Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#401 28/10/2015 13h46 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   23 

Vu de Londres, j’assiste a une guerre des prix qui continue dans les supermarches, meme Waitrose (supermarche plutot premium) s’y est mis.

Dans les news je n’arrete pas de lire comment aldi et lidl prenent des clients aux supermarches classiques. Aldi et Lidl semblent vouloir continuer a se developper.

Pour le moment, on ne voit toujours pas quelle est la strategie de Tesco par contre j’ai lu que Tesco chercherait a revendre des terrains. Le bon cote c’est que les prix immobiliers sont tres eleves, donc c’est plutot un bon moment pour vendre.

http://www.ft.com/cms/s/0/31f4ff9c-735b … z3prVpndpZ

A un moment, a mon avis, il faudra bien qu’un des supermarches fasse faillite (morrisson semble etre le plus faible/petit) ou qu’il y ait des fusions.

Hors ligne

 

#402 28/10/2015 14h57 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   19 

Le président de Tesco, John Allan, continue ses emplettes, achat pour 100 000£ d’actions hier ainsi que des obligations pour 186 000£.

Tesco shares and bonds snapped up by chairman John Allan | City A.M.

Les dirigeants s’interdisaient d’acheter des actions à cause de l’enquête sur la comptabilité.
Depuis que cette restriction a été levée par la fin des investigations, ils achètent, signe positif, aussi je garde mes titres pour l’instant.

Hors ligne

 

#403 30/12/2015 23h48 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonsoir,

Quelque chose à propos de Tesco me trotte dans la tête depuis quelques temps.
En effet ces dernières semaines avec les soubresauts du pétrole, j’ai noté une corrélation de Tesco sur le cours du baril.
Au début j’ai pensé au fruit du hasard, qu’une baisse ou hausse de Tesco et du baril se produise en même temps. De même, pas d’actualités particulières de Tesco pour monter descendre de la façon.

J’ai donc regardé un peu l’historique et c’est particulièrement vrai depuis octobre environ.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6769_chart.jpeg

On pourrait se dire que le pétrole entraîne nombre de titres dans son sillage voir d’indices mais en comparant le Footsie il n’en est rien.

Pour ne pas alourdir le graphe, je n’ai pas mis ses pairs comme Sainsbury ou Morrison mais ils ne suivent pas du tout la même tendance non plus (ni même du Wal Mart ou Carrefour admettons).

A mon sens, il n’y a que très peu de raisons directes que Tesco soit impacté par le pétrole (indirectement et plus ou moins fortement tout les secteurs le sont).

La raison la plus farfelue serait que des investisseurs confondent avec Tesco Corporation ! Mais là, ça serait vraiment le pompon.
Donc si certains ont un avis éclairé smile


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#404 31/12/2015 00h40 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   48 

Il y a peut-être une vraie bonne raison.

Mais une corrélation sur si peu de données n’a rien d’extravagant en soi, et peut tout de même être le fruit du hasard. Voir ce lien par exemple : Spurious Correlations

Hors ligne

 

#405 05/01/2016 17h44 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   113 

Tesco, cité dans un article de Morningstar, relayé sur Twitter ce jour :

Consommation défensive : les profits devraient… | Morningstar


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#406 08/01/2016 13h34 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonjour,

Petite actualité du jour: Barclays relève sa recommandation à "surpondérer"

la valorisation de Tesco est désormais intéressante et s’attend à ce que les résultats du troisième trimestre attendus la semaine prochaine ne soient pas aussi mauvais qu’anticipé.

Au cours des deux derniers mois, l’action Tesco a connu une évolution inférieure à celle de l’indice londonien FTSE et a également connu une trajectoire moins favorable que ses concurrents Sainsbury’s et Morrison.

Deutsche Bank avait déjà relevé sa recommandation sur Tesco mardi.

Barclays estime donc un potentiel à 190p soit +36.49% Vs hier.

Compte-tenu du fort décrochage que j’évoquais précédemment et juqu’encore hier en touchant son plus bas, ce petit +5% du jour c’est de la roupie de sansonnet !


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#407 14/01/2016 11h34 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonjour,

Déjà lundi le titre avait bondi de près de 7 % sur les rumeurs d’une bonne saison de Noël et hier le titre se comportait encore bien en regagnant à nouveau près de 2% et donc aujourd’hui c’est la confirmation de la news Tesco sales rise 1.3% over the Christmas period et donc le titre prends près de 5% encore aujourd’hui en total contre-courant des baisses actuelles.
La réaction est comme à l’accoutumé assez disproportionnée, même si c’est un signal positif pour l’avenir, près de 13% en 3 jours, c’est un peu trop même si on prends, ça compense un peu la chute continue.


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#408 12/04/2016 15h03 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Modérateur
Réputation :   168 

Bonjour,

Tesco publie ses résultats demain et le moins qu’on puisse dire, c’est que les attentes sont fortes concernant un retournement de situation.
En revanche, personne n’espère une retour du dividende, ce qui paraît plus que sain.
Tesco results: analysts expect strong start to the year
Tesco results to show progress in nascent recovery
Tesco recovery buoyed by return to profits
Tesco set to unveil surprise sales lift in big turnaround profit

Dans l’actualité, la société continuer de vendre quelques actifs (notamment en Asie du Sud-Est) avec une cession d’une participation dans une entreprise de e-commerce (Lazada) au profit d’Alibaba.
TESCO cède une partie de sa participation dans Lazada à ALIBABA


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#409 13/04/2016 08h59 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   337 

http://www.tescoplc.com/files/pdf/resul … tement.pdf

Croissance des ventes trimestrielles (la 1ère depuis plus de trois ans), notamment grâce aux fêtes de fin d’année.
Les ventes des magasins britanniques ouverts depuis plus d’un an ont augmenté de 0,9%

Bénéfice opérationnel annuel de 944 millions de livres (1,18 milliard €) contre 940 millions l’exercice précédent (consensus à 932 millions).

Toutefois "la guerre des prix, dans un marché difficile, déflationniste et incertain, fera ralentir la croissance du bénéfice, surtout au premier semestre de l’exercice en cours"


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#410 13/04/2016 14h30 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   80 

L’annonce de ces résultats en pleine "guerre des prix" équivaut à une rafale de kalachnikov sur le titre Tesco : -6,4% à cette heure alors que la bourse est euphorique ce jour !

Ce titre, qui faisait presque l’unanimité sur le forum à une époque, est peut-être le plus "pourri" du secteur de la distribution ; même Casino lui est préférable.

J’en ai acheté en faisant confiance au forum : mauvaise pioche !

Hors ligne

 

#411 13/04/2016 14h42 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   225 

stokes a écrit :

J’en ai acheté en faisant confiance au forum : mauvaise pioche !

La règle d’or de ce forum et de tous les forums sur l’investissement, lue et relue à plusieurs reprises et bientôt dans la charte (?!): Do your homeworks ou en bon français faites vos devoirs.

Ce genre de réflexion n’apporte donc rien sauf à souligner que vous investissez au pifomètre.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#412 13/04/2016 15h22 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

stokes a écrit :

Ce titre, qui faisait presque l’unanimité sur le forum à une époque, est peut-être le plus "pourri" du secteur de la distribution ; même Casino lui est préférable.

Grrr ! Cela m’agace de lire ce genre de chose, car ce n’est simplement pas vrai.

Si vous relisez les échanges 2014, l’investissement sur Tesco était largement discuté. Et c’est bien l’avantage de notre forum, tout l’historique est là.

Ce serait bien d’arrêter de dire ou sous-entendre que toute la communauté est "consensuelle", pro-REITs, pro-Sears, etc.

Début 2014, j’écrivais :

Début 2014, IH a écrit :

Je suis partagé sur Tesco.

Dans les -
- Je ne suis pas sûr que Tesco possède une taille significativement supérieure à celle de ses concurrents aux UK pour vraiment avoir un avantage compétitif en terme d’économie d’échelle
- Warren Buffet a allégé sa position, même s’il détient encore 3,7%
- Tesco perd des parts de marché aux UK (29,2% actuellement contre + de 30% auparavant)
- Plusieurs fonds value évoquaient Tesco en 2012 et début 2013, mais on en entend moins parler
- L’objectif de 5,2% de marge opérationnelle a été abandonné par les dirigeants, sous la pression de la concurrence

Dans les +
+ Les dirigeants ont pris la mesure des problèmes et se refocalisent sur le UK
+ Les dirigeants ont une stratégie financière claire en terme de dividende et Free Cash Flow (FCF positif quoiqu’il arrive, pas de Capex démesuré)
+ La saignée liée à l’expansion ratée aux USA est terminée
+ La JV en Chine me semble une bonne chose et me rappelle la JV de Kellogg également en Asie (il semble qu’aller en Asie sans passer par un partenaire local est suicidaire)
+ Le maillage de Tesco en terme d’implantation aux UK est sans équivalent
+ Le secteur est résilient et l’économie UK sur la bonne voie
+ La diversification a la banque de détail prend doucement
+ Tesco est une institution aux UK
+ En se concentrant sur l’alimentaire et des supermarchés plus petits, Tesco est moins exposé à la concurrence Internet que d’autres détaillants

Tout en conservant cependant la position avant de solder en 2015. In fine, l’affaire m’a coutée environ 15 k€ !

Parmi ceux qui étaient pessimistes :

roudoudou, 2014 a écrit :

Compte tenu de la situation je ne vois qu’une garantie de sécurité au cours actuel de TESCO et qu’une bonne raison d’acheter : la valeur de son immobilier qui constitue une sorte de "garantie" ou "collatéral".

Miser sur une croissance des ventes avec une marge LT de 4.5/5% pour l’instant, et je dis bien pour l’instant c’est à mon sens très optimiste étant donné la concurrence qui fait rage. Ca me rappelle d’ailleurs la situation avec les opérateurs téléphoniques en France.

Etc.

-

Concernant les résultats récents de Tesco, regardons la marge opérationnelle :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_tesco-20160413.gif

On est entre 1-2% vs 5-6% il y a trois ans !

Cela confirme que Tesco n’a en réalité aucun moat, aucun.

Hors ligne

 

#413 13/04/2016 17h16 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   80 

Bon, vous aussi en avez pris et vous y avez laissé des plumes.

Pour ma part, je suis en moins-value latente de 1450£ ; il y a là de quoi être aussi agacé que vous !

Pour autant, je ne rends pas le forum responsable de ce mauvais choix, mais je m’étais laissé entraîner par les arguments pro-Tesco mis en avant et il n’en manquait pas à l’époque.

Par comparaison, l’épicier portugais Jeronimo Martins acquis en décembre 2015 m’a déjà donné un gros dividende et une PV potentielle de 22%.

Hors ligne

 

#414 24/05/2016 18h37 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   337 

Regain d’intérêt ce jour sur Tesco : presque +7% dans un marche haussier (CAC40 +2,46%)…

Une news est passée ?
Un analyste a changé son opinion ?

Ca fait bien longtemps que Tesco n’avait connu une telle hausse !


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#415 24/05/2016 20h24 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   52 

Je pense avoir fait un erreur de jugement il y a plusieurs années en achetant du Tesco.
J’aurais dû me dire, connaissant l’énorme position de Tesco en Angleterre, qu’ils avaient beaucoup plus à perdre qu’à gagner sur leur marché principal. Il n’y avait que des coups à prendre en fait, et peu à gagner.

A vrai dire, rétrospectivement, je la voyais comme une action no brainer. Tesco avait un superbe historique. C’était un dividend aristocrat sur un secteur défensif. Buffet l’achetait aussi. Difficile de faire mieux en qualité d’entreprise.

Je me souviens avoir acheté Tesco et Carrefour pour des raisons bien différentes à la même époque.
Carrefour, selon moi, ne pouvait que se revenir en force avec ses résultats à peine positifs à cause de gérants nuls alors que le secteur était bon.
Résultat : moins value sur Tesco et +100% sur Carrefour alors que les deux sont sur le même secteur défensif.

Disons que c’est une faiblesse des dividend aristocrats, on a tendance à acheter un peu aveuglément, basé sur un excellent historique, pensant acheter une action bon père de famille indéboulonnable, alors que le futur peut parfois réserver de mauvaises surprises pour certaines actions. C’est ce que cet investissement m’a appris.
BHP Billiton est un exemple encore plus frappant. Je pense qu’une enseigne comme Mac Donald’s va aussi se retrouver dans une situation similaire à moyen terme.

Comprendre la dynamique d’une entreprise permet d’améliorer le processus d’investissement même si c’est difficilement quantifiable.

Après, au jour d’aujourd’hui, Tesco a un potentiel de recovery intéressant, comme Carrefour il y a quelques années. Une marge opérationnelle quasi-nulle sur un tel secteur, où à moyen terme il est quasiment impossible de perdre de l’argent, peut constituer une opportunité. En revendant les magasins qui perdent de l’argent, on crée facilement de la valeur.
Après, il faut assumer un risque UK très important. Un Brexit pourrait embarquer Tesco en enfer.

Dernière modification par Petitportefeuille (24/05/2016 20h26)


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#416 25/05/2016 10h39 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

Petitportefeuille a écrit :

Je pense avoir fait un erreur de jugement il y a plusieurs années en achetant du Tesco.
J’aurais dû me dire, connaissant l’énorme position de Tesco en Angleterre, qu’ils avaient beaucoup plus à perdre qu’à gagner sur leur marché principal. Il n’y avait que des coups à prendre en fait, et peu à gagner.

Rétrospectivement, tout est plus facile. :-)

Actionnaire de Tesco en 2012, je me souviens surtout d’une entreprise leader aux UK et avec de belles perspectives à l’international, notamment en Thaïlande et Corée du Sud (cédé depuis) et surtout des profits triplés en moins de dix ans, £1,1 Md£ en 2004 ; £3,453 Md en 2013 et complètement insensible à la crise de 2009.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_tesco-wikipedia.gif

La rupture est brutale et inattendue en 2014 où la marge opérationnelle s’effondre aux UKs face à la concurrence des discounters et des difficultés imprévues à l’international.

Ensuite il y a l’erreur comptable, la dette qui devient trop élevée par rapport à la rentabilité, etc.

-

Pour moi Tesco est plutôt un bon exemple de pourquoi il est folie de ne pas diversifier son portefeuille, car justement, la société avait tout d’une belle boîte (profil défensif + croissance + dividende + immobilier + caution de Warren Buffett) et si c’était à refaire, je serais toujours acheteur en 2012-2013. En 2014, c’était spéculatif par contre.

Hors ligne

 

#417 27/05/2016 20h25 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   19 

Une analyse du Wall Street Journal sur Tesco:

Tesco : Pourquoi les marges de Tesco devraient se redresser - Plus Europe
| Zone bourse

En résumé, le leader du marché britannique devrait voir un retour à la moyenne des ses marges d’ici 3 ans et dans cette hypothèse l’action n’est pas chère.

Hors ligne

 

#418 12/07/2016 10h25 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   19 

Le dernier avis de MorningStarUK:

Tesco (TSCO)
Star Rating: 4 Stars

Given its standing as the largest food retailer in the U.K., we portend that Tesco’s scale should allow the company to invest in its value proposition and ultimately maintain its leading U.K. market share position. Price cuts remain a headwind, though, as Tesco attempts to improve the competitiveness of its products relative to those of discounters. While these price cuts could continue to weigh on profits, we see signs that Tesco’s shift to more everyday low prices is having a positive effect.

With Tesco’s challenges so clear for all to see, we believe the market’s forecast, which projects declines in like-for-like sales to persist for a decade and operating margins around 2.5%, is a bit dire. As such, we contend that Tesco’s positive traffic trends, sharper prices, and solid online and convenience-store businesses are getting less credit than they deserve.

Hors ligne

 

#419 12/07/2016 20h06 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   72 

Bonjour

@ IH

Je suis très étonné par votre analyse, que je trouve très incomplète.

TESCO a enregistré une très belle croissance de 2003 à 2008, avec un cours qui a atteint les 480 GBp, comme le montre le graphe ci-joint en semaines. Mais ensuite, l’entreprise n’a pas pu renouveler ses performances précédentes, et le cours a stagné entre 480 et 300. Il est resté haut en 2010 – 2011, avant de repartir à la baisse en 2012. Le cours a fait 3 sommets successifs en 2008, 2010 et 2013, mais chaque fois plus bas, ce qui prouve que les gros investisseurs n’étaient pas convaincus par les résultats annoncés, et que certains d’entre eux revendaient déjà leurs actions.

Mais il y a eu un signal d’alerte en novembre 2013 (trait vertical rouge), quand pour la première fois, non seulement le cours passe en dessous de la moyenne mobile exponentielle 50 périodes (en vert), mais aussi cette moyenne mobile s’oriente à la baisse tout en étant inférieure à la moyenne mobile 200 périodes (en rouge), ce qui n’est vraiment pas bon. Ce signal signifie que les grosses mains (caisses de retraites, hedge funds, assurances, etc …) se débarrassent ou se sont déjà débarrassées des titres TESCO, et qu’en face, la demande est maintenant insuffisante pour maintenir le cours.

Ce graphe tout simple ne fait que refléter les flux, c’est-à-dire le mix entre l’évolution des cours (à la hausse ou à la baisse) et les volumes (importants ou faibles). A partir de 2012, ceux qui ont acquis des actions TESCO les ont achetées à de gros investisseurs qui cherchaient à s’en défaire.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2814_tesco_ih_12072016.gif

Ce graphe constate ces flux, mais ne peut les expliquer. Pourquoi ces institutionnels qui ont des analystes, cherchaient-ils à revendre leurs titres ?
Pour le savoir, il faut recourir à l’analyse financière.

Et là, je suis très surpris par les données que vous présentez.
Vous affichez les résultats globaux de l’entreprise, sans déduire les minoritaires, et sans tenir compte des charges exceptionnelles qui vont plomber les résultats de l’entreprise lors des exercices 2012 et 2013.

Dès l’annonce des résultats 2012, en 4/2013, les institutionnels ne peuvent que constater la dégradation des comptes. CA qui stagne, baisse de la marge brute (1% de marge brute en moins, c’est 600 Mls de £ qui s’envolent !), baisse du résultat opérationnel, explosion des charges exceptionnelles. Et à la publication des comptes intermédiaires en 10/2013, ils comprennent que l’entreprise ne pourra pas retrouver les résultats passés, d’où la débandade en novembre 2013 (trait rouge), avant même la publication des comptes annuels en avril 2014.

L’erreur comptable n’est arrivée qu’après, en 2015. Elle a amplifiée la perte mais n’est pas la cause de la détérioration de la situation financière de l’entreprise. Je pense (mais ce n’est qu’une supposition de ma part) que le développement à l’international n’a pas été très bien maîtrisé.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2814_table_tesco_ih_12072016.jpg

Même si aujourd’hui la situation de TESCO s’améliore, il faudra encore du temps avant que l’entreprise ne reparte de l’avant. Pour moi, investir maintenant sur cette action alors que les deux moyennes mobiles sont encore à la baisse relève plus du pari qu’autre chose. Sans oublier que la livre sterling a de fortes chances de perdre de sa valeur par rapport à l’euro. Il y a certainement mieux à faire.

Je sais que pour vous, l’analyse technique n’est qu’une « couillonnade » comme vous aimez à le répéter dans votre newsletter. Mais dans ce cas précis, l’erreur TESCO vous a coûté 15 KF.
J’espère qu’un jour vous finirez par comprendre que l’analyse technique, utilisée intelligemment pour comprendre ce que font les gros investisseurs, en complément de l’analyse financière, est une sécurité complémentaire pour accroître les chances de succès des investissements des petits porteurs.

Cordialement

Hors ligne

 

#420 12/07/2016 21h06 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   103 

Durun a écrit :

l’erreur TESCO vous a coûté 15 KF.

Vous croyez réellement que l’erreur - si c’en est une - est imputable à son refus d’adhérer à l’analyse technique ? Vous comptez prouver la véracité de l’AT avec ce genre de raisonnement ?

Durun a écrit :

J’espère qu’un jour vous finirez par comprendre que[…]

Même s’il ne s’était pas agi d’analyse technique, j’aurais trouvé votre propos fortement déplacé.
Ressaisissez-vous.

Hors ligne

 

#421 13/07/2016 08h13 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

Durun a écrit :

La situation opérationnelle de Tesco s’est dégradée à partir de 2012, mais ma thèse d’investissement de l’époque en 2014 était que la valeur de l’immobilier + le potentiel de redressement de l’activité retail était largement supérieure au cours de bourse qui prévalait à l’époque.

In fine, l’immobilier n’a jamais été monétisé et la situation au UK a continué à se dégrader, bien que Tesco reste leader en terme de part de marché.

J’ajoute que Tesco était une des plus importantes positions étrangères de Berkshire Hathaway (Warren Buffett) depuis 2006, position renforcée en 2012. Il a finalement soldé ses titres avec une perte importante fin 2014, admettant une "grosse erreur".

Sans doute, n’était-il pas au courant que le cours avait croisé la moyenne mobile dès 2013 et que des "grosses mains" cherchaient à s’en "défaire"…

Et je maintiens que l’AT est une farce, puisque ne prenant pas en compte le nombre d’actions en circulation (Cf. L’analyse graphique : pourquoi l’analyse graphique est absurde ?). Ses fondements sont donc intrinsèquement viciés.

L’exemple de Tesco ne démontre rien. Par essence, un investissement "dans la valeur" contrariant est l’inverse d’une spéculation momentum, donc vous pourrez justifier tous les "échecs" des investissements contrariants par des moyennes mobiles.

Hors ligne

 

#422 13/07/2016 23h03 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

@Durun

Le rétroviseur est toujours plus clair que le pare-brise.

Moi aussi en faisant une analyse graphique toute simple (mais après coup big_smile) j’arrive à prévoir la "crise du siècle" avec la chute du S&P 500 sous les 1000 points, je m’avance même à dire sous les 700.

Que pensez vous de Wal Mart ? N’est t’on pas dans le même secteur et avec une configuration similaire ?

Walmart sous les 20 USD ?

Y’avais cas, faut qu’on. J’ai l’impression d’être au boulot et d’entendre mon boss

Note : J’ai jamais eu de Tesco mais j’ai du Walmart.


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne

 

#423 05/10/2016 11h52 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je remarque que Tesco monte de plus de 10% aujourd’hui, vers 208.
Sans doute un effet collatéral du Brexit et de la baisse du GBP.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#424 05/10/2016 12h05 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   17 

ZoneBourse a écrit :

Tesco réduit fortement sa perte nette au 1er semestre et rassure sur ses ventes

Londres - Le géant britannique de la distribution Tesco est parvenu à combler une bonne partie de sa perte nette au premier semestre, qui a atteint 91 millions de livres (103,4 millions d’euros), profitant de la bonne tenue de ses ventes.

Le groupe avait essuyé une perte nette de 365 millions de livres au premier semestre 2015, faisant notamment encore les frais du retentissant scandale comptable de 2014.

Sur les six premiers mois de l’année 2016, le chiffre d’affaires a progressé de 1,4% à 27,3 milliards de livres, faisant preuve de résistance dans un secteur extrêmement concurrentiel. Les ventes se sont stabilisées (-0,4%) à périmètre constant (hors effets des acquisitions et cessions), selon un communiqué.

Tesco s’en tire un peu mieux que son grand concurrent Sainsbury’s qui avait publié des ventes stables (en baisse de 0,7% à périmètre constant), alors que le secteur de la distribution est marqué par une "guerre des prix", depuis la montée en puissance des enseignes allemandes de maxi-discompte Aldi et Lidl.

Les prix des produits ont tendance à reculer sur le marché, ce qui pénalise d’autant l’activité et la rentabilité des grands distributeurs.

Le patron du groupe, Dave Lewis, s’est félicité dans le communiqué "des solides progrès" réalisés au premier semestre, notamment concernant les ventes, et ce dans un marché "incertain".

Le distributeur a confirmé son objectif d’un bénéfice opérationnel hors éléments exceptionnels de 1,2 milliard de livres pour cette année.

Tesco a par ailleurs dégagé un bénéfice d’exploitation en hausse de 38% à 515 millions de livres, reflétant la capacité du groupe à être rentable sur ses activités propres et hors résultats financiers et exceptionnels.

Car s’il a une nouvelle fois dégagé une perte nette, quoique réduite, c’est qu’il perd encore beaucoup d’argent en raison du coût de sa dette, des retraites de ses salariés et des changes. De même, il a passé des dépréciations comptables sur les activités non-stratégiques comme en Turquie, cédées en juin dernier.

Le groupe a par ailleurs été peu disert à propos du vote pour le Brexit, sans être inquiet non plus, en estimant que le référendum ne devrait pas avoir d’impact négatif sur sa situation financière cette année.

Enfin, Tesco n’en a pas dit davantage sur l’enquête en cours concernant l’affaire de fraude comptable qui s’est traduite par l’inculpation de trois de ses anciens dirigeants.

L’organisme chargé de lutter contre la grande délinquance financière, le Serious Fraud Office (SFO), a ouvert une enquête pénale sur Tesco, au centre d’un scandale après que le groupe a découvert en 2014 que ses bénéfices avaient été surestimés.


Parrainage Binck, ING et assurancevie.com

Hors ligne

 

#425 05/10/2016 14h00 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

@gbl :
c’est plutot les resultats du S1 2016.
peut etre qu’ils sont influencés par la chute de ls livre et brexit (je n’ai pas vu les resultats ;-)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech