Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 20/06/2017 22h40 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   17 

En échafaudage!
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Les fenêtres et porte de garage sectionnelle nous viennent de Roumanie - profilés Rehau, mécanismes Roto.

L’artisan m’annonce la fin du chantier dans moins de 45 jours.

Le contrat de location garage déjà signé - 250 eur/mois avec une entreprise en face de la rue pour stockage/garage.
Bon c’est un garage de luxe: 45m2 avec fosse + 15m2 de cave, avec elec, eau courante et évacuations.
Ce qui valorise le garage à 25000 euros environs - alors qu’il ne m’a quasiment rien couté (uniquement les fournitures).  Il y avait également deux autres clients très sérieux pour le même prix, mais ils étaient un peu plus bruyants. Les petites cellules commerciales avec accès véhicules  -  sont une niche à explorer plus en profondeur.

Edit: ortographe

Dernière modification par zaser (20/06/2017 23h19)

Hors ligne

 

#27 30/05/2018 17h35 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   17 

Un retour sur cet investissement un an après:

Les travaux : abandon de chantier après 6 mois de travaux, alors que nous étions partis sur un total de 4 mois.

Plusieurs grosses erreurs de ma part :

J’ai eu le malheur de prendre un gars qui me semblait super motivé par le chantier, mais qui venait de loin - Strasbourg (le chantier est à Mulhouse – 100 km aller).

J’ai bien pris des références par rapport à d’autres chantiers qu’il avait déjà réalisés, mais visiblement je n’ai pas sondé assez en profondeur.

Au final il faisait tout sous-traiter pas des Roms qui avaient également 200 km de route par jour– les ouvriers n’était pas sur le chantier avant 10:00-11:00 et à 16:00 commençaient déjà à regarder la montre.
L’arisant n’était pas constamment derrière eux et à chaque fois que je passais sur le chantier c’était l’heure de la « pose clope ».

Je vous laisse imaginer la vitesse d’avancée du chantier.

J’ai conclu un gros forfait, pas détaillé, avec -15% sur des devis que j’ai pu avoir par ailleurs.
Sans détails j’ai sort environs 70% du budget alors que moins de 50% du chantier avait été réalisée, n’ayant pas le détail  de ce qui a été réellement fait. Quand j’ai insisté que l’ensemble du carrelage soit finis avant que je ne sorte un centime de plus. Il a commencé à faire venir de nouveaux carreleurs à chaque fois – signe évident qu’il ne les payait pas.

Je l’ai viré au bout de 6 mois – au-delà d’avoir signé avec lui, je regrette amèrement de ne pas avoir trouvé le courage de l’avoir viré avant.

Entre temps je me suis fait remercié de mon poste, du coup j’ai fini le placo, carrelage, peinture, menuiseries, montage cuisine et finitions par moi-même et avec l’aide d’artisans payés à la journée et/ou à la tâche.
Là encore en prenant les gens de la rue – aucune garantie – un peintre qui  sous-traité le carrelage au black et m’a ramené des jeunes qui ont fait une formation carrelage à l’AFPA et qui étaient à leur 6eme chantier en 2 ans !  Je n’étais pas tout à fait satisfait de résultat.
Mais plutôt que rentrer en conflit et faire tout refaire, j’ai préféré payé et me dire qu’en location ça passera.
Pour l’anecdote les deux « carreleurs » ont entre autre bouché le siphon de la baignoire avec les restes de joins carrelage, alors qu’il y a une bouche d’égout devant l’immeuble et au pire des WC avec un diamètre 100 !!!  Et au final le peintre ne les a pas payé et personne ne sait où il habite. C’est dire s’ils ne sont pas doués !

Conclusion sur les travaux : du pas cher qui est devenu cher au final. Plus jamais d’intervenants sans test préalable. Pas de sous-traitants : Le faire « à la cricri » : bosser avec eux sur place, et si trop de poses clopes, ou trop de coups de fils, ou le gars bosse avec les mains dans les poches, ou commence à regarder la montre à 16:00 – dehors !

Au final les travaux ont consisté à refaire la façade sur rue, l’ensemble de la démolition de tous les revêtements, chapes, réseaux, isolation, menuiseries exterieures et interieures, breg l’ensemble du second œuvre a été refait à neuf.
Quelques photos:

Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos

Le garage (45m2) est le premier bien qui a pu être loué il y a 6 mois à une entreprise de sécurité qui se trouve dans la rue. C’est un garage avec compteur d’électricité, porte sectionnelle motorisée, arrivée d’eau et évacuations. Il y a la place pour stationner 3 véhicules en enfilade, plus une pièce pour rangement.
Garage loué 240 eur !!!+10 charges
Il faut évidemment le considérer comme une cellule commerciale et pas un simple garage.

L’entreprise y a déménagé leurs archives est y gare des twizy qu’ils peuvent facilement recharger et les avoir à l’abri en hiver (particulièrement appréciable pour le twizy qui ont pour vitres des bâches en plastique transparent).

Un petit f2 de 35m2 vient d’être loué à un étudiant en alternance (avec parents pour garants) qui commençait à trouver son logement actuel en centre-ville trop petit, trop bruyant car uniquement des studios dans son ancienne résidence, les communs trop sales.

Quelques photos:

Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos

Les deux autres appartements viennent d’être terminés et ont du mal à partir :
Un grand F2 de 55 m2 pour 570 eur + 30 charges au-dessus d’un café tranquille qui ferme à 21:00
En 3 semaines j’ai eu 3 couples réellement intéressés ayant déposé un dossier, mais
- j’ai refusé les premier car ils étaient  tous 2 fumeurs en intérieur, et m’ont clairement dit qu’ils n’allaient pas faire d’effort particuliers pour fumer en extérieur, mais qu’ils préféreraient repeindre l’appartement en partant – je sais à coup sûr qu’ils ne l’auraient pas fait et la caution n’aurait pas suffi pour faire repeindre un 55m2.
-Un autre couple qui voulait emménager ensemble, la grand-mère devait se porter garant, mais apparemment les parents était contre l’installation et les jeunes se sont retrouvés sans garant, je n’ai pas voulu provoquer de conflit familial et avoir les parents sur le dos, j’ai préféré refuser.
-Enfin  un autre couple lui-alternance, elle-apprentissage qui voulait également emménager ensemble mais se sont ravisés au dernier moment « préférant que leur situation se stabilise »

Quelques photos:

Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos

Un grand studio de 30m2 pour 370 eur + 30 charges.
Les gens visitent, l’appartement plait, mais pas de dossier. Un défaut la fenêtre 0,8m x 0,6m – petite et en hauteur
Je suis clairement plus cher que la moyenne, mais j’ai également des appartements  biens mieux que la moyenne, avec certes des défauts dont je suis contient.

Quelques photos:
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos
Shared album - Alexei Ouspenski - Google Photos

En conclusion- ça a du mal à partir. Je pense la saison n’est pas propice et je doute sérieusement que baisser les loyers de 10% les fera louer plus vite. Qu’en pensez-vous ?

Tous commentaires constructifs sont les bienvenus.

Merci d’avoir lu jusqu’à la fin.

Zaser.

Hors ligne

 

#28 30/05/2018 19h55 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   953 

Le F2 semble bien et devrait se louer.

Le studio, la fenêtre est vraiment un gros défaut. Avez-vous regardé s’il est possible d’agrandir l’ouverture (à la fois techniquement et du point de vue de l’urbanisme) ? Si ça reste comme ça, je pense que vous devez faire une ristourne sur le loyer du studio.

Hors ligne

 

#29 30/05/2018 20h15 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   13 

Bonsoir Zaser,

Il me semble qu’avec vos loyers vous vous situez dans la tranche "haute". Peut-être est-ce pour cela que vous avez du mal à louer … Avez-vous songé à louer en meublé? Je ne sais pas dans quel coin de Mulhouse se situe votre immeuble, je n’ai pas relu votre file, mais cela peut valoir le coup.

Bonne soirée!

Hors ligne

 

#30 30/05/2018 21h00 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   35 

Bonsoir,

Difficile expérience pour les travaux… Je compatis. Pas évident d’investir à distance, et de ne pouvoir être là pendant toute la durée du chantier. Le retard, et les malfaçons s’accumulent…

Le premier F2 est sympa, c’est bien d’avoir réussi à le louer à un étudiant, avec ses deux garants. Une bonne cible pour ce bien.

Pour le second F2, il semble très lumineux, particulièrement le coin cuisine avec les 3 fenêtres. Nul doute que vous aurez des dossiers. Vous êtes dans le haut des loyers mulhousiens. Pourquoi ne pas installer qq meubles pour faire "vivre" l’appartement et prendre des jolies photos pro afin d’avoir le fameux "coup de coeur"?
Sur vos 3 dossiers, 2 veulent commencer une vie commune dans votre appartement. La bonne cible semble donc être le "jeune couple à la sortie des études sans enfant". Vous pourrez avoir les parents en garant.
Par contre, ils n’ont aucun meuble en commun, ils sortent de chez "papa-maman" ou du studio d’étudiant. Le louer en meublé ?
Avec un ameublement joli et actuel, vous aurez peut être le fameux coup de cœur sur les photos et des couples qui se disent qu’ils n’auront pas à acheter tous les meubles.

Pour le 3è bien, je serai bien plus mesuré. La fenêtre est clairement un gros point négatif.
Quand on voit les photos du bien 2 et celles du bien 3 à la suite, c’est d’autant plus flagrant.
Un étudiant qui peut mettre 400€ CC pour son studio mulhousien peut se permettre d’avoir des critères de sélection. Vous visez le haut de la cible étudiante ou jeune actif, mais votre appartement ne correspond pas à ce qu’ils souhaitent.
Le recours à une architecte d’intérieur / l’agrandissement de la fenêtre ? Y a-t-il une autre ouverture vers l’extérieur ? L’aménagement avec des meubles pour détourner le regard de cette fenêtre qui n’est pas " à hauteur de tête" ?

Dernière modification par amoilyon (30/05/2018 21h00)

Hors ligne

 

#31 30/05/2018 21h19 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   35 

Retour fort instructif.

Pour ce qui est des artisans, à l’occasion, lisez le livre « vous plaisantez monsieur Taner ».

Pour votre problématique de location:
- voir si quelque chose peut-être fait sur cette fenêtre trop étroite (gros point bloquant) ou si une autre ouverture/puit de lumière peut être fait. Sinon, comme dans les souplex, faire des fausses fenêtres qui éclairent (mais c’est moins bien hein!)
- action sur le prix
- enfin, les sdb gagneraient à être améliorés. Mais, c’est de l’ordre du détail par rapport aux 2 autres points.

Bien à vous,

Nb: vous avez mis vos nom et prénom sur vos liens Google photos…

Dernière modification par Pierrot31 (30/05/2018 21h20)

Hors ligne

 

#32 31/05/2018 19h28 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   17 

Je vous remercie pour vos retours. Le problème de la taille de la fenêtre ne peut pas vraiment être résolu. Si j’avais pu l’agrandir je l’aurais bien évidemment fait lors de la phase gros oeuvre. Le problème c’est qu’elle donne sur la propriété voisine. Elle a été percée dans les années 70 de façon sauvage - sans accord du voisin, sans permit. J’ai bien demandé à la voisine - une personne âgée si elle ne voyait pas d’inconvénient à ce que je l’agrandisse, son fils m’appelait dans les 30 minutes pour me dire que la fenêtre est illégale et qu’il souhaite qu’elle soit bouchée. Alors j’ai préféré conserver le statu quo. J’ai juste remplacée la fenêtre par une en double vitrage.

Un puits de lumière est faisable, mais je réserve cette option à dans 4 ans avant de passer LMNP.
Après ça pose le problème de la lumière zénithale qui chauffe énormément en été.

Le photos sont assez trompeuses, car malgré sa petite taille cette fenêtre ramène pas mal de luminosité. Je dirais le gros problème et qu’elle n’est pas à "hauteur de tête" et que par conséquent on ne peut pas regarder par la fenêtre, le puits de lumière ne va pas résoudre cette problématique.

Quand a meubler les appartements, bien que le quartier s’y prête parfaitement - à mi chemin entre centre ville et université - que faire des meubles si jamais le candidat a un coup de cœur mais a également ses propres meubles?
Je voulais faire du LMNP une fois le déficit des travaux (>90 keur) a été amorti. De plus pour faire une joli déco moderne à la IKEA, il faut mettre encore 2-3 keur par appartement et honnêtement j’aimerais maintenant souffler un coup, mettre une pose sur les travaux et profiter des loyers.

Si je n’ai toujours pas de candidats dans une semaine, je baisse le loyer de 10 eur par semaine jusqu’à en avoir.

Je viens de commander le livre de Jean-Paul Dubois.

Hors ligne

 

#33 31/05/2018 19h35 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   13 

zaser a écrit :

Quand a meubler les appartements, bien que le quartier s’y prête parfaitement - à mi chemin entre centre ville et université - que faire des meubles si jamais le candidat a un coup de cœur mais a également ses propres meubles?

Dans mon cas, les locataires actuels avaient déjà certains "meubles":
- ils ont revendu leur lave-linge car le mien était plus récent
- pour les meubles qu’ils ont souhaité conserver, j’ai simplement retiré les miens en indiquant sur l’inventaire des meubles "n’ont pas souhaité le conserver". J’ai stocké les quelques meubles (un petit buffet, un tapis, une étagère) chez moi. Ils retrouveront l’appartement au départ des locataires.

Cela dit, lorsqu’on loue un meublé, théoriquement, il est meublé smile. Donc les locataires s’arrangent avec leurs affaires s’ils en ont déjà.

Hors ligne

 

#34 31/05/2018 20h14 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   35 

Et pourquoi pas le proposer en bureau ?

Vous pourriez démarcher des infirmières libérales : elles ont l’obligation d’avoir un local mais, dans la pratique, elles n’y sont jamais (en tout cas, celle que j’ai en location). Bien entendu, on est sur un bail professionnel 6 ans (pas de BIC).

Ce qui est pas mal, c’est que, en respectant les règles, vous êtes certain de le récupérer dans 6 ans si vous le souhaitez…

Vous allez vous régaler avec le livre 😂

Hors ligne

 

#35 23/06/2018 12h38 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   17 

Ça y est l’ensemble est loué.

J’ai du réajuster le grand F2 pour mieux coller aux paliers de recherche du boincoin de 50 en 50. Je l’ai mis à 550 + 40ch.
Le studio est parti assez rapidement malgré la petite fenêtre en hauteur "au prix": 370 + 30

Malheureusement ca commence mal avec le locataire du studio, qui me cherche des poux dès le début.
Il n’a pris rdv pour ouvrir le compteur que pour le 29, alors que le bail a été signé le 6 et l’état des lieux le 15.
Il me dit maintenant que l’appartement est inhabitable dans l’état entre le 15 et le 29 et qu’il va me virer seulement la moitié du loyer le mois prochain.

Cela a pourtant été discuté en amont: c’est à lui de s’occuper des abonnements et ouverture du compteur.

Je le lui ai fermement rappelé que c’est au locataire de prendre ses dispositions pour avoir les différents service au bon moment. On verra si ne début du mois je ne reçois que la moitié du loyer, auquel cas il faudra réagir rapidement.

Hors ligne

 

#36 15/07/2018 23h02 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   17 

On dirait que la situation est résolue avec le locataire du studio.

Je pars sur un nouveau projet:

Quartier populaire, mais le plus mauvais de ma ville.
F2 de 33m2 au 3eme étage sur 3 dan un immeuble des années 30 que j’ai négocié au tarif imbattable de 8keur FAI.

Si mon offre a été acceptée, c’est que
1-l’appartement est en très mauvais  état, pas de sdb (douche dans la cuisine), WC sur pallier - l’ensemble de l’appartement est à refaire intégralement.
2-la cage d’escalier est en mauvais état - murs décrépis, carreaux cassés dans des fenêtres bois simple vitrage
3-sur 7 copropriétaires 3 ne paient pas leur charges et ont un total de 20k de dettes envers la copro
Quelques photos pour avoir se faire une idée:

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7135_img_3018.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7135_img_3019.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7135_img_3025.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7135_img_3028.jpg
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/7135_img_3032.jpg

Si je m’engage dans cette copro difficile, c’est que j’ai identifié les points sur lesquels agir afin de résoudre du moins partiellement la situation.
1-appart à refaire  - pas un problème - c’est ce que je recherche pour déficit foncier, mais parmi les points positifs: pas beaucoup de voisins (personne au dessus), jolie vues par les fenêtres et sans vis à vis
2-Les voisins ne sont pas spécialement bruyants, mais le destin ne leur a pas distribué "les bonnes carte en main", de plus j’ai identifié parmi les voisins certains qui aimeraient que la situation change - je pense pouvoir les fédérer pour faire les travaux.
3-la situation d’impayés de charges est assez grave, mais s’est stabilisée l’année dernière, les copropriétaires défaillants ont donc recommencé a payer. Je pense pouvoir trouver un syndic pro plus fort que ce lui qui est en place actuellement, qui arriverait à nous ramener à l’équilibre même si on doit passer par l’adjudication ( ou du moins la menace de cette dernière).

Dernière modification par zaser (15/07/2018 23h03)

Hors ligne

 

#37 16/07/2018 09h21 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

j’ai vu que ce bien était issu d’une vente aux enchères où vous avez négocié directement avec la banque, comment avez-vous procédé?

Hors ligne

 

#38 16/07/2018 09h45 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   953 

Perso, je n’aime pas les traces d’humidité en haut des murs. Ca peut être dû à des infiltrations au niveau de la toiture. S’il faut réparer ou changer la toiture, cette décision va être difficile à prendre dans une copro où les propriétaires ont déjà du mal à payer les charges courantes !

Sinon, c’est peut-être un défaut d’isolation sur le haut des murs. Ca arrive si l’isolation s’est tassée dans le mur ; ça laisse une bande froide en haut où condense la vapeur d’eau contenue dans l’air de l’appartement.

Dans tous les cas, je vous encourage à bien vérifier l’isolation et l’état de la toiture. Il faut parfois faire un peu de gymnastique pour cela (accéder au grenier, regarder la toiture par l’ouverture d’un vélux si disponible…).

si vous avez visité par temps très sec comme actuellement, c’est difficile de voir ce genre de défaut. Il vaut mieux visiter un jour où il pleut comme vache qui pisse !

Dernière modification par Bernard2K (16/07/2018 09h47)

Hors ligne

 

#39 16/07/2018 09h51 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   17 

@Bre, l’immeuble dont il est question au début du fil devait passer en vente aux enchères, comme souvent la banque était le créancier poursuivant. La mise à prix était très basse 15k pour 120 m2 + garage de 40m2, j’ai trouvé les coordonnées du service contentieux et de l’antenne de la banque poursuivante et ai négocié directement avec eux. L’enchère a été annulée au dernier moment, les frais de notaire étaient particulièrement élevés: de l’ordre de 4k pour un achat à 30k FAI (l’agence qui m’a fait la visiter en amont des enchères alors que le prix était de 60k a aussi voulu sa part du gâteau), car ce dernier avait déjà entamé la procédure, je n’ai pas pu avoir mon propre notaire.
C’est bien avec le propriétaire qui devait de l’argent à la banque que j’ai signé, il continuait à freiné des 4 fers (1 mois de délais pour le compromis,  1 mois pour l’acte authentique) et pour sur 34k que j’ai payé le vendeur a touché 25k, le reste est parti en frais. Il avait acheté ce bien il y a 6 ans 75k!!!

Ce processus d’achat à l’amiable à travers le service contentieux est particulièrement long car tant que ça ne passe pas par l’adjudication, le vendeur garde la main et est libre de signer avec vous (ou pas). J’ai un autre achat qui dure depuis 15 mois.

Ce dernier projet d’appartement à 8k est un achat classique via agence. J’aurais peut-être du les séparer, mais vu que le prix au m2 est similaire, je les met ensemble.

@B2K, les traces d’humidité sur les hauts des murs sont dues à un incendie qui s’est déclaré dans l’immeuble mitoyen, les pompiers ont arrosé le tout à grandes eaux et on inondé ma future copro.
Je suis allé vérifier - la toiture n’est pas jeune, mais état OK.

C’est une raison supplémentaire pour laquelle le vendeur a bradé son bien. Je n’ai pas voulu en parler car ca faisait déjà trop d’info à digérer.

Sur les 5k, il devoir encore régler la note du syndic pour l’état prédaté + quelques charges, je pense qu’il va recevoir moins de 4k pour son appart.

Dernière modification par zaser (16/07/2018 10h01)

Hors ligne

 

#40 16/07/2018 10h52 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   

d’accord.. intéressant car je ne sais pas par chez vous , mais ici 3/4 marchands de biens achètent tout, je leur couperait volontiers l’herbe sous le pied de temps en temps… J’ai déjà enchéri sur 5 biens en vain car j’ai lâché quand on se retrouvait au prix du marché ou presque.. Donc simplement contacter la banque, demander le contentieux et voir avec eux?

Hors ligne

 

#41 16/07/2018 15h50 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   17 

@Bre - dans mon coin quand il n’y a pas trop de pub pour les enchères - ca part à -40/-50% par rapport aux prix des annonces sur LBC. Je me dit pour le coup que c’est les vrais prix. Généralement dans ce cas on est 5-6 personnes dans la salle et tout le monde se connait.

Trois exemples parlants sur les 12 derniers mois:
1-immeuble pas trop mal placé mais sur artère passante, 8 appartements dont 6 refaits à neuf il y a 5 ans et actuellement loués, et deux duplex à finir de rénover. Surface totale environs 370m2. Loyer immédiat 2k/mois, une fois les 2 derniers apparts finis pour environs 30k, on aurait pu monter à 3k/mois, immeuble partis à 197k + frais. Les immeubles de ce genre sont affichés à 900-1100 eur/m2 sur LBC.

2-2 immeubles de 4 apparts chacun, surface totale environs 500 m2. Certains appartement a rénover intégralement, certains à rafraîchir, un seul appartement loué actuellement, quartier très populaire, gros manque de parking dans la rue, parti a 127k+ frais. Des immeubles vides avec rénovation totale à faire sont assez rares, mais affichés à 500-700 eur/m2.

3- un immeuble de 3 apparts de 50m2 chacun, les appartements étaient dans le même état que celui que j’ai présenté dernièrement, quartier populaire, environnement assez calme, 2 des 3 appartements étaient occupés par le débiteur, je ne voulais pas attendre 2 ans avant expulsion, je ne me sentais pas faire d’action musclée, alors je suis venu en touriste, il y avait un seul enchérisseur ce jour là, alors il l’a forcement eu à la mise à prix: 50k + frais. C’était il y a quasi un an, depuis rien n’a bougé pour cet immeuble, perso je n’aime pas avoir plus de 50k immobilisés, alors je me dis que j’ai bien fais de ne pas jouer ce jour.

Quand c’est le SIN qui vend des successions vacantes p.ex., alors il font un tapage pas possible, on est 15-20 dans la salle et forcément ca part au prix du marché voir plus haut (en y ajoutant les frais). Mais les sommes en jeu sont plus petites, alors forcement il y a plus de gens capables de mettre 50k de cash sur la table, que 130k+gros travaux ou 200+30k travaux.

Je trouve étrange que chez vous les mdb achètent au prix du marché, quel est leur intérêt???

Pour négocier en direct avec le service contentieux, il vous faut trouver les bons interlocuteurs, j’ai appelé directement le directeur d’agence créditrice, il m’a mis en contact avec la personne du service contentieux qui gérait ce litige.
Bon après c’est les affaires, pas le monde des bisounours: il faut pas s’imaginer que dès le premier appel on vous réponde "Ok monsieur, venez signer demain". J’ai appelé plein de fois, harcelé l’agent immo, écris des tas de mail… bref - je les ai eu à l’usure et vu que j’avais 3-4 interlocuteurs, autant vous dire que je me suis également pas mal usé. Maintenant tout roule et c’est sympa, mais à l’époque j’y ai passé pas mal de temps…

Dernière modification par zaser (16/07/2018 15h56)

Hors ligne

 

#42 16/07/2018 15h59 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   

Pour exemple de mon côté dernier en date un appartement de 90m² quasi aucune pub, on était 2, moi et des marchands qui achètent tout ce qui bouge ou presque, je me suis arrêté a 35, avec les frais ca montait à 42-45, ils ont vendu à 55 environ ce qui pour moi était une trop grosse prise de risque pour un gain bof..
mais vu les prix de vos projets il est clair qu’on est pas dans le même secteur non plus, moi à 8k on a même pas un garage (plutôt 12/15) donc le marché des enchères et peut être également différent..

Hors ligne

 

#43 16/07/2018 16h18 → Zaser [68] : étude de cas immobilier (immeuble de rapport à 250 Euros le m2) (immobilier, mulhouse, travaux)

Membre
Réputation :   17 

Si vous vous arrêtez à 35, ma logique voudrait que le mdb l’ai à 36, ou je me trompe? Pourquoi le mdb est monté à 10k de plus?

Je n’ai pas tout dis, mais 8k, n’est pas le prix d’affichage. A ce prix là il ne reste pas plus de 1/2 journée sur LBC meme ici smile
Affiché à 19k (14 NV+5 FA), vu la bouse que c’était j’ai proposé 10k, ca a été accepté - l’agent a baissé sa comm: 7NV+3FA, et quad j’ai reçu le LRAR du notaire et découvert l’état de finance de la copro, je suis allé voir les voisins pour voir ce qui n’allait pas. Un des voisin m’a alors dit que le proprio lui avait proposé l’appart pour 5K. J’y suis allé au culot et j’ai demandé à l’agent de faire baisser au vendeur encore de 2k, pas de raison que le voisin ai un meilleur tarif que moi.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech