Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 20/05/2018 22h59 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   199 

Les bonus campés représentent 90% de mon portefeuille. Ils sont au cœur de ma stratégie d’investissement. Je ne vais pas refaire un descriptif de ce que sont ces produits dérivés. ArnvaldIngofson s’en est parfaitement chargé il y a déjà plusieurs mois.
Je vais surtout m’employer à évoquer différentes stratégies qui peuvent être adoptées avec ce type de produit défensif

Stratégie passive
La stratégie la plus simple avec les bonus cappés. Il faut se positionner sur un bon sous-jacent, avec une marge à la borne basse de 25% environ, une prime proche de zéro ou même négative… un bonus cappé avec des caractéristiques idéales en quelques sorte.
Ensuite, il faut attendre que le temps face effet et que la valeur du bonus cappé augmenté petit à petit. Rien de plus à faire, si ce n’est s’assurer de temps en temps que le sous-jacent ne se rapproche pas trop de sa borne basse.
Cette stratégie est idéale du moment que le marché ne baisse pas de plus d’une vingtaine de pourcents.

Stratégie de "suivi"
L’achat d’un bonus cappé se fait dans les même conditions de marge, de prime et de solidité du sous-jacent que précédemment.
Il s’agit cette fois d’essayer de suivre l’évolution du marché lorsque celui-ci est haussier. L’idée est de parvenir à avoir une performance un peu plus importante qu’avec la stratégie passive.
Ici, il s’agit de revendre sa position lorsque celle-ci permettra d’obtenir au moins la moitié du rendement maximum possible. Une fois la vente effectuée, il convient de se déplacer sur le même sous-jacent, mais avec un bonus cappé offrant un rendement plus important… tout en conservant des caractéristiques "idéales" de marge, prime et solidité du sous-jacent.

-C’est une stratégie qui m’a plutôt bien réussi l’année passée, puisqu’elle m’a permit de réaliser une performance supérieure au marché alors que celui-ci était clairement haussier.-

Stratégie active
L’achat des bonus cappés se fait toujours aux même conditions que dans les stratégies précédentes.
L’idée est de prendre ses gains rapidement, dès lors que le rendement atteint au moins 1,5 ou 2%. C’est une stratégie un suivi important des différentes positions, et qui entraîne un grand nombre de transactions (avec les frais de courtage qui vont avec). 
Néanmoins, elle permet de prendre ses gains rapidement pour ensuite se replacer dès lors que le marché baisse quelque peu.  Ce n’est pas du marketing timing, dans le sens où le niveau d’entrée importe peu, puisque le niveau de "sécurité" offert par le bonus cappé permet de faire face à une baisse sensible du sous-jacent.
C’est une stratégie qui, selon moi, trouve parfaitement sa place dans un marché quelque peu agité comme nous le connaissons par exemple depuis le début 2018. Cela permet de multiplier les petits gains plutôt que d’attendre plusieurs mois (stratégie passive) pour engranger 4/5/6/7 ou 8%.

-j’expérimente cette stratégie depuis le début 2018, et pour le moment le résultat est plutôt positif.-

Stratégie "rendement maximum"
Il s’agit là de chercher à obtenir un rendement maximum. Dans cette situation, l’achat du bonus cappé se fait avec des caractéristiques bien différentes.
L’idée est de se positionner sur un sous-jacent ayant fortement baissé ces derniers temps, avec un bonus cappé dont la marge à la borne basse est réduite. L’investisseur se positionne ainsi en supposant que la chute du sous-jacent est terminée (ou quasiment) et donc qu’il sera possible de rémunérer la prise de risque avec un fort rendement.
Cette stratégie est (à mon sens) la plus risquée (mais aussi la plus rémunératrice). En effet, l’atout principal des bonus cappés est d’offrir un rendement garanti tant que le sous-jacent n’a pas baissé en dessous d’un certain niveau.  En prenant position sur l’usage cappé proche de sa borne basse, le risque de perte est donc beaucoup plus important.

La stratégie idéale
Il n’y en a bien sûr pas. Ce serait bien trop simple sinon. L’idéale est celle qui convient à chacun. Il faut trouver le bon couple rendement / risque.
Personnellement j’opte pour une alternance "passive" / "suivi" / "active" selon l’orientation du marché et des sous-jacents eux-mêmes.

Mots-clés : bonus cappés, investissement, stratégies


http://petit-actionnaire.fr - portefeuille Dual Guidance // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#2 21/05/2018 12h15 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   309 

Oui, les bonus cappés permettent de nombreuses stratégies, en faisant varier le couple rendement / risque.

En pratique cependant, ces stratégies peuvent être limitées par l’offre des émetteurs.
D’une part il n’y a pas tant de sous-jacents disponibles.
D’autre part les bornes ne sont pas toujours adaptées, surtout si le sous-jacent a fortement varié à la hausse ou à la baisse.
On ne trouve donc pas toujours le bonus cappé adapté à la stratégie souhaitée.

Le paramètre déterminant est souvent l’âge du bonus cappé, entre sa date d’émission (de naissance) et sa date d’expiration (de mort programmée).

Le bonus cappé jeune (émis depuis peu) est souvent le plus intéressant, notamment pour la prime (cours vs cours sous-jacent).
Il faut regarder régulièrement les nouvelles émissions.
Ne pas hésiter à acheter des échéances lointaines, sachant qu’on ne gardera pas nécessairement jusqu’au bout.

Le bonus cappé d’âge mûr a en principe pris de la valeur temps (prime) sauf si le sous-jacent a nettement baissé. Il s’est rapproché du niveau bonus. Il est donc à la fois plus risqué et moins rentable qu’à l’émission.

Le bonus cappé vieux (proche de sa date d’échéance) est généralement proche du niveau bonus, sauf si le sous-jacent flirte avec la borne basse. Il est alors peu rentable.

Les émissions se faisant généralement sur une base trimestrielle, il est souvent intéressant de "rouler la position" (vendre un bonus d’âge mûr et acheter un jeune sur le même sous-jacent) après 3 ou 6 mois.
Les émetteurs calculent un rendement annualisé qui aide dans ce choix.


Dif tor heh smusma

Hors ligne

 

#3 21/05/2018 12h52 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   557 

Bonjour,

de mon point de vue, quelque soit la stratégie utilisée, ce qui m’interpelle un peu - voir même peut paraître "trompeur" (en le rendant idyllique sur l’échéance annuelle) pour un néophyte - c’est le calcul de la performance lors d’un achat / vente.

Par exemple, pour prendre une de vos dernières transactions,

Bonus cappé 831GC (LVMH) (-3)
.. achat effectué le 10 Mai 2018 à un PRU (courtage compris) de 282,27€, soit une conservation de seulement 6 jours
.. revente ce jour à 286,97€/u (courtage offert), soit un gain brut de 1,67% (1,38% net)
.. la performance annualisée nette est de 83,87%

Cet achat / vente vous a rapporté réellement 1,38% net.

Indiquer que la performance annualisée est alors de "presque 84%" pourrait laisser à penser que les bonus cappés sont capables d’offrir de tels rendements. Or, concrètement, ce n’est pas le cas, car les bornes (si j’ai bien compris, n’étant absolument pas spécialiste des bonus cappés) ne sont jamais fixées avec de tels écarts. 

Frédéric

Dernière modification par maxicool (21/05/2018 12h52)


Parrain : WeSave - Yomoni - LINXEA - Bourse Direct - BINCK - Fortuneo - Boursorama - MAIL BLOG

Hors ligne

 

#4 21/05/2018 13h11 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   176 

Bonjour,

C’est peut-être une question bête, mais en quoi l’achat d’un produit structuré dont le marché est tenu par des banques peut-il être économiquement intéressant ? En particulier, on ne peut pas shorter (= vendre à découvert) ces trucs, donc leur valeur de marché ne peut pas être arbitrée correctement.
N’est-il pas plus logique de synthétiser soi-même l’option voulue avec une combinaison de sous-jacent et d’options simples éventuellement ? Avec un peu de delta hedging c’est possible. Sur IB on peut passer des ordres conditionnels qui facilitent ça.

Après tout, je doute qu’en général l’écart aléatoire résiduel entre une stratégie de réplication basique et le cash flow exact de l’exotique vaille les frais implicites dans ce genre de produit. Ou alors je rate quelque chose ? Une question de levier possible ?

Merci

Dernière modification par crosby (21/05/2018 13h47)

Hors ligne

 

#5 21/05/2018 13h36 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Réputation :   30 

Il y a des bonus « flooré » également ; est-ce cela que vous entendiez par « shorter » ?

Hors ligne

 

#6 21/05/2018 13h39 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   199 

Bonjour Maxicool,

En effet, un bonus cappé ne permettra jamais de réaliser une performance réelle de 84% (pour reprendre votre exemple).

D’ailleurs dans mes suivis de portefeuille j’indique bien qu’il s’agit d’une "performance annualisée".
De plus je précise clairement mes gains réels (1,38% net, toujours dans votre exemple).

Le fait de rapporter cette performance réelle à sur une base annualisée est de pouvoir se rendre compte :

. De l’importance relative de la performance réalisée. 1,38% ça ne fait pas vraiment rêver… mais mine de rien en 6 jours ça fait quand même beaucoup

. Cela permet de comparer chaque position entre elle afin de se rendre compte de celles qui ont le mieux "fonctionner"

. C’est quelque chose de presque banalisé dans le système bancaire avec les "supers livrets à 3% pendant 3 mois.
Bah, moi avec les bonus cappés  c’est 15/16% pendant 34 jours smile

Après je comprends bien votre remarque Maxicool, et j’espère sincèrement ne jamais avoir pu laisser penser qu’il était possible de gagner 84% sur une position.

Bonjour Crosby,
Sur le papier il est certainement possible de jongler avec les options pour se créer soit même ses propres "bonus cappés".

Après, dans la pratique, les options nécessitent quand même un certain niveau de technicité, mais aussi un assise financière pour pouvoir prendre position. Les bonus cappés sont donc plus "accessibles" que les options.

Pour ce qui est du fait que les banques émettrices fassent leur pain dessus… nous sommes dans u. Monde capitaliste. Cela ne me choque donc pas. Du moment que moi aussi je fais mon pain (mes PV)… surtout avec un produit que je qualifierais de "clés en mains".

Dernière modification par Neo45 (21/05/2018 13h40)


http://petit-actionnaire.fr - portefeuille Dual Guidance // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#7 21/05/2018 13h53 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   231 

Bonjour !

@Maxicool, je vous rejoins tout à fait sur l’aspect trompeur de l’annualisation des rendements sur des périodes inférieures à un an. Et, plus c’est court, plus c’est trompeur.

Un exemple (théorique) : si j’avais acheté une action RALLYE aujourd’hui à l’ouverture à 13,19 €, pour la revendre vers midi à 13,43 €, cela aurait fait un rendement de 1,97 %. Si c’est la seule opération de la journée, cela aurait fait un rendement annualisé nettement supérieur à 120 000 %.


M07

Hors ligne

 

#8 21/05/2018 13h53 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   176 

Neo, dans les options il y a un aspect quand même très rassurant, c’est qu’on peut les vendre soi-même. Donc elles ne peuvent jamais être trop chères relativement à leur sous-jacent, à la vol, aux taux d’intérêt etc. Si c’est le cas je peux toujours alors en profiter et les vendre.

Ensuite, il y a une certain technicité, mais (1) c’est de la technique donc ça s’apprend et (2) Acheter un call et en vendre un autre striké plus haut, c’est quand même pas très compliqué et ça permet déjà d’exprimer des vues complexes sur l’évolution d’un sous-jacent, et tout ça en principe dans des vrais conditions de marché.

En fait je pense que ces produits sont un peu du marketing. Les banques créent un besoin en les offrant.

Hors ligne

 

#9 21/05/2018 14h02 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   199 

Crosby,.

Je suis d’accord avec vous, mais il me semble bien qu’avec les options, il faut être en mesure de pouvoir racheter sa position (acheter le nombre d’actions prédéfini lors de l’achat de l’option).
Ce qui nécessite donc une certaine assise financière que personnellement je n’ai pas.

De plus, oui, peut être que les banques créent un besoin. Mais du moment que je m’y retrouve financièrement (que je gagne de l’argent), ce n’est que positif (du moins de mon point de vue).

M07,

Comme répondu à Maxicool, le fait ramener la performance réalisée en performance annualisée est pour moi une facilité de comparaison de mes différentes positons.
C’est un calcul que je réalise pour moi-même et qui n’a absolument rien à voir avec les produits "bonus cappés".
Oui, à chaque vente j’annonce le gain annualisé, d’une façon qui pour moi ne portait en aucun cas à confusion.
De plus, cela me permet de calculer ma moyenne annualisée.

Si sur deux ans j’ai une moyenne annualisée de quasiment 18% net, avec une valeur de part qui est assez proche de ce niveau, c’est qu’au final cette "statistique" n’est pas si aberrante que cela.

Pour revenir sur votre exemple e ce matin avec RALLYE. Il est évident que si vous ne prenez qu’une seule PV réalisée en intraday et que vous l’annualisez, la valeur obtenue n’aura aucun sens.
Dans mon cas, lors du calcul de ma moyenne sur deux ans (et même sur celle de 2018), je m’appuis sur près de 100 positions (moyenne annualisée à deux ans) et plus de 60 positions (moyenne annualisée  2018). De plus, je précise que chacune de ces moyennes est calculée sur une base de conservation de 47 jours (moyenne à deux ans) et 34 jours (moyenne 2018).
De nouveau, je pense donc pouvoir avancer que ces données compilées  ont un minimum de sens et de valeur.

Édit : complément à ma réponse à M07

Dernière modification par Neo45 (21/05/2018 14h27)


http://petit-actionnaire.fr - portefeuille Dual Guidance // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#10 21/05/2018 14h18 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   176 

Neo,

En effet si vous vendez des options "naked" alors en effet il vous faut potentiellement pouvoir acheter tout le sous-jacent. Mais si vous vendez des options dans le cadre d’une stratégie où d’autres options vous fournissent une couverture alors ce n’est pas nécessairement le cas.

Par exemple, si vous vendez une option d’achat (call) sur Air France avec un prix d’exercice de 8 : si le cours passait à 18 demain alors vous devriez livrer toutes les actions sous-jacentes avec une perte de 12 par action en gros ! Clairement il vaut mieux avoir des réserves.
Mais si vous vendez ce call tout en en achetant un de même maturité avec un strike à 7.50 par exemple alors c’est différent puisque vous auriez forcément vos actions grâce à ce call si le cours allait à 20 dans mon exemple.

Hors ligne

 

#11 21/05/2018 14h31 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   557 

De plus, cela me permet de calculer ma moyenne annualisée.

Vous utilisez XLS Portfiloio pour gérer votre portefeuille et calculer le rendement annualisé ?


Parrain : WeSave - Yomoni - LINXEA - Bourse Direct - BINCK - Fortuneo - Boursorama - MAIL BLOG

Hors ligne

 

#12 21/05/2018 14h46 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   199 

Non, xlsPortfolio me sert à calculer ma valeur de part, qui était de 4,62 / 5,16% (selon que j’intègre ou non un remboursement de frais de courtage à venir) vendredi soir.

Ma moyenne annualisée est calculée par mes soins via le tableur que j’utilise pour suivre l’ensemble de mes positions actuelles et passées sur les bonus cappés.


http://petit-actionnaire.fr - portefeuille Dual Guidance // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#13 21/05/2018 16h06 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   90 

Merci pour ce récapitulatif des différentes possibilités d’investissements sur bonus, elles sont toutes là.
Je me retrouve dans la stratégie de Suivi puisque je cherche à conserver les bonus pour atteindre au moins la moitié de la performance possible pour ensuite, soit rouler, soit passer à autre chose, soit conserver si pas de meilleure opportunité.

Concernant la stratégie active, je ne suis pas encore convaincu de sa supériorité par rapport à la précédente. Elles me semblent faire jeu égal.

Concernant la stratégie du rendement maximum, je m’y suis essayé l’an dernier mais en ajoutant une protection sous la forme de l’achat d’un turbo put. L’expérience ne s’est pas révélée très concluante, c’était un jeu à somme nulle.
Acheter des bonus proches de leur échéance sans protection, cela relève plutôt du pari spéculatif.

Par contre, soulignons l’intérêt de se positionner sur des sous-jacents solides venant de subir une forte baisse sur un évènement ponctuel (ex cette année, Axa, Valeo, Sanofi, Carrefour sur un mauvais résultat ou un rachat peu apprécié) mais en se positionnant comme d’habitude sur un bonus à barrière bien éloignée et non pas proche. On peut ainsi profiter de la sécurité des belles valeurs qui ne subissent que rarement une double grosse peine et qui ont tendance à être résilientes en refaisant en quelques mois une partie du chemin à la hausse. Les bonus sont alors particulièrement sécurisés dans ces conditions particulières.

Arnvald a raison sur l’importance de l’âge du bonus : les plus jeunes donc les plus lointains en échéance seront à privilégier dans une stratégie passive ou de suivi, les plus vieux à échéance courte pour une stratégie plus spéculative.

A propos de la performance annualisée, je comprends que Neo l’indique dans son suivi puisqu’elle fait partie de sa stratégie cette année de revente rapide. On verra si la moyenne des rendements annualisés sera bonne à la fin de l’année.
Mais pour des néophytes, c’est effectivement bien de rappeler que le chiffre pris seul n’a aucun sens et pourrait induire en erreur sur les performances réelles des bonus qui sont avant tout des produits de bons pères de familles smile

Hors ligne

 

#14 30/05/2018 10h32 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   90 

J’ai essayé de répartir les différentes entreprises sur lesquelles il est proposé des bonus cappés, afin de mieux visualiser ce que devrait être mon univers d’investissement.
Le schéma ci-dessous répartit les entreprises en fonction de deux critères essentiels à l’achat d’un bonus : la qualité de l’entreprise ou du secteur dont elle fait partie et sa volatilité naturelle. Il y a bien sur une corrélation entre les deux mais j’ai tout de même pu faire une répartition de laquelle trois secteurs se dégagent :
- les entreprises formidables mais pour lesquelles il n’y a quasiment jamais d’opportunité d’investir sur des bonus car les rendements proposés sont très faibles pour une barrière basse raisonnablement éloignée d’au moins 20%
- les entreprises en bonne santé financière, évoluant dans un secteur en forme (en ce moment) et qui sont généralement notre univers d’investissement en bonus
- les entreprises dites spéculatives pour un investissement en bonus car particulièrement volatiles, quelle que soit leur qualité et qui obligent à aller chercher des barrières éloignées pour un risque raisonnable.
Je vais désormais tâcher de me cantonner à la partie bleue claire de cette répartition.
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_repart.gif

Hors ligne

 

#15 30/05/2018 20h57 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   75 

Bonjour Ostal,
Quel est votre indicateur pour définir la qualité d’une entreprise dans votre graph ?
La volatilité, vous la calculez sur période longue ou sur l’année glissante ?
Thks

Hors ligne

 

#16 31/05/2018 13h33 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   90 

Je n’ai rien calculé du tout, j’ai surtout essayé de placer les entreprises les unes par rapport aux autres de façon assez empirique. A force de regarder évoluer les cours années après années, on arrive à regrouper les entreprises en terme de volatilité. L’idéal serait de comparer pour chacune l’indicateur donnant la volatilité (le bêta je crois).

Concernant la qualité, c’est là aussi une vision assez personnelle liée tout de même à la solidité actuelle du secteur et la capacité de l’entreprise à rester en bonne santé sur le long terme. 

Cette répartition est valable aujourd’hui (à mes yeux), idéalement, il faudrait y revenir tous les 6 mois par exemple pour voir si une entreprise passe d’un groupe à l’autre.
Une fois cette répartition faite, je l’ai trouvée en assez bonne corrélation avec les caractéristiques de distance à barrière / rendement des bonus cappés liés à ces entreprises.
Elle me permet surtout de visualiser ce que doit être mon univers d’investissement et de dorénavant éviter le secteur orange.

Hors ligne

 

#17 31/05/2018 17h46 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Réputation :   46 

Intéressant ce graphique , m.rci Ostal.
A la lecture de votre suivi de portefeuille, ainsi que celui de Neo45 et Arnvaldingolfson , je comprends de mieux en mieux l’univers des bonus cappés.
En revanche, j’ai une question concernant les dividendes. Les sociétés distribuant des dividendes voient le cours de l’action baisser mécaniquement du même montant le jour de la distribution. Comment cela est-il pris en compte dans le cas des bonus ? La borne basse se rapproche forcément un peu le jour de la distribution du dividende, n’y-a-t-il pas un risque de se faire piéger ?

Hors ligne

 

#18 31/05/2018 18h20 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   199 

Bonsoir Yademo,

En effet, lors du versement d’un dividende le bonus cappé voit sa borne basse se rapprocher. Par contre il ne va pas perdre de valeur du fait du détachement du dividende.

Pour ce qui est de se faire piéger, cela peut arriver. Pas plus tard qu’il n’y a pas longtemps (avant-hier) Ostal s’est fait une petite "frayeur" sur un bonus cappé sur le sous-jacent BNP.
Il l’a acheté très proche de sa borne basse mais n’avait pas pris en compte le détachement de dividende du lendemain, qui était de nature à faire toucher la borne basse (ce qui s’est finalement bien produit).
Cela arrive donc même aux plus aguerris.

Après, il suffit d’être vigilant lors des achats et de s’assurer du montant du prochain dividende.
Vous le notez quelque part (ainsi que sa date de détachement) et cela vous permet d’établir le niveau à partir duquel il vous faut faire plus attention.

Par contre, si vous achetez un bonus cappé d’une société venant tout juste de verser son dividende (en une seule fois), alors vous êtes tranquille jusqu’à l’année suivante.
De même, si une société se décide à verser un dividende exceptionnel par exemple (non prévu donc par l’émetteur du bonus cappé), il me semble que c’est la parité bonus cappé / action qui sera modifiée afin une vous ne soyez pas lésé.
Si je ne m’abuse, c’est ainsi que cela s’est passé l’an dernier pour les porteurs de bonus cappés AIR LIQUIDE lors de l’attribution des actions gratuites.

Dernière modification par Neo45 (31/05/2018 18h35)


http://petit-actionnaire.fr - portefeuille Dual Guidance // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

#19 01/06/2018 04h20 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Réputation :   13 

Hello,

J’ai également commence à m’intéresser aux bonus cappés il y a 2/3 semaines (en lisant les pages de portefeuille d’Ostal, Neo et Arnvald, merci pour le partage d’ailleurs), ce nouveau topic tombe donc parfaitement.

Je me posais aussi quelques question au sujet des dividendes ; j’ai vu ce point discuté plusieurs fois sans réellement comprendre ce dont il ressortait, merci donc de l’avoir clarifié.

Par ailleurs je n’ai pas trouvé de site qui recenserait l’intégralité des bonus cappés avec leurs différentes caractéristiques. J’ai donc commencé à coder une macro excel pour rapatrier tous ces éléments dans ma feuille (en provenance des différents émetteurs: Kommerzbank, BNP et CITI), ainsi que le cours du sous-jacent (je me dis à l’instant qu’il serait intéressant d’importer la date de détachement de dividende et son montant).
C’est un exercice intéressant en soi mais j’aurais voulu être sûr que toutes ces informations n’existent pas déjà sur une même page web. Le confirmez-vous?

Hors ligne

 

#20 01/06/2018 06h26 → Bonus cappés : stratégie d'investissement utilisant des bonus cappés (bonus cappés, investissement, stratégies)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   199 

Bonjour Waffle,

Je n’ai pas connaissance de l’existence d’une telle "base de données". Personnellement lorsque je cherche des positions sur lesquelles le placer je fais le tour des trucs us principaux émetteurs que vous avez cité.
Votre macro pourrait bien vous faire gagner pas mal de temps dans vos futures recherches d’investissement smile


http://petit-actionnaire.fr - portefeuille Dual Guidance // http://ecotidien.eu - le blog des économies au quotidien

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech