Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Screeners actions Consultez l’analyse boursière de SEB sur les screeners actions de l’IH.

[+3]    #1 04/03/2013 16h08

Administrateur
Top 20 Réputation
Réputation :   2614  

Nous avions déjà évoqué le groupe Seb dans le topic Avantages actionnaires et primes de fidélité : qu’utilisez-vous ?, la société offrant un dividende majoré en cas de détention longue.

Je me suis offert récemment une machine à pain haut de gamme Moulinex, filiale de Seb. Ce qui a titillé mon intérêt pour la société et que la machine est "faite" pour fonctionner avec des "préparations" spécifiques, assez chères et vendues par Seb sur un site Internet dédié.

Cela rappelle un peu le business model des capsules de café (Nespresso de Nestlé) et j’ai trouvé assez astucieux d’arriver à reproduire la même chose pour un produit électro-ménager telle qu’une machine à pain. Dans le même ordre d’idée on pensera aussi aux aspirateurs et à leur sac qui s’efforcent d’être incompatibles entre eux.

La palme revenant bien sûr aux imprimantes jet d’encre ou aux rasoirs à lames : on vous "offre" le produit de base pour vous "captez" ensuite aux niveaux des recharges, très chères et à forte marge (cf. la division Imprimante de HP, vache à lait du groupe).

Groupe Seb : présentation

Seb capitalise environ 3 MdEUR pour un CA de 4 MdEUR. Le rendement sur dividende est faible autour de 2%, mais croissant ou stable depuis 2000.

Les familles familiaux, regroupées au sein de Fédéractive et Venelle Investissement, détiennent + de 50% des droits de vote.

Le groupe est vraiment mondial avec un CA bien diversifié :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_seb-1.gif

Mais toutes les zones ne progressent pas et la dernière publication de résultat a déçu :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_seb-2.gif

Seb a l’intelligence de se positionner sur du haut de gamme, dans un secteur concurrentiel où les produits se "commoditisent" rapidement. La société doit innover en permanence, ce qu’elle a réussi à faire jusqu’ici : machine à fritte sans huile, machine à pain rond…

Je ne suis pas sûr pour autant que l’on puisse lui prêter un avantage concurrentiel solide. On achète plus le produit que la marque, et si Seb n’était plus innovant, je suppose que la concurrence low cost canibaliserait ses marges.

Groupe Seb : valorisation

Les ratios historiques proviennent de MorningStar.
Mes comparables sont : le suédois Electrolux et l’américain Whirlpool.
Comme taux de croissance, 2% / an pendant 5 ans.
L’estimé de profit de l’exercice en cours vient de Bloomberg.

Pour le beta c’est plus compliqué :
- la volatilité de Seb est faible, beta CPAM à cinq ans de 0,55 ; mais le beta CPAM sous-estime le beta des smalls-caps.
- un beta sectoriel bottom-up dépend de si l’on classe Seb en "Household products" (beta à 1,11) ou "Furn/Home Furnishings" (beta à 1,92).

Les ventes de Seb ont montré une certaine résilience à la crise de 2008-2009 et la société se négocie actuellement avec un PER autour de 14, donc allons-y pour un beta à 1,11.

Ce qui nous donne :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_seb-3.gif
(avec xlsValorisation).

52 EUR d’après la méthode des ratios historiques, 70 EUR d’après les comparables et 70 EUR avec une actualisation des flux de trésorerie.

En équi-pondérant, cela nous donne 64 EUR contre un cours actuel à 57 EUR.

L’estimé de valorisation est toutefois moins solide que d’autres que j’ai pu réaliser car nous manquons de comparables et le beta est un peu au doigt mouillé.

Personnellement, j’évite les secteurs sujets à la "commoditisation" et soumis à de l’innovation permanente. Je préfère Kellogg (pas au cours actuel toutefois !) et son MdEUR de publicité chaque année pour maintenir l’image de marque, moins soumise à aléa.

Quoiqu’il en soit, pour compenser mon "french bashing" habituel, le groupe Seb est une belle pépite française avec un excellent positionnement et une forte présence internationale.

Mots-clés : groupe seb

En ligne En ligne

 

#2 04/03/2013 16h22

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   116  

Merci pour cette intéressante présentation.


Parrain pour : American Express, Fortuneo, Binck.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 04/03/2013 16h31

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   105  

Je l’avais aussi dans mes souhaits d’investissements
Voir votre post, me conforte


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 10/03/2013 15h14

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   142  

Merci pour cette valorisation qui me conforte dans le choix de la valeur. On peut y ajouter une politique de dividende en hausse régulière depuis 2000 (avant je n’ai pas les chiffres), avec un petit trou (pas de hausse) en 2005.  Hausse moyenne 7.2% sur 12 ans !

Hors ligne Hors ligne

 

#5 07/04/2013 22h42

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   298  

Hello,
quelques éléments sur Seb (dont j’ai été actionnaire).
-un petit scuttlebutt chez un distributeur d’électroménager (cela vaut ce que cela vaut!): Seb et Moulinex sont vus par les vendeurs comme des produits milieu de gamme. Magimix était vu comme celui proposant des produits hauts de gamme.
-Peut-être une trop forte dépendance à l’égard de la Chine: c’est clairement ce pays qui est la vache à lait de l’entreprise mais peut-être en attendons nous trop.
-Ils ont une bonne capacité à acquérir des entreprises dans des pays émergents (Colombie et Inde) et Supor a clairement été un très bon investissement.
-Le marché européen et américain ne sont pas faciles pour le groupe du fait de la conjoncture économique (même si j’apprécie le positionnement haut de gamme de All Clad).
-Les catalyseurs sur Seb sont étroitement liées à la conjoncture économique des différents zones géographiques (retour de la croissance en Europe, maintien de la croissance en Chine).
-L’avantage concurrentiel n’est pas évident à maintenir: nécessité de proposer régulièrement des nouveautés.
Jeremy

Hors ligne Hors ligne

 

#6 01/05/2013 05h51

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   298  

Bonjour,
Seb a publlié ses chiffres du 1er trimestre la semaine dernière.
Les points à retenir sont:
-la Chine continue à tirer les ventes et représente 30,3% du CA total.
-l’Amérique du Nord progresse (le Canada a fourni de bons résultats).
-baisse de la dette de 88 MEUR pour se situer à 468 MEUR.
-Résultat opérationnel d’activité de 73 MEUR.
-la dépréciation du réal par rapport à l’euro masque une bonne performance au Brésil.

En résumé, j’apprécie le fait que SEB refuse de rentrer systématiquement dans une politique de guerre des prix.
J’apprécie également la transparence de l’entreprise quant à l’explication de ses performances par pays où il est clairement mis en avant le rôle des promotions (un signal que l’on est dans une activité sans avantage concurrentiel flagrant "commodité business"), de l’impact de la conjoncture et du comportement de certains distributeurs qui faussent les marchés avec des politiques de promotions très agressives.

Récapitulatif des ventes par pays:
France: conjoncture faible, concurrence et promotions fortes (et plus particulièrement dans le café portionné). Refus de SEB de rentrer dans une guerre des prix.
Europe Occidentale: beaucoup de promotions. L’Europe du Nord est dynamique à la différence de l’Europe du sud.
Amérique du Nord: Aux USA, en fonction des produits, il y a des hauts et des bas. Au Canada, bons résultats. Au Mexique, les résultats sont obtenus grâce à un programme de fidélisation avec un distributeur.
Amérique du Sud: redressement significatif au Brésil, pour la Colombie cela dépend des types de produits mais globalement ce n’et pas mauvais.
Asie-Pacifique: consolidation des positions de Supor en Chine. Pour le Japon, c’est neutre. A noter que l’Australie est marqué par un contexte promotionnel important.
Europe Centrale, Russie et autres pays: bonnes performances en Russie, amélioration en Ukraine. La Turquie est un marché protégé difficile avec une concurrence forte où Seb refuse de diminuer sa rentabilité.
On a un investissement de la part de la société d’investissement de SEB dans une société grenobloise. L’idée d’une société d’investissement qui permet de repérer des starts pus innovantes est bonne après il faudra voir le retour sur investissements car on est sur un autre type d’expertise.

Jeremy
Disclosure: pas d’actions SEB

Hors ligne Hors ligne

 

#7 01/05/2013 06h10

Membre
Réputation :   5  

J’ai eu du SEB et parcours assez décevant la performance pour ma part… Le cours a bien baissé en tout cas depuis l’année dernière, mais l’année 2013 sera une année de transition complète. J’attends 2014 pour éventuellement revenir sur la valeur

Dernière modification par Nezpapeur (01/05/2013 06h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 29/10/2015 09h11

Membre
Réputation :   2  

UP !
Très belle performance du titre ces six derniers mois avec environ +50% sur la cotation.
Rien qu’hier, la valeur a pris +9% grâce à des résultats trimestriels très bons.

Moi qui galère à trouver des valeurs sérieuses pour le PEA, je trouve que c’est l’une des plus belles.
L’avantage concurrentiel existe bel et bien avec une image de marque dans le Monde qui va approcher celle excellente en France, notamment sur certains produits (poeles Tefal).

Je ne possède pas de titres mais je me placerais à toute baisse du titre, voire même s’il n’y en a pas.

Des détenteurs?

En ligne En ligne

 

#9 29/10/2015 09h20

Membre
Réputation :   79  

J’ignore le business de Seb.
Par contre, les poêles TEFAL, je n’en veux plus quand je compare à des marques allemandes que j’ai pu essayer.
On trouve du TEFAL partout, c’est pour ça que cela se vend. Mais une poêle qui accroche au bout de quelques mois, alors que d’autres marques ont plusieurs années sans soucis, je n’adhère pas…

Ceci dit, une bonne cocotte SEB, c’est nickel.

+50% du cours en un an : retour à la normal ou prévision de croissance très élevée ?


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne Hors ligne

 

#10 29/10/2015 10h57

Membre
Réputation :   3  

Le business de SEB ne se résume plus aux poêles et cocottes depuis quelques temps déjà.
On parle désormais d’Actifry, Optigrill, Companion, Cookeo ou Silence Force…Des produits novateurs prenant le virage du digital/connecté. A surveiller…

Hors ligne Hors ligne

 

#11 29/10/2015 14h03

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   607  

La roll’s de la casserole c’est la Cristel !  Garantie 20 ans mais 200 euros le jeu de 3. D’ailleurs je me demande quelle  est la boite qui les commercialisent… (Edit : Société Cristel, non cotée, 10.4Millions de CA en 2014)

Pour Seb a plus de 20 fois les revenus c’est trop cher pour moi.

Dernière modification par simouss (29/10/2015 17h36)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne Hors ligne

 

#12 28/10/2018 11h19

Membre
Réputation :   75  

Seb a fortement corrigé depuis un an avec une publication pourtant positive.

Hors ligne Hors ligne

 

#13 28/10/2018 11h37

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   120  

Elle fait partie des sociétés dont le cours de bourse avait bien grimpé au cours de ces dernières années, ceci explique peut-être cela.

J’en avais acheté au début de l’année 2015 à moins de 60 euros pour revendre six mois plus tard (beaucoup trop tôt malheureusement) avec une plus-value de près de 50 %.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 28/10/2018 19h53

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   367  

swantonbomb a écrit :

Seb a fortement corrigé depuis un an avec une publication pourtant positive.

La derniere était quand même assortie d’un avertissement sur résultat, ce qui peut expliquer une journée de vendredi difficile pour le titre.

La croissance du CA semble toujours bien là néanmoins.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 24/01/2019 12h27

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   367  

Comme annoncé dans mon précédent message, la croissance du chiffre d’affaires est en ligne avec les annonces (+8% prévu) : +7.8% à taux de change et périmètres constants.
On peut retrouver tous les détails ici :
Ventes provisoires 2018 - une nouvelle très belle année de croissance.

L’activité en Chine fait partie des gros contributeurs à cette croissance. Les ventes en Europe occidentale et particulièrement en France n’ont clairement pas la même dynamique.
L’annonce semble un peu au-dessus du consensus et le titre était en hausse sensible ce matin.

Les "perspectives" (court terme) :

Communiqué Seb a écrit :

La forte dynamique des ventes 2018 et des impacts devises moins défavorables qu’anticipé nous conduisent à confirmer globalement l’objectif de croissance du Résultat Opérationnel d’Activité (ROPA), de l’ordre de 3 % par rapport à 2017 en dépit de conditions de marché plus difficiles que prévu.

Le Groupe confirme par ailleurs viser un ratio dette nette / EBITDA ajusté inférieur à 2 à fin décembre 2018.

Annonce des résultats complets le 28 février avant bourse.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 28/02/2019 13h12

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   367  

Les résultats annuels dévoilés ce matin sont venus confirmer les premières annonces en janvier :
2018 : de solides performances.

Les principaux chiffres du communiqué

Communiqué a écrit :

- Ventes de 6 812 M€ : + 5,1 %, + 7,8 % à tcpc*
- Résultat Opérationnel d’Activité (ROPA) : 695 M€, + 2,5 %**, + 8,5 %** à tcpc*
- Résultat net : 419 M€, + 11,8 %
- Dette nette financière : 1 578 M€, - 327 M€ vs 31.12.2017
- Génération de trésorerie d’exploitation : 552 M€
- Dividende proposé de 2,14 € par action : + 7,0 %

* tcpc : à taux de change et périmètre constants
** avant impacts non récurrents de l’allocation du prix d’acquisition de WMF

On est visiblement au-dessus du consensus et les résultats sont plutôt bien accueillis même si le groupe est prudent sur l’année 2019 :

Thierry de la Tour d’Artaise (PDG SEB) a écrit :

2019 s’ouvre sur un environnement qui demeure incertain. Mais le Groupe est bien armé et vise en 2019 une nouvelle croissance organique de ses ventes et une progression de son Résultat Opérationnel d’Activité.

Les résultats devrait donc continuer à progresser en 2019 mais la direction ne prend pas d’engagement chiffré.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par cat (28/02/2019 13h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#17 26/04/2019 13h03

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   367  

Seb, c’est bien. Le sous-titre du communiqué de presse pour l’activité au 1T 2019 est révélateur :
Un excellent trimestre

Le communiqué a écrit :

- Ventes : 1 722 M€, + 10,4 % et + 8,5 % à tcpc*
- Résultat Opérationnel d’Activité : 138 M€, + 12 %
- Dette financière nette (yc dette IFRS 16) : 2 214 M€, vs 1 578 M€ au 31/12/2018

* tcpc : à taux de change et périmètre constants.

L’activité grand public (+7% à tcpc) est en croissance sur toutes les zones géographiques même si le moteur principal reste clairement le marché chinois (+13.4% à tcpc).
L’activité professionnels (machines à café et Equipement hôtelier) affiche une belle croissance de +24.4% à tcpc, même si l’enthousiasme est modéré par un comparatif particulièrement favorable (d’après le communiqué, il faudra surtout voir comment cela se passe au S2).

A 17 fois les bénéfices estimés pour 2019 (données zonebourse), le titre n’est pas particulièrement donné mais la société affiche quand même une belle croissance.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 28/07/2019 12h01

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   367  

Les résultats semestriels de Seb présentés cette semaine ont été fraîchement accueillis. Néanmoins les résultats au S1 sont plutôt intéressants :
Un premier semestre très dynamique.

Le communiqué a écrit :

- Ventes de 3 337 M€ : + 10,3 %, + 8,4 % à tcpc*
- Résultat Opérationnel d’Activité (ROPA) : 230 M€, + 10,7 %, + 8,1 % à tcpc*
- Résultat net : 100 M€, + 9,8 %
- Dette nette financière : 2 428 M€, dont 346 M€ d’IFRS 16

* tcpc : à taux de change et périmètre constants.

Les constatations sont à peu près les mêmes qu’au premier trimestre : croissance du CA sur presque toutes les zones géographiques (baisse signalés au UK et en Corée du Sud).
Je note aussi au passage que cette belle croissance ne date pas d’hier :

Le communiqué a écrit :

Ce 18e trimestre consécutif de croissance organique de plus de 5 % confirme la poursuite de la robuste dynamique de nos ventes.

L’année devrait être "bonne" mais la direction est plus prudente sur la dynamique du S2 :

Le communiqué dans les perspectives 2019 a écrit :

On rappellera que, du fait du caractère saisonnier des ventes de l’activité Grand Public, le 1er semestre n’est pas représentatif de l’année. Par ailleurs, la croissance de l’activité Professionnelle est par nature volatile du fait de l’exécution ponctuelle de contrats importants.

Pour le second semestre, le Groupe devrait continuer à bénéficier d’un contexte matières plus favorable qu’anticipé, dans un environnement cependant toujours complexe, marqué notamment par la transformation continue de la distribution, qui induit une pression sur les marges.

Le Groupe table pour les mois à venir sur le maintien d’une croissance organique solide, portée notamment par la poursuite d’un momentum favorable dans l’activité Grand Public en Europe de l’Ouest, en Eurasie et en Chine.

En Professionnel, l’activité Café restera bien orientée mais sur un historique très élevé.

Dans ce contexte, le Groupe se fixe comme objectif 2019 de réaliser une croissance organique de ses ventes supérieure à 7 %. Sur la base des parités monétaires actuelles, et compte-tenu d’un second semestre 2018 très exigeant, il vise une progression de son Résultat Opérationnel d’Activité publié autour de 6 %.

Ces perspectives mesurées doivent expliquer en partie la baisse du titre post-résultat.

Il faut noter également la mise en place récente d’un plan pour renforcer la compétitivité de WMF (tout spécialement pour l’activité grand public).

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 29/10/2019 23h54

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   367  

Le 3T 2019 est un peu moins impressionnant que les précédents mais la croissance reste solide :
Excellent trimestre dans un environnement plus tendu.

Le communiqué a écrit :

Ventes 9 mois : 5 114 M€, + 10,5 %, + 8,1 % à tcpc*
Ventes du 3e trimestre : 1 777 M€, + 10,9 %, + 7,7 % à tcpc*
Résultat Opérationnel d’Activité (ROPA) 9 mois : 407 M€, + 9,3 %
Dette nette financière : 2 459 M€ (dont 344 M€ de dette IFRS 16)

* tcpc : à taux de change et périmètre constants.

Concernant les objectifs 2019, il y a un "petite" révision à la baisse pour la croissance :

Le communiqué a écrit :

* Maintien d’une solide croissance des ventes à tcpc, ajustée entre + 6 % et + 7 %, vs plus de 7 % auparavant   
* Progression confirmée du ROPA publié, autour de + 6 %

La croissance de l’activité professionnelle est toujours là mais bien moins impressionnante qu’au S1, comme cela avait été déjà annoncé.
De même les résultats obtenus par Supor en Chine sont toujours impressionnants (+7.7% à tcpc au 3T) même s’ils sont moins flamboyants qu’au S1 (à 9 mois, on a toujours +11.1% à tcpc).

A 16 les bénéfices estimés pour 2019, Seb est, de mon point de vue, raisonnablement valorisée pour une belle croissance.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #20 28/02/2020 11h08

Membre
Réputation :   19  

Bonjour à tous,

Seb a publié ses comptes hier matin.

(en attendant le récapitulatif de cat qui nous a bien habitués)
Je vois 2 niveaux de lecture:

1. en consolidé: petite croissance organique, petite augmentation du dividende.
Meme avec les soldes des derniers jours, les ratios à l’instant "T" me semblent corrects:
PER 14, rendement 2,1%, FCF/capi 7,5%, etc.

C’est justement quand on regarde la capitalisation que je suis interpellé:
Capi de Seb (@110€): 5,5 milliards d’euros.

2. en creusant dans les comptes:
Une petite ligne dans le projet de comptes consolidés nous rappelle:

rapport SEB a écrit :

ZJ  Supor,  dont  le  Groupe  SEB  détient  désormais  81,19%  du  capital,  est  coté  sur  le  marché  de  Shenzhen.  Au 31 décembre 2019, le cours de l’action cote 76,78CNY, valorisant la part du capital détenue par le Groupe SEB à 6542,9 millions d’euros.
L’évolution du cours de l’action Supor n’a aucune incidence sur les comptes consolidés du Groupe SEB dans la mesure où ZJ Supor est consolidé par intégration globale.

Vos remarques?
- Oui, mais le virus!
Le cours de Supor a bien supporté, et se stabilise vers 72.

- Supor est survalorisée!
Certes, avec un PER de plus de 30, la remarque est valable. Mais le CA grossit en moyenne de 15% par an, et le marché chinois de l’équipment domestique n’a à mon avis pas fini sa course…

Les 81% de Supor détenus par Seb valent donc aujourd’hui 6,3 milliards.
A comparer avec les 5,5 milliards de capitalisation de Seb.

Et le reste?
Seb a aussi 2 milliards d’euros de dette nette, mais un bon nombre d’actifs qui lui permet de faire plus de 5 milliards de CA hors-Chine, avec 5% de marge nette.

Combien cela vaut-il? Que faire?
Bel exercice, non? (un peu comme Naspers/Tencent/Prosus, sauf qu’ici c’est tangible…)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#21 28/02/2020 11h44

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   490  

L’idée d’arbitrage LONG Seb / SHORT Supor pourrait être intéressante pour jouer la décôte sur somme des parties de Seb.
Est-ce que vous avez une idée de la valorisation des actifs SEB hors Supor ?
Je vais creuser ça de mon côté.


"Espérez le meilleur, préparez le pire et attendez vous à être surpris"

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #22 28/02/2020 14h36

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   367  

LonguesJambes, vous avez raison un compte-rendu manque sur les résultats 2019 :
ENCORE UNE BELLE ANNEE : DE BONNES PERFORMANCES SUR UN HISTORIQUE ELEVE

Seb dans communiqué a écrit :

- Ventes de 7 354 M€ : + 8,0 %, + 5,8 % à tcpc*
- Résultat Opérationnel d’Activité (ROPA) : 740 M€, + 6,5 %, + 4,7 % à tcpc*
- Résultat net : 380 M€, - 9,4 %
- Dette nette financière : 1 997 M€**, + 419 M€ vs 31.12.2018
- Dividende proposé de 2,26 € par action : + 5,6 %

* tcpc : à taux de change et périmètre constants
** dont 334M€ d’impact IFRS 16

La croissance du CA a été plus forte pour le pôle professionnel (+ 12,1% à tcpc) que pour le pôle grand public (+ 5.1% à tcpc). Concernant le pôle grand public, toutes les zones géographiques sont en croissance, la Chine restant le moteur principal (+12.2%); voir notamment le transparent 17 de la présentation des résultats.

De même il y a croissance sur toutes les lignes de produits; voir le transparent 15 de la présentation.

Pour illustrer l’activité actuelle de Seb, voici la répartition des ventes au niveau mondial pour 2019 :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/8991_repart_ventes_seb.png

Le résultat net a été impacté notamment par la restructuration de l’activité grand public de WMF et par "des régularisations comptables liées à des pratiques commerciales de Groupe SEB Deutschland dérogatoires aux principes du Groupe"… Il y a donc quelques éléments exceptionnels pour expliquer la baisse.

Au niveau des perspectives, c’est positif :

Seb dans son communiqué a écrit :

L’environnement géopolitique reste incertain et les enjeux liés à la crise sanitaire actuelle sont majeurs et difficiles à quantifier sur l’ensemble de l’année. L’environnement matières premières se présente à ce stade plus favorablement que l’an dernier mais le Groupe anticipe pour 2020 une volatilité des devises supérieure à celle de 2019.

Hors l’enjeu de la crise, le Groupe est sur une trajectoire de croissance organique de son chiffre d’affaires et de progression de son Résultat Opérationnel d’Activité.

Toutefois, la visibilité pour les mois qui viennent est réduite. De plus notre historique 2019 est élevé, en particulier en début d’année. Nous anticipons ainsi des performances en baisse au 1er trimestre du fait notamment d’effets de base exigeants en Chine et pour le Café professionnel, ainsi que de l’impact négatif de Covid-19 sur les ventes domestiques de Supor depuis février.

Le Groupe met tout en œuvre pour limiter la portée de l’épidémie sur son activité en 2020, en s’appuyant en particulier sur la flexibilité de son outil industriel. Dans cette période compliquée, il garde avant tout son cap de long terme, fondé sur une croissance rentable responsable.

Pour Covid-19, le premier chiffrage de l’impact est le suivant :

Seb dans communiqué a écrit :

En ce qui concerne l’activité commerciale, la Chine reste le pays le plus touché. La perte de chiffre d’affaires pour le 1er trimestre est actuellement estimée autour de 250 M€ (comprenant l’impact très pénalisant de Covid-19 et l’effet de l’historique élevé du Chinese New Year de début 2019).

Au cours actuel, le groupe Seb me semble une opportunité d’investissement. Il y a une petite dizaine de planches consacrées à la stratégie long terme du groupe dans la présentation 2019, pour les IH intéressés.

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par cat (28/02/2020 16h49)

Hors ligne Hors ligne

 

#23 18/05/2020 12h02

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   565  

SEB se lance dans la construction de vélo SEB va fabriquer les vélos électriques haut de gamme imaginés par Marc Simoncini en prenant une participation minoritaire dans la nouvelle start-up de Marc Simoncini (fondateur de Meetic) et c’est plutôt sexy :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/3859_seb_velo.png


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#24 18/05/2020 12h45

Membre
Réputation :   70  

C’est exactement le problème: c’est sexy, mais quid de l’ergonomie ?
Angell a tout l’air d’un produit dépassé avant sa mise sur le marché. Ces vélos n’apportent à priori rien de plus qu’un Cowboy ou autre, tout en ayant une ergonomie qui semble à revoir.

Le designer de Angell l’avoue lui-même lors de la keynote de lancement: avant d’être appelé par Simoncini pour designer ce vélo, il n’y connaissait rien n’étant pas cycliste lui-même.

Et ça se voit: pas d’étude focalisée sur les points primordiaux des cyclistes à savoir scelle, poignées, porte bagage à l’arrière (et non pas à l’avant, quelle idiotie), cadenas.

J’aime beaucoup Simoncini mais là je ne suis pas convaincu du produit.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 18/05/2020 15h31

Membre
Réputation :   34  

Bonjour à tous,

Je suis peu séduit par ce vélo qui s’adresse à des gens qui visiblement n’utilisent pas le vélo en ville pour se déplacer. J’ai la chance de pouvoir aller travailler en vélo. Je le fais tous les jours de la semaine, toute l’année, été comme hiver.

Je ne peux pas utiliser ce vélo :
- il n’y a pas de lumières (en hiver, je pars avant le lever du jour, je rentre la nuit tombée)
- pas de porte-bagages pour mettre mon cartable.
- pas de garde-boue quand il pleut
- un seul plateau à l’avant, de développement assez faible (40 environ)
- une ergonomie discutable avec un guidon très bas. (C’est super pour un vélo de route et pour le contre-la-montre mais peu pratique pour se déplacer en ville)
- Une déperdition d’énergie sans doute importante avec une roue arrière loin du cadre.

Je pense que ce produit aura du mal à trouver sa clientèle :
- ce ne sera pas ceux qui utilisent le vélo comme moyen de transport
- ce ne sera pas ceux qui pratiquent le vélo comme activité purement sportive
- ce ne sera pas les gens d’un certain âge (ergonomie trop "sportive", inconfortable)


Adde parvum parvo magnus acervus erit

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse boursière de SEB sur les screeners actions de l’IH.

Pied de page des forums

Don Faites un don
Apprendre le bonheur