Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Screeners actions Consultez l’analyse boursière de Jensen-Group sur les screeners actions de l’IH.

#26 15/11/2018 10h50

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   152  

Content d’avoir pu entrer a 20€ a l’époque ou j’avais initié ce sujet.

Mais je suis sorti un peu au dessus de 40€, peut être est-ce une erreur, l’avenir me dira si j’aurai du etre plus buy and hold et ne pas me laisser influencer par  le graphe…

Dernière modification par koldoun (15/11/2018 10h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#27 15/11/2018 11h04

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

Le côté erratique ne me dérange pas tant que la direction est stable.
Là pour les DSO, on a :
2013 : 115 jours
H1 2018 : 173 jours
Il n’y a pas de saisonnalité sur le long terme.
Les 173 jours sont au-dessus de ce qu’ils avaient publié en 2009, le dernier pic.

Comme ils ne donnent pas d’explication outre-mesure, j’attends le rapport annuel.

Hors ligne Hors ligne

 

#28 22/02/2019 11h23

Membre
Réputation :   7  

Les résultats annuels sont sortis hier soir, le dividende reste stable à 1€/action, soit environ 3% de rendement au cours actuel. Le marché n’a pas particulièrement réagi à ces résultats (+0.3% à l’heure de ce message).

Press Release

Résultats financiers 2018

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#29 10/12/2019 10h35

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

Des nouvelles sur ce dossier?

Je note les DSO se sont dégradés à 200 jours - ce qui explique le cash flow négatif malgré la baisse d’activité (le BFR aurait du passer en positif).

Le cours est à 31€.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #30 10/12/2019 12h01

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   194  

Jensen subit la guerre économique de Trump.

Pression sur les ventes, le carnet de commandes résiste et augmente au T3 de 1,1% sur 1 an

Rappelons qu’à long terme le marché s’accroît en moyenne de 3% par an, vieillissement de la population et développement du tourisme.

Le CEO de Jensen, via Jensen Invest, à acheter 100 0000 actions du groupe au prix moyen de 32,2€ portant ainsi  sa participation à 55,8%.

Jensen n’a qu’un seul concurrent sur le haut de gamme, un allemand qui n’est pas coté en bourse.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

#31 17/12/2019 10h34

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   298  

Hello,
l’entreprise a un super positionnement et ils intègrent de plus en plus une dimension logiciel.
Après cela reste une activité un peu cyclique.
A noter un changement d’administrateur (départ de Peter Rasmussen remplacé par Rudy Provoost).
Une faiblesse qui peut être une force: la communicaiton est réduite au strict minimum.
Ils ont un super ROCE.
Cheers
pas d’actions Jensen Group

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #32 20/08/2020 10h48

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   215  

Résultats S1 publiés récemment : ventes et commandes sous pressions mais ils ne brûlent pas encore de cash.
L’activité va continuer de baisser au S2 vue le plongeon des commandes et la moindre utilisation des machines (moins de SAV).

D’ailleurs, ça serait intéressant de mieux comprendre la distinction première monte et SAV et les différences de marge.

Le cours est à 23€ mais la visibilité est extrêmement faible.

Sur ce dossier, je reste encore mitigé sur leur gestion du cash avec des créances clients très longues.

Hors ligne Hors ligne

 

#33 20/08/2020 11h37

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   221  

Kiwijuice,

pour avoir travaillé dans un busines très  proche de celui-là, un descriptif de celui que j’ai connu pour votre questionnement sur les marges internes :

la vente de produits finis est cyclique et liée à la commande hospitalière, le taux de renouvellement dans la marque est très élevé et en lien avec le suivi du parc machines en place par le SAV intégré, par des choix de maintenance amenant à rallonger ou pas la durée de vie des machines : une bonne concertation vente et sav est la base de la marge finale globale dégagée sur un dossier.

sur le sav, la marge réelle est difficile à mesurer et un peu taboue, la plupart des solutions vendues incluant des contrats sav en préventif et pas toujours en curatif. on est loin du réparateur indépendant venant à la demande pour 50HT de l’heure. Sur certains contrats, il existe des clauses d’intervention après signalement du client sous 12h ou moins incluant en face des déplacements urgents et les frais qui vont avec.

je suppose que la télémaintenance a bien modernisé le suivi du parc par rapport à ce que j’en ai connu.

la marge nette sur les pièces détachées était supérieure à 60%, mais je n’ai jamais su comment était imputer les coûts de stockage dans ce calcul. Sur ce seul chiffre, on serait tenté de penser que le sav rapporte bien plus que les produits finis, mais quand vous devez déplacer une équipe technique un dimanche par hélico sur place, la marge peut vite devenir négative

pvbe citait un seul concurrent allemand, pour ma part j’en vois au moins partiellement un second avec le suédois Electrolux avec un business model un peu différent mais comme acteur global alors que d’autres fabricants spécialisés dans des niches ont du mal à répondre à des dossiers complets.

un cycle de vie produits peut atteindre 20 ans, rendant l’activité assez imperméable aux crises économiques mais très tributaire du taux de renouvellement effectif.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse boursière de Jensen-Group sur les screeners actions de l’IH.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur