Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 25/08/2014 11h39

Membre
Réputation :   10  

Bonjour,
Je souhaite souscrire à une assurance vie.
Cependant une question me taraude.
Quelles sont les avantages/inconvénients entre une durée d’adhésion viagère et une durée fixe ?

Exemples :
- Au bout de 8 ans (ou plus), je souhaite résilier mon contrat d’AV car le rdt mauvais.
- La fiscalité des AV changent

Dernière modification par Francois92i (25/08/2014 12h10)

Mots-clés : assurance vie, durée d'adhésion, durée fixe, durée viagère


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne Hors ligne

 

#2 26/08/2014 11h25

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2773  

Il n’y a pas de différence fondamentale.

Dans la mesure où on peut clôturer son contrat à tout moment, autant prendre une durée viagère ; plutôt que s’embêter à prolonger son contrat à durée fixe proche de l’échéance.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 26/08/2014 21h42

Membre
Réputation :   10  

Bonjour,

La durée fixe est souvent proposée par les assureurs qui vendent des contrats avec frais d’entrée. Cela leur permet de vous proposer un nouveau contrat à l’issue des 8 ans, pour lequel vous devrez repayer les frais d’entrée.

Avec un contrat sans frais et individuel, il est préférable de prendre une durée viagère ou si pas possible une durée longue (99 ans). Cela vous permet d’avoir une enveloppe fiscale intéressante qui se comporte peu ou prou comme un livret où vous pouvez placer vos liquidités, sans perdre l’antériorité fiscale.

Cordialement.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 12/02/2015 12h47

Membre
Réputation :   0  

Il n’y a effectivement pas de différence fondamentale.

Pour un adulte qui souscrit une assurance-vie pour lui-même, autant prendre une durée viagère plutôt que s’embêter à prolonger son contrat.

Pour compléter la réponse : la durée fixe m’a été imposé lorsque j’ai ouvert une AV pour mes enfants, durée fixe calculée jusqu’à leur majorité.


L'art de la prophétie est extrèmement difficile, surtout en ce qui concerne l'avenir. Mark Twain

Hors ligne Hors ligne

 

#5 12/02/2015 13h15

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   175  

Bonjour,

Pour compléter la réponse d’IH, le contrat avec échéance fixe peut être utile dans le cas ou le capital investit devait servir à un projet bien précis (payer les études des enfants à leur majorité, ou le permis, ou les études, ou autre) dans ce cas vous choisissez l’échéance qui vous permet d’arriver au dénouement du contrat en temps voulu.

Pour le reste, faites simple : Durée viagère autant que possible.

Bien à vous,


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#6 07/01/2020 08h19

Membre
Réputation :   9  

Bonjour,
Je rouvre cette discussion sur un point précis, je suis tombé par hasard sur cette page:
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F22414

Si votre contrat d’assurance-vie arrive à son terme sans que vous n’ayez effectué de rachat pendant sa durée, vos gains sont exonérés d’impôts sur le revenu.

Ça me semble un peu gros… pour un projet précis il suffirait de définir une durée précise et on s’en tire sans impôt sur le revenu ? Je suppose que les PS seront toujours dûs mais tout de même…
Cette option me semble très intéressante dans certains cas (notamment pour la discussion sur quel placement ouvrir pour ses enfants, ou comme alternative au PER pour sa retraite) mais on n’en entend pas souvent parler.

Hors ligne Hors ligne

 

#7 07/01/2020 09h42

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   559  

Bonjour !

dicidailleurs a écrit :

…Ça me semble un peu gros… pour un projet précis il suffirait de définir une durée précise…

Ce serait bien ; sauf s’il est impossible de définir une durée précise inférieure à une limite minimale prédéfinie : 8 ans par exemple…

Dernière modification par M07 (07/01/2020 09h43)


M07

Hors ligne Hors ligne

 

#8 07/01/2020 09h58

Membre
Réputation :   9  

Je viens de poser la question au courtier Linxea pour savoir s’il y a une durée minimum.
Mais même pour un contrat de 8 ans cela resterait intéressant ? IR 0% au lieu des 7,5% habituels ?

Hors ligne Hors ligne

 

#9 09/01/2020 07h55

Membre
Réputation :   9  

Bon, visiblement ce qui est affiché sur le site du service public est tout simplement faux… c’est en substance la réponse que j’ai obtenue. En creusant le code général des impôts il n’est nulle part indiqué une telle exonération pour un contrat arrivant a son terme. Tant pis :-)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #10 09/01/2020 08h45

Membre
Réputation :   43  

Je pense qu’il faut comprendre ainsi la phrase de service-public.fr (qui contient beaucoup d’approximations en matière de fiscalité, comme je l’ai signalé pour le PEA des majeurs rattachés par exemple): si le contrat d’assurance-vie arrive à son terme par le décès de l’assuré, sans que vous n’ayez effectué de rachat pendant sa durée, vos gains sont exonérés d’impôts sur le revenu.

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur