Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#426 11/04/2019 12h14 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2161 

Franckielestore a écrit :

Comme en ligue des champions : à la fin ce sont toujours les anglais qui gagnent.

Ce n’est pas comme ça que cela est perçu au UK :
«Une humiliation nationale»: la presse britannique unanime après le report du Brexit - Le Soir

Pour le moment, on est plus dans le tragi-comique qu’une victoire…

Un début de solution passe probablement par une nouvelle élection législative, le départ de T. May, voire un nouveau référendum, mais avec une question plus précise.

ArnvaldIngofson a écrit :

Il y a plusieurs façons d’être dans l’Europe, sans être dans l’UE.

Exactement, mais les parlementaires britanniques ne sont pas d’accord sur la "bonne" façon d’être dans l’Europe, et le "non" des britanniques ne renseigne pas sur ce que le "peuple" voulait.

Et pour cause, ces sujets (ainsi que la question cruciale de la frontière irlandaise) n’avaient pas été abordés durant la campagne du Brexit ! Tout devait être simple : on quitte l’UE, on retrouve notre souveraineté et on économise sur notre contribution au budget européen. La réalité s’avère un peu plus complexe (litote) et ceux qui ont fait campagne pour le Brexit ont fui plutôt que prendre leur responsabilité.

Hors ligne

 

[+1]    #427 11/04/2019 13h13 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   651 

InvestisseurHeureux a écrit :

ceux qui ont fait campagne pour le Brexit ont fui plutôt que prendre leur responsabilité.

Argument irrecevable des pro-intégration. On peut être pour le Brexit, militer pour en étant aux responsabilités tout en n’ayant pas de comptes à rendre si finalement c’est compliqué. Il faudrait plutôt demander aux créateurs de l’usine à gaz européenne le pourquoi d’absence de solutions toutes faites en cas de sortie (fameux plan "B" inexistant).
On pourrait même penser que tout ceci est fait exprès pour ne pas laisser le choix aux dirigeants ou aux électeurs, ça serait oublier le principe de démocratie.

Hors ligne

 

#428 11/04/2019 13h21 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   402 

Surin a écrit :

Il faudrait plutôt demander aux créateurs de l’usine à gaz européenne le pourquoi d’absence de solutions toutes faites en cas de sortie (fameux plan "B" inexistant).

Quelle absence de solution toute faite ?
La solution est simple: sortie hard et c’est réglé. Ca a des impacts, mais comment imaginer qu’un changement de cette ampleur n’en aurait pas.

La sortie n’a jamais été un problème.
Ce qui pose problème, ce sont les desiderata de part et d’autre d’adoucir ces impacts. Et surtout, ce sont les petites particularités locales (bonjour l’Irlande du Nord).


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

En ligne

 

#429 11/04/2019 13h42 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2161 

Surin a écrit :

On peut être pour le Brexit, militer pour en étant aux responsabilités tout en n’ayant pas de comptes à rendre si finalement c’est compliqué.

Un peu quand même quand on militait avec des mensonges, reconnus d’ailleurs par l’intéressé :
- Le Brexit à peine voté, Farage reconnaît être incapable de tenir une promesse de campagne
- Le chef du UKIP admet que l?un des arguments phares des pro-« Brexit » était faux

Hors ligne

 

#430 11/04/2019 20h08 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   42 

Certes.

Tous les intéressés devraient en effet reconnaître leurs mensonges, mais cela prendrait beaucoup de temps.

Du reste, bien que chacun soit parfaitement conscient que la politique consiste en partie en l’art du mensonge, et ce dès avant Nicolas Machiavel, nul ne souhaite, en somme, réellement se l’avouer.

Sauf, bien entendu, lorsqu’il s’agit de débusquer les faussetés du camp adverse.

Hors ligne

 

[+1]    #431 12/04/2019 11h09 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2161 

Je trouve assez étonnant cette complaisance vis-à-vis du Brexit par certains membres de nos forums.

On parle de démocratie ("le peuple a voté"), de mensonges qui seraient habituels dans une campagne politique, du souhait des britanniques à retrouver leur souveraineté, etc.

Le fait est que :

1) le résultat du référendum était inattendu par celui qui l’a proposé,

2) le résultat du référendum était inattendu par le peuple britannique, d’ailleurs, les jeunes, les plus concernés, n’ont pas pris la peine d’aller voter et certains expatriés britanniques en UE n’avaient purement et simplement pas le droit de voter,

3) la campagne a été "dégueulasse" (je rappelle qu’une députée pro-remain a été tuée par balle), bourrée de mensonges et simpliste,

4) la situation actuelle est un foutoir complet, aussi bien du point de vue politique, que parmi le peuple britannique, complètement clivé,

5) tous les scenarii possibles montrent que quelle que soit la forme du Brexit (soft, hard, no-deal), sur le plan économique, tout le monde est perdant, le UK comme l’UE.

Bref, à partir du là je pense qu’on peut convenir (en étant ni bien-pensant, ni pisse-vinaigre) que tout ça est un sacré tas de mer###, dont on aurait pu se passer.

Et le pire c’est que pour l’heure, rien n’a vraiment commencé ! Ce dont on discute actuellement concerne uniquement la période de transition de deux ans, et non le Brexit proprement dit !

Hors ligne

 

[+1]    #432 12/04/2019 12h38 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   651 

Qu’ils assument.

1) Le principe d’un referendum est de ne pas connaître le résultat à l’avance.

2) Personne ne connaissait le résultat, chacun sait que lors d’un vote, il y a des surprises, ce ne sont pas les exemples qui manquent, sauf dans les républiques bananières. Encore une fois, c’est un principe démocratique.

3) L’argument me laisse pantois.

4) Possible, personnellement je vais bien merci, mais je suis français.

5) C’est le piège de l’Europe, certains diront depuis Maastricht, d’autre que c’est depuis l’adoption de traités ultérieurs ou constitution. C’est calculé, ne nous y méprenons pas.

Je trouve votre arguments (ou "faits) du même acabit de ceux que l’on entendait pour le oui au referendum en 2005, les partisans du non ou de la sortie sont les méchants et le bon sens (ou bienséance) voudrait que l’on vote oui sans discuter.
En fin de compte les débats sont creux car chacun campe sur ces positions, non sans mauvaise foi (je ne m’en exclus pas).

Hors ligne

 

#433 12/04/2019 13h15 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   180 

En complément :

1) ben il était super fort celui qui connaissait le résultat à l’avance. Pendant la campagne, la plupart des sondages prédisaient des scores dans la marge d’erreur…autant dire que le résultat était tout à fait non prédictible.

2) le résultat entérinait aussi dans une certaine mesure une situation latente. Les britanniques ne payaient déjà pas comme tout le monde (rabais) et ont traditionnellement eu une politique très dure envers l’immigration (ce qui ne colle pas super bien avec la liberté de circulation intra UE). Les relations UE/UK pont toujours été compliquées.

3) la campagne a été bourrée de mensonges et simpliste : d’un coté les pro brexit qui racontaient n’importe quoi sur le budget payé par le UK, de l’autre les ’remain’, qui prédisaient l’apocalypse économique. Arguments aussi absurdes d’un coté comme de l’autre.

4) La situation actuelle est un foutoir complet, aussi bien du point de vue politique (c’est le moins qu’on puisse dire), que parmi le peuple britannique, complètement clivé (comme dans toute élection réellement démocratique, où les scores se situent généralement à quelques points au dessus / en dessous de 50%).

5) Si un modèle macro économique était capable de prédire l’avenir, ça se saurait (et il suffirait d’appliquer le modèle pour atteindre la prospérité).

Dernière modification par carignan99 (12/04/2019 13h16)

Hors ligne

 

#434 12/04/2019 14h22 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   55 

La seule question que je me pose aujourd’hui est : pourquoi ne font ils pas un référendum avec une question différente.

"Quel type de Brexit souhaitez vous?"

a) un Brexit sans accord
b) un Brexit avec l’accord négocié par Thérésa May
c) je ne veux plus de Brexit

Hors ligne

 

#435 12/04/2019 14h36 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   651 

C’est fantastique comme idée, ainsi même avec plus de 60% de pro-brexit, le "c) je ne veux plus de Brexit" l’emportera car avec 40%, il y a de fortes chances que les deux autres se partagent les 60 autres pourcents et arrivent à moins de 40%.
Belle conception de démocratie !
CQFD …

Hors ligne

 

#436 12/04/2019 15h04 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   391 

Bonjour

L’idée de FrankieLeStore correspond approximativement à ce que Theresa May a soumis au vote de la Chambre des Communes.

Et cette dernière a voté …No ! aux trois propositions.


M07

Hors ligne

 

[-2]    #437 12/04/2019 15h27 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

Chic planète, dansons dessus….
Chic planète, dansons dessus…. Les pieds nus !

Hors ligne

 

#438 12/04/2019 16h09 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   

En tout cas cette file a  commencé sur le thème de la baisse de l’IS. Et a priori ça ne leur a pas réussi. La pauvreté et les inégalités restent fortement présentes, avec y compris de nombreux travailleurs précaires. Ce qui a, combiné à des politiciens sans scrupules, conduit au Brexit.

Hors ligne

 

#439 12/04/2019 18h22 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   55 

M07 a écrit :

Bonjour

L’idée de FrankieLeStore correspond approximativement à ce que Theresa May a soumis au vote de la Chambre des Communes.

Et cette dernière a voté …No ! aux trois propositions.

Et donc c’est bien au peuple britannique qu’il faudrait maintenant poser la question. Sensations garanties.

Hors ligne

 

#440 12/04/2019 19h05 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   55 

Franckielestore a écrit :

La seule question que je me pose aujourd’hui est : pourquoi ne font ils pas un référendum avec une question différente.

"Quel type de Brexit souhaitez vous?"

a) un Brexit sans accord
b) un Brexit avec l’accord négocié par Thérésa May
c) je ne veux plus de Brexit

Parce que _cette_ façon de poser la question fournirait (presque sûrement) un résultat dans le sens du maintien dans l’UE, et ne serait donc pas d’une honnêteté intellectuelle totale, et surtout n’obtiendrait certainement pas une majorité aux Communes.

Hors ligne

 

#441 12/04/2019 19h21 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   123 

InvestisseurHeureux a écrit :

Je trouve assez étonnant cette complaisance vis-à-vis du Brexit par certains membres de nos forums.
[…]
5) tous les scenarii possibles montrent que quelle que soit la forme du Brexit (soft, hard, no-deal), sur le plan économique, tout le monde est perdant, le UK comme l’UE.

Moi, ce que je trouve assez étonnant, ce sont les gens qui nous explique que l’impact sera négatif sur l’économie et qui, pour autant, conservent toutes leurs positions sur des titres UK.

Et je ne parle pas de prendre position sur un tracker short sur un indice action UK/sur la dette publique UK/sur un indice action zone euro/sur la devise livre-sterling, ce qui serait pourtant fort opportun vu l’"évidence", la trivialité de ces prévisions.

Dernière modification par Gog (12/04/2019 19h25)

Hors ligne

 

#442 18/04/2019 09h04 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   432 

REUTERS•18/04/2019 à 08:19 a écrit :

L’hypothèse du "no Brexit" plus probable que celle du Brexit dur

LONDRES (Reuters) - La probabilité de voir le Royaume-Uni renoncer à sortir de l’Union européenne est désormais supérieure à celle d’un Brexit sans accord négocié, jugent les économistes interrogés par Reuters, qui ont aussi de nouveau repoussé la date estimée du prochain relèvement de taux de la Banque d’Angleterre.

Selon cette enquête mensuelle, réalisée entre le 12 et le 17 avril auprès de 51 économistes, la médiane des estimations de la probabilité d’un Brexit "dur", c’est à dire non négocié avec le reste de l’UE, reste stable à 15%, soit le plus bas niveau enregistré depuis son lancement en juillet 2017.

Un seul des économistes a estimé cette probabilité à plus de 50%.

"En dehors du fait qu’un Brexit sans accord est désormais moins probable, l’avenir est aussi peu clair qu’auparavant. Un accord (et probablement un Brexit plus souple) semble toujours plus probable que l’inverse", résument les économistes de BNP Paribas. "Mais nous doutons que cela survienne prochainement."

Les 27 autres pays de l’UE ont accepté la semaine dernière un report au 31 octobre au plus tard de la sortie du Royaume-Uni, évitant ainsi un Brexit précipité et désordonné.

La majorité des économistes interrogés disent s’attendre à ce que les deux parties finissent par conclure un accord de libre-échange. L’hypothèse d’une entrée du Royaume-Uni dans l’Espace économique européen, qui le conduirait à contribuer au budget de l’UE pour maintenir son accès au marché unique, se classe en seconde place dans l’ordre des probabilités.

Si cette hiérarchie ne change pas par rapport aux enquêtes précédentes, l’hypothèse d’un abandon pur et simple du projet de sortie de l’UE est désormais jugée plus probable que celle d’une sortie sans accord, qui verrait les règles générales de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) régir les relations commerciales entre Londres et l’UE.

CROISSANCE MODÉRÉE, INFLATION PROCHE DE L’OBJECTIF

Concernant la politique monétaire, aucun des 75 économistes sondés ne s’attend à une modification du taux directeur de la Banque d’Angleterre (BoE) à l’issue de la prochaine réunion de politique monétaire, le 2 mai, à l’occasion de laquelle elle doit publier ses nouvelles prévisions économiques.

"Sans l’incertitude liée au Brexit, la Banque d’Angleterre pourrait avoir envisagé de relever les taux d’intérêt au moment de la publication du rapport sur l’inflation le 2 mai. Avec un pays encore en plein brouillard politique, c’est hautement improbable", explique Elizabeth Martins, de HSBC.

La médiane des estimations montre que la première hausse de taux de 25 points de base pourrait avoir lieu début 2020, soit un trimestre plus tard qu’estimé il y a un mois. Le taux directeur de la BoE resterait ensuite à 1% jusqu’à la fin de l’année prochaine.

Les économistes interrogés tablent parallèlement sur une croissance de 0,2% à 0,4% sur chacun des trimestres jusqu’à la fin 2020, une tendance comparable à celle attendue pour la zone euro.

La probabilité estimée d’une récession au Royaume-Uni à un horizon de deux ans est tombée à 25% contre 30% dans l’enquête du mois dernier.

L’inflation, elle, devrait rester conforme à l’objectif de 2% de la BoE ou proche de celui-ci jusqu’à la fin 2020.

"Même si certains facteurs ponctuels peuvent se traduire à court terme par un rebond de l’inflation britannique, les perspectives globales sont modérées et nous n’attendons pas de hausse de taux de la Banque d’Angleterre cette année", explique James Smith chez ING.

On reparle de l’hypothèse médiane "d’une entrée du Royaume-Uni dans l’Espace économique européen, qui le conduirait à contribuer au budget de l’UE pour maintenir son accès au marché unique".
Mais "voir le Royaume-Uni renoncer à sortir de l’Union européenne" ou "no Brexit" serait bien aussi …

En attendant, l’économie ne va pas mal, dans "une tendance comparable à celle attendue pour la zone euro".

Beaucoup de bruit pour rien (Much Ado About Nothing en version originale anglaise) …

Dernière modification par ArnvaldIngofson (18/04/2019 09h09)


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#443 18/04/2019 09h24 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   19 

Ce sondage à prendre en compte également, qui pourrait influer sur le débat au Royaume-Uni. Pour ma part, je ne pense pas que l’UE et le Royaume-Uni puisse faire comme si de rien n’était, et il y aura forcément un Brexit, au moins sur la forme, pour contenter tout le monde (car lorsque l’on parle de libre-échange, cela inclus les personnes j’imagine non?). La grande peur de Macron, c’est justement d’avoir des députés britanniques euro-sceptiques comme Farage qui mine l’institution européenne de l’intérieur. Et je pense qu’il fera tout pour l’éviter (a priori, l’accord de libre-échange évoqué donnerait au Royaume-Uni le droit d’échanger avec l’Europe sans avoir de députés européens c’est bien cela? - dans ce cas, cela contenterait l’Europe, mais j’ai du mal à voir l’intérêt pour le UK).
Pour moi, cette histoire est loin d’être terminée.

Dernière modification par investissor (18/04/2019 09h31)

Hors ligne

 

#444 02/05/2019 14h05 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   432 

La lente implosion du gouvernement de Theresa May …

Le Monde a écrit :

Un scandale lié à la décision d’autoriser une participation de l’équipementier chinois Huawei au réseau 5G au Royaume-Uni ébranle depuis plus d’une semaine le gouvernement britannique.

L’histoire raconte la lente implosion du gouvernement de Theresa May, où la discipline collective a complètement disparu et où les conseils des ministres sont devenus de véritables guerres de tranchées. Mercredi 1er mai, la première ministre britannique a limogé son ministre de la défense, Gavin Williamson. Elle l’accuse d’avoir fait fuiter des informations venant du Conseil national de sécurité (NSC), classées confidentielles.

Après des fuites dans la presse sur Huawei, Theresa May limoge son ministre de la défense


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#445 02/05/2019 14h46 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   37 

Bonjour,

Au delà du gouvernement de Theresa May, c’est aussi toute la nation Britannique qui est secouée. L’impossibilité de fixer un accord avec l’Europe en y envoyant un négociateur montre toute l’étendu des problèmes. Je trouve même que Mme May représente le dernier rempart de l’union du Royaume dit "uni". Mme May semble être partout dans la tempête. Pour ma part , elle force même mon admiration face à un pays bien difficile à cerner et à gouverner. L’effet sur l’état de l’économie Britannique sera très préjudiciable vis à vis des rapports instables avec ses principaux partenaires commerciaux.

Il faut rappeler que le parlement a été incapable de se mettre d’accord sur une quelconque position à tenir face à l’Europe. La position de l’Europe de s’exempter du pire menée par Mme Merkel me parait sage pour calmer aussi les tensions au Royaume uni.

La crédibilité de savoir s’il y a encore un gouvernement Britannique qui pourrait gouverner effectivement commence à se poser. Trop de questions demeure autour du Brexit. A-t-on menti sur les conséquences de ce référendum ? Est ce qu’un négociateur peut être désigné ou faut il envoyer tout le parlement Britannique négocier ?

Derrière cette incroyable histoire, je me demande si le statu quo d’un Royaume quittant l’Europe en mode intermédiaire ne va pas être une solution durable, toute autre solution me parait bien difficile à imaginer.

Bien à vous,

Hors ligne

 

#446 07/05/2019 13h18 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   391 

Bonjour !

Un BRExit a eu lieu, et il passionne les anglais(es).

Je veux parler du Baby Recently Exit, bien sûr. Et cet événement semble plus retenir l’attention des médias que l’autre Brexit, dont les conséquences sont pourtant potentiellement beaucoup plus importantes.

La mentalité anglaise est quand même particulière.

En attendant, la liste anglaise candidate aux élections européenne prochaine qui est donnée favorite par plusieurs sondages est une liste …pro-Brexit. Une incohérence de plus dans la trogne de l’Europe.


M07

Hors ligne

 

#447 07/05/2019 13h47 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   15 

M07 a écrit :

Bonjour !

Un BRExit a eu lieu, et il passionne les anglais(es).

Je veux parler du Baby Recently Exit, bien sûr. Et cet événement semble plus retenir l’attention des médias que l’autre Brexit, dont les conséquences sont pourtant potentiellement beaucoup plus importantes.

La mentalité anglaise humaine est quand même particulière.

En attendant, la liste anglaise candidate aux élections européenne prochaine qui est donnée favorite par plusieurs sondages est une liste …pro-Brexit. Une incohérence de plus dans la trogne de l’Europe.

Est ce si incohérent que cela ? quelque soit le contexte, on a peur de l’inconnu  ou de ce que l’on maitrise pas, du coup. On a pris l’habitude de dire que le sport est l’opium du peuple, je pense qu’on pourrait élargir et parler de sujets légers/sans intérêt (pour nous).
On se révolte contre l’état de la planète et on attend d’être guidé.

Sur ce forum, je serai curieux de voir des questionnaires "nominatifs" pour voir l’évolution des connaissances/a priori. Je suis arrivé sur ce forum avec une culture proche du néant, j’ai progressé mais je suis encore à des années lumières d’avoir des connaissances solides (qui en a réellement ?). Ce qui prouve qu’avec un minium de curiosité on peut comprendre certaines choses.

Attention je ne juge pas les idées, je trouve juste cela incohérent. Ce serait comme avoir des actions sur des entreprises faisant des tests sur des animaux et faire du bénévolat à la SPA ou faire des dons à des associations.

On trouve des personnes bien ancrées à gauches qui ont des actions, des personnes qui débattent de la collapsologie mais qui investissent en bourse. Je comprends cette incohérence, je supporte un club de foot et chaque année j’hésite à parier sur sa défaite en phase finale de LDC pour trouver un minimum de réconfort derrière, mais je n’arrive pas à passer à l’acte… dommage, je serai riche !

Pour revenir sur le sujet, si on faisait un référendum sur la sortie de l’Europe de la France (ou de n’importe quel pays), je pense sérieusement que le vote serait en faveur de la sortie. Personne ne prend le temps d’expliquer pourquoi l’Europe c’est bien ou mal ! (personnellement je lui trouve de bons côté comme des mauvais mais je reste un pro-Europe)

Hors ligne

 

#448 13/05/2019 13h30 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   391 

Bonjour !

En avril, la croissance du Royaume-Uni pour le 1er trimestre, a été supérieure à la croissance du reste de l’Union européenne.  Voir : article ZoneBourse

Cela risque de renforcer le choix du Brexit…


M07

Hors ligne

 

#449 13/05/2019 14h03 → Situation économique et avenir économique du Royaume-Uni (royaume-uni économie)

Membre
Réputation :   20 

Sauf que craindre le brexit, et y être, sont deux choses différentes.
La croissance peut avoir son origine dans la constitution de stocks.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech