Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 20/10/2012 16h25 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   57 

Question pratique :
Si on anticipe que demain, de plus en plus de serveurs seront tenus à distance (données hebergées), qui va en profiter ? En d’autres termes, comment savoir quelle marque se cache derrière les serveurs à distance ?

Exemple : dans mon travail, il y a de moins en moins de serveurs locaux et bientôt, les serveurs locaux seront à distance chez notre opérateur logiciel métier et ce, de façon obligatoire. Les données transiteront probablement par du CISCO en TSE.


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#77 20/10/2012 16h46 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   97 

Geoges,

Je ne sais pas qui en profitera coté hardware, peut etre Lenovo dont le business model "low cost" permettra de fournir des serveurs indifférenciés à bas prix.
Offre qu’on également les autres constructeurs pour les fermes de serveurs.
Mais le temps où on vendait à prix élevé (et à marge élevée) des serveurs est révolu.

L’informatique s’oriente vers un modéle "utility".
On aura un accès à de la puissance informatique comme on a aujourd’hui un accès à l’électricité. Sans qu’on réfléchisse vraiment à ce qu’il y a derrière comme centrale électrique ou les composants de la centrale.
On actionne un interrupteur et on a de la lumière. Bientôt (aujourd’hui déjà!), on actionne un "interrupteur" et on a de la puissance informatique.

Chez certains clients, il y a concurrence entre les service informatiques internes et Amazon: Amazon propose de la puissance informatique à la demande (Cloud computing) et on peut acheter cette puissance avec sa carte bleue. C’est pratique, immédiat, et peu cher. La ou un service informatique classique demande des jours pr mettre à la disposition un "serveur virtuel".
les services développement ou marketing ont bien compris cette souplesse et de plus en plus mettent en concurrence leur IT interne.

Pour ceux que ça interesse: Amazon Web services (AWS): Amazon Web Services (AWS) ? Services de cloud computing

Cela est d’ailleurs vrai à la fois pour les serveurs et pour le stockage des données ( avec le problème de confidentialité dés lors qu’il s’agit de données d’entreprise).

Mais tout cela demande:
- du réseau (il faut bien que les données transitent!): les opérateurs réseau (et constructeurs) seront les bénéficiaires (Cisco)
- du logiciel: idem pour les éditeurs et intégrateurs.
- des services

Il me semble que c’est vers ces activités que s’orientent HP et Dell, IBM étant déjà en avance sur ces créneaux… Peut être pas un hasard :-) !


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#78 20/10/2012 18h33 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   104 

La question de Geoges est tout à fait pertinente.

Aujourd’hui qui motorise les clouds ?

Je ne parle pas des offres grand public, mais des offres d’entreprise avec service d’infogérence associée.

Dans ce domaine qui fournis des infrastructures dites convergentes ?

- HP
- IBM
- Cisco
- Dell ? (si Dell possède une telle offre je ne la connais pas)
- Fujitsu ?

Il n’y a pas grand monde en fait.

HP propose du Cloud en mode Utility depuis 5 ans et cette offre a commencée à décoller il y a 3 ans. Aujourd’hui c’est une poche de croissance pour le business d’infogérenc d’HP.

Chez IBM, c’est pareil, même si je n’ai jamais travaillé avec eux.

Cisco propose des solutions en partenariat avec VMWare et Netapp. Ils sont aussi très crédibles. Lors point faible étant de n’être qu’un fournisseur de hardware, sans service derrière. Ils mutualisent donc moins leurs investissements que HP ou IBM.

Pour Dell, je ne sais pas. Si quelqu’un peu faire un topo, ce serait très interessant.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#79 20/10/2012 19h14 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   57 

Bon, je vais tenter d’avoir une piste de réponse à cette question en demandant, la semaine prochaine, à notre fournisseur informatique qui est derrière les serveurs. Je vais essayer d’en savoir plus sur l’architecture informatique. Si j’apprends quelque chose d’interessant, je reviendrai le mettre ici.


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#80 20/10/2012 19h30 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   104 

J’ai oublié un grand acteur du marché : Accenture.

Ont ils des offres de ce type ?

Si oui, qui fournis le moteur ?

A+
Zeb

Hors ligne

 

#81 20/10/2012 22h07 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   97 

Zeb,

Je vous confirme que Dell propose ce type d’offre "convergente".
J’essaierai de faire un topo complet de ce coté.

Dell est derrière Microsoft Azure en terme d’infrastructure. Et fourni également l’infrastructure serveur derriere Google ( ce n’est pas à proprement parler du Cloud, mais cela montre qu’ils ont la capacité à faire des méga-datacenter).

Ils ne répondent pas avec leurs offres classique de serveurs rack ou blade, mais ont une division spéciale qui s’occupe de cela appelé DCS pour fournir qq tres gros clients qui achètent des dizaines de milliers (si, si!) de serveurs.

Les "best sellers" peuvent etre déclinés sur une gamme spéciale "Cxxx". On parle alors de qq centaines ou milliers de serveurs (derrière Free par exemple.)

Ca, c’est pour l’infra.

Coté offre de service, ils ont en France des offres SaaS (archivage exchange p.ex.).
Ils ont des offres sur le cloud privé (avec intégration serveur, stockage, réseau, logiciels), et public en partenariat.
Si en France Dell n’est pas très présent sur les services, il faut se rappeler qu’aux US ils ont racheté Perot (+ de 20.00 personnes exclusivement ds les services).

Je ferai un post sur le sujet plus complet (plutôt sur la file Dell ds ce cas, plutôt que HP!) dés que mes activités professionnelles me permettront de dégager un peu plus de temps!


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#82 14/11/2012 17h06 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1307 

Seth Klarman a réduit de moitié sa position sur HP :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_hpq-seth-klarman.gif
Source : Portfolio holdings of Super Investors - DATAROMA - Value investing

Hors ligne

 

#83 14/11/2012 18h33 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   57 

Et 80% de Microsoft aussi. A-t-il besoin de liquidité pour d’autres investissements, ou est-ce pour amoindrir les valeurs technologiques ?
Edit: il avait réinvesti récemment apparement. (cf page 1 du post). Coupe-t-il des pertes ?

Dernière modification par Geoges (14/11/2012 19h11)


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#84 15/11/2012 08h59 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1307 

Son historique sur HPQ est effectivement bizarre. Il a renforcé au Q2 et allégé au Q3 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_seth-klarman-hpq-history.gif

L’explication sera peut-être dans sa lettre à ses partenaires, qui filtre parfois sur Internet.

Hors ligne

 

#85 15/11/2012 10h38 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   554 

Attention à ne pas prendre les comportements des fonds professionnels à la lettre et comme s’ils étaient toujours rationnels (EDIT : du point de vue de l’investisseur particulier -> merci Crosby pour la remarque).

Si un investisseur dit qu’il veut récupérer son pognon au gérant, celui-ci est obligé de faire des choix. En l’occurence, je pense que Klarman prendra le business le moins sain fondamentalement dans son portefeuille, ou, plus simplement, un peu de tout. Ce n’est pas parce qu’il sort qu’il faut faire pareil !
Par exemple, pour PDL Biopharma dont Baupost avait la majorité du capital, ils allegaient périodiquement alors qu’il n’y avait aucune raison fondamentale de bouger sur cette position (un business en semi-liquidation, hyper prévisible, avec retour de juste valeur aux actionnaires presque garanti pour ne pas dire absolument certain). Au final, ce n’est pas parce que Baupost a allégé que la performance a été moins bonne : c’est même exactement le contraire !

Dernière modification par sergio8000 (15/11/2012 16h05)

Hors ligne

 

#86 15/11/2012 14h32 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   166 

Sergio a écrit :

Attention à ne pas prendre les comportements des fonds professionnels à la lettre et comme s’ils étaient toujours rationnels.

Ce n’est pas en opposition : les fonds professionnels sont très rationnels quant à leur propre intérêt. Par exemple, il peut être rationnel du point de vue de la performance à moyen / long terme de suivre une stratégie comme la votre Sergio. Sauf que la volatilité à court terme risquerait d’induire des retraits, ce qui est contre l’intérêt des gérants. Donc ils doivent tout le temps arbitrer entre des investissements qui vont "sauver" les apparences (mais peut être pas optimaux à moyen terme) et maximiser la collecte et les AUM, et des investissements qui vont bien rapporter. Tout dépend du mix fixed fees / performance fees.

Mais c’est tout très rationnel.

Dernière modification par crosby (15/11/2012 16h15)

Hors ligne

 

#87 15/11/2012 16h02 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   554 

Crosby,

Concernant cela, je vous l’accorde bien volontiers. J’aurais dû préciser que je parlais de rationnel pour l’investisseur particulier qui n’a rien à sauver en termes d’apparences ou de professionnel gérant sans impératif institutionnel.

Hors ligne

 

#88 20/11/2012 13h53 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   33 

Shit! Value trap.

J’en ai. sad

Dernière modification par Candide (20/11/2012 13h55)

Hors ligne

 

#89 20/11/2012 14h04 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1307 

Effectivement le trimestre est cette fois encore horrible. :’-(

7:54 AM More on H-P: The company is taking an $8.8B charge related to Autonomy just a year after buying it for $10.2B. Some thought a write-down was possible, but few expected one this large. FQ1 guidance is for EPS of $0.68-$0.71, below an $0.85 consensus. Prior FY13 EPS guidance of $3.40-$3.60 is maintained, but there’s probably a lot of skepticism. PC sales -14% Y/Y (-10% in FQ3), printing -5% (-3% prior), services -6% (-3% prior), enterprise hardware -9% (-4% prior), software +14% (boosted by Autonomy), financial services +1%. HPQ -10%. CC at 8AM ET (webcast).

$8.8B de dépréciation sur un achat de $10.2B il y a à peine un an !

Et la guidance du trimestre 15% sous le consensus. What a mess! La guidance pour l’année est maintenue par contre.

-10% en pré-ouverture.

HP a écrit :

- Full year fiscal 2012 non-GAAP diluted earnings per share of $4.05, within the previously provided outlook of $4.05 to $4.07
- Full year fiscal 2012 GAAP loss per share of $6.41
- Full year fiscal 2012 net revenue of $120.4 billion, down 5% from the prior-year period and down 4% when adjusted for the effects of currency
- Fourth quarter non-GAAP diluted earnings per share of $1.16, down 1% from the prior-year period
- Fourth quarter GAAP loss per share of $3.49
- Fourth quarter net revenue of $30.0 billion, down 7% from the prior-year period and down 4% when adjusted for the effects of currency
- Cash flow from operations of $4.1 billion, up 69% from the prior-year period
- Returned $384 million in cash to shareholders in the form of dividends and share repurchases
- Fourth quarter and full year fiscal 2012 results include a non-cash goodwill and intangible asset impairment charge of $8.8 billion relating to the Autonomy business within the Software segment

HP a écrit :

Personal Systems revenue was down 14% year over year with a 3.5% operating margin. Commercial revenue decreased 13%, and Consumer revenue declined 16%. Total units were down 12% with both Desktops and Notebooks units down 12%.

    Printing revenue declined 5% year over year with a 17.5% operating margin. Total hardware units were down 20% year over year. Commercial hardware units were down 15% year over year, and Consumer hardware units were down 22% year over year.

    Services revenue declined 6% year over year with a 14.2% operating margin. Technology Services revenue was down 4% year over year, Application and Business Services revenue was down 7% year over year, and IT Outsourcing revenue declined 6% year over year.

    Enterprise Servers, Storage and Networking (ESSN) revenue declined 9% year over year with an 8.3% operating margin. Networking revenue was up 7%, Industry Standard Servers revenue was down 7%, Business Critical Systems revenue was down 25%, and Storage revenue was down 13% year over year.

    Software revenue grew 14% year over year with a 27.2% operating margin, including the results of Autonomy. Software revenue was driven by 9% license growth, 9% support growth, and 48% growth in services.

    HP Financial Services revenue grew 1% year over year as a 3% increase in net portfolio assets was offset by an 11% decrease in financing volume. The business delivered a 10.8% operating margin.

Hors ligne

 

#90 20/11/2012 15h15 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   

Vous allez consolider IH ?

7,5% prévu en pré ouverture normalement

Hors ligne

 

#91 20/11/2012 15h38 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1307 

Suis un peu échaudé là. :-)

On verra…

Hors ligne

 

#92 20/11/2012 15h44 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   52 

Mon message du 24/09…
Ceci étant la dépréciation est encore plus grosse que l’on pouvait le penser.  On charge la barque?

l’investissement en actions à mon sens, c’est de dire non à 99% des dossiers.  Soit on ne comprend pas le business model, soit l’univers des possibles est trop large, soit la qualité du dossier est trop moche ou le prix pas assez tentant.

Et Franchement sur Dell et HPQ oui les prix sont bas (tout au moins par rapport à ce qu’ils ont été), mais ils ont perdu la main sur le matos, et leur volonté affichée de se diversifier vers le soft/services/les grosses marges n’est pas automatiquement transformée en paris gagné.

Un point commun, les bilans avec des fonds propres tangibles négatifs pour les deux…  On peut aussi toujours penser que les gros postes de survaleurs sont sans doute plus élevés que nécessaire.  D’ici à ce qu’ils resortent une grosse moins-value à la Microsoft d’y a quelques mois.  Mais Microsoft avait un bilan infiniment plus présentable que Dell et HPQ.

Je passe mon chemin sur ces deux dossiers.

Hors ligne

 

#93 20/11/2012 15h44 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   

ça peut être une bonne opportunité de turn around

Hors ligne

 

#94 20/11/2012 16h11 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   319 

-13% à l’open… The knife falls


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#95 20/11/2012 16h23 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   37 

Cette très forte dépréciation serait due à des "indélicatesses" comptables de la part d’Autonomy selon HP.

HP en perte liée au rachat d’Autonomy

Hors ligne

 

#96 20/11/2012 17h05 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   57 

en même temps, on a vu sur dataroma des grosses ventes très récentes sur HP. C’est pour cela que je n’ai pas acheté d’ailleurs…


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#97 20/11/2012 17h14 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1307 

reinanto54 a écrit :

Cette très forte dépréciation serait due à des "indélicatesses" comptables de la part d’Autonomy selon HP.

HP en perte liée au rachat d’Autonomy

Oui.

La perte de HP fait les gros titres, mais fondamentalement, on s’en fiche, il s’agit d’une charge non comptable et on savait déjà que HP avait surpayé Autonomy (24 fois l’Ebidta !). On n’imaginait pas à ce point mais ça ne provoque pas de sortie de cash flow.

Si la baisse sur la division PC n’est pas une surprise non plus, sur la division Serveurs, Stockage et Réseau, c’est plus surprenant :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_hpq-20121120-2.gif

C’est la division qui est sensée porter le futur de HP avec (à long terme) le software…

Cela dit Dell aussi a eu un mauvais trimestre sur le Stockage :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_dell-q3-2012.gif

Hors ligne

 

#98 20/11/2012 17h17 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   554 

Si on regarde les résultats de Dell et d’autres entreprises du secteur, on se dit que le ralentissement côté IT Corporate est assez flagrant. L’industrie est cyclique et on ne peut rien y faire. Peut être que la nouvelle version de Windows va relancer un peu le secteur… On verra bien.

Hors ligne

 

#99 20/11/2012 17h20 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   

Dans le débat sur le management entre DELL et HPQ, l’histoire d’autonomy (acquisition surpayėe meme si il y aurait eu bidouillage des chiffres…) me conforte dans mon opinion en faveur de DELL.
Je suis investis sur DELL (10,15$) et HPQ(14,40$) dans des timings proches de ceux de notre hôte et reste confiant pour un redressement visible à partir de 2014.
Je suis tenté par un renforcement sur la valeur mais rien ne sert de se précipiter. Je vais plutôt rentrer sur Intel si passage sous les 19$ (je visais 20$ initialement).

Édit: Sergio8000, lorsque vous évoquez le ralentissement du IT corporate, le fiscal cliff et la prudence des sociétés en matiere d’investissement doit surement se rajouter aux autres éléments (sortie d’un nouvel OS et attentisme pour achat, crise eco…)

Dernière modification par Marcopolopolo (20/11/2012 17h29)


Investisseur sur la longue voie de la connaissance ;) …Parrain Binck assurant un suivi pédagogique, n'hésitez pas pour un MP ;)

Hors ligne

 

#100 20/11/2012 17h43 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   

Si cela pouvait forcer HPQ à prendre des mesures radicales ce serait positif. e.g. Spin off des PCs

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech