Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

[+1]    #76 02/09/2020 11h12

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   591  

Il me semble intéressant de partager un extrait d’article sur l’accélération de l’engouement des particuliers aux USA pour la bourse. Cela n’est pas sans conséquence -on s’en doute- sur d’éventuels envols des cours (spécialement peut-être sur les actions type Michu ?)

Je n’ai pas trouvé de chiffres précis sur la variation récente de leur présence en France (même si les médias disent l’effet confinement/Covid-19)

Les Echos du 02/09/20 a écrit :

Les particuliers constituent 20 % des volumes de Wall Street, soit deux fois plus qu’en 2019…/… on évalue à 15 % la part du grand public dans les transactions boursières américaines entre 2015 et 2019, et à 10 % il y a dix ans.
Au plus fort de la tempête sur les marchés en mars, ils pesaient pour un quart de l’activité. Cela marque un changement drastique par rapport à la grande crise financière. En 2009, les oursicoteurs, endettés et parfois ruinés par la crise immobilière avaient déserté Wall Street. Ils représentaient moins de 2 % des transactions sur le New York Stock Exchange (NYSE). Les deux tiers des Américains étaient investis (directement ou par le biais d’un fonds investi en actions) à Wall Street en 2007, et seulement un sur deux en 2013.
…/…
Un paradoxe, la crise du Covid-19 pourrait relancer l’actionnariat individuel mieux que toutes les campagnes officielles. Dans un éditorial au « Wall Street journal » en 2005, intitulé « Actionnaire individuel, repose en paix » John Bogle, le fondateur de Vanguard, constatait qu’en 1950, 91 % des actions étaient détenues directement par les ménages. Cette part avait chuté à 32 %. Les institutions financières qui détenaient 9 % des titres au sortir de la Seconde Guerre mondiale, s’en approprient désormais près de 70 %. Des groupes comme Tesla et Apple veulent courtiser les actionnaires individuels en procédant à des divisions de nominal.

L’article dans son intégralité insiste sur la présence de nouveaux courtiers en ligne sans commissions qui ont attiré des millions d’Américains depuis 2019 en mettant en avant une approche "ludique" et addictive de la bourse. Ils les dirigent également vers le marché des options (jouant sur l’appât du gain rapide en engageant de petites sommes).


Ceux qui dansent sont pris pour des fous par ceux qui n'entendent pas la musique (Nietzsche)

Hors ligne Hors ligne

 

#77 02/09/2020 12h38

Membre
Réputation :   8  

Oui avec le confinement et l’accessibilité aux courtiers peu cher les gens n’ont eu que ça à faire pendant quelques mois ! Sans parler qu’aux USA ils arrosent les gens avec de l’argent "virtuel", donc ne pouvant pas consommer, ils ont eu encore plus d’argent à placer.
S’il n’y a pas de baisse moyen terme sur la consommation ça sera un paris gagné pour les USA, par contre si les particuliers commencent à perdre en pouvoir d’achat ça risque de faire mal.
Il aurait été intéressant de connaître le volume de particuliers pour 1999.

Hors ligne Hors ligne

 

Information Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur