Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 27/03/2019 07h58

Membre (2019)
Réputation :   31  

Bonjour,

Aujourd’hui je vais me relancer dans une opération qui va me permettre de baisser mes mensualités d’assurances emprunteur années après années..

Au début mon assurance de base à la banque à une mensualité lissée : 25€/mois sur la durée du crédit
En allant faire un devis ailleurs il y’a 4 ans une assurance standard m’a proposé un tarif qui à ma surprise était dégressif en rapport avec le capital restant à remboursé.

C’était donc plus cher que mon assurance lissée sur les premières années, mais maintenant au bout de 4 ans et quelques ça va être plus intéressant et me fera une économie croissante jusqu’à là fin du crédit.

Pour résumé :
Au début une assurance fixe pour pas payer cher les 1 ères années
Ensuite une assurance dégressive lié au capital restant

En espérant que ça pourra vous être utile
a+

Mots-clés : assurance, crédit, emprunteur, économie

Hors ligne Hors ligne

 

#2 27/03/2019 10h48

Admin (2009)
Top 20 Réputation
Top 20 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 5 Actions/Bourse
Top 5 Monétaire
Top 5 Invest. Exotiques
Top 10 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 20 SCPI/OPCI
Top 20 Immobilier locatif
Réputation :   2890  

Curieux qu’il puisse y avoir une quelconque optimisation, puisque les taux des assurances emprunteur fixes ou dégressifs ne sont pas les mêmes.

Je pense que si vous avez gagné au change, c’est parce que vous avez changé d’assureur. Mais le passage de dégressif à fixe ou vice-versa ne change normalement rien, c’est "intégré" dans le calcul.

Hors ligne Hors ligne

 

#3 27/03/2019 20h40

Membre (2019)
Réputation :   31  

En fait l’assurance de mon crédit auprès de la banque est de 25€ par mois pendant toute la durée du crédit.

Le devis d’assurance que j’ai fais ailleurs il y’a 4 ans était en fonction du capital restant dû.
Donc quelque chose comme 34€ au tout début, puis 32€ puis 30…

puis 25€ et c’est là ou je change d’assurance
puis 23 20 15 …jusqu’à 0€ le dernier mois

Les premières années il est donc avantageux d’avoir une assurance fixe, qui est une moyenne
et au bout de quelques année l’assurance en fonction du capital restant devient plus intéressante

C’est tout bête, j’attend le nouveau devis actualisé de l’assurance avec le tableau d’amortissement et je vous tiens au courant pour les chiffres exacts smile

Hors ligne Hors ligne

 

#4 27/03/2019 21h20

Membre (2016)
Réputation :   19  

En reprenant votre exemple si vous faites aujourd’hui un devis pour une nouvelle assurance a échéance constante, vous commencerez probablement a moins que 25€.

A taux identique le dégressif commencera selon moi toujours plus haut que le constant(pas fou les assureurs… ^^)

Si vous pensez aller jusqu’au bout de votre crédit le dégressif peut être intéressant, sinon en cas de remboursement anticipé au bout de quelques années vous serez probablement perdant.


"There is no way to Happiness, Happiness is the way.."

Hors ligne Hors ligne

 

#5 28/03/2019 00h17

Membre (2011)
Top 100 Réputation
Top 20 SIIC/REIT
Réputation :   234  

Concernant les assurances sur capital restant dû deux choses :

Les mensualités diminuent au fur et à mesure que votre capital restant dû du diminue. Logique.

Par contre plus le temps passer plus l’assuré vieilli et plus il a de probabilité d’avoir un "événements" que l’assureur devra courir (DC, PTIA etc).

Donc les courbes ne sont souvent pas toujours linéaire parfois les mensualités augmentent au début puis finissent généralement toujours par diminuer.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 28/03/2019 15h31

Membre (2019)
Réputation :   25  

@Xan12 : si vous avez souscrit il y a 4 ans votre prêt immobilier, la loi Hamon s’applique mais pas la loi Sapin 2. Autrement dit vous ne pouviez changer d’assurance emprunteur que pendant la première année de votre prêt, sauf si votre contrat stipule explicitement (très peu probable) que vous pouvez changer d’assurance au delà d’une année.

Source : Les Furets

Néanmoins le débat reste intéressant : pour les prêts souscrits disons depuis 2018, les emprunteurs ont le droit de changer d’assurance tous les ans ! Voici mon analyse et avis d’actuaire (mais pas spécialisé dans l’assurance emprunteur) :

Pour simplifier le risque évolue dans le temps :
- A la baisse en raison de la diminution du CRD
- A la hausse en raison de l’augmentation de la probabilité de décès
Sauf cas bizarre le premier phénomène est largement prépondérant et on peut supposer, pour simplifier, que le risque réel évolue toujours à la baisse dans le temps.

Premier cas : primes périodiques constantes (c’est-à-dire le cas où l’on vous donne un taux à appliquer au CRD initial lors de la souscription). Alors nécessairement l’assureur touche :
- PAS ASSEZ par rapport au risque réel au début du crédit
- TROP par rapport au risque réel en fin de crédit
Ce cas est donc basé sur une hypothèse qui risque de ne plus être vraie, et qui est : l’emprunteur ne va pas changer d’assurance.
Or dans ce cas l’emprunteur peut être tenté de payer PAS ASSEZ par rapport à son risque pendant une année puis, de changer d’assurance et de recommencer l’expérience tous les ans.

Second cas : le taux de l’assurance s’applique maintenant au capital restant dû (et le coût de l’assurance diminue donc dans le temps en étant proportionnel au CRD). Dans ce cas, étant donné que la diminution avec le CRD est déjà prise en compte dans le tarif, c’est l’inverse. L’assureur touche :
- TROP par rapport au risque au début
- PAS ASSEZ par rapport au risque à la fin
En effet le risque de mortalité augmente dans le temps mais le taux de tarif, qui est en proportion du CRD, ne change pas (il ne peut dépendre que de l’âge initial, à la souscription, de l’emprunteur).

Dans ce dernier cas l’assureur est plus à l’aise car il sait qu’en cas de départ de l’assuré, il a touché légèrement plus que nécessaire. C’est la raison pour laquelle je pense que c’est le cas qui va se généraliser dans le futur, en conséquence inévitable de la loi Sapin 2 (et des particuliers qui sont de mieux en mieux informés de leurs droits).

Remarque 1 : s’il y a des financiers parmi vous, certains ont peut-être pensé appliquer le principe d’absence d’opportunité d’arbitrage (AOA) pour fixer le tarif. En effet, comme l’assuré peut partir tous les ans, il peut faire un arbitrage tous les ans. On peut donc penser que les assureurs développeront un tarif qui change tous les ans, en fonction du CRD et de l’âge courant de l’emprunteur. Financièrement parlant c’est le raisonnement le plus exact, mais je pense que ce ne sera pas le cas pour deux raisons :
- trop complexe, et la complexité fait fuir les particuliers ("on n’y comprend rien")
- ce ne serait pas assez significatif dans la majorité des cas (la probabilité de décès n’augmente significativement en une année que pour les âges très élevés)

Remarque 2 : si le second cas se généralise, l’emprunteur aura probablement peu d’intérêt à changer car ce qu’il a déjà "payé trop cher" ne serait pas pris en compte par le nouvel assureur dans son tarif. C’est à mon avis l’objectif de cette loi Sapin 2 : ce sera plus simple pour l’emprunteur qui n’aura à faire jouer la concurrence qu’à la souscription, et les assureurs s’en mettront beaucoup moins "abusivement" dans les poches en profitant des emprunteurs qui ne changent pas d’assurance…

Remarque 3 : tant que ce n’est pas généralisé, je pense que le meilleur choix pour les emprunteurs aujourd’hui est le suivant :
- Si vous avez du temps et êtes motivés pour renégocier vos tarifs d’assurance tous les ans, choisir l’option n°1. Vous pourrez toujours opter pour l’option n°2 par la suite si vous en avez marre (ou si l’option n°1 n’existe plus smile)
- Sinon, choisir directement l’option n°2 en faisant bien jouer la concurrence pour obtenir un tarif très compétitif

Hors ligne Hors ligne

 

#7 31/03/2019 12h51

Membre (2019)
Réputation :   25  

Je me suis renseigné auprès de quelques compères de la profession et je me permets de compléter mon message précédent. Il ne faut pas oublier que pour changer d’assurance emprunteur, il faut un contrat présentant des garanties équivalentes.

Or :
- Il semblerait que les assureurs soient devenus assez malins pour mettre dans votre contrat toute sorte de garanties farfelues qu’il pourrait être difficile à retrouver ailleurs. Attention donc à bien comprendre votre contrat !
- D’autres assureurs, j’imagine pour éviter de vendre des contrats bizarres qui feraient fuir les particuliers, vous proposent de payer l’assurance non pas sur toute la durée du prêt mais sur les 10 ou 15 premières années par exemple. Commercialement c’est très malin : c’est présenté comme un "cadeau" (l’assurance est offerte les dernières années !) alors qu’en réalité cela vous oblige à payer plus cher les premières années, ce qui diminue grandement l’intérêt de changer d’assurance.

En conclusion, si vous voulez faire les malins en changeant d’assurance régulièrement avec Sapin 2, mieux vaut bien vous y connaître et vérifier vos garanties. Sinon n’oubliez pas que chercher un contrat compétitif dès le départ reste une bonne solution, et qui est bien moins chronophage…

Hors ligne Hors ligne

 

#8 31/03/2019 13h23

Membre (2016)
Réputation :   19  

Dans les différentes stratégies énoncées précédemment, un point important me semble oublié alors qu’il est essentiel: l’état de santé des assurés !

Contrairement à changer d’assurance voiture ou maison tous les ans, changer d’ADI/ADE implique de repasser à chaque fois les formalités médicales. Et plus on vit plus il peut nous arriver des événement à déclarer qui pourraient annuler le bénéfice du changement d’assureur. L’on risque du coût soit une surprime soit la non couverture d’un risque, alors que pour la plupart des assureurs une fois les formalité passées à un moment t il n’y a plus rien a déclarer ensuite.

A prendre en compte donc.


"There is no way to Happiness, Happiness is the way.."

Hors ligne Hors ligne

 

#9 31/03/2019 13h38

Membre (2016)
Réputation :   113  

C’est très juste Hunsvestisseur. Egalement, j’avertirai ceux qui souhaitent payer moins cher leurs ADE sous pretexte qu’on trouve moins cher avec "les mêmes garanties" Decès / PTIA / IPT/ ITT / IPP.
Cela ne suffit pas de prendre les mêmes options de garanties, il faut aller regarder en détail leurs exclusions éventuelles. Il y a pas de mystère une assurance Groupe (plus cher) sera toujours plus intéressantes en couverture globale qu’une assurance Individuelle avec les mêmes options de garanties (Decès / PTIA / IPT/ ITT / IPP).

Hors ligne Hors ligne

 

#10 31/03/2019 14h05

Membre (2016)
Réputation :   109  

Mopp a écrit :

@Xan12 : si vous avez souscrit il y a 4 ans votre prêt immobilier, la loi Hamon s’applique mais pas la loi Sapin 2. Autrement dit vous ne pouviez changer d’assurance emprunteur que pendant la première année de votre prêt, sauf si votre contrat stipule explicitement (très peu probable) que vous pouvez changer d’assurance au delà d’une année.

Source : Les Furets

Je ne suis pas certain de comprendre ce que vous dites en lisant le lien auquel vous faites appel. En effet il est écrit:

les furets.com a écrit :

Et après les 12 mois ?

La loi Sapin 2 permet dorénavant de résilier son contrat assurance-emprunteur tous les ans.

Les contrats signés à partir du 1er mars 2017 seront les premiers concernés par cette mesure.

Pour les 8 millions de contrats déjà en cours, la résiliation annuelle sera possible dans un an, à partir du 1er janvier 2018.

Je comprends que à iso prestation garantie, on peut aussi changer d’assurance au delà des 12 mois en appelant la loi Sapin 2 (depuis le 01/01/2018)

Il faut juste ne pas rater le préavis de deux mois et effectivement avoir les mêmes garanties d’assurance.
Gageons que pour ceux qui ont déjà une assurance indépendante de leur banque auront moins de mal à avoir l’accord de leur banque.

Assurance emprunteur : tout savoir sur la loi Sapin 2 ? Lelynx.fr

Dernière modification par johntur (31/03/2019 14h11)


Embrassez tous ceux que vous aimez

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #11 31/03/2019 15h09

Membre (2019)
Réputation :   25  

@johntur : la loi Sapin 2 n’est pas rétroactive. Si vous avez souscrit un prêt avant son entrée en vigueur vous ne pourrez pas changer d’assurance tous les ans, sauf si votre contrat mentionne explicitement cette possibilité.

Pour le reste, il est vrai que changer d’assurance n’est pas forcément intéressant si le risque tarifé n’est plus similaire. Sauf évolution notable de votre état de santé, je ne vois pas de raison particulière à cela. En revanche, changer pourra évidemment être chronophage.

Dernière modification par Mopp (31/03/2019 20h02)

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur