Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 07/09/2014 18h57 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   143 

Je suis monté dans le bateau également.

Au dernier pointage, on a une market cap de 18,5bn GBP.

On a 4 pôles : UK, Europe, Asie et la banque.

La banque. On a 1,4bn de net assets (=CP ? / dernières pages du rapport annuel) et 120 MGBP de profit before tax.

Pour les CP, on pourrait valoriser à X 0,8 ou 1,2 (ça à l’air bien géré quand même).
=> 1,1 bn à 1,7

Selon le profit before tax, allez, X10 => 1,2 bn

Je retiens 1,3 bn GBP pour la banque.


Pour l’Europe, ça ne va pas bien. On pourrait comparer à Carrefour.
Sales 9 bn
Trading profit 238 M GBP
Si on prend un PER 10 => 1,4 bn / PER 20 => 2,8 bn
Si on fait un ratio P/S sur la base de carrefour => 2,4 bn

Je retiens 1,8 bn pour être conservateur pour l’Europe.

Pour l’Asie, je pense que ce sera très porteur, les marges sont meilleures et la croissance économique sera la bas. Tesco a choisi de réduire son CAPEX en Europe, j’imagine qu’il va se reporter par exemple sur l’Asie.
Sales 10 bn
Trading profit 700 M GBP
Je pense qu’on peut partir sur des PER de 15 à 25. => 6,3 bn à 10,5 bn

Je retiens 9 bn pour l’Asie.

UK
Sales : 48 bn
Trading profit : 2,2 bn
ça va couper sec pendant quelques années => -30%
PER 10 => 1 bn ???
Je préfère prendre l’immobilier. On suppose que 80% est en UK, et que si on vend, c’est avec un discount (-25%)
37 bn X 0,8 X 0,75 = 22,2 bn
Je retiens 0 pour l’activité retailler UK et je prends l’immobilier (22,2bn).

On a 1,3+1,8+8+22,2 = 33,3

Je retire les dettes (et pensions retraites) : 14 bn GBP

Il reste 19,3 bn GBP (tout en étant conservateur).

Le nec serait que la direction fasse un spin off de l’immobilier détenu en UK (avec un statut type REIT), qu’ils allouent peu de capital en UK (le temps que les concurrents lâchent prises) et en Europe (peu de croissance et marges faibles sur marchés matures) et qu’ils mettent le paquet sur l’Asie (et sur la banque !).

Dernière modification par Super_Pognon (07/09/2014 19h00)

Hors ligne

 

#227 08/09/2014 07h37 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

Bonjour SP
Je suis entierement d’accord avec votre conclusion strategique. Nos differences d’appreciation sont finalement de taille modeste. Je pense tt de meme que la franchise UK distribution a une valeur non-nulle, meme si Aldi/ Lidl ont transforme ce marche en un bain de sang. Enfin, ds votre exemple, si l’on met de cote la valeur du ptf immobilier, on se retrouve avec une equity value negative - d’ou l’importance de creer de la valeur au niveau de ce ptf immo [par ex, le REIT spin-off que nous avons tous les 2 evoque]. Au moins aussi important a court terme que de gagner la bataille des parts de marche sur le terrain en UK a long terme. Enfin telle est mon humble opinion, je ne suis ni CEO ni au Board.
Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (08/09/2014 09h26)

Hors ligne

 

#228 08/09/2014 07h48 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   161 

Bonjour SP,

En toute ignorance du dossier, une question que je me pose à la lecture de votre évaluation : quelle est la marge de sécurité ? En effet la capitalisation boursière correspond en gros à votre estimation, ce qui me fait croire que s’il y a une marge de sécurité, elle réside dans vos estimations conservatrices. Ai-je bien compris ?

Hors ligne

 

#229 08/09/2014 08h34 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   143 

Oui.
J’ai été "conservateur" dans chaque valorisation.

De plus, on valorise l’activité retailler UK à zéro (CA de 48 bn GBP quand même !) et le cash, que je n’ai pas mentionné (2 bn GBP de mémoire, merci de me corriger si inexact) aussi à zéro. Et on prend l’immobilier pour un peu plus de la moitié de sa valeur. Ce sont les grosses hypothèses où se situe la marge de sécurité.

La guerre des prix ne va pas durer dix ans. On peut se dire que dans 3-5 ans on va revenir à une situation plus stable (probablement pas les marges d’avant la guerre des prix…). On peut se dire que à court terme ça vaut zéro, mais dans 3-5 ans ce ne sera plus le cas (du moins, je l’espère !).

Hors ligne

 

#230 08/09/2014 09h56 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Modérateur
Réputation :   1081 

SerialTrader a écrit :

…… meme si Aldi/ Lidl ont transforme ce marche en un bain de sang…..

J’ai cru comprendre que Lidl ne se positionnait plus comme hard discounter à présent, mais montait en gamme et se positionnait sur les productions locales (cf Lidl veut monter en gamme par exemple), du moins en France (au UK, je ne sais pas).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#231 08/09/2014 15h15 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   23 

Oui lidl a commence a faire de la publicite dans cette direction en se disant desormais supermarche et non pus hard discounter.

la pub a la tv est plutot bien faite et leur positionnement est assez facile, ils sont ultra competitifs sur les bax prix et prennent des parts de marche sur le milieux de gamme.

pour Tesco, le menage se fera peut etre par la destruction d’un acteur plus faible type morrisons.

Comme dit precedemment, l’ideal sera un spin off de l’immobilier a court terme pour reveiller le titre et liberer du cash pour appliquer une strategie commerciale sur le moyen terme.

Hors ligne

 

#232 08/09/2014 23h48 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

Super_Pognon a écrit :

Je suis monté dans le bateau également.

Au dernier pointage, on a une market cap de 18,5bn GBP.

On a 4 pôles : UK, Europe, Asie et la banque.

La banque. On a 1,4bn de net assets (=CP ? / dernières pages du rapport annuel) et 120 MGBP de profit before tax.

Pour les CP, on pourrait valoriser à X 0,8 ou 1,2 (ça à l’air bien géré quand même).
=> 1,1 bn à 1,7

Selon le profit before tax, allez, X10 => 1,2 bn

Je retiens 1,3 bn GBP pour la banque.


Pour l’Europe, ça ne va pas bien. On pourrait comparer à Carrefour.
Sales 9 bn
Trading profit 238 M GBP
Si on prend un PER 10 => 1,4 bn / PER 20 => 2,8 bn
Si on fait un ratio P/S sur la base de carrefour => 2,4 bn

Je retiens 1,8 bn pour être conservateur pour l’Europe.

Pour l’Asie, je pense que ce sera très porteur, les marges sont meilleures et la croissance économique sera la bas. Tesco a choisi de réduire son CAPEX en Europe, j’imagine qu’il va se reporter par exemple sur l’Asie.
Sales 10 bn
Trading profit 700 M GBP
Je pense qu’on peut partir sur des PER de 15 à 25. => 6,3 bn à 10,5 bn

Je retiens 9 bn pour l’Asie.

UK
Sales : 48 bn
Trading profit : 2,2 bn
ça va couper sec pendant quelques années => -30%
PER 10 => 1 bn ???
Je préfère prendre l’immobilier. On suppose que 80% est en UK, et que si on vend, c’est avec un discount (-25%)
37 bn X 0,8 X 0,75 = 22,2 bn
Je retiens 0 pour l’activité retailler UK et je prends l’immobilier (22,2bn).

On a 1,3+1,8+8+22,2 = 33,3

Je retire les dettes (et pensions retraites) : 14 bn GBP

Il reste 19,3 bn GBP (tout en étant conservateur).

Le nec serait que la direction fasse un spin off de l’immobilier détenu en UK (avec un statut type REIT), qu’ils allouent peu de capital en UK (le temps que les concurrents lâchent prises) et en Europe (peu de croissance et marges faibles sur marchés matures) et qu’ils mettent le paquet sur l’Asie (et sur la banque !).

Mouais.
Ma vue sur la banque a changé. Au UK, les services bancaires sont gratuits donc je ne sais pas ce que Tesco peut faire de mieux. Avec Tsb, Santander qui tapent fort en terme de pub, je trouve leur tâche ardue. D’ailleurs, ils sont pas très visibles.

Pour l’immo, je vois pas vraiment de revente profitable de leurs murs en cambrousse donc ne misez pas trop dessus.

Tesco unlocks its landbank to build 4,000 new homes | Business | The Guardian
Ils construisent maintenant des maisons dessus.
Mais cela va rester marginal. Soyons fous. Mettons qu’ils construisent 1000 logements par an. en imaginant £50,000 de profit par logement (£186k pour le prix moyen de l’immo UK), cela nous donnerait £50m de profits supplémentaires. Soit 2-3% des profits annuels.

Le pb reste que l’industrie est en surcapacité criante, que les hypers sont ringards.
Tesco a un atout par rapport à Carrefour: ils sont 2x plus gros que les numéro 2 et 3 donc ont un pouvoir prix plus important.

Les fund managers de la City attendent tous un prix avec un 1 pour acheter. Donc votre downside est maintenant de 10%.
Je n’appréhende pas l’ampleur de l’upside encore pour me lancer.

Hors ligne

 

#233 09/09/2014 09h16 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

kiwijuice a écrit :

Les fund managers de la City attendent tous un prix avec un 1 pour acheter. Donc votre downside est maintenant de 10%.

Bonjour Kiwijuice !

Avez-vous des éléments factuelles pour justifier cette assertion ou c’est votre opinion personnelle ?

Hors ligne

 

#234 09/09/2014 23h33 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

Pas de faits mais je parle à de nombreux amis ou anciens collègues de la City et c’est le sentiment.
On fait sa due diligence maintenant et sous les 200p, on se lance.

200p est un niveau psychologique qui ne dit rien sur la valorisation ou les prospects de l’entreprise.

Hors ligne

 

#235 10/09/2014 10h36 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

kiwijuice a écrit :

Pour l’immo, je vois pas vraiment de revente profitable de leurs murs en cambrousse donc ne misez pas trop dessus.

Je n’assigne qu’une faible probabilite au spin-off du real estate, meme si je l’appelle de mes voeux.
Cela dit, le ptf immo, ce n’est pas que des terrains a construire au milieu de nulle part, loin de la.
Disons que je vous rejoins au 2/3:
1/. L’action a probablement plus de chance de tester de nouveaux plus bas avant qu’une strategie credible soit finalement annoncee (esperons-le). A court terme, la plupart des actionnaires qui y sont pour le rendement vont probablement lacher l’affaire suite au dividend cut, il va y avoir une rotation actionnariale. C’est une recovery sur plusieurs annees, a mes yeux.
2/. La creation de valeur sur ptf immo reste la cerise sur le gateau, pas le catalyste pour acheter le titre en ce moment, j’en conviens tout a fait.
3/. Mais, il a une valeur tt de meme, que le marche reconnaitra un jour ou l’autre (une fois la strategie clarifiee).
S.T.

Dernière modification par SerialTrader (10/09/2014 10h46)

Hors ligne

 

#236 10/09/2014 10h40 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

IH, dans un de vos posts concernant les frais sur les ordres exécutés partiellement j’ai cru comprendre que vous aviez repris une louche de TESCO, non ? A moins que vous n’ayez profité de la baisse pour externaliser une moins-value ?

Hors ligne

 

#237 10/09/2014 19h36 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

Externalisation (coûteuse) de -Values.

Après 2 profits warnings en quelques mois, j’arrête les frais sur Tesco, j’attends les semestriels et une stabilisation de la situation.

Hors ligne

 

#238 10/09/2014 20h20 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

SerialTrader a écrit :

kiwijuice a écrit :

Pour l’immo, je vois pas vraiment de revente profitable de leurs murs en cambrousse donc ne misez pas trop dessus.

Je n’assigne qu’une faible probabilite au spin-off du real estate, meme si je l’appelle de mes voeux.
Cela dit, le ptf immo, ce n’est pas que des terrains a construire au milieu de nulle part, loin de la.
Disons que je vous rejoins au 2/3:
1/. L’action a probablement plus de chance de tester de nouveaux plus bas avant qu’une strategie credible soit finalement annoncee (esperons-le). A court terme, la plupart des actionnaires qui y sont pour le rendement vont probablement lacher l’affaire suite au dividend cut, il va y avoir une rotation actionnariale. C’est une recovery sur plusieurs annees, a mes yeux.
2/. La creation de valeur sur ptf immo reste la cerise sur le gateau, pas le catalyste pour acheter le titre en ce moment, j’en conviens tout a fait.
3/. Mais, il a une valeur tt de meme, que le marche reconnaitra un jour ou l’autre (une fois la strategie clarifiee).
S.T.

Moi je suis d’accord avec vous sur le 2 et 3, sur le 1 je n’ai pas d’idée précise.
Les actionnaires actuels ne sont pas les domestiques, qui ont vendu aux fonds value US, qui eux se mangent les warnings et le dividend cut.
Donc il y a clairement une réserve potentielle d’acheteurs, si toutefois la nouvelle stratégie marche.

Ce soir, dans le journal, énormes pages de pub de Lidl sur le thème de la qualité de leurs produits.
S’ils capturent les classes moyennes, ça va barder pour Sainsbury et dans une moindre mesure Tesco.
Morrison et Asda étant assez prolos, ça devrait ne pas représenter de changement pour eux.

Hors ligne

 

#239 10/09/2014 21h16 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   73 

kiwijuice a écrit :

200p est un niveau psychologique qui ne dit rien sur la valorisation ou les prospects de l’entreprise.

De memoire je crois que philippe avait assigné un 340p pour 3,8 de marge (il y a un bout de temps)
Si on vise moins de 3% de marge (ce qui etait le cas en france en plein milieu de la guerre des prix ) avec une affreuse regle de trois on arrive vers les 200-225p
Je me suis dit à peu pres la meme chose quand j’ai revendu toute mes actions il y a 6 mois à 310p
Avec un doigt de mamouth mouillé, le seuil de 200p n’est pas trop delirant.

Hors ligne

 

#240 10/09/2014 21h28 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   52 

J’aurais plutôt tendance à attendre que le référendum sur l’Ecosse soit passé pour acheter sur le LSE. Il y a un risque non négligeable de minikrach + dévaluation de la livre sterling en cas d’indépendance.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#241 11/09/2014 05h46 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   96 

Pour ma part je suis d’accord, il me restait SSE en portefeuille et j’ai vendu juste le temps que le referendum passe

Hors ligne

 

#242 11/09/2014 14h55 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   15 

Update sur le concurrent Morrisons qui donne une idée du marché retail : (je viens de recevoir l’info)

Morrisons investor relations a écrit :

INTERIM RESULTS FOR THE HALF YEAR TO 3 AUGUST 2014

·    Total turnover down 4.9% to £8.5bn (2013/14: £8.9bn)

·    Like-for-like sales (ex-fuel/ex-VAT) down 7.4% (2013/14: down 1.6%)

·    Underlying profit before tax(1) down 51% to £181m (2013/14: £371m(2))

·    Underlying earnings per share(1) down 52% to 5.74p (2013/14: 11.92p(2))

·    Profit before tax £239m (2013/14: £344m)

·    Interim dividend up 5.0% to 4.03p (2013/14: 3.84p)

·    Net debt reduced by £209m to £2,608m (FY 2013/14: £2,817m)

Les chiffres à retenir sont : la baisse de 7,4% des ventes en comparables et l’impact sur le résultat qui baisse de 50%. On verra si les résultats de Tesco se contractent de façon similaire.

Hors ligne

 

#243 11/09/2014 16h37 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

Mais ils relevent le div de +5% qd l’EPS fait -52%. Resultat on arrive a un div payout ratio de presque 70%, ils peuvent le maintenir 2-3 semestres, mais pas soutenable a long terme. Quelle est leur strategie? Sauf a entrevoir une franche eclaircie sectorielle/ concurrentielle, j’avoue ne pas trop comprendre Morrisons.

Hors ligne

 

#244 11/09/2014 20h04 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   15 

SerialTrader a écrit :

j’avoue ne pas trop comprendre Morrisons

Je ne comprends pas non plus leur stratégie à part rassurer l’investisseur lambda sur son cher dividende. Tenir sa promesse de hausse de dividende est ici contre productif à mon sens. J’aurai préféré davantage de remboursements de dette afin d’abaisser le point mort et ainsi rester compétitif. Dommage.

A noter que la forte baisse du chiffre d’affaire ne correspond pas uniquement à une contraction de l’activité retail UK mais aussi à l’effet des baisses de prix pratiqués par MRW (et aussi à une variation en part de marché sûrement).

ps: Ce post est surtout destiné aux investisseurs TESCO, à titre de comparaison (je ne voudrais pas faire de hors-sujet).

Hors ligne

 

#245 11/09/2014 23h10 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   54 

Mrw a fini un gros plan de capex et vend certains murs.
Du coup, si le CFO est stabilisé, ils génèrent assez de fcf pour payer le dividende et la dette.
Par contre, il faut que la situation soit stabilisée maintenant.

Hors ligne

 

#246 22/09/2014 09h23 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   

Hors ligne

 

#247 22/09/2014 10h18 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

Cela est tres grave. Cette cavalerie comptable (Shenanigans) peut remettre en cause la confiance de l’actionnaire ds le management (et le board) de la ste, son controle interne, etc. Meme si l’impact est limite a GBP 250mio, on peut se demander quel est le prochain cadavre qu’ils vont sortir des placards.

Je prendrai une decision a tete reposee, mais je ne suis pas serein.

Discl: Long TSCO

Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (22/09/2014 10h20)

Hors ligne

 

#248 22/09/2014 10h39 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Administrateur
Réputation :   1307 

3e avertissement sur les résultats en même pas un an. Cela devient désespérant.

Nous allons mettre cela sur le compte d’un classique "on charge bien la barque" suite à un changement de CEO…

Hors ligne

 

#249 22/09/2014 11h50 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   51 

SerialTrader a écrit :

Cela est tres grave. Cette cavalerie comptable (Shenanigans) peut remettre en cause la confiance de l’actionnaire ds le management (et le board) de la ste, son controle interne, etc. Meme si l’impact est limite a GBP 250mio, on peut se demander quel est le prochain cadavre qu’ils vont sortir des placards.

Je prendrai une decision a tete reposee, mais je ne suis pas serein.

Discl: Long TSCO

Serial Trader

Que voulez vous dire par "cavalerie comptable" ? Il s’agit d’une révision de la guidance pas d’un restatement des états fi.  Je ne vois pas trop ce que le contrôle interne vient faire dans un profit warning ?

Hors ligne

 

#250 22/09/2014 12h07 → Tesco : 1er distributeur et épicier britannique (tesco)

Membre
Réputation :   100 

Cela impacte les resultats du 1er semestre qui allaient etre publies le 1er Oct (desormais repousses au 23 Oct). Et donc aussi la guidance. Mais il s’agit bien d’une erreur comptable. Reste a Deloitte a determiner si cette erreur n’a ete commise qu’au premier semestre ou si des resultats anterieurs devraient egalement etre corriges.

Vous pouvez corriger mon terme de "cavalerie comptable" par "comptabilite aggressive" si vous preferez. Cela ne change pas grand chose au fond.

InvestisseurHeureux a écrit :

Nous allons mettre cela sur le compte d’un classique "on charge bien la barque" suite à un changement de CEO…

Je suis bien de votre avis, cher Philippe. Le nouveau CEO a ete nomme apres la cloture du 1er semestre, cela peut expliquer pas mal de choses. J’attendrai les conclusions de Deloitte. Nous serons fixes au plus tard le 23 Oct quoi qu’il en soit.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech