Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 21/01/2014 12h03 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   512 

philippe77 a écrit :

Moi qui la surveillait et pensait en acheter, du coup j’hésite à me positionner dessus.

Des sociétés de qualité sont actuellement à vendre pour quatre années de profits cash, d’autres pour une fraction de leur valeur liquidative.

Question: pourquoi alors s’encombrer de canards boiteux structurellement risqués et inefficients?

Hors ligne

 

#27 21/01/2014 12h09 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   22 

Réponse : en effet, aucune raison. Je n’ai pas l’intention d’acheter du Alstom. Le profil est peu flatteur depuis ce matin.

Pour les "sociétés de qualité actuellement à vendre pour quatre années de profits cash", c’est sans doute intéressant quand on les a débusqué, ce qui n’est pas mon cas.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#28 21/01/2014 12h58 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   36 

j’avais soldé ma position sur ALO la semaine dernière, le 14 après son up. 
Je trouvais que pour une telle capitalisation, elle restait décorrelée par rapport au marché, comme un musicien qui joue faux dans un ensemble plus ou moins homogène. Mon ressenti est un peu obscur, mais voilà j’ai préféré vendre, bien m’en a pris.
En tout cas en ce moment les leçons se suivent et sont sans appel, je veux parler des "conseils" prodigués par tels hebdomadaires, tels brokers ou tels bureaux d’analyse. Bouygues, Alstom, Bigben (-16% aujourd’hui !), CGG…  Bref : il faut prendre du recul par rapport à ces conseils et ces soit-disant experts.
Et comme dit quelque part sur le forum, pourquoi ne pas éviter les valeurs avec lesquelles tout le monde joue au yoyo : robots, vadeurs etc etc.. et essayer de dénicher de belles pépites sur des marchés/compartiments plus modestes, plutôt que de jouer à la roulette (russe).

Hors ligne

 

#29 21/01/2014 19h22 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Ma question paraîtra peut-être bête mais …
Une débâcle telle qu’aujourd’hui avec un cours de clôture à 23.93 ne pourrait-elle pas donner l’occasion d’un achat avec optique d’aller-retour dans quelques semaines/mois ? (Les résultats ne sont en effet selon mon avis pas si catastrophiques que cela …)

Merci d’avance

Hors ligne

 

#30 21/01/2014 20h01 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   15 

Bonsoir,

Bon bah un ordre placé à 25€ avant la tempête et voilà je suis actionnaire. J’espère n’avoir pas ramassé un couteau qui tombe…

En ligne

 

#31 21/01/2014 20h31 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   

La prevision est un art difficile surtout en ce qui concerne l’avenir.

Hors ligne

 

#32 21/01/2014 20h42 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   83 

Je viens de finir la call conf. C’est pas très bon, mais dans la ligne du premier semestre, le marché est bas et on ne sait pas quand il va remonter. Ça peut être l’an prochain ou dans 3 ans. Je me renforcerais probablement dans les prochains temps suite à cette chute. Pour ma part je ne m’attend pas à un retour en grâce cette année, ce n’est donc pas une de mes valeurs focus. Il conviendra de surveiller le cash flow, c’est le moment d’apprendre le profil de payement/coûts des gros contrats de turbine et de faire des modèles.

A noter qu’il n’y aura pas de dividende. Certes comme indiqué c’est le board qui décidera mais bon le président est contre donc …

Hors ligne

 

#33 21/01/2014 21h28 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   

Martin Bouygues ne sera peut être pas d’accord pour le dividende ?

Hors ligne

 

#34 21/01/2014 21h29 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   15 

Merci JesterInvest pour votre information.
Je ne comprends pas cette phrase: "c’est le moment d’apprendre le profil de payement/coûts des gros contrats de turbine et de faire des modèles."

En ligne

 

#35 21/01/2014 21h37 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour JesterInvest

Je ne suis pas actionnaire mais je viens de lire le rapport semestriel de novembre 2013. Page 13 sur 81:
Perspectives
Le Groupe maintient son objectif d’une croissance organique annuelle modeste du chiffre
d’affaires avec une marge opérationnelle stable en 2013/14 et qui va s’améliorer par la suite pour
atteindre environ 8 % dans les deux à trois années suivantes. Le cash-flow libre devrait rester
positif pour chacune de ces années.

… et 2 mois après, ce n’est plus la même histoire ?  Vous ne trouvez pas cela bizarre ?

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#36 21/01/2014 21h37 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   31 

christian a écrit :

En tout cas en ce moment les leçons se suivent et sont sans appel, je veux parler des "conseils" prodigués par tels hebdomadaires, tels brokers ou tels bureaux d’analyse. Bouygues, Alstom, Bigben (-16% aujourd’hui !), CGG…

Bouygues chute car l’entreprise est actionnaire a hauteur de 30% environ d’Alstom. C’est donc plus par effet ricochet qu’autre chose.

Personnellement, malgré la chute du jour, je suis toujours en PV sur Bouygues (+38%) et surtout, pour le moment, elle me "sert" un dividende de 7,5%. donc comme dit Thomz, tout a une valeur, il "suffit" d’essayer de l’attraper avec une marge de securité la plus grande possible (je reconnais que ce n’est pas facile).

A vous de voir si Alstom en a une a ce prix…

Hors ligne

 

#37 21/01/2014 22h48 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   83 

Pour Alstom, le Book to Bill est supérieur à 1 et on devrait avoir des commandes sur l’année à un volume correct.

De ce que j’ai compris de la call conf (j’y faisais moins attention avant considérant les prévisions de cash flow de la direction), c’est que l’absence de gros contrat pénalise fortement le cash flow. Un gros contrat c’est d’abord du cash puis des dépenses (si on raisonne en solde annuel). En temps normal, les nouveaux contrats financent les dépenses des anciens contrats.

On peut suivre cela dans le bilan avec la ligne "Construction contracts in progress, liabilities" qui est (je peux me tromper) du cash reçu, mais le chiffre d’affaire pas encore reconnu (le chiffre d’affaire est reconnu étapes après étapes dans l’avancement des travaux). En un an elle est passé de 9.6Md€ à 8.6Md€.

La question est de savoir ce qu’il se passe si l’afflux des gros projets qui augmentent cette ligne et donc le cash flow reste faible. Disons qu’il n’y a plus que du service et des mini projet et que Construction contracts in progress devienne 0 (passif et actif du coup). On prend aussi le net entre Trade receivables et Trade payables et la position cash. On voit qu’il manque 2.2Md€.

Avec une marge de 7% sur les nouvelles commandes (on peut imaginer vu que c’est assez stable), l’entreprise génère avec ces nouvelles commandes annuelles (prenons 20Md€ stable aussi) environ 1.4Md€ de cash. Il faut y retrancher les intérêts, le capex et les dividendes (mais ça ce sera coupé). Intrinsèquement, c’est facile d’être positif avant impact de la variation du besoin en fond de roulement, je dirais au bas mot 0.5Md€.

Avec quelques cessions, c’est gérable.

Alstom est profitable, mais souffre d’une tension sur la liquidité (ça se voit grossièrement avec current assets < current liabilities). C’est le coté pro-cyclique de la chose.

Hors ligne

 

#38 22/01/2014 06h47 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   36 

jeamb a écrit :

christian a écrit :

En tout cas en ce moment les leçons se suivent et sont sans appel, je veux parler des "conseils" prodigués par tels hebdomadaires, tels brokers ou tels bureaux d’analyse. Bouygues, Alstom, Bigben (-16% aujourd’hui !), CGG…

Bouygues chute car l’entreprise est actionnaire a hauteur de 30% environ d’Alstom. C’est donc plus par effet ricochet qu’autre chose.

la reco de Kepler Chevreux hier matin n’a pas aidé non plus…

Hors ligne

 

#39 22/01/2014 21h37 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   143 

JesterInvest a écrit :

Pour Alstom, le Book to Bill est supérieur à 1 et on devrait avoir des commandes sur l’année à un volume correct.

De ce que j’ai compris de la call conf (j’y faisais moins attention avant considérant les prévisions de cash flow de la direction), c’est que l’absence de gros contrat pénalise fortement le cash flow. Un gros contrat c’est d’abord du cash puis des dépenses (si on raisonne en solde annuel). En temps normal, les nouveaux contrats financent les dépenses des anciens contrats.

On peut suivre cela dans le bilan avec la ligne "Construction contracts in progress, liabilities" qui est (je peux me tromper) du cash reçu, mais le chiffre d’affaire pas encore reconnu (le chiffre d’affaire est reconnu étapes après étapes dans l’avancement des travaux). En un an elle est passé de 9.6Md€ à 8.6Md€.

La question est de savoir ce qu’il se passe si l’afflux des gros projets qui augmentent cette ligne et donc le cash flow reste faible. Disons qu’il n’y a plus que du service et des mini projet et que Construction contracts in progress devienne 0 (passif et actif du coup). On prend aussi le net entre Trade receivables et Trade payables et la position cash. On voit qu’il manque 2.2Md€.

Avec une marge de 7% sur les nouvelles commandes (on peut imaginer vu que c’est assez stable), l’entreprise génère avec ces nouvelles commandes annuelles (prenons 20Md€ stable aussi) environ 1.4Md€ de cash. Il faut y retrancher les intérêts, le capex et les dividendes (mais ça ce sera coupé). Intrinsèquement, c’est facile d’être positif avant impact de la variation du besoin en fond de roulement, je dirais au bas mot 0.5Md€.

Avec quelques cessions, c’est gérable.

Alstom est profitable, mais souffre d’une tension sur la liquidité (ça se voit grossièrement avec current assets < current liabilities). C’est le coté pro-cyclique de la chose.

Pas totalement OK

Le cash reçu par l’entreprise est défini dans les contrats qui lient l’entreprise à ses clients (en général des états, villes, ou gros groupes privés).

Le chiffre d’affaires déclaré n’est pas égal à ces jalons, ou vraiment très rarement. Ils sont déclarés sur la base de jalons internes et/ou externes.

Par exemple, on construit une centrale, on peut être payé à l’avancement (on peut avoir un décalage entre les jalons de paiement avec le client et les jalons de chiffres d’affaires - pire, ils peuvent être différents). On peut se retrouver dans la situation où la plupart du chiffre d’affaire est déclaré, mais le client ne paie pas tout (et/ou fait appel à la garantie/caution).

Si une tâche est découpée en 4 tâches. On peut déclaré le 2ième tâche comme avancement physique pour le chiffre d’affaire (on estime que c’est la tâche la plus difficile et la plus facilement mesurable). Le client peut choisir la même, ou une autre différente.

Ensuite, sur les sorties de cash, elles dépendent des contrats qui lient l’entreprise avec ses sous-traitants et fournisseurs. Si ils sont en oligopole ou en monopole, ils peuvent être très défavorables à l’entreprise.

Sur la situation actuelle, un mauvais cash peut dire plein de choses :
- le cash part trop vite chez les fournisseurs,
- le cash vient trop lentement des clients (mauvais profil de cash des contrats en exécution, mauvaise exécution des contrats, on n’’arrive pas à faire reconnaître au client l’avancement, ou pire pas d’avancement alors que le chiffre d’affaire a été déclaré !).

Ensuite, sur le carnet de commande, c’est bien beau d’en avoir un gros, mais si c’est avec des marge faible et des profils de cash mauvais, c’est pas la joie ! Je ne parle pas de la qualité des clients, à savoir si ils ont plein de thunes ou pas, ça change beaucoup sur le profil de cash et la marge…

Hors ligne

 

#40 23/01/2014 00h21 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   83 

Je pense qu’on est d’accord. Je ne dit pas que le cash et le CA sont lié. Je dis au contraire que sur les gros projets pluri-annuel, le cash arrive plus vite la reconnaissance de CA au début. Ce qui fait que le besoin en fond de roulement soit négatif structurellement.

Par contre sur ce qui semble rentrer actuellement ce n’est pas le cas. Par exemple dans du service de maintenance (ou des projets de moins d’un an), on paye à l’année (voire trimestriellement ou mensuellement?) et on reconnait pro-rata. Ça fait un léger décalage, mais peanuts. Je simule que le business qui rentre actuellement dans le backlog c’est ça et que c’est neutre en besoin en fond de roulement (besoin = 0). Si aucun nouveau gros contrat rentre, le besoin en fonds de roulement tendra donc vers 0 au fur et à mesure que les gros contrats en s’éteignent.

Par contre j’ai vos deux autres points en têtes aussi:
- Vérifier la solidité des commandes (% d’annulation, quel est l’impact d’une annulation). On peut le vérifier en faisant backlog (A) + commandes - CA = backlog (A+1)
- Les créances douteuses : évolution des Trade receivables et les impairments de la ligne

Hors ligne

 

#41 23/01/2014 08h30 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   143 

Les gros projets avec des avances bien juteuses ne sont plus monnaie courante. [si trop de cash est donné par un client, il est tentant de le prendre et de partir sans même exécuter le contrat dans sa globalité]

La crise est passée par la du côté des clients.

Pour les annulations de contrat, plusieurs idées :
- voir les types de client et les problèmes de financements : ex sir l’Argentine veut faire un TGV et qu’une crise de la dette arrive (en général client publique),
- recours des concurrents (car appel d’offre en faveur d’une technologie, corruption soupçonnée…) => selon pays (plutôt client publique que privé),
- risque politique (pays instable), => mais c’est la qu’on trouve les plus grosses marges
- élément extérieur : cours d’une matière première (combustible d’une centrale qui fait X10 donc OPEX centrale très fort etc…).

Les projet de constructions (type EPC) sont sur 3-5 ans.

Sur la partie maintenance/services, je pense que les marges sont plus fortes et qu’il y a moins de pression sur le cash (moins de concurrence).

Hors ligne

 

#42 18/02/2014 12h39 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   22 

Alstom se ramasse encore un -5% aujourd’hui et passe sous les 20€.

Eh bien même à ce prix, je n’en veux pas. Pourtant, elle doit être décotée, mais ce seul paramètre ne me suffit pas pour y mettre un petit billet. Trop d’incertitudes sur l’évolution de la société m’incitent à rester hyper-prudent. Je ressens Alstom comme une value trap, pour tout dire.

Le couteau n’en finit pas de tomber, il a dû être lâché de haut !


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#43 18/02/2014 19h32 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   83 

La seule news est la dépréciation de Bouygues. Notons que Bouygues continue tout de même d’estimer sa part dans Alstom à 3Md€ alors qu’elle n’en vaut que 1.8Md€ sur le marché …

Les CDS à 5 ans sont toujours à moins de 200 points de bases, donc ça reste correct. On est sur les niveaux d’un Bouygues durant sa crise.

Notez que mes investissements chutent souvent quand je rentre dessus. J’en suis à -24% sur mon PRU pour 5% de mon PF, part que je maintient constante. Dans moins de 3 moins on aura beaucoup d’information ce sera le moment de se prononcer plus finement sur l’avenir.

Hors ligne

 

#44 19/02/2014 02h16 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   100 

Alstom etait tombe a moins de 9 EUR lors de son dernier bail-out organise par l’Etat en 2004.
La situation de l’entreprise est loin d’en etre la, mais si vous etes exposes, c’est probablement un bon indicateur de votre risque dans un scenario de "derapage incontrole". Un modeste conseil, surveillez les CDS. Les acteurs credit sont globalement meilleurs pour deceler (et punir) les societes en crise, les gerants actions sont naturellement biaises par la decote et demeurent "bullish" trop longtemps avant la capitulation finale.

Bon courage, j’espere pour vous qu’elle pourra monetiser ou moins partiellement sa branche Transport et sortir de l’orniere.

SerialTrader

Dernière modification par SerialTrader (19/02/2014 04h03)

Hors ligne

 

#45 05/03/2014 11h28 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   65 

La baisse d’Alstom continue !

Aujourd’hui la société est valorisée en bourse 1 trimestre de chiffre d’affaire ou 1/9ème de son carnet de commande.

Je ne sais pas jusqu’ou cela va continuer mais chaque jour ou presque un nouveau plus bas.

Je ne suis pas encore actionnaire mais j’hésite à en ouvrir une petite ligne à titre spéculatif.

Avez-vous des avis ?

Maxime

Hors ligne

 

#46 05/03/2014 13h46 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   96 

Bonjour,

Certes la société est peu valorisée. Cela dit je dirais que le cours pourra rebondir soit :

- Si annonce qu’il n’y aura pas d’augmentation de capital (confirm par une cession, un chiffre rassurant, des prévisions de tréso avec un marché qui est convaincu)

- Si annonce qu’il y a une AK avec le niveau, le cours rebondira à mon avis sur ces niveaux.

Avant ca, le newsflow va plutôt dans le sens d’un absence de tendance voire d’une continuité de la baisse.

my 4 cents

Hors ligne

 

#47 06/03/2014 00h55 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   35 

Je ne sais pas si c’est la boite qui est mal geree ou si c’est le business d’Alstom, mais c’est typiquement le genre d’entreprise dans laquelle je n’investirai pas un sou.

Le gros point noir, c’est la generation de cash. Une boite qui ne genere pas de cash, je n’y touche pas. Quand une boite qui a des cash flows negatifs se permet de distribuer des dividendes, ca m’inquiete un peu.

Quelques chiffres pour illustrer mes propos:

Exercice finissant au 31 Mars 2010:
- FCF: +127m
- Dividendes: 324m
=> Il a fallu emprunter 197m pour financer le dividende

Exercice finissant au 31 Mars 2011:
- FCF: -560m
- Dividendes: 378m
=> Il a fallu emprunter 938m, dont 378m pour financer le dividende

Exercice finissant au 31 Mars 2012:
- FCF: -597m
- Dividendes: 206m
=> Il a fallu emprunter 803m, dont 206m pour financer le dividende

Exercice finissant au 31 Mars 2013:
- FCF: +351m
- Dividendes: 243m
=> Enfin un exercice avec une generation positive de cash, mais seulement 108m conserves dans la caisse d’Alstom.

Sur les 4 derniers exercices, Alstom a augmente sa dette de pres de 1.8 Mds d’euros, dont 0.8 Mds juste pour payer des dividendes. Est-ce surprenant que la societe soit sous pression aujourd’hui?
On sait que l’exercice se terminant fin 2014 ne sera pas brillant.

J’espere que ceux qui investissent ont une lecture differente des chiffres, ou ont d’autres elements que j’aurai rates.

Dernière modification par faguoren (06/03/2014 04h26)

Hors ligne

 

#48 06/03/2014 05h06 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   214 

Entièrement d’accord avec Faguoren (et tous ceux qui sont négatifs sur le dossier), j’ai regarde Alstom sous les 25 euros, et voulais meme initier une ligne, mais en regardant de plus près, c’est affreusement cher pour une boite qui n’est pas bien gérée. L’historique de cash flow, m’a fait partir en courant.

Un rapide coup d’oeil sur morningstar me donne un P/B de 1.2 et un P/CF de 10. Alors passe encore le P/B à 1.2, je peux faire une exception, mais certainement pas pour une boite qui se paye 10 fois un cash flow qui, en 2013, représente l’exception plutôt que la norme… Allez, ça vaut 15 et à 10 j’achète.

Dernière modification par Wawawoum (06/03/2014 05h16)

Hors ligne

 

#49 12/03/2014 17h53 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   

Je viens de regarder les comptes car j’étais curieux de savoir si Alstom est une entreprise rentable ou non. Est-ce que vous utilisez le FCF ou le résultat net dans le calcul du retour sur capitaux propres ?
En utilisant le résultat net j’obtient un ROE de plus de 15 %, ce qui me parait stupide étant donné que le free cash flow est généralement négatif.

Hors ligne

 

#50 13/03/2014 01h41 → Alstom : fleuron industriel français (alstom, xls valorisation)

Membre
Réputation :   83 

J’utilise le résultat net comme c’est cet indicateur qui représente l’évolution des capitaux propres.

De 2006 à 2009 on a un FCF qui est supérieur au résultat net. Puis ça s’inverse. Cela s’explique par la variation du besoin en fond de roulement en majeure partie et aux Capex qui ont augmentés en partie avec les coûts de restructuration.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech