Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 10/09/2014 16h01

Banni
Réputation :   57  

Scénario de fiction : Mai 2017 (ou avant) un parti populiste antieuropéen accède au pouvoir en France. Concrètement j’y vois trois conséquences sur l’économie :
-    Paralysie des projets au niveau des entreprises (gel des embauches, investissements etc…)
-    Risque de panique sur la place financière de Paris en particulier sur les sociétés dépendantes du marché national (EDF,…) très endettées (Vinci…) ou financières (AXA qui détient via l’assurance vie bcp de dette FR)
-    Quasi faillite de l’état avec explosion des taux d’intérêt. Les investisseurs ne voulant plus détenir la dette d’un pays risquant de sortir de l’euro.
Au delà des risques sur la situation perso : perte de son travail, émeutes etc… ce qui m’intéresse c’est comment vous abordez cela en tant qu’investisseurs. Pour eux il me semblerait qu’il y’ait 3 risques :
-    Faillite d’institutions financières avec risque de perte sur les dépôts.
-    Paralysie du marché immobilier.
-    Sortie de l’euro
Le 3e étant le principal et pouvant être la source du 1er. Avant de rentrer dans les schémas pour faire face à cette situation voyez vous d’autres conséquences potentielles ?

Mots-clés : 2017, populisme, élection

Hors ligne Hors ligne

 

#2 10/09/2014 16h26

Membre (2013)
Réputation :   8  

Maintenir sa petite valise prête.
Prévoir un plan de repli dans un autre pays etc….

Par ailleurs je suis inquiet, jamais je n’ai constaté un tel ras le bol autour de moi…

J’accuse les politiciens actuels de faire le lit de ces partis extrémistes.

Je rajouterai que la France est dans un climat politique proche de celui de l’Allemagne dans les années 20.

Dernière modification par miguelmantes (10/09/2014 16h31)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 10/09/2014 18h36

Banni
Réputation :   115  

> J’accuse les politiciens actuels de faire le lit de ces partis extrémistes.

Je suis plutot d’accord.
Je pense que notre cher président essaie de faire monter le FN juste par stratégie politique.
Et que les médias se delectent toujours de parler du FN.

Après concretement, je pense que les discours et les reportages sont virulents.
Mais que dans les faits les petits-fours sont toujours moelleux et l’attentisme est de rigueur.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #4 10/09/2014 19h29

Membre (2011)
Réputation :   80  

Ou comment faire peur…

Franchement j’ai du mal à comprendre comme on peut affirmer ce genre de choses, parler de valises et autres. Qui plus est un parti anti européen ne veut pas dire sortir de l’Europe. Entre une promesse de campagne et la réalité il y a une marge de manœuvre particulièrement importante.

Pour moi c’est strictement identique qu’élire un parti ou deux ministres anti-fraude fiscale, fraudent allégrement le fisc, où on promet une réduction du déficit qui n’arrive jamais et ou on annonce tout guilleret chaque année aux bons citoyens totalement idiots, "c’est bon, vous verrez l’an prochain, la croissance, du tonnerre, 1.5% minimum !"

Enfin bref, qui vivra verra.

Dernière modification par BorderLine (10/09/2014 19h32)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 10/09/2014 19h53

Membre (2012)
Top 10 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 20 Banque/Fiscalité
Réputation :   416  

A mon humble avis, le parti populiste anti-europe qui arriverait au pouvoir fera pareil que ses prédécesseurs et ne changera pas grand chose, un peu comme le président dont l’ennemi est la finance et qui nomme un banquier de Rothschild comme ministre de l’économie.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 15/09/2014 19h03

Membre (2013)
Réputation :   43  

Bonjour,
J’ai l’impression qu’une diversification à l’international reste un moyen relativement efficace de se proteger,difficile pour l’etat de nationaliser ce qui n’est pas français,et des entreprises etrangeres, meme si elles sont impactees par la situation en france, auront toujours la possibilité de réorienter le business pour tenter de compenser la situation française/européenne…
apres, la valise oui,avec quelques dollars, napoleons, et des compétences moneyables à l’etranger, ca peut etre utile…

Hors ligne Hors ligne

 

#7 23/02/2017 20h34

Membre (2010)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   298  

Je réveille cette discussion (peut-être y en a t’il une plus récente qui m’a échappé).
Le sujet est abordé dans ce blog allemand.
Voici le lien :
populisme en France ?


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#8 18/04/2017 15h36

Membre (2017)
Réputation :   4  

@bajb : l’article ne parle que du "risque" Marine Le Pen mais d’autres candidats (Mélenchon, Dupont-Aignan, Asselineau, etc)  sont également dangereux pour la stabilité économique de la France et de la CEE.

Dans le cas d’une sortie de l’euro et dans le but d’éviter une fuite massive des capitaux, l’état français aurait-il la capacité de "geler" (voire s’approprier) les avoirs à l’instar de Chypre ?

(Ponction massive à Chypre sur les comptes de plus de 100.000 euros)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 13/04/2022 10h11

Membre (2011)
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   189  

Dans moins de deux semaines aura lieu le second tour de l’élection présidentielle. Plus que jamais, l’élection de Marine Le Pen est possible.
Si c’est le cas, on peut s’attendre à une forte baisse du CAC40 dès le lundi matin et peut être dans les jours qui vont suivre. 5, 10, 20% ? Je n’en sais rien mais la baisse sera bien supérieure à la hausse passagère qui aura lieu si c’est Macron qui passe.

Comme je l’ai fait il y a 5 ans et aussi pour le Brexit, j’envisage de procéder à une couverture partielle de mon portefeuille pour passer cet écueil. En effet, cette élection est un "phénomène ponctuel" qui n’a rien à voir avec la situation économique globale, qui n’a rien à voir avec l’actualité des entreprises. J’estime donc logique de prendre une assurance là dessus.

D’un point de vue technique, le plus simple pour effectuer cette couverture, c’est d’acheter un turbo put en choisissant convenablement son élasticité, c’est à dire son coefficient multiplicateur de réplication de la variation de l’indice et donc aussi sa barrière basse.
Exemple de produits disponibles : nullhttps://www.sgbourse.fr/product-search/ … tRadio=Put

Exemple de couverture d’un portefeuille de 100 000 euros. Si on veut le couvrir à 100%, on peut par exemple acheter 10 000 euros du turbo E897S à élasticité 10. La barrière de désactivation est à 7000 soit 8% de hausse. Si Macron est élu, l’indice ne va pas prendre 8% d’un coup, ce qui ne va pas désactiver le produit. Si l’indice prend 2%, on perd 20%.
On peut choisir une élasticité moindre ou y mettre moins d’argent afin de moduler son niveau d’assurance.
On peut aussi utiliser un tracker BX4 mais c’est moins souple.

Mon portefeuille vaut environ 500 k€ et est composé de 377 k€ de valeurs françaises, 90 américaines et 40 de liquidités. C’est la partie française qui peut être impactée et qui doit donc être couverte. Je déterminerai le niveau de couverture en fonction de ce que vont dire les sondages dans les jours à venir et je pense attendre le débat de mercredi prochain pour me décider. Je pense pour le moment couvrir environ un tiers de mon portefeuille français soit engager entre 10 et 15 000 euros sur un turbo put de levier 10.

J’aimerai savoir si d’autres personnes envisage aussi une couverture et dans quelle proportion.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 13/04/2022 10h44

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   518  

Bonjour Ostal,

Très intéressant. Par assimilation avec le passé d’il y a 5 ans, l’électorat Le Pen étant peu abstentionniste, une mobilisation de ces gens qui n’ont pas voté ne peut que conforter Macron. La position de Mélenchon, en position d’arbitre,  étant claire on peut douter de l’utilité de la couverture.


Tant que t'as pas vendu t'as pas gagné. Mais t'as pas perdu. Mais t'as pas gagné. Mais…Oh zut fait @*

Hors ligne Hors ligne

 

#11 13/04/2022 13h42

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   373  

Il y a eut beaucoup d’élections favorables aux partis populistes ces dernières années. Vous pouvez commencer par étudier les réactions des marchés suite à l’élection de 2017 aux USA, puis développer votre étude vers d’autres pays, avant d’essayer d’en tirer une conclusion.

L’hypothèse chute du marché action ne me paraît pas très étayée. Je serais vous, je craindrais plus l’environnement économique actuel.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 13/04/2022 13h44

Membre (2011)
Réputation :   44  

ostal a écrit :

J’aimerai savoir si d’autres personnes envisage aussi une couverture et dans quelle proportion.

Bonjour, je partage votre inquiétude.
Je ne suis pas un grand connaisseur des couvertures.
Je me pose la question de passer sur chaque ligne de mon PEA ( 50 lignes pour 250ke) des ordres de vente stop loss avec une limite à la baisse à 5% du cours du vendredi avant le vote. Ceci pour la moitié de chaque ligne et à une date limitée à quelques jours, à ajuster ou à annuler si Macron est réélu.
Il y a aussi la possibilité de mettre des  ordres suiveurs s’il y a Hausse des cours. Je ne maîtrise pas encore la technique mais je vais creuser durant cette période de 10 jours. Je suis peut être pessimiste, mais je pense qu’avec tous les éléments négatifs actuels , la probabilité d’une hausse significative des cours sur un PEA est assez faible.
Qu’en pensez vous ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+4]    #13 13/04/2022 14h17

Membre (2015)
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   119  

J’en pense c’est que si le résultat des élections a une influence sur votre portefeuille, le problème n’est pas le résultat, mais votre portefeuille qui manque clairement de diversification.


Bourse Ytd: -12%  Crypto YTD: -37%

Hors ligne Hors ligne

 

#14 13/04/2022 14h25

Membre (2020)
Réputation :   91  

Il me semble improbable que l’élection de Le Pen entraîne une chute rapide des marchés français. Il suffit de regarder ce qu’il s’est passé dans les autres pays… à savoir pas grand chose !

Vinci prendra sans doute une secousse sur les rumeurs de nationalisation des autoroutes… mais même cela nécessitera d’avoir une assemblée qui supportera un tel projet. Le double improbable en quelque sorte !

Hors ligne Hors ligne

 

#15 13/04/2022 14h49

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   152  

Je pense que les marchés baisseraient fortement en réaction à l’élection d’une euroseptique.

Par contre elle risque de se retrouver entraver par les contres pouvoirs, et du coup je pense que l’impact à long terme sera plus limité.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #16 13/04/2022 14h52

Membre (2011)
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   189  

La situation ne me semble pas comparable à celle de Trump qui ne faisait pas figure d’épouvantail économique avant son élection. Au contraire, il était pro business et les acteurs financiers étaient bien contents de le voir arriver au pouvoir.

Chez nous, je ne pense pas non plus que Mme Le Pen va révolutionner le modèle économique français comme l’aurait peut être plus surement fait Mr Mélenchon.
Je veux surtout parler d’une  réaction épidermique des marchés les jours suivant l’élection. On verra surement une tension sur les taux français, un spread grandissant avec les taux allemands ce qui conduira forcément à une baisse des marchés.
Elle ne sera d’ailleurs peut être que ponctuelle, nul ne peut le dire pour le moment.

JMeuret a écrit :

J’en pense c’est que si le résultat des élections a une influence sur votre portefeuille, le problème n’est pas le résultat, mais votre portefeuille qui manque clairement de diversification.

Je n’ai pas d’inquiétude pour mon portefeuille en particulier, bien diversifié au niveau sectoriel mais pas assez au niveau géographique j’en conviens. Il est assez résilient dans la tempête.

Je propose cette réflexion car nous allons vivre un moment particulier susceptible d’affecter plus ou moins longtemps et plus ou moins intensément nos portefeuilles.

Hors ligne Hors ligne

 

#17 13/04/2022 16h10

Membre (2018)
Réputation :   21  

Le Pen veut mettre fin aux programmes d’armement communs avec Berlin

Si ca peut apporter un peu d’eau au moulin.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 13/04/2022 16h22

Membre (2021)
Réputation :   7  

Il y a un énorme biais macroniste sur cette file, essayer de chercher les causes des fluctuations quotidiennes sur les marchés c’est comme regarder les nuages et y voir des objets ou des animaux.

Les analystes et "expert" prévoyaient une prise de conscience du "risque Le Pen" par le marché ce Lundi avec des fortes baisses des bancaires et des concessions…

Voyez par vous-mêmes : Société Générale : +7%
                                           BNP Paribas : +4%
                                       Crédit agricole : +2%
                                                     Vinci : +3%
                                                  Eiffage : +2%

Certains disaient que le marché aller baisser si Trump était élu, vous connaissez la suite…

Il ne faut pas confondre rêves et réalités car certains ici rêve de voir la bourse s’écrouler car le marché rationnel confirmerait que Macron est un bon président… vos convictions politiques vous pousse à faire une analyse baisée des conséquences économiques d’une victoire Le Pen et à souhaité une baisse des marchés… 

Prenez exemple sur notre hôte qui est actionnaire de Pfizer… une des règles de base de l’investissement en bourse de se détacher des ses sentiments.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 13/04/2022 18h15

Membre (2013)
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Réputation :   147  

Bonjour,

Les plus jeunes n’ont pas connu mais cette file me rappelle furieusement les conversations fin avril 1981.
On y parlait quand même arrivée des chars russes sur les Champs Élysées !

Bilan: beaucoup ont vendu dans la précipitation actions et immobilier craignant non seulement la chute des marchés mais la nationalisation (  comme si Mitterrand allait nationaliser t.on P3 à Montrouge !).

Un de mes oncles ( communiste ! C’est là le piquant de l’histoire) avait pu ainsi acquérir un bel appartement Avenue Foch pour environ 60% de son prix..qu’il a revendu au début des années 2000 à 3 fois son prix…

Et Marine me semble beaucoup moins dangereuse que François et ses amis communistes de l’époque ( finalement guère combatifs).

Mafo

Hors ligne Hors ligne

 

#20 13/04/2022 18h51

Membre (2020)
Top 20 Année 2022
Réputation :   99  

Ah ah, la plupart de celles et ceux qui votent pour la Le Pen, "Marine" comme ils disent, n’ont pas grand chose à faire de la bourse, incapables qu’ils sont de faire la différence entre une action et une obligation. Vivant dans la ruralité parmi les électeurs lepenistes, j’en parle en connaissance de cause ; ils ont peur de la délinquance, limitée pourtant aux disputes après-boire dans leur village, et des migrants qu’ils n’ont pour l’heure jamais vus "en vrai" !

Dans mon village, nous ne sommes que 4 à avoir voté pour Fabien Roussel !

Bon franchement je ne suis pas inquiet : la "marine" ne passera pas et, au cas où, j’ai placé les 2/3 de mon portefeuille hors zone euro et je commence à passer mes liquidités en CHF. On verra bien la suite….

PS : je ne sais pas encore si j’irai voter…..

Hors ligne Hors ligne

 

#21 13/04/2022 20h29

Membre (2021)
Réputation :   4  

Impossible de déterminer dans quel sens va s’orienter la bourse en fonction de la victoire de EM ou MLP. Il y a effectivement un historique sur le sujet, élection de F Mitterrand, Trump, Brexit, etc. Et parfois les premiers mouvements baissiers sont vite rattrapés par un puissant mouvement de hausse. Donc attendre, et peut être éventuellement un arbitrage léger s’il était déjà dans votre réflexion.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 13/04/2022 21h44

Membre (2021)
Réputation :   23  

emilienlar a écrit :

Bon franchement je ne suis pas inquiet : la "marine" ne passera pas …..

PS : je ne sais pas encore si j’irai voter…..

sans être polémique, j’ai souri. smile

Hors ligne Hors ligne

 

#23 14/04/2022 09h38

Membre (2012)
Réputation :   23  

Je vais être un peu cynique en apportant une approche pragmatique du genre ’dans une révolution, il y a ceux qui la font et ceux qui en profitent.. Napoléon’, quelles seraient les valeurs "Marine" ?
Je me demande s’il ne se produirait pas une chute du pétrole, Marine est comme tout le monde sait, une proche de Poutine, contrairement à E.Macron dont on se demande ce qu’il peut bien dire au téléphone 3 heures par jour depuis des semaines à Mr Poutine.
C’est en tout cas certain que la gestion de la guerre en Ukraine serait différente, comme la gestion du Covid aurait été différente.

Hors ligne Hors ligne

 

#24 14/04/2022 11h46

Membre (2019)
Réputation :   33  

Parmi toutes les conséquences, une qui est probable:
Le départ à l’étranger de personnes et capitaux. De personnes morales ou physiques avec leurs capitaux ? Les deux? Des départs importants ou pas ?
Un parti " populiste" serait probablement sans assemblée majoritaire et au sein même de la population, il devrait bénéficier de très peu de légitimité.  Cette situation rendrait certainement très compliquée une bonne gestion et une bonne entente interne…dans un monde déjà compliqué.
Ce départ de la France, serait aussi mon propre choix, obligé. J’ai de nombreux amis installés partiellement à l’étranger comme moi, qui n’auront aucun mal à laisser, un moment, la France expérimenter ce que certains rêvent être leur salut.
Vivre six mois dans cet autre pays de l’union Européenne, vous en fait un résident fiscal : impact sur l’investissement. Mais un investisseur averti a plus de chance de rester heureux!

Chacun sa vie, chacun ses choix, dans le respect des autres.

( nb : Comparer l’arrivée d’un "parti populiste" au pouvoir à celle de Mitterrand en 1981, est un grand raccourci du tour de France! La vague rose, le soutien populaire, l’assemblée élue, les valeurs, le monde comme  la France… étaient fort différents. "Le monde a changé" et internet s’est beaucoup développé… )

Bien à tous

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur