Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies, sans jugement moral, sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 16/03/2021 17h08

Membre (2021)
Réputation :   3  

VOTRE PROFIL

- Statut : Directeur d’Entreprise
- Age : 50 ans
- TMI : 30%
- Revenus : 2500€ net/mensuel

VOS APTITUDES / VOTRE DISCIPLINE

- Comptables : moyennes
- Fiscales : moyennes
- Artisanales (plomberie / électricité / maçonnerie / menuiserie) : moyennes
- Sociales : bonnes
- Temps disponible : Weekend

CARACTÉRISTIQUES DU BIEN

- Type : Appartement résidentiel
- Année de construction : 1970
- Étage : 3 (et dernier)
- Déjà occupé ? Inhabité ? : Oui
- Si appartement : syndic professionnel
- Chauffage : Individuel au gaz
- Espaces verts dans la copropriété  : Oui
- Concierge : Non

LOCALISATION DU BIEN

- Chalette, 45
- Proche d’une gare SNCF (moins de 10min)

Bonjour,

je gère actuellement un appartement en locatif hérité à Chalette sur Loing. L’appartement a été payé.

J’en ai hérité en 2015. Il présente une rentabilité brute intéressante mais a plusieurs problèmes.

Voici un résumé.

RENTABILITÉ DU BIEN
L’appartement est situé dans une résidence en centre-ville de Chalette sur Loing. Il fait 45 M2 et est loué 420 euros hors charges.

Sur ce loyer la taxe foncière atteint 960 euros dont 170 euros récupérables pour les ordures ménagères. Il faut aussi déduire 278 euros de charges non récupérables. Soit une rentabilité opérationnelle d’environ 6,1%.

Ce bien présente cependant plusieurs problèmes:

- il y a beaucoup de cas sociaux lors de la publication d’une annonce et le choix est très compliqué,
- lorsque j’ai récupéré le bien en 2015 la taxe foncière n’était que de 460 euros. Elle est aujourd’hui de 960 euros soit une hausse très significative. Ceci est dû au fait que le maire est communiste et que l’endettement de la commune est très élevé.
- la valeur du bien a peu augmenté depuis l’achat passant de 50000 à 65000 euros.

J’hésite à garder ou à vendre ce bien. Le principal problème étant la mauvaise gestion politique de la ville (ce qui est le cas dans de nombreuses viles en France croulant sous les dettes). J’ai 65000 euros en réserve en plus.

J’ai 3 options :
-garder cet appartement et en acheter un second dans une autre ville proche non communiste (avec taxe foncière moins élevé),
- vendre cet appartement et acheter deux petits appartements dans une ville similaire mais avec une taxe foncière moins élevée. Le hic dans quelles villes peut-on trouver des T2 de 45M2 à 65000euros où les locataires ont des dossiers plus favorables?
- vendre cet appartement et acheter 1 T3 dans une autre ville pour 110-120000 euros en essayent d’atteindre la même rentabilité…

Je suis à l’écoute de vos avis…

Dernière modification par al2020 (16/03/2021 17h15)

Mots-clés : allocation d'actif, immobilier, location

Hors ligne Hors ligne

 

#2 16/03/2021 19h10

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   404  

Difficile de vous dire quoi que ce soit, car on ne connait pas vos objectifs.

Déjà pour bien choisir un locataire, ce n’est pas temps la ville qu’une question de capacité à faire son choix dans les demandes (je commence un peu à y arriver, la présence d’un garant est également un bon indicateur)

Pour la TF, le désengagement de l’état + la suppression de la TH est la conséquence logique de l’augmentation de la TF. Rien de bien surprenant!

Pour finir, un directeur seulement disponible le week end, j’ai un doute sur le fait que l’immobilier en direct vous soit très adapté!

Hors ligne Hors ligne

 

#3 16/03/2021 19h46

Membre (2010)
Réputation :   167  

al2020 a écrit :

le maire est communiste et que l’endettement de la commune est très élevé.

Bonsoir
élu dès le 1er tour en 2020 et 2014 avec environ 54 % des voix


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne Hors ligne

 

#4 16/03/2021 20h34

Membre (2021)
Réputation :   3  

@gunday : l’objectif est d’avoir un investissement pérenne à long-terme et des loyers décents dans une ville sans trop de soucis avec les locataires.
Chalette a bien trop de chômage et la ville est mal gérée avec une taxe foncière qui s’est envolée bien avant la suppression de la taxe d’habitation.

En résumé, la taxe foncière représente désormais plus de deux mois de loyers ce qui grève déjà très fortement la rentabilité et il y a peu de plus-value à long-terme du fait de la pression à la vente des propriétaires…

Je suis donc à la recherche de villes moyennes mieux gérées et à l’activité économique plus développée. Donc pour résumer: 1/ que pensez-vous de cet appartement? 2/ que feriez-vous à ma place?

@job : être élu à 54% ne veut pas dire que l’on gère bien mais que l’on contente une population avec des aides à tout va qui grèvent l’endettement ce qui est intenable sur le long-terme. Avec une hausse de la taxe foncière x2,5 en 5 ans beaucoup d’investisseurs doivent se poser la question de la rentabilité future de leurs biens dans cette commune qui a par ailleurs perdu beaucoup d’entreprises…

Dernière modification par al2020 (16/03/2021 20h37)

Hors ligne Hors ligne

 

#5 16/03/2021 22h12

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   404  

Déjà, je dirais qu’il est difficile de prévoir l’évolution de la TF, à part une évolution à la hausse prévisible un peu partout!
Au passage, je viens de regarder mes locatifs, le 1er , endetté à plus de 2 fois la moyenne pour ce type de ville, et dette supérieur à 1 an de recette : TF de 2/3 d’un loyer annuel.
2nd locatif, endetté à 1 quart de la moyenne, dette inférieur à 1/3 des recettes annuels, TF de 1,2 loyer.
En clair, aucun lien flagrant entre loyer, dette communale et TF;

Sur la TF, vérifier aussi si l’augmentation est bien seulement lié à la commune.
Car entre région, département, interco, dés fois le fautif est pas toujours celui auquel on crois! wink

Pour l’appartement, si je devais acheter : (valeur d’achet 60k€)
Acheté à 60k€ + 4,8k€ de frais notarié
Loyer de 420€ soit 5040€/an
TF proprio de 790€
Charges proprio de 280€
PNO disons 100€
Net : 3870€
Rdt 7,8% brut, et 6% net avant impôts
Pas énorme, il est vrai.

Maintenant, en le possédant déjà
L’approche est maintenant différente, vous le possédez déjà.
il faut donc inclure dans l’équation, la plus value (à combien l’avez vous héritez et combien pourriez vous le revendre).
Et surtout pourriez vous faire mieux ?

Vous parlez d’achat ailleurs, pourquoi pas.
Mais vous ne semblez pas savoir où dans votre secteur!
Donc, vous ne savez pas comment faire mieux.

D’ailleurs, pourquoi ne pas acheter avec un emprunt?
Fiscalement, ce serait plus optimisé!

Bref, avant de critiquer le bien et sa commune, une prospection alentour semble nécessaire! wink

Hors ligne Hors ligne

 

#6 16/03/2021 22h53

Membre (2014)
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Entreprendre
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   424  

J’ai regardé les statistiques sur Chalette, c’est vrai que ça ne fait pas rêver…

Si vous vendez, vous aurez une taxe sur la plus-value de 2700€ environ donc 62000€ restants

Quelle est votre envie? Pourquoi de l’immobilier indirect? Avez-vous repéré des secteurs et des biens avec de meilleures rentabilités ?


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#7 16/03/2021 23h21

Membre (2021)
Réputation :   3  

En fait en terme de rentabilité, c’est difficile aujourd’hui car les prix de l’immobilier ont bien évolué.

En terme d’investissement, avoir acheté à Chalette était je pense une erreur car l’appartement a été acheté peu cher mais la plus-value est très faible au final. Le différentiel de loyer n’a pas permis de combler le manque à gagner en terme de plus-value.  Par ailleurs la commune étant mal gérée, la rentabilité diminue chaque année et la population étant peu aisée, il est difficile de trouver un locataire.

Au final, il est plus intéressant donc d’investir dans des villes dynamiques bien gérées et un peu plus chères donc moins rentables. En Ile-de-France il n’y a pas beaucoup de villes de ce type. Fontainebleau par exemple était intéressante mais aujourd’hui l’immobilier y est très cher même si la ville reste intéressante. Au final je pense qu’il vaut mieux sacrifier la rentabilité pour privilégier des biens situés dans des villes dynamiques et plus chères pour profiter de plus-value plus importantes. L’autre problème est de louer des biens proches de sa RP. J’ai hérité de biens dans le 45 et le 77 mais j’habite dans le 92…

gunday a écrit :

Déjà, je dirais qu’il est difficile de prévoir l’évolution de la TF, à part une évolution à la hausse prévisible un peu partout!
Au passage, je viens de regarder mes locatifs, le 1er , endetté à plus de 2 fois la moyenne pour ce type de ville, et dette supérieur à 1 an de recette : TF de 2/3 d’un loyer annuel.
2nd locatif, endetté à 1 quart de la moyenne, dette inférieur à 1/3 des recettes annuels, TF de 1,2 loyer.
En clair, aucun lien flagrant entre loyer, dette communale et TF;

Sur la TF, vérifier aussi si l’augmentation est bien seulement lié à la commune.
Car entre région, département, interco, dés fois le fautif est pas toujours celui auquel on crois! wink

Pour l’appartement, si je devais acheter : (valeur d’achet 60k€)
Acheté à 60k€ + 4,8k€ de frais notarié
Loyer de 420€ soit 5040€/an
TF proprio de 790€
Charges proprio de 280€
PNO disons 100€
Net : 3870€
Rdt 7,8% brut, et 6% net avant impôts
Pas énorme, il est vrai.

Maintenant, en le possédant déjà
L’approche est maintenant différente, vous le possédez déjà.
il faut donc inclure dans l’équation, la plus value (à combien l’avez vous héritez et combien pourriez vous le revendre).
Et surtout pourriez vous faire mieux ?

Vous parlez d’achat ailleurs, pourquoi pas.
Mais vous ne semblez pas savoir où dans votre secteur!
Donc, vous ne savez pas comment faire mieux.

D’ailleurs, pourquoi ne pas acheter avec un emprunt?
Fiscalement, ce serait plus optimisé!

Bref, avant de critiquer le bien et sa commune, une prospection alentour semble nécessaire! wink

Hors ligne Hors ligne

 

#8 16/03/2021 23h54

Membre (2021)
Réputation :   8  

Je note dans votre second message beaucoup de références à l’affect. Ce n’est absolument pas un jugement négatif, mais ça me donne l’impression que vous ne vous sentez pas à l’aise avec cet appartement.
Mon avis (pour ce qu’il vaut) étant qu’il est préférable de se sentir bien avec ses investissements plutôt que d’avoir une source de frustration (certes rentable), j’envisagerais la cession de cet actif.

Toutefois, comment vous sentiriez-vous si cela vous conduisait à investir dans un autre appartement avec (soyons optimistes) un profil de locataire qui vous rassure davantage, mais qui s’avérera moins rentable in fine ?
Si vous cédez votre appartement actuel pour un autre, vous aurez en effet une taxe sur la plus value pour l’ancien, et des frais de mutation (et probablement d’agence) pour le nouveau, ce qui de grever la rentabilité de l’opération bien au delà de l’augmentation de la taxe foncière qui vous agace.

Dernière modification par LieKolchin (16/03/2021 23h55)

Hors ligne Hors ligne

 

#9 17/03/2021 00h03

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   404  

al2020 a écrit :

il est difficile de trouver un locataire.

Des 2 biens, de typologie, d’environnement et de cible locative différentes que j’ai, trouver un locataire est toujours la partie compliqué!
En rajoutant les biens des parents, de typologie et d’environnement différents (plus proche de la capitale), la problématique est la même.
Trouver un locataire qui payera et ne posera pas de soucis.

al2020 a écrit :

Au final, il est plus intéressant donc d’investir dans des villes dynamiques bien gérées et un peu plus chères donc moins rentables.

Il est plus intéressant de quel point de vue ?
Pour y vivre, oui, c’est plus sympa une ville dynamique.
Mais pour y investir ?

al2020 a écrit :

Au final je pense qu’il vaut mieux sacrifier la rentabilité pour privilégier des biens situés dans des villes dynamiques et plus chères pour profiter de plus-value plus importantes.

Chercher la plus value sur du locatif me semble un peu contradictoire!
Sur du locatif, on vise plutôt un loyer.
Et vu la taxation de la plus value sur du locatif, et son absence sur la RP, mieux vaut cherche la plus value sur la RP!
Ce serait fiscalement bien plus intéressant!
Sauf à garder les locatifs au moins 30 ans pour bénéficier d’un abattement fiscal total sur la plus value.

al2020 a écrit :

J’ai hérité de biens dans le 45 et le 77 mais j’habite dans le 92…

Peut être, cette information était l’information centrale de votre problématique ?
Il y a plusieurs sujets existants sur la gestion du locatif distants.
Ceci dit, vous ne vivez pas là où semblait vivre le précédent propriétaire, ce qui rajoute une problématique à la gestion locative

De mon point de vue, entre la distance, le fait que vous n’aimez pas le lieu me pousse effectivement à revendre ce bien.
Par contre, j’ai l’impression que votre stratégie patrimoniale est loin d’être clair (recherche de plus value en immobilier sur un marché à tendance baissier), donc je vous conseillerais avant de réinvestir de faire un tour sur le forum et les différentes options d’investissement (action, obligation, pierre papier, immo physique, etc) avant de vous lancer!

lachignolecorse, le 16/03/2021 a écrit :

Si vous vendez, vous aurez une taxe sur la plus-value de 2700€ environ donc 62000€ restants

al2020 parle de la valeur où l’appartement a été acheté.
Cette valeur n’est pas forcément la valeur rapporté à la succession!
Donc le bien a peut être une valeur d’acquisition à 65.000€ pour al2020

Dernière modification par gunday (17/03/2021 00h05)

Hors ligne Hors ligne

 

#10 17/03/2021 09h33

Membre (2021)
Réputation :   3  

Bonjour, Vous avez raison d’où mon hésitation. Mais ce qui m’inquiète à Chalette et plus globalement en France c’est le poids qui devient vraiment trop lourd des différents impôts. A Chalette la taxe foncière est passée d’un mois de loyer en 2015 (460 euros) à plus de 2,5 mois de loyer cette année (960). Avec les prélèvements sociaux (1,5) on arrive à 4 mois de loyer. Et il faut encore compter l’IR. Si l’évolution à Chalette continue ainsi ce ne sera plus du tout rentable. C’est à dire si la taxe foncière passe de 960 euros en 2021 à 1920 euros en 2026 comme ces dernières années. Cela fera 4,6 mois de loyers…

Imaginez si cette évolution continue,

LieKolchin, le 16/03/2021 a écrit :

Je note dans votre second message beaucoup de références à l’affect. Ce n’est absolument pas un jugement négatif, mais ça me donne l’impression que vous ne vous sentez pas à l’aise avec cet appartement.
Mon avis (pour ce qu’il vaut) étant qu’il est préférable de se sentir bien avec ses investissements plutôt que d’avoir une source de frustration (certes rentable), j’envisagerais la cession de cet actif. Au delà de Chalette c’est aussi un problème français : le poids sans cesse croissant des taxes qqui annihile l’économie…

Toutefois, comment vous sentiriez-vous si cela vous conduisait à investir dans un autre appartement avec (soyons optimistes) un profil de locataire qui vous rassure davantage, mais qui s’avérera moins rentable in fine ?
Si vous cédez votre appartement actuel pour un autre, vous aurez en effet une taxe sur la plus value pour l’ancien, et des frais de mutation (et probablement d’agence) pour le nouveau, ce qui de grever la rentabilité de l’opération bien au delà de l’augmentation de la taxe foncière qui vous agace.

Hors ligne Hors ligne

 

#11 17/03/2021 09h48

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   404  

@al2020, avant tout, il faut analyser le point d’augmentation de la TF.
Vous parlez d’un doublement.
Je trouve un taux communal à 29,95% en 2008 passant à 32,73% à 2018.
On est donc loin d’un doublement!

Le mieux pour comprendre est de regarder colonne par colonne qui augmente et de combien.
C’est plus efficace que des projections sans fondement.

Pour l’astuce, je vous suggérerais de vérifier qu’une intercommunalité ne s’est pas créé depuis 2015. Ca expliquerais l’augmentation d’un cran depuis 2015;

Hors ligne Hors ligne

 

#12 17/03/2021 09h51

Membre (2021)
Réputation :   3  

Bonnjour,

Vous avez raison pour ces points.

La question qui me taraude est plus générale. Ayant beaucoup voyagé je me rends compte que la France est en voie de déclassement rapide. Faisant partie d’une famille qui a toujours beaucoup travaillé je me demandais aujourd’hui quelle stratégie adopter. Beaucoup de villes moyennes françaises sont en décrépitude, les taxes immobilières s’envolent (la suppression de la taxe d’habitation est un non sens) et la rentabilité locative de l’immobilier se dégrade régulièrement. Sans parler de la difficulté de trouver des locataires solvables alors que de plus en plus de dossiers viennent de cas sociaux financés par les deniers de l’état : allocations en tous genres. Je suis réellement impressionnée par le nombre de dossiers CAF, au chômage, avec des allocations diverses (RMI). C’est très inquiétant et cela révèle l’état du pays.

Le mieux est donc de parier sur les plus-values et cela m’a réussi en Région parisienne. Mais avec la hausse probable des taux d’intérêts dans les prochains mois du fait de l’envolée des dettes des états, il est probable que les prix de l’immobilier ont atteint un plafond et vont redescendre d’ici 2-3 ans avant d’augmenter à nouveau dans quelques années.

J’aimerais investir dans l’immobilier à l’étranger par exemple pour bénéficier de la croissance économique des pays (comme en Allemagne par exemple) mais c’est compliqué de gérer à distance. Je ne sais pas s’il y a des investisseurs ici qui ont misé sur l’immobilier en Allemagne? 

Quand à la bourse c’est bien mais cela demande beaucoup de suivi et c’est tout de même beaucoup plus spéculatif que l’immobilier. Cela demande beaucoup d’implication et de connaissances. Même quelqu’un de bien averti peut se faire plumer en misant sur 2/3 mauvais chevaux…

Au final pour s’enrichir le mieux est encore de créer une entreprise mais là encore en France c’est complexe et il faut bien choisir son secteur si l’on ne veut pas être esclave de sa boite. On fait vite 60 heures par semaine.

Donc pour résumer en France, l’environnement pour investir me semble peu intéressant et se dégrade d’année en année. Chalette a été pour moi un cas d’étude révélateur de : la mauvaise gestion d’un politique (endettement considérable, hausse très forte des impôts locaux),  la perte très forte du tissu industriel dans cette ville et en France (fermeture de plusieurs usines dues dans ce cas à un manque de compétitivité du pays), la paupérisation des habitants qui ne travaillant plus dans les usines vivent d’allocations sociales diverses et variées. De ce fait, le capital investi a vu son rendement décroître fortement entre 2015 et 2020 d’où une pente descendante qui incite à se poser des questions pour le capital familial à léguer à mes enfants.

gunday a écrit :

al2020 a écrit :

il est difficile de trouver un locataire.

Des 2 biens, de typologie, d’environnement et de cible locative différentes que j’ai, trouver un locataire est toujours la partie compliqué!
En rajoutant les biens des parents, de typologie et d’environnement différents (plus proche de la capitale), la problématique est la même.
Trouver un locataire qui payera et ne posera pas de soucis.

al2020 a écrit :

Au final, il est plus intéressant donc d’investir dans des villes dynamiques bien gérées et un peu plus chères donc moins rentables.

Il est plus intéressant de quel point de vue ?
Pour y vivre, oui, c’est plus sympa une ville dynamique.
Mais pour y investir ?

al2020 a écrit :

Au final je pense qu’il vaut mieux sacrifier la rentabilité pour privilégier des biens situés dans des villes dynamiques et plus chères pour profiter de plus-value plus importantes.

Chercher la plus value sur du locatif me semble un peu contradictoire!
Sur du locatif, on vise plutôt un loyer.
Et vu la taxation de la plus value sur du locatif, et son absence sur la RP, mieux vaut cherche la plus value sur la RP!
Ce serait fiscalement bien plus intéressant!
Sauf à garder les locatifs au moins 30 ans pour bénéficier d’un abattement fiscal total sur la plus value.

al2020 a écrit :

J’ai hérité de biens dans le 45 et le 77 mais j’habite dans le 92…

Peut être, cette information était l’information centrale de votre problématique ?
Il y a plusieurs sujets existants sur la gestion du locatif distants.
Ceci dit, vous ne vivez pas là où semblait vivre le précédent propriétaire, ce qui rajoute une problématique à la gestion locative

De mon point de vue, entre la distance, le fait que vous n’aimez pas le lieu me pousse effectivement à revendre ce bien.
Par contre, j’ai l’impression que votre stratégie patrimoniale est loin d’être clair (recherche de plus value en immobilier sur un marché à tendance baissier), donc je vous conseillerais avant de réinvestir de faire un tour sur le forum et les différentes options d’investissement (action, obligation, pierre papier, immo physique, etc) avant de vous lancer!

lachignolecorse, le 16/03/2021 a écrit :

Si vous vendez, vous aurez une taxe sur la plus-value de 2700€ environ donc 62000€ restants

al2020 parle de la valeur où l’appartement a été acheté.
Cette valeur n’est pas forcément la valeur rapporté à la succession!
Donc le bien a peut être une valeur d’acquisition à 65.000€ pour al2020

Hors ligne Hors ligne

 

#13 17/03/2021 12h10

Membre (2015)
Top 5 Année 2022
Top 5 Année 2021
Top 5 Dvpt perso.
Top 10 Vivre rentier
Top 5 Invest. Exotiques
Top 20 Crypto-actifs
Top 5 Entreprendre
Top 20 Finance/Économie
Top 10 Banque/Fiscalité
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2644  

Quelques remarques :
-évitez de citer les messages (cf charte du forum) sauf si vous voulez isoler un point bien précis auquel vous répondez.
- l’avantage de tels investissements immobiliers "pas cher" c’est aussi la diversification. Vous dites que les PV ont été bonnes en IDF, moins bonne à Chalette : eh oui, c’est le jeu. C’est bien parce que c’est diversifié que vous pouvez vous permettre d’avoir un investissement qui marche moins bien que les autres. Vous auriez tout investi dans un seul bien, vous n’auriez pas cette diversification salvatrice.
- vous n’êtes pas à l’aise avec cet investissement, qui est loin de chez vous, rendement en baisse, ville en trajectoire déplorable : vendez ! Vous vous sentirez mieux.
- comment investir dans l’immobilier en Allemagne ? SCPI, et en plus c’est relativement défiscalisant. Je n’y connais rien mais vous trouverez plein d’infos sur le forum par une recherche sur "SCPI Allemagne".
- dans la logique de la construction de patrimoine, vos revenus ne sont pas fameux. Directeur à 60 heures par semaine payés 2500 € nets par mois : c’est bien peu rémunéré à l’heure ; à mon sens, un directeur de votre âge devrait être au moins au double, même dans une TPE. 2500 € pour 60 heures ça fait 1460 € pour 35 heures : une bonne part des ouvriers qualifiés gagnent plus et tous les techniciens et ingénieurs gagnent plus. Je ne connais pas votre situation personnelle et ne tiens pas à la connaître, mais je vous fais la remarque : il faut peut-être chercher à changer d’employeur, pour augmenter votre rémunération ; ça peut être bien plus efficace, en termes de revenus et de patrimoine, que l’immobilier.


Marchand de biens et formateur en investissement immobilier.

Hors ligne Hors ligne

 

#14 17/03/2021 17h49

Membre (2013)
Top 10 Immobilier locatif
Réputation :   282  

Bonsoir al2020,
Vous dressez un portrait de la situation bien sombre qui ne doit pas vous aider à y voir clair.
Je crois sans fausse naïveté qu’il existe encore des oasis de tranquillité et où il fait bon vivre, où les gens se connaissent, se respectent et s’entraident, à des années lumière de ce que vous décrivez.
C’est dans ces endroits, en France aussi, qu’il conviendrait sans doute de jeter votre dévolu et surtout sans tourner en boucle contre tout ce que vous détestez dont les communistes wink au point de déformer la réalité et de broyer du noir. C’est contre productif.

Hors ligne Hors ligne

 

#15 17/03/2021 21h36

Membre (2011)
Top 20 Année 2021
Top 20 Dvpt perso.
Top 20 Vivre rentier
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   404  

al2020 a écrit :

Donc pour résumer en France, l’environnement pour investir me semble peu intéressant et se dégrade d’année en année.

C’est un point de vue.
Après, j’ai remarqué une chose : quand on s’informe de manière négative, on voit le monde en gris.
Quand on voit ce qui est faisable, le monde se colore.
D’ailleurs, c’est la logique du film Demain ou du magazine l’age de faire.

Tout cela pour dire qu’il suffit souvent de changer de lunette pour voir le monde d’une autre manière!

J’ai des exemples de petits groupes qui ne peuvent pas se délocaliser (secteur agricole ou minier, très important dans mon coin).
La ville où j’ai investi semble en passe de sortir d’un demi siècle de morosité (enfin, c’est en bonne voie, même si ça peux rater assez vite).

Bref, la vie a des hauts et des bas, c’est ainsi au niveau individuel, mais aussi des lieux qui ont leurs propre cycle.

Après, dans votre cas, il s’agit d’un bien hérité loin de chez vous, avec un choix d’investissement qui ne vous convient pas.
Donc le garder semble improductif!

Personnellement, j’ai également hérité d’un bien, mais peu loin de chez moi (35 minutes), mais bien peu rentable, et surtout couteux en entretien (maison ancienne).
J’attend le départ des locataires pour vendre, car le bien ne me convient pas. (pourquoi attendre, car locataires sérieux, qui ne pose aucun soucis, donc pas envie de les virer)
J’aurais mis 5 ans pour prendre cette décision.
Vous vous savez déjà quoi faire, il faut juste que vous en preniez conscience! wink

Hors ligne Hors ligne

 

#16 18/03/2021 14h18

Membre (2021)
Réputation :   3  

gunday a écrit :

Vous vous savez déjà quoi faire, il faut juste que vous en preniez conscience!

C’est exactement cela. Je pensais vendre le bien et d’en parler me conforte dans cette décision. Je vais rechercher une commune présentant un rendement similaire mais plus dynamique et avec une taxe d’habitation moindre (max 1 mois de loyer). Pas facile cependant je pense.

gunday a écrit :

Je trouve un taux communal à 29,95% en 2008 passant à 32,73% à 2018.

On est donc loin d’un doublement!
Pour l’augmentation de la taxe je vais regarder en détail mais j’avais juste noté la différence de montant. Je ne sais pas pourquoi la hausse a été si forte.

Range19 a écrit :

Je crois sans fausse naïveté qu’il existe encore des oasis de tranquillité et où il fait bon vivre, où les gens se connaissent, se respectent et s’entraident, à des années lumière de ce que vous décrivez.

Oui c’est sûr. Mais dans ces villes l’immbilier est en général très cher et peu rentable pour les loyers. Je cherche justement des villes moyennes où l’immobilier n’est pas trop cher et offre des rendements convenables…

Bernard2K a écrit :

évitez de citer les messages (cf charte du forum) sauf si vous voulez isoler un point bien précis auquel vous répondez.

C’est noté. Je débute sur ce forum donc je n’ai pas encore pris mes repères.

Bernard2K a écrit :

Je ne connais pas votre situation personnelle et ne tiens pas à la connaître, mais je vous fais la remarque : il faut peut-être chercher à changer d’employeur, pour augmenter votre rémunération ; ça peut être bien plus efficace, en termes de revenus et de patrimoine, que l’immobilier.

Vous avez raison j’ai créé une entreprise et j’en ai beaucoup profité car j’ai voyagé dans le monde entier et vécu une vie de rêve pendant 12 ans. Mais à 50 ans, je cherche désormais à moins voyager et à gagner plus d’argent. Tant au niveau de l’immobilier que de mon entreprise je cherche à tout remettre à plat c’est une période de grande réflexion et de changement… Pas facile de trouver une nouvelle activité d’entreprise et de repartir à 0.

Hors ligne Hors ligne

 

#17 19/03/2021 17h05

Membre (2021)
Réputation :   3  

@Range19 : j’ai vu dans un autre message sur le forum que vous ciblez la Rochelle. Avez-vous investi dans cette ville qu’en pensez-vous? J’habite à mi-temps en IDF et dans l’ouest.

Hors ligne Hors ligne

 

#18 19/03/2021 18h41

Membre (2014)
Réputation :   116  

bonjour

Range19 a écrit :

    Je crois sans fausse naïveté qu’il existe encore des oasis de tranquillité et où il fait bon vivre, où les gens se connaissent, se respectent et s’entraident, à des années lumière de ce que vous décrivez.

Oui c’est sûr. Mais dans ces villes l’immobilier est en général très cher et peu rentable pour les loyers. Je cherche justement des villes moyennes où l’immobilier n’est pas trop cher et offre des rendements convenables…

vous faites un raccourci assez cavalier entre endroit agreable tranquille et sympathique et quartier huppé.

Je n’ai jamais vu Paris comme un havre de paix alors que Bergues respire la sympathie pour 1 quart du prix au m2  ( sisi vous connaissez bienvenue

il vous faudra determiner des criteres objectifs ( et factuel) pour l’investissement

Concernant la decrepitude, les cas sociaux les aides de la CAF … vous tombez dans les clichés peut etre que votre appartement n’a pas une qualité suffisante pour attirer les personnes moins fragiles ayant le choix.
Pour ma part j’ai investi  ( entre autre ) dans la capitale Francaise  de la décrepitude ( ou la ville la plus pauvre comme vous le voulez ).  Taxe fonciere tres élévée, rendement aussi, foncier de bonne qualité..
j’ai 1 seul dossier CAF sur les locataires .. une etudiante cautionnée par les parents.

a quelques centaines de metres, il y a plein de " bailleur CAF " qui y trouvent leur compte differement.

Bref, l’immo est tres diverse et une multitude de micro marché, a vous de choisir celui qui vous convient.
cdt

Dernière modification par Timinel (19/03/2021 18h42)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1 / -1]    #19 26/03/2021 14h29

Membre (2021)
Réputation :   3  

@Timinel : je pense que la France est entrainée dans une spirale de paupérisation. Avant il était bien plus simple de trouver de bons dossiers de locataires. On voit désormais un grand nombre sinon la majorité des demandes dans certaines villes dont Chalette émanant de personnes vivant avec des minimum sociaux et ne travaillant : CAF, RSI, allocations handicapés. Le problème est global et est d’ailleurs souligné par de nombreux rapports faisant état d’un poids bien trop lourd des dépenses sociales en France. La rentabilité nette très faibles des locations après prises en compte des impôts frais, travaux n’a cessé de baisser ces dernières années en France. La politique française favorise aujourd’hui les détenteurs de patrimoines non immobilisés comme les actions. Seules les plus-values compensent aujourd’hui cette baisse de la rentabilité mais la question d’une bulle dans l’immobilier notamment en Ile-de-France peut se poser…

Hors ligne Hors ligne

 

#20 27/03/2021 20h51

Membre (2018)
Réputation :   40  

Bonsoir,

  AL20, je fais un peu le même constat que vous concernant la qualité des dossiers des locataires, en effet la baisse des taux et l’accès au crédit rendu possible plus facilement par les banques ont poussé pas mal de locataires ayant une bonne situation à devenir propriétaires, afin de "ne pas jeter l’argent par les fenetres (qui ne leur appartiennent pas en plus).

  Quitte à ce qu’ils fassent de mauvaises affaires: par exemple un jeune couple qui achète un T1, (avec de belles fenetes à eux enfin!), puis avec l’arrivée d’un enfant l’appartement ne convient plus, il faut un T2… et il leur faut revendre, parfois cela ne vaut pas le coup si la vente se fait rapidement après l’acquisition… mais bon c’est ainsi.

  Je ne prendrai pas le raccourci de dire qu’il ne reste que des cas sociaux parmi les candidats à la location, loin s’en faut - et heureusement!- mais le fait est que les profils sont moins solides qu’auparavant (ceux du début des années 2010 dirai-je).

Hors ligne Hors ligne

 

#21 30/03/2021 20h36

Membre (2021)
Réputation :   3  

@Antesite c’est un constat que je partage. Après c’est vrai que comme aux Etats-Unis, il y a  deux marchés: le marché des grandes villes qui tirent le jeu de la mondialisation et attirent les grandes entreprises multinationales et le marché des campagnes petites villes.

Chalette est l’exemple de cette France rurale qui vivait bien auparavant mais qui a souffert de la fuite des industries et de l’arrivée d’une immigration massive en provenance des banlieues de la région parisienne.

La libéralisation des frontières a rendu inintéressant l’implantation d’entreprises comme Hutchinson qui avant devaient s’implanter en France pour profiter de son marché. Aujourd’hui elles peuvent s’installer en Bulgarie, République Tchèque et exporter en France sans droits de douane grâce au marché commun. Pourquoi s’en priver?

Hutchinson a licencié régulièrement à Chalette ces dernières années et ce sont les allocations sociales qui compensent aujourd’hui ou des commerces aux faibles salaires…Le dynamisme économique est je pense un facteur clef pour investir en immobilier sur le long-terme.

Hors ligne Hors ligne

 

#22 30/03/2021 21h13

Membre (2015)
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   118  

Je partage, en partie, votre constat sur le déclassement français. Pour autant, c’est votre terrain de jeu: votre patrimoine, votre entreprise, votre vie sont ici!

Partant de là, il faut jouer avec les cartes que vous avez en mains:
- pour l’histoire des impôts sur vos locations, passer en meublé au réel.
- pour la bourse, lisez le livre de Fructif
- il y a des opportunités en France : dans l’immobilier (lisez ce forum par exemple) ou dans l’entrepreneuriat (par exemple, tout le tissu économique de pme françaises du numérique) etc.

Bien à vous

Hors ligne Hors ligne

 

#23 31/03/2021 21h40

Membre (2021)
Réputation :   3  

@Pierrot31 Vous avez tout à fait raison; Mais comme on dit il vaut mieux ne pas mettre tout ses œufs dans le même panier. Et actuellement tout mon patrimoine est investi dans l’immobilier en France. C’est peut-être un peu trop…

Hors ligne Hors ligne

 

#24 06/06/2021 19h47

Membre (2021)
Réputation :   3  

Pour faire un suivi et vous donnez des exemples des appels reçus sur le boncoin pour un appartement à Chalette : femme au RSA, jeune femme sans ressources avec caution de ses parents, personne en fin de carte de séjour, personne seule au RSA…Quasiment personne ne travaille c’est totalement désespérant. Voilà pourquoi il ne faut pas chercher que la rentabilité dans le locatif mais bien analyser le dynamisme d’une ville…

Hors ligne Hors ligne

 

#25 06/06/2021 20h36

Membre (2014)
Réputation :   116  

Bonsoir,

Conclusion:  vous mettez en vente l’appartement non ?
( pour revenir a la question du début )

cdt

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur