Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 06/06/2016 13h32 → SCPI Elysées Pierre : analyse de cette SCPI de HSBC REIM (analyse, elysées pierre, hsbc reim, scpi)

Membre
Réputation :   28 

Résultats 2015 :
Créée en 1986, Elysées Pierre est l’unique SCPI de rendement gérée par HSBC REIM. Elle est passée à capital variable en 2011.
3ème capitalisation du marché avec 1,802 Md€, la SCPI possède un patrimoine constitué à près de 95% de bureaux, situé à près de 95% à Paris +IDF.

La SCPI maîtrise la collecte avec une augmentation du prix de souscription qui est passé de 650 € en 2014 à 800€ début 2016 : ça calme. Les associés anciens peuvent dire un grand merci. La SCPI est maintenant surcotée de 6.92%.

La collecte 2015 de 119,8 M€ (112,4 M€ en 2014) n’est pas totalement investie.
La SCPI a acquis 3 immeubles en IDF pour 89,6 M€ frais inclus. La trésorerie disponible s’élève à 48 M€. Elle est en retard sur ses investissements (aucun lors du T1 2016).
Pas de VEFA, pas de participations dans des SCI, pas d’emprunt.

La SCPI a cédé 3 immeubles de petite taille, dont un situé à Paris et deux situés en province, pour un
montant total de 6,9 M€ avec une belle PV de 1.9 M€.
Suite à la revalorisation du patrimoine, le potentiel de PV est devenu très élevé.

Les revenus locatifs bruts par part sont en hausse et le résultat courant quasiment stable.

Les dotations sont maîtrisées : la PGR constituée à partir d’un plan quinquennal est passée de 5.81% des loyers à 3.87% cette année.

Un TRI 10 ans en hausse de 9.09% à 9.70%.

Le TOF annuel moyen retraité est en légère hausse à 90.76% (90.50% en 2014).
Non retraité le TOF est de 81.92%, mais les 8% de franchises de loyer sont quasiment terminées au début 2016. Le site de Courbevoie en développement pèse toujours.

Le dividende distribué est le même depuis au moins 2011 : 33€
On passe de 5.08% de rendement en 2014 à 4.13% pour une souscription à 800€.
Le dividende est soutenu depuis 2013 soit par le RAN 0.45€ (2013), soit par la réserve de PV : 2.26€ en 2014, soit par les deux comme cette année : RAN : 0.87€ et PV : 1.43€
La réserve de plus-value est conséquente : 5.34€ par part
Le RAN est faible : 1.32€ par part soit 15 jours de distribution.

Voilà une SCPI qui sait valoriser son patrimoine existant et protéger les intérêts de ses anciens associés

Dernière modification par ddazin (06/06/2016 14h02)

Mots-clés : analyse, elysées pierre, hsbc reim, scpi

Hors ligne

 

#2 27/06/2017 16h31 → SCPI Elysées Pierre : analyse de cette SCPI de HSBC REIM (analyse, elysées pierre, hsbc reim, scpi)

Membre
Réputation :   28 

Résultats 2016 :
3ème capitalisation du marché, Elysees Pierre a franchi les 2 Md de capitalisation, 12ème collecte brute de l’année avec 162,8 M€ et 102 M€ net. Malgré la baisse de 15% de la collecte, la SCPI a beaucoup de mal à investir : seulement 2 actifs de bureaux acquis cette année pour 46,7 M€ : elle estime que les bonnes opportunités en IDF sont rares. La SCPI ne cherche pas à se diversifier et concentre son patrimoine en immobilier de bureau (95,21%) et IDF (95,80%) « Nous restons convaincus que notre stratégie qui reste concentrée sur la Région Parisienne, sera payante à terme »

Elle affronte également un marché locatif très difficile : le TOF au T1 2017 est de 86,81% avec 1,23 % en franchises de loyer, 1.97% immobilisés et 9.99% en recherche de locataire. La situation risque de s’aggraver avec la libération de plus de 15 000 m² à l’été 2017 à Courbevoie qui seront en rénovation jusqu’en mars 2019. Le TOF peut donc encore baisser de 2 à 3%.
Une baisse des revenus est anticipée pour 2017 qui entrainera une baisse du dividende de 9% passant de 33€ à 30€.

La stratégie est claire, très différente de celle de RAP ou celle de Primopierre : On freine la collecte (la SCPI est chère, le délai de jouissance passe à 6 mois mini), on n’investit pas à tout va, pas de diversification, pas de VEFA, pas d’emprunt, pas de prélèvement de RAN sur la collecte, le RAN est très faible, on rénove le parc,  le dividende est en baisse mais peut être soutenu par une réserve de plus-value importante.

Dernière modification par ddazin (27/06/2017 16h32)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech