Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 25/09/2012 22h56 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   554 

Toutefois, je n’irai pas shorter une boite ayant de bons fondamentaux et qui génerera vraissemblablement 30 milliards cette année… On ne sait jamais jusqu’à quand dure la folie. Yahoo avait atteint un PE de plus de 1000, Apple en est encore loin :-).

Hors ligne

 

#27 25/09/2012 23h41 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   57 

C’est exact que l’euphorie peut emmener les marchés très loin dans le grand n’importe quoi.

Toutefois, Apple pèse déjà 630 milliards, et je vois mal la capitalisation aller très au delà de 1000 milliards.

Quoi qu’il en soit, je ne mettrai jamais un gros montant sur un short. Une petite ligne pour le principe du trade, pour assumer mes convictions, expérimenter en réel.

Ce qui me passionne sur ce dossier, c’est d’étudier en live ce marché en mutation, ses excès, ses retournements, le comportement de la foule et des médias, être à l’écoute des signes de changement, tant du business que des croyances et de la traduction dans les cours. Essayer de trouver un pattern à exploiter dans le futur.

Hors ligne

 

#28 25/09/2012 23h48 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   512 

Sinclair a écrit :

Essayer de trouver un pattern à exploiter dans le futur

Hausse parabolique de 700% en trois ans…. Le pattern le plus connu des marches financiers!

Hors ligne

 

#29 26/09/2012 07h41 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1309 

thomz a écrit :

Je plussoie Sinclair.

Je revois encore mes cousins m’expliquer quand j’étais gamin que Apple c’est de la daube et que leur ordis ont de toutes façons complètement raté le virage technologique/ergonomique de Windows et du PC (c’était l’époque des premiers jeux 3D).

Horace, Ars Poetica a écrit :

Many shall be restored that now are fallen and many shall fall that now are in honor.

Je lisais hier un white paper de 2002 (pas assez intéressant pour que j’en parle sur les forums) mais qui montrait l’évolution des grosses entreprises constructeurs IT entre 1990 et 2000.

C’était assez rigolo, car les "laggards" étaient Apple et IBM et l’étoile montante dominante était Dell… La situation s’est totalement inversée !

Mais ça me parait plus l’exception que la règle. Car pour quelques Apple ou IBM qui ont réussi à se retourner grâce à d’excellents choix stratégiques impulsés par de brillants dirigeants, combien de Sega, Kodak, Motorola, Commodore…

Hors ligne

 

#30 26/09/2012 10h21 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   554 

Philippe, vous êtes bien dur envers Motorola je trouve (avis qui n’engage que moi).

Mon avis est que cette compagnie est absolument remarquable : elle a su adapter son offre de manière extraordinaire par rapport aux différents challenges qu’elle a connu au cours des dernières décennies.

Motorola Solutions est toujours une entreprise viable, et je pense qu’elle est mal comprise par le marché. Motorola Mobility a été acquise a un prix tout à fait convenable par rapport à ses brevets.
Je vais poster une analyse à l’occasion, je pense que ça peut être intéressant de voir comment une compagnie apparemment moribonde et perpétuellement menacée génère toujours une croissance et des cash-flow impressionnants.

Dernière modification par sergio8000 (26/09/2012 11h08)

Hors ligne

 

#31 26/09/2012 10h58 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Oui je suis d’accord avec vous. :-)

Sinon une infographie de la répartition du résultat opérationnel de HPQ sur la base des derniers résultats trimestriels :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_hpq-repartition.gif

Hors ligne

 

#32 26/09/2012 11h57 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   

Merci pour la répartition et la valorisation

La branche imprimante rapporte plus en EBIT que son poids dans le CA (moitié plus)

C’est intéressant ça, alors que d’un autre côté quand Lexmark annonce qu’il abandonne le secteur des imprimantes la nouvelle est accueillie favorablement ce qui est logique puisqu’on pourrait penser que c’est un secteur peu porteur.

Je me demande bien quelle est la raison :

Ce n’est pas neutre du tout dans la mesure où la branche pèse pour 1/3 de l’EBIT..

Dernière modification par Armand (30/09/2012 10h11)

Hors ligne

 

#33 26/09/2012 12h41 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1309 

En fait, historiquement les imprimantes (ou plutôt les recharges d’imprimantes) sont hyper rentables.

Mais l’entrée de gamme des jets d’encre est en déclin (d’où le retrait de Lexmark de ce segment), car les gens impriment moins et il y a la concurrence des cartouches génériques low cost.

La répartition met aussi en évidence les marges bcp plus élévées sur le logiciel, mais on le savait déjà (Cf. Microsoft et Oracle).

Hors ligne

 

#34 26/09/2012 13h30 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   104 

Il n’est pas forcément évident de comparer Lexmark et la partie Printer de HP. Dans un précédent message, j’écrivais ceci :

2- La division Printer axe sa stratégie sur le monde de la presse numérique, et vient concurencer les très gros acteurs du marché. HP fournis non seulement les système d’impressions, mais l’informatique, les softs, les consommables à la demande, du leasing, du Pay Per Use, des contrats de service (OPEX) etc … Les acteurs traditionnels de ce marché souffrent le martyre, HP innove dans la manière de gérer l’impression au sens large (service).

Lexmark n’est pas sur ce créneau, hors, c’est la que la croissance et les marges sont possibles. Car effectivement, la petite imprimante perso (à la maison ou au bureau) n’a plus vraiment de débouchés.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#35 26/09/2012 13h55 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   

Zeb C’est très intéressant car cela signifie que cette division imprimante n’est pas à voir comme une épine dans le pied chez HP.

Sachant que la division PC ne représente déjà que 13 % de l’EBIT, ça limite vraiment le risque de voir les bénéfices souffrir d’une reconversion non réussie en totalité.

Hors ligne

 

#36 26/09/2012 14h29 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Cyril a écrit :

Sachant que la division PC ne représente déjà que 13 % de l’EBIT, ça limite vraiment le risque de voir les bénéfices souffrir d’une reconversion non réussie en totalité.

Absolument et c’est pour cela que du point de vue opérationnel, HP est moins risquée que Dell, qui doit "complètement" (une petite partie du chemin a été fait) se réinventer.

HP détient des positions de leaders dans l’ensemble de ses divisions hors logiciel.

Avec environ 35 MdUSD de CA, sa division service est plus grosse qu’Accenture (CA autour de 30 MdUSD).

Même chose pour la division Impression, avec 26 MdUSD de CA, supérieure à celui de Xerox (22 MdUSD).

Au niveau des serveurs, IBM est devant, HP second et Dell 3e mais loin derrière.

Hors ligne

 

#37 26/09/2012 23h09 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   104 

Sur le secteur des serveurs, IBM et HP ont des points communs, mais aussi des différences importantes.

IBM est leader en valeur. HP l’est en volume.

IBM est très très bien positionné sur le High End (Power PC). Les machines sont grosses, coutent cher, les marge sont grosses, mais les volumes faibles. HP a arrêté ses HPPA pour se tourner vers Itanium. C’est un peu moins puissant, mais bien moins cher. Sauf que, Oracle a décider de mettre des batons dans les roues de HP via Mark Hurd (ex CEO de HP), et puis de vielles rancoeurs de petits trous du cul de cours d’école (Ellison est un con finis à l’ego infinis). Donc sans Oracle, la gamme Integrity n’a plus vraiment d’intérêt. Sauf que, HP a remporté recemment son procés contre Oracle, mais bon, le mal est fait.

HP est très bien positionné sur le serveur Standarf (ISS : Industry Standard Server), c’est à dire les Intel, AMD qui tournent plein de choses mais essentiellement Windows et Linux. La gamme Proliant met à genoux la gamme équivalente chez IBM. De plus les serveurs lame Proliant avec la technologie enclosure C7000 + Virtual Connect + Flex n’a rien a voir avec les BladeCenter d’IBM. Mais la pour gagner des sous, faut faire du volume, les marges sont faibles, du moins plus faibles que dans le High End.

Entre IBM et HP, il y a concurence, mais chacun tire son épingle du jeux dans son domaine.

De mon point de vue, le marché High End deviendra un marché de niche, faibles volumes, grosse rentabilité, mais aux perspectives de croissance faible.
Le marché ISS devient la norme, marché de masse, et surtout le moteur des Cloud (service d’infogérence).

HP a dans sa roadmap, un chassis High End qui sera composé de machines ISS, qui agrégées donneront la puissance d’un High End, et donc pour un coût réduis par rapport aux tarifs actuels. Ce pourrait bien être un produit qui casse le marché et le force a se réorganisé. Si cela fonctionne, IBM sera dans une situation très critique. Mais bon, je ne doute pas qu’IBM a le même projet dans les cartons. Mais qui sait, avec un retard certain dans les serveurs ISS, HP pourrait ébranler IBM. Enfin, on verra bien.

DELL lui ne fait que de l’ISS, il ne le fait pas très bien en terme de fonctionnalités offertes. Mais il est moins cher que IBM et HP, d’ou le fait qu’il soit très présent sur le marché. Mais DELL pourra t’il survivre en étant simple suiveur ? Et que deviendra DELL quand un chinois va débarquer sur ce marché comme les Huawei l’on fait sur le marché des telecoms ? C’est pourquoi je pense, que DELL se transforme à marche forcée.

Personne ne parle de Cisco !!! Avec leur technologie qui ne valait pas un clou il y a quelques années, ils se développent, s’améliorent, et gagnent des deals réference. UCS adopte une vision différente des choses. L’élement central n’est plus le serveur, mais le réseau. UCS construit une solution avec au centre le réseau, à l’opposée de HP et IBM qui mettent le serveur au centre.

La vache à lait de HP, c’est ISS, mais c’est le marché de masse, avec tous les risques que cela comporte.

Voila ma vision du secteur des serveurs.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (26/09/2012 23h13)

Hors ligne

 

#38 27/09/2012 10h24 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Merci Zeb.

Pour m’amuser J’ai demandé aux techniciens là où je suis en mission (5000 pers) :
- Serveurs : HP (réputés top)
- Equipements réseaux : Cisco et Juniper
- OS : Microsoft (migration vers Seven en cours)
- Firewall : Check Point
- Messagerie : IBM Lotus
- Poste de travail : Lenovo
- SmartPhone : Blackberry (mais peut-être va changer)

Il y a eu un essai avec des portables Dell mais ça n’a pas duré car à les composants changeaient trop souvent et il fallait systématiquement refaire le "master".

Deux infographies qui permettent de mieux comprendre comment sont articulées les différentes lignes de services :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_hpq-trefis.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_hpq-trefis-2.gif

Plus d’information : HP Overview by Trefis

Hors ligne

 

#39 27/09/2012 21h17 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   104 

Cher IH,

Le hasard est décidément farceur, même si l’info n’est pas nouvelle :

HP : EDS serait à vendre, toutefois les acheteurs ne se bousculeraient pas

EDS, cela ne veut rien dire, EDS n’existe plus en tant que tel, mais bon, passons.

Je ne suis pas un pro de l’utilisation de ce forum, aussi je ne sais pas insérer des graphiques (même si un tuto doit certainement exister).

Bref, reprenons l’infographie donnée juste avant.On clique sur HP Services, et la on obtient :

Infrastructure Outsourcing (17.8%) : C’est l’infogérence traditionnelle et Cloud, donc les datacenters, les équipes qui gèrent les comptes, les centre de support, helpdesk etc …
Technology Services (14.3%) : Le consulting, support soft, support hardware, les prestas sur site etc …
Application Outsourcing (6.7%) : C’est le complément idéal à infrastructure Outsourcing, la brique du dessus qui permet d’obtenir un service démultiplié auprès du client.
Business Process Operations (3.7%) : C’est de l’outsourcing de process, comme la paie, la saisie de données, la gestion de relation client etc ….

Bref, vous avez compris, c’est BPO qui est anachronique dans le paysage HP. Et a mon avis, c’est BPO qui est à vendre, et pas le reste qui est stratégique pour HP. BPO est un héritage de EDS, ce business n’existait pas chez HP.

Je ne serai pas surpris que le fruit de la vente de BPO si vente il y a, soit intégralement réinvestis dans les 3 autres activités afin de les développer et les rendre plus profitable.

Le problème de ex EDS était son model de travail : en équipe. Des équipes étaient constituées et dédiées pour servir un client. En fait, EDS reproduisait le même modèle que ses clients. Dans ces conditions, comment espérer proposer des baisses de tarifs régulières à ses clients, comme tous les contrats d’outsourcing le font ?
Coté HP, le modèle a été très rapidement d’adopter un modèle type workflow. Une industrialisation à l’extrême des équipes, et l’utilisiation d’énormes plateformes offshore à bas coût. Tout repose sur un suivis stricte des process, et une découpe extrème de chaque tâche en de multiples tâches simples et réalisées aux 4 coins du monde par des équipes qui ont le meilleur coût.
HP peut donc mieux  jouer sur sa structure de coût en jouant à la fois sur les équipes mais aussi sur les process. Tout est interchangeable car les briques de base (équipes et process) sont simples.

Bon, ca c’est la théorie, mais au global EDS mourrait, HP gagnait de l’argent.

Pour rire, mais ca explique bien le modèle "workflow", cette vidéo est un pur chef d’oeuvre  :

http://video.google.com/videoplay?docid … 0920278354

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (27/09/2012 21h18)

Hors ligne

 

#40 27/09/2012 22h45 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   

Zeb, vous n’auriez pas le n° de télephone de Pizza 12? J’ai une petite faim! smile

Hors ligne

 

#41 28/09/2012 18h37 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   104 

Un interview par rapport à l’affaire Itanium/oracle et la vision de l’impact sur la partie High End de la division serveur :

L’affaire Itanium a insupporté les clients qui l’ont fait payer à Oracle

A+
Zeb

Hors ligne

 

#42 03/10/2012 18h59 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   120 

Boursier a écrit :

Le groupe informatique Hewlett-Packard plongeait de 7% à 15,90 dollars, alors que sa PDG Meg Whitman entamait une conférence avec des analystes sur les perspectives du groupe, jugées inquiétantes par le marché."

Etant peu exposé au secteur des technologies de l’information et en bon contrarien, je profite  de ce bruit pour ouvrir à mon tour ma petite ligne à hauteur de 50% de la position totale envisagée…

Dernière modification par julien (03/10/2012 20h18)

Hors ligne

 

#43 03/10/2012 19h20 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   85 

Définitivement, il va être compliqué de trouver le point bas.

Édit: -10% je renforce.

Dernière modification par Motus (03/10/2012 20h41)


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#44 03/10/2012 19h46 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   20 

Difficile de retenir le couteau qui tombe !
Les perspectives de redressement, si il y en a, sont reportées à 2014


https://www.yomoni.fr?parrain=JEROME11Code Parrainage YOMONI ➨➨JEROME11

Hors ligne

 

#45 03/10/2012 21h10 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   57 

HP a annoncé une baisse du profit attendu pour cette année de $4.06 à $3.50, soit 13.8%, et le cours (c’est à dire la somme attendue de tous les cash flows futurs actualisés) baisse de 11%.

Joli exemple de myopie des marchés.

Contagion sur le cours de Dell : -4%.

Je crois que nous avons tout un secteur en désamour. Je vais finir par m’y intéresser.

Hors ligne

 

#46 03/10/2012 22h06 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   97 

Un petit mot concernant les serveurs: Le classement IBM/HP/Dell est exact si on considère l’ensemble de tous les types de serveurs: mainframe, serveurs Unix (AIX, HP UX), et les serveurs x86.

En revanche, sur ce dernier créneau, la répartition est HP, Dell (chacun aux alentour de 25 à 30% de part de marché, HP en tête) puis derrière IBM.
Ce secteur va continuer à croitre en volume (unités), d’autant plus que les budget IT sont en baisse… Le "high end", comme l’a dit Zeb, va effectivement devenir un marché de niche.

Sur les serveurs x86, la qualité des serveurs Dell, HP  et IBM est équivalente, HP a démarré plus tôt sur les serveurs Blade, mais Dell rattrape son retard.

En revanche, on constate que ce secteur des serveurs est en train de subir la même chose que sur le PC, le phénoméne de "commodité":  Les prix baissent, les margent s’effritent ( même si on n’en est pas encore au niveau des PC, on est dans du "me too product").
Lenovo devrait faire son entrée d’ici peu en tant que concurrent très sérieux sur ce marché de la "boite", leur business model est fait pour ça.

En revanche, on parle de plus en plus de "convergence", avec l’intégration des fonctions serveurs, stockage et réseau (d’ou le rachat de Force 10 par Dell, et des investissement ds la partie Storage). La, Cisco est un concurrent crédible, même si sa part de marché est pour l’instant assez confidentielle. Mais quand on place ce type de système (UCS pour Cisco), on élimine la concurrence pour pas mal de temps, le client est "verrouillé"…

Les grands acteurs IT principaux devraient donc progressivement désinvestir  le marché "serveurs" purs standards, comme ils l’ont fait sur la partie PC, pour se concentrer sur la partie "convergence" pour les datacenter, la partie logiciels d’infrastructure (Dell vient de racheter Quest) sur lesquels IBM comme HP sont déjà présents, et bien sur la partie Services.

Coté investissement IT, j’ai décidé de ne pas prendre partie pour un constructeur, j’ai ouvert une ligne sur …Intel ;-)

PS: sans vouloir contredire la société dans laquelle IH est en mission ou vouloir défendre Dell, pour les PC, HP comme Dell ou Lenovo ont les mêmes fréquences de rafraichissement de leurs gamme qui est totalement alignée avec celle d’Intel. On doit donc refaire les masters chaque fois qu’Intel sort de nouveaux proc quelque soit le constructeur de PC, tous les 12 à 18 mois en fonction des modéles …


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#47 03/10/2012 22h17 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   

Sinclair a écrit :

HP a annoncé une baisse du profit attendu pour cette année de $4.06 à $3.50, soit 13.8%, et le cours (c’est à dire la somme attendue de tous les cash flows futurs actualisés) baisse de 11%.

Joli exemple de myopie des marchés.

Contagion sur le cours de Dell : -4%.

Je crois que nous avons tout un secteur en désamour. Je vais finir par m’y intéresser.

Moi non plus, je trouve pas la baisse si énorme que ça sachant d’où ils viennent (haut niveau de profit…), il y a encore une belle marge avant que le niveau de profit soit critiquable…

Hors ligne

 

#48 03/10/2012 22h20 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   20 

oups j’avais posté sur Dell, je copie

Perplexité.
Je suis HP depuis 17h30
je vois -3% cool, meilleur prix, je regarde pourquoi
puis -4.5%, mais ça n’a pas l’air si terrible les annonces de la conférences de presse, quelle occaz!
-6% mouai baisse des bénef prévue quand même
puis vers 18h30 : plus bas touché, ça remonte déjà, c’était bien pas si grave, mais j’achète pas, je rentre.

Et depuis que je suis arrivé chez moi -9, -10, -11 et -13 au moment où j’écris
Bien fait de ne pas acheté

Mais si il y avait quelque chose que je ne captais pas, le cloud, les servers, les tablettes, moins de cartouches d’encre car moins d’imprimantes, moins de pc et de services associés… et si HP était vraiment définitivement OUT.

On verra ça demain…

merci de vos avis, moi je doute du cas HP (et dans la panique : ne rien faire smile

Hors ligne

 

#49 04/10/2012 06h54 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Administrateur
Réputation :   1309 

Comme l’a dit Sinclair, HP a ni plus ni moins fait un gros profit warning alors que la réunion d’hier était sensée être une "simple" réunion d’analyste.

C’est d’autant plus incompréhensible que le dernier estimé de profit datait du 22 Aout 2012, cad il y a même pas deux mois !

A se demander si Meg Whitman ne charge pas la barque pour faire baisser le strike de ses futures stock-options (calculer par rapport à la moyenne du cours des mois précédents)…

@Clero
J’avais indiqué dans mon topic Portefeuille d’actions de InvestisseurHeureux, acheter HP ou Dell, ce n’est pas acheter Kellogg ou British Sky Broadcasting… Le risque opérationnel est fort sur les deux premières valeurs et introduit nécessairement une forte volatilité. D’habitude, je me tiens à l’écart de ce genre de dossiers et c’est ce que vous conseille de faire à la lecture de votre post.

Kohai a écrit :

PS: sans vouloir contredire la société dans laquelle IH est en mission ou vouloir défendre Dell, pour les PC, HP comme Dell ou Lenovo ont les mêmes fréquences de rafraichissement de leurs gamme qui est totalement alignée avec celle d’Intel. On doit donc refaire les masters chaque fois qu’Intel sort de nouveaux proc quelque soit le constructeur de PC, tous les 12 à 18 mois en fonction des modéles …

Je vais reposer la question à mon collègue architecte informatique ! :-)

Hors ligne

 

#50 04/10/2012 08h38 → Hewlett-Packard : opportunité ou value trap ? (dell, hewlett-packard, hp)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour,

A mon avis, ce n’est pas mon secteur d’investissement  et cela n’engage que moi, vu les progrès constants de la technologie, je regarderai plusieurs éléments :

1/ Je suivrai les communiqués du Gartner Group pour essayer de comprendre et de prévoir le marché.

2/ J’essayerai de comprendre à quel moment un produit ou gamme de produits importants deviennent une  commodité, donc qu’il va y avoir une pression sur les prix et les marges  et à quelle vitesse, donc quels sont les impacts pour la société (comment sont anticipés et managés ces changements par la société, surtout au point de vue coûts).

3/ Quels sont les nouveaux produits à forte valeur ajoutée, quel est le rythme de croissance du chiffre d’affaires et des marges par rapport aux chiffres globaux de l’entreprise, et surtout la progression de la part de marché, car une société de cette taille doit avoir comme objectif de devenir le « First Choice », comme par exemple Cisco l’est devenu avec les routeurs Internet.

Que font les grands groupes, quels produits achètent-ils et quels sont leurs programmes d’investissements (nouveaux produits, migration,..)

Bonne courage, ce n’est pas facile, car le secteur est en constante innovation et mouvement (restructuration).

A+

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech