Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS    Cherchez sur le site et les forums :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Colas sur nos screeners actions.

#1 08/03/2015 15h45

Membre (2014)
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   127  

Bonjour,

La semaine dernière, le journal investir faisait de sa une les valeurs à haut rendement.

Une des valeurs mises en avant a attiré mon attention: il s’agit de la société Colas, éligible au PEA, offrant un rendement de 10%, et avec un potentiel de cours sur du moyen terme à 190 euros (aujourd’hui à un peu plus de 153 euros) (selon investir).

Leader mondial de la route, l’entreprise est de ce fait dépendante de la conjoncture actuelle, mais étant donné que l’on parle d’un retour à une croissance (certes modérée), l’entreprise peut avoir des jours meilleurs dans un futur proche (non ?).

Qu’en pensez vous ? Et est ce que certains ont cette valeur dans leur portefeuille ? Est ce que vous préconiseriez cette valeur aujourd’hui ?

A bienôt.

Jeff33

Mots-clés : colas, dividende

Hors ligne Hors ligne

 

#2 08/03/2015 16h01

Membre (2010)
Top 20 Monétaire
Top 20 Crypto-actifs
Réputation :   186  

De mon souvenir en tant qu’actionnaire Bouygues, Colas n’était vraiment pas une star avec un ROC/CA qui était tombé sous 4% et un carnet de commande de la moitié d’un CA. l’internationnal qui ne marchait pas fort non plus.

Mais ces infos datent de 2012. Ca reste des points à étudier à mon avis.

Le dividende >10% j’ai un doute que ce soit du régulier.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 08/03/2015 16h25

Membre (2012)
Réputation :   55  

En effet. D’une part, un versement de dividende n’enrichit pas l’actionnaire car le cours baisse d’autant, aussi élevé soit-il. D’autre part, les 3/4 du dividende viennent de la cession de Cofiroute début 2014, évènement non récurrent évidemment.


"After all, you only find out who is swimming naked when the tide goes out." W. Buffett

Hors ligne Hors ligne

 

#4 08/03/2015 16h55

Membre (2010)
Top 10 Dvpt perso.
Top 20 Monétaire
Réputation :   249  

Hello,

RE appartient à plus de 96% eu seigneur du château (cf l’histoire des romanichelles avec Xavier Niel). Le retrait de la cote est un serpent de mer qui tient depuis de nombreuses années.

Colas, c’est des travaux sur les routes avant tout. Que ces routes soient françaises ou à l’étranger. Donc oui, un retours de la croissance économique en Europe peut signifier une hausse des profits de Colas.

Oui, mais …..

Ce sont les Etats qui financent les routes. Et que dire de l’état des finances des Etats actuellement ?
La question à se poser est la suivante :

Va t ’on vers un investissement massif des Etats dans les infrastructures routières ou non ?
Va t ’on vers un investissement local des collectivités locales dans divers travaux assurés par Colas ?

CE qui est certain, que le dividende va continuer à tomber, Martin, en a trop besoin. Donc acheter du RE pas cher sur une bonne consolidation de marché, pourquoi pas.
Mais ensuite, parier sur la croissance de la société, à voir.

J’en ai eu, j’en ai plus. Et je regarde toujours un peu le dossier. A propos du retrait de la cote, il serait peut être intéressant de voir ce qu’il y a du coté des plans de stock options et de l’Epargne Entreprise (cf retrait de ELF suite à l’expiration des plans de stocks options).

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (08/03/2015 16h56)


Tout ce qui peut merder, va inévitablement merder.

Hors ligne Hors ligne

 

#5 08/03/2015 17h11

Membre (2010)
Réputation :   137  

je confirme les propos de lesson1 & JesterInvest : le dividende 2014 a un caractère exceptionnel. Le rendement "normal" tourne plutôt autour de 5%. Ce qui n’est déjà pas si mal.
La société, comme cela a déjà été dit, appartient presque totalement à Bouygues.
Elle est leader mondial sur la construction de route. Sur ce domaine, il y a peut être une source d’amélioration de son bénéfice, puisque le bitume que l’on met sur les routes est fait à base de pétrole, et comme le prix de celui-ci est en chute libre depuis quelques mois……enfin à voir !
La société n’est pas endettée (dettes-trésorerie), elle côte sous son total de bilan, et les cash Flows nets couvrent le dividende.
Donc pas de risque particulier sur cette valeur.
D’un autre coté, pas de coté sexy non plus.
Une bonne valeur de rendement, sans surprise ni dans un sens ni dans l’autre.
A acheter, à défaut de mieux en quelque sorte.

Hors ligne Hors ligne

 

#6 09/03/2015 08h26

Membre (2011)
Top 20 Actions/Bourse
Top 20 Invest. Exotiques
Top 20 Finance/Économie
Réputation :   526  

Dividende ordinaire de 4 euros cette année soit 2.6% de rendement. Attention au double top a 155.
Personnellement j’ai renforcé ma ligne des l’annonce du dividende exceptionnel (c’est pavlovien, ca fait monter une action de plus du dividende alors que ca n’ajoute presqu’aucune valeur).
J’attends de voir si on dépasse la résistance à 155 mais je ne pense pas qu’à ce cours ce soit une affaire; après les valeurs du cac ayant bien monté, il suffit que des zinzins en manque d’idées découvrent la valeur au détour d’un screener de rendement pour que ca aille plus haut.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne Hors ligne

 

#7 21/10/2020 09h18

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Je ressors la file de 2015 avec les événements nouveaux

- depuis octobre 2019, le conseil d’administration a un peu changé : O. Roussat ex DGD Bouygues est président du CA de Colas

- le 16 mars 2020 en plein krach, Bouygues a repris 0.2% du K par bloc à 142 €
RACHAT MARS 2020

- le cours vers 100/110 offre un beau rendement avec une option sur le serpent de mer OPRO

Cela fait 20 ans que le flottant de Colas est rikiki , et Colas me semble le plus vieux serpent de mer au flottant rikiki (après MFB), historiquement ces histoires de flottant rikiki se soldent un jour ou l’autre.

Etre payé pour attendre ?

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Youtube Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#8 21/10/2020 10h11

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Martin Bouygues l’a souvent dit: pas de retrait de la côte pour Colas qui est un véhicule pour payer ses cadres.

Le dividende est à peine couvert par le FCF tandis que la société s’est endettée (situation historiquement rare) pour racheter un actif en piteux état.

Le profil de risque est assez élevé et justifie la décôte.
Si vous avez de bonnes infos sur l’intégration d’Alpiq, je suis preneur.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #9 21/10/2020 11h58

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

OPRO : Oui pas d’OPRO selon la direction. Et il y a quelques années, l’AMF avait elle même retoqué une demande d’un fonds qui voulait une OPRO mais qui, selon l’AMF, s’était mis lui même en situation de possession d’un actif peu liquide. Pour autant, l’histoire montre que la bourse avec un flottant minuscule ça ne dure pas éternellement (Elf Aquitaine, Lagardère Active Board etc), mais oui il y a le risque qu’à long terme on sera tous morts. Toute la question est de savoir si le temps joue pour l’actionnaire, à mon sens oui, il y a création de valeur tous les ans (avec la saisonnalité S1/S2).

Rémunération : sauf erreur de ma part, les dirigeants de Colas sont payés en actions Bouygues, pas Colas. Et même si c’était le cas, on peut payer des dirigeants en actions de la boite dirigée, y compris si celle ci n’est pas cotée. Je ne comprends donc pas le rapport entre la cotation en bourse et la rémunération en actions (qui ici n’est pas avérée selon moi).

Bilan : Dans le dernier document de référence annuel, les actifs immatériels ont été passés en revue et selon ce document , " Cette étude a permis de déterminer pour Colas une valeur significativement supérieure à celle de sa capitalisation boursière" (page 8 du document).

Dividende : la soutenabilité du coupon devrait être aidée par le plan de relance mondial.

Il y a bien des risques, mais je trouve le pricing actuel exagéré.

Faut bien des avis divergents, cela constitue un marché

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Youtube Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#10 21/10/2020 12h53

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

OK pour la rémunération, en actions Bouygues. Je me souviens simplement de Martin Bouygues parlant de Colas comme situation figée.

La page 8 du rapport annuel parle des relations avec les clients, politiques, savoirs-faire interne.
Il faut reconnaître à Colas qu’ils impriment le cash avec une précision horlogère, ce qui est très rare dans la construction. Je ne sais pas si ça se valorise en bourse quand le flottant est si faible.

Sur le dividende, on peut espérer en effet.

Colas est plus agressif sur le M&a. Alpiq et les Canadiens feront augmenter le CA au niveau de 2012.
Que dire de ce changement de stratégie? Les actifs rachetés sont aussi bons? Vont-ils commencer à faire des pertes en chassant la croissance et donc choisissant mal les projets?

Sinon en effet ça serait un bon fonds en euros.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

[+3]    #11 21/10/2020 16h02

Membre (2018)
Réputation :   24  

Bonjour à tous,

Je me permets d’intervenir car je travaille au sein de la société Colas.
En effet, nous sommes rémunérés en action Bougyues (à travers un PEE alléchant).

J’ai interrogé le président de Colas de l’époque, Hervé Lebouc, sur la problématique du flottant. Sa réponse a été que Bouygues garde la cotation de Colas car, en cas de pépin, il sera facile de céder 10-20-30% du capital, récupérer la tréso tout en gardant le contrôle.

Il faut avoir en tête que Martin Bouygues est un entrepreneur et pense à la prochaine génération, pas à sa réélection à la tête de l’entreprise. Il vise constamment le long terme. Cela se ressent dans la stratégie de Colas où il y a une certaine liberté d’action pour monter des agences/projets.

Il y a des projets qui sont montés aujourd’hui et qui seront rentables que dans 10-20 ans (le temps d’avoir les autorisations nécessaires etc..).

Au plaisir d’échanger,

Rom1

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #12 22/10/2020 10h21

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Cher Rom1, vous tombez à pic.

J’espère que vous pourrez nous aiguiller sur les points suivants de l’intérieur:

1) Comment expliquer la différence d’exécution de Colas avec les autres? Je regarde les comptes et il n’y a presque jamais "d’accidents". Les sociétés de contruction ont souvent des projets foireux qui plombent un exercice. Colas imprime €300m de FCF chaque année.
Est-ce le métier: les routes, les connections locales (on prend que les bons projets), la prudence lors des appels d’offre? C’est remarquable.

2) Nouvelle stratégie
Après plus de 15 ans à faire des deals modestes (moins de 100m€), la société a accéléré les 2 dernières années avec le Canada et Alpiq. Qu’en pensez-vous? Est-ce le nouveau management? Des vraies occases de se renforcer?

3) Amérique de Nord / Allemagne
Comment expliquer que le paysage soit celui de petites sociétés et qu’aucun groupe d’envergure n’existe vraiment? Aux USA, on attend depuis belle lurette le "plan" d’infrastructure, comment Colas peut-il en profiter?

4) Croissance externe vs croissance en France
Ce qui tue les boites de construction, c’est quand elles sont obligées, par manque d’activité, de prendre à tout prix un contrat. En effet, cela permet immédiatement une infusion de cash mais au bout du contrat, une grosse paume sera la conséquence. Entre temps, la société espère engranger d’autres contrats pour lisser cet impact.
Colas a vu son CA fondre de 13 à 11 milliards entre 2012 et 2018. D’où les acquisitions? Ou bien la société avait encore de la marge et a su profiter de vraies occases.

5) Que pensez-vous d’Alpiq Rail et de la boite canadienne?

Merci beaucoup!


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

[+7]    #13 22/10/2020 15h10

Membre (2018)
Réputation :   24  

Bonjour kiwijuice,

Voici mes réponses :
1/ Pour commencer, 85% du CA de Colas ne concerne pas la construction. Les 15 autres pourcents concernent les "spécialités" (Rail, Génie Civil, Déconstruction, Pipeline, etc..).
Les 85% sont réalisés en deux grandes sections :
- a/ ce que j’appellerai "l’épicerie", qui regroupe tous les chantiers routes inférieur à 50.000€ ou les marchés au bons de commandes. Exemple : Contrat de 5 ans avec une commune. Chaque fois qu’il y a un "nid de poule", c’est Colas qui intervient à X€/m2 etc..
- b/ Les grands projets. Ce sont les chantiers de plusieurs mois et qui sont à fort enjeux (rabotage d’une portion d’autoroute avec la fermeture aux usagers. Réfections des pistes d’aéroports (exemple : Orly en 2019)). Ce sont ce genre de chantier sont rentables car il y a peu de concurrence et Colas est reconnu pour son savoir-faire en la matière (tenir les délais, etc..).

De plus, Colas possède une grande partie de son amont (centrale de bitume, carrière, etc..). Ce qui permet, 1/ de capter la marge des concurrents et de 2/ garder la marge chez Colas. Pour rappel, lorsque vous possédez une carrière, vous avez un "monopole" sur toutes les constructions au alentour de la carrière. Le coût du transport étant élevé. Ceci est d’autant plus vrai en province.

Je ne connais pas la répartition entre "l’épicerie" et les grands projets en termes de CA et de profitabilité.

Pour travailler à la direction finance (je reste volontairement vague sur ma profession exacte), notre politique est une comptabilité conservateur. Nous intégrons, synthétiquement, les risques et les aléas négatifs. Par conséquent, si le risque ne se réalise pas, il y a reprise de provision etc…

Pour conclure sur ce point, la régularité des résultats est dû aux métiers de Colas (récurrent) et à la comptabilité conservateur.

2/ Colas préfèrera toujours la croissance interne à l’externe mais, ne reste pas fermé aux opportunités. Colas se laisse le temps de digérer les acquisitions (même modeste). Malheureusement, je ne suis pas dans le secret du grand management.

3/ Concernant l’éclatement des sociétés en Allemagne et USA, je n’ai aucuns avis. Cela est surement historique. La concentration n’a pas encore eu lieu.
Pour les plans de relance, nous sommes en attente. Tôt ou tard, il y aura un plan de relance pour les infrastructures routières. Quand ? Je ne sais pas. Mais, nous sommes prêts. Ce plan de relance est également attendu en France (infrastructures vieillissantes, etc..).

4/ Colas préfère laisser ses concurrents se casser les dents en baissant les prix que de répondre à tout prix. Ceci implique une souplesse en RH (pas de plan de licenciement, mais, on s’adapte rapidement).

5/ Je ne suis pas chez Colas Rail. Par conséquent, je n’aurais pas d’avis.
La société canadienne de bitume (groupe Miller), je pense que c’est pour prendre pied dans un métier/région au canada (nous sommes déjà présent, mais je ne connais pas le dossier à 100%). Colas, apprendra le métier au Canada, à travers son acquisition puis s’appuieras sur elle pour faire de la croissance interne, comme avec toutes nos acquisitions.

Au plaisir d’échanger,

Rom1

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 22/10/2020 22h32

Membre (2010)
Top 20 Obligs/Fonds EUR
Top 20 Monétaire
Top 20 Invest. Exotiques
Réputation :   220  

Je ne suis pas de la boite. Ingé dans le secteur de l’infra. J’étais chez un concurrent. smile

Les "tolles" sont surtout sur les grands projets. J’ai vu que l’entreprise se structure (structure plus gestion de projet), embauche (personnes avec xp plus forte en gestion de projet) et se forme en ce sens.

La concurrence est un peu moins forte, mais chaque année elle se renforce (pas mal d’acteurs étrangers).

L’entreprise va sur des marchés qu’elle n’avait pas avant (marché à plus fortes marges, à plus forte expertise - mais aussi avec le risque). mais ça nécessite plus de compétences (et de faire quelques erreurs).

Les projets d’infrastructure (partie design et construction) c’est 3 ans à beaucoup plus (5 ans par exemple). Donc les problèmes, si ils sont bien cachés, ça se voit à la fin (parfois au milieu).
=> on peut cacher des choses, mais ça se voit au bout de quelques années

On peut jouer sur le cash flow en payant plus tard ses fournisseurs et en gonflant les factures au client.
Les sales j’en parle même pas.

Il y a quelques soucis sur la partie ferro les dernières années (perte suite rapide sur France).
=> engins et personnel sans facturation aille
Avec le grand paris, ça doit tourner à plein régime (et on replace le personnel des chantiers perdus).

La rente c’est vraiment les carrières. Comme une imprimante à billets.

Bonne dynamique pour le secteur et la boite actuellement de mon point de vue.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #15 23/10/2020 08h15

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Intéressantes ces perspectives.
Je construis donc une position. 
Je crois qu’au cours actuel, on a des attentes moyennes et des marges au milieu du gué donc le risque de déception est limité.

L’acquisition au Canada est celle d’actifs en amont - cela correspond aux derniers messages.

Je n’aime pas les boites de construction endettée mais les taux zéro sont là : entre €500m qui dorment sur le compte et €1bn investis rapportant du 5% par an après impôts moins les coûts d’intérêts à 3%, la relution est immédiate.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#16 13/12/2020 18h13

Membre (2011)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 10 Actions/Bourse
Réputation :   452  

Bonsoir

Un peu de nouveau sur le Groupe Bouygues dont Colas fait partie

Le 09/12/2020, Bouygues annonce lancer une OPRO sur un vieux titre "Bouygues construction" (DRAGAGES ET TRAVAUX PUBLICS) compartiment VRMR (Valeur Radiée des Marchés Réglementés)

Ce nom DRAGAGES ET TRAVAUX PUBLICS aurait sûrement plu à P Lynch !

L’OPR a été faite en 1990, et l’OPRO est ici lancée en 2020, avec un fois 43 en 30 ans au passage, soit plus de 13%/an , sans les coupons ! Heureux ceux qui ont gardé leurs titres "Dragages"

Ok mais quel est le rapport avec Colas ?

Je vois un rapport dans la note projet de cette OPRO de DRAGAGES ET TRAVAUX PUBLICS, avec cet organigramme :



Simplification en cours ? Rationalisation ? On ne sait point, mais Bouygues veut reprendre tous les minoritaires de Dragages.

Alors le suivant, c’est Colas ?

Cette news OPRO des Dragages peut expliquer pourquoi le titre Colas semble sortir de sa torpeur post krach mars 2020 depuis quelques jours (?!)

Perso, j’ai commencé a alléger ma ligne construite cette année

A suivre

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par srv (13/12/2020 23h06)


Youtube Ici - Twitter Ici

Hors ligne Hors ligne

 

#17 24/02/2021 11h00

Membre (2014)
Top 20 Année 2022
Top 20 Année 2021
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   483  

Les résultats annuels sont sortis.

Petite douche froide avec le dividende coupé à 2,90€.
Cependant, j’aime bien le bilan en béton.
Endettement net à zéro et presque 3 milliards de lignes de financement.
Cela permet d’attendre les fameux plans de relance sans prendre n’importe quel contrat à tout prix.

Je reste patient sur cette ligne.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


Patron d'un cabinet CGP

Hors ligne Hors ligne

 

#18 02/03/2021 14h56

Membre (2018)
Top 20 Année 2021
Réputation :   145  

srv, le 13/12/2020 a écrit :

Bonsoir,

Un peu de nouveau sur le Groupe Bouygues dont Colas fait partie.

Le 09/12/2020, Bouygues annonce lancer une OPRO sur un vieux titre "Bouygues construction" (DRAGAGES ET TRAVAUX PUBLICS) compartiment VRMR (Valeur Radiée des Marchés Réglementés)

Pour le suivi, il restait 430 actions, dont 295 ont été apportées à l’offre. Le reste sera retiré le 5 mars.

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Hors ligne Hors ligne

 

#19 07/02/2022 11h14

Membre (2017)
Réputation :   14  

Bonjour,

J’ai découvert l’action Colas l’an dernier grâce aux messages échangés.
Je vous livre une analyse sommaire à partir des résultats du Q3 2021.

Les résultats à fin septembre 2021 ont été publiés le 16 novembre 2021 et les résultats annuels seront publiés le 24 février 2022.



Au Q3 2021, le chiffre d’affaire était en hausse par rapport à 2020 sans atteindre le niveau réalisé en 2019.
La marge opérationnelle était cependant supérieure à celle de 2019 au Q3, ce qui permet me fait espérer une bonne surprise au niveau des résultats annuels.
Le résultat net était cependant encore en retrait de 13 M€ par rapport à 2019, ce qui s’explique par une baisse du résultat net des coentreprises (-21M€ vs 2020 et 2020 était équivalent à 2019 sur ce point). Je comprends donc que le résultat net réalisé en dehors des coentreprises est en hausse de +8M€ par rapport à 2019.

On peut noter un endettement maîtrisé à -443 M€. Le dernier trimestre est généralement celui au cours duquel l’endettement se résorbe (De l’ordre de 750M€ si on regarde sur les dernières années) ce qui laisse présager d’une situation Cash Net de l’ordre de 250-300M€ fin 2021.
La dernière situation Cash Net était en 2017.

Au niveau du carnet de commandes, il était à 9,6Md€. Depuis 2019 le carnet de commande est de 9.1 à 10.3Md€, je le qualifierai donc de stable.

Je trouve que la situation chez Colas est positive, le groupe retrouve des niveaux proches de ceux de 2019 avec une amélioration de la marge opérationnelle. En prévision, une augmentation supplémentaire de la marge opérationnelle (4% pour 2022) est annoncée.
Depuis 2018 on peut aussi noter que la majorité du CA se fait désormais à l’international. Je trouve cette diversification bienvenue, le CA international du Q3 2021 est d’ailleurs revenu au niveau du CA Q3 2019. La situation s’est reprise plus rapidement à l’international qu’en France.

Je ne suis pas certain que le résultat net soit au niveau de 2019 mais je pense qu’on peut raisonnablement anticiper une hausse du dividende.
L’action a reprit des couleurs depuis les points bas de 2020 mais se trouve encore sous le cours de 2019, j’ai donc légèrement renforcé ma position ce matin.

Au plaisir d’échanger avec vous,
Maki

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

#20 24/02/2022 18h49

Membre (2017)
Réputation :   14  

Bonjour,

Les résultats ont été publiés aujourd’hui.

Le chiffre d’affaire remonte mais reste inférieur au CA réalisé en 2019 (-3%). En revanche le résultat opérationnel est supérieur à celui de 2019 (+1.6% ou +7M€) ce qui se traduit par un résultat net identique à 2019.
La marge augmente donc légèrement et devrait continuer de monter.

L’endettement est légèrement négatif (-33M€) car l’entreprise fait l’acquisition de Destia en Finlande pour un montant de 222M€.
Le carnet de commande s’élève à 10.7Md€, en incluant 755M€ issus de Destia. Il est donc plutôt stable à périmètre constant.

Enfin, le dividende remonte à 6.85€, ce qui correspond à un rendement de 5.6% au cours de ce soir (121.5€).

Maki

Déontologie : je détiens une position acheteuse/vendeuse sur une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

En ligne En ligne

 

Screeners actions Consultez l’analyse graphique et les dividendes de Colas sur nos screeners actions.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur