Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Publicis Groupe sur nos screeners actions.

#1 25/01/2016 14h04

Membre (2015)
Réputation :   23  

J’adore la série Mad Men qui décrit tellement bien l’environnement des années 60 à travers la vie du charismatique directeur de la création Donald Draper de l’agence de publicité new-yorkaise Sterling Cooper. Un jour, Sterling Cooper perd un client, et Don Draper a dit à son sous-directeur des budgets Pete Campbell: "the day you sign a client is the day you start losing them". Cette phrase emblématique s’applique parfaitement à Publicis aujourd’hui, surtout quand le groupe vient de perdre ses contrats (douloureusement) avec P&G et l’Oréal.

La fonction d’une agence de publicité est d’acheter les espaces publicitaires et d’y placer ses créations pour ses clients (au passage, s’y ajoute une partie de créativité, ça sert à ça un directeur de la création). L’environnement aujourd’hui est plus difficile qu’il y a 10 ans: les clients peuvent aller directement vers les companies de TV/diffusion et/ou Facebook (ou d’autres réseaux sociaux) pour placer leurs publicités qui se font en interne. L’évolution de l’internet a également contribué au virage numérique des agences de publicité (sur ce, je vous propose de lire le livre On m’avait dit que c’était impossible de JB Rudelle, fondateur de Criteo).

Une remarque anodine toutefois: la fusion d’Omnicom-Publicis tombait à l’eau qui marque le début de la chute du cours de l’action de Publicis. Omnicom dont le chiffre d’affaire est presque le double de celui de Publicis proposait une fusion à part égale 50/50. Omnicom côte aujourd’hui $17B en bourse soit environ €16B donc comparé à €11B pour Publicis. Qu’est-ce qui a changé depuis 5 mois ? 2 pertes de contrats et un changement de la narration boursière.

Juste après l’échec de sa fusion avec Omnicom, Publicis finalise son acquisition en numéraire de Sapient une agence de publicité numérique pour $3.7B. Le groupe est en discussion pour acheter 30% de Cheil Worldwide. Vous ne connaissez pas Cheil Worldwide ?  Le plus gros actionnaire de Cheil Worldwide est Samsung Electronics et ce dernier dépense $14B chaque année pour les pubs de ses portables jusqu’à ses électroniques grand public. L’acquisition d’une part de Cheil permettra à Publicis de renforcer ses alliances avec Samsung et d’augmenter son exposition à l’Asie (actuellement à 11% du CA): 30% du CA de Cheil se situe en Chine, là où WPP a le "first mover advantage".

Évidemment une acquisition ne résout pas tous les problèmes. Le principal problème de Publicis est la rétention de clients. Il doit d’abord défendre son contrat avec Fox qui dépense $1.6B de publicité aux USA. Puis ensuite conquérir les contrats de Sony (actuellement détenu par InterPublic) et/ou de VW (détenu par WPP). Son CEO Maurice Lévy est conscient du problème de Publicis, comme il annonce le cost-cutting dans les rapports financiers.

Fondamentalement, le bilan de Publicis est très solide: pas de dette nette, position de trésorerie positive (+€1B). Le business est générateur de cash (FCF de €900M en moyenne chaque année, TTM>€1B). Le ROE est satisfaisant, tournant autour de 14-15%. l’EBITDA TTM est de €1500M. Publicis vaut €11B en bourse au prix d’autour de 52 par action.

EV = €10B, soit un ratio EV/EBITDA de 6.7 et un ratio EV/FCF de 11.2. Le forward PER est de 10x. P/B de 1.8x.

Le perspective est terne: la prévision de EPS (earnings per share) est plate pour 2016-2017. L’environnement est certes difficile (ça n’a jamais été facile, il me semble) mais l’entreprise est solide.

Si on le compare par exemple à son ex-amant Omnicom: P/B = 6.9x, EV/EBITDA 8.52x, EV/FCF = 11.6x, ROE 25%. Ou WPP: P/B 2.6x, EV/EBITDA 9.26x, EV/FCF 15.88x, ROE 14%.

Publicis est donc plus comparable à WPP en terme d’opérations avec toutefois avec un décote de valuation d’environ 30%. Si ce décote se referme, les actifs de Publicis seront ré-évalué et sa valeur boursière pourra atteindre €14.3B soit 67.6 euros par action (upside +30%).

À court-terme, du à la susceptibilité du marché par rapport à ses perspectives financiers, Publicis pourrait bien descendre encore plus bas mais à plus long terme, l’entreprise est un vrai pari à fort potentiel gagnant.

Disclaimer: je ne possède actuellement aucune action de Publicis et je n’ai aucune relation commerciale avec ce dernier. Je pourrai acheter/vendre des actions de Publicis sans notification antérieure.

Message édité par l’équipe de modération (25/01/2016 14h38) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Mots-clés : publicis, publicité, value


The four most expensive words in the English language are "this time it's different ." - Sir John Templeton

Hors ligne Hors ligne

 

#2 25/01/2016 15h14

Membre (2014)
Réputation :   97  

Intéressant !
Zonebourse place également Publicis dans la liste de ses convictions fortes.

Le role d’une agence de publicité est aussi de répartir de façon stratégique un budget publicité entre les différents média, optimisé suivant l’audience visée, et d’analyser les retours sur investissements. Par exemple, Publicis pourra proposer à L’Oréal d’allouer ses millions d’euros de budget pub à 30% dans la presse, 30% pour la télé, 30% dans la publicité extérieure, 10% sur Facebook/Google/Youtube etc.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 25/01/2016 16h03

Banni
Réputation :   283  

Membre clivant Membre assez clivant Membre clivant

Publicis, c’est comme Air Liquide ou l’Oréal : un titre sur lequel on peut roupiller tranquille sa vie durant en encaissant les dividendes avant de le léguer à ses proches.

Comme indiqué, l’échec de la fusion avec Omnicom et la perte de quelques gros contrats ont pesé sur le titre, mais je n’ai aucune inquiétude sur le long terme. Le management (Marcel Bleustein Blanchet puis Maurice Lévy) a toujours sur se montrer particulièrement avisé, rien à voir avec les membres des "grands corps" (mines, inspection des finances…) qui transforment l’or en plomb partout où ils passent.

J’en ai en portefeuille depuis je ne sais quand (10 ans au moins, peut-être 20…) et je ne les vendrai pas de mon vivant.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 30/01/2016 21h51

Membre (2011)
Réputation :   32  

Intéressant.
Je viens de voir que la dernière lettre aux actionnaires remonte à 2011.
Personnellement, je ne suis pas fan, surtout pour une entreprise de communication !

Hors ligne Hors ligne

 

#5 11/03/2016 17h52

Membre (2012)
Réputation :   24  

Le cours est en phase avec cette valorisation (à 10% pres) donc pas un bon moment pour rentrer malgré les déboires récents. (Peers WWP, OMC, IPG)

Dernière modification par XabiX (11/03/2016 17h53)


Mon portefeuille passif et Parrainage Binck me contacter en MP

Hors ligne Hors ligne

 

#6 11/03/2016 21h21

Banni
Réputation :   115  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

L’onglet valorisation de xlsvalo est celui que j’utilise le moins.
On change 4-5 chiffres et hop estimation 80€.
Surtout que 50% de la valo est ici fait par damodaran et 25% par une absence de croissance.
Cela laisse songeur.

Je pense que c’est une belle valeur garp (indice ih élevé avec un per à 15)
Et que sa valeur cible dans quelque temps est plutot les 73,87 de la partie ratio

Hors ligne Hors ligne

 

#7 11/03/2016 22h34

Membre (2012)
Réputation :   24  

Effectivement avec ces disparités sur les 3 valorisations cela n’aide pas à avoir confiance dans la valeur intrinseque. Finalement vous me mettez le doute sur le résultat smile

Espérons que IH passe par ici pour donner son avis afin d’apprendre sur comment pondérer au mieux ces données.

Il serait intéressant de pouvoir centraliser ces valeurs IHs et d’avoir une liste a croisée avec les aristocrates.

Bon we


Mon portefeuille passif et Parrainage Binck me contacter en MP

Hors ligne Hors ligne

 

#8 25/11/2016 22h08

Membre (2013)
Top 20 Année 2022
Top 20 Dvpt perso.
Réputation :   246  

Bonsoir,

Voila une société qui a attiré mon attention :

Piotrosky de 8
IH score 7.8
BPA 5 ans +12%
PER 15
ROIC 12%
FCF yield de 7.67%

Il n’y a que le current ratio qui est faible (0.86).

Plutot intéressant

Hors ligne Hors ligne

 

#9 26/11/2016 06h45

Membre (2013)
Top 20 Actions/Bourse
Réputation :   371  

Oui belle entreprise

P/FCF de 12 selon gurufocus
EPS Growth (3Y)(%)    7.80   
Activité défensive.


An der Börse ist alles möglich - auch das Gegenteil - André Kostolany.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 26/11/2016 12h41

Membre (2012)
Réputation :   168  

Bonjour

Je me méfie un peu de ces scores synthétiques, justement parce qu’ils sont un peu trop synthétiques et "écrasent " la vue d’ensemble.

Dans le cas présent, je ne vois pas trop ce qui motive l’intérêt pour Publicis.
Voila une entreprise qui a dégagé une croissance annuelle de son EPS (BNA) d’environ 6 % au cours des 4 dernières années, et de seulement 1,5 % depuis l’exercice passé. C’est pas folichon.
Elle a été en trésorerie nette positive d’au moins 20 % par rapport à l’Equity (cash plus important que les dettes) jusqu’en 2014, et d’un seul coup, voila qu’elle s’endette à hauteur de 30 %, soit une détérioration de 50 % en 1 an et demi.
Enfin, en utilisant d’autres méthodes de valorisation, vous obtenez une valeur intrinsèque comprise entre 50 et 60 €, loin des 80 € cités. C’est d’ailleurs ce que confirme le marché puisque l’action semble débuter une correction à la baisse.
De mon point de vue, je ne pense pas que ce soit le moment opportun pour revenir sur cette action. Il faut attendre qu’elle baisse et que la croissance de son EPS revienne.

Cordialement


Sur Twitter @Boursovision et Facebook /Boursovision Suggestions gratuites de valeurs pour investir

Hors ligne Hors ligne

 

#11 26/11/2016 18h28

Banni
Réputation :   115  

Membre clivant Membre parfois clivant Membre clivant

Bonjour,

Je trouve que l’action est bien valorisée vers 55-60€
Elle n’est pas defensive
En fait le secteur de la pub est en hausse quand il y a de la croissance et le premier budget a etre coupé en cas de recession.

Le marché de la pub Stagne et LEU Digital Et le service prend le relais :
Cela va de la video publicitaire à de l’assistance au service marketing (interim) ou de la regie informatique dediée (genre ssii sur des logiciels de campagne marketing )

On est plutot sur une croissance modeste comme l’a dit durun.

Hors ligne Hors ligne

 

#12 02/06/2017 12h22

Membre (2016)
Réputation :   4  

Bonjour à tous,

Publicis propose un dividende en action à 61€14. Par contre je n’ai pas trouvé dans le CR d’AG s’il sera possible d’arrondir à l’unité supérieur. Est-ce que quelqu’un a trouvé cette information ?

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 02/06/2017 18h06

Membre (2015)
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   448  

Ecrit sur le rapport du Directoire de Publicis sur les résolutions soumises à l’AGM du 31 mai 2017 (c’est le premier endroit où j’ai trouvé l’information mais elle apparaît sûrement ailleurs) :

Directoire de Publicis a écrit :

Si le montant des dividendes pour lequel est exercée l’option ne correspond pas à un nombre entier d’actions, l’actionnaire pourra recevoir le nombre entier d’actions immédiatement supérieur en versant, à la date où il exerce son option, la différence en numéraire, ou recevoir le nombre entier d’actions immédiatement inférieur, complété d’une soulte en espèce versée par la Société.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 03/09/2017 15h43

Membre (2015)
Réputation :   29  

Le cours de l’action a chuté brutalement ces derniers jours. Simples mouvements boursiers ou je suis passé à côté de quelque chose ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Parrainage Boursorama (80€), Bourse Direct (50€), Binck (100€) et iGraal.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 04/09/2017 10h13

Membre (2016)
Réputation :   4  

BUSINESS INSIDER FRANCE a écrit :

WPP, numéro un mondial de la publicité, a annoncé ce mercredi 23 août 2017 abaisser son objectif de chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’année, en raison de la baisse de la demande de ses clients dans le secteur des biens de consommation et d’un environnement commercial défavorable aux Etats-Unis.

A l’ouverture de la bourse de Londres ce matin, le titre WPP a ainsi plongé de plus de 10%, accusant le plus fort repli de l’indice large européen Stoxx 600, pratiquement inchangé au même moment.

L’avertissement de WPP a également emporté sur son passage le Français Publicis, numéro trois mondial de la publicité.

A la bourse de Paris, ce matin vers 9h33, l’action Publicis chute de 3,31% à 59,53 euros et fait figure de lanterne rouge du CAC40. Publicis accuse également la deuxième baisse la plus marquée du Stoxx 600.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#16 19/10/2017 18h07

Banni
Réputation :   283  

Membre clivant Membre assez clivant Membre clivant

Après WPP, c’est Publicis qui est emportée dans la tourmente ce jour, perdant 6,58% après publication de résultats trimestriels jugés décevants ; des doutes se font jour quant à la capacité de Publicis à conserver ses gros clients tant aux Etats-Unis qu’en Europe :

Publicis Groupe : La valeur du jour à Paris - PUBLICIS chute après un troisième trimestre décevante et des perspectives floues | Zone bourse

On cote ce jour 58,10€ ; le dividende en actions à 61€ était donc un bien mauvais "deal"…

Hors ligne Hors ligne

 

#17 19/10/2017 18h56

Membre (2015)
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   448  

Disons plutôt que c’était un "deal" raisonnable en juin… Néanmoins il y a déjà eu de meilleurs opportunités depuis juin : le titre est notamment passé en dessous de 56 euros début septembre (il n’est d’ailleurs pas exclu que l’on revienne à ces niveaux dans un proche futur).

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 27/10/2017 16h42

Membre (2016)
Réputation :   113  

C’est le cas en ce moment, à 55.10€. J’hésite à y rentrer.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 05/11/2017 14h05

Membre (2013)
Réputation :   26  

Bonjour,

Il me semble que la baisse du titre est due aux résultats des concurrents et du secteur.

Mais l’activité de Publicis est plus robuste et je pense que la baisse depuis cet été est exagérée.

Hors ligne Hors ligne

 

#20 08/02/2018 13h28

Membre (2015)
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   448  

Après quelques mois difficles, le titre retrouve quelques couleurs aujourd’hui. Il nage même plutôt à contre-courant par rapport à l’ensemble des valeurs du CAC 40.
Les résultats sont visiblement meilleurs que ceux attendus par les analystes :
Publicis : porté par sa croissance et ses prévisions

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par cat (08/02/2018 13h39)

Hors ligne Hors ligne

 

#21 08/02/2018 13h51

Admin (2009)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 10 Portefeuille
Top 5 Dvpt perso.
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   3310  

En fait, tout le secteur (WPP, Omnicom, Publicis Groupe et Interpublic Group of Companies) cote sous ses multiples historiques, car on anticipe une perte de leur leadership alors que les canaux publicitaires sont de plus en plus fragmentés.

Mais j’aurais plutôt tendance à penser l’inverse : c’est parce que faire de la publicité est de plus en plus compliqué qu’il y aura besoin de ces agences de publicités.


Rapport Gérants : imiter les meilleurs gérants de fonds

Hors ligne Hors ligne

 

#22 08/02/2018 14h04

Membre (2015)
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   448  

Cher IH, j’espère que vous aurez raison et que Publicis saura trouver sa voie entre les géants de l’internet et les boîtes de conseil.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[-1]    #23 08/02/2018 17h01

Banni
Réputation :   283  

Membre clivant Membre assez clivant Membre clivant

stokes a écrit :

Après WPP, c’est Publicis qui est emportée dans la tourmente ce jour, perdant 6,58% après publication de résultats trimestriels jugés décevants ; des doutes se font jour quant à la capacité de Publicis à conserver ses gros clients tant aux Etats-Unis qu’en Europe :

Publicis Groupe : La valeur du jour à Paris - PUBLICIS chute après un troisième trimestre décevante et des perspectives floues | Zone bourse

On cote ce jour 58,10€ ; le dividende en actions à 61€ était donc un bien mauvais "deal"…

58,28€ à l’instant : la publication de résultats annuels plutôt bons compense des semestriels bien décevants et nous revenons donc au niveau d’octobre. +4,56% ce jour quand tout le reste de la côte s’urine ou se vomit dessus ; on ne va pas faire la fine bouche !

Hors ligne Hors ligne

 

#24 19/04/2018 21h42

Banni
Réputation :   283  

Membre clivant Membre assez clivant Membre clivant

+7% ce jour après de bons trimestriels portés par la croissance interne aux Etats-Unis ; il semble que Publicis ait réussi à récupérer de gros budgets de publicité cette année :

Publicis rebondit au T1 avec les USA et des gains de budgets, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse

Il n’en reste pas moins qu’à 60€, nous pédalons dans la semoule depuis 4 ans….

Hors ligne Hors ligne

 

#25 20/07/2018 19h19

Membre (2015)
Top 20 Banque/Fiscalité
Top 10 SCPI/OPCI
Réputation :   448  

Le titre a pris un sympathique petit bouillon hier en abandonnant 8.78%.
Les résultats du 2T 2018 était en recul en 2.1% en croissance organique par rapport au 2T 2017 et la nouvelle a été fraîchement accueillie.
Quelques détails ici, notamment quelques explications sur ces résultats mitigés (RGPD en Europe et secteur de la santé aux US) :
Résultats premier semestre 2018.
Néanmoins, Arthur Sadoun est plutôt positif pour la suite (le contraire aurait néanmoins été surprenant) :

Arthur Sadoun a écrit :

Au global, nos résultats financiers du premier semestre, conjugués à notre performance impressionnante en new business dont la montée en puissance est attendue au deuxième semestre, nous rendent confiants sur notre capacité à délivrer nos objectifs d’amélioration de la croissance organique et de progression de notre taux de marge opérationnelle en 2018 par rapport à 2017.

Attendons de voir si ces belles annonces se confirment…

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Publicis Groupe sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur