Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 22/05/2018 14h01

Membre
Réputation :   4  

Bonjour à tous,

Je suis Voyageur75. J’ai testé l’investissement en bourse, pour moi ça n’est pas positif. Aujourd’hui mon épargne est en assurance vie "euros/sicav", je souhaite la réorienter massivement vers les SCPI européennes, de type Novapierre Allemagne (partons sur cette Scpi pour l’exemple).
Pour l’instant je suis en année sabbatique. Revenu : 0

Ma question : imaginons que j’investisse 400 000 euros dans une SCPi comme Nov Allemagne (toute mon épargne), avec un revenu salarial à 0, quelle et comment serait calculé mon imposition.

Salaire : 0
Revenus fonciers : : 400 000 * 4,71% : 18 840 euros
Je suis célibataire.

Je n’arrive pas à bien comprendre le principe du crédit d’impôts, mais aussi la non soumission des revenus aux PS (j’ai l’impression qu’on y est soumis).

J’ai beaucoup à apprendre !

Mots-clés : dividende, fiscalité, imposition, scpi (société civile de placement immobilier)

Hors ligne Hors ligne

 

#2 22/05/2018 14h14

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   661  

Puisque vous mentionnez la SCPI Novapierre Allemagne, lire cette discussion :
Investissements immobiliers » Foncières non cotées » SCPI Novapierre Allemagne : analyse de cette SCPI de PAREF Gestion
ou de façon plus générale :
Investissements immobiliers » Foncières non cotées » SCPI internationales : quel intérêt pour le patrimoine et quelle fiscalité ?

PS : avec 400 000 euros on ne mise pas tout sur 1 seule SCPI, on diversifie.
Par ailleurs, votre "année sabbatique" est particulière, il faut raisonner à long terme.


Dif tor heh smusma

Hors ligne Hors ligne

 

#3 22/05/2018 15h19

Membre
Réputation :   4  

J’ai bien dit que c’était pour l’exemple que je ne prenais que Nov All.
Après l’avenir quand on est en sabbatique, on y pense bcp. Cela dit si je revenais en entreprise je n’aimerais pas que mes revenus fonciers soient imposées sur le taux marginal + PS. D’où l’idée des SCPI européennes (mais bien sûr on ne sait rien de demain), et d’où mes questions simples pour mieux comprendre.

En réalité, je cible 5 SCPI, en partie en démembrement. Je n’ai pas encore le montant.

Mais pour bien comprendre, je partais sur l’hypothese d’un revenu salarial à 0 et sur un investissement SCPI Nov All à 400 000 euros. J’avoue que j’ai lu votre forum et que j’ai trouvé ça très intéressant, d’où ma question. Je comprends mal la non imposition au PS, et le crédit d’impôt (taux marginal - TMI). Pour cela que je partais sur un cas concret.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 22/05/2018 15h28

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   156  

Quitte à faire cette simulation, je me placerais dans la pire situation. J’investis dans 5 SCPI et je dois les PS et l’IR. Du coup, vous aurez une bonne vision de ce qu’il vous reste à la fin du mois. Le reste c’est de l’optimisation. Si cela passe dans ce pire scénario, cela sera encore mieux dans le scénario où vous ne payez pas les PS sur les revenus étrangers.

Personnellement, je pense que c’est une mauvaise idée de faire une simulation en tenant compte des revenus étrangers (sauf intérêt purement théorique) et de ce que cela implique en terme de PS / IR. Cela pourrait vous conduire à une décision qui serait basée uniquement sur des hypothèses fiscales (donc changeantes). A mon sens, c’est toujours une mauvaise idée. La fiscalité, c’est la cerise. Pas le facteur de décision.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 22/05/2018 15h36

Modérateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2332  

La réponse à votre question est simple : avec les 18 840 € (ou tout autre montant), le barème de l’IR donnera un IR à payer de X (je ne fais pas le calcul, qui ne sert à rien), et un taux moyen d’imposition de 18 840 * X. Comme le revenu est un revenu foncier sur des biens en Allemagne, où l’impôt a déjà été payé à la source, vous aurez un crédit d’impôt du montant de ces revenus fonciers allemands multiplié par votre taux moyen d’imposition, soit … 18 840 * X. Au final, votre IR sera de 0.

Si on repose la même question pour une année où vous auriez 50 000€ de revenus autres, alors il faudrait calculer votre IR avec 68 840€ (50 000 + 18 840) de revenus, pour obtenir 68 840 * Y (où Y est votre taux moyen d’imposition), et vous devrez payer un IR de 50 000 * Y (après déduction du crédit d’impôts de 18 840 * Y).

L’année 2018 "blanche" a aussi un impact, sur les revenus fonciers de 2018; mais il sera sans doute très limité dans votre cas.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 22/05/2018 15h40

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   419  

Je rejoins assez l’avis de Kabal. Votre exemple est trop extrême et (sans doute) peu représentatif de ce que vous ferez dans le futur.

Mais pour répondre à cet exemple extrême, ie uniquement des revenus fonciers d’origine allemande, vous ne paierez ni PS, ni IR (car crédit d’impôt = tout l’impôt) avec la fiscalité actuelle. C’est expliqué dans les liens donnés par ArnvaldIngofson.

PS : désolé, GBL m’avait précédé… et son message est plus complet.

Dernière modification par cat (22/05/2018 15h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#7 22/05/2018 15h45

Membre
Réputation :   101  

Bonjour,

Pour préciser il semble que dans cette hypothèse vous allez de toute façon payer des impôts en Allemagne (à la source), il faut voir les taux mais l’Allemagne n’est pas réputée être un paradis fiscal… Le crédit d’impôt en France vous évite juste de payer 2 fois.

Cordialement,

Eric

Dernière modification par EricB (22/05/2018 15h46)


=== Ressources anti-arnaques. === Ne pas nourrir les trolls… ===

Hors ligne Hors ligne

 

#8 22/05/2018 15h52

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   419  

EricB, c’est un taux d’IS à 15.825% pour l’Allemagne donc quand même réduit par rapport à la fiscalité française (à peu près comparable au taux d’IS réduit de 15% en France).

En outre si j’en crois ce lien :
SCPI investissant en Allemagne
il y a amortissement comptable des biens (comme pour une société à l’IS en France).

Patrimoine courtage a écrit :

a) Un bien situé en Allemagne va pouvoir bénéficier du mécanisme de l’amortissement ce qui n’est pas le cas pour les biens en revenu foncier situés en France.
En clair la base imposable va être beaucoup plus faible en Allemagne qu’en France.
b) En plus de l’amortissement on va pouvoir déduire les intérêts d’emprunts interne à la SCPI (mais pas ceux destinés à acheter les parts).
c) Le revenu fiscal d’un bien situé en Allemagne va être imposé en Allemagne à un taux forfaitaire de 15,825%.
Concrètement compte tenu de l’amortissement, l’ordre de grandeur de l’imposition va être de l’ordre de 10% du montant des dividendes que vous encaissez et sera prélevé à la source (c’est un ordre de grandeur).

Dernière modification par cat (22/05/2018 16h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 23/05/2018 11h57

Membre
Réputation :   4  

Je vous suis gré de votre bienveillance.

Je suis d’accord sur le fait de prendre une décision sur une hypothèse dur, d’autant plus que la fiscalité évolue. Mais je me dois de faire l’effort de compréhension des systèmes puisque j’ai l’intention d’y entrer.

J’ai poussé un peu plus loin l’analyse en demandant à Corum Conviction (revenu fonciers dans plusieurs pays européens dont certains ouvrent droits à crédit d’impôt et d’autres seraient exonérés mais pris en compte pour le calcul du taux effectif) une simulation. J’ai eu la surprise de bien comprendre que le calcul par le système du taux effectif ajoute de l’impôt concernant les pays dits exonérés, donc l’exonération des pays dits exonérés me semble partiel. Cela dit, cela reste très intéressant.

Concernant mon projet :

Pour expliquer les fonds, j’ai gagné ma vie mais je n’ai jamais acheté d’appartement pour moi (Paris) - j’ai donc les moyens d’acheter un petit appartement, mais ne sachant pas où je vais habiter demain (l’Asie me tente beaucoup), n’étant pas doué pour l’immobilier locatif, et Paris étant un marché où les rentabilités locatives nettes sont faibles si on achète au prix du marché actuel - compte tenu des risques d’impayés, fiscaux etc etc… j’ai pensé au Scpi. Et quitte à penser Scpi, l’Allemagne pour sa meilleure santé économique où l’Europe plus largement.

Je suis conscient avoir beaucoup à apprendre de vous, aussi un premier retour sur ce projet sur votre part me serait très intéressant.

- 5 SCPI majoritairement européennes : Corum Convictions, Corum XL, Novapierre Allemagne, Epargne Pierre, Pierval Santé (peut-être d’autres puisque je découvre - actuellement je suis déjà sur Corum Convictions et Novapierre Allemagne)
- 300 000 euros dont 50 000 à 100 000 en démembrement 15 ans

Une dernière question :

- Que pensez-vous d’un investissement comme ZBI (Zentral Boden Immobilien) 11 ?

Dernière modification par Amazingworld (23/05/2018 12h14)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur