Informations À propos…   Chercher Cherchez sur le site, les forums et nos screeners :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 25/06/2018 17h05

Membre (2017)
Réputation :   32  

Bonjour,
Je souhaiterais avoir votre avis sur un arbitrage que je viens d’effectuer sur mon portefeuille des Aristocrates Du Dividende.
Ma stratégie est expliquée sur le site et sur le blog (http://www.aristocrates-du-dividende.fr) et je vous invite à y faire un tour histoire de comprendre mon objectif.

Dans le cadre de cette stratégie, je vais donc conserver mes lignes et augmenter certaines lignes en privilégiant l’abaissement du PRU.
J’ai récemment renforcé ma ligne Sanofi en me disant que je venais de faire un placement avec un rendement immédiat de 16,42 %
Voici mon raisonnement :
Je possède 17 actions SANOFI à 83,59 euros soit 1421,23 euros
Le cours actuel est de 68,08 Euros
J’estime aujourd’hui que je peux renforcer cette ligne et je décide de placer 1000 euros soit 15 actions (1000/68.08 → 14,68 => 15)
Si j’achète pour cette somme, mon PRU baisse à 76,60 ((17*83,59)+(15*68,08)) / 32
J’ai donc gagné immédiatement 6,99 euros sur 17 mes actions précédentes soit 118,81
Sanofi délivrant 4,41 % de dividende actuellement, mes 15 nouvelles actions me procure 45,43 euros de dividende.
Si je totalise les gains apportés par ce renfort, mon placement de 1000 euros me procure donc immédiatement 118,81+45,43 soit 164,24 euros de gain.
C’est donc comme si je faisais un placement à 16,42 %
Est-ce que mon raisonnement est bon ou est-ce simplement une “vue de l’esprit” ?

Remarque : Je pars du principe que je ne vends pas mes lignes donc peu importe si elles gagnent ou si elles perdent de l’argent par rapport à mon prix de revient.

Merci pour vos commentaires.
Cordialement

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Mots-clés : aristocrates, pru, sanofi

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #2 25/06/2018 17h12

Membre (2017)
Réputation :   26  

Si vous ne vendez rien, vous ne gagnez rien (ou ne perdez rien). Point final. Tout le reste n’est que virtuel et vue de l’esprit.

L’argent réel c’est celui qui n’est pas placé. C’est dire en attente sur un compte. Ou dans la poche.

Si vous devez acheter une TV à 4000 euros, vous n’irez pas dire au vendeur  :" Attendez là j’ai 2000 euros, mais dans 15 jours , je vais faire un coup monstrueux et j’aurais le double."

Bon nombre de personnes ont été riches, avec des rendements fabuleux, jusqu’au lendemain, où ça a fait "krach"…. et c’est là où on comprend qu’un pourcentage ne veut rien dire du tout. C’est d’ailleurs mathématique, et dans la définition. Un pourcentage c’est relatif (à) !

Hors ligne Hors ligne

 

#3 25/06/2018 17h13

Membre (2010)
Top 20 Portefeuille
Réputation :   299  

Si j’achète pour cette somme, mon PRU baisse à 76,60 ((17*83,59)+(15*68,08)) / 32
OUI

J’ai donc gagné immédiatement 6,99 euros sur 17 mes actions précédentes soit 118,81

AH BON ? Si vous comptez comme cela (ce qui me semble bizarre) vous avez aussi perdu tout aussi immédiatement 15 *(76.6-68.8) sur vos nouvelles actions. Qui à mon avis absorbe exactement ce que vous pensez être des gains smile

Dernière modification par bajb (25/06/2018 17h13)


"Il ne faut pas voir les héros de la coulisse. Quand ils coïncident un moment avec leur légende c'est déjà beaucoup."

Hors ligne Hors ligne

 

#4 25/06/2018 17h16

Membre (2015)
Réputation :   10  

Pour moi non car vos 15 actions passent de 68.08 à 76.60 donc perte de 8.52 euros par action donc :
perte de 127.8.
Ce qui fait :
118.81-127.80+45.43 = 36.43 = 3.643 % ;-)
Par contre, effectivement, c’est ma vue d’esprit à moi !

Mince Moins rapide

Dernière modification par skarnik (25/06/2018 17h17)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 25/06/2018 17h53

Membre (2015)
Réputation :   122  

On a beau le répéter, on va le faire encore une fois  smile

Le PRU antérieur n’a aucune incidence le rendement futur à partir du prix courant. Investir sur la base de son PRU (en particulier pour le baisser) n’a aucun sens (sauf frottements fiscaux). Le PRU est personnel, votre PRU n’influe pas le rendement futur d’une action.

Dernière modification par Evariste (25/06/2018 17h54)

Hors ligne Hors ligne

 

#6 25/06/2018 17h53

Membre (2017)
Réputation :   32  

Merci pour vos réponses.
Je n’avais pas vu le calcul sous cet angle …
En effet, je suis parti du principe qu’un nouvel achat impactait le prix des achats précédents mais pas lui même. C’est probablement une erreur de ma part.
Pourtant, je lis un peu partout sur le forum que les membres effectuent des achats pour réduire leur PRU.
Quel est l’intérêt de "moyenner à la baisse" pour obtenir un PRU plus faible dans le cadre d’une stratégie de portefeuille ?
Est-ce uniquement si un jour on souhaite revendre la ligne afin de pouvoir s’en débarrasser plus vite (car elle repassera plus rapidement en territoire positif) ?

Avez vous une stratégie particulière concernant votre PRU et plus généralement comment faites vous  pour arbitrer vos lignes sur un portefeuille de rendement ?

Merci pour vos retours.
Cordialement

Hors ligne Hors ligne

 

#7 25/06/2018 17h55

Membre (2015)
Réputation :   122  

Navy a écrit :

Quel est l’intérêt de "moyenner à la baisse" pour obtenir un PRU plus faible dans le cadre d’une stratégie de portefeuille ?

Aucun, c’est juste un biais de l’esprit, voir ma réponse précédente.

En revanche, beaucoup de membres renforcent quand le prix baisse. Mais pas pour abaisser le PRU, simplement parce que certains considèrent par exemple que Sanofi à 60€ c’est pas cher, indépendamment du PRU qu’ils ont sur Sanofi. Ce n’est pas le fait que leur PRU soit de 80€ qui fait que Sanofi à 60€ est pas cher.

Mais si déjà à 80€ ils estimaient que c’était pas cher, alors il y a des chances qu’à 60 ce soit encore une meilleure affaire. Cependant le raisonnement sous-jacent n’a rien à voir. Ils achètent parce c’est sous-évalué, pas pour baisser un éventuel PRU.

L’intérêt d’un investissement futur ne dépend pas de son PRU actuel, c’est mathématique (à nouveau hors frottements fiscaux).

Dernière modification par Evariste (25/06/2018 17h59)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 25/06/2018 18h12

Membre (2017)
Réputation :   32  

Evariste,
nous sommes bien d’accord toutefois que si mon PRU passe de 83,69 à 76,6 comme dans mon exemple, potentiellement j’ai une plus forte probabilité de faire un gain sur ma ligne que si je conserve uniquement mes 17 actions.
Dans le premier cas, il faudrait une hausse de plus de 21,8 % pour revenir à mon point mort alors qu’en ayant fait une moyenne à la baisse, seulement 11,5 % suffisent.
Il y a donc bien un intérêt de faire une moyenne à la baisse non ?

Hors ligne Hors ligne

 

#9 25/06/2018 18h30

Membre (2014)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   626  

Navy a écrit :

Dans le premier cas, il faudrait une hausse de plus de 21,8 % pour revenir à mon point mort alors qu’en ayant fait une moyenne à la baisse, seulement 11,5 % suffisent.

Il n’y a pas de point mort. C’est une notion qui n’a pas de sens en dehors de la fiscalité.

Aujourd’hui, vous avez 17 actions à 68.08 + 1000€ de liquidité, et si vous en achetez 15 de plus, vous en aurez 32 et 0 de liquidité.
Vous passez d’une enveloppe avec 58% d’exposition au risque à une enveloppe avec 100% d’exposition au risque.
Vous gagnerez ou perdrez plus qu’avant.

Comme un joueur au casino qui double la mise à chaque perte, vous cherchez une chance de "rattraper vos pertes" en augmentant vos risques. C’est une gestion malsaine de l’investissement.

Dernière modification par Faith (25/06/2018 18h31)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#10 25/06/2018 18h52

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   526  

- Votre portefeuille Aristocrate des dividendes contient des tas de titres qui n’en sont pas (de mémoire seul Sanofi en est un).
- Il contient des actions que l’on peut considérer comme risquées à cause de leur endettement (Casino).
- Même un aristocrate des dividendes peut voir ses résultats et son cours chuter inexorablement pendant des années et des années et s’épuiser à verser un dividende avec une augmentation symbolique qui ne compensera pas la chute du cours. Renforcer systématiquement un tel titre parce qu’il baisse est une très mauvaise méthode.
- Triturer les chiffres dans tous les sens n’augmente pas le rendement réel.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

#11 25/06/2018 19h04

Membre (2017)
Réputation :   32  

Bonjour Faith,
Je ne voyais pas ma démarche comme un joueur de casino cherchant à "rattraper mes pertes", mais plutôt comme un investisseur progressif qui souhaite lisser son prix de revient dans le temps.

De plus, les 1000 euros ne représentent pas 100 % de ma trésorerie mais seulement une fraction de ma trésorerie disponible.

J’essaye d’adopter le principe de répartition de mon capital et je dirais que les 1000 euros correspondent davantage au montant que je me peux me permettre d’ajouter pour revenir à ma "répartition idéale" (En pourcentage du portefeuille).

Contrairement à la roulette et au principe de la martingale qui a une espérance négative, j’aime plutôt  l’idée que l’on peut se tromper dans le timing à l’achat d’une action et que l’on peut "lisser" son prix de revient en reprenant une quantité d’actions à moins cher.

Etant donné la cible des entreprises que je vise (des aristocrates du dividendes), j’aurais plutôt tendance à penser que ce "jeu" est à espérance positive (sauf grosse surprise avec coupure des dividendes etc …)

J’ai réalisé ce type d’opération sur TOTAL au moment ou ce dernier atteignait les plus bas et cela a plutôt bien fonctionné.
TOTAL à continué d’augmenter ses dividendes, et les cours sont remontés lorsque l’entreprise à annoncé "tenir le cap" malgré les cours du pétrole au plus bas.

Vous me direz que c’est peut-être un coup de chance mais au pire, si l’action avait encore chuté, J’aurais peut-être renforcé une nouvelle fois.
Au final, une ligne ne représente que 5 % de mon capital.
Elle ne mets pas en péril mon portefeuille et je compte garder mes titres jusqu’à ma retraite donc je ne suis pas trop pressé pour lisser mon prix.

Qu’en pensez vous ?

Bonjour Bifidus,

bifidus a écrit :

- Votre portefeuille Aristocrate des dividendes contient des tas de titres qui n’en sont pas (de mémoire seul Sanofi en est un).
- Il contient des actions que l’on peut considérer comme risquées à cause de leur endettement (Casino).
- Même un aristocrate des dividendes peut voir ses résultats et son cours chuter inexorablement pendant des années et des années et s’épuiser à verser un dividende avec une augmentation symbolique qui ne compensera pas la chute du cours. Renforcer systématiquement un tel titre parce qu’il baisse est une très mauvaise méthode.
- Triturer les chiffres dans tous les sens n’augmente pas le rendement réel.

C’est exact, toutes les actions ne sont pas des aristocrates car il n’y en pas pas suffisamment pour
constituer un portefeuille diversifié.
Je le précise d’ailleurs sur le site (Règle N°1)

Note :
Dans notre approche, il nous arrivera de prendre position sur des actions qui ne correspondent pas forcément à 100 % aux critères d’un aristocrate du dividende.
Par exemple, nous pouvons prendre position sur des actions comme Altarea qui n’ont pas augmenté chaque année leur dividende mais qui ne les ont pas baissé depuis plus de 15 ans.
Ces titres sont très bien diversifiés et sont souvent fortement conseillés à l’achat dans des magazines spécialisés.

Concernant vos remarques sur la pérennité d’un aristocrates, je suis d’accord avec vous, mais disons que les chiffres semblent confirmer que placer son portefeuille sur des titres d’aristocrates du dividende ou assimilé est assez sécurisant (cf chiffres de l’étude, toujours dans Règle N° 1 ).

Ceci étant, je n’ai aucune certitude, je cherche juste à améliorer ma technique de placement.
Si abaisser son PRU est une mauvaise idée, je réfléchirais à une autre approche…

Dernière modification par Navy (25/06/2018 19h24)

Hors ligne Hors ligne

 

#12 25/06/2018 20h09

Membre (2014)
Top 20 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 10 Crypto-actifs
Top 10 Finance/Économie
Réputation :   626  

Navy a écrit :

Je ne voyais pas ma démarche comme un joueur de casino cherchant à "rattraper mes pertes", mais plutôt comme un investisseur progressif qui souhaite lisser son prix de revient dans le temps.

Tel que vous l’avez présenté, vous êtes bien un joueur de roulette.
Lisser ses investissements est une stratégie que l’on choisit a priori, pas a posteriori. Si vous n’aviez pas prévu de renforcer la ligne, et que vous le faites "pour baisser votre PRU et pouvoir vous refaire", ce n’est pas du progressif.

Elle ne mets pas en péril mon portefeuille et je compte garder mes titres jusqu’à ma retraite donc je ne suis pas trop pressé pour lisser mon prix.

Qu’en pensez vous ?

Je pense que vous devriez vous poser quelques temps et bien réfléchir au mode d’investissement que vous souhaitez appliquer.

Ceci étant, je n’ai aucune certitude, je cherche juste à améliorer ma technique de placement.
Si abaisser son PRU est une mauvaise idée, je réfléchirais à une autre approche…

En habitué des forums, je dirais qu’au contraire vous êtes plein de certitudes.
Tous les intervenants de cette file vous ont déjà expliqué que "baisser son PRU" n’était pas un but en soi. Et pourtant vous continuez à demander "si" c’est une technique à suivre.

Je vais pour ma part répéter une nouvelle fois cette règle, puis me retirerai de cette conversation:
Achetez des actions parce que vous avez réfléchi à leur potentiel.
Le prix auquel vous avez un jour acheté des actions équivalentes n’a absolument aucun intérêt en dehors de: estimer votre performance passée et calculer les impôts que vous paierez.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#13 25/06/2018 20h14

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   526  

Si il n’y a pas assez d’Aristocrates dividendes pourquoi retenir ce critère ?
Quand on veut appliquer une stratégie de renforcement à la baisse il faut :
- Diversifier  car on est jamais à l’abri d’un accident.
- Choisir des entreprises qui ont une belle visibilité et qui ne sont pas dans un secteur victime d’une potentielle rupture (Exit Casino, Neopost, Eutelsat etc…)
- Choisir des sociétés très saines financièrement et non cycliques.
Et une fois tout ca dit il faut se demander à chaque renforcement si il n’y a pas une bonne raison à la baisse (tout le monde rève de se renforcer sur l’écume de la volatilité, mais si pour 4 renforcements réussis à -10% on a une value trap on est négatif).
Effectivement Altarea ou Bouygues m’ont l’air d’être de bons candidats.

Finalement le plus simple tant que les taux sont bas est sans doute d’acheter des CEFL, DVYL, SDYL, SMHD ou LRET avec levier mais très diversifiés que l’on peut renforcer à la baisse en toute tranquillité (malheureusement pour des histoires de protection de l’actionnaire ces produits ne doivent plus être disponible et ils n’ont pas d’équivalent sur le marché européen).


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

#14 25/06/2018 21h28

Membre (2017)
Réputation :   32  

Faith, Bifidus,
Merci pour vos commentaires qui ont le mérite d’être clairs et directs.

Faith, je vous assure que je n’ai aucune certitude, juste besoin de comprendre et d’améliorer la gestion de mon portefeuille.

Dans un de mes articles du blog, je précise que j’ai alloué 6000 euros à mon portefeuille que je reparti volontairement sur 10 mois afin d’investir lentement sur mes différentes lignes.
J’ai donc l’impession (mais je me trompe peut-être ou je m’exprime mal) que je suis dans de l’investissement progressif.

Je privilégie en effet les lignes les plus faibles (donc celles qui ont baissé le plus) pour renforcer.
En revanche, et je suis d’accord avec vous, les renforts que j’effectue sont probablement trop mécaniques : ça baisse donc je rachète, sans trop savoir si l’action a un potentiel de hausse (ou plutôt, je me contente de l’argument aristocrate donc sur de remonter un jour).

Ce n’est peut-être pas une bonne approche.
Je prends notes de vos remarques à vous tous et vous remercie d’avoir pris du temps pour échanger sur ce sujet.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 26/06/2018 07h19

Membre (2014)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   529  

INTJ

Navy

Lisez donc le portefeuille d’un membre dont le pseudo est prune. Ainsi que celui d’IH, Le portefeuille passif de Shagrath ou celui d’IH. Ils ne sont pas totalement passifs mais réinvestissent régulièrement. Ils ne se limitent pas aux aristocrates mais plutôt à la pernnite du dividende et aux critères de prix/ value.
Ce devrait être inspirant pour vous


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#16 26/06/2018 08h02

Membre (2017)
Réputation :   32  

Bonjour MisterVix,
Vous avez tout a fait raison.
Je suis déjà abonné au portefeuille de prune car il correspond tout à fait à ma philosophie d’investissement.
Je crois que la différence avec lui est qu’il peut solder une ligne à partir du moment ou les plus values générées représentent plusieurs années de dividende alors que dans ma stratégie je ne vends jamais une ligne sauf exception.
C’est d’ailleurs un peu mon dilemne.
En ne vendant pas mes lignes, j’ai du mal à trouver un système d’optimisation me permettant de faire un peu mieux que du portefeuille passif générant uniquement du dividende.
Je recherche donc des idées telles que celles que Prune a mis en place et je me posait la question du PRU car elle me paraissait intéressante à étudier.
Si l’on renforce sur des plus bas et si l’ on allège sur des plus haut pour atteindre à chaque fois le pourcentage de la ligne souhaitée, le delta entre les deux devait me laisser une plus value sans lacher totalement ma ligne.

Je ne connais pas le portefeuille de shagrath et je vais y jeter un oeil.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #17 26/06/2018 08h20

Membre (2015)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2842  

Une petite analogie :
j’ai acheté un premier appartement à 80000 € qui me rapporte 4000 €/an de revenu locatif soit 5 %.
Les prix baissant, j’achète un second appartement à 60000 € qui me rapporte 4000 €/ de revenu locatif soit 6,67 %.
Ce second achat me rapporte 10000 € puisque j’abaisse le PRU de mes immeubles à 70000 €.

Evidemment, non :
- vous n’avez certainement pas gagné 10000 €, aucun n’argent supplémentaire n’est rentré dans votre poche.
- au contraire, vous constatez a posteriori que vous avez acheté votre premier immeuble 20000 € trop cher.
- votre second investissement n’est pertinent que si le revenu locatif est pérenne dans le temps ET que la valeur de l’immobilier est susceptible de remonter.

Si ces immeubles sont situés à Trifouillis les Mines, frappé d’un arrêté de péril pour présence de métaux lourds dans le sol, et dont les habitants sont constitués des anciens mineurs qui meurent ou déménagent un par un, la population baissant donc inexorablement, vos deux achats sont un mauvais investissement, et 60000 € est encore trop cher payé. Si au contraire ils sont situés en banlieue d’une grande ville, banlieue un peu moche actuellement mais dont les politiques publiques vous permettent d’imaginer une hausse de valeur d’ici 10 ans par un retour en grâce, alors vous avez eu raison.

On doit donc choisir ses actions en fonction de leur potentiel réel à l’instant T. Les histoires de PRU moyennés à la baisse ne sont qu’un moyen totalement erroné de se consoler d’avoir acheté trop cher la première fois. Si j’étais méchant, je dirais que beaucoup d’acheteurs de Sears, qui ont renforcé, ont dû utiliser l’argument du PRU moyenné à la baisse ! Aujourd’hui, ils doivent être vraiment contents de s’être illusionnés eux-mêmes avec leurs histoires de PRU ! big_smile

Et enfin : oui, vous avez du mal à admettre vos erreurs et à intégrer ce qu’on vous explique, c’est flagrant dans ce fil. Franchement, l’erreur de raisonnement présentée dans le premier message fait peur à voir, car il s’agit d’un manque de logique assez élémentaire. Ma petite analyse à ce sujet est que votre situation d’auteur de blog vous empêche d’être dans une situation d’apprenant. Vous avez un certain statut, une certaine posture à maintenir, et reconnaître que vous avez besoin d’apprendre et de vous corriger heurte votre image de vous-même en tant que blogueur, et cela constitue une entrave à cet apprentissage nécessaire. C’est difficile d’être prof et de rester élève en même temps.

Dernière modification par Bernard2K (26/06/2018 08h27)


Une autre voix ? Une autre voie ?

Hors ligne Hors ligne

 

#18 26/06/2018 08h47

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   526  

Avec mes maîtres, j’ai appris beaucoup ; avec mes collègues davantage ; avec mes disciples plus encore.
Talmud de Babylone


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

#19 26/06/2018 08h52

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1216  

Ca fait d’autant plus peur que la rentabilité  2 chiffres sortie du chapeau dans le titre de cette discussion n’a aucune base concrète. C’est bien une vue de l’esprit.

A ce compte là on peut préconiser d’acheter les actions qui montent car il y a de fortes chances qu’elle continuent de monter, tout comme d’ailleurs celles qui baissent n’ont pas de raison de s’arrêter, comment être sûr que l’on touche le point bas ? Sanofi en est le bon exemple. Regardez EDF avant, combien on réinvesti à 20 puis 18 puis 15 puis ça s’arrête où ?

Vous me direz qu’en achetant des actions qui montent, en plus de remonter le PRU, vous auriez mieux fait de les acheter avant qu’elles ne montent car cela aurait permis de prendre la plus-value.
Eh bien le raisonnement est le même pour les actions qui baissent, en renforçant pour abaisser le PRU, vous avez en réalité perdu de l’argent sur ce que vous avez investi avant que cela ne baisse.
Vous remettez au pot par déni.

Quoiqu’il en soit procéder avec ces méthodes c’est faire abstraction de la moindre analyse de l’entreprise et du marché qui la compose, c’est de l’achat sur critère purement technique.
Quant à votre blog désolé mais de savoir que son auteur se pose ce genre de question - quelque soit le fait que ses performances passées aient marché ou non en suivant cette "méthode"- c’est finalement le plus hallucinant. On dirait un gourou qui vient de (re)découvrir l’eau chaude.
C’est le mot qui me vient à l’esprit en lisant ces échanges et le dernier message de Bifidus en atteste. On a le discours du bonimenteur qui explique qu’investir de la trésorerie en actions n’est finalement pas risqué tout en tentant de l’expliquer pour rassurer le lecteur et en faisant allusion au "bon père de famille".
Non, acheter du Sanofi parce qu’il se prend un gadin n’est pas un investissement en bon père de famille, c’est un pari spéculatif s’il n’est pas basé sur une fine analyse et des connaissances meilleures que le marché de l’économie de l’entreprise.


Parrain BOURSORAMA LIKA0507 - TOTAL ENERGIES code 112210350 & BforBank YYXC

Hors ligne Hors ligne

 

#20 26/06/2018 09h22

Membre (2014)
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Monétaire
Top 20 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   529  

INTJ

je ne vends jamais une ligne sauf exception.

J’adore cette phrase! Elle relève tout le flou de votre process qui mérite une bonne remise à plat.

Ce n’est pas parceque le B&H sur Coca cola, Air liquide et Sanofi a été extraordinairement juteux depuis 30 ans que c’est vrai pour les 30 prochaines. Regardez General Electric, fondée par T Edison himself, dans le DJ depuis la creation de l’indice (avec une courte sortie il y a 100 ans) qui quitte à nouveau l’indice. Peut être est ce une extraordinaire occasion d’achat (genre Apple dans les années 90 sous les10$!). Mais c’est peut-être aussi la fin d’un empire. En tout cas celui qui a renforcé à la baisse sur cette Blue chip bon pere de famille depuis 5 ans n’est pas prêt de revoir sa mise (idem AT&T, France Telecom, GDF etc)

Dernière modification par MisterVix (26/06/2018 09h23)


L’argent est un bon serviteur et un mauvais maître (A. Dumas )

Hors ligne Hors ligne

 

#21 26/06/2018 09h34

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   526  

Vous êtes un peu durs avec Navy… Il a entrevu la possibilité d’investir sans prendre beaucoup de risque et il a cru avoir trouvé le Graal en faisant des calculs tarabiscotés.
On est tous un peu passé par là. Ayant commencé à investir en 2007-08, les marchés m’ont vite remis les pieds sur terre.
"Je sais" de Monsieur Jean Gabin - YouTube
Oui il est possible d’investir en minimisant les risques mais ca demande de grandes connaissances aussi bien dans les entreprises que dans les réactions du marché.
Tout le monde sait couper un bout de poisson mais il faut 50 ans pour faire un maître souchi et publier un blog est peut être un peu prématuré, en tout cas il faut rester très humble.

Dernière modification par bifidus (26/06/2018 09h48)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

#22 26/06/2018 09h34

Membre (2015)
Réputation :   119  

Et quelle prétention pour un débutant complet qui ne sait même pas calculer un rendement:

Navy a écrit :

La stratégie que j’ai mise au point pour atteindre ce but est le fruit de longues années d’expérimentations.

Sans compter la … :

Navy a écrit :

Je ne prends donc aucun risque.

La gestion "bon père de famille" n’a jamais été sans risque.

Oui, un peu plus modestie et d’apprentissage serait peut-être souhaitable avant de prétendre à quoi que ce soit.

Cela dit, il est nécessaire de persévérer… ce n’est pas si difficile que cela.

Dernière modification par WhiteTiger (26/06/2018 09h36)


“The pessimist complains about the wind; the optimist expects it to change; the realist adjusts the sails.” W.A Ward

Hors ligne Hors ligne

 

#23 26/06/2018 09h49

Membre (2015)
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   492  

Bonjour !

bifidus a écrit :

maître souchi

Parce que je ne sais pas trop où glisser mon message (la présentation de Maître Bifidus étant close), je profite de son passage dans ce fil de discussion pour donner une information primordiale sur ce quidam…

Bref, venons-en au fait : j’ai lu récemment un ouvrage historique de référence "Astérix et la Transitalique".
Et j’en ai appris de bonnes sur MONSIEUR Bifidus !

Notamment :
- Il est (a été ?) sénateur romain.
- Il a utilisé des fonds publics pour organiser des orgies.
- Il est capable d’organiser des choses au niveau international (des compétitions sportives par exemple).
- Il sait aussi très bien mettre au point des tricheries très complexes (même si le résultat escompté n’est pas toujours au rendez-vous).
- Etc.

Conclusion : c’est un sacré loustic ; et je suis sûr qu’il peut nous apprendre beaucoup de petits trucs utiles.  ;o)))

Dernière modification par M07 (26/06/2018 09h52)


M07

Hors ligne Hors ligne

 

#24 26/06/2018 09h52

Membre (2015)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 SCPI/OPCI
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   1216  

Je ne trouve pas que l’on soit particulièrement durs dans la mesure où Navy publie un blog de conseils en investissement. Il s’expose, on lui dit ce que l’on en pense à la vue de ce qu’il écrit ici.
Et oui WhiteTiger je le trouve aussi prétentieux avec son blog, le manque d’humilité transpire dans cette discussion malgré une apparence de remise en question qui s’avère contre-productive pour ceux qui tentent de le convaincre.
Après il n’empêche qu’il en ressort un débat constructif.


Parrain BOURSORAMA LIKA0507 - TOTAL ENERGIES code 112210350 & BforBank YYXC

Hors ligne Hors ligne

 

#25 26/06/2018 10h02

Membre (2017)
Réputation :   32  

Bonjour,
J’apprends beaucoup sur cette file de discussion même si je m’en prends plein les dents smile

MisterVix,
Quand je dis sauf exception, c’était plus dans le sens de la logique de prune à savoir que lorsqu’une ligne fait vraiment une grosse plus-value latente et qu’elle représente plusieurs années de dividende (5 ou 10 ans par exemple), il m’est arrivé de la solder pour sécuriser les gains car j’estime que le risque de chute du titre est plus fort.
En revanche, je n’ai pas pour le moment revendu une ligne à perte.

Surin
Mon critère principal est la pérennité du dividende.
Dans le cas de Sanofi, oui elle a pris un gadin mais elle reste une société qui verse des dividendes croissant depuis plus de 15 ans.
Pour être plus précis, avant de renforcer, j’ai ouvert mon xlsValorisation pour vérifier que le ROIC n’était pas catastrophique et j’ai renforcé car le cours de l’action semblait se relever.

Cela risque de faire bondir la communauté mais je renforce sur des critères d’analyse graphique (en gros selon la méthode des phases de Weinstein).
Pour Sanofi, la moyenne mobile 30 semaines semble se retourner et le cours vient de dépasser cette même moyenne, l’action étant en phase 4 depuis mai 2017.
La méthode de Weinstein ne fonctionne pas toujours mais je trouve qu’elle peut être un bon point d’ancrage pour consolider/renforcer une position.

Je ne fais donc pas des arbitrages totalement à l’aveugle même si l’analyse des données fondamentales de l’entreprise n’est pas très poussée (Je dirais que c’est un mixte des deux).

J’ai donc probablement beaucoup de travail à faire à ce niveau la (surtout sur l’analyse des fondamentaux de l’entreprise).

Dernière modification par Navy (26/06/2018 10h15)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur