Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 26/02/2017 00h20 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Membre
Réputation :   121 

Les Malls premiums ont un taux de capitalisation actuellement faible (4%) car ils ont des "perspectives" intéressantes de croissance de leur revenu. Aussi ils sont "défensifs" car ils sont sensés ne "pas" disparaître.

Si les taux montent à 4%, c’est qu’on peut s’attendre à une croissance et une inflation qui vont de paire.

Ainsi les Malls de class A devraient voir leur revenu monter en conséquence et ainsi de suite.

Dernière modification par AleaJactaEst (26/02/2017 13h35)

Hors ligne

 

#127 26/02/2017 09h06 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Banni
Réputation :   380 

Oliv21, de manière rapide:

1. Globalement à priori oui. J’avais lu un papier qui allait plutôt dans ce sens, il faut que je recherche où je l’avais vu. Je crois que ça venait de la NAREIT.

2. Comme 1 = plutôt oui, à priori 2. serait plutôt globalement oui également.

3. Revalorisation des loyers, je crois que ça dépend des contrats. Il y a un aspect très "Anglo-saxon" de la location comparé à la France par exemple qui est que les contrats sont plus vu comme du "CDD" alors qu’en France en raisonne plutôt en terme de "CDI".

La différence est un peu la même que lorsque vous vous prenez un "PV": En France, vous vous êtes fait attraper pour quelque chose. On vous dit, vous avez fait ça, et vous devez payer X. Vous pouvez contester, et à ce moment vous passez au tribunal. (La règle est que vous devez payer, ou alors vous devez contester.)

Aux US, vous recevez directement une convocation au tribunal. Le "ticket" mentionne qu’un policier dit que vous auriez selon lui fait quelque chose, et vous avez donc une audience pour vous défendre. Mais vous pouvez choisir d’accepter et de payer une somme forfaitaire à la place si vous le souhaitez. (La règle est que vous passez au tribunal, mais vous pouvez accepter et payer directement.)

On ressent un peu la même chose du coté location: Aux US, un bail se termine au bout de x années, et le locataire choisit de rester en le prolongeant. Alors qu’en France, on raisonne plutôt dans le sens inverse, où on voit que la chose va être renouvellée tacitement, et c’est au locataire de faire une démarche pour partir.

Ces différences dans la mentalité sont subtiles, mais tout ça pour dire, que la clause de ravalorisation annuelle des loyers est sans doute plutôt la règle en France. Alors qu’avec la mentalité US, moins, vu qu’on négocie un deal pour x années, et après on voit à nouveau.

Je sais néanmoins que les 2 existent aux US (clauses de revalorisation, ou non), mais je ne suis pas sûr de dans quelle proportion ça se fait beaucoup ou non.

Après, concernant tout ce qui est "malls", il faut également comprendre qu’il y a souvent un "base rent" et une portion variable en sus qui dépend des ventes du locataire. Exemple tiré du 10K de CBL:

CBL 10K a écrit :

Revenues are primarily derived from leases with retail tenants and generally include fixed minimum rents, percentage rents based on tenants’ sales volumes and reimbursements from tenants for expenditures related to real estate taxes, insurance, common area maintenance and other recoverable operating expenses, as well as certain capital expenditures.

Donc l’inflation peut déjà revaloriser les loyers automatiquement en partie par ce mécanisme.

CBL toujours dit ausi:

CBL 10K a écrit :

Impact of Inflation and Deflation

Deflation can result in a decline in general price levels, often caused by a decrease in the supply of money or credit.  The predominant effects of deflation are high unemployment, credit contraction and weakened consumer demand.  Restricted lending practices could impact our ability to obtain financings or refinancings for our Properties and our tenants’ ability to obtain credit.  Decreases in consumer demand can have a direct impact on our tenants and the rents we receive.

During inflationary periods, substantially all of our tenant leases contain provisions designed to mitigate the impact of inflation.  These provisions include clauses enabling us to receive percentage rent based on tenants’ gross sales, which generally increase as prices rise, and/or escalation clauses, which generally increase rental rates during the terms of the leases.  In addition, many of the leases are for terms of less than 10 years, which may provide us the opportunity to replace existing leases with new leases at higher base and/or percentage rent if rents of the existing leases are below the then existing market rate.  Most of the leases require the tenants to pay a fixed amount subject to annual increases for their share of operating expenses, including common area maintenance, real estate taxes, insurance and certain capital expenditures, which reduces our exposure to increases in costs and operating expenses resulting from inflation.

Au niveau des taux d’intérêt, voilà ce qu’ils disent:

CBL 10K a écrit :

an environment of rising interest rates, which could negatively impact both the value of commercial real estate such as retail shopping centers and the overall retail climate.

Après, quant à considérer dans quelle proportion l’inflation et les taux d’intérêts sont liés ou non, c’est discutable. Voilà qui devrait déjà vous donner quelques éléments.

Dernière modification par Mevo (26/02/2017 09h07)

Hors ligne

 

#128 26/02/2017 12h29 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Membre
Réputation :   70 

1. Ok ! je serais intéressé si vous retrouvez vos sources.

2. Si le spread entre différentes catégories de mall reste constant, cela risque donc d’impacter plus fortement les REITs les mieux classés.

-> Sachant que les taux d’intérêts sont historiquement bas et qu’ils ont commencés à remonter, les malls A devraient être plus décôtés que les malls de catégorie inférieure.

Aujourd’hui, cela est le contraire (20% décôte sur mall A vs 45% décôte sur mall B)
https://staticseekingalpha.a.ssl.fastly.net/uploads/2017/2/8/16864742-14865851558629758_origin.png
source

Qu’en pensez vous ?
IMO, l’argument de l’article indiquant que les malls de catérogies inférieure doivent subir une décôte supplémentaire ne me convainc pas car elles sont déja moins bien valorisées à cause d’un taux de capitalisation plus élevé.

D’une manière générale, nous sommes d’accord que l’inflation aura un impact à CT négatif sur les REITs ce qui pourrait justifier une décôte plus large (ou des taux de capitalisation plus élevés) mais je pense qu’il y a des excès comme sur CBL que vous nous avez fait découvrir sur ce forum !

Merci aux modérateurs pour avoir déplacé mon message dans cette file très instructives. Ce forum est une vrai mine d’or !
Merci Mévo pour votre retour !

Hors ligne

 

#129 26/02/2017 12h47 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Banni
Réputation :   380 

Oliv21, n’oublions pas qu’il y a la théorie et la pratique… Déja la théorie est discutée et débattue (et un certain nombre de gens ne sont pas d’accord), ensuite la pratique est supposée résulter de l’offre et de la demande. C’est cette même pratique qui fait qu’on a vu de sérieuses bulles et de sérieux krachs (et qu’on en verra vraisemblablement d’autres).

La pratique peut donc bien s’éloigner de toute théorie.

Et il y a de nombreux facteurs extérieurs à l’inflation et aux taux d’intérêts qui doivent influer, telle que l’idée actuelle qu’il y aurait potentiellement TROP de malls, les premiers à mordre éventuellement la poussière seraient les moins bons. Si des retailers ferment des magasins, sans doute qu’ils fermeraient en priorité les moins rentables, qui seraient majoritairement dans les malls de moins bonne qualité. S’il y a des faillites de retailers, pareil, l’idée est que les moins bons malls seraient plus impactés. L’e-commerce pourrait faire plus de mal aux moins bons malls, etc, etc … Ces raisonnements étant justes ou pas, chacun aura son idée (c’est sujet à opinion, et influera derrière sur l’offre et la demande en conséquence).

Donc je suppose que ces facteurs, plus liés à l’environnement actuel du secteur (malls et retail), expliqueraient éventuellement mieux les histoires de décote plus importantes sur les opérateurs de centres de qualité plus faible que des histoires théoriques d’inflation ou de taux d’intérêts.

Mais autrement, sur vos questions de départ, les graphiques publiés par PierreQuiRoule plus haut dans cette file sur la corrélation REITs/10 ans US sont pas mal et devraient vous intéresser (pour une vision d’ensemble, de manière générale).

Dernière modification par Mevo (26/02/2017 12h51)

Hors ligne

 

#130 26/02/2017 14h05 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Membre
Réputation :   121 

Mon point de vue en bref :

- Les malls premium sont  très chers par rapport aux revenus qu’ils génèrent actuellement, mais leur emplacement dans un espace foncièrement saturé fait qu’ils resteront "the place to be" sans doute pour pas mal de temps et qu’ils pourront attirer et faire payer tous les futures ou actuelles marques de "luxe".
Aussi, beaucoup pensent qu’ils ont un gros potentiel en cas de rénovation, comme par exemple celle du Ala Moana à Hawaii, qui a doubler sa valeur.

Le risque ? que leur prix actuel soit trop cher par rapport à leur revenu ( entre 4 et 5 % de cap rate, ca fait payer 25 fois les revenus actuels). Cela ressemble un peu à l’immobilier à New York. C’est hors de prix, mais sans doute que dans 50 ans, les gens voudront encore habiter vers Central Park. En fait vous échanger de faible revenu actuel contre un fort potentiel futur. A la limite peu importe les taux d’intérêt et l’inflation, tant qu’il y a de la croissance, les perspectives futurs justifieront le prix de ces malls.

- Les malls de seconde zone sont menacés par la fragilité des grandes chaines de détaillant et mais surtout par le fait que les jeunes, contrairement à leur parent, n’aiment plus passer leur samedi après midi à ce balader dans des malls. Ceci dit, on peut penser que l’offre actuel des commerces des malls ne s’adresse pas à leur génération, mais plutôt à celle de leur parent qui ont un meilleur pouvoir d’achat.

Pour l’inflation et la hausse des taux c’est un peu la même chose. Tout dépend de la structure de la dette, des types de baux, de la répercutions sur le pouvoir d’achat des consommateurs etc.

Dernière chose, la décote par rapport à la NAV reste très "théorique". Si le taux de capitalisation des mall premium passe à 5.5%, ce qui en cas de taux long à 3% serait déjà pas cher du tout, et bien à prix constant, SPG and co serait en surcote sur le NAV de plus de 20%

Hors ligne

 

#131 26/02/2017 14h19 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Membre
Réputation :   70 

AleaJactaEst a écrit :

Dernière chose, la décote par rapport à la NAV reste très "théorique". Si le taux de capitalisation des mall premium passe à 5.5%, ce qui en cas de taux long à 3% serait déjà pas cher du tout, et bien à prix constant, SPG and co serait en surcote sur le NAV de plus de 20%

Exactement, c’est pour ça que je ne suis pas vraiment à l’aise avec les malls de meilleures catégories qui n’ont IMO pas une décôte suffisante (ou des taux de capitalisation beaucoup trop faibles à LT).
Un scénario avec les taux US à 3% dans un avenir proche me semble tout à fait réaliste.
On est aujourd’hui à 2,3% / 2,5% alors que l’on n’était qu’à 1,5% à l’été dernier !
Les taux restent aujourd’hui historiquement faibles et la tendance commence à s’inverser. Tout peut aller très vite.
US Treasury 10y chart

Hors ligne

 

#132 26/02/2017 14h40 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Membre
Réputation :   121 

Oui, c’est aussi le point de vue que je défends sur les Mall de class A. Une décôte de 10% sur une NAV à 4.5% c’est pas sans risque.

Pour moi acheter des Mall de classe A n’est pas un pari sur les rendements actuels, qui semblent bien trop faibles, mais un pari sur :

- Le potentiel de re-développement des malls (de mémoire et grossièrement pour le Ala Moana, des travaux d’environ 1 tiers du prix du mall ont doublé ses revenues et la valeur total du mall).

- le potentiel à très long terme des emplacements premium. Pensez vous vraiment qu’une très grande surface aux coeurs des mégapoles américaines ne prennent pas de la valeur dans 30 ans ? surtout en cas d’inflation ? Les Malls de luxe captent mécaniquement les marques de luxes historiques mais aussi celles qui étaient insoupçonnées il y a 12 ans (i.e Apple) et donc probablement des marques futurs qui vont émerger.

Dernière modification par AleaJactaEst (26/02/2017 15h08)

Hors ligne

 

#133 12/04/2017 15h43 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Administrateur
Réputation :   1591 

Finalement, comme à chaque fois, la borne des 3% sur les taux longs US ne semble pas près d’être atteinte :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_us-taux-20170412.gif

Et le programme de $1000 Md d’investissement de Trump, susceptible de relancer l’inflation (et donc la hausse des taux) n’est pas encore composé que déjà on peut douter qu’il soit voté…

Donc les foncières US ont encore de beaux jours devant elles, de mon point de vue (et ce d’autant plus que l’impact négatif d’une hausse des taux sur leur modèle d’affaire à long terme ne fait pas consensus).

Hors ligne

 

#134 15/06/2017 10h46 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Membre
Réputation :   29 

Bonjour,
Raymond James (Sté ge Gestion US) déconseille en relatif le sector REITS US par rapport aux marchés actions US. Voici tout de même leurs Top Picks:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/12103_reits.jpg

Hors ligne

 

#135 11/09/2017 12h02 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Administrateur
Réputation :   1591 

Au final, la supposée hausse des taux longs à fait long feu et le dix ans US est retombé à 2%.

Pour autant, les foncières triple net évoluent toujours sur des niveaux assez bas.

A force de répéter que c’est une opportunité, cela fini par paraître un peu ridicule, donc je m’abstiendrai, mais le fait est que je ne comprends simplement par la valorisation actuelle d’une foncière triple net comme VEREIT.

L’environnement continue à être idéal pour les foncières triple net, qui peuvent emprunter pas cher et réinvestir dans de l’immobilier commercial qui rapporte 6-7%.

Et elles semblent moins sensibles pour l’heure aux éventuelles difficultés liées à la hausse du eCommerce que peuvent rencontrer les centres commerciaux.

Pour mémoire, il y a même pas un an :

Barrons a écrit :

Gundlach: Bond Yields Could Hit 6% in Five Years

You heard it here first: Jeffrey Gundlach, CEO of DoubleLine Capital and one of the world’s most successful bond investors, predicted in January at the Barron’s Roundtable that Donald J. Trump would be the country’s next president, noting, “The populist momentum is unstoppable.”

Now that the New York businessman has shocked much of the world by vanquishing rival Hillary Clinton, Gundlach sees something else unstoppable: a rise in bond yields that could lift the yield on the 10-year Treasury note to 6% in the next four or five years.

Source : Gundlach: Bond Yields Could Hit 6% in Five Years - Barron’s

Hors ligne

 

#136 11/09/2017 14h51 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour !

InvestisseurHeureux a écrit :

je ne comprends simplement par la valorisation actuelle d’une foncière triple net comme VEREIT.

Peut-être vous êtes-vous trumpé dans votre analyse…  ;o)


M07

Hors ligne

 

#137 11/09/2017 15h25 → Foncières cotées US : hausse des taux longs et du dollar… (suivi régulier du secteur)

Membre
Réputation :   42 

lol

Ce qui est sûr c’est qu’avec la baisse du dollar, le rendement élevé suit à la baisse des cours des foncières, celles-ci deviennent de plus en plus intéressantes… wink


100% des gagnants ont tenté leur chance mais tous ceux qui ont tenté leur chance ne sont pas gagnants.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech