Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#176 20/03/2014 09h56 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   25 

sissi a écrit :

Il y a aussi un cote "eurocentrique" chez ces traders qui me consterne. Une suite des politiques de leurs boites? Ou un manque au niveau des cours suivis?

vraisemblablement les deux mon capitaine… sad


"Écoute le conseil des autres et suis le tien"   Ninaperf est mon outil

Hors ligne

 

#177 20/03/2014 15h40 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Modérateur
Réputation :   1083 

sissi a écrit :

Et j’insiste: detenir des obligations en direct permet aux "petits" retraites ce supplément crucial a leur confort. Pourquoi ne pas reinstaurer un montant raisonnable pas taxe…c’était 20k il y a 3 ans , non?

Désolé, je n’ai pas encore rencontré un petit retraité en France expliquant qu’il était crucial pour lui de détenir des obligations en direct (en général, ils expriment d’autres souhaits pour leur confort), ni identifié de groupe de petits retraités exprimant une telle demande (ces petits retraités semblent contents avec l’AV).
Non, ce n’a jamais été 20k€ (ni même 20kF) en France. Voir [*]

BorderLine a écrit :

Tout ce que je vois c’est que la fiscalité est tellement différenciée que le CGI a été créé en 50 et faisait 200 pages, aujourd’hui il pèse 1500 pages avec déjà en 70 la volonté de réduire sa taille. Est ce qu’avoir 1000 pages en plus a changé la France? Oui certainement.
…/…
je me permettrais de regarder la fiscalité française comme profondément améliorable.
…/…

Citez-moi un domaine (technique, réglementaire, autre) dans lequel le volume d’infos disponibles ait diminué ces dernières 20 ou 50 ans ? (On crée en qqs années autant d’infos que depuis le début de l’humanité). Il n’y a rien de spécifique la dedans à la fiscalité ou à la France…. même s’il faut s’efforcer d’éviter les complexités inutiles.
Je suis bien d’accord que c’est améliorable (comme presque tout le reste), cf cette discussion.

bifidus a écrit :

L’état devrait favoriser cette forme d’investissement direct [= crowfunding] qui va tout droit dans les entreprises et la création, au lieu de ca il va mettre en place toute une série de lois destinées à "protéger l’investisseur" et qui bien sur vont étouffer toute initiative.

Il y a d’une part le lobby des professionnel de l’argent qui veut défendre son gâteau chargée de frais, d’incompétence et de défiscalisation.
Il y a d’autre part l’état qui ne supporte pas qu’un domaine échappe à son contrôle et fonctionne bien mieux sans lui.

Est-ce le rôle de l’état de favoriser (Voir [*]) ce qui semble déjà se développer tout seul (et en plus qui revendique sa "liberté") ?
Les montants en jeu ne me semblent pas du même ordre de grandeur (entre crowfunding et le reste des investissements régulés).

bifidus a écrit :

…/…
les rares espaces de libertés laissés par l’état.
…/…
Les français n’ont pas encore pris conscience de ce besoin de liberté
…/…

A vous lire, on croirait presque vivre dans un régime totalitaire. Sans blague ? La liberté est a de multiples facettes, et se définie souvent par ses limites.

[*] Pourquoi c’est souvent les mêmes qui veulent simplifier la fiscalité, et réclament des exceptions (dans leur cas particulier, parfois en réinventant le passé) ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#178 20/03/2014 18h47 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   421 

Un peu de lecture…

Fleur Pellerin veut euthanasier le crowdfunding en France | Contrepoints

Nous sommes effectivement dans un état à dérive totalitaire (un état totalitaire est un état qui veut tout réglementer, pas forcément Stalinien ou fasciste) mais avec l’assentiment de la population. Cet assentiment durera sans doute tant que le niveau de vie sera suffisant.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#179 20/03/2014 20h10 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   12 

sissi a écrit :

Arpad
Si j’ai bien lu vous travaillez dans le domaine des obligations et rencontrez pas mal de personnes sans beaucoup d’éducation financière

Bonsoir Sissi,

En fait je travaille dans un groupe coté et n’ai pas de compétence particulière concernant les obligations (ce n’est pas un de mes domaines d’investissement de prédilection).
Je n’ai pas d’avis pertinent concernant votre questionnement (et je m’en excuse).

Hors ligne

 

#180 20/03/2014 20h27 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Modérateur
Réputation :   1083 

@bifidus : Pour ma part, j’ai lu que "le cadre juridique du crowdfunding est en passe d’être assoupli en France. Nicolas Dehorter, blogueur et auteur du Guide du crowdfunding, décrit les différents usages possibles du financement participatif" ici (avec diverses références).

Il semble y avoir plusieurs analyses divergentes sur ce sujet…. Et rien que le fait qu’il y ait plusieurs analyses, ça devrait vous réjouir, car infirmant la "dérive totalitaire" que vous craignez tant.
Je vous recommande d’ailleurs de ne pas croire systématiquement le premier article qui vous tombe sous la main qui exprime (comme celui que vous citez)  une opinion tranchée sur un sujet, sur un ton polémique (avec dès les 2 premières phrase l’affirmation qu’il exprime une opinion partisane), en critiquant plus les personnes opposées que leurs arguments (manipulation typique), et sans même envisager/évoquer aucune objection à sa thèse.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#181 20/03/2014 20h58 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   421 

L’article a effectivement un ton polémiste mais il n’est pas le premier qui me tombe sous la main et j’ai entendu les interventions de Fleur Pellerin sur le sujet; j’avais d’ailleurs une image plutôt positive d’elle (a côté de Brandebourg c’est pas bien difficile)… Le fait que l’état veuille réglementer, empêcher, contraindre etc… est un fait. Après effectivement comme le souligne l’article tout le monde tire dans tous les sens dans ce gouvernement sans aucune concertation.

Et ce que je constate c’est que l’état veut se mêler de tout part dans toutes les directions comme un canard sans tête et effectivement ne sait pas lui même ce qu’il veut…

- Augmentation du plafond du Livret A (qui n’intéresse ni les riches qui ont de meilleurs placement ni les pauvres qui n’ont pas de quoi épargner). Une mesure parfaitement inutile mais prise de toute urgence…

- Augmentation du PEA et du PEA-PME qui va s’adresser à 0.5% de la population et ne fera pratiquement rien pour le financement des PME.

- Projet d’encadrement du crowdfunding qui fonctionnait très bien et ne demandait rien à personne.

Des décisions contradictoires et sans aucune ligne directrice (le précédent n’était pas mieux).

Je ne sais pas qui est M. Renzi en Italie, peut être est-ce un beau parleur et un bonimenteur dangereux, seul l’avenir nous l’apprendra mais au moins avec des gens comme ca il y a une chance de faire quelque chose alors qu’en France nous avons une classe politique absolument calamiteuse.

Pas de Schroeder, de Merkel, de Blair en vue. Au moins ces dirigeants avaient une vision meme si je ne les bade pas forcément.

Dernière modification par bifidus (20/03/2014 21h14)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#182 20/03/2014 21h14 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Modérateur
Réputation :   1083 

Vous avez vraiment lu l’article que j’ai cité sur le crowdfunding ?  parce qu’il indique non pas que l’état va ajouter des contraintes, mais qu’il va les alléger, pour certaines formes de financement participatif (qui de fait ont déjà des contraintes), afin de favoriser leur développement….

Je suis interpellé par vos interprétations, et votre conception de la liberté.
  - l’augmentation du livret A est tellement inutile que ses encours n’ont nullement évolués ? 
  - vous connaissez déjà les impacts de l’augmentation du PEA et du PEA-PME (moi je ne connais pas l’avenir) ?
  - la liberté pour vous, ce serait l’absence totale de règle et le laisser-faire intégral ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#183 20/03/2014 21h50 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   421 

Votre article est écrit par un intervenant du crowdfunding qui défend sa paroisse… J’ai entendu la ministre en parler ca me semble une meilleure source d’information sur les intentions de l’état.

Concernant le livret A c’est vous qui avez dis que ca n’intéressait pas les gens aisés, pas moi, j’ai contaté que ca ne pouvait pas servir aux classes populaires et que ca m’étonnait de la part d’un socialiste !

Ma conception de l’état est Libérale, ca ne signifie nullement absolument pas d’état mais un état qui se borne à régler les conflits (justice) et la sécurité (police, armée). Eventuellement quelques autres petites choses (infrastructures lourdes, santé, éducation). En termes savant on dirait Minarchiste, le représentant le plus connu étant Ron Paul mais on peut considérer que n’importe quel politique Anglo-Saxon Blair y compris est libéral (je ne sais plus qui a dit un mélange de Madelin et de Cohn Bendit pour expliquer aux français à quoi ca pouvait ressembler).
La France est le seul pays du Monde dans lequel ce courant de pensée n’est pas représenté bien qu’elle ait été un des berceau de cette pensée depuis Turgot à Tocqueville et Bastiat.
La pensée libérale soutient que des milliers d’individus qui agissent librement pour leur bien personnel fonctionneront mieux que si un seul individu prétend décider ce qui est bien pour tout le monde (régime totalitaire).
Je me contente de regarder les USA en face des expériences communistes pour trouver ce qui donne les meilleurs résultats, en tout cas le monde de vie des pionniers américains me convient beaucoup mieux que celui de l’avenir radieux des ouvriers de l’URSS (j’ai déjà dit que je comprenais qu’on préfère les soirées vodka-cornichon, mais il faut choisir).

Les partis politiques francais sont impensables aux USA, ce n’est pas un problème de gauche ou de Droite mais d’état d’esprit d’entreprise vs assisté.

Actuellement je travaille a 75% pour l’état (même un peu plus).

- Une partie pour payer les fonctions régaliennes que je trouve normal (encore qu’on ne dépense plus rien pour la défense -avant pour lever l’impot il fallait inventer une croisade-  et qu’on économise sur la justice postes régaliens par excellence).
- Une partie pour la solidarité qui ne me dérange pas. je ne suis pas contre la richesse, je suis contre la pauvreté…
- Une énorme partie parce que l’état me dit qu’il me prend mon argent pour mon bien parce qu’il sait mieux le gérer que moi (sécu, retraite, empilement de strates administratives etc…). Cette partie sert surtout a entretenir un monstre paperassier et improductif qui me vole mes libertés.

Je trouve donc cet état totalitaire. Après je peux effectivement dire librement que le Président est un con et changer de Pays ce qui n’était pas possible dans des états encore plus totalitaires.
Mais bon, entre disposer de 90% de ce que je gagne comme en Russie et ne pas pouvoir dire que Poutine est un con et la situation actuelle il y a un match…

J’accorde surtout au système français un énorme atout c’est qu’il y a très peu de corruption.
Mais l’histoire va vite et depuis les années 80 on est vraiment sur la mauvaise pente.

Bon j’arrête de perdre mon temps et je vous laisse vous délecter de nos milliers de pages de lois, d’alinéas chacun a bien le droit d’avoir les centres d’intérêt qu’il veut, moi je n’arrive même pas à lire une ligne de ces trucs.

Ajout : Je viens de voir cette actu :
"Aujourd’hui encore, toute personne qui me téléphone doit savoir qu’elle sera écoutée. Vous lisez bien. Ce n’est pas un extrait du merveilleux film La Vie des autres sur l’Allemagne de l’Est et les activités de la Stasi. Il ne s’agit pas des agissements de tel dictateur dans le monde à l’endroit de ses opposants. Il s’agit de la France"
Apparemment je ne suis pas le seul à trouver que notre état est totalitaire !!!

Dernière modification par bifidus (20/03/2014 22h26)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#184 20/03/2014 22h05 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   82 

J’accorde surtout au système français un énorme atout c’est qu’il y a très peu de corruption.

Moaip, c’est pas ce qu’à dit le GRECO à ce sujet, ou l’ONG Transparency. On est pas au niveau de l’Erythrée, mais de gros efforts à faire cependant.

Dernière modification par BorderLine (20/03/2014 22h05)

Hors ligne

 

#185 20/03/2014 22h08 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   421 

Disons que je ne perçois pas de corruption en tant qu’individu comme dans des tas d’autres Pays et régimes que j’ai traversé.
Pour les marchés, les entreprises etc… il en va peut être autrement.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#186 20/03/2014 22h59 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Banni
Réputation :   27 

sissi a écrit :

GBL
Il n’y a pas de "logique derrière la fiscalité" en France autre que la conséquence de la mauvaise gestion des finances du pays. On prend a tous mais on ne coupe pas dans les dépenses de la "cour"

Que vous le vouliez ou non, il y a toujours eu une logique dans la politique fiscale d’un État, et pas seulement en France. Après on peut juger si l’on partage ou pas cette politique. 

sissi a écrit :

Les faits? Les revenus du capital sont sur-taxes. La fiscalité change et rechange. On tape sur les "riches" et dans la foulée sur tous ceux qui ont economise.

Je ne vois nul matraquage à taxer les revenus de l’épargne obligataire comme un salaire, et les dividendes également (après prise en compte de l’IS comme indiquépar GBL.

sissi a écrit :

Et j’insiste: detenir des obligations en direct permet aux "petits" retraites ce supplément crucial a leur confort. Pourquoi ne pas reinstaurer un montant raisonnable pas taxe…c’était 20k il y a 3 ans ,
non?

Je pense que vous devriez revoir vos déclarations de revenus, il y a plus de 10 ans que les obligations ne jouissent plus d’aucun abattement. Donc, pour reprendre votre discours politique, je pense même que c’est votre camp qui l’a supprimé.

sissi a écrit :

Anyway … pas étonnant que de plus en plus de gens s’expatrient!

Si ce n’est déjà fait (j’ai renoncé à lire tous vos post) n’hésitez pas à le faire vous même.
Si l’herbe vous semble plus verte chez le voisin, cessez donc (avec le respect que je vous dois) de polluer les discutions de ce site de vos considérations, non seulement rétrogrades (c’est votre droit) mais aussi agressives (et là c’est pour le coup moi qui le devient) et de votre franglais qui m’a fait fuir depuis longtemps le thème obligations de ce site.


Il ne s'agit pas de changer le pansement, mais de penser le changement.

Hors ligne

 

#187 20/03/2014 23h44 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   246 

Titi27

JE SUIS EXPAT depuis TRES longtemps …et ma langue de travail et de tous les jours est l’ ANGLAIS depuis PLUS DE 40 ans….d’ou le FRANGLAIS

Politiquement vous pouvez me mettre l’étiquette que vous voudrez…mais je ne suis ni de gauche ni de droite… D’ailleurs je ne vote nulle part!

Je veux qu’on me laisse tranquille et qu’aucun gouvernement ne se mêle de ma vie! That is it !

Et ce que je prefere en fait…c’est naviguer …

Quant aux obligations…ne sont elles pas réservées aux expats - vu la fiscalité de VOTRE pays/residence fiscale ?
Donc je comprends fort bien que vous ne vouliez pas perdre votre temps a essayer de déchiffrer mon franglais !

Bonne soirée tout de meme.
Et restez cool, cool… "Ils" n’en feront qu’a leur tete anyway…

Vous et moi devont nous débrouiller pour être - et rester - des "investisseurs heureux"

Dernière modification par sissi (21/03/2014 00h10)

Hors ligne

 

#188 21/03/2014 00h10 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   12 

BorderLine a écrit :

Personnellement c’est quand on commence à me parler d’ontologie de la fiscalité et mettant des grands mots là où il n’y pas raison d’en mettre que je préfère me méfier.

Le mot est un peu pompeux je vous l’accorde mais il fait sens et il n’y a vraiment aucune raison de vous méfier. En le remplaçant par "intrinséque" on perd un peu en précision mais on garde l’esprit du propos.

BorderLine a écrit :

J’entend dire également que la fiscalité DOIT être différenciée. Ah bon…je sais pas trop qui l’a dit, pour quelles raisons, a-t’il raison, a-t’il tord?

C’est pourtant vrai dans toute société sociale-democrate. Donc dans une majeure partie du monde occidental.

BorderLine a écrit :

Tout ce que je vois c’est que la fiscalité est tellement différenciée que le CGI a été créé en 50 et faisait 200 pages, aujourd’hui il pèse 1500 pages avec déjà en 70 la volonté de réduire sa taille. Est ce qu’avoir 1000 pages en plus a changé la France? Oui certainement. En bien? Bien présomptueux celui qui le dira.

Différencié ne veut pas forcément dire complexe. Pourquoi me prêtez vous des intentions qui ne sont pas les miennes ? En France cela est sûrement vrai mais cela ne l’est pas partout.
La France est arrivée à une complexité administrative ubuesque car elle cherche constamment à privilégier les intérêts acquis. Les coûts et l’inefficacité associés ne sont pas soutenables.
Ce n’est pas pour autant que la fiscalité ne doit pas orienter l’action politique avec un souci constant de simplification et d’équité.

BorderLine a écrit :

Cela peut rejoindre de manière un peu détournée les notions de normes dans la construction. Est ce une bonne chose de faire des immeubles dont 100% des appartements sont aux normes pour handicapés et qui entraînent un coût global de 10% à 15% supérieur pour environ 6% de la population française? L’accumulation des normes réglementaires tant décriée par la promotion immobilière, là encore un surcoût estimé d’une dizaine de pourcents.

Je me souviens d’une table ronde à l’ADEME il y a quelques années où le PDG d’un groupe de construction immobilière juger que les 5% de surcoûts liés aux normes relatives à la protection environnementale ne seraient pas absorbables par le marché. Son interlocuteur lui rappelait alors justement que le dit marché avait pris 65% en 7 ans et qu’il était toujours aussi vigoureux (il a pris encore 40% depuis).
Les normes ne sont pas toujours pertinentes et efficaces mais elles sont parfois nécessaires pour imposer un changement.

BorderLine a écrit :

Et pour revenir sur le sujet, même sur le territoire de la métropole l’application de la fiscalité n’est pas la même partout. Vous trouvez normal les dispositions d’exceptions pour la corse, ou l’alsace-lorraine de fait? Pour ce dernier,  on vient vous parler d’une république unie alors que le concordat est une entorse profonde au fondement de la république Française. Est-ce que cela est toujours utile 100 ans plus tard et 65 ans après la dernière guerre ayant lieu avec les allemands, de garder ce régime particulier? Et je parle pas du foncier en Corse

Je ne trouve normal ni les régimes d’exception (par définition), ni les rentes de situations…Malheureusement l’intérêt particulier est inaliénable dans notre pays. Notre inertie est sans doute notre principale faiblesse et explique en partie l’accumulation des lois.   

BorderLine a écrit :

Bref, personnellement je prend toujours du recul quand on me dit les politiques savent ce qu’ils font, la loi DOIT être comme cela, la loi c’est la loi, et tout ces principes annihilateurs de critiques. Au jour d’aujourd’hui, je n’ai lu aucune preuve économique me permettant de dire que la France va mieux que les autres pays avec la fiscalité bien différenciée que nous avons. Tant que ce ne sera pas le cas, je me permettrais de regarder la fiscalité française comme profondément améliorable. De mon point de vue en tout cas, une fiscalité simple à comprendre, simple à appliquer, stable dans le temps c’est bien au contraire la clé d’une économie fluide.

Je ne dis pas qu’il ne faut pas être critique vis-à-vis de nos politiques. Bien au contraire. La critique et la controverse sont le terreau de la démocratie. Et cela tant qu’elle se fait dans le respect du mandat donné à nos élus.
En revanche, la critique systématique n’est pas constructive et en l’occurrence je ne pense pas que cette mesure en soit une mauvaise.

Enfin, il y a rarement de solution simple à des problèmes complexes. Ce sont ceux qui vous direz le contraire dont vous devriez vous méfier. Je reste persuader qu’il est possible d’avoir une fiscalité différenciée et lisible. Mais pour cela il faudra du temps et des politiques courageux (et vertueux).

En attendant je me félicite des décisions qui me paraissent les plus sensées (juste?) même si elles ne sont pas très nombreuses lors de ces dernières années. 

Je ne polluerai plus cette file avec des considérations politiques.
Bonne soirée.

Hors ligne

 

#189 21/03/2014 01h00 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Modérateur
Réputation :   1083 

bifidus a écrit :

Concernant le livret A c’est vous qui avez dis que ca n’intéressait pas les gens aisés, pas moi, j’ai contaté que ca ne pouvait pas servir aux classes populaires et que ca m’étonnait de la part d’un socialiste !

Non, j’ai écrit "l’augmentation du plafond du livret A ne favorise pas les classes aisées" avec arguments. Or "favoriser" et "intéresser" ne me semblent pas synonymes. De plus, en France, il n’y a pas que des "gens aisés" et des "classes populaires" (supposée ne jamais dépasser 15 k€ d’épargne ?). La réalité n’est pas aussi binaire que vous semblez le croire.

bifidus a écrit :

Ma conception de l’état est Libérale, ca ne signifie nullement absolument pas d’état mais un état qui se borne à régler les conflits (justice) et la sécurité (police, armée). Eventuellement quelques autres petites choses (infrastructures lourdes, santé, éducation). En termes savant on dirait Minarchiste, le représentant le plus connu étant Ron Paul mais on peut considérer que n’importe quel politique Anglo-Saxon Blair y compris est libéral (je ne sais plus qui a dit un mélange de Madelin et de Cohn Bendit pour expliquer aux français à quoi ca pouvait ressembler).
La France est le seul pays du Monde dans lequel ce courant de pensée n’est pas représenté bien qu’elle ait été un des berceau de cette pensée depuis Turgot à Tocqueville et Bastiat.
La pensée libérale soutient que des milliers d’individus qui agissent librement pour leur bien personnel fonctionneront mieux que si un seul individu prétend décider ce qui est bien pour tout le monde (régime totalitaire).
Je me contente de regarder les USA en face des expériences communistes pour trouver ce qui donne les meilleurs résultats, en tout cas le monde de vie des pionniers américains me convient beaucoup mieux que celui de l’avenir radieux des ouvriers de l’URSS (j’ai déjà dit que je comprenais qu’on préfère les soirées vodka-cornichon, mais il faut choisir).

Grand bien vous fasse. Vous pouvez avoir cette conception. Je vous rappelle juste que notre charte précise "notre communauté est ouverte et indépendante de tout courant politique, …" et "la communauté des investisseurs heureux a pour vocation d’être un lieu convivial, positif, d’échange, de partage, de réflexions sur l’investissement patrimonial et de contribuer positivement à l’élévation des connaissances de chacun sur cette thématique" … "de l’investissement patrimonial (actions, immobiliers, obligations, non coté…) pour atteindre l’indépendance financière ou générer un complément de revenu", et je ne comprend pas bien ce que cette intervention vient faire en relation avec cette "vocation".
J’ajoute que ni moi, ni wiki (ni ceux cités dans wiki), ne donne la même signification que vous au  terme régime totalitaire, et que limiter le choix entre une vision des USA ou de l’URSS (de plus en considérant juste quelques aspects de chacun : combien d’années avez-vous vécu aux USA et en URSS pour si bien les connaitre ?) me semble très réducteur.

bifidus a écrit :

Ajout : Je viens de voir cette actu :  "Aujourd’hui encore, toute personne qui me téléphone doit savoir qu’elle sera écoutée. Vous lisez bien. Ce n’est pas un extrait du merveilleux film La Vie des autres sur l’Allemagne de l’Est et les activités de la Stasi. Il ne s’agit pas des agissements de tel dictateur dans le monde à l’endroit de ses opposants. Il s’agit de la France"
Apparemment je ne suis pas le seul à trouver que notre état est totalitaire !!!

Oui, en France, votre ligne téléphonique peut être écoutée dans certains cas très particuliers, et en respectant les conditions édictées par la loi, et décrites ici. Ca ne concerne pas beaucoup de monde me semble-t-il (rien à voir avec la stasi)….
La même chose existe dans la plupart des pays, si j’en crois cet article de wiki. Avez-vous aussi entendu parler des révélations d’un certain Snowden sur des pratiques bien moins contrôlées/légales, mais plus généralisées, de la part des USA (dont la réalité semble parfois éloignée du modèle que vous en avez) ?

Comme il a déjà été écrit "il y a rarement de solution simple à des problèmes complexes" et la réalité est rarement manichéenne et simpliste.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#190 21/03/2014 04h52 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   213 

Se servir de la Charte pour faire taire Bifidus, c’est un peu bas je trouve, justement digne d’un régime totalitaire. Et pourtant, je ne suis pas en accord avec les propos de Bifidus, étant pourtant libéral d’une certaine manière.

Je ne suis pas d’accord pour dire que les États-Unis sont extraordinaires et que la Russie (l’URSS), c’est l’enfer niveau liberté. Je trouve que les régimes dits "démocratiques" sont en train de se transformer en technocraties où le choix est réduit à néant car biaisé à la base. Et encore plus aux États-Unis où les 2 candidats que l’on vous propose ont du être approuvés par leurs partis et leurs riches contributeurs.

Avons-nous réellement le choix de quoi que ce soit dans ces soi-disantes démocraties? A fortiori en France, où une bonne partie des décisions sont prises à Bruxelles, où l’on ne possède plus la liberté de sa politique monétaire? Mr Hollande en est réduit à être un simple administrateur, sans réel pouvoir.

Pensez-vous que le président Obama n’est pas sur écoute 24h/24h? Cela serait surprenant. Le plus dangereux, au fond, c’est que TOUTES vos communications sont écoutées, que vous soyez repérable à tout instant par votre téléphone, que l’on sache ce que vous achetez grâce à votre carte de crédit. Et aujourd’hui, on veut vous mettre une smartwatch au poignet… Et l’URSS n’y est pour rien là-dedans que je sache, les États-Unis étant les maitres en la matière.

Si l’URSS vous fait froid dans le dos, lisez donc "Philip Dru, administrator", l’ouvrage du Colonel House, conseiller des présidents Wilson et, dans une moindre mesure, du président Roosevelt. Il a également été un des principaux instigateurs de la SDN.

Dernière modification par Wawawoum (21/03/2014 05h05)

Hors ligne

 

#191 21/03/2014 08h26 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   421 

- la liberté pour vous, ce serait l’absence totale de règle et le laisser-faire intégral ?

J’ai juste répondu à une question qu’on me posait, mais c’est celui qui me la posait qui me reproche ma réponse…
J’arrêterai donc désormais de lui répondre ca lui évitera les longues explications sur la différence entre "intéresser" et "favoriser".
Je pense que ma réponse est d’ailleurs plus philosophique que politique, si certains l’on trouvée politique je m’en excuse.
J’espère néanmoins que ma petite introduction aux idées libertariennes aura intéressé quelques intervenants et que je n’aurais pas complètement perdu mon temps.

Dernière modification par bifidus (21/03/2014 08h40)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#192 21/03/2014 11h31 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   554 

Wawawoom, je suis le premier à penser qu’il y a eu un peu trop de propagande anti URSS par chez nous, mais je suis quand même content de ne pas y avoir vécu trop longtemps : pas forcément pour des raisons de liberté / sécurité (beaucoup étaient sans doute plus en sécurité en URSS qu’en France, mais ce n’est plus le cas en Russie aujourd’hui), mais avoir le droit à la propriété privée ne me dérange pas outre-mesure.
Schématiquement, pour un entrepreneur, l’URSS est un cauchemar, pour un ouvrier, l’URSS était un paradis (ce n’est plus le cas aujourd’hui en Russie).

C’est une question de préférences personnelles : pour ceux qui aiment le vrai socialisme (façon URSS) mais dans un pays beaucoup plus pauvre, il y a encore la Corée du Nord.

Hors ligne

 

#193 21/03/2014 23h12 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   25 

FD707 a écrit :

Fructif a écrit :

La stratégie ne vaut rien sans la qualité d’exécution …

que cela ne déplaise à certain, il me conforte lorsque j’écrivais que c’était du grand n’importe quoi… auquel se rajoute encore cette situation ubuesque où il parait impossible de savoir qui est quoi de manière exhaustive.

J’ai eu confirmation officieuse de cela auprès d’un autre courtier… lol de lol des amateurs de la politique, de l’éco… forcément ils n’ont jamais mis un rond dans une société.

Cela se vérifie de plus belle… L’incroyable imbroglio du PEA PME


"Écoute le conseil des autres et suis le tien"   Ninaperf est mon outil

Hors ligne

 

#194 22/03/2014 17h07 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   11 

C’est surtout l’incompétence de la place qui ne sait pas lire un décret ou un rapport d’entreprise. Il était évident pour moi que canal + ou Eutelsat n’était pas éligibles. Maintenant ils essaient de camoufler leur bêtise derrière une prétendue incompétence du gouvernement. Cette définition des pme est utilisée depuis de nombreuses années par de nombreux textes, comme la RI PME, l’ISF PME, etc…
Contrairement à une idée reçue, la compétence des fonctionnaires dépasse souvent celle du secteur privé dans notre pays, mais on sait très bien dire que c’est la faute des autres.

Hors ligne

 

#195 22/03/2014 17h33 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   285 

Ok mais a ce moment la pourquoi ces fonctionnaires ne pourraient pas faire une liste ?

Hors ligne

 

#196 22/03/2014 17h51 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   

Fructif a écrit :

Ok mais a ce moment la pourquoi ces fonctionnaires ne pourraient pas faire une liste ?

Car le PEA PME est un fond européen, et recenser l’ensemble des entreprises européennes éligibles nécessite une charge de travail trop importante/longue/irréaliste/etc…. ou simplement assumer de publier la liste (prendre un risque).


Parrain IGRAAL

Hors ligne

 

#197 22/03/2014 17h57 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   285 

Donc il ne pourra pas y avoir de controle

Hors ligne

 

#198 22/03/2014 18h33 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   

il me semble que le gouvernement, enfin, les "têtes"  du PEA PME, souhaitent que ce soit les entreprises qui se déclarent être éligibles au PEA PME.

Bref, un sac de nœud de plus en plus imposant.


Parrain IGRAAL

Hors ligne

 

#199 22/03/2014 21h14 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   25 

bet a écrit :

C’est surtout l’incompétence de la place qui ne sait pas lire un décret ou un rapport d’entreprise.

Il y a certainement plus d’individus sur la place capable de lire un décret ou un rapport d’entreprise  que de politiques capables de le faire sinon cela se saurait…

bet a écrit :

Il était évident pour moi que canal + ou Eutelsat n’était pas éligibles.

#128

FD707 a écrit :

Un point clef, un des critères : 3000 personnes maxi  permet de faire renter eurontunnel , eutelsat dans ce pea pme… une hérésie 5 ou 6 entreprises pourront à elles seules représenter 60 à 70% de l’indice… Vous parlez d’une innovation. lol pour  un truc qui devaient favoriser  les petites et TPE.

On interprète ce qui est interprétable et mal ficelé. Donc la clarté n’est pas de mise ici.

bet a écrit :

Maintenant ils essaient de camoufler leur bêtise derrière une prétendue incompétence du gouvernement. Cette définition des pme est utilisée depuis de nombreuses années par de nombreux textes, comme la RI PME, l’ISF PME, etc…

Non car les mises en garde on été très largement diffusées par les professionnels notamment le 14 mars 2014 vers 17h45 sur BFM…
Si les pseudos novateurs étaient à l’écoute des professionnels de la place  ils auraient entendus tout cela. Le seul problème c’est qu’ils ont dû y penser mais n’ont pas la fibre de l’investissement.
Il n’y a qu’à se souvenir de s ce que proposait initialement la vedette Eckert.

bet a écrit :

Contrairement à une idée reçue, la compétence des fonctionnaires dépasse souvent celle du secteur privé dans notre pays, mais on sait très bien dire que c’est la faute des autres.

Il y a des individus compétents  et des incompétents partout, ce n’est l’apanage d’aucun secteur… et la répartition est la même.


"Écoute le conseil des autres et suis le tien"   Ninaperf est mon outil

Hors ligne

 

#200 23/03/2014 00h02 → PEA-PME : synthèse sur le nouveau PEA-PME... (pea ; pme ; pea-pme)

Membre
Réputation :   11 

La définition européenne est ancienne et tous les textes fiscaux y renvoient systématiquement depuis des années. Ici:

Art. D. 221-113-5. - I. a écrit :

Le nombre de salariés, le chiffre d’affaires et le total de bilan de la société émettrice des titres inscrits au plan, mentionnés au 2 de l’article L. 221-32-2, sont appréciés dans les conditions définies aux articles 1er, 3, 5 et 6 de l’annexe I au règlement (CE) n° 800/2008 de la Commission du 6 août 2008 déclarant certaines catégories d’aide compatibles avec le marché commun en application des articles 87 et 88 du traité.

Rien de neuf ni de surprenant. Que dirait-on s’il s’agissait d’une définition particulière, propre au PEA-PME!

Le fait que pour être une PME, il ne faut pas appartenir à un groupe ayant une taille supérieure à celle d’une PME n’est que du bon sens. Quand à faire une liste, c’est absurde, il y a plus de 25 millions de PME dans l’UE. N’oublions pas que le dispositif s’applique aussi aux entreprises non cotées. De plus elle impacterait tout les dispositifs fiscaux et non fiscaux, et nécessairement fausse le jour même.
Enfin, la création du PEA PME, c’est une idée des professionnels, émise lors des assises de l’entreprenariat, pas une idée du gouvernement.
le gouvernement a suffisamment de défauts, ne lui en prêtons pas plus qu’il n’en mérite.
Mais ok, ce n’est pas toujours simple.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech