Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Sondage 

Résultat du sondage :

Encore un krach sur les marchés actions…


L'occasion de renforcer sur les valeurs de qualité

63% - 967
J'attends le rebond, je revends tt et fini la bourse

2% - 32
Je suis liquide, je suis serein

12% - 186
BX4 depuis les 3800 sur le CAC, je suis riche

2% - 40
Je suis en vacances, je ne vois pas le crack

3% - 57
A fond sur les valeurs de Rdt, miam, miam

15% - 232
Nombre de votants : 1514

#6876 10/01/2021 16h10

Membre
Réputation :   77  

Pour la Pologne, avez-vous regardé sur DEGIRO ?

Frais mini 5€/ ordre.

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/14964_rech_act_pln.png


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 1   [+1]    #6877 10/01/2021 16h29

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   419  

@Aigri : Oui… malheureusement ils ne proposent pas de PEA. Je pense fermer mon CTO IBUK et le rouvrir chez IBCE pour tout ce qui ne rentre pas dans un PEA, mais ça m’ennuierait de devoir acheter des titres éligibles au PEA sur CTO juste par incapacité technique. Ces petits ETFs physiques me semblent un moyen assez sympathique d’avoir Luka Koper et KRKA en PEA par exemple smile Je vais creuser.


Parrain Stockopédia ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

En ligne En ligne

 

[+1]    #6878 10/01/2021 16h48

Membre
Réputation :   77  

Quand vous parlez de IBCE, vous voulez parler de Interactive Brokers Central Europe enregistré à Budapest ?

Veuillez excuser par avance mon inculture totale sad


Donne un cheval à celui qui dit la vérité, il en aura besoin pour s'enfuir.

Hors ligne Hors ligne

 

[+2]    #6879 10/01/2021 17h05

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   136  

Pour moi, s’il y a une bulle, c’est surtout sur les obligations et pas sur les actions.

Une chose que j’aime bien faire est de mettre les obligations du trésor sur la même base que les actions. Donc je calcule un PER sur les obligations (j’utilise le 10 ans US). Je fais ça, car les deux marchés sont très lier et pour un investisseur à long terme la question a se poser est sur quel marché placer mon argent pour obtenir le meilleur rendement pour un niveau de risque souhaité. En début de cycle, j’ai tendance à avoir la main lourde sur les actions qui vont profiter de la politique monétaire accommodante et en fin de cycle à revenir sur les obligations du trésor US qui vont permettre de protéger le capital et faire une plus-value au passage.

Du coup voici le PER action VS obligation à 10 ans (publier initialement sur ma file de portefeuille):
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/21212_spread10ashiller.jpg

Et voici le spread entre les deux (qui est un bon moyen de détecter les anomalies).
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/21212_spreadshiller.jpg

Et si on cherche un responsable :
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/21212_monetarybase2020.jpg
La FED avec ces QEs a répétition a fait exploser la masse monétaire. Sans oublier la baisse des taux à 0.

Pour moi, ceux qui sortent totalement du marché action maintenant, font une grosse erreur, ce qui n’exclut pas le fait d’être prudent, car même si le marché action est meilleur marché que l’obligataire certaines valeurs sont quand même très chère. Et n’oublions pas que les Américains vont encore recevoir des chèques, que les banques centrales continuent d’être en mode open bar.

Dernière modification par JohnGaltTagart (10/01/2021 17h07)

Hors ligne Hors ligne

 

#6880 10/01/2021 17h10

Membre
Réputation :   5  

On voit que l’écart entre les ETF value et momentum se sont déja croisés (début novembre) :

https://www.devenir-rentier.fr/uploads/23002_1y.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/23002_6m.png
https://www.devenir-rentier.fr/uploads/23002_3m.png

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6881 10/01/2021 23h36

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   689  

Hum hum… si vous prenez 2 indices quelconques, que vous les zoomez, et que vous changez le point de départ, vous trouverez toujours un jour où les courbes se croisent…

Sans que ça n’ait aucune signification.

Essayez avec 2 actions choisies au hasard.

Dernière modification par JeromeLeivrek (10/01/2021 23h42)

Hors ligne Hors ligne

 

#6882 14/01/2021 19h56

Membre
Réputation :   58  

Après vous avoir partagé la note aux investisseurs BNP du mois de Décembre, voici Janvier 2021.

Je continuerai chaque mois si cela continue de vous intéresser.

SYNTHÈSE

BNP Paribas a le plaisir de vous faire parvenir cette note d’orientation stratégique du mois de janvier 2021, qui synthétise l’actualité des marchés financiers au mois de décembre 2020 ainsi que nos orientations en termes de stratégie d’investissement.

- En décembre, les actions mondiales ont poursuivi leur progression, à un rythme plus modéré qu’au mois de novembre. Les marchés terminent l’année en ordre dispersé : l’indice MSCI World affiche une hausse annuelle de +14,34%. Aux États-Unis, le S&P 500 progresse de +16,26% sur l’année, et le Nasdaq de +43,64 %. En Europe, la performance est plus mitigée, avec un bilan annuel de -5,14% pour l’Euro Stoxx 50 et de  -7,14% pour le CAC 40.

- Malgré la hausse des taux d’infection à la Covid-19, les indicateurs d’activité manufacturière et du secteur des services progressent à l’échelle mondiale. Nous prévoyons toujours une croissance du PIB (Produit Intérieur Brut) mondial de plus de 5% en 2021. Le soutien coordonné des banques centrales et des gouvernements à l’économie mondiale soutiendra la croissance attendue en 2021. Par conséquent, notre opinion reste positive sur les marchés d’actions, avec des préférences par zone géographique.

- La nouvelle variante de la Covid-19 est le principal risque pesant sur la reprise de la croissance économique : si elle se répandait largement en Europe, cela pourrait arrêter la reprise économique et remettre en question nos perspectives positives sur les actifs risqués.

ANALYSE

01.EVOLUTION DES MARCHES FINANCIERS EN DECEMBRE
En décembre, les actions mondiales ont poursuivi leur progression, à un rythme cependant plus modéré après l’euphorie de novembre.  Ainsi, les marchés terminent l’année* en ordre dispersé : l’indice MSCI World** affiche une hausse annuelle de +14,34%. Aux États-Unis, le S&P 500 progresse de +16,26% sur l’année, la palme revenant au Nasdaq avec +43,64 % ! En Europe, la performance est plus mitigée, avec un bilan annuel de -5,14% pour l’Euro Stoxx 50 et de -7,14% pour le CAC 40, ce qui constitue néanmoins un beau rattrapage par rapport aux points bas du mois de mars.

Cette bonne orientation des marchés actions en décembre résulte de plusieurs facteurs : une progression des indices d’activité manufacturière et des services à l’échelle mondiale, la levée de l’incertitude liée au BREXIT, le maintien des politiques monétaires accommodantes et enfin, la baisse des tensions commerciales anticipée par les marchés financiers avec la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine.

*Au 31/12/2020, en devises locales (S&P500, MSCI Emergents, MSCI World : en USD).

**L’indice MSCI World All Countries: indice boursier mesurant la performance des marchés boursiers des pays économiquement développés et des pays émergents.

02.POINT SUR L’EPIDEMIE COVID 19
La hausse des cas d’infection liés à la Covid-19, en partie accélérée par une nouvelle variante plus contagieuse, a obligé le gouvernement britannique à imposer un troisième confinement au Royaume-Uni. Le risque principal qui pèse sur la reprise économique attendue au début de l’année réside dans la propagation de cette nouvelle variante de la Covid-19 à toute l’Europe continentale. Toutefois, les programmes de vaccination en Europe et aux États-Unis devraient apporter une protection à ces populations dans les prochains mois, permettant à ces régions d’atteindre une immunité collective vers le milieu de l’année. Maintenant qu’un deuxième vaccin (celui d’AstraZeneca) a été approuvé au Royaume-Uni, et que le vaccin Moderna a également été validé pour son utilisation en Europe, les programmes de vaccination devraient s’accélérer au cours du 1er semestre, ciblant en premier lieu les personnes les plus vulnérables.

03.UNE FORTE REPRISE DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE EN PERSPECTIVE
Les indices mondiaux des directeurs d’achat restent bien positionnés, ce qui souligne la croissance dans les segments de l’industrie et de la consommation de l’économie mondiale. Nous prévoyons toujours une croissance du PIB (Produit Intérieur Brut) mondial de plus de 5% en 2021. Les ménages américains vont recevoir une aide supplémentaire de 600 dollars de la part du gouvernement fédéral. Les taux d’épargne étant toujours élevés en Europe, les consommateurs sont prêts à dépenser. Les chiffres montrent que les dépenses ont été étonnamment élevées en fin d’année, ce qui pourrait doper la croissance. Maintenant que la Pologne et la Hongrie ont retiré leurs objections au fonds européen pour la relance de 1800 milliards d’euros, les dépenses en infrastructures européennes et en énergies renouvelables devraient augmenter en 2021.

Le soutien coordonné des banques centrales et des gouvernements à l’économie mondiale soutiendra la forte croissance attendue en 2021. Rappelons que les confinements actuels ne sont pas aussi restrictifs ou préjudiciables aux économies régionales que ceux de mars 2020.

La perspective d’une immunité collective grâce aux programmes de vaccination pourrait déclencher une augmentation des dépenses des consommateurs vers le milieu de l’année, ce qui pourrait donner un important coup de pouce à la croissance.

04.PERSPECTIVES POUR LES ACTIONS
L’appétit pour le risque demeure. L’optimisme économique prévaut malgré la Covid-19 :

L’activité manufacturière et du secteur des services progresse à l’échelle mondiale, malgré la hausse des taux d’infection.
Les taux d’intérêt à long terme restent proches de leurs plus bas historiques, avec des rendements des bons du Trésor américain à 10 ans à 1 % et des obligations de l’Etat allemand à -0,6 %.
Le Royaume-Uni a conclu au tout dernier moment un accord commercial post-Brexit avec l’Union Européenne : même si les échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne ne seront pas aussi faciles qu’en 2020, compte tenu de nouvelles barrières non commerciales importantes, cet accord réduit l’incertitude économique en éliminant le risque d’un scénario perturbateur d’absence d’accord.
Les démocrates contrôlent désormais le Sénat américain, après avoir remporté les deux sièges en jeu en Géorgie. Cette victoire est potentiellement favorable à de nouvelles mesures de relance budgétaire aux Etats-Unis.
La dynamique des marchés d’actions est soutenue par la hausse des anticipations d’inflation et de croissance des bénéfices. Les prévisions de bénéfices du consensus continuent de se redresser pour 2021, portées par des surprises très positives lors des publications des résultats des entreprises du 3ème trimestre 2020.
Le principal risque pour les marchés boursiers est la nouvelle variante de la Covid-19 : si elle se répandait largement en Europe, cela pourrait arrêter la reprise économique et de nouveaux confinements pourraient peser sur les prévisions de bénéfices des entreprises pour le premier trimestre de l’année, remettant en question nos perspectives positives sur les actifs risqués. Mais ce n’est pas notre scénario central.

Notre opinion reste positive sur les actions. Nous maintenons nos perspectives positives pour le Japon, les actions des marchés émergents et de la zone Euro. Nous continuons à privilégier les petites et moyennes capitalisations. Nous mettons également en avant les critères ESG (Environnement, Social, Gouvernance) via les énergies propres.

Achevé de rédiger le 11 janvier 2021

Bons trades à tous

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Discussions similaires à "encore un krach sur le marché actions…"

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur