Suite au changement de serveur, le forum rencontre momentanément quelques problèmes (carte des membres KO...). - Philippe
Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 04/09/2017 23h38 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   

Je vais vous présenter ici ma méthode pour optimiser mes courses.

Elle est en 2 parties.

Dans la première partie, vous verrez la méthode pas à pas. Et dans la 2ème partie, vous verrez comment optimiser encore plus le tout.

Je tiens à préciser que cette méthode est probablement connue d’un grand nombre d’IH ici présent, mais, pour ceux qui ne la connaissent pas… Pourquoi pas!

Cette méthode est "de moi même" après plusieurs expériences et plusieurs conseils.

1ERE PARTIE: LA METHODE.

Elle se découpe en 5 points à faire DANS L ORDRE.

- INVENTAIRE:

Il s’agit de faire l’inventaire de tout ce que vous avez déjà en stock, en réserve de nourriture (ou autres produits ménagers… ). Ce seront autant de choses à ne PAS ACHETER.

- MENU:

J’aime bien faire des menus à l’avance pour savoir EXACTEMENT quoi acheter et quoi faire le jour venu. En effet, rien de plus pénible que de se poser pendant 4h la question: "On fait quoi à manger aujourd’hui?".
Avec un menu, vous saurez à l’avance, et vous perdrez moins de temps!
J’attire votre attention sur le fait qu’il y a des personnes qui n’ont pas forcément envie de tout prévoir et pour qui l’improviste est une bonne chose. Surtout en cuisine. Si vous êtes dans ce cas, zappez cette étape.

- LISTE:

Evidemment après avoir déterminé ce que vous avez déjà et ce que vous devez acheter (grâce au menu), vous allez rapidement faire votre liste des courses et vous irez à l’essentiel dessus.

- COURSES:

Les courses en elles même! Il vous suffit d’acheter chaque objet de votre liste. Si vous faites un extra ou deux (allez! trois!) pourquoi pas! N’en faites pas 10 non plus!

- RANGEMENT/STOCKAGE:

Une fois vos courses finies, vous devrez les ranger. C’est à ce moment là qu’on met les yaourts du 25/09/2017 devant ceux du 4/09/2017. Du coup, vous allez manger les yaourts frais AVANT ceux dont la date est proche et peut être jeter ensuite.

D’après une statistique, nous jetons environ 1/3 de notre nourriture.

Avec un rangement raisonné, vous limiterez les pertes alimentaires. Notamment en commençant par finir les produits déjà dans le frigo d’avant les courses (Voir Inventaire) et ENSUITE en consommant les nouveaux produits fraîchement achetés.

Pour savoir comment ranger ou stocker les différents produits, je vous invite à aller consulter le net pour en savoir plus.

Vous l’avez vu: 5 étapes, que du bon sens et des sacrées économies à l’arrivée.

On peut encore optimiser tout çà!

2EME PARTIE: OPTIMISATION

Ici, je vais parler de DEUX optimisations pour gagner encore du pouvoir d’achat et, évidemment, la plupart d’entre vous CONNAISSENT et SAVENT de quoi je vais parler donc j’irai à l’essentiel.

- Tout d’abord, vous avez les programmes de fidélités. Simple: Vous avez l’habitude d’une grande surface, ou même d’un commerce plus petit. Vous aurez souvent des cartes de fidélités.
Je n’utilise ces cartes QUE POUR UNE SEULE RAISON: Les avantages cartes sur certains produits que je consomme!
Et seulement sur tout les produits que je consomme. Parfois, il m’arrive aussi d’essayer des aliments quand j’ai un "un produit acheté, le 2ème remboursé sur la carte" mais c’est rare!

Bref, vous dépensez des sous, mais vous avez un "cash back" de 10-20-25-30-40-50 voire 70% du prix de l’article sur votre carte. Vous pourrez le déduire lors de votre prochaine visite (généralement à partir du lendemain).

Vous avez aussi les catalogues qui sont vos meilleurs amis. Pour choisir des aliments avec des réductions simples. -15 à -50%, comme pour les soldes.
Vous avez aussi les réductions "-x% sur le 2ème produit;
Vous avez aussi: "1+1 ou 1 acheté le 2ème offert"  çà va même jusqu’à 4+4 (idéal pour les familles nombreuses)…..

Il existe aussi tout un tas de cartes de fidélités en applications sur smartphone. J’en ai une (je tairai le nom pour no pub) et je scanne mon ticket de caisse. Pour chaque produit présent sur le TC, j’ai des points et à partir de certains points j’ai l’aliment en question qui m’est remboursé.

- Les Tickets restaurants. (SI VOUS EN AVEZ)

Il n’y a pas si longtemps que çà, je pensais que çà servait à aller… au restaurant!
Et on m’a appris qu’on pouvait aussi aller faire les courses avec.

Sachant que vous êtes limité (la plupart des cas) à 2 TR par passage en caisse, je fais mes courses tout les 2 jours de façon à payer le MOINS POSSIBLE à la caisse jusqu’à épuiser mes TR.
A noter que certaines enseignes prennent autant de TR que vous voulez. Dans ces cas là, vous pouvez faire vos courses comme bon vous semble, ce n’est pas grave.

BREF! Fin de ce LOOOOOOOONG PAVE! Et faire çà m’a fait économiser environ 200 à 250e par mois (avec les TR je précise).

Mots-clés : bien, comment, courses, faire, optimiser, ses

Hors ligne

 

#2 05/09/2017 09h02 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   67 

Voici comment nous faisons pour avoir un budget alimentation supérieur à la moyenne, à ne pas reproduire donc:

- Avoir des enfants ou autres bouches à nourrir non productives;
- Acheter dans les commerces de proximité;
- Se faire plaisir;
- Acheter un maximum de viandes/poissons/crustacés/sucreries/fruits rouges/en-cas;
- Ne pas éplucher les catalogues de promotion(s) (appréciez le double sens de "promotion");
- Ne pas prévoir de menus;
- Déambuler dans les rayons;
- Faire ses courses près de la côte d’azur.

Hors ligne

 

#3 05/09/2017 09h33 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   143 

Trahcoh a écrit :

Voici comment nous faisons pour avoir un budget alimentation supérieur à la moyenne, à ne pas reproduire donc:
- Avoir des enfants ou autres bouches à nourrir non productives;

Vous êtes serieux ? smile

Hors ligne

 

#4 05/09/2017 09h35 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   

Très bonne méthodologie, je l’adopte depuis que j’ai quitté le cocon familial.
J’épluche également les pubs mais attention, certains produits sont beaucoup plus chers avant promo du coup la ristourne est bien moins significative.
Attention aussi aux formats MAXI PACKS !!! Il faut sortir une grosse somme d’argent, il faut pouvoir stocker les 10 conserves de haricots verts ou autres denrées périssables rapidement comme les laitages et surtout les consommer avant la date limite. Ce qui souvent n’est pas le cas. Donc on fini par jeter. Au final gaspillage !
Et il arrive bien souvent que les prix ne soit finalement pas si alléchants qu’ils y paraissent.
La semaine qui suit cette promo, vous avez la quasi totalité des produits identiques à -30 voir -50% immédiat ou sur la carte.
Alors les promos oui mais attention quand même. Je parle en connaissance de cause.

Hors ligne

 

#5 05/09/2017 09h46 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   109 

Bonjour,

Nous n’achetons pas de voiture de luxe ; pas de fringues à la mode sauf coup de bol en brocante et sauf habits techniques de montagne et autre sports un peu extrêmes parce que là c’est parfois l’accident qui est en jeux.
Mais dans le même style d’idée, nous achetons des produits les plus naturels possibles en circuit courts sans regarder le prix ou le stock, donc cette stratégie - financièrement valable à court terme - ne nous est pas utile, si le producteur à des fromages nous en prenons, s’il a des pommes nous en prenons etc Cela vari suivant le climat et bien sur la période de l’année.

Sur le long terme, on verra le plus rentable (santé) / organisé : nous sommes les 1éres générations ayant bouffé 100% de "la grande consommation" je me demande ce que cela donnera.

Dernière modification par Iqce (05/09/2017 09h47)

Hors ligne

 

#6 05/09/2017 09h55 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   31 

Trahcoh a écrit :

Voici comment nous faisons pour avoir un budget alimentation supérieur à la moyenne, à ne pas reproduire donc:

.

Tout à fait d’accord avec la méthode, je l’applique sauf sur le dernier point car trop loin de chez moi°°)
J’ai l’impression que ce forum dérive de plus en plus vers les radins.com : optimiser les courses, ne pas avoir de jolies voitures, rogner sur les cadeaux de Noel des enfants, Etc…enfin éliminer tout ce qui peut faire plaisir si ce n’est pas gratuit.
Personne ne devient rentier en faisant des économies de bout de chandelle… cela me rappelle le film" Radin " passé hier sur Canal+. Ah pardon c’est une chaine payante.

Dernière modification par mercators (05/09/2017 09h56)

Hors ligne

 

#7 05/09/2017 10h26 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   119 

Mercators : je suis assez d’accord avec vous sur le "radins.com" mais après tout c’est l’esprit de ce sous forum, émettre des idées, chacun applique celles qui lui convient….

François, l’appli dont vous parlez ce ne serait pas Fidmarques ? Au prochain virement de 15 € (bientôt atteint), j’arrête. C’est trop fastidieux vu ce que ça "rapporte". TF1 Conso a une appli du même genre.

Pour les courses, je me balade dans la maison entre salle de bain et cuisine avec la tablette à la main et j’ajoute mes produits au panier au fur et à mesure que je scrute les placards, en 10/15 minutes les grosses courses sont faites et je vais les chercher au drive.

En autres, "bons plans" carte de fidélité, certaines marques proposent un programme de fidélité propre, personnellement j’utilise Pampers et Novalac (lait infantile). S’il n’y avait pas ce programme j’achèterais quand même la marque, donc pas d’influence, en contre partie cela me permet d’obtenir des jouets gratuits pour mon fils (ou des réductions).

Et comme j’achète les couches par lot de 200 ou 400 sur Amazon (à un prix défiant toute concurrence avec le programme famille) le scannage de facture est rapide…

Pour les achats puéricultures, les enseignes U offrent 20% en bons d’achat si vous faites les courses le mercredi. C’est ce que je fais et j’obtiens en général entre 2.50€ et 5€ par semaine que je dépense la fois d’après.

Enfin, je ne regarde personnellement JAMAIS les promotions, c’est souvent du pur marketing. La seule chose qui compte à mon sens c’est le prix au kg ou par unité.

Dernière modification par bibike (05/09/2017 10h31)


Parrain Boursorama MP Ing Direct Fortuneo 12470190 Bourse Direct MP ebuyclub iGraal Poulpeo

Hors ligne

 

#8 05/09/2017 11h26 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   

bibike a écrit :

François, l’appli dont vous parlez ce ne serait pas Fidmarques ? Au prochain virement de 15 € (bientôt atteint), j’arrête. C’est trop fastidieux vu ce que ça "rapporte". TF1 Conso a une appli du même genre.

Oui, c’est bien Fidmarques! Je remarque que le catalogue de marques a FORTEMENT diminué. Il y en avait une vingtaine à une période. Maintenant, il y en a à peine une dizaine.

mercators a écrit :

J’ai l’impression que ce forum dérive de plus en plus vers les radins.com : optimiser les courses, ne pas avoir de jolies voitures, rogner sur les cadeaux de Noel des enfants, Etc…enfin éliminer tout ce qui peut faire plaisir si ce n’est pas gratuit.

Oui et non! Je suis loin d’être quelqu’un de radin. mais j’ai un passé HYPER dépensier alors j’ai tendance à faire attention mais sans plus! Si je veux me faire un resto, un concert ou autre chose, je n’hésite pas. C’est comme pour tout, il faut de la modération.

Iqce a écrit :

Sur le long terme, on verra le plus rentable (santé) / organisé : nous sommes les 1éres générations ayant bouffé 100% de "la grande consommation" je me demande ce que cela donnera.

Pour le coup, je suis tout à fait d’accord avec vous! La santé devrait être le premier investissement. Donc acheter les produits les plus frais et les plus sains possibles sont une de mes priorités aussi.

Hors ligne

 

#9 06/09/2017 15h02 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   49 

Un autre moyen est d’avoir recours aux fameux Drive.
Le fait de ne plus avoir à se rendre dans le magasin , outre le temps gagné, nous soumet moins aux diverses tentations.
De plus on peut constituer sa liste de course au fur et à mesure des besoins et des produits finis.
Enfin, on voit l’addition finale et on peut réévaluer si les produits sélectionnés correspondent à nos besoins.

Depuis que je procède ainsi, mon budget course a considérablement diminué et sans se priver et cerise sur le gateau un gain de temps très appréciable.

Hors ligne

 

#10 07/09/2017 06h58 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   59 

"François" a écrit :

BREF! Fin de ce LOOOOOOOONG PAVE! Et faire ça m’a fait économiser environ 200 à 250e par mois (avec les TR je précise).

Cela parait tout de même énorme pour un célibataire, vous avez rogné sur quoi au juste le caviar?

Quand j’étais célibataire j’allais aux course une fois par mois et à pieds, (vous réellement 15 fois par mois?) ça dépassait rarement les 150 €.

Maintenant c’est toutes les semaines au drive, c’est rapide  (le temps c’est de l’argent) et je ne suis pas obligé de mettre les pieds en magasin(je déteste ça).


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#11 07/09/2017 11h19 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   

mehdi57 a écrit :

Cela parait tout de même énorme pour un célibataire, vous avez rogné sur quoi au juste le caviar?

Non, pas du tout. C’est juste que je n’achète que des marques (à tort ou à raison) et que je prend un peu de bio parfois. Et, plus rarement, je fais mes courses au marché.

  mehdi57 a écrit :

Maintenant c’est toutes les semaines au drive, c’est rapide  (le temps c’est de l’argent) et je ne suis pas obligé de mettre les pieds en magasin(je déteste ça).

J’entend beaucoup parler du drive. Ma copine va faire ses courses aussi au Drive mais peut on au moins payer par TR?

Hors ligne

 

#12 07/09/2017 11h29 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   34 

Francois69 a écrit :

[b]J’entend beaucoup parler du drive. Ma copine va faire ses courses aussi au Drive mais peut on au moins payer par TR?

Oui mais il faut payer sur place au guichet du Drive. Pas valable dans tous les Drive, à voir sur le site concerné.

Hors ligne

 

#13 07/09/2017 11h50 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   56 

Francois69 a écrit :

BREF! Fin de ce LOOOOOOOONG PAVE! Et faire çà m’a fait économiser environ 200 à 250e par mois (avec les TR je précise).

Mince alors, comment on fait pour économiser 200 à 250 euros par mois, quand ce qu’on dépense en nourriture par mois doit tourner aux alentours des 150 à 200 euros par mois ?
Nota : je vis sur Valencia en Espagne, la nourriture est moins chère sur plusieurs produits, mais bon je crois que c’est faisable aussi en France, de mémoire c’était approximativement la même chose vers 150/200 euros par mois pour la nourriture (avec des aliments différents, on s’adapte aussi un peu selon le pays).
Et je mange au-delà de ma faim, pas de manque de protéines, glucides ou lipides, je pèse environ 90kg et je fais de la musculation de temps en temps, je ne suis donc pas le modèle qui consomme le moins de nourriture par jour.
Je ne me bourre pas de pâtes ou de riz (je sais que c’est ce qui vient à l’esprit de pas mal de français si le budget nourriture n’est pas si élevé que ça).
Par contre au niveau optimisation des dépenses :
- j’achète régulièrement en offre spéciale, remise etc…si par exemple tel produit, tel prix est intéressant à tel moment, que je sais que je consomme régulièrement et qui se conserve longtemps, alors je n’hésiterai pas à sortir la carte bleue et faire des stocks pour un bon moment en profitant du fait de pouvoir l’acheter à meilleur prix que d’habitude.
- même chose pour fruits et légumes, sur plus courte durée si c’est intéressant j’en prendrai plus et j’en mangerai éventuellement plus dans les jours qui suivent

J’ai donc une façon assez opportuniste de faire les courses (le même produit, si je peux le payer moins cher sur le long terme en faisant des stocks quand c’est pas cher, pourquoi ne pas le faire, surtout quand on a de la trésorerie en rab qui rapporte des clopinettes voire rien du tout ?), mais sur les produits qui me plaisent et m’intéressent, également de préférence sur ceux qui me paraissent plus sains que d’autres au niveau santé (là c’est un autre débat qui peut être plus long, cela change régulièrement selon les critères et découvertes), mon idée essayer de conjuguer plaisir et nourriture plutôt bonne pour la santé, si possible.
Il faut dire qu’ici il y a régulièrement des offres spéciales, remises (soit sur des produits donnés sur certaines quantités, soit pour une quantité d’argent dépensée globale, soit encore plus intéressant un cumul des deux possible) dans mon supermarché de proximité, plus souvent que quand j’étais en France, mais bon cela se trouve aussi en France, pour qui veut bien regarder.

Il n’y aura pas de menu prédéterminé (sauf pour le petit déjeuner où j’ai tendance à manger régulièrement la même chose pendant longtemps, habitude de longue date, jusqu’à ce que je change de petit déjeuner parce que j’ai trouvé mieux, qui me plait plus etc…), cela dépendra du moment, des offres aussi etc…

Francois69 a écrit :

D’après une statistique, nous jetons environ 1/3 de notre nourriture.

Ah c’est un point auquel je n’avais pas pensé, puisque je ne jette quasi rien, quand j’achète quelque chose c’est pour le manger, pas pour jeter le tiers du bol ou de l’assiette, je finis chaque chose.
Effectivement, je vois des gens qui jettent beaucoup et ça me choque un peu, de commander ou d’acheter beaucoup pour foutre la moitié à la poubelle, c’est voir plus gros que son ventre, c’est dommage autant de gaspillage, forcément dans ce cas cela fait augmenter le budget, mais ce n’est même pas pour en profiter vraiment.

Dernière modification par zetrader (07/09/2017 11h54)

Hors ligne

 

#14 07/09/2017 13h23 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   109 

Le "nous jetons" est à interpréter comme un résultat statistique entre une production et une consommation ; le "jeté" ne vient pas en totalité du consommateur final : avaries de transport, produits invendables car trop cher (en vallée c’est impressionnant, entre les abricots et les cerises qui restent à pourrir en tas dans les champs ou sur les arbres on pourrait nourrir bien des enfants affamés !!!)…C’est complètement fou. Il nous arrive d’en récupérer, gratis, "droit de glanage" je crois… https://fr.wikipedia.org/wiki/Glanage

Dernière modification par Iqce (07/09/2017 13h24)

Hors ligne

 

#15 07/09/2017 13h52 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   757 

Iqce a écrit :

Mais dans le même style d’idée, nous achetons des produits les plus naturels possibles en circuit courts sans regarder le prix ou le stock, donc cette stratégie - financièrement valable à court terme - ne nous est pas utile, si le producteur à des fromages nous en prenons, s’il a des pommes nous en prenons etc Cela vari suivant le climat et bien sur la période de l’année.

Sur le long terme, on verra le plus rentable (santé) / organisé : nous sommes les 1éres générations ayant bouffé 100% de "la grande consommation" je me demande ce que cela donnera.

Pareil.

Ce qui m’inquiète vraiment dans la méthode de Francois69 c’est que c’est une méthode qui me semble vraiment mener tout droit à la consommation de produits transformés, de plats tout prêts, etc. En plus, en ayant le nez dans les catalogues de promotion, les ristournes, les cartes de casback etc. on rentre précisément dans le jeu qu’ils veulent que vous jouiez : acheter des trucs globalement chers et toxiques… mais moins chers, puisqu’en promo ! Vous croyez avoir votre libre arbitre mais en choisissant parmi les promos, les lots avec 2e moins cher etc. vous faites exactement ce qu’ils veulent que vous fassiez : acheter ces produits-là. En gros vous choisissez entre plusieurs hameçons, mais vous mordez à l’hameçon. Le pêcheur est content, vous aussi, tout va bien.

En gros la bouffe toute prête présente de gros défauts : trop de sel, trop de sucre trop de mauvaises graisses (graisses saturées et/ou hydrogénées).
A l’inverse, le régime le plus protecteur contre les maladies de civilisation est le régime méditerranéen (notamment par rapport aux maladies cardiovasculaires et cancers ; l’effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires est très important et bien documenté ; l’effet protecteur contre les cancers est moins évident car ils sont davantage pluri-factoriels).

Ca peut paraître chiant mais en fait c’est très simple :
- diminuer fortement la viande rouge, les mauvaises graisses, les produits transformés, supprimer quasiment la charcuterie.
- augmenter fortement fruits, légumes, poissons, crustacés ; remplacer laitages de vache par un peu de laitages de chèvre et de brebis. Avec du bon pain complet bio et de l’huile d’olive (+ un peu d’huile de colza et de lin dans les salades). Pour se faire plaisir avec de la viande un peu grasse de temps en temps, privilégier poulet, canard, oie, bien meilleurs à la santé que la viande rouge.

C’est franchement faisable ; ce sont des aliments qui se préparent assez rapidement, qui sont bons au goût… Il y a moyen de se faire plaisir sans avoir l’impression de suivre un régime draconien ni de passer des heures devant les fourneaux.

Au niveau de l’approvisionnement je ne suis pas un ayatollah : je panache entre le marché du samedi matin (produits frais et relativement pas chers), le supermarché (surtout en bio) et la supérette bio. On fait ce qu’on peut.

Même si je dois aller acheter un truc au supermarché pour manger vite fait le midi, il y a moyen : par exemple une barquette de carottes râpées ou un taboulé puis un sandwich à base de poulet ou de thon… Je rajoute toujours une lichette d’huile d’olive.
Pas le top mais toujours mieux que viande rouge ou charcuterie avec des chips et un brownie au dessert.

Et au total ce n’est pas du tout ruineux.

Après à chacun de voir, mais enfin moi je trouve que "rationnaliser" les courses revient quand même beaucoup à entrer dans le jeu de la grande distribution et de la bouffe industrielle, au lieu d’être libre d’acheter des produits plus frais, plus sains, et souvent globalement pas plus cher. Et je trouve surtout que c’est se rendre un mauvais service au niveau de sa santé actuelle et future. Quand on arrive à 40-50 ou 60 ans et qu’on choppe une maladie de civilisation, et qu’on est tout simplement trop gros, qu’on a mal aux genoux, qu’on est essouflé dès qu’on monte un escalier, il est déjà bien tard pour se demander si on n’a pas eu tort de manger toute cette bouffe industrielle, trop riche en sel, sucre mauvaise graisse et protéines animales.

Dernière modification par Bernard2K (07/09/2017 14h24)

Hors ligne

 

#16 07/09/2017 23h30 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   17 

Je me rends compte que notre mode de consommation est proche de celui de Bernard2K.

Les achats sont routiniers et se résument aux éléments de base : farine bio, lait bio, semoule de blé, kinoa, lentilles, riz, sucre, sel, huile d’olive, huile de colza, des épices, fruits & légumes.

Les seuls produits transformés sont les pâtes sèches (franchement c’est pratique), beurre, crème fraiche, yaourts pour ensemencer, des céréales bio (avoine, orge, seigle), moutarde, fromages et énormément de chocolats. Occasionnellement du pâté.

Le seul plat cuisiné sont les pommes de terres noisettes (un régal pour les enfants).

Nos sources de protéines sont oeufs (productions personnelles), jambon, thon et rarement poulet, perdrix  (merci aux chasseurs). Je rappelle que l’étalon reste l’oeuf qui est la source la plus complète en acides aminés.

Pour nos poules, je vais directement me servir à la ferme. Une partie de l’année, c’est cueillette des pommes chez l’agriculteur.

Néanmoins comme je l’avais expliqué dans un autre post, nous avons un mode de vie vraiment à part que peu pourrait supporter puisque c’est du "fait maison".

Dernière modification par rocc (08/09/2017 07h43)

En ligne

 

#17 08/09/2017 13h52 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   47 

Je pense qu’un des premières chose qui m’a frappé dans le message introducteur est cette sensation de fausse bonne idée.
Ne le prenez surtout pas mal car je suis ceux qui considèrent que chacun voit midi à sa porte et que l’essentiel est d’être conforme à ses idées, quelles soient "bonnes" ou "mauvaises".

J’ai tendance à toujours essayer de faire des comparaisons…parfois peu judicieuses il est vrai. Mais au moins, ca a toujours le mérite (ou la vocation) à essayer de voir les choses sous un nouvel angle. Ma montée sur la table en quelque sorte…

Donc, allons-y
Le 2ieme sujet majeur abordé sur ce forum est l’immobilier.

Je ne pense pas me tromper en partant du postulat qu’il y a convergence sur un point : un investisseur immobilier a intérêt à faire les travaux lui-même plutôt que de payer des entreprises pour le faire. (Je passe volontairement sur les cas particuliers, les méga-déductions ou créations ponctuelles de déficit foncier optimisé…)

Donc faire les travaux soi-même = avoir des outils + acheter des matières premières au bon rapport qualité/prix + bricoler pour rénover/réparer

Application culinaire :
Avoir des outils : Je pense que tout le monde a une cuisine avec le minimum vital d’ustensiles. Donc passons.

Acheter des matières premières au bon rapport qualité/prix : le terme important ici est "qualité/prix". En effet, l’investisseur immobilier  va vouloir limiter les dépenses, certes mais aussi éviter de revenir tous les 2 mois refaire sa robinetterie, changer le parquet….
Les courses ont donc pour but ultime de combler notre sensation de faim et de fournir de l’énergie à notre corps pour réfléchir à comment devenir un rentier heureux ;-). Or tout le monde a déjà fait l’expérience je pense que les produits bas de gamme ont tendance à moins rassasier que leurs copains moyenne gamme.
Qui n’a jamais eu faim 2h ou 3h après avoir été au McDo (oui, même moi, apôtre du fait-maison, pourfendeur de l’uniformisation…cela m’arrive. Le fonctionnel empiète parfois sur mes principes…. - je fais 10 avé et 5 Pater et je reviens… - ) Ou bien voir un steack haché surgelé diminuer de taille à vue d’oeil quand la solution saline insérée artificiellement se trouve libérée et peut enfin aller voir ailleurs ce qu’il se passe.
Je rejoins donc ici Bernard2K et sa réflexion sur "faire le jeu" de la grande consommation.

bricoler pour rénover/réparer : ne serai-ce pas tout simplement "faire la cuisine" ?
Ou autrement dit : si l’investisseur immobilier cherche à bricoler dans le plus de domaines possibles pour se rendre indépendant de la marge des artisans, on peut donc penser que le "cuisinier" économe va chercher à en faire le + possible… jusqu’à préférer râper ses carottes plutôt que les acheter toutes prêtes.
(Volontairement, je n’inclue pas le potager car, pour le coup, il y a un minimum de contraintes et d’outils supplémentaires.)

En résumé : il est plus facile d’apprendre à cuisiner un minimum (cuisiner = assembler ET préparer/éplucher/couper… hommage aux petites mains des restaurants) que d’apprendre la plomberie, l’électricité, la plâtrerie…


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#18 08/09/2017 15h40 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   193 

Trahcoh a écrit :

- Faire ses courses près de la côte d’azur.

Ca  c’est à éviter en effet : sur la Côte d’Azur en particulier et plus généralement en Provence, on fait rarement de bonnes affaires.

En principe, on déambule sur le marché pour y faire de bonnes affaires, mais en PACA c’est l’inverse : tout est hors de prix alors même que nous sommes en région de production pour les fruits et légumes….le melon de Cavaillon est ici plus cher qu’en Alsace !

Je me suis baladé hier jeudi matin sur le marché du Lavandou : tout est fait pour plumer les gogos, en l’espèce les retraités aisés qui pullulent sur la Côte en septembre. Saucissons soit-disant corses, huile d’olive parfois frelatée mais toujours hors de prix, fromages "de pays" vendus à prix d’or….tout un tas de bonimenteurs déguisés en provençaux qui seraient capables de vendre des skis au Sénégal….allez au Lavandou, vous y trouverez bien loin de Barbés un véritable marché aux voleurs !

Bon si on s’enfonce dans les hautes terres, les marchés sont quand même un peu plus accueillants, par exemple à Forcalquier le lundi matin.

Pour autant, le rentier soucieux de ses deniers évitera de s’installer en Provence : il n’y a guère que sur le poste "chauffage" que l’on peut y faire des économies.

Hors ligne

 

#19 08/09/2017 15h53 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   101 

Bonjour !

"Stokes" a écrit :

bonimenteurs déguisés en provençaux qui seraient capables de vendre des skis au Sénégal…

Cela permettrait aux sénégalais de battre les blancs en neige…

(désolé, je n’ai pas pu résister)


M07

Hors ligne

 

#20 08/09/2017 17h17 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   

Sans m’étaler sur mes pratiques, juste une chose à propos des "méga-promos" que certains chassent (ne voyez pas ça comme une critique, je le fais aussi).

Je remarque un effet pervers aux méga-promos, outre le fait qu’ils peuvent nous pousser à continuer à les acheter une fois la promo terminée, lorsqu’ils nous ont plu. L’effet néfaste dont je veux parler relève de la surconsommation.

L’effet pervers est qu’en voulant faire des économies en achetant un produit grâce aux fameux 2+1 gratuit par exemple, alors qu’habituellement vous n’achetez qu’un seul de ces produits, est que vous allez les consommer beaucoup plus rapidement qu’habituellement. En sachant que vous avez du stock, vous serez plus facilement tenté par sur-consommer ces produits par gourmandise (ou bêtise). Les résultats sont alors néfaste à la fois pour votre portefeuille, mais aussi pour votre santé… car quand ça arrive, c’est souvent pour des produits de gourmandise justement (ça arrive plus rarement avec le PQ…).

Exemple concret, si au lieu de mes 4 mousses au chocolat par semaine que j’achète en guise de "dessert plaisir", j’en achète 8 grâce (à cause) à une promo, vous pouvez être sûrs qu’elles ne vont pas me durer 2 semaines !

Après, tout est question de self-control.

Dernière modification par Dicci (08/09/2017 17h19)

Hors ligne

 

#21 08/09/2017 17h28 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   

stokes a écrit :

Trahcoh a écrit :

- Faire ses courses près de la côte d’azur.

Ca  c’est à éviter en effet : sur la Côte d’Azur en particulier et plus généralement en Provence, on fait rarement de bonnes affaires.

En principe, on déambule sur le marché pour y faire de bonnes affaires, mais en PACA c’est l’inverse : tout est hors de prix alors même que nous sommes en région de production pour les fruits et légumes….le melon de Cavaillon est ici plus cher qu’en Alsace !

Je me suis baladé hier jeudi matin sur le marché du Lavandou : tout est fait pour plumer les gogos, en l’espèce les retraités aisés qui pullulent sur la Côte en septembre. Saucissons soit-disant corses, huile d’olive parfois frelatée mais toujours hors de prix, fromages "de pays" vendus à prix d’or….tout un tas de bonimenteurs déguisés en provençaux qui seraient capables de vendre des skis au Sénégal….allez au Lavandou, vous y trouverez bien loin de Barbés un véritable marché aux voleurs !

Bon si on s’enfonce dans les hautes terres, les marchés sont quand même un peu plus accueillants, par exemple à Forcalquier le lundi matin.

Pour autant, le rentier soucieux de ses deniers évitera de s’installer en Provence : il n’y a guère que sur le poste "chauffage" que l’on peut y faire des économies.

Bonjour Stokes,

Je réside à Marseille, plus précisément aux Chartreux dans le 4ème. Faisant mon marché tout les jeudi, je n’ai pas l’impression de me faire avoir. Je ne suis pas dans un quartier touristique, Marseille est une succession de 200 villages. Je suis reparti avec un sac plein de légumes comme chaque semaine pour seulement 15e (melon de cavaillon, fraises du Vaucluse, de quoi faire la soupe au pistou …)
Ensuite, concernant le prix des logements, pour le prix d’une location d’un T2 de 40m2 en zone 5 d’ile de France à 900e/mois, je suis propriétaire d’un T3 Terrasse + parking dans une résidence récente avec vue mer !
Bon je reconnais que les impôts locaux sont élevés à Marseille notamment la taxe d’habitation. Je touche d’ailleurs du bois pour qu’avec les révisions des valeurs locatives, on ne triple pas les taxes foncières …
Mais sinon, en général, la vie en Provence à Marseille nous coûte 30% moins chère qu’en Ile de France. Je n’aurai pas pu être semi rentier à Paris dans les mêmes conditions. Je dis semi-rentier car la gestion de 2 appartements en location saisonnière, c’est du boulot !

Hors ligne

 

#22 08/09/2017 17h56 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   56 

Dicci a écrit :

Sans m’étaler sur mes pratiques, juste une chose à propos des "méga-promos" que certains chassent (ne voyez pas ça comme une critique, je le fais aussi).

Je remarque un effet pervers aux méga-promos, outre le fait qu’ils peuvent nous pousser à continuer à les acheter une fois la promo terminée, lorsqu’ils nous ont plu. L’effet néfaste dont je veux parler relève de la surconsommation.

L’effet pervers est qu’en voulant faire des économies en achetant un produit grâce aux fameux 2+1 gratuit par exemple, alors qu’habituellement vous n’achetez qu’un seul de ces produits, est que vous allez les consommer beaucoup plus rapidement qu’habituellement. En sachant que vous avez du stock, vous serez plus facilement tenté par sur-consommer ces produits par gourmandise (ou bêtise). Les résultats sont alors néfaste à la fois pour votre portefeuille, mais aussi pour votre santé… car quand ça arrive, c’est souvent pour des produits de gourmandise justement (ça arrive plus rarement avec le PQ…).

Exemple concret, si au lieu de mes 4 mousses au chocolat par semaine que j’achète en guise de "dessert plaisir", j’en achète 8 grâce (à cause) à une promo, vous pouvez être sûrs qu’elles ne vont pas me durer 2 semaines !

Après, tout est question de self-control.

Cela dépend des personnes, je mange régulièrement 2/3 carrés de chocolat noir par jour (en général 2 carrés, un avec un grand bol de thé vert, en le trempant dedans pour le manger fondant, idem avec le bol suivant de thé vert, et après 2 grands bol de thé avec du chocolat, en général je n’ai pas envie de plus de chocolat, parfois un 3ème grand bol et donc un carré de plus mais c’est rare).
Pour ce qui est de cette consommation de chocolat, la quantité des stocks n’influence pas du tout ma consommation, qu’il me reste une tablette, ou plus de dix tablettes (parce que je viens d’en racheter par exemple), je consomme mes 2 carrés par jour de la même façon et je n’ai même pas envie de plus, même pas besoin de "self-control" pour ça.
Il faut dire que par rapport à ça je me suis fixé une règle depuis de nombreuses années qui fonctionne très bien pour ne pas avoir besoin de "self-control" par rapport au chocolat : pour chaque carré de chocolat, je dois prendre un grand bol de thé ou d’une infusion, bref une bonne quantité de liquide pour "mériter" ça. Bah je vous assure qu’en suivant une règle comme ça, vos envies de chocolat vont se limiter très vite à 2 ou 3 carrés par jour…(je doute que vous mangiez une tablette entière à raison d’un grand bol par carré de chocolat), et comme c’est devenu une habitude, il n’y a pas de self control à avoir pour ma part.
Pendant des années c’était à 3 grands bols, et 3 carrés, et maintenant c’est plutôt 2 grands bols et 2 carrés (je mange aussi par ailleurs le matin, et le fait de prendre 3 grands bols fait aussi que je peux moins manger par ailleurs le matin, donc j’ai réduit la dose pour pouvoir manger un peu plus et faire attention à ne pas trop boire, ce qui n’est pas bon non plus).
Je sais que pour d’autres c’est beaucoup plus problématique, et le simple fait de savoir qu’il y a des stocks importants fait qu’ils ont envie d’en manger plus, cela dit ils n’appliquent sûrement pas une règle dans le genre de celle que j’applique, cela limite beaucoup la tentation et d’autre part, cela me semble assez sain dans le sens où cela oblige à une hydratation certaine, ce qui fait qu’on peut en manger plus c’est que c’est sec et petit, si on apporte la quantité d’hydratation correspondante ou un peu plus, cela va vite remplir et limiter l’envie.
Il en va de même pour les aliments secs en général, ne pas oublier d’apporter l’hydratation nécessaire correspondante (avec de l’eau, du thé ou des infusions, pas du coca cola bien sûr…), là aussi cela peut calmer assez vite les fameuses "fringuales"  ou gourmandises qui sont possibles parce qu’on oublie de boire en mangeant des aliments assez secs, cela augmente donc la partie sèche que l’on peut manger en oubliant de boire, si on prenait l’hydratation correspondante à chaque fois, cela limiterait vite la chose…
C’est aussi ce qui fait qu’il est difficile de grossir en mangeant des fruits : c’est souvent rempli d’eau, de liquide et fibres, tout cela remplit pas mal (et c’est nécessaire en plus, ne pas oublier qu’on est fait essentiellement de liquides, d’eau en grande partie).

Dernière modification par zetrader (08/09/2017 18h07)

Hors ligne

 

#23 08/09/2017 18h45 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   97 

audrey8134 a écrit :

surtout les consommer avant la date limite.

Surtout ou surtout pas ?

Les dates limites sont calculées par les industriels avec une énorme marge : ils ne peuvent pas se permettre de prendre le moindre risque avec la santé des consommateurs.
Par ailleurs, le fait de proposer des produits à dates limites courtes va augmenter le gaspillage : les personnes mal informées vont jeter tout aliment ayant dépassé la fameuse et si fatidique date limite.
Et de fait, vont racheter plus rapidement le même aliment. C’est tout bénéf pour les industriels.

Or, il n’y a strictement aucun risque à consommer des produits dont la date limite est dépassée de quelques jours si ils ont été conservés dans de bonnes conditions et sans rupture de chaîne du froid.

Les yaourts, en particulier, sont hyper stables d’un point de vue microbiologique. Pour simplifier, les bonnes bactéries présentes dans les yaourts empêchent les "mauvaises" de s’implanter. Elles leurs cassent la figure avec leurs petits poings musclés et donc, on peut consommer, sans aucun souci, des yaourts plusieurs mois après la date limite de consommation.
Attention, je parle de vrais yaourts. Ca ne marche pas pour les autres desserts lactés. Quelques jours de dépassement tout au plus avant que le produit ne change de goût et de texture.

Je milite autour de moi pour que les gens essayent de moins jeter quand la date est un peu dépassée. Mais que c’est difficile de faire changer les mentalités !
Pourtant, que de gaspillage pour de fausses croyances !

Que choisir se bat pour l’allongement de ces DLC et même pour la disparition pure et simple des DLUO : date limite d’utilisation optimale. Par exemple, un produit en conserve a, théoriquement, une durée de vie illimitée (toujours dans de bonnes conditions de stockage) et la DLUO, dans ce cas, est un non sens.

Dernière modification par Isild (08/09/2017 18h50)

En ligne

 

#24 08/09/2017 19h03 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   

Trahcoh a écrit :

Voici comment nous faisons pour avoir un budget alimentation supérieur à la moyenne, à ne pas reproduire donc:

- Avoir des enfants ou autres bouches à nourrir non productives;
- Acheter dans les commerces de proximité;
- Se faire plaisir;
- Acheter un maximum de viandes/poissons/crustacés/sucreries/fruits rouges/en-cas;
- Ne pas éplucher les catalogues de promotion(s) (appréciez le double sens de "promotion");
- Ne pas prévoir de menus;
- Déambuler dans les rayons;
- Faire ses courses près de la côte d’azur.

Je me suis bien marré, en effet j’ai failli écrire la même chose.
On pourrait aussi rajouter grignoter les en-cas prévus pour les bouches non productives (terme qui m’a bien fait rire).

audrey8134 a écrit :

surtout les consommer avant la date limite.

Les dates limites sont calculées par les fabricants pour optimiser la chaine de production en fonction des achats par les distributeurs.
Je me souviens même d’une étude qui analysait la "toxicité" en fonction de la durée de stockage et la conclusion montrait qu’avec un stockage parfait certains produits laitiers pouvaient être et étaient consommés plusieurs mois plus tard.


L'art de la prophétie est extrèmement difficile, surtout en ce qui concerne l'avenir. Mark Twain

Hors ligne

 

#25 08/09/2017 20h03 → Comment optimiser ses courses pour réduire ses dépenses ? (bien, comment, courses, faire, optimiser, ses)

Membre
Réputation :   109 

J’ai travaillé dans une usine de yahourt (Ch…y) ; la cuve de yahourts était utilisé pour des pots qui recevaient des dates très éloignées entre le début et la fin de la cuve sans rajout aucun.
Bon, Ch…y n’existe plus depuis longtemps, ça date un peu (mon retour d’info est peut être périmé et indigeste).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech