Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

[+1]    #1 03/07/2015 18h06

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   178  

Interactive brokers permet de créer des rapports assez précis, et d’exporter de nombreuses données. Cependant lorsque l’on fait des opérations multi devises avec des longs/shorts, prêts et emprunts de titres, ça se complique un peu et il n’est pas évident de déterminer à partir d’un rapport d’activité annuel ce qu’il se passe vraiment, et ce qu’il faut inscrire en comptabilité (pour une compta de société, s’entend).

Est-ce-que quelqu’un a déjà essayé de créer un rapport qui permette simplement de bien séparer toutes les écritures, avec les effets Forex, etc, et qui donne des totaux de withholding tax qui collent bien avec les 1042-S fournis ? Je dois avouer que je me suis penché là dessus et j’ai un peu de mal !
En partant des vues synthétiques de l’évolution d’un compte sur 1 an, difficile de retomber sur les montants nets (realized/unrealized/forex…), et réciproquement, difficile de retomber sur les montants agrégés en partant de chaque écriture.

Alternativement si quelqu’un connaît une interprétation de la doctrine comptable qui permette de ne pas devoir traiter chaque opération mais plutôt comme un tout, ça le fait aussi !

Mots-clés : comptabilité, interactive brokers, sociétés

Hors ligne Hors ligne

 

#2 27/01/2019 19h50

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Bonjour,

je relance cette question restée sans réponse.
Comment faites vous pour comptabiliser dans une société (comptabilité d’engagement) vos opérations IB en fin d’exercice.

Je confirme que le mutidevises, le predétachement de dividendes, le prêt de titres, le compte de marge ca fait un truc sympa à gérer pour la comptabilité.

selon ma compréhention au 31/12/N:
la ligne "évalué au marché" = plus ou moins value réalisée + plus ou moins value latente + pré détachement du dividende.
les chiffres étant extrait de la synthése de la performance réalisée et non réalisée

je suis preneur de vos expériences sur ce sujet passionnant -)

Hors ligne Hors ligne

 

#3 02/04/2019 15h01

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Bonjour,

Est ce que des membres du forum utilisent IB à partir d’une société Française assujettie à l’impôt sur les sociétés.

La question ci-dessus est restée sans réponse à ce jour.

Autre question: mon compte IB est récent, j’ai du mal le paramétré sur la fiscalité Francaise car j’ai une retenue à la source de 30% sur les dividendes de source Française.

Avez vous déja rencontré ce cas ?

Hors ligne Hors ligne

 

#4 02/04/2019 15h11

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Le sujet la fiscalité des actions Françaises chez IB a déjà été évoqué : IB prélève toujours 30%.

Pour un particulier, c’est récupérable en année+1 sous forme de crédit d’impôt mais aucune idée pour une personne morale.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#5 30/04/2019 15h51

Membre
Réputation :   3  

Bonjour,
Je rebondis un peu sur le sujet puisqu’aujourd’hui mon comptable se montre incapable de produire mon  bilan 2018 avec les rapports d’IB (Lynx).
D’ou ma question, comment faites-vous et/ou à qui vous adressez vous pour gérer votre comptabilité ?

Je suis preneur de toutes les bonnes adresses ! Merci

Hors ligne Hors ligne

 

#6 01/10/2019 10h09

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Est ce que l’un d’entre vous a réussi à trouver un comptable qui sache gérer un compte IB ?


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#7 01/10/2019 10h21

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Bonjour,

Je n’ai pas l’impression que beaucoup de membres du forum "s’amuse" à encapsuler un compte IB dans une société IS.

Quand je vois l’ensemble des questions à se poser au niveau comptable avant même de passer au traitement comptable des opérations IB, c’est déjà un vrai moment de bonheur.

Au final, je gère le sujet seul, ca permet de s’enrichir intellectuellement.
J’ai retenu l’option de considérer que les flux IB sont une comptabilité auxiliaire en soit, ce qui permet de retranscrire l’activité du compte IB en quelques écritures pour le bilan.

Dernière modification par corsaire00 (01/10/2019 10h21)

Hors ligne Hors ligne

 

#8 01/10/2019 10h32

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

J’envisage d’ouvrir une SC à l’IS l’année prochaine et avoir un compte IB, les écritures comptables ne me semblent pas plus compliquées que pour un CTO lambda, j’essaye juste de trouver un expert comptable qui soit à l’aise avec ce genre d’activité.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#9 01/10/2019 13h29

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Si vous faites uniquement achat/vente de titres français, votre expert comptable devrait survivre

si vous ajoutez des devises, le prêt de titres, des options, le compte de marge, la retenue à la source, ca devient "amusant" mais je ne suis pas sur que votre expert comptable va trouver ça drôle surtout si il reprend vos mouvements un par un et que vous bougez un peu votre portefeuille.
et si il ne trouve pas ça drôle et qu’il ne maîtrise pas le sujet, ca ne vous fera probablement pas rire sur son complément d’honoraires si vous n’avez pas été clair dés le début sur les opérations qu’il allait devoir comptabiliser.

Hors ligne Hors ligne

 

#10 01/10/2019 14h38

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

C’est là tout le problème : je cherche un expert comptable qui sache gérer des achats/ventes d’actions US et déduire les retenues à la source de l’IS, il n’y aura pas tant d’écritures que ça mais il faudra qu’il sache gérer ce genre de SC.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #11 28/01/2020 17h02

Membre
Réputation :   16  

Bonjour,

Je suis en train d’évaluer les opérations pour faire ma compta moi meme …
Avez vous avancé sur le sujet ?
J’abandonne l’EC, trop de déconvenue sur le sujet.

Les opérations de bases sont dispo ici:
Les travaux comptables courants - Memo Compta
En particulier pour les actions / obligations
Enregistrement des Valeurs Mobilières de Placement [VMP] - Memo Compta
Ca s’appelle des VMP en compta francaise: Valeur Mobilières de Placement.

Pour les opérations en devise, il suffit de convertir en euro avant chaque opération (feuille excel en //)
J’utilise ce site: ECB euro reference exchange rate: US dollar (USD)

Enfin, il me manque les comptes pour enregistrer la retenue à la source US (15% pour dividendes par exemple) à déduire du résultat et ca devrait permettre de commencer.

Enfin, les rapports IB sont basés sur un calcul de P&L en FIFO alors que la fiscalité française nécessite un calcul de PRU en euro pour chaque opération …
Donc les rapports de synthèse IB ne servent à rien pour le FISC, seuls les rapports de transactions et détails sont utilisables avec une routine CSV pour le tableur.

Bref, j’y suis presque et c’est passionnant (enfin, pour celui qui aime)
OP

Dernière modification par Zhole (28/01/2020 17h02)

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #12 28/01/2020 21h27

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Exact, il faut se servir des rapports IB uniquement pour les transactions et rien d’autres, tous les autres chiffres sont "faux" pour un résident fiscal Français et encore moins pour une société à l’IS.

Pour les plus/moins-values, le calcul se fait en mode PEPS ( premier entré, premier sorti ).
BIC - Plus-values et moins-values - Principes applicables aux cessions de titres de portefeuille

A cet égard, le 6 de l’article 39 duodecies du CGI dispose que les cessions de titres compris dans le portefeuille sont réputées porter par priorité sur les titres de même nature acquis ou souscrits à la date la plus ancienne.

Pour ce qui est des retenues à la source, il faut les convertir en euro et les déclarer dans la 2066-SD et joindre la 2065-SD avec le détail pays par pays.

Il y a 2 méthodes pour imputer la retenue à la source pour un dividende 100 sur lequel 15 ont été retenus :
- comptabiliser 100 ( même si en réalité vous n’avez reçu que 85 ) et imputer 15 sur l’IS
- comptabiliser 85 et imputer 85%*15 sur l’IS.

Pour un IS à 28%, ça donnerait :
- comptabiliser 100 ( même si en réalité vous n’avez reçu que 85 ) et imputer 15 sur l’IS
- comptabiliser 85 et imputer 72%*15 sur l’IS.

IS - Réductions et crédits d’impôts - Dispositif général d’imputation - Modalités d’imputation des crédits d’impôts

1

En principe, le calcul de la somme à imputer devrait s’opérer en deux temps.

Dans un premier temps, les crédits d’impôt sont réintégrés dans la base de l’impôt sur les sociétés, afin de déterminer le montant imposable des différents revenus mobiliers qui sont normalement compris dans les résultats de l’entreprise pour leur montant net, c’est-à-dire abstraction faite de l’impôt déjà versé au Trésor ou réputé tel (« crédit d’impôt »).

Puis dans un second temps, le « crédit d’impôt » est imputé sur le montant de l’impôt sur les sociétés correspondant au revenu brut ainsi déterminé.

10

Il est toutefois admis, conformément aux dispositions de l’article 136 de l’annexe II au code général des impôts (CGI), que les revenus mobiliers encaissés par les personnes morales passibles de l’impôt sur les sociétés en vertu de l’article 206 du CGI à l’exception de celles désignées au 5 de l’article 206 du CGI soient pris en compte dans la base dudit impôt pour leur montant net, c’est-à-dire compte non tenu des crédits d’impôt. La somme à imputer est dès lors égale, dans les limites qui sont exposées au BOI-IS-RICI-30-10-20-20, à la différence entre :

    - d’une part, le montant des crédits d’impôt afférents aux revenus mobiliers compris dans les bénéfices soumis à l’impôt sur les sociétés ;

    - et, d’autre part, le produit obtenu en multipliant ce montant par le taux de l’impôt sur les sociétés.

La retenue à la source est imputable sur l’IS calculé donc vu que l’IS est de 15% jusqu’à 38120 euros, vous ne devriez plus devoir d’IS si vous n’avez que des titres Américains avec 15% de retenue à la source.

Dans la 2066-SD

D - IMPUTATIONS (cf. notice de la déclaration n° 2065-SD)
2. Au titre des revenus auxquels est attaché, en vertu d’une convention fiscale conclue avec un État étranger, un territoire ou une collectivité territoriale
d’Outre-mer, un crédit d’impôt représentatif de l’impôt de cet état, territoire ou collectivité.

IS - Réductions et crédits d’impôts - Dispositif général d’imputation - Modalités d’imputation des crédits d’impôts

Par contre, lorsque les revenus de source étrangère sont encaissés dans un État étranger ou dans une collectivité d’outre-mer ou lorsqu’ils sont reçus directement d’un tel État ou collectivité, les personnes morales bénéficiaires doivent déterminer elles-mêmes le montant du crédit d’impôt imputable sur l’impôt sur les sociétés dont elles sont redevables en France au titre de ces revenus, à l’aide d’une déclaration complémentaire imprimé n° 2066-SD (CERFA n° 11087, disponible sur le site  www.impots.gouv.fr) qui constitue une annexe à la déclaration de résultats, modèle n° 2065-SD (CERFA n°11084, disponible sur le site  www.impots.gouv.fr).

Dès lors que l’imprimé est joint avec le relevé de solde n° 2572-SD (CERFA n°12404, disponible sur le site  www.impots.gouv.fr), les entreprises sont dispensées de le déposer avec la déclaration de résultat.

Dernière modification par Oblible (28/01/2020 21h41)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #13 29/01/2020 14h29

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Autre point important pour la fin d’année pour société à l’IS : calculer la plus-value ou moins-value latente titre par titre.

La plus-value latente ne fait pas partie du bilan et n’entraîne pas d’imposition pour tout ce qui est action, obligation ( à l’inverse de la plus-value latente d’OPCVM, y compris les ETF ).

La moins-value latente est à provisionner ( mais aucun impact fiscal, c’est juste par précaution ).

En comptabilité, il faut regarder :
Dépréciation des titres - Memo Compta
Compte 5906 - Dépréciations des VMP - Obligations
Compte 5903 - Dépréciations des VMP - Actions
Compte 68665 - Dotations aux provisions pour dépréciation des Valeur Mobilières de Placement

BIC - Plus-values et moins-values du portefeuille-titres - Évaluation des titres de portefeuille -  Evaluation des titres de placement

À la fin de chaque exercice, il est procédé à une estimation de ces titres.

20

Les titres cotés sont évalués au cours moyen du dernier mois de l’exercice. Les titres non cotés sont évalués à leur valeur probable de négociation. Les titres cotés s’entendent des valeurs admises aux négociations sur un marché réglementé (article 38 septies de l’annexe III au CGI)

30

Les plus-values ou moins-values résultant de cette estimation sont appréciées, pour chaque catégorie de titres de même nature, par rapport à la valeur d’origine globale de l’ensemble de ces titres.

40

Les plus-values ne sont pas comptabilisées.

50

Les moins-values sont inscrites au compte de provisions.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#14 30/01/2020 09h05

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Petit détail technique : la plus/moins-value est à calculer par rapport à la valeur d’inventaire et celle-ci n’est pas la valeur de clôture au 31 Décembre mais le cours moyen du mois de Décembre.

Il faudrait donc récupérer tous les cours du mois de Décembre, les convertir en euros avec le taux du jour en question, et ensuite faire une moyenne.

http://mister.compta.free.fr/Les%20Oper … %20VMP.pdf

si les titres sont côtés : du cours moyen du dernier mois ( PCG 332-6)

http://www.plancomptable.com/titre-III/ … _332-6.htm

A la clôture de chaque exercice, la valeur actuelle des titres immobilisés, autres que les titres de participation et les titres immobilisés de l’activité de portefeuille (T.I.A.P.), est estimée :

    pour les titres cotés, au cours moyen du dernier mois, à l’exception des titres qui sont détenus explicitement dans le but de réduire le capital : leur valeur comptable n’est soumise à aucune dépréciation et reste égale à leur prix d’achat jusqu’à leur annulation dès lors que dès l’origine, leur inscription doit être regardée comme équivalant à une réduction des capitaux propres ;

    pour les titres non cotés, à leur valeur probable de négociation.

Dernière modification par Oblible (30/01/2020 09h06)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#15 30/01/2020 09h41

Membre
Réputation :   16  

Pour la comptabilisation des MV/PV en fin d’exercice, j’avais suivi le "feuilleton" sur une autre file. C’est toujours bon de le rappeler :-)

Pour la marge IB, je suppose qu’on peut l’enregistrer sur le compte 6271 périodiquement ?

Concernant la retenue à la source des dividendes US, la procédure de déclaration est très claire (2066 et 2065).
Pour sa comptabilisation, (par exemple 15% dividendes US), on peut imputer le montant directement sur le compte 444 (impôt IS) sans passer par un compte intermédiaire ?

Par exemple, a réception d’un dividende de 100 dont 15 retenus:

Débit compte 512 de 85 (banque)
Crédit compte 764 de 100 (revenus MVP)
Débit compte 444 de 15 (IS)

OP

Hors ligne Hors ligne

 

#16 30/01/2020 09h59

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Le compte 6271 est plutôt pour les frais d’achat/vente, de garde …

Je pense que les frais pour la marge accordée pour IB seraient plutôt des "intérêts d’emprunts" et donc saisis dans le compte 6616 ?

Comment comptabiliser des frais bancaires ?
Comptabiliser les emprunts et leur remboursement
Interet sur compte debiteur

Pour l’imputation de la retenue à la source sur l’IS, je pense que vous utilisez le bon compte :

Conventions fiscales internationales : attention ! | Comptazine

Dernière modification par Oblible (30/01/2020 09h59)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#17 03/04/2020 13h50

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

Bonjour,

Je n’ai pas trouver un état sur IB qui permet comptabilité mes opérations sur IB dans une société IS

Savez vous si il est possible d’obtenir un relevé de compte au format débit crédit pour matérialiser l’ensemble des flux cash ?

Hors ligne Hors ligne

 

#18 03/04/2020 14h55

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Je ne pense pas, il faut tout mettre dans Excel ( ou une base de donnée ) et retravailler les rapports pour avoir les entrées comptables d’une société à l’IS.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

#19 03/04/2020 15h10

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   169  

J’ai plus de 1500 lignes d’opérations entre les dividendes, les actions, les obligations, les prêts d’actions le tout en 4 devises. Je vais m’amuser smile

Hors ligne Hors ligne

 

#20 03/04/2020 15h59

Membre
Réputation :   13  

Je viens d’ouvrir un compte I.B pour ma S.C à l’I.S et j’ai dessus de l’euro et de la livre sterling. A lire ce qui est au dessus, j’ai l’impression qu’il faut mieux travailler un Excel au fur et à mesure de l’année avec le ratio de conversion donné par I.B au moment des mouvements. J’ai une difficulté ou simplification suivant comment on le vois, la livre sterling est arrivé d’un compte anglais donc je pense que je n’aurai qu’à le convertir en euro pour mon comptable. Sur vos expériences avec vos E.C, plutôt ok avec ce que je pense faire ?

1500lignes, et 4 devises, bravo d’être aussi optimiste smile

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #21 03/04/2020 16h40

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Sans oublier le calcul des crédits d’impôt, les remboursement en action … et surtout recalculer les PRU qui sont "faux" chez IB : en fiscalité Française il faut inclure le coupon couru des obligations dans le prix d’achat/vente et pour les sociétés à l’IS la plus-value se calcule en utilisant le système "premier entré, premier sorti".

Et même si vous ne vendez rien, vous devez quand même calculer le prix moyen de vos actions sur le mois de décembre, les convertir en euros, calculer vos PRU et en déduire vos plus/moins value latentes : elles ne sont pas imposables ( sauf pour certains OPCVM ) mais en cas de moins-value, votre expert comptable doit calculer les provisions correspondantes.


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1    #22 09/06/2021 18h27

Membre
Réputation :   0  

Bonjour ,

A mon tour de m’y coller. Je doit clôturer mon bilan donc je risque de venir poser quelques questions.
En attendant, j’utilise un soft gratuit de gestion de portefeuille "portfolio Performance" qui permet l’import des fichiers flex queries.

https://www.portfolio-performance.info/

Il me présente en EUR toutes les cours en Eur. ( entrée / sortie / frais intérêt / dividendes / etc ) . Si çà peut aider.

PS : avec le Forex, impossible d’avoir avec les relevés IB la liquidité en EUR à un instant T. J’ai mis du temps à comprendre !





PS : les titres masqués car certains sont issu d’une lettre payante.

Hors ligne Hors ligne

 

#23 10/06/2021 15h01

Membre
Réputation :   0  

Bonjour,

Pour les achats d’action. Je ne sais pas si je dois débiter le compte 503 / Actions ou en immobilisations, compte - 271 . Je les garde  de quelques semaines à quelques années. ( achat Value , pas de trading ).

Merci de votre aide.

Cédric

Hors ligne Hors ligne

 

#24 11/06/2021 05h50

Membre
Réputation :   33  

Utilisez les comptes de classe 50x pour vos Valeurs Mobilières de Placement (quel que soit l’horizon de placement), et réservez le compte 271 pour des titres qui seraient réellement bloqués sur une longue durée.

En général la distinction classe 5/ classe 2 pour les titres détenus c’est la distinction entre VMP et Titres de participation (compte 261) , distinction importante car il y a quelques répercutions fiscales. Mais je pense que vous n’êtes pas concerné.

Hors ligne Hors ligne

 

#25 11/06/2021 10h04

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   606  

Le compte 271 est à réserver aux titres dont la détention est plutôt imposée que voulue ( nantissement … ).

https://www.comptabilisation.fr/detail- … &i=222


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur