value de -16%.   Je ne renforce pas.

Hors ligne

 

#195 14/08/2014 15h29 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   554 

Dans les résultats de Wal-Mart, Asda donne les parts de marché suivantes : 28,9% pour Tesco, 17% pour Asda et 16,6% pour Sainsburry.

Il me semble qu’il ne faut pas sous-estimer Asda, qui gagne des parts de marché chaque année. Asda est sans doute une plus grosse menace que Lidl et Aldi parce que c’est une boîte qui a de l’échelle et est très bien gérée.
Toutefois, s’il y a bien une enseigne qui peut maintenir sa position compétitive (s’ils ne font pas de grosses bêtises), c’est normalement Tesco.
Tesco a une échelle est normalement trop grande pour que ses concurrents puissent faire durablement quelque chose contre eux. Il leur faut juste un peu de temps pour déterminer et exécuter une stratégie optimale (sauf erreur stratégique majeure et durable, encore une fois).

Hors ligne

 

#196 21/08/2014 15h40 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   66 

Dans l’ensemble, le LSE est encore assez surévalué. Tesco cote 245 p aujourd’hui pour un Price To Book de 180 p environ, et est encore en train de descendre. Personnellement, j’aurais attendu encore un peu avant de renforcer, mais c’est vrai que votre stratégie est très différente puisque vous chassez les dividendes. C’est courageux en tout cas.
Cordialement
Durun

Hors ligne

 

#197 21/08/2014 15h56 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   30 

Un price to book de 180p??? diable…:p

Vous voulez sans doute dire une valeur des capitaux propres de 180p.


parrainage Bourse direct, binck, boursorama, fortuneo possibles

Hors ligne

 

#198 21/08/2014 16h45 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

Durun a écrit :

Tesco cote 245 p aujourd’hui pour un Price To Book de 180 p environ, et est encore en train de descendre

A part pour les banques et certaines valeurs financières, je dois dire faire assez peu de considération du ratio "cours sur capitaux propres".

Cf. newsletter #59 - Le ratio Price to book est-il pertinent ?

Hors ligne

 

#199 22/08/2014 12h26 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   14 

un autre article dans ce sens du P2B (P/B) trop élevé par rapport aux concurrents:
Tesco PLC Shares May Only Be Worth 200p

en tout cas il donne son raisonnement au lieu de juste donner un chiffre. Il va falloir être patient smile


Mon portefeuille passif et Parrainage Binck me contacter en MP

Hors ligne

 

#200 22/08/2014 12h43 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

Cela me parait sense. Pour ma part, je joue un turnaround qui prendra bcp de temps, plusieurs annees.
Pas presse de renforcer. On devrait pouvoir le faire plus bas autour de la book value effectivement. A noter que la tangible book value ressort a 154GBp. Sans le goodwill, qui pourrait etre impaired a l’avenir ds un scenario de price war qui tourne au bain de sang - pas forcement le pire scenario pour Tesco a long terme d’ailleurs, qui pourrait ainsi eliminer une partie de la concurrence plus fragile.
Bref, a mon humble avis, on a le temps de voir venir. Un dividend cut se pointe sans doute a l’horizon et la reaction de marche sera forte. Patience et longueur de temps…

Discl: Long Tesco, pas d’autres distributeurs UK.

Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (22/08/2014 12h49)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech