Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#176 02/08/2012 10h47

Membre (2010)
Top 100 Réputation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Réputation :   213  

Si on regarde le contenu d’un fond euros, je classe les AV dans la catégorie obligations. Si on regarde les caractéristiques d’un fonds euros et l’utilisation qu’on peut en faire (effet cliquet, pas de perte en capital, liquidité, versements/retraits, possibilités d’avance…), je peux le classer en monétaire ou équivalent (exemple le plus probant : une vieille AV de 8 ans avec aucun frais sur versement = super livret avec peu de fiscalité). Par contre, il y a des contreparties qui ne sont pas dignes du monétaires : PPE, possibilité de bloquer les fonds par l’assureur, liquidité pas forcément assurée par l’assureur, grosses pénalités pour certaines AV quand le retrait se fait dans l’année…

Donc, un produit hybride à classer selon votre regard, votre besoin et l’utilisation que vous en faîtes.

Hors ligne Hors ligne

 

#177 13/09/2012 22h25

Membre (2012)
Réputation :   20  

Bonjour

premier post ici pour partager avec vous un sentiment : l’immobilier d’investissement en France, c’est le début de la fin !

Pourquoi : l’émission d’hier d’M6 de 100% Mag DEVENIR RENTIER MODE D’EMPLOI

J’avais vu sur M6 en 2000 une émission où un jeune homme, expliquait comment devenir riche. Investir en bourse sur des boites liées aux nouvelles technologies, des start-up, les introductions en bourse, au SRD… il avait même raconté comment il avait investi de l’argent de sa coiffeuse, l’avait investi comme le sien et lui en avait rendu plus. Il essayait une Ferrari, tellement  il avait d’argent…. 1 an ou 1 an 1/2 plus tard il avouait dans une autre émission qu’il avait eu la chance de s’en sortir sans un sous, mais sans dette. Un autre qui vivait dans un studio parlait de son dossier de surendettement et de toute sa famille ruinée de lui avoir confié son argent.

J’ai vu passé sur ce forum une journaliste de 100% mag en mai 2012 je crois.
Résultat l’émission d’hier : c’est trop facile de devenir rentier en 4 ans en investissant tout a crédit dans l’immobilier locatif…
Bruit de caisse enregistreuse, superlatifs à tout va…
des milliers d’euro de revenus -tout de suite, pas dans 10 ans- par mois…

J’ai lu ici qq chose du genre "quand mon cireur de chaussure me parle de ses actions, je vends tout"… c’était dit par un riche

J’ai pas de cireur de chaussure moi
mais j’ai M6 !
Heureusement que je suis rentré tôt hier. Je serais arrivé tard, j’aurais rien vu.

Ce matin même sur France info j’entends : krach de l’immobilier, -30% de ventes en volume dans l’ancien sur un an…

Syncro M6 et France Info !

Hors ligne Hors ligne

 

#178 13/09/2012 22h43

Membre (2011)
Top 150 Réputation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Entreprendre
Top 10 SIIC/REIT
Réputation :   178  

Alors je transformerais ce sujet en :
Comment shorter l’immobilier en pratique ? (en France)
- Pas de futures sur indice immo (à ma connaissance)
- Peut-être shorter les stocks d’agences immo (je ne sais pas s’il y en a bcp)
- Vendre sa maison et louer, évidemment
- Autres idées …?

Hors ligne Hors ligne

 

#179 13/09/2012 22h51

Membre (2010)
Réputation :   20  

En bourse comme en immobilier il est possible de réussir…à condition d’avoir une méthode et quelques connaissances…le seul conseil que je pourrais donner est de ne pas perdre son temps à écouter les M6 et France Info dans ce domaine…ils sont notoirement incompétents - exact reflet de l ’inculture économique qui sévit malheureusement dans notre pays…il y des centaines de posts à découvrir sur ce blog, alimentés par toutes sortes d’investisseurs avec des profils différents et des compétences différentes…jusqu’ à ce que vous vous forgiez VOTRE OPINION…cdt

Hors ligne Hors ligne

 

#180 13/09/2012 23h12

sergio8000
Invité

crosby a écrit :

Alors je transformerais ce sujet en :
Comment shorter l’immobilier en pratique ? (en France)
- Pas de futures sur indice immo (à ma connaissance)
- Peut-être shorter les stocks d’agences immo (je ne sais pas s’il y en a bcp)
- Vendre sa maison et louer, évidemment
- Autres idées …?

Trouver un "alcatel de l’immobilier" et shorter son action : en d’autres termes, une foncière côtée avec une structure financière pourrie et un coût de la dette qui explose. Les actifs surévalués vont alors fondre comme neige au soleil et vous arriverez probablement à qqch. Tout le problème, c’est de savoir quand (et vous ne saurez évidemment jamais).

Dernière modification par sergio8000 (13/09/2012 23h13)

 

#181 13/09/2012 23h15

Membre (2012)
Réputation :   20  

je prends juste M6 comme l’avis de mon cireur de chaussure (car je n’en ai pas)

M6 (et l’opinion de la masse populaire qu’elle représente) dit c’est bien ça : c’est ce qu’il faut faire pour devenir riche
Moi je pense (humblement) Il faut fuir !

Hors ligne Hors ligne

 

#182 13/09/2012 23h30

Membre (2012)
Réputation :   20  

oups, intercalé, je répondais à chris76 rapport à l’opinion d’M6

mais merci sergio8000 alimenter mon 1er sujet, souvent je vous lis avec intérêt
mais là je m’orientais plus immo en direct, pas forcément "société cotée pourrie"… qui elles auraient été à shorter avant mon post smile))

Hors ligne Hors ligne

 

#183 14/09/2012 08h02

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2891  

Avec la prochaine récession en France, les récentes mesures qui pénalisent la classe moyenne (heures supplémentaires) et les futures (dividendes) qui vont pénaliser toutes les professions libérales et chef d’entreprises de PME, si cette fois-ci l’immobilier ne baisse pas significativement, au moins en province, je ne comprends plus…

En ligne En ligne

 

[+1]    #184 14/09/2012 08h23

Membre (2011)
Top 150 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   126  

Peu importe la tendance, il y a toujours de bonnes affaires à dénicher. C’est peut-être plus difficile, mais on trouve.

L’immobilier monte ? Tant mieux, de bonnes plus-values en perspectives.
L’immobilier baisse ? Super, les rendements vont augmenter (je vais payer moins cher des biens que je pourrai louer quasiment au même prix).

Alors acheter aujourd’hui ? Oui c’est possible, mais pas n’importe quoi à n’importe quel prix !
Acheter demain ? oui, surtout avec la baisse qui s’annonce !


Objectif-Tune, mon blog sur l'investissement immobilier

Hors ligne Hors ligne

 

#185 14/09/2012 09h51

sergio8000
Invité

Siocnarf, je suis entièrement d’accord avec vous, il peut toujours y avoir de bonnes affaires, même dans un marché surévalué, et ce dans n’importe quel secteur. Simplement, dans un marché sous évalué, c’est plus facile :-)

 

#186 14/09/2012 10h20

Membre (2011)
Réputation :   6  

A mon humble avis il est impossible de parler de bonne ou mauvaise affaire sans introduire une notion de temps.

Ex : Un bien acheté 230k € au lieu de 250k € (prix du marché) est une bonne affaire à l’instant T, mais si cette transaction a lieu à un moment ou le marché est en pic et que X années plus tard (comme entre 1991 et 1998) le marché a perdu 40%, pouvons nous toujours affirmer que ce soit une bonne affaire?

Evidemment, il faut séparer l’investissement locatif de l’achat de la RP de ce raisonnement : dans le 1er cas ce n’est pas si grave si le bien est autofinancé, mais dans le second cas étant donné que la RP n’est pas un actif, on est bien face à un problème d’autant qu’on ne choisit pas toujours le moment de la vente de sa RP : mutation, séparation, naissances…

Hors ligne Hors ligne

 

#187 15/09/2012 11h14

Membre (2011)
Réputation :   6  

clero a écrit :

…même si "on est pas vendeur" on se retrouve un peu dans la situation du propriétaire d’un paquet d’action France Telecom achetées 100€… le dividende est toujours là c’est vrai, et pas vendu pas perdu c’est vrai… bon, ça reste que quand même pas terrible comme position.

Là c’est clairement perdu…

Hors ligne Hors ligne

 

#188 15/09/2012 11h44

Membre (2012)
Réputation :   66  

clero a écrit :

J’ai lu ici qq chose du genre "quand mon cireur de chaussure me parle de ses actions, je vends tout"… c’était dit par un riche

"Lorsqu’un chauffeur de taxi me conseille d’acheter une action, je la vends" Warren Buffet.

chris76 a écrit :

Le seul conseil que je pourrais donner est de ne pas perdre son temps à écouter les M6 et France Info dans ce domaine…ils sont notoirement incompétents - exact reflet de l ’inculture économique qui sévit malheureusement dans notre pays..

Mais les infos diffusées sont entendues par un nombre important de personnes "lambda"…

clero a écrit :

On se retrouve un peu dans la situation du propriétaire d’un paquet d’action France Telecom achetées 100€… le dividende est toujours là c’est vrai, et pas vendu pas perdu c’est vrai… bon, ça reste que quand même pas terrible comme position.

5% de dividende sur 100€ ne donne pas la même chose que 5% de dividende sur 50% de 100€. Le dividende est toujours là mais il vaut la moitié sad

Dernière modification par Bluegrass (15/09/2012 11h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#189 16/09/2012 00h14

Membre (2011)
Top 100 Réputation
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   233  

Bluegrass a écrit :

clero a écrit :

On se retrouve un peu dans la situation du propriétaire d’un paquet d’action France Telecom achetées 100€… le dividende est toujours là c’est vrai, et pas vendu pas perdu c’est vrai… bon, ça reste que quand même pas terrible comme position.

5% de dividende sur 100€ ne donne pas la même chose que 5% de dividende sur 50% de 100€. Le dividende est toujours là mais il vaut la moitié sad

Heu non… si vous achetez des actions à 100€ qui versent 5€ de dividende, le rendement est 5%.
Si elles valent 50€ 1 an plus tard et que le dividende est resté à 5€, vous avez un rendement de 10%.

Le dividende n’est pas proportionnel au cours de bourse.

Dernière modification par ZX-6R (16/09/2012 00h15)


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne Hors ligne

 

#190 16/09/2012 01h48

Modérateur (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2432  

Je ne crois pas que FTE versait un dividende de 10% quand l’action valait 100€… On était plus proche d’un dividende de 1% alors (et les flux de cashflow n’étaient pas si éloignés de ceux d’aujourd’hui d’ailleurs).

EDIT : J’ai consulté mes archives : début 2000 l’action valait 131€, mi 2000 146€, et un dividende à 1.5€/an, fin 2000 l’action valait 92€, juin 2001 60 €….

Dernière modification par GoodbyLenine (16/09/2012 01h53)


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#191 16/09/2012 02h04

Membre (2012)
Réputation :   37  

ce que je voulais dire, c’est que le dividende est plus ou moins lié au cours de bourse, car lié au resultat de l’entreprise. Si l’entreprise ne marche pas (resultat), generalement le cours de bourse a plutot tendance a diminué, et le dividende va baisser (on parle sur une periode longue, pas sur un ou deux ans).
je pense que pour l’immo cela est pareil. les loyers ne baissent pas en fonction de chaque evolution du prix de l’immo, mais a long terme si les prix baissent, les prix des loyers baisseront.
Vous imaginez bien que si cela revient moins cher d’etre proprietaire que locataire, tout le monde passerai a l’achat!

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #192 16/09/2012 11h34

Membre (2012)
Réputation :   66  

ZX-6R a écrit :

Heu non… si vous achetez des actions à 100€ qui versent 5€ de dividende, le rendement est 5%.
Si elles valent 50€ 1 an plus tard et que le dividende est resté à 5€, vous avez un rendement de 10%.

Le dividende n’est pas proportionnel au cours de bourse.

D’accord avec jeanb.
Le dividende ne serait pas resté à 5€, sinon pourquoi le cours de l’action aurait tant baissé ? Le cours de l’action reflète les perspectives futures de l’entreprise.
Si le cours de bourse baisse, c’est parce que les perspectives sont défavorables donc je ne vois pas comment le dividende serait maintenu au même niveau…
Voir comment s’étaient comportées France Télécom, Alcatel ou d’autres entreprises lors de l’éclatement de la bulle Internet. Le dividende peut même disparaître pendant quelques années (voir Continental AG lors des 3 dernières années et son endettement de 13 G€ suite à l’achat de Siemens VDO).
En ce qui concerne l’immobilier, les loyers risquent de baisser un peu mais c’est surtout le rendement brut qui va augmenter suite à la baisse des prix. On devrait passer de 300 mois de loyer à approximativement 150 mois de loyer équivalent à l’achat d’un bien identique. Soit d’un rendement de 4% à un peu moins de 8% ce qui est plus ou moins la moyenne historique.
A mon avis, ça devrait être un peu pareil sur les SCPI, si le montant des parts chutent, les dividendes devraient baisser aussi. 5% de 500€ = 25€, 5.5% de 400€ = 22€ => baisse du rendement de 12%.

Hors ligne Hors ligne

 

#193 16/09/2012 17h19

Modérateur (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2432  

Bluegrass a écrit :

[q
Voir comment s’étaient comportées France Télécom

Avez-vous même été regarder ?
Avez-vous lu mon messages de 1h48 ce matin (le dividende n’a presque pas baissé… mais le cours a bien été divisé par plus de 10) ?

Merci de ne pas citer un exemple qui est factuellement contraire avec la thèse qu’il est supposée démontrer.

Bluegrass a écrit :

A mon avis, ça devrait être un peu pareil sur les SCPI, si le montant des parts chutent, les dividendes devraient baisser aussi. 5% de 500€ = 25€, 5.5% de 400€ = 22€ => baisse du rendement de 12%.

Pouvez-vous étailler ceci (ces "généralités") avec un début d’éléments factuels ?

Avez-vous analysé l’évolution des montants des dividendes des SCPI lors de la dernière chute importante de la valeur de leurs parts ?  (dans les années 1990, même si le contexte était en partie différent)

Par ailleurs, toutes les SCPI ne sont pas identiques :   
- Pour une SCPI qui aurait juste négocié tous ses baux, et qui aurait tous ses baux fermes sur 9 ans (en 3-6-9,), qu’est-ce qui pourrait ainsi faire baisser le montant des distributions, si l’indice de révision des loyers (qui inclut une part d’inflation, et une part de cout de la construction) ne baisse pas ?
- Pour une SCPI qui auraient beaucoup de biens anciens, difficilement louables sans lourds travaux, et dont les baux devraient échoir (donc être renégociés) sous peu, la problématique est bien différente.

Dernière modification par GoodbyLenine (16/09/2012 17h27)


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#194 16/09/2012 17h24

Membre (2010)
Top 150 Réputation
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Réputation :   185  

Autre contre exemple, depuis 1999 le cours de Casino baisse, ses résultats et dividendes sont en hausse (de 1.27€ en 1999 à 3€ cette année).

Hors ligne Hors ligne

 

#195 16/09/2012 18h33

Membre (2011)
Top 100 Réputation
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   233  

Bluegrass a écrit :

ZX-6R a écrit :

Heu non… si vous achetez des actions à 100€ qui versent 5€ de dividende, le rendement est 5%.
Si elles valent 50€ 1 an plus tard et que le dividende est resté à 5€, vous avez un rendement de 10%.

Le dividende n’est pas proportionnel au cours de bourse.

D’accord avec jeanb.
Le dividende ne serait pas resté à 5€, sinon pourquoi le cours de l’action aurait tant baissé ? Le cours de l’action reflète les perspectives futures de l’entreprise.
Si le cours de bourse baisse, c’est parce que les perspectives sont défavorables donc je ne vois pas comment le dividende serait maintenu au même niveau…

Non, dans votre démonstration vous parlez d’un dividende proportionnel au cours de bourse.

Je vous cite : 5% de 100 euros n’est pas pareil que 5% de 50% de 100 euros.

Or c’est faux. L’action peut baisser de 50%, le dividende restera inchangé (en tout cas d’une année sur l’autre)

TOTAL valait 34€ il y a quelques semaines, et vaut maintenant 42€. Le dividende prévu reste identique pourtant, c’est le rendement qui change.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne Hors ligne

 

#196 18/09/2012 00h49

Membre (2011)
Réputation :   51  

InvestisseurHeureux a écrit :

Avec la prochaine récession en France, les récentes mesures qui pénalisent la classe moyenne (heures supplémentaires) et les futures (dividendes) qui vont pénaliser toutes les professions libérales et chef d’entreprises de PME, si cette fois-ci l’immobilier ne baisse pas significativement, au moins en province, je ne comprends plus…

La baisse des revenus, c’est une chose, mais si l’épargne inquiète placée sur livrets et AV s’inquiète encore plus et achète de la pierre, les prix peuvent ne pas baisser.

Dernière modification par placementapapa31 (18/09/2012 00h53)

Hors ligne Hors ligne

 

#197 30/10/2012 19h48

Membre (2011)
Réputation :   51  

Je recherche une donnée que je n’arrive pas à trouver.

Quelqu’un connait-il un graphique qui donne l’évolution dans le temps du ratio : nombre de transactions à but d’investissement locatif/nombre total de transactions immobilières?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #198 07/11/2012 17h24

Membre (2012)
Réputation :   5  

DanielaMax a écrit :

En tout cas, la flambée des prix qui sévit actuellement est le résultat d’un « déséquilibre structurel » entre la demande et l’offre de logements.

oui bien sur, il faudra alors m’expliquer pourquoi les prix de location n’ont pas subi la meme envolée…

Hors ligne Hors ligne

 

#199 07/11/2012 17h45

Membre (2012)
Top 100 Réputation
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   247  

DanielaMax a écrit :

En tout cas, la flambée des prix qui sévit actuellement est le résultat d’un « déséquilibre structurel » entre la demande et l’offre de logements. Mais pas seulement, puisque tel est aussi le cas au Royaume-Uni. Or, à l’inverse du marché français, les prix sont restés déprimés outre-Manche depuis le passage de la dernière crise immobilière en Europe.

Bonjour,

Je ne pense pas que cela soit la cause de la flambée (qui par ailleurs ne sévit pas actuellement - c’est faux). En effet les loyers n’ont pas subi la même envolée.

L’immobilier est structurellement haussier sur le long terme mais avec des phases de repli. Ce qui expliquerait en grande partie la hausse est surtout l’augmentation de la solvabilité des ménages conjuguée à un allongement de la durée des emprunts. Ceci à eu un effet car le marché n’est pas en suroffre ca c’est sur.

Si il y avait un déficit structurel on verrait des milliers de gens à Paris sous les ponts loger dehors, ce qui n’est pas le cas

Il faut aussi savoir que la solvabilisation a elle même un effet sur la demande ainsi que la hausse ("la hausse apelle la hausse").

ps = Je trouve étrange votre lien en signature sur le diagnostic immobilier, êtes vous de la profession ? est ce de la publicité ?

Cdt,

Hors ligne Hors ligne

 

#200 07/11/2012 17h57

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Réputation :   41  

DanielaMax a écrit :

En tout cas, la flambée des prix qui sévit actuellement est le résultat d’un « déséquilibre structurel » entre la demande et l’offre de logements. Mais pas seulement, puisque tel est aussi le cas au Royaume-Uni. Or, à l’inverse du marché français, les prix sont restés déprimés outre-Manche depuis le passage de la dernière crise immobilière en Europe.

______________________
diagnostic immobilier

Etant a londres et ayant vecu a apris, pour le moment la situation est la meme en france qu’au royaume uni, les prix baissent dans l’ensemble du pays mais se maintiennent dans la capitale.

londres a par exemple servi d’investissement type valeur refuge pour de nombreux grecs, italiens ou autres fortunes.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ?
Flèche Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur