Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 27/05/2013 23h59 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   554 

Personnellement, j’ai toujours eu un regret par rapport à BIC : ils n’ont pas un modèle d’affaire de type "razor blade" qui rendrait les consommateurs dépendant, contrairement à Gillette ou Wilkinson par exemple.

Voilà, disons que j’ai acheté un objet BIC : la prochaine fois, qu’est-ce qui me force à reprendre chez eux ? Je ne trouve rien ! Je suis en fait presque étonné que cette entreprise arrive à fonctionner aussi bien et aussi longtemps sans avoir ni captivité de ses clients, ni d’économies d’échelle particulière (tout fabriquant un minimum massif peut fabriquer des objets en plastique en grande quantité) le tout en cotant aussi cher depuis aussi longtemps.

J’ai vraiment le sentiment que quelque chose m’échappe : soit ce business a un avantage compétitif que je rate complètement, soit ils ont vraiment de la chance d’être encore là. Comme pas mal de monde a l’air de dire que BIC c’est bien, si quelqu’un peut m’éclairer sur les avantages compétitifs de BIC, je lui en serais reconnaissant.

Mots-clés : bic

Hors ligne

 

#2 28/05/2013 00h59 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   96 

Bonjour,

J’avais vu un reportage sur BIC et je me souviens qu’ils produisent avec des prix de revient parmi les plus bas au monde avec des machines dernier cri ou il n’y a pas (peu) d’intervention humaine.

Ils ont un cout de revient du stylo a 3c je crois avec des couts qui font pâlir le Bangladesh et l’Inde.

Voila si ca peu apporter de l’eau au moulin smile je ne me souviens plus du reste.

Pour l’anecdote : on leur doit le passage de la plume/encrier au stylo a l’éducation nationale âpres un lobbying bien en règle !

Hors ligne

 

#3 28/05/2013 02h48 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   31 

On pourrait créér une file dédiée a Bic, mais pour repondre a Sergio, je pense egalement qu’a premiere vue, ils n’ont pas d’avantage specifique, mais la marque est mondialement connue, de qualité, des prix pas specialement excessifs, et font qu’au final, le CA se fait sur le nombre vendu (25 Millions de produits rien que pour la papeterie et ceci par jour !!).
D’ailleurs, si vous allez sur le site BIC World         - Homepages (tres bien fait du reste) vous verrez un petit compteur qui s’incremente et qui vous dit combien de produits Bic se sont vendus depuis votre arrivé.

Egalement une forte presence a l’internationale (160 pays), et des rachats ou prise de controle intelligente de société (aux US, en Inde, Bresil, etc…), des produits diversifiés a usage limité dans le temps (quand il n’y a plus d’encre ou que la lame est hors d’usage, il faut remplacer), économie d’échelle et marge de negociation sur les fournisseurs du aux volumes.

L’entreprise existe depuis 1950, donc je ne pense pas que la chance joue une role depuis tous ce temps.

Deux petits tableaux qui resument un peu tout ca

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2325_bic.jpg

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2325_bic2.jpg

Alors, quelle avantage a Bic? je ne sais pas (un excellent rapport qualité/prix), mais qui n’a jamais utlisé un stylo Bic ou utilisé du tipp-Ex (encore un rachat ici), a l’école ou plus tard ?

AMF : je détiens des actions BB

Dernière modification par jeamb (28/05/2013 03h21)

Hors ligne

 

#4 28/05/2013 10h18 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   554 

Bonjour,

Je comprends vos points. Je me dis aussi les choses suivantes :
-Qu’est ce qui empêche un concurrent de prendre les mêmes machines pour avoir les mêmes coûts de production ? N’importe qui peut acheter un machine moderne, et pourtant, personne ou presque ne semble vouloir le faire. J’en suis presque stupéfait à vrai dire et je ne trouve pas la moindre explication !
- Mercedes, Peugeot, etc… sont des marques parmi les plus connues au monde : cependant, ces entreprises n’ont absolument aucun avantage compétitif et ne se sont pas révélées être de bons investissement depuis plusieurs décennies… On ne peut s’empêcher de faire un parrallèle avec pas mal d’autres marques que tout le monde connaît (Exacompta, Clairefontaine, Archos, plein d’autres). Vous comprendrez sans doute, avec ces parrallèles, pourquoi la puissance de la marque n’est pas un argument d’investissement suffisant pour moi à lui seul.

En posant ma question, je m’interroge sur le fait s’il y a un légitimité réelle à ce que cette société puisse poursuivre indéfinimment sa croissance et mérite un "gros" multiple de ses profits ou non. Très sincèrement, je n’ai pas de réponse à cette question (autant, pour Mercedes, ça me paraît très clair, autant pour BIC, je suis plus dubitatif)… J’ai beau chercher, je ne comprends pas.

Hors ligne

 

#5 28/05/2013 10h35 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   69 

PoliticalAnimal a écrit :

… me détaillant l’histoire du baron BIC (je me souviens me le représenter encore sous les traits du baron de Münchhausen) et son ingéniosité, son esprit d’entreprise et son flair imparable… tout un programme.

Attention, la famille s’orthographie BICH, j’ai bossé chez eux en 1983 au siège, c’était impressionnant de les voir tous à l’oeuvre !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#6 28/05/2013 20h29 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   85 

La martingale des Bich est simple: P+P=P

Ie : bonne production+bonne publicité = bons profits

C’est Marcel Bich qui a posé et résolu cette équation….

Ce qui me plait dans leur histoire, c’est qu’ils ont racheté Sergent-Major!!


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#7 09/10/2013 15h02 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Administrateur
Réputation :   1307 

Fans des produits BIC (sauf le rasoir à une lame où on se coupe à chaque fois avec !), donnez votre avis sur cette estimation de valorisation !

BIC en quelques chiffres

BIC est un groupe français avec une présence mondiale dans 5 secteurs :
- Stylos/Papeterie (32% du CA, n°2 mondial)
- Briquets (28% du CA, n°1 mondial sur les briquets de marque)
- Rasoirs (18% du CA, n°2 mondial sur les rasoirs jetables)
- Produits publicitaires et promotionnels (17% du CA)
- Autres (5%)

Le CA est autour d’1,9 Md€ et hors produits publicitaires et promotionnels est réalisé à 37% en Amérique du Nord, 29% en Europe et 34% dans les pays émergents.

La capitalisation boursière est de 4 Md€, avec un rendement sur dividende de 3%. Le groupe est familial et donc contrôlé par la famille… BICH (bravo à ceux qui suivent !).

La vache à lait du groupe est l’activité briquets, avec un phénoménal 37% de marge opérationnelle (un chiffre digne des cigarettiers).

Les marges des autres activités sont plus faibles mais correctes : 16% pour les stylos/papeterie, 16% pour les rasoirs et 8% pour les produits publicitaires (vente de stylos, sac, etc avec le nom de sociétés tiers).

Source : Résultat T2-2013

L’action est éligible au PEA et peut être enregistrée au nominatif pur.

BIC possède 23 usines dans le monde dont 5 en France (cocorico).

Moat = Avantages concurrentiels

xlsValorisation estime à 16-17% le ROIC de BIC sur les 3 derniers exercices, laissant entendre de la présence d’un avantage concurrentiel (on suppose particulièrement sur l’activité briquets, un peu moins sur l’activité rasoirs et stylos/papeteries, aucune sur les produits promotionnels) :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-roic.gif

Valorisation

Valorisation par les multiples historiques

Ceux-ci nous sont donnés par MorningStar.com :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-history.gif

Je les reporte dans xlsValorisation :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-history-xlsvalo.gif

La fourchette sur le PER étant plus serrée, xlsValorisation propose une pondération à 52% contre 23 et 25% pour le prix/capitaux propres et prix/CA.

Valorisation par les multiples comparables

Cette valorisation est rendue difficile par l’absence de comparable direct.

Il faudrait comparer segment par segment, mais là encore cela n’est même pas évident :

Si nous prenons l’activité rasoirs, un comparable pourrait être Gillette. Mais Gillette est possédé par Procter & Gamble et n’est pas coté. D’autre part, est-il vraiment pertinent de comparer un business model basé sur les rasoirs jetables plutôt que rasoirs à recharge ?

Valorisation par l’actualisation des flux de trésorerie

Normalisation des données

- l’estimation du bénéfice par action de l’exercice en cours vient du consensus Bloomberg
- pour le CA, je prends celui de l’année dernière avec une croissance de 3%

Prévision 2013 des dirigeants a écrit :

Grand Public - Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires devrait croître de +2% à +4% à base comparable, en ligne avec nos objectifs à moyen terme. La marge d’exploitation normalisée devrait se situer dans le haut de la fourchette de nos objectifs moyen terme (15% à 20%).
Produits publicitaires et promotionnels - La baisse du chiffre d’affaires 2013 de BIC APP pourrait se situer entre -1% et -5% (« low-to-mid-single digit »). En raison de la moindre absorption des coûts fixes liée à la diminution des ventes, la marge d’exploitation normalisée pourrait décroître à un niveau proche de 5% ou légèrement inférieur (« mid-to-low single digit level) ».

- pour la marge opérationnelle, je prends la moyenne des deux derniers trimestres
- pour la trésorerie et les dettes, je prends les chiffres du dernier trimestre donnés par MorningStar.com
- dans les impôts différés, j’ai casé : le passif d’impôt différé + le passif lié aux pensions des salariés - l’actif d’impôt différé

D’où :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-donnees-normalisees.gif

Taux d’actualisation

- taux sans risque du bon à dix ans américain (le bon à dix ans français est kifkif)
- prime de risque sur le S&P500 en Octobre 2013, estimée par le professeur Damodaran
- pour le beta, j’utilise un beta sectoriel façon Damodaran en séparant les activités rasoirs/briquets des activités stylos/papèteries/etc :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-discount-rate-3.gif

D’où :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-discount-rate-5.gif

L’estimation du coût de la dette à 43% est certainement farfelue mais sans grande incidence, puisque BIC n’a quasiment pas de dette.

De fait le cout du capital équivaut au cout des capitaux propres, soit 8,5%.

Compte-tenu de la stabilité de ses activités, BIC bénéficierait à s’endetter pour diminuer son cout du capital.

Taux de croissance

Si nous regardons l’historique sur dix ans, nous voyons un CA relativement stable (2006 à 2008 et 2010 à 2012), en dehors des opérations de croissance externe (acquisition en 2008 d’Atchison ; en 2009 d’Antalis et Norwood) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-croissance-2.gif

Intuitivement, nous pouvons imaginer que les perspectives à long terme sur les briquets ou stylos sont plutôt moroses : baisse de la consommation de cigarettes et nous écrivons de moins en moins.

Mais restons factuel et regardons les chiffres du T2-2013, qui sont plutôt bons, avec +4,1% de CA par rapport au T2-2013 en base comparable.

BIC semble gagner des parts de marché sur les marchés matures et augmenter ses volumes dans les marchés émergents (sur lesquels elle vient de se renforcer, via une augmentation de sa participation dans sa filiale Cello Pens en Inde).

Considérons un CA en croissance de 4%, une marge opérationnelle (déjà élevée) stable et donc un résultat opérationnel croissant à 4% :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-croissance-3.gif

Valorisation finale

Je pondère à 50% l’estimation via les multiples historiques et 50% via l’actualisation des flux de trésorerie.

D’où :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_bic-valo-2.gif
Source : xlsValorisation

Conclusion

A 85 €, l’action parait donc surcotée.

Toutefois, en prenant un PER moyen à 15,1 et l’estimé de Résultat Net 2014 de 5,63 € / action au lieu de l’estimé 2013 à 5,22 ; nous arrivons à ces 85 €.

Mais même là, BIC ne semble pas une aubaine au cours actuel.

Hors ligne

 

#8 09/10/2013 15h10 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   34 

IL me semble que BIC a eu un gros coup de chaud avec la disparition de la taxe anti dumping concernant les briquets chinois en europe l’année dernière.

Leurs ventes n’ont elles pas baissées ou ne risquent elles pas de le faire ?


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#9 09/10/2013 16h57 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   57 

Cela n’apporte rien sur l’action en elle-même, mais dire que certains sont prêts à payer des rasoirs mécanique, plus des piles… alors que les rasoirs de sûreté coupent tellement mieux, plus facilement et sont tellement moins chers… De ce côté là, c’est vraiment bluffant d’arriver où en sont les rasoirs jetables aujourd’hui.
Nota: je me rase à l’électrique pour tous les jours et au sûreté quand je veux y prendre du plaisir.

Merci IH pour cette valorisation, je me posais la question il y a peu encore. Bic ne fait plus de planche de surf ?


Portefeuille | "Je peux être rentier à vie dès maintenant, à condition de mourir le mois prochain"

Hors ligne

 

#10 09/10/2013 18h33 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   174 

C’est la famille Bich et pas Bic, juste pour rendre à Chésar ce qui est à César.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#11 09/10/2013 21h27 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   85 

Des échanges intéressants sur cette belle valeur dans cette file.
On y apprend notamment que Job y a travaillé, qu’ils ont tué la stylo plume avec le stylo bille pour finalement racheter Sergent Major…. Ça vaut le coup d’œil, ce n’est pas rasoir….wink

EDIT : merci, les messages ont été déplacées dans cette file

Dernière modification par Motus (10/10/2013 07h04)


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#12 14/10/2013 15h47 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Administrateur
Réputation :   1307 

sergio8000 a écrit :

J’ai vraiment le sentiment que quelque chose m’échappe : soit ce business a un avantage compétitif que je rate complètement, soit ils ont vraiment de la chance d’être encore là. Comme pas mal de monde a l’air de dire que BIC c’est bien, si quelqu’un peut m’éclairer sur les avantages compétitifs de BIC, je lui en serais reconnaissant.

La marque BIC tout simplement : BIC c’est pas cher et de qualité ! Pourquoi prendre une marque distributeur quasiment au même prix quand vous pouvez prendre BIC ?

Sur les stylos, il n’y a même pas de concurrence des marques distributeurs : vous allez à FranPrix, vous ne trouverez que des stylos BIC par exemple. :-) Je ne sais pas si c’est pareil en province ou dans les autres pays…

Hors ligne

 

#13 15/10/2013 13h22 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   66 

Pour vous donner l’exemple que je connais, en Afrique du Sud, je ne vois que très peu de stylos et rasoirs Bic (marques blanches pour le bas de gamme ou alors plus haut de gamme comme Pilot pour les stylos et Gilette/Wilkinson quasi-exclusivement pour les rasoirs, quasiment pas de rasoirs jetables).

Par contre les briquets sont presque tous exclusivement Bic.

Je ne sais pas ce qu’il en est des autres pays émergents !

Hors ligne

 

#14 15/10/2013 14h49 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   52 

sergio8000 a écrit :

J’ai vraiment le sentiment que quelque chose m’échappe : soit ce business a un avantage compétitif que je rate complètement, soit ils ont vraiment de la chance d’être encore là. Comme pas mal de monde a l’air de dire que BIC c’est bien, si quelqu’un peut m’éclairer sur les avantages compétitifs de BIC, je lui en serais reconnaissant.

J’ai voyagé dans énormément de pays à travers le monde et quasiment à chaque fois que je me suis rendu chez un vendeur de tabac, la seule marque que j’ai vu est Bic, qui reste un gage de qualité.
Bic dispose du "monopole de la marque" chez les briquets ce qui rend les choses beaucoup plus aisées quand on sait que l’entreprise a des coûts de production ultra-compétitifs.
Pour les rasoirs, c’est différent, mais les dirigeants ont eu l’intelligence de rester sur leur niche et de ne pas aller se confronter à la puissance marketing de Gillette.
Pour les stylos, papeterie, ils ont un réseau de contacts conséquent avec les chaînes de distributions et les librairies. C’est assez similaire, dans la logique et dans une moindre mesure, de ce qui fait le succès d’Essilor, auprès des opticiens.
La stratégie ultra-prudente du groupe familiale a fait qu’il n’y a aucun gaspillage et qu’ils se sont concentrés sur leur points forts au lieu de prendre des risques, leur permettant de dominer leurs niches. C’est une des caractéristiques que j’apprécie chez les groupes familiaux, qui ne s’endettent jamais sans être sûrs de leur stratégie.

Je pense qu’il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de la marque. On continue à boire du Coca Cola alors qu’on pourrait boire du Coca local pour moins cher. Pas besoin de faire de très grandes innovations quand on a le bonheur d’avoir une marque avec de très bons coûts de production.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#15 15/10/2013 15h17 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   113 

Petitportefeuille a écrit :

(…)ils se sont concentrés sur leur points forts au lieu de prendre des risques, leur permettant de dominer leurs niches(…).

Je me suis demandé si leur stratégie globale était sérieuse lorsqu’ils ont commencé à proposer des téléphones portables jetables chez les buralistes (non mais franchement, quelle idée …).

Bientôt Bic Banque (ça fera un concurrent au Crédit Mutuel et ses forfaits téléphoniques …) ? wink


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#16 15/10/2013 17h22 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   69 

espenlind13 a écrit :

Bientôt Bic Banque (ça fera un concurrent au Crédit Mutuel et ses forfaits téléphoniques …) ? wink

BInCk Banque, plutôt non ?


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#17 15/10/2013 17h27 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   113 

Non, non, BIC Banque. wink C’était un trait d’humour (raté, visiblement).


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#18 15/10/2013 17h39 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   69 

espenlind13 a écrit :

Non, non, BIC Banque. wink C’était un trait d’humour (raté, visiblement).

Tout pareil…
comme quoi !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#19 01/05/2016 16h27 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   

Bic passe dans ma watchlist après son Q1 décevant. Profitons en pour mettre a jour cette valeur sur le forum.

La société à fait une bonne année 2015 mais 2016 se prévoit d’être plus dur. L’entreprise a annoncé un  premier trimestre mauvais puisque le bénéfice net est en dessous des attentes de 33.9% avec 51M.

Le PER actuel avec les résultats de 2015 est de : 18.27
Si les résultats sont identiques au Q1 pendant toutes l’année : 29.1

Pour conserver le PER de 2015 avec les résultats du Q1*4 il faudrait un cours à 77.7 (simple produit en croix)
Cette hypothèse fonctionne si Q1=Q2=Q3=Q4

Si le cours plonge encore je m’y intéresserait vraiment.

Hors ligne

 

#20 12/05/2016 08h54 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Si BIC vous intéresse, il y a une analyse intéressante sur European Graham

Amicalement,

Hors ligne

 

#21 13/05/2016 09h44 → BIC : fleuron français des briquets, rasoirs et papiers (bic)

Membre
Réputation :   

Analyse très intéressante oui, je vous remercie.
Ça confirme ma réflexion, je laisse l’eau couler sous les ponts et reviendrai sur cette file quand le cours sera à 90/95€ ce qui m’étonnerai fortement.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech