Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 10/11/2017 16h36 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Etant sur Rennes, une ville où l’on peut vivre confortablement sans "trop" dépenser, je me suis posé une simple question mais qui remet beaucoup de mes préjugés sur l’argent en suspens…

On dit souvent de ne pas acheter tout ce que l’on veut, mais uniquement ce dont on a besoin. Génial, un enfant le comprendrait.
Mais sachant que le besoin est justement crée par le marketing, par l’environnement sociétal dont on dépend ; comment choisir objectivement et de manière intrinsèque à nous-même ce dont on a besoin et ce dont on peut se passer ?

Après avoir calculé mes dépenses minimales, je me suis rendu compte que je pouvais vivre avec très peu : 300€ de loyer TCC, 40€ de sport et 60€ de nourriture chaque mois. Je n’inclus pas les broutilles et loisirs qui sont variables…
C’est sans compter que mon loyer est au dessus de la moyenne du marché et que ma salle de sport coûte deux fois plus cher que les autres, mais pour l’un comme pour l’autre les papiers sont déjà signés.

Seulement voilà, 60€ de nourriture par mois c’est faisable, mais ça revient à manger des pâtes et de l’eau, en exagérant à peine. Cependant les économies sont considérables… donc voilà la question.

Sur quels critères vous basez-vous pour décider de la nécessité de quelque chose ? Et qu’est-ce qui fait donc que c’est quelque chose qui en vale la peine ?

Mots-clés : budget, dépenses, épargne


Vouloir libère

Hors ligne

 

#2 10/11/2017 16h49 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   478 

Bonjour,

j’allais le dire, avant de voir que vous l’avez dit vous même.

Seulement voilà, 60€ de nourriture par mois c’est faisable, mais ça revient à manger des pâtes et de l’eau, en exagérant à peine. Cependant les économies sont considérables… donc voilà la question.

A mon humble avis,

Si votre plaisir est de manger des pâtes et boire de l’eau, pas de souci. Continuez !
Si les économies prennent le dessus sur votre plaisir, ça devient "discutable".
Si vous êtes totalement "obsédé" par les économies au détriment de votre confort, c’est inquiétant.
   
Après, ça dépend de vos envies (le cash avant tout… ou non), de votre tolérance à l’ascétisme, de vos besoins ou envies de plaisir (pour vous sentir bien dans votre vie quotidienne).

Personnellement, je ne suis pas prêt à me "sacrifier" dans les domaines suivants :
- alimentation (car je ne pense pas que l’on puisse bien manger pour 1 € / repas / personne)
- repas en famille et entre amis (j’apprécie la convivialité)
- vacances (découverte du monde, sorties culturelles, ça m’est nécessaire)

Je suis par contre prêt à me priver du dernier smartphone à la mode, du dernier écran plat "HD machin", du dernier modèle de voiture, encore plus des fringues. Je n’achète jamais un meuble neuf, jamais un matériel informatique neuf, etc, mais toujours d’occasion.
Car tout cela me semble assez futile.
C’est un choix, chacun aura le sien de toute façon.

Mais 60 euros d’alimentation par mois, ça fait 1 euro le repas (sans compter les petits déjeuners).
De mon côté, c’est impossible ! ;-)       

Fred

Dernière modification par maxicool (10/11/2017 16h52)


Parrain : WeSave - Yomoni - LINXEA - Bourse Direct - BINCK - Fortuneo - Boursorama - MAIL BLOG

Hors ligne

 

#3 10/11/2017 16h51 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   238 

60€ par mois pour se "nourrir" c’est absolument intenable. Se nourrir est vital, manger des pâtes et de l’eau est une aberration, pourquoi caricaturer ce domaine de dépenses essentiel?
Sans compter que d’éventuelles carences alimentaires peuvent entraîner des complications sur la santé qui peuvent être couteuses notamment puisqu’on parle argent.

Hors ligne

 

#4 10/11/2017 16h59 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   70 

Vous avez l’obligation de subvenir à vos besoins primaires tout d’abord : manger, avoir un toit, avoir de l’énergie comme le chauffage et l’électricité. On peut y ajouter de quoi communiquer désormais et des moyens de transport pour à minima pouvoir aller travailler.
Tout le reste, ce sont des besoins superflus et c’est à vous de décidez quelle importance vous souhaitez y accorder. Tout achat superflu doit être estimé par rapport à ce qu’il coûte en temps de travail et par rapport au bonheur qu’il va vous apporter. Vous allez ainsi vite faire le tri en fonction de vos objectifs de dépense.
Donc de l’indispensable, du plaisir avec modération et pour le reste, ne pas s’occuper du marketing mais apprendre plutôt à y résister. C’est le principe d’une vie frugale mais néanmoins heureuse.

Pour prendre votre exemple, vous minimisez trop le budget alimentation car il fait parti des besoins primaires et vous permettra de rester en bonne santé.
Le loyer, si vous vous sentez bien dans votre appartement, ça vaut surement la peine de les dépenser, sinon, vous pouvez changer pour trouver moins cher puisqu’il vous semble trop haut par rapport à la moyenne du marché.
La salle de sport, profitez en si vous aimez mais avant, vous auriez du mieux comparer les abonnements ou bien marchander et aussi vous demander si du footing ou sport d’équipe moins onéreux n’aurait pas été aussi intéressant. Se poser les questions avant d’agir, c’est essentiel pour ne pas avoir de regret ensuite.

Quels sont vos objectifs à vouloir dépenser moins ?

Hors ligne

 

#5 10/11/2017 17h16 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je me pose effectivement toujours la question de la nécessité réelle de ce que j’achète. Mais il ne faut pas aller à l’extrême : ne manger que des pâtes, c’est ne pas manger équilibré, jouer avec sa santé etc. Autant il est possible de fortement réduire ses dépenses alimentaires en éliminant les sodas, gâteaux et autres gourmandises qui coûtent chers, autant il faudrait consommer des fruits/légumes et des protéines (pour ne pas dire de la viande).

Par exemple, quand j’étais seul, pour les courses je faisais au minimum de "mon régime alimentaire" : eau, 5 œufs/jour, des paquets de jambon/dinde, 500g de fromage blanc/jour, des pâtes/riz /pain complet et des brocolis. Le reste pourrait, pour mon cas, être supprimé. Ça ne m’empêche pas pour autant d’acheter des sauces, compotes, du coca zéro etc. mais ces achats relèvent plus du "plaisir" que du réel besoin. Aujourd’hui, avec ma compagne, on tourne autour des 350 €/mois de courses.

Pour les autres dépenses, de manière générale, je n’achète jamais sur un coup de tête. Si j’ai envie d’acheter un objet coûteux : j’attends. 2 semaines, 1 mois voire 2 mois selon le coût… et si j’en ai toujours autant envie je considère que je peux me l’offrir. Si l’envie est passée, et c’est souvent le cas, c’est que c’était un coup de tête qui n’en valait pas la peine et qui ne m’aurait apporté une satisfaction que très ponctuelle et éphémère.

D’une autre façon, il faut toujours étudier le rapport coût/utilité. Économiser quelques dizaines (centaines?) d’euros par mois pour ne plus avoir de véhicule par exemple (vu que vous ne citez aucun budget transport dans votre situation), mais se retrouver contraint à faire des heures et des heures de transport en commun chaque jour, c’est pas forcément une opération gagnante : perte de temps mais aussi de liberté et de qualité de vie pour les loisirs et sorties du weekend (évidemment, ça se discute pour les grandes villes avec un réseau de transports en commun très développé).

Tout ça, finalement, ça reste assez subjectif et personnel. A ma connaissance, il n’y a pas de calcul rationnel qui puisse vous aider à décider si un achat en vaut la peine ou non, sauf en matière d’investissement. Vous ne serez jamais que seul à pouvoir décider du confort/satisfaction que vous procure réellement un achat tout simplement parce que les achats vous apportent quelque chose d’intangible. Le meilleur moyen de le savoir c’est de prendre du recul avant de passer à l’acte (ou de profiter du délai de rétractation pour faire marche arrière lorsqu’on s’en rend compte trop tard).

Bien souvent, on est dépensier ou on l’est pas, et si vous vous posez cette question, c’est déjà que vous ne l’êtes certainement pas. Osez vous faire plaisir tout de même ! L’excès, dans un sens comme dans l’autre, peut être problématique.

Dernière modification par Dicci (10/11/2017 17h21)

Hors ligne

 

#6 10/11/2017 17h17 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   235 

Liber a écrit :

On dit souvent de ne pas acheter tout ce que l’on veut, mais uniquement ce dont on a besoin.

Vous remarquerez que ces deux phrases ne couvrent pas la totalité des possibilités:
Entre "tout" ce que l’on veut et "uniquement" ce dont on a besoin, il existe un juste milieu qui est bien plus jusdicieux que ces deux extrêmes.

La dessus, pas de secret: il faudra apprendre à vous connaitre. En commettant des erreurs en particulier.
Achetez ce dont vous avez envie, et puis quelques jours plus tard, demandez vous si le plaisir apporté sur le coup et dans la durée en valait la chandelle.
Certains achats "inutiles" (babioles décoratives, gadget électronique, etc) vous apporteront peut-être quand même un réel plaisir sur la durée, alors pourquoi vous en passer.
Exemple personnel: j’achète régulièrement des boites de legos. Passé le temps de construction (où le plaisir est intense), l’objet repose sur une étagère dans mon bureau (où j’aime à les réorganiser, le regarder, etc)
C’est une dépense inutile en elle-même, que de nombreuses personnes jugent être de l’argent jeté par les fenêtres et pourtant, j’estime que c’est un achat à ne pas éviter.

Découvrez ce qui vous fait plaisir, réfléchissez un peu avant de faire un achat impulsif pour vous rappeler si vous n’aviez pas déjà regretté un achat équivalent dans le passé, et vous aurez fait l’essentiel du chemin vers une consommation raisonnée.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#7 10/11/2017 23h28 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   120 

Bonjour Liber,

Dans quel but vous posez vous cette question ? Pourquoi souhaitez vous vous restreindre au strict nécessaire ?

Si votre objectif est l’atteinte de l’indépendance financière, dites vous bien que les économies que vous ferez seront toujours limitées à la différence entre vos revenus et vos dépenses vitales. Bien qu’une certaine frugalité puisse aider, la sur optimisation des dépenses est une perte de temps.

Optimiser ses revenus est nettement plus profitable.

Si vous réussissez à vous restreindre volontairement aujourd’hui, en deçà d’un confort minimal (l’alimentation entre autres), le supporterez vous à long terme, une fois l’indépendance financière atteinte ? Dans le cas contraire cette indépendance serait faussée/non pérenne par des besoins réels minimisés.

Dernière modification par bibike (10/11/2017 23h30)


Parrain Boursorama MP Ing Direct Fortuneo 12470190 Bourse Direct MP ebuyclub iGraal Poulpeo

Hors ligne

 

#8 11/11/2017 15h40 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   

Merci à tous pour les réponses.

"ostal" a écrit :

Quels sont vos objectifs à vouloir dépenser moins ?

"bibike" a écrit :

Dans quel but vous posez vous cette question ? Pourquoi souhaitez vous vous restreindre au strict nécessaire ?

Et bien je pars du principe que je préfère vivre des expériences éphémères mais gravées dans la mémoire plutôt que vivre un quotidien plus "confortable" mais sans sa petite touche d’aventures. A partir de ça, je cherche à dépenser moins au quotidien pour être en mesure d’une part d’épargner plus, et d’autre part de cumuler les expériences positives, notamment avec mon entourage.

"kc44" a écrit :

Se nourrir est vital, manger des pâtes et de l’eau est une aberration, pourquoi caricaturer ce domaine de dépenses essentiel?

En réalité j’ai vécu pendant deux ans en ayant un budget environnant les 45/50€ par mois de nourriture, cette fois-ci cependant, c’était une question de budget, très clairement.
Forcément je n’ai pas tellement envie de manger des graines et de l’eau (c’était bien ça) tout le mois, mais c’en est pourtant possible.
Vous avez tout à fait raison sur les carences alimentaires, mais il existe des moyens de manger (presque) équilibré avec un trou dans le porte-monnaie ; je parle notamment du mélange pommes/graines de tournesol/eau/pâtes qui revient à 90/95 centimes par repas sans trop de problème. Avec ça on mange plus équilibré que la majorité de la population (étrangement) en faisant des économies surprenantes.
Mais on laisse tout le plaisir de manger de côté… D’où justement cette interrogation.

"ostal" a écrit :

La salle de sport, profitez en si vous aimez mais avant, vous auriez du mieux comparer les abonnements ou bien marchander

Pour revenir sur la salle de sport, celle-ci est plutôt haut de gamme, d’où effectivement le prix. Mais je ne vous cache pas que je n’ai pas tenté de marchander, et je n’aurais pas imaginé à ce moment me poser la question de savoir si j’allais autant mettre de restrictions sur la nourriture.

"Dicci" a écrit :

Bien souvent, on est dépensier ou on l’est pas, et si vous vous posez cette question, c’est déjà que vous ne l’êtes certainement pas. Osez vous faire plaisir tout de même !

Je ne le suis effectivement pas, mais uniquement pendant mes périodes de célibat haha


Vouloir libère

Hors ligne

 

#9 11/11/2017 18h25 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   15 

Bonsoir Liber,

cette phrase tirée de votre 1er message:
"On dit souvent de ne pas acheter tout ce que l’on veut, mais uniquement ce dont on a besoin. Génial, un enfant le comprendrait."

me fait réagir, car pour ma part j’aime bien le dicton suivant:

"Le superflu n’est inutile qu’à ceux qui pensent que le nécessaire est suffisant".

A mon avis, un peu de ’superflu’, c’est bien aussi de temps à autre…comme votre salle de sport par exemple.

Bonne soirée.

Hors ligne

 

#10 11/11/2017 19h04 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   760 

Bonjour,

Les "besoins" correspondent à ce dont l’être humain a besoin pour être en bonne santé et épanoui.
Au niveau de l’alimentation, il n’a pas besoin que de pâtes, mais d’une alimentation variée lui apportant l’ensemble des nutriments, oligo-éléments, vitamines etc.
L’être humain a aussi besoin d’exercice physique (comme tous les animaux : ce n’est pas pour rien que les fauves en cage marchent comme des fauves en cage…).
L’être humain est un animal social, il a donc aussi besoin de relations humaines.
il a besoin de la lumière du soleil (cf dépression saisonnière).
Etc.

Homo sapiens est un mammifère, et parmi les mammifères, il est très proche des grands singes. Avec notre gros cerveau, on se prend pour une espèce totalement à part, mais si l’on veut être en bonne santé et épanoui, on ferait bien de se rappeler que homo sapiens est avant tout un animal et qu’il a donc des besoins biologiques, des besoins phylogénétiques.

Ensuite, le marketing ne crée pas des besoins. L’expression "créer des besoins" est un non-sens. La liste des besoins est limitative, elle découle de ce dont on a vraiment besoin. Le marketing vise à susciter des envies et à nous faire croire que ces envies sont des besoins (c’est à dire qu’elle sont aussi essentielles à notre épanouissement que nos besoin vitaux).

Pour ceux qui souhaitent approfondir, je leur suggère de se documenter sur les divers sujets qui permettent de cerner la nature humaine et ses besoins. Quelques pistes :
Le singe nu de Desmond Morris ; la pyramide de Maslov ; The continuum concept de Jean Lidloff, les bouquins de Boris Cyrulnik…

Dernière modification par Bernard2K (11/11/2017 19h07)

Hors ligne

 

#11 16/11/2017 12h28 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   138 

Bonjour à tous;

Petite remarque, concernant le marketing, ne peut on pas le definir comme la science qui permet de faire ressentir un besoin d’un étage supérieur à un étage inférieur de la pyramide de Masslov.

En d’autres termes, vous avez raison il ne crée pas de besoin puisque ceux-ci sont finis, il élargi juste les bases des étages en dessous, pas l’ajout d’éléments de l’étage supérieur. Pour au final n’avoir plus de pyramide mais un rectangle unique.

Hors ligne

 

#12 16/11/2017 13h36 → Dépenser moins ou dépenser mieux : comment identifier les bonnes dépenses ? (budget, dépenses, épargne)

Membre
Réputation :   164 

Pour ma part, je retiens deux grandes idées :

- Il est prouvé que l’achat d’expériences (voyages, évènements etc.) contribuent plus au bonheur que l’achat d’objets.
- Pour l’achat d’objets, quand ça a un certain prix, je ne le fais jamais à l’impulsion : j’attends un mois. Si après un mois, j’en ai toujours envie, je me l’offre. Sinon, si l’envie m’a passé c’est que je n’en avais pas vraiment besoin ou que ça ne m’aurait pas assez fait plaisir, et j’ai donc fait des économies.

Dernière modification par julien (16/11/2017 13h39)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech