Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 03/02/2014 21h33

Membre (2014)
Réputation :   202  

Bonsoir à tous,

Bien souvent, dans les AG des groupes cotés, il y a des résolutions qui consistent à élire des administrateurs au conseil de surveillance.
Par simple curiosité je me pose bon nombre de questions sur le statut d’administrateur.
Peut être que vous aurez des éléments de réponses ?
Peut être même qu’il y a des administrateurs actifs parmi les membres du forum !

La position d’administrateur, de part les fonctions qui y sont rattachées, semble une option intéressant pour un rentier en devenir: Il s’agit de gérer la stratégie de l’entreprise et d’utiliser ses connaissances en finance et du métier de l’entreprise pour faire son travail. La rétribution est assez intéressante. Mais:
- Que fait réellement un administrateur dans une boîte du CAC 40 par exemple ?
- Quelle formation est il préférable d’avoir suivi ?
- Quel parcours est le plus adapté avant de se présenter comme administrateur ?
- Quelles compétences pour ce titre ?
- Et enfin, comment "postuler" à l’emploi ?

Par avance, merci pour votre partage d’expérience.

Dernière modification par Dooffy (05/02/2014 22h49)

Mots-clés : administrateur, jeton, rentier


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#2 03/02/2014 23h06

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2604  

Je ne pense pas que si vous vous posez ce genre de question, vous soyez susceptible d’être un bon candidat pour ce genre de job…..

Le mieux est sans doute d’avoir eu un poste du genre PDG ou dirigeant d’une société similaire.


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 05/02/2014 09h32

Membre (2012)
Top 20 Expatriation
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   167  

…ou d’avoir une part significative de l’entreprise. Sur une microcap éventuellement ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #4 06/02/2014 17h27

Membre (2014)
Réputation :   202  

Messieurs,

La réponse du service actionnaires de Total:

Service actionnaire de TOTAL a écrit :

[…]Nous vous informons que la mission du Conseil d’administration consiste, en premier lieu, à déterminer les orientations de notre activité et à veiller à leur mise en œuvre. Le Conseil se saisit donc de toute question intéressant la bonne marche de la Société. Par ses délibérations, il règle les affaires qui la concernent (sous réserve des pouvoirs expressément attribués aux assemblées d’actionnaires et dans la limite de l’objet social).

Le Conseil d’administration se compose de quinze membres, dont douze indépendants, nommés par l’Assemblée générale des actionnaires, dont un administrateur représentant les salariés actionnaires du Groupe. Il est composé de quatre comités :

- Le Comité d’audit,
- Le Comité stratégique,
- Le Comité de nomination et de la gouvernance,
- Et le Comité des rémunérations.

La composition du Conseil d’administration reflète une diversité et une complémentarité d’expériences, de nationalités et de cultures, et permet de prendre en compte les intérêts de l’ensemble des actionnaires. Aucune formation, ou parcours spécifique, n’est requis pour devenir administrateur. Néanmoins, les membres sont choisis pour leurs compétences, leur intégrité et leur indépendance d’esprit. En effet, il est préférable de posséder une bonne expertise du champs d’action dans lequel le Comité agit, ainsi qu’une bonne connaissance des métiers du Groupe et de ses activités.

Les administrateurs de Total sont assujettis à un certain nombre d’obligations dans le cadre de leurs fonctions (obligations fixées dans le règlement intérieur du Conseil d’administration). Ils se doivent notamment de veiller à leur indépendance de jugement. Ils participent ainsi activement aux travaux du Conseil, grâce notamment aux informations qui leur sont transmises par la Société. Lorsqu’ils prennent part aux réunions et expriment leur vote, ils représentent l’ensemble des actionnaires de la Société et doivent agir dans l’intérêt social.

Par ailleurs, tout administrateur doit obligatoirement détenir au moins 1 000 actions au nominatif pendant toute la durée de ses fonctions (à l’exception de l’administrateur représentant les salariés actionnaires, qui bénéficie de dispositions statutaires plus souples). Les personnes susceptibles de devenir administrateurs sont recommandées au Conseil par le Comité de nomination et de la gouvernance. Les administrateurs sont ensuite nommés par l’Assemblée générale des actionnaires pour une durée de trois ans (art. 11 des statuts de la Société). Si vous êtes intéressé par la fonction d’administrateur, vous pouvez ainsi adresser un courrier de « candidature », directement au Comité dédié du Conseil d’administration.

Nous vous informons enfin que les informations relatives au Conseil d’administration (composition, travaux, règlement intérieur etc.) sont présentées dans un chapitre dédié de notre Document de référence. Pour de plus amples informations à ce sujet, nous vous invitons à le consulter en cliquant sur le lien suivant (Rapport du Président du Conseil d’administration, page 96) : Publications | total.com

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

Meilleures salutations,

Service des Relations avec les Actionnaires Individuels

Dernière modification par Dooffy (06/02/2014 17h28)


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#5 06/02/2014 18h13

Membre (2011)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Réputation :   175  

Il me semblerait totalement illusoire est je dois dire carrément naïf de considérer que le conseil d’administration d’une société de cette taille n’est pas constitué exclusivement par copinage et cooptation.

Pour une société plus petite, peut être dans le cadre où l’administrateur apporte un plus, un nom, ou une renommée. Sinon je ne vois vraiment pas quel serait l’intérêt pour la soc en question de distribuer ces avantages à un inconnu.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 06/02/2014 18h40

Banni
Réputation :   115  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Non copinage se dit alumni.
L’important n’est pas de faire X mais de figurer sur l’annuaire des anciens et de faire copain avec les 5 premiers. big_smile

Autre piste syndicaliste de ta boite ou faire parti de l’ADAM…

Hors ligne Hors ligne

 

#7 07/03/2014 19h47

Membre (2012)
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   146  

INTP

Dooffy a écrit :

- Que fait réellement un administrateur dans une boîte du CAC 40 par exemple ?
- Quelle formation est il préférable d’avoir suivi ?
- Quel parcours est le plus adapté avant de se présenter comme administrateur ?
- Quelles compétences pour ce titre ?
- Et enfin, comment "postuler" à l’emploi ?

Votre question a le mérite d’inciter à une certaine curiosité intellectuelle.

Sur Wikipedia vous trouverez facilement les pages de chacune des société du CAC :
CAC 40 ? Wikipédia

Les dirigeants sont mentionnés et eux-mêmes ont en général une page sur Wikipedia : vous pourrez donc consulter leurs profils et voir leurs parcours.

Le plus souvent c’est une grande école : X, ponts, ENA, HEC, école d’ingénieur et puis une très bonne carrière derrière.
Il y a aussi la voie de l’héritage : quand vous possédez 5 ou 10 milliards d’euros en actions de la boite en général vous êtes administrateur… Enfin si vous le souhaitez… smile

Notez que les deux voies ne sont pas incompatibles bien au contraire.

Eric

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #8 04/07/2018 15h42

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3377  

INTJ

Dans cette interview de Warren Buffett, on comprend qu’être au conseil d’administration d’une grande entreprise cotée, c’est plutôt cool…

Warren Buffett a écrit :

Yeah. I voted for plans over the years — I’ve on the board for 55 years. I voted for plans I didn’t like. I actually voted for acquisitions I didn’t like. I opposed a few too, but there’s only so many bullets you can use in the gun. If you start objecting to this and this and this, pretty soon people don’t pay any attention to you. You want to save your bullets for when they really count. And I have never seen a comp committee come into a boardroom, in all my time, and hundreds of times, I’ve never seen them come in with a recommendation and heard a no vote.

The board delegates to a committee. They say you go out and work on this. They may say to the Governor’s committee, you go out and work on getting directors, all kinds of things.

And once a board has delegated to a committee and they’ve spent hours working on something, and then they report it and there’s 20 other items on the agenda and the Chairman calls on the comp committee to give his report and gives it in about 30 seconds, it never gets voted against. And it would be regarded as sort of usurping the power of the committee to all of a sudden say I’ve got a better idea. I haven’t talked to the compensation consultants, I haven’t looked at the figures, but I still have a better idea. It doesn’t happen.

Warren Buffett avait déjà indiqué que les conseils d’administration étaient remplis de béni-oui-oui dont la rémunération pour être membre était suffisamment conséquente (jusqu’à $300 000 par an), pour qu’ils ne s’opposent jamais à rien dans l’espoir de favoriser leur reconduction.

En France, nous avons également le problème des membres croisés, où les uns siègent au conseil d’administration des autres et vice-versa.

Mais surtout, dans la phrase en gras, Warren Buffett met en exergue que les réunions de conseil d’administration sont surtout l’occasion de passer en revue à la va-vite les points du jour et qu’il n’y a en réalité aucun débat, hormis éventuellement dans les sous-comités : à partir de là, on se demande bien ce qui justifie les émoluments substantiels des membres du conseil d’administration.

De mon point de vue, pour une meilleure gouvernance, les membres du conseil d’administration devraient simplement être ceux qui détiennent le plus d’actions de ladite société et qui sont volontaires bénévoles pour être au CA. Hormis leur frais de déplacement, ils ne devraient toucher strictement aucune rémunération.

Récemment, nous avons vu trop d’OPA refusée par les conseils d’administration (comme celle de Simon Properties Group sur Macerich), pour des justifications douteuses. Mon hypothèse : les membres du CA détiennent peu d’actions de la société et sont satisfaits de leur rémunération [comme membre du CA] et veulent préserver leur position.

En ce sens, les actionnaires activistes jouent parfois un rôle salutaire en bousculant le cocotier…

Hors ligne Hors ligne

 

#9 04/07/2018 17h16

Banni
Réputation :   88  

D’accord pour de gros propriétaires.  Je n’aime pas quand j’ai plus d’actions qu’un administrateur de société cotée par exemple!

Aussi, les conseils de taille limitée sont généralement plus efficaces que les gros. 10 membres par exemple pour Constellation SW au Canada (un des meilleurs compounders du monde), mais 18 récemment à GE General Electric nominates three new directors to its smaller board

Berkshire Hathaway a eu longtemps un board très restreint et a du l’augmenter au vu des réglementations. Comme avait dit Charles Munger, on aimerait bien faire sans un board mais comme on doit faire avec autant avoir le meilleur possible!

Hors ligne Hors ligne

 

#10 05/07/2018 09h16

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Réputation :   483  

C’est une fonction qui a l’air sexy mais qui ne l’est pas forcément.

Voilà quelques points tirés de mon expérience:
- oui il y a "copinage" et c’est en general un moyen de placer qqn qui n’as pas de boulot ou bien de retourner une faveur accordée il y a qq années
- mais dans les grands groupes, la pression de la diversité est en train de dissoudre cet état d’esprit qq peu. Par ailleurs, le fait de divulguer la presence aux conseils a permis d’augmenter de manière significative l’implication des administrateurs au fil du temps.
- la plupart des administrateurs sont mauvais et sont des oui-oui qui ne veulent pas travailler les dossiers ni s’opposer au CEO
- cependant, quand on veut faire son job correctement, c’est très prenant en temps. En effet, il y a au max 8-10 réunions du conseil mais il y a un travail considérable de préparation en amont et d’execution en aval. En outre, en temps de crise / situation imprévue / fusac, l’administrateur est aussi sur le pont.

Au final, on est attiré sur le papier par les jetons de présence mais c’est en réalité un poste peu lucratif au vu du temps consacré.

Pour le devenir, il faut soit être un c-level exec et se voir offrir le poste soit monter les echelons progressivement: au conseil de votre association de belote, puis au conseil des parents d’élèves, puis a celui d’une asso plus orientée business, puis au conseil d’une petite entreprise, puis d’une plus grande (c’est là où on peut toucher ses premiers cachets)…
Puis on acquiert une réputation et un réseau et on pourra prétendre à de gros postes.
Donc il faut être dans votre association de belote vers 30 ans pour être chez Total vers 60 ans.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#11 05/07/2018 12h40

Membre (2015)
Réputation :   31  

Malheureusement être le responsable du club de belote ne vous aidera pas.

Pour avoir un peu étudié le sujet en France sur le CAC40: le plus simple pour devenir administrateur d’une boite du CAC40, c’est… d’etre administrateur d’une autre boite du CAC40.

La France n’est pas le seul pays touché (chercher "Interlocking corporate governance/directorship", la littérature est assez disponible).
Cela est visible à un tel point, qu’une fois mis en graphe, l’ensemble des entreprises sont reliées. Et si bien sur il n’y a pas d’administrateur commun entre 2 banques ou deux fabricants de voitures… les administrateurs de ces deux banques peuvent se croiser dans une troisième boite du cac40.
Donc les administrateurs indépendants le sont vis à vis de cette entreprise… mais pas des autres boites cotés.
Plus on s’éloigne des grosses capitalisations plus c’est varié bien entendu.

De manière plus terre à terre, HEC/X/MBA + qq années dans le conseil+ qq années dans l’entreprise sont sans doute le chemin le "plus" rapide.


Parrainage Boursorama, Mes placements, Bourse Direct & Binck sur demande [MP]

Hors ligne Hors ligne

 

#12 05/07/2018 13h22

Membre (2017)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 5 Portefeuille
Top 20 Dvpt perso.
Top 5 Actions/Bourse
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Crypto-actifs
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   2514  

Il y a une voie « de niche » pour devenir administrateur d’une entreprise du CAC 40 : beaucoup de boîtes aiment avoir dans leur Conseil d’Administration un économiste, qui est supposé apporter une compréhension de l’environnement économique forcément changeant, complexe et parsemé de risques, dans ce mouvement enthousiasmant qu’est la mondialisation. (En gros, il doit placer 2 mots sur la BCE, le risque Trump et le fait que la Chine, vraiment, c’est l’avenir.)

Une amie à moi, économiste dans le même secteur d’activité que moi (la politique monétaire), est ainsi devenue administratrice d’une des plus grosses boîtes du CAC 40 (je vais dire top 5 pour préserver la confidentialité, mais c’est encore mieux) ainsi que d’une autre boîte du SBF 120.

Les facteurs qui aident :
-    Ça fonctionne par cooptation. Donc être dans le petit cercle des banquiers centraux et/ou dans les organismes semi-publics qui conseillent les autorités sur les sujets économiques (CAE, CEPII etc.) aide beaucoup.
-    Ça ne se dit pas, mais je le dis : être une femme, ça aide beaucoup car la plupart des entreprises du CAC 40 veulent féminiser leurs Conseils d’Administration.
-    Ça ne se dit pas, mais ça se comprend : « bien présenter » aide beaucoup car un économiste est par essence ennuyeux donc s’il est en plus moche et pas éloquent, ce n’est pas possible.

Mon amie a récemment dû quitter ses fonctions d’administratrice pour une belle promotion en banque centrale.

PS : Moi aussi je suis banquier central mais free-lance donc disponible pour toute boîte du CAC 40 intéressée. Et en plus de pipoter avec autorité sur l’économie mondiale, je peux disserter sur les marchés. En revanche, je ne remplis pas toutes les conditions ci-dessus (je n’ai pas vraiment de réseau et j’ai la grâce d’un lourd paysan aveyronnais, malédiction des gènes). CV disponible sur demande (par MP). Merci 😉

Hors ligne Hors ligne

 

#13 06/07/2018 10h54

Membre (2017)
Réputation :   7  

J’ai un ami qui investi pour lui et sa famille. Il a amassé près de 5% d’une société du marché libre et s’est fait nommer administrateur (il a des compétences juridiques qui sont utiles). Donc il est bel et bien possible de devenir administrateur d’une société.
Bien que cela semble réservé aux petites entreprises, le cas est aussi possible avec les grosses mais là il vous faut plusieurs millions. Je connais encore quelqu’un qui est parvenu à se faire nommer au  CA en amassant un vingtaine de millions d’euros d’actions et en rendant de menus services de representations avant de se faire nommer officiellement au CA.
Par discretion je ne cite ni les noms ni les sociétés.

Il est aussi possible de se faire nommer censeur.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #14 19/12/2019 20h30

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3377  

INTJ

Je me suis souvent demandé comment se faisait-il que les conseils d’administration soient si nuls, notamment quand ils refusent des OPAs avantageuses pour les actionnaires qu’ils sont sensés représenter (cas de Macerich en 2015, K+S en 2015…).

Plusieurs explications envisagées, qui ne sont pas mutuellement exclusives :

1) les administrateurs sont des béni-oui-oui, qui préfèrent ne pas faire de vagues pour toucher leur émoluments ou avantages en nature le plus longtemps possible (leurs émoluments comme administrateur étant largement supérieur au nombre d’actions détenues dans la société)

2) le conseil d’administration n’a pas tant d’influence que cela, mais dans ce cas-là, on ne comprend pas bien comment les administrateurs peuvent justifier de leur émoluments

3) les administrateurs sont incompétents, soit qu’ils n’ont pas la compétence dans le secteur d’activité en question, soit qu’ils ne s’impliquent pas dans leur travail

Le cas récent de Jean-Paul Delevoye, bien qu’il ne s’agisse pas sociétés cotées, nous éclaire un peu sur la question.

En plus de son job à temps plein (du moins on espère), il cumulait donc 13 mandats d’administrateurs ou Président, rien de moins !

Un surhomme ? Pas nécessairement :

Le Parisien a écrit :

Pour se défendre Jean-Paul Delevoye affirme qu’il n’a qu’une fonction bénévole à l’Ifpass : "Je n’y vais quasiment jamais, car je n’ai pas le temps. Je ne connais rien dans le domaine de la formation des assureurs", assure-t-il au Parisien.

Surin avait également montré il y a quelques mois que les conseils de surveillance de SCPI contenaient de nombreux cumulards, avec un record à 34 mandats : Quels critères pour élire le conseil de surveillance d’une SCPI ?

Ces constatations ne règlent cependant pas le problème !

La gouvernance des sociétés a toutefois tendance à s’améliorer au fil du temps, d’autant qu’il s’agit maintenant d’un critère ESG.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 15/10/2020 12h16

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3377  

INTJ

InvestisseurHeureux, le 04/07/2018 a écrit :

Mais surtout, dans la phrase en gras, Warren Buffett met en exergue que les réunions de conseil d’administration sont surtout l’occasion de passer en revue à la va-vite les points du jour et qu’il n’y a en réalité aucun débat, hormis éventuellement dans les sous-comités : à partir de là, on se demande bien ce qui justifie les émoluments substantiels des membres du conseil d’administration.

De mon point de vue, pour une meilleure gouvernance, les membres du conseil d’administration devraient simplement être ceux qui détiennent le plus d’actions de ladite société et qui sont volontaires bénévoles pour être au CA. Hormis leur frais de déplacement, ils ne devraient toucher strictement aucune rémunération.



En ce sens, les actionnaires activistes jouent parfois un rôle salutaire en bousculant le cocotier…

On a le parfait exemple de mon message avec Unibail :



Tous ces gens sont grassement payés, et ne détiennent pas tant d’actions Unibail, spécialement rapporté à leur rémunération annuelle.

Mais ce n’est qu’un exemple parmi d’autres, qui sont très nombreux.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 15/11/2020 20h52

Membre (2016)
Réputation :   2  

Bonjour à tous,

Mon post n’est peut être pas placé au bon endroit sur le forum (?)

Je souhaiterai approfondir des connaissances et avoir des renseignements sur :
La gouvernance d’entreprise - Conseil d’administration - Droit de Vote en AG - Actionnaires

il y’a deux trucs que je ne comprend pas :

1/ Je croyais qu’au conseil d’administration d’une entreprise siégeait les actionnaires majoritaires.

J’ai découvert qu’il s’agissait d’administrateurs , parfois "administrateur dit indépendant"  qui pouvaient (?)  être choisit par les actionnaires (?).
Est ce bien cela ? Si oui, est ce que le nombre d’administrateur est proportionnel au poids des actionnaires ? 

2/ De plus, je croyais aussi que le plus gros actionnaire était celui qui avait le plus de poids lors de vote en AG.
Or, il semble que la part du capital social détenu par l’actionnaire n’est pas (a priori) proportionnel au droit de vote (?)

Du coup, je ne comprends plus…
Comment ça marche tout ça ?

question subsidiaire : quid de blackrock (ou autre fond) qui à des part dans des entreprises ?  ont t’ils tant de pouvoir que cela ? peuvent t’ils orienter tant que cela la stratégie d’une entreprise ?  dans quelle proportion ? Avez vous des exemples ?

Merci pour vos conseils

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #17 15/11/2020 21h08

Membre (2012)
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 10 Banque/Fiscalité
Réputation :   555  

Mani a écrit :

1/ Je croyais qu’au conseil d’administration d’une entreprise siégeait les actionnaires majoritaires.

Non, au conseil d’administration il y a des gens élus par les actionnaires.

En général, les statuts prévoient que les administrateurs doivent être actionnaires (parfois seulement avec 1 action), mais ça n’est en rien une obligation.

Si oui, est ce que le nombre d’administrateur est proportionnel au poids des actionnaires ?

Ca n’est pas une règle obligatoire. Un actionnaire, même avec un % élevé, peut ne pas demander de siège (= ne pas proposer d’administrateur au vote). En général, les principaux actionnaires sont représentés, mais à nouveau pas d’automaticité.

Un bon exemple récent est Unibail.
Niel & co détenaient environ 5% d’Unibail, ont proposé au vote 3 administrateurs et les 3 ont été élus (30% du conseil d’administration).

De plus, je croyais aussi que le plus gros actionnaire était celui qui avait le plus de poids lors de vote en AG.

En général c’est le cas.

Or, il semble que la part du capital social détenu par l’actionnaire n’est pas (a priori) proportionnel au droit de vote (?)

Il peut en effet y avoir :
- des actions de préférence, qui ont plus ou moins de droits de vote
- des règles de droit de vote double pour les actionnaires présent depuis un certain temps

Et du coup le % de droit de vote devient différent du % de capital.

question subsidiaire : quid de blackrock (ou autre fond) qui à des part dans des entreprises ?  ont t’ils tant de pouvoir que cela ? peuvent t’ils orienter tant que cela la stratégie d’une entreprise ?  dans quelle proportion ? Avez vous des exemples ?

Beaucoup moins que ce que voudraient le laisser croire certaines émissions de TV smile.
Par ailleurs ils sont souvent actionnaires de long terme, avec des positions autour de quelques %.

J’ai trouvé cette image pertinente pour le CAC40 (je n’ai pas vérifié tous les chiffres mais ça me semble correcte) :

Dernière modification par Geronimo (15/11/2020 21h14)


Team Pfizer 2+1.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 15/11/2020 21h25

Membre (2016)
Réputation :   2  

Merci infiniment pour ce retour enrichissant
Pourquoi selon vous Blackrock investit autant dans le CAC40 ? juste pour diversifier ?
Est-ce que les entreprises de votre visuel redistribuent tout les temps des dividendes ? (raison par laquelle blackrock est actionnaires des ces entreprises, plutôt que d’autre  ?)

Nouvelle Question si vous avez une opinion sur celle-ci :
"Quelles sont les limites pour une entreprise industrielle d’avoir une Corporate Governance dite en Share Holder, c’est à dire sous une domination exacerbée d’actionnaires très actifs à travers des fonds d’investissement privés de type Black-Rock, KKR, Fidelity Management, … Illustrez sur la base d’un cas de votre choix."

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #19 15/11/2020 21h48

Modérateur (2010)
Top 10 Année 2022
Top 10 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2604  

Peut-être (qu’ils sont autant investis dans ces actions du cac40) juste parce que Blackrock commercialise des ETF iShares (avec des encours énormes) sur le CAC40 et d’autres indices dont certains incluent ces actions du CAC40….


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

#20 17/11/2020 22h24

Membre (2016)
Réputation :   2  

merci d’avoir reposté ma question dans un topic existant et interressant

Savez-vous comment savoir quel(s) administrateur(s) représente(nt) tel ou tel actionnaire ?

Concrètement et pour prendre un exemple :

Blackrock détient 5 % d’air liquide.

Chez air liquide il y’a 12 administrateurs :

Conseil d?Administration | Air Liquide

Qui représente blackrock ?

J’aurais tendance à dire que c’est : Kim Ann Mink, puisqu’elle est americaine (?)

Le savez vous ?

Je suis allé voir plusieurs CA de plusieurs entreprises : Pourquoi cela ne semble jamais précisé ?

Hors ligne Hors ligne

 

#21 17/11/2020 22h36

Membre (2015)
Réputation :   195  

Parceque les administrateurs sont élus par l’ensemble des actionnaires, et doivent en principe tous les représenter. Il ne serait pas opportun de préciser qu’il n’en représente qu’une partie, quand bien même leur nomination aurait été proposé à la demande d’un actionnaire en particulier.

Si cela vous intéresse vraiment, vous pouvez faire des recherches sur chaque membres pour voir leur parcours, les autres mandats qu’ils pourraient avoir,…

Hors ligne Hors ligne

 

#22 18/11/2020 09h01

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1209  

Kim Ann Mink se présente comme une administratrice indépendante souhaitant représenter tous les actionnaires ("and represent all of you") dans cette vidéo disponible sur le site de AL :
Portrait de Kim Ann Mink | Air Liquide


Parrain BOURSORAMA LIKA0507 - TOTAL ENERGIES code 112210350 & BforBank YYXC

Hors ligne Hors ligne

 

#23 18/11/2020 09h36

Membre (2018)
Réputation :   11  

Merci Géronimo pour cette image pertinente des parts de blackRock dans le K des sociétés du CAC. Je remarque que toutes les entreprises sont aux alentours de 5%, sauf Unibail, au double. Est ce depuis le rachat de Westfield ou plus récemment parce que le cour est à la casse?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #24 18/11/2020 09h59

Membre (2016)
Réputation :   19  

Je découvre ce sujet que je connais un peu puisqu’ayant été administrateur de société pendant 8 ans.

Pour ceux qui veulent plus d’informations je vous invite à aller sur le site de l’IFA Accueil - Institut Français des Administrateurs

Pour les sociétés cotés, je vous renvoi au code AFEP MEDEF.

Enfin les discussions en CA, sont sérieuse et parfois dynamique, cela dépend des administrateurs mais chacun doit représenter l’intérêt général de la société avec sa sensibilité et son analyse.

Sur mon vécu personnel, et pour connaitre d’autres administrateurs, le CA n’est pas là pour rentrer dans les détails, il est là pour donner la ligne et contrôler qu’elle est suivi. C’est un monde avec des codes (le tutoiement est de rigueur) ou le carnet d’adresse est le plus important.
La doctrine pour un administrateur doit être "l’impertinence courtoise".
J’invite à ce titre les petits porteurs à ce réunir dans les associations et à voter pour des administrateurs qui n’ont pas de lien avec les autres administrateurs (pas dans les même conseil, pas les même écoles, pas le même milieu d’affaire) et voter contre les administrateurs proposés par le management (je vous parraine vous me serez loyal). La séparation des pouvoirs entre président et directeur général permet aussi un meilleur fonctionnement.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 18/11/2020 16h15

Membre (2017)
Top 20 SCPI/OPCI
Réputation :   139  

Mani, le 17/11/2020 a écrit :

Savez-vous comment savoir quel(s) administrateur(s) représente(nt) tel ou tel actionnaire ?

Le cas où cela est indiqué, c’est quand l’administrateur est une personne morale et comme elle ne peut siègée physiquement, elle est représentée par une personne physique.

exemple typique : CA RALLYE

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur