Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 14/05/2017 11h56 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   170 

Perdant sur mon trade long VIX depuis de longs mois, je ne suis peut-être pas le mieux placé pour donner des conseils, néanmoins je voudrais reformuler simplement ce que certains posts ci dessus proposent: Vous envisagez d’INITIER aujourd’hui un trade consistant en : SHORTER UN INDICE SUR SES PLUS BAS HISTORIQUES ET DONT LE POTENTIEL DE HAUSSE EST PHÉNOMÉNAL ?
Si vous êtes à l’aise avec cette phrase, ben chapeau. Ou alors faut m’expliquer ce qui m’échappe.

Je me permets de replacer ce lien déjà posté plus haut. Sa lecture pourrait vous éclairer sur les risques.

Jef je n’ai pas regardé les shorts straddles sur le VIX, vos retours d’expérience et réflexions seront très appréciés et j’ai hâte de lire la suite de vos recherches. Pour avoir un peu regardé les spreads en avril, ce qui m’avait gené était le mauvais ratio risque/gain que je trouvais à chaque fois. Même avec d’excellentes probabilités de gain, un trade perdant pouvait manger les gains de 5-6 trades gagnants ce qui ne me semblait pas raisonnable.
Je vous invite donc à être attentif à ce point, et j’attends vos retours avec impatience.
Accessoirement cela fait plusieurs fois que je vous adresse des MP restés sans réponse, lisez vous la boîte mail d’inscription à l’IH?

Bonne semaine à tous.

Éthique :Long VIX juin et septembre via futures et options.

Dernière modification par MisterVix (14/05/2017 12h00)


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#227 14/05/2017 23h10 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   26 

Les risques d’être short vix ont clairement été indiqués ici: en gros, la possibilité que le spot monte à 100 ( c’est l’idée, placez le curseur où vous voulez). Vendre la vol aujourd’hui, c’est comme acheter le marché. D’ailleurs mistervix votre lien (que je ne trouve pas de bon niveau, je vous le signale pour info, je n’ai pas le temps d’expliquer), conclut qu’il vaut quand même mieux être short si on maitrise le risque. Et notez bien qu’il s’agit d’être short tout le temps, pas seulement aujourd’hui…

Jef56 vous évoquez les straddles sur​ le vix.  Ce n’est pas ce que j’avais à l’esprit. Je parlais de vrp sur sp500 donc straddles spx delta hedgés comme alternative aux vix futures. Straddles sur vix ce serait pour un premium de la vol de la vol. C’est peut être un effet qui existe mais je ne sais pas, ça n’est pas mon rayon.
Concernant votre newsletter indiquant quand être long/short le vix… on vous vend du rêve mais vous pouvez toujours essayer car le risque est sauf erreur limité à la mise et avec seulement 1000 EUR vous deviendrez millionnaire si ça marche. Ca ressemble beaucoup à de l’overfitting.
Avec le vrp, la diversification fonctionne aussi : géographique et asset class.

Sans avoir analysé les coûts que vous laissez en passant par xiv, j’y vois un avantage : risque limité à la mise. Sinon, vous pouvez acheter un call en shortant un futures (même échéance).

Hors ligne

 

#228 15/05/2017 16h39 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   170 

Martin a écrit :

D’ailleurs mistervix votre lien (que je ne trouve pas de bon niveau, je vous le signale pour info, je n’ai pas le temps d’expliquer), conclut qu’il vaut quand même mieux être short

Oui tout à fait, je crois d’ailleurs que je le notais la première fois que je proposais ce lien que nous n’avions pas la même conclusion. L’auteur conclut qu’il vaut mieux, statistiquement sur long terme, être short, mais que les shorts peuvent se retrouver ruinés en quelques secondes. Personnellement je trouve un peu bête de gagner pendant des années et de risquer le margin call qui tue au bout. Je préfère être long avec un money management rigoureux, mais ce n’est qu’une opinion personnelle, voire une "affinité ".

Par contre si vous trouvez le lien de mauvaise qualité, il faut étayer ! C’est trop facile de démontrer le travail de l’auteur sans expliquer pourquoi. Quand vous aurez le temps, merci de nous éclairer. wink


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#229 15/05/2017 23h09 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   316 

@martin
OK je comprends. Une petite voix m’avait mis sur la piste de la bonne compréhension de votre post que je n’avais pas compris: chasser la volatilité directement sur le S&P500 sans passer par le VIX.

Concernant le VIX, j’ai essayé un long strangle aujourd’hui. La volatilité implicite sur ces supports est au plus bas ces jours-ci, donc a priori les options sont ’bon marché’, la prime de risque est moins importante.
Je ne risque donc que ma mise de départ soit 6k$. Je n’irai pas sur le terrain de la vente d’options en ce moment sur le VIX, la situation est trop incertaine, je rejoins l’avis de MisterVix sur ce point. De plus je suis déjà short sur UVXY ;-) Cette position est ’protégée’ dans la mesure du possible par un ordre stop suiveur (un ordre stop n’a pas la garantie d’exécution).
Pour info aussi je suis long sur un future novembre (acheté cher sur une erreur d’ordre suiveur mal écrit qui s’est transformé en ordre au marché) et un future décembre acheté au bon prix en gain de 2 petits % pour le moment.

Je suis étonné car les options sur UVXY sont moins chères par rapport à celles sur SVXY. Je ne comprends d’ailleurs pas cette différence. Il y a une différence due à la valeur du sous-jacent, SVXY cote 157$ et UVXY 13,87$, donc la prime doit être rapportée à ce montant mais cela n’explique pas toute la différence (UVXY est long avec levier x2, SVXY est inverse/court sans levier).
J’ai lu que comme UVXY subit des reverse splits régulièrement, cela met le désordre dans les options et les rend beaucoup moins liquides. En général UVXY est reverse splité autour de ses niveaux actuels (la dernière fois quintuple reverse split en janvier). Cela explique peut-être cela. En plus UVXY est un ETF leveraged et il est possible aussi que son comportement soit moins facile à anticiper.
Si vous avez une autre explication, je suis intéressé de la connaître. 

J’ai donc acheté un strangle ’out of the money’ sur l’échéance assez éloignée de janvier 2018.
Achat 10 CALL à 16$ pour 3,66$: si le prix d’UVXY monte au-dessus de 19,66$ à l’échéance ou avant, je commence à gagner.
Achat 10 PUT à 8$ pour 2,30$: si le prix d’UVXY descend au-dessous de 5,70$ à l’échéance ou avant, je commence à gagner.
Pour que UVXY descende si bas il faudrait que le VIX continue de baisser ce qui paraît peu probable. L’avantage c’est que même si le VIX se maintient autour de 10-11 comme actuellement, UVXY avec l’effet contango baisse de 10% environ tous les mois. Il est à 11,87$ ce soir donc 10% pendant 8 mois cela le ramènerait à 5,10$, c’est donc possible même si assez improbable.
UVXY est avec un levier x2 donc si on avait une situation de petites variations à la hausse ou à la baisse, UVXY n’arrivera jamais à ce niveau; il y a du déchet avec les ETFs avec un levier calculé au jour le jour et pas sur une période plus longue et ils reproduisent rarement la performance du sous-jacent x2. Toutefois le contango est une vraie force vers le bas sur ce support.
Pour avoir le seuil de gain dans un sens ou dans l’autre il faudrait ajouter le coût du put au call et du call au put soit au-dessus de 21,96$ ou en-dessous de 2,04$ (là c’est carrément incroyable!). Mais l’avantage avec UVXY qui varie quand même très vite (même à la baisse si on a des quintuple reverse splits tous les 5 mois) est qu’il est possible que les 2 scénarios se réalisent dans des conditions extrêmes!

La position CALL est plus plausible si on a un pic de volatilité et si le VIX monte de 30%. UVXY qui a un levier x2 devrait suivre sur une montée brutale assez fidèlement donc autour de 50-60%.
Je ferai le suivi de cette position sur la file de mon portefeuille.

Je n’ai pas choisi un long straddle car le prix d’achat d’un call et d’un put au même prix d’exercice est beaucoup plus cher même si l’espérance de gain est plus favorable. Je parie sur une volatilité très forte de UVXY, plutôt à la hausse, mais sans me fermer la porte de la baisse, l’expérience du premier trimestre me sert de leçon (long pendant 3 mois pour une perte de plus de 50% sur UVXY) et du deuxième trimestre (court UVXY depuis un mois et demi et un gain de 40%).

P.S.: je suis désolé, mes derniers post s’éloignent du sujet de cette file ’le VIX pour protéger son portefeuille’. Il faudrait peut-être ouvrir une autre file ’spéculer sur le VIX’.

Dernière modification par Jef56 (15/05/2017 23h23)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#230 16/05/2017 16h20 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   32 

Le marché est de plus en plus iréel , de mon coté je me mets de plus en plus liquide et ne trade qu’une partie du portefeuille a court terme.

http://plus.lapresse.ca/screens/55e3687e-187f-4230-9281-bbe4adf30178%7C_0.html a écrit :

,
@
BILLET BOURSIER
CE MARCHÉ N’A PEUR DE RIEN ET C’EST INQUIÉTANT
PAUL DURIVAGE
LA PRESSE
Les investisseurs n’ont apparemment plus peur de rien. Ce qui n’est pas sans effrayer plusieurs observateurs avisés.

L’indice de volatilité des actions américaines, le VIX, a touché 9,8 % la semaine dernière, son plus bas niveau depuis décembre 1993. Il est actuellement à 10,3 % seulement, alors que la norme est de 20 %.

« L’indice de la peur », comme on l’appelle communément, donne une idée de l’amplitude de fluctuation attendue en Bourse dans un avenir rapproché. Pour rappel, cet indicateur de nervosité frôlait les 90 % lors de la crise des subprimes en 2008.

La Bourse de Toronto a aussi son indice de la peur. Le VIXC cherche à mesurer la volatilité implicite de l’indice S&P/TSX 60 du marché canadien. Il n’est actuellement que de 12,6 %, mais il a déjà cassé les 4 % en février.

Des commentateurs considèrent que la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle française il y a 10 jours a contribué à calmer le jeu en Europe comme en Amérique du Nord.

Le fait est que les Bourses paraissent inébranlables. Le S&P 500 est d’ailleurs reparti pour une autre longue période de séances sans chaos notable, après avoir conclu à la mi-mars une séquence de 100 jours consécutifs sans baisse d’au moins un point de pourcentage, ce qui ne s’était plus vu depuis 1994.

Encore hier, le marché boursier restait imperturbable devant le rebond des prix du pétrole, la vague de cyberattaques dans le monde et le nouveau test d’un missile tiré par la Corée du Nord.

Avec la désensibilisation de la Bourse, on constate d’ailleurs un désintérêt pour les valeurs refuges.

La Bourse de Toronto a vu la semaine dernière un vrai cas d’école alors que les titres du secteur de la finance et de la consommation de base, normalement associés à la prudence, étaient largués au profit des mines et métaux et des entreprises du secteur de la santé considérées encore récemment comme à haut risque.

Pour l’instant, les investisseurs qui jouent la carte de l’insouciance accumulent de doux bénéfices. L’indice canadien S&P/TSX a progressé de 2,2 % depuis le début de l’année, tandis que le S&P 500 américain affiche un gain de 7,3 % avec le facteur d’amplification Trump. Ces rendements sont encore meilleurs pour ceux qui ont choisi de se passer des banques.

COMPLAISANCE
Cette jovialité préoccupe toutefois plusieurs observateurs avisés après huit ans de hausse quasi ininterrompue des grands indices boursiers américains, avec un président américain imprévisible à la barre et dans un contexte géopolitique explosif.

Luc Vallée, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne, note ainsi dans un récent billet que « plusieurs indicateurs d’opinion et sondages auprès des investisseurs continuent de montrer un niveau de complaisance historiquement élevé et un optimisme extrême dans le marché, malgré le niveau élevé d’incertitude politique ».

Le stratège québécois cite notamment le niveau record des comptes sur marge à la Bourse de New York en mars. Le rapport entretenu entre le VIX et le multiple des profits à venir des 500 entreprises du S&P, qui se retrouve à un paroxysme en plus de 27 ans, allume aussi des signaux d’alerte sur son écran.

« Les marchés de capitaux continuent de présenter une complaisance étrange », disait pour sa part Lyle Stein, gestionnaire de portefeuille pour la firme indépendante Vestcap Investment Management, sur BNN, mardi dernier. Selon lui, l’afflux de liquidités et la peur de rater des occasions nourrissent les cours boursiers portés à des niveaux records.

Kit Juckes, stratège à la Société Générale, attribue le bas niveau du VIX à la prévisibilité de la politique monétaire de la Réserve fédérale « par ailleurs peut-être trop obligeante ». Même si le tour de vis de la Fed avait été plus délicat encore en 2005 et en 2007 que maintenant, cela s’est quand même mal terminé pour le marché, rappelle-t-il dans une note récente à ses clients.

LA RECOMMANDATION
« Ne laissez pas les conditions de marché extrêmement tranquilles vous piéger pour vous faire prendre des risques énormes », conseille le stratège en chef du marché de ForexTime, Hussein Sayed, dans un avis à ses clients relayé sur MarketWatch. L’expert rappelle que le VIX demeure rarement bas bien longtemps et il anticipe un rebond prochain de la volatilité sur le marché des actions.

Hors ligne

 

#231 16/05/2017 20h32 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   316 

Je ne dis pas que ces mises en garde ne sont pas appropriées, je n’en sais rien.

Je constate que tout le monde était défaitiste à la perspective d’élection de Trump et que pourtant le VIX enchaîne les plus bas depuis 1 an.
Il est certain qu’il y aura une réaction, une correction et une forte hausse du VIX, mais dans 1 semaine, 1 mois, 1 an ou plus?

La prudence est bien toutefois de rester en retrait et liquide mais c’est difficile de regarder les potes s’éclater au resto, quand on se fait jambon pâtes à la maison et qu’on ne sait pas combien de temps cela va durer.

Et comme le dit Peter Lynch qui a connu le krach de 87: il y a beaucoup plus d’argent qui a été perdu à attendre une correction qu’en subissant les corrections en restant investi.

Mais nous marchons sur des oeufs en effet… d’autant plus que certains indicateurs économiques commencent à caler.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#232 16/05/2017 21h31 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   101 

Si un crack vous fait si peur, au lieu d’essayer d’anticiper une éventuelle hausse du VIX, pourquoi n’achetez-vous pas simplement un put sur indice, en fonction de la somme que vous seriez prêt à perdre?

Hors ligne

 

#233 16/05/2017 21h44 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   316 

Oui c’est une solution bien entendu.
L’avantage que je vois pour le VIX c’est son côté ’volage’. Il peut très bien décoller sur une rumeur alors que le S&P500 dévissera sur une vraie correction.

Le beurre et l’argent du beurre en quelque sorte.

Mais c’est plus de la spéculation que de la couverture, c’est certain. Cela me met d’ailleurs mal à l’aise vis à vis du titre de la file.
Je déborde de plus en plus sur des stratégies de spéculation, je vais ouvrir une file sur "spéculer sur le VIX".


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#234 16/05/2017 22h17 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   32 

Koldoun

Mon portefeuille actuel est 50% actions qui sont tradées  (finance , petrole, Reits et utilitées) en swing trading , 25% liquide et 25% mines d’or  (principalement une mine).

Je vis confortablement de mes gains du trading et ça ne me dérange pas d’être 25% liquide depuis un certain temps.

Je trade depuis plus de 30 ans, en vit depuis une quinzaine d’années , fait du daytrading sur les futures, ait connu 2000 et 2009 donc suit resté trés méfiant  et de toute façon mon année 2017 est faite.

Je cherche plus a simplifier ma technique de trading qu’a améliorer le rendement.

Desolé pour ce hors sujet du VIX qui quand a moi devrait être tradé uniquement technique et non en pensant a ce qui peut arriver politiquement ou economiquement

Hors ligne

 

#235 18/05/2017 01h30 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   26 

@MisterVix
Concernant le lien, rapidement : parler du vix uniquement par le prisme des etps, évoquer les périodes mouvementées​ du vix et citer comme seule date février 2007 (ça c’est carton rouge). De plus, je n’ai jamais étudié de près ces etps mais j’imagine mal comment shorter l’etp long en hard to borrow puisse concurrencer l’etp short. Si c’est le cas, cela m’ intéresse de connaître l’explication si vous l’avez (autre que la différence de levier).

Hors ligne

 

#236 18/05/2017 04h31 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   170 

Martin

Merci pour votre retour.

Si vous lisez le blog six figures investing dans son ensemble il y traite le VIX sous de nombreux aspects. Chaque article traite une question très précise mais il faut bien entendu en lire plusieurs pour avoir une vision plus globale.

Quand à utiliser 2007, pourquoi carton rouge? Ça a existé il y a dix ans, pourquoi pas demain? Je trpuve qu’une bonne évaluation des risques revient à prendre en compte les situations extrêmes, qui bien que rarissimes (quoique) peuvent vous ruiner si vous jaugez mal votre exposition à un risque.

N’utilisant pas moi même les ETP je ne peux pas répondre à votre question. Je peux même en rajouter une qui me turlupine, Si quelqu’un a une reponse :

Jef56 a écrit :

Moins risqué vous avez SVXY (qui ne peut pas descendre au-delà de zéro, vous connaissez la perte maximale) et qui est sans levier; ETF inverse VIX, il permet de jouer la baisse et de profiter du contango.

Ça semble extrêmement intéressant du coup j’envisage de regarder une sorte de long/short qui couvre mes pertes sur mes achats de futures long terme. Mais je ne comprends pas, dans un etf inverse, comment les pertes peuvent être capées. C’est trop facile non? Le beurre et l’argent du beurre ?

Concrètement si SVXY va à zéro, il se passe quoi?


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#237 18/05/2017 08h54 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   316 

Bonne question MisterVix à laquelle je n’avais pas vraiment réfléchie et qui m’a probablement fait dire des bêtises.

Je pense que comme pour les ETFs longs il y aurait une succession de reverse splits qui en fait feraient tangenter SVXY et XIV vers zéro mais sans jamais l’atteindre et donc au final ils présentent aussi une perte infinie pour le détenteur en cas d’explosion du VIX.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#238 18/05/2017 15h32 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   26 

Carton rouge car février 2007 n’a rien d’extraordinaire. Une position short vix (futures) perdait entre 2 et 3 points entre l’expiry de février et celle de mars. Lorsqu’on envisage des scénarios noir pour la vol du s&p, on pense en premier à 1987, puis 2008, 2011. Effectivement fin février 2007 il y a eu un mouvement relatif important du spot, mais le niveau était très bas (7pts vs 11pts). Or le risque du vix n’est pas/peu proportionnel à son niveau. D’ailleurs ça se voit sur la marge d’un futures (autour de usd 6000 depuis bien longtemps).

Cela ne fait pas de ce site un mauvais site, il est plein d’informations intéressantes et bien présentées en effet, mais je pensais utile de vous signaler que ce n’est pas le cboe non plus.😉

Pour xiv, je pense que c’est calibré pour résister à un très gros choc daily (ça devrait être dans le prospectus). S’il y a un choc encore plus gros c’est très simple, le fonds fait faillite, mais l’investisseur ne perd pas plus que sa mise initiale. C’est plutôt bien.
Un gros inconvénient que je vois est le réajustement du levier chaque jour.

Hors ligne

 

#239 04/06/2017 21h17 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   316 

@MisterVix

Je voulais juste mettre le graphe des futures car sur votre file de portefeuille vous parlez de backwardation.

Nous sommes bien en contango et je ne vois pas les choses changer hors événement particulier (c’est un peu une lapalissade).
Le contango est de 7% sur le future du mois prochain ce qui est une valeur moyenne.

Certains disent que quand le contango est plus fort (10% ou plus) c’est un signe que le VIX peut partir à la hausse parce que les acteurs acceptent de payer une prime encore plus forte pour détenir le contrat du mois prochain, ils sont donc anxieux.

Actuellement ils ne paraissent pas particulièrement anxieux (jusque la réunion de la FED au moins).
Détenir un ETF qui short le VIX court terme comme SVXY ou XIV permet de capter au minimum cette valeur de contango et plus si le VIX descend encore (ce qui paraît peu probable car il est déjà très bas).
Mais bon 7% par mois ça me va personnellement.

Je rappelle pour ceux qui ne connaissent pas que ces ETFs peuvent perdre 30% ou plus sur une journée dès que le VIX a un accès d’inquiétude. Il est conseillé d’avoir des ordres STOP pour éviter une grosse perte ou une grosse réserve de cash/marge pour passer la tempête et il y a toujours le risque (sur lequel je n’ai pas encore réussi à me documenter) de ne pas trouver de contrepartie pour la vente de votre ETF en cas de très forte baisse (comme suite à l’assassinat du Président par exemple ou la faillite de Bank of America).

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6453_vix_juin.jpg


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#240 05/06/2017 07h31 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   170 

@Jef56

M.erci pour votre message. Comme je l’ai dit je pense que vous avez raison de choisir le trade gagnant quasi tout le temps. Ce qui me gêne c’est le risque majeur d’être short face au VIX le jour où il s’envole, vous le savez, mais vous avez trouvé ce qui est peut être la martingale avec l’ETF short sans levier type SVXY. Comme je ne crois pas au free lunch je cherche encore où est le loup de cette martingale.

J’ai donc très envie à l’avenir de cumuler un long SVXY et un long future VIX, bien qu’il me reste encore à comprendre ce qui se passe si SVXY va à zéro.

Pour l’histoire de Backwardation, désolé je me suis mal exprimé, je voulais dire qu’on était sur des plus bas voir qu’on passait en backwardation par moments et donc qu’il ne me semblait pas idéal de rentrer sur SVXY. De mémoire on est passé brièvement en backwardation en avril dernier et en mai lors de la journée "Trumpeachment ". Bien sûr il y a toujours le contango à empocher, mais il faudrait une sacré grosse position pour couvrir ma position future, et j’ai pas encore assez de maîtrise du sujet pour m’y sentir serein.

Enfin, pour cette histoire de niveau de contango supérieur à 10% qui laisse supposer que ca pourrait monter plus, je ne suis pas d’accord. Le VIX est un indicateur de la volatilité actuelle (options SP500 sur les 30 prochains jours), alors oui si il y a un fort contango, ça veut dire que les gens sont tendus, mais ca veut aussi dire qu’ils anticipent. Ce qui fait exploser le VIX ce sont les imprévus, les surprises.

Pour moi, le VIX indique un niveau de stress "actuel", mais se lit ou s’interprète comme une lecture de ce qui vient de se passer, difficilement de ce qui va se passer.

D’ailleurs, nous utilisons tous des dérivés pour traiter le VIX. Vous pourrez constater que le VIX spot  bouge beaucoup plus vite que les dérivés en général, simplement parcequ’il faut le temps de se décider /d’y croire pour faire bouger ces dérivés, alors que le VIX se contente de donner la mesure brute de l’activité des intervenants qui se ruent ou non sur les options.

My two cents.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#241 07/06/2017 07h50 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   57 

Bonjour,

Première intervention sur ce sujet, dont je remercie d’ailleurs les intervenants, très instructif.

MisterVix a écrit :

mais vous avez trouvé ce qui est peut être la martingale avec l’ETF short sans levier type SVXY. Comme je ne crois pas au free lunch je cherche encore où est le loup de cette martingale.

Voici mon analyse concernant le SVXY, et plus généralement être short vix. Je ne suis pas sûr qu’elle soit juste, (autodidacte inside), donc corrections bienvenues.

Commençons par être long VIX : Le VIX a une corrélation/beta faible (-0,2 ? 0 ?) avec le s&p500 en période "calme", et il est par contre assez nettement négativement corrélé en période crash des actions (-0,5 ? -0,8 ?). C’est donc un produit idéal de diversification.

Quelques arguments (qui se chevauchent)
1) Les investisseurs au global sont long sur les actions (ils possèdent le marché dans la globalité), il y a donc moins de short que de longs.
Tous ces longs actions veulent être long VIX pour se diversifier, mais par contre globalement les investisseurs sont à 0 en net sur les futures VIX (autant de long que de short), et aussi sur les options VIX etc…
Pour trouver des shorts VIX, il faut les payer (équilibre offre/demande), et donc être long VIX est coûteux, et être short VIX rapporte.

2) Si on se met dans une analyse CAPM, un actif avec ces caractéristiques (beta négatif) a un retour inférieur au risk free rate, et est sur la gauche de la security market line, donc probablement en dessous du 0% de rendement avec un beta très négatif.
C’est un peu comme les obligations d’état à taux négatif (suisse/japon/allemagne) : ça peut être intéressant d’en avoir pour la corrélation inverse par rapport aux actions.

3) Le VIX est basé sur des achats d’options OTM sur le SP500, et acheter des options  = acheter de l’assurance ce qui coûte (baisse de la valeur temps). A l’inverse, être short VIX c’est vendre des options (je suis un peu moins sûr pour celui là).

Au final, le contago = le coût d’être long = la valeur temps des options sur le SP500.
(Edit : en fait je suis pas trop sûr de ca pour la relation avec la valeur temps des options. Je vais y réfléchir un peu plus)

Maintenant si on regarde la position inverse, short vix, on a un actif positivement corrélé aux actions, donc moins intéressant pour la diversification. Dans une analyse CAPM, il devrait avoir un retour positif.

Ensuite le rendement lui-même dépend du levier implicite qui est dans le fait d’acheter du VIX / dans le produit , qui a l’air d’exister même si cet ETF dit qu’il est "-1" (je n’ai pas bien compris ce point en fait).

Je pense qu’il est environ à 4-5 par rapport à une position long action, c’est ce que je vois en comparant deux portefeuilles:

1) SVXY 25%, cash 75% (ou 20/80)
2) SPY (ETF S&P500) 100%

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10874_long_svxy.jpg

Les deux portefeuilles rapportent à peu près la même chose sur 5 ans, et la corrélation du portefeuille 1 est de 0,77 avec le s&P500, donc on peut dire environ qu’avoir une position de 1K€ sur le SVXY est équivalent à avoir une position longue de 4-5K€ sur le SPY.

On voit aussi la même chose (encore plus frappant, corrélation 0,82) avec un portefeuille short de 25% sur le VXX (long VIX) et 125% cash.. Le sharpe est même meilleur pour ce portefeuille que celui du SP500, avec des perf plus régulières même.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10874_short_vxx.jpg

La corrélation me semble très forte, je ne m’y attendais pas en traçant les graphes. C’est surement dû au fait que le sous-jacent "final" reste le s&p500 dans un cas ou l’autre.

Par contre ça serait intéressant de regarder ce que ça donne dans une période de baisse des marchés type 2008/2009, mais je n’ai pas d’ETFs à ces dates.

Il faudrait aussi regarder ce que donne une vraie position short futures (est ce équivalent au short VXX ?). Je connais pas bien la structure des produits, mais à mon avis sur le SVXY on gagne le contago mais on perd le reset du levier (beta slippage), tandis que sur le VXX on perd seulement le contango ?
EDIT : Mevo m’a fait remarquer qu’il y a un coût de location des titres VXX pour être short, je l’avais oublié. Quelqu’un le connait t’il ?

Au final, être short Vix a l’air d’être une façon assez intéressante d’ajouter du levier dans un portefeuille.
Première option :
- short vix futures ou short VXX, il faut avoir de la marge, et on est exposé au tail risk dont parlait Martin plus haut (#169)

Deuxième option :
- long SVXY, pas besoin de marge, et le tail risk se matérialisera par un reset du produit (que se passe t’il dans ce cas là exactement ? perte totale ?)

De l’autre côté, être long VIX semble être un bon moyen d’enlever du levier à son portefeuille comme on le voit sur cette comparaison. Les deux portefeuilles suivants sont à peu près équivalents :
- 90% SPY (sp500) 10% long VXX
- 50% SPY 50% cash.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/10874_50_50_sp500.jpg

donc si on veut diminuer son exposition sans PV fiscale, on peut acheter un peu de VXX au lieu de vendre la moitié du portefeuille (sujet initial du topic !).

Sinon pour revenir au problématiques de MisterVix et Jef56, j’ai l’impression que vous avez fait des pertes sur vos portefeuilles au global en étant long VIX, il y a peut être un aspect market timing (le VIX est descendu), mais aussi n’avez/aviez pas une position short très importante au final sur le SP500 ? plus grande que votre exposition longue action ?

PS : à titre personnel, je n’ai rien qui touche de près ou de loin au VIX. Mais je vais peut être me lancer dans un SVXY pour voir (et aussi regarder l’europe).

Dernière modification par Treffon (07/06/2017 15h41)


Markets are not perfect, but everybody else is worse

Hors ligne

 

#242 08/06/2017 22h42 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   170 

Treffon a écrit :

- long SVXY, pas besoin de marge, et le tail risk se matérialisera par un reset du produit (que se passe t’il dans ce cas là exactement ? perte totale ?)

Treffon est le dernier à avoir formulé cette question récurrente dans la file, et je faisais partie de ceux qui se la posaient.

J’ai pu interroger un trader de volatilité professionnel avec qui j’échange régulièrement, qui m’a bien confirmé qu’avec SVXY on ne peut pas perdre plus que la totalité de son investissement initial.

Selon lui, et comme l’avait suggéré intuitivement Jef56 (bien joué), l’ETF pratiquerait en cas de dégringolade une multitude de reverse splits. Évidement ces reverse splits seraient pas bons pour la valeur, mais le risque est limité donc (je suppose que c’est Proshare qui assume le risque si il y a des pertes dépassant le capital investi…)

Je vois donc SVXY avec beaucoup d’intérêt, parcequ ’on peut être short VIX (le trade gagnant à 90% du temps) sans se faire dégommer en cas de krach (le risque du short futures ou VXX).
J’y vois un collatéral intéressant pour le long VIX puisque je pourrais en partie récupérer les pertes liées au contango (en partie seulement, sinon ca fait vraiment une grosse position).

Enfin, je crois que si l’on possède cet ETF sans appel au levier, on peut garder la position (voir renforcer) lorsqu’elle baisse significativement, puisque structurellement SVXY est appelé à remonter avec le temps (j’imagine quand même que la perte de valeur liée aux frais du short, de l’ETF, et de reverses splits peut compromettre cette affirmation si on rentre avant une période prolongée de VIX élevé, raison pour laquelle je ne couvre que partiellement mon long VIX actuellement).

Enfin, j’ai regardé les options sur SVXY. Il y a de nombreux strikes et échéances, les traders semblent aimer ce titre. Je note tout de même qu’elles ne sont pas données, ce qui est logique pour ce produit volatile (et puis SVXY cote actuellement 158$, donc une option put ITM représente 15 800$ engagés…)

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#243 09/06/2017 00h28 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   26 

MisterVix a écrit :

J’y vois un collatéral intéressant pour le long VIX puisque je pourrais en partie récupérer les pertes liées au contango (en partie seulement, sinon ca fait vraiment une grosse position).

C’est pratiquement etre long un etf qui shorte le futures… donc aucun intérêt si vous êtes long le futures… après il y a des différences de maturité et un levier variable, donc ce n’est pas un offset parfait.

Par ailleurs, l’etf n’a pas de frais de shorts, il shorte des futures.

Hors ligne

 

#244 09/06/2017 00h49 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Banni
Réputation :   378 

Treffon, MisterVix (et les autres qui se sont posés la question plus haut), pour SVXY en cas de forte hausse du VIX, il n’y a de problème que si le VIX fait plus de +100% en une seule journée (ce qui est hautement improbable, et même sans doute impossible dû aux coupe-circuits en cas de mouvement trop important). Sinon, il tend vers zéro sans jamais l’atteindre, mais le problème est qu’il ne remontera plus ensuite. C’est la base de l’effet "decay" sur les ETF à levier, sachant que SVXY est effectivement un ETF à levier avec un levier de "-1".

Imaginons un exemple pour que ce soit facilement compréhensible: Le VIX grimpe en flèche à +50% par jour pendant 5 jours pour redescendre ensuite de -33,33% par jour pendant 5 jours:

VIX: 10 puis 15, puis 22.50, puis 33.75, puis 50.625, puis 75.94
-33,33% à la baisse est équivalent à +50% à la hausse, donc le VIX ferait le chemin inverse en 5 jours pour revenir à 10.

Si on imagine maintenant le même scénario avec SVXY qui cote 100 au départ, il ferait -50% pendant 5 jours puis +33,33%:
100, puis 50, puis 25, puis 12.5, puis 6.25, puis 3.125

En chemin inverse à +33,33% par jour:
3.125, puis 4.17, puis 5.56, puis 7.41, puis 9.88, puis 13.17

Et voilà le travail: Le VIX est monté pour redescendre à nouveau à 10, alors que SVXY est passé de 100 à 13.17
Tant que le VIX monte d’un % inférieur à 100%, "aucun problème" avec SVXY, il se rapproche juste toujours plus de zéro. Le problème étant que plus il descend, d’autant plus de mal il aura à remonter ensuite

Le VIX tend vers environ 10 à 14. S’il monte fortement, il aura ensuite tendance à redescendre vers cette zone (plus ou moins rapidement). La hausse représente de plus gros % que la baisse, phénomène inversé avec un levier de "-1": Voilà la source du "problème".

EDIT: Il est important de comprendre que les ETFs à levier reproduisent la performance QUOTIDIENNE de leur sous-jacent, et non la performance dans la durée.

Dernière modification par Mevo (09/06/2017 02h41)

Hors ligne

 

#245 15/07/2017 09h39 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   170 

En clôture hier soir, le VIX clôture la semaine au plus bas, 9,90. Et ce juste au début de la saison des résultats.

Le futures en conséquence sont également bas:

19 Juillet 2017 10.600 $
20 Septembre 2017 12.950 $
18 Octobre 2017 13.700 $
20 décembre 14.400 $

etc…

Certains y verront le signe de marchés totalement sereins en route vers de nouveaux sommets.

D’autres y verront une opportunité, et à défaut de prévenir l’avenir, un trade avec un risk reward fantastique.

Allez savoir qui a raison…

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/6399_9-choses-jamais-remarquees-retour-vers-le-futur.jpg

Déontologie : actionnaire d’une ou plusieurs société(s) listée(s) dans ce message.

Dernière modification par MisterVix (15/07/2017 09h40)


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#246 15/07/2017 10h46 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   59 

@MisterVix,

Dans mon écran suiveur, je vois : CBOE Volatility Index (INDEXCBOE:VIX) à 9,51 et non 9,90. S’agit-il du même VIX ?

Sinon, hier matin, supposant un regain de volatilité avec les annonces de résultats US, j’ai misé sur un Turbo infini call sur le VIX future. Pour l’instant, le pari est négatif.

Dernière modification par M07 (15/07/2017 10h50)


M07

Hors ligne

 

#247 15/07/2017 11h16 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   170 

IB me donne 9.90 en cours de clôture. Toutefois le site du Cboe indiqye effectivement 9.51, donc à priori vous avez raison.

Si vous utilisez les turbos, j’avais noté que la valeur du VIX indiquée par ces sites (Commerzbank et consors) était différente d’autres valeurs trouvées ailleurs. Cela vient de taux de changes auxquels je n’ai jamais tout compris, d’affichage de cours en différé, Et peut-être (c’est à vérifier) du fait que le sous jascent de votre produit n’est pas le VIX lui même mais un panier d’options.


La finance est l'art de faire passer l'argent de mains en mains jusqu'à ce qu'il ait disparu.Robert W. Sarnoff

Hors ligne

 

#248 15/07/2017 16h24 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   59 

Re !

Le turbo sur lequel j’ai misé est basé sur le (la ?) future et non sur le VIX lui-même.
Et, effectivement, c’est du Commerzbank. J’avais déjà gagné quelques clopinettes avec un de leurs turbos sur VIX future en début d’année. Et pourtant, je n’aime pas les dérivés de cette bqe, car je n’arrive jamais à reconstituer exactement leurs calculs de valeur/cours, contrairement à la BNP, à CITI, à la SG, etc.
Mais les instruments sur le VIX sont tellement rares…

Dernière modification par M07 (15/07/2017 16h25)


M07

Hors ligne

 

#249 15/07/2017 22h15 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   

Oui, il ne faut pas se tromper de VIX.
J’avais fait confiance à un conseil, mais ignorant qu’il y avait 2 cotations pour le VIX, je m’étais basé sur l’autre alors que le turbo cote sur les futures.
Pas acheté au bon moment, j’y ai un peu perdu.

Il faut suivre le cours des "Futures S&P 500 VIX"
Il est à 10,57 actuellement.
D’après le graphique des cours que maintenant je suis, un support long terme, et à mon avis historique, se situe à 10,36.
Ce serait peut-être un bon point d’entrée.
Mais c’est difficile à gérer: les hausses sont généralement explosives en ne durent souvent que 2 ou 3 jours, et ensuite il va mettre 15 jours, ou plus, pour perdre ce qu’il a gagné si rapidement.
Le 11/07, les futures étaient à 12,30 et le turbo que je viens de consulter (237AZ) cotait 0,40 €.
Le 14 juillet, les futures sont revenus à 10,57 et le turbo est à 0,23 € : 42% de baisse en 3 jours.
Mieux vaut être dans le bon sens pour entrer sur la valeur!

En plus il y a un roulement mensuel du contrat. Les paramètres du turbo semblent modifiés après ce roulement.. Et il y en a bientôt un: le 19 juillet est le dernier jour de l’échéance juillet.
Je ne comprends pas tout sur ces futures du VIX.

Hors ligne

 

#250 16/07/2017 08h41 → Le VIX comme instrument de couverture de son portefeuille boursier ? (bourse, couverture, portefeuille, vix)

Membre
Réputation :   59 

Re !

La différence entre le prix à terme (future) et le prix comptant s’appelle Contango (s’il est supérieur et Backwardation s’il est inférieur). Les calculs sont très compliqués et contiennent une partie psychologique difficile à maîtriser.

Comme il existe plusieurs termes (plusieurs dates ou échéances) pour les futures, il faut bien réajuster les contrats en cours en reportant/changeant d’échéance. C’est le roulement.

C’est très bien d’avoir rappelé ces changements, rarement (jamais ?) indiqués sur les brochures.

En plus, les cours des futures VIX changent moins brutalement que celles du VIX. Je rappelle un lien (déjà donné par Catoun je crois) : VixCentral

D’autre part, il faut bien réaliser que l’on part des options, qui sont des instruments plutôt abstraits, qui servent de base de calcul pour le VIX (niveau d’abstraction supplémentaire), qui lui-même sert de base pour les futures VIX (autre niveau d’abstraction), sur lesquelles sont construits les turbos.
Cela fait quand même beaucoup d’empilement d’abstraction ; et c’est aussi ce qui m’a plu ;o)

Dernière modification par M07 (16/07/2017 09h04)


M07

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech