Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Nouveau venu dans cette longue discussion ? Consultez une sélection des messages les plus réputés en cliquant ici.

#26 09/12/2018 10h13 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   418 

Michel1993 a écrit :

Ma famille à toujours investit dans l’immobilier, (au bon moment) ils sont donc pro immobilier jusqu’à la moelle.Ce qui les as rendu totalement anti action.

Ils ne voient pas et ne comprennent pas que le marché immobilier n’est pas le même qu’au début des années 90/2000. Qu’il est trop cher aujourd’hui.

… etc

Et comme je m’en suis rendu compte assez vite, j’ai pu comprendre que je devais me détacher de leur avis surtout sur les choses qu’ils ne comprennent pas.

Attention a ne pas mélanger un affectif qui semble tendu et des conseils issus d’une génération qui a de l’expérience.

Vous allez trouver des pro immobiliers et des pro bourse.

Pour moi l’aspect positif de l’immobilier de pouvoir acheter à crédit et d’utiliser l’effet de levier par l’emprunt
Dire que l’immobilier est cher ce n’est pas vrai partout et le manque de logement fait qu’il est très facile de louer un bien de qualité.
Dire que l’on a toujours des problèmes dans le locatif n’est pas vrai mais peut être parfois vrai …
Toutefois ce type d’investissement est largement rentable si vous allez sur des achats avec des bonnes rentabilités , c’est à dire supérieur à 10 %.

Pour basculer en rentier dans l’immobilier , il "suffit" d’un travail en CDI et e faire des achats sous emprunt avec travaux pour diminuer la valeur d’achat et déduire ces travaux ensuite des revenus.
Faire de la location meublé pour pratiquer amortissement comptable.

Plusieurs sur ce forum sont devenus rentiers dans l’immobilier en 5 ou 6 ans , j’ai mis 10 ans pour arriver à ce statut , j’avais également d’autres contraintes professionnelles et familiales   

Vous évoquez le crédit lombard , je vous rappelle qu’il s’agit d’un nantissement d’actif tangible.
Avez vous démarché une banque pour obtenir ce type de financement pour des actions à dividende dont la rentabilité est de 5 % ?

Au vu de votre age , je pourrais être votre père pour autant vous allez probablement prendre plus de temps à lire mes commentaires que celui que vous pouvez passer à écouter vos proches.
C’est le choc des générations pour autant , il est dommage de décrier ce qu’il ont fait , vous pouvez vous en inspirez et diversifier dans d’autres secteurs.

Investissement dans l’immobilier , gestion de 24 lots et bientôt 26 lots
Pour la bourse , c’est pour l’amusement et le jeu sûrement le même rapport à la bourse que vos parents avec probablement de curiosité en plus


Investissements par SCI et Holding IS sur des locaux commerciaux sur toute la France

Hors ligne

 

#27 09/12/2018 11h23 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   

Phillipe30 Je ne dis pas que l’immobilier est mauvais, mais qu’a un certain stade d’imposition il devient contreproductif. C’est pareil avec votre PEA en France qui est limité à 500.000 euro a un moment donné il vaut mieux arrêter de remplir son PEA et acheter de l’immobilier, non ? 

"Vous évoquez le crédit lombard , je vous rappelle qu’il s’agit d’un nantissement d’actif tangible.
Avez vous démarché une banque pour obtenir ce type de financement pour des actions à dividende dont la rentabilité est de 5 % ?
"

Comme je n’ai pas de CDI et que je suis aux études, aucune banque ne me prêterais quoique ce soit … Aller chez eux serait une perte de temps pour importe pour quel type de crédit auquel je souhaiterais prétendre, que ce soit pour un crédit hypothécaire ou lombard.

Par ailleurs, il est possible de faire un crédit hypothécaire pour acheter de l’immobilier papier.

"Au vu de votre age , je pourrais être votre père pour autant vous allez probablement prendre plus de temps à lire mes commentaires que celui que vous pouvez passer à écouter vos proches."

Je prend note de vos conseils, car il est évident que vous savez de quoi vous parlez et maitrisez le sujet rien qu’en lisant les détails figurants dans votre post on voit de suite que vous êtes passé par là.
Par contre pour les 10% de rendements je n’y crois guère, où alors vous intégrez l’effet levier dans votre calcul et quelques travaux effectués par ses propres soins, parce qu’un bien qui rapporte 10% tel quel sans levier, j’aimerai bien voir ça.

Dernière modification par Michel1993 (09/12/2018 11h26)

Hors ligne

 

#28 09/12/2018 11h26 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   413 

En fait le PEA est limité à 150k€ de versements. En valeur (valorisation des titres) par contre très, il n’est absolument pas limite. Il est tout a fait possible d’avoir un PEA valorisé plusieurs millions d’euros.

Dernière modification par Neo45 (09/12/2018 11h26)


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#29 09/12/2018 11h31 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   51 

Bonjour Michel1993,

Concernant le 10% de rendement, vous ne connaissez pas le sujet: ça se trouve mais ça demande des efforts:
- se faire un réseau pro qui permet d’avoir des offres avant qu’elles ne soient publiées.
- Faire des travaux
- Viser des emplacements en devenir.
- trouver des situations spéciales de vendeurs: pressé, succession, divorce, besoin de liquidité d’aide etc…

Hors ligne

 

#30 09/12/2018 11h47 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   109 

Michel1993, vous semblez pétris de certitudes mais concrètement, qu’avez-vous bâti/construit seul (je dis bien seul) pour être aussi péremptoire avec vos proches ?
Votre famille pourrait vous répondre que vous êtes vous une difficulté ou un frein à l’investissement en leur expliquant que malgré tout ce qu’ils ont bâti ils sont nuls et has been alors que vous vous même semblez toujours avoir une excuse liée à un tiers pour ne pas avancer (où alors j’ai mal lu votre présentation).

Mes difficultés à moi : aucune au début, je n’avais strictement rien à perdre à part un sens aigu de l’honneur et du respect de ems engagements. Avec le temps, la peur de me planter non pas du fait de mes projets mais d’une fiscalité et législation trop changeantes.

Hors ligne

 

[+6]    #31 09/12/2018 14h42 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   418 

Michel1993 a écrit :

Phillipe30

Par ailleurs, il est possible de faire un crédit hypothécaire pour acheter de l’immobilier papier.

Par contre pour les 10% de rendements je n’y crois guère, où alors vous intégrez l’effet levier dans votre calcul et quelques travaux effectués par ses propres soins, parce qu’un bien qui rapporte 10% tel quel sans levier, j’aimerai bien voir ça.

Quand j’évoque 10 % c’est ma base de départ , pour faire simple je divise le prix d’achat par 10 et je vois si le loyer annuel est supérieur à cette opération.
Ensuite je vais visiter et si c’est bien on commence à discuter avec une base de 10 à 15 % de baisse immédiate.

Pour information mon dernier immeuble est à 20 % de rentabilité , c’est à dire que je dégage + 2.000 € cas après remboursement de l’emprunt.
Lui c’est mon champion mais j’ai 4 autres immeubles …
Je ne veux pas dénigrer la bourse ou la pierre papier mais ça peux aider à la réflexion  ….

Pour le crédit hypothécaire sur de la pierre papier , je me suis renseigné sur le sujet des SCPI qui tourne à 5 % , c’est pas rentable sans apport.
Même loger sans une SCI pour éviter la fiscalité cela ne passe pas en autofinancement.

Pour les autres points d’autres ont répondu dans le même sens de ce que je pourrais dire.

Comme vous avez pu le comprendre , j’ai de l’immobilier …
J’ai aussi 2 enfants dans votre tranche d’age avec qui j’ai des rapports parfois tendus et qui visiblement ne sont pas pressés d’avancer dans la vie et de faire des choses par eux mêmes.

J’ai pensé un temps que mon "exemple" pourrait les motiver mais c’est presque le contraire qui arrive.

Ils font ce qu’il veulent mais clairement qu’ils ne viennent rien me dire ou me demander car ils seront reçus et ça ils le savent.

Ce que des parents font , c’est pour eux mais aussi indirectement pour leurs enfants par contre si les relations sont conflictuelles et pour cela je leur ai déjà expliqué que l’on peux optimiser beaucoup avec l’immobilier en terme de fiscalité et de succession.
Par contre je peux aussi tout vendre si ça me chauffe trop.

Je ne dis pas ça par rapport à vous mais il faut savoir écouter et comprendre des ses parents.
Vous avez la chance d’avoir des parents qui ont investis et qui connaissent ce sujet ( 6 biens n’est pas courant)

Apprenez d’eux , écoutez leurs conseils et avancez après vous pourrez leur présenter les avantages des SCPI ou de la bourse sur des actions à dividendes.

Beaucoup de choses peuvent être faite avec des parents qui disposent d’immobilier car ils savent la valeur de ce patrimoine et n’ont pas forcement envie qu’il parte en petits fours à l’Élysée

Regroupement de messages qui vont générer une tartine indigeste
@Michel1993,

Votre présentation me rappelle le parcours et le discours que tient ma fille.

Elle a fait un LEA Anglais Russe à Toulouse et maintenant elle gère à être rentière pour aller vivre dans un pays pauvre afin de se sentir riche ( c’est mot pour mot le discours que j’entends de sa part )

Sauf que cela fait 5 ans qu’elle tourne en rond , trouvant tout ce qu’il est possible comme combine pour ne pas travailler.
Elle est du coté de Mulhouse , elle a travaillé 1 mois en Suisse ( bien payé ) , elle a fait jeune fille au pair.
Maintenant elle a une rente fixe de 500 € payé par le RSA avec la contrainte de 2 RDV mensuels , comprenez que l’on attend un peu mieux de son enfant , enfin ….

Dernière chose en date , elle a pris un logement T1 pour faire du R machin afin de toucher de l’argent en louant sa chambre et elle dort dans le salon.
Pour un loyer de 480 € , elle touche 220 € de la CAF donc elle doit proposer 10 nuits par mois pour payer le complément de son loyer  ( location à 25 € car la concurrence est rude sur place )
Je lui ai parlé de la taxe de séjour , des montants perçus non déclarés , de la sous location partiel du logement ….je dois être un con …..

Voilà donc elle brûle beaucoup d’énergie à vide pour dire qu’elle est libre , bien sûr elle rejette la société qui lui donne quand même + 700 € par mois ….

Alors oui les relations sont tendues
Est-ce de ma faute ?
Pas certain , je vois surtout qu’elle perd son temps à vouloir vivre libre mais en fait elle ne fait qu’exister , survivre même et ce depuis plusieurs années.

Qu’attend t’elle de nous , sans l’avoir trop évoqué ?

Une rente pardi ….elle m’a demandé de la salarier dans une SCI …bien sûr ma cocotte déjà que je ne le suis pas !

Voilà , j’ai été un peu long mais votre présentation me rappelant certaines choses , je vous donne une autre vision des choses.

Pour information  avec ma femme nous avons rénové nous même environ une vingtaine d’appartements ( cuisine , SCB , fenêtres , carrelage )

C’est ce que j’appelle connaitre la valeur du travail

Maintenant j’ai un cash flow positif du triple de ce que je touchais en travaillant et en terme de fiscalité j’ai très bien optimisé

A défaut de pouvoir convaincre ma fille , peut être verrez vous les choses différemment.
Ils n’existent pas que des vieux cons ….

Dernière modification par Philippe30 (09/12/2018 14h59)


Investissements par SCI et Holding IS sur des locaux commerciaux sur toute la France

Hors ligne

 

#32 09/12/2018 15h17 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   142 

Michel1993 a écrit :

Par contre pour les 10% de rendements je n’y crois guère, où alors vous intégrez l’effet levier dans votre calcul et quelques travaux effectués par ses propres soins, parce qu’un bien qui rapporte 10% tel quel sans levier, j’aimerai bien voir ça.

Le rendement est principalement lié à la ville ou se situe le bien cible.
En effet, tout comme vous, les 10% de rendement me semblaient impossible car je ne regardais qu’en IdF. Cependant, en province les rendements sont bien plus importants. Prenez par exemple Agen, en 5/10 minutes sur Se Loger je trouve des immeuble de rapport >10% de rendement.

Pour moi la principale difficulté de l’immobilier reste donc la contrainte géographique. Vivant proche de Paris, il me semble très compliqué & trop chronophage de pouvoir acheté dans une ville à fort rendement et gérer le tout à distance.

Hors ligne

 

#33 09/12/2018 15h42 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   418 

A le lot et Garonne , son foie gras , ses oies ( du moins pas très loin ) et sa rentabilité

A bonne rentabilité , faites gérer en agence puis renouvelle l’opération sur plusieurs immeubles et ensuite quitter l’enfer parisien pour vous installez sur place en reprenant la main sur vos locations et en disposant d’un rente mensuelle permettant ayant permis d’arrêter votre travail.

Considérer Paris comme une étape à franchir rapidement et voyez dans la verte campagne les bienfaits de la nature et de la quiétude du rentier


Investissements par SCI et Holding IS sur des locaux commerciaux sur toute la France

Hors ligne

 

#34 09/12/2018 16h17 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   142 

Philippe30 a écrit :

Considérer Paris comme une étape à franchir rapidement et voyez dans la verte campagne les bienfaits de la nature et de la quiétude du rentier

En effet, comme pour beaucoup, Paris est une étape qui finalement dure toujours plus longtemps que ce qui était prévu initialement…

La principale difficulté n’est pas la gestion locative - en effet la mise en agence est possible. Les principaux freins sont plutôt dans les phases de recherche de bien et de remise en état. En effet, à distance il est beaucoup plus compliqué de bien sentir le marché (quid des bons quartiers ? etc.), et de multiplier les visites. Et enfin, si on trouve le bien, pour avoir une bonne rentabilité, il faut trouver qqchose avec des travaux - et là à distance c’est quasi impossible ? Ou alors il faut déjà avoir un réseau à proximité, avoir de la famille sur place pour gérer les travaux ou prévoir 1 dimanche sur 2 à faire l’aller-retour pendant toute la phase de recherche / rénovation …

Certains ont-ils une expérience d’achat locatif à fort rendement (>10%) à distance (>2h de route du domicile) ?

Dernière modification par Tanuky (09/12/2018 16h19)

Hors ligne

 

#35 09/12/2018 21h11 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   29 

Impressionnant votre histoire @Philippe30, si seulement elle se rendait compte de la chance qu’elle a de pouvoir obtenir un savoir de votre part, dommage même si c’est son choix.

De mon coté c’est tout l’inverse, mes propres parents qui n’ont investi dans rien du tout mis à part leur résidence principale on enfin changé de mentalité après 3 ans de " combat ", ils me soutiennent désormais dans ma nouvelle aventure.

Hors ligne

 

#36 09/12/2018 21h42 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   

Tout ce qui a été dit ici est intéressant.

En tout cas en France je n’imaginais pas qu’il y avait de tels écarts de rentabilité inter-ville.

En Belgique il n’y a pas de tels écarts , l’extrême majorité des logements ont des rendements compris entre 3 et 6% brut, sauf peut être à Charleroi mais bon il faut tenir compte aussi que c’est une des régions avec le plus d’impayés de loyer.

@Phillippe30
Qui n’avance pas recule, dommage que vos enfants semblent vouloir se reposer sur vous.
" le parcours et le discours que tient ma fille "

Nos parcours ont quelques similitudes mais la comparaison s’arrête là : J’ai travaillé 5 ans avant ma reprise d’études (car je ne trouvais pas de boulot, tout simplement sinon je me serais contenté d’apprendre le russe en parrallélle d’un travail) et visiblement, votre fille n’as jamais travaillée (où pas longtemps, ni n’en avait envie),.
Aussi je n’ai pas le projet de vivre dans un pays pauvre juste pour "me sentir riche et faire le nabab" mais pour optimiser une rente crée préalablement. de façon intelligente, scientifique, et rationnelle (fiscalement parlant).

Aller en Russie, c’est surtout une solution plus rapide pour atteindre l’indépendance financière (mais certainement pas plus simple! La langue russe, c’est hardcore et obtenir les visas je vous dit même pas !) avec une rente plus faible que celle que j’aurais besoin en Belgique, par exemple.

@range19

Concrétement qu’ai je préparé tout seul ? 5 années de travail, 40.000 euro de capital constitué, la reprise d’étude (que je finance uniquement par mes propres deniers). A 25 ans je crois que c’est plutôt pas mal, enfin je pense.

Aussi quelques bon investissement ( Or et actions ), mais aussi, et des investissement moins rentable ma voiture et mon permisB … Mais c’est nécessaire de nos jours.

En tout cas Phillipe, j’espère que vos enfants vont se réveiller un jour… Car non seulement ça va devenir de plus en plus dur en France pour les assistés qui compte sur les aides sociales, mais ça doit aussi être assez déprimant pour un père de voir ses enfants végéter.

Hors ligne

 

#37 09/12/2018 22h54 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   

Pour ma part c’était la peur que cela ne fonctionne pas et que la banque ne me suive pas (pour de l’immobilier) car étudiant …

Il s’est avéré qu’avec un dossier bien présenté même sans CDI cela passe et je compte le prouver de nouveau très bientôt.

Pour la bourse je ne suis pas un fan de poker trading, ma formation de comptable me pousse à investir sur des structures solides même si la rentabilité est souvent moins bonne.

Hors ligne

 

#38 09/12/2018 23h04 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   413 

En ce qui me concerne, je n’ai pas vraiment eu de difficultés à surmonter avant de me lancer. Je m’intéressais à la bourse depuis mes 10 ans, à écouter les points boursiers sur France Info deux fois par heure. Adolescent je fut assez proche d’avoir les premières actions, mes parents ayant pris des renseignements auprès de leur conseillère boursière. Mais pour une raison que j’ignore (ou dont je ne me souviens plus) il n’y a pas eu de suite.

C’est à 28 ans, il y a quasiment trois ans que j’ai finalement franchi le pas. C’est là que le pplus "difficile" (tout reste relatif) a débuté. Réfréner l’enthousiasme du débutant, apprendre, se fixer une stratégie et s’y tenir tant bien que mal, choisir ses titres, …

Pour le moi le plus compliqué ne fut donc pas avant, mais pendant. Et ce n’est pas plus mal. Car sans difficulté, pas de challenge et encore de satisfaction d’obtenir des résultats.


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#39 10/12/2018 08h02 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   418 

J’ai surement de bons conseils à donner comme l’indique certain plussage.

Mais il est un fait que l’on n’apprend rien de ses parents comme l’indique un adage par contre on apprend de ses erreurs.
Donc par rapport à ce que j’ai indiqué plus haut et bien je les laisse faire leurs erreurs.

Toutefois ce que nous avons mis en place avec ma femme  n’est pas immuable et il m’est tout a fait possible de tout revendre dans le temps et de cramer l’argent.

Avec moi c’est tout ou rien soit on se comprend et je fais des efforts.
Soit on ne se comprend pas et je changerais très souvent de voitures et j’irais  dans des hôtels sympas .

C’est vrai que c’est très rageant mais j’ai encore le temps de voir ce qu’il va se passer.

Entre temps j’ai acheté un studio à la montagne et j’ai pris une mini paceman 4*4 pour aller là bas.

Désolé pour cette digression sur le sujet initiale


Investissements par SCI et Holding IS sur des locaux commerciaux sur toute la France

Hors ligne

 

#40 10/12/2018 10h31 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   12 

@Michel1993

Phillipe30 Je ne dis pas que l’immobilier est mauvais, mais qu’a un certain stade d’imposition il devient contreproductif. C’est pareil avec votre PEA en France qui est limité à 500.000 euro a un moment donné il vaut mieux arrêter de remplir son PEA et acheter de l’immobilier, non ?

Pourriez-vous nous citer vos sources (charte du forum) s’agissant des 500 00€ s’il vous plait ?
….. Vous en savez des choses jeune homme ! Continuez à nous donner des leçons, c’est très enrichissant!

Mais bon, j’ai le même à la maison !
Et dans mon entourage.
Peut-être question d’âge, qui sait ?

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé de lui expliquer, PREUVES à l’appui !

C’est vraiment rageant, on se demande à quoi, nous parents, avons-nous bien pu servir.
Je me console en me disant qu’un jour, ça sera son tour…

Mais quel gâchis, quel temps perdu !

Hors ligne

 

#41 10/12/2018 12h40 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   

@Aigri

Le PEA n’est pas limité à 500.000 euro, effectivement c’est une erreur.

Il à été dit par NEO que "En fait le PEA est limité à 150k€ de versements. En valeur (valorisation des titres) par contre très, il n’est absolument pas limite. Il est tout a fait possible d’avoir un PEA valorisé plusieurs millions d’euros."

Confirmé par le site Plan d’épargne en actions : fonctionnement et fiscalité du PEA

"Le montant total de tous les versements ne peut excéder un plafond de 150.000 € (132.000 € avant 2014)."

Donc votre PEA a bel et bien une limite (ce qui était le sens premier de mon message) et qu’au delà de cette limite, on peut envisager d’éventuellement d’investir d’une autre manière.

Hé bien pour l’immobilier c’est la même chose ( en tout cas en Belgique ).

Point1-l’immobilier qu’on occupe est exonéré ( en général )
source : Définition | SPF Finances

Point2-Le premier bien acheter à droit à des frais d’enregistrement réduit dans de nombreux cas pour un bien qu’il occupe lui même.
Source : Taux réduit en cas d’habitation modeste | Immobilier - Notaire.be

Point3 -640 euros de dividendes exonéré de précompte
640 euros de dividendes exonérés de précompte en 2018 | Mon Argent

Donc il est très intéressant d’acquérir un bien qu’on souhaite occuper soi même, mais déjà nettement moins si on souhaite le louer. A partir du deuxième bien il y a déjà deux possibilité : continuer d’investir dans l’immobilier ou choisir un autre vecteur.
Comme il y a une exonération de 640 euro pour les dividendes ( point 3 ) , il devient rentable (fiscalement parlant) de remplir le compte titre jusqu’à toucher ces 640 euros de dividendes plutôt que de directement acheter un second bien. Ensuite se repose la question de où investir etc.

Je pourrais aller plus loin en entrant sur le taux d’imposition selon les tranches d’impôts, et que certains précompte d’action/obligation peuvent être récupéré, et pas le cadastre ( selon les cas ) etc

"Peut-être question d’âge, qui sait ?"

Ou tout simplement, peut-être qu’on est capable de chercher sur internet les informations, de les analyser correctement, faire les calculs, et de choisir : qui sait ?

Dernière modification par Michel1993 (10/12/2018 12h43)

Hors ligne

 

#42 10/12/2018 16h33 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   418 

Bon déjà vous êtes sur un forum Français dont les personnes connaissent la fiscalité Française.

La fiscalité Belge , je ne connais pas toutefois j’ose à penser que lors d’un achat il est pris en compte ensuite lorsque les revenus locatifs arrivent les éventuels travaux qui ont été fait pour la mise en location.

Si c’est bien le cas , voilà comment les choses fonctionnent de manière simple et efficace.

Achat d’un bien avec travaux
Réalisation des travaux à votre convenance.

Mise en location
Déduction des charges ( impôts , agence immobilière etc )
Déduction des intérêts d’emprunt
Déduction des travaux effectués
= montant à déclarer

Si ce montant est négatif , il s’agit alors d’un déficit reportable sur l’année suivante

On pourrait ajouter l’amortissement pour les biens meublés mais là je ne connais le sujet en Belgique

C’est un principe simple de fonctionnement d’une entreprise
Recettes - charges = Résultat imposable

D’où l’avantage  absolu d’acheter avec travaux en terme de prix , de fiscalité d’achat , de capacité de négociation et de déduction des travaux ensuite.


Investissements par SCI et Holding IS sur des locaux commerciaux sur toute la France

Hors ligne

 

#43 10/12/2018 17h28 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   

@phillippe30

Sur ces points ( achat de bien à rénover et utiliser l’effet levier d’un emprunt ), moi mes parents et vous sommes tous d’accord et nous sommes tous arrivés à la même conclusion (ancien + intéressant que neuf).

C’est surtout ces deux points qui ont permis aux biens d’être rentable, par rapport à ce qui avait été mis sur la table pour les acquérir.

En Belgique par contre vous payez le cadastre chaque année ( +un coefficient de ce même cadastre ), et ce même si vous ne louez pas votre bien ( ce qui est très bizarre j’en conviens , de "taxer" des revenus qui n’existent pas ). Cela leurs a d’ailleurs posé de gros problèmes lors de rénovations et de vides locatifs.

Hors ligne

 

#44 10/12/2018 17h57 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 20 Réputation
Réputation :   418 

Je vous rassure nous avons en France notre fiscalité importante.

Votre impôt de cadastre se nomme impôt foncier en France.

Ensuite il y a la taxe d’habitation  dû par le locataire en place au 1 janvier et si il n’y a personne , c’est normalement le propriétaire qui paye.

Donc il faut contacter les impôts pour expliquer la situation et demander une annulation

Macron nous a promis la suppression de la TH  affaire à suivre , il a d’autres soucis en tête actuellement ….

Ensuite il y a la CFE pour les locations meublés , les impôts sur le revenu , la CSG et surement d’autres que je souhaite oublier

A priori sur ce match nous sommes gagnant , enfin nous payons plus qu’en Belgique , drôle de victoire

French-Connect - Comparatif fiscal France Belgique

Si vous souhaitez investir en France pour aller dans les radieuses campagnes désertifiées avez vous regardé du coté de la fiscalité entre la France et un ressortissant Belge ?


Investissements par SCI et Holding IS sur des locaux commerciaux sur toute la France

Hors ligne

 

#45 14/01/2019 12h36 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   29 

Je me permet de remonter le sujet si d’autres personnes souhaitent participer smile

Hors ligne

 

#46 15/01/2019 08h17 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   25 

Je me jette à l’eau également à l’eau.

Pour moi début difficile et grosse erreur de débutant. De ma faute…
Investir (immo) était un vieux rêve de mes 20 ans. J’étais en CDD et lorsque j’ai été voir ma banquière elle m’a plutôt conseillé d’ouvrir un PEL (erreur fatale vu les taux aujourd’hui… j’ai préféré un CEL car argent disponible de suite "au cas où"). Bref on ne refait pas le passé mais on peut toujours changer l’avenir.
Mais je n’ai pas cherché de suite… bon je ne me suis ni formée en bourse ou en immobilier mais je faisais des études à distance pour améliorer mon avenir pro.  On ne peut pas tout faire :- P

Ma famille n’ayant aucune connaissance et internet n’ayant pas le même potentiel qu’aujourd’hui, j’ai finalement acheté mon 1er studio 10 après (à ma décharge gros soucis dans mon emploi de l’époque et donc j’avais la tête ailleurs).  Ce coup du sort m’a fait mal investir… j’ai acheté un studio "pour avoir un toit sur la tête au cas où je sois à la rue". Et donc mes croyances m’ont fait prendre un crédit très court (sur 10 ans) quand j’aurais pu avoir un meilleur retour sur du long terme.
Depuis j’ai pu de nouveau investir en voyant mon salaire augmenter.

J’ai toujours des croyances limitantes mais qui ont évolué. J’aimerais acheter un immeuble (le conditionnel est volontaire car aujourd’hui je ne me sens pas prête… d’ailleurs ça tombe bien… la banque non plus suite à l’erreur de mon1er studio qui n’est toujours pas fini de payer).
L’idee serait de trouver des informations sur tout ce qu’on doit vérifier dans l’acquisition d’un immeuble… il y en a forcément un peu plus que pour un appartement… alors je lis parfois quand ma fille me laisse 5 min. Je ne suis pas à plaindre, j’ai déjà 3 petites surfaces dans mon package. J’ai encore un peu de temps devant moi.

En lisant vos témoignages  c’est très encourageant par contre. Se dire que les plus grands ont aussi eu des peurs au début. Ça rassure ! Rien n’est impossible il faut juste vouloir s’améliorer et changer sa condition.

@Neo45 elle me fait sourire votre histoire sur les actions à 10 ans. J’ai réalisé mon 1er investissement au même âge. J’ai fait acheter à ma mère un demi napoléon avec mes sous. Je l’ai toujours car c’est mon symbole de réussite personnelle.
Je suis loin des plus grands mais je suis satisfaite vu mon parcours.

En ligne

 

#47 15/01/2019 16h05 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   29 

Intéressant, acheter un demi napoléon à 10 ans ou même s’intéresser à des actions au même âge, c’est rare!

Hors ligne

 

#48 15/01/2019 17h39 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   112 

Pour ma part, c’est l’isolement même encore maintenant. J’ai grandi dans une famille où on ne parle pas argent du tout. Mes parents n’ont (à ma connaissance) investi dans rien hors leur RP et des actions BNP. Je ne connais pas l’état de leur compte en banque ni si ils sont en capacité de faire des économies. Je sais juste qu’ils ne sont pas dans le rouge.
On a parlé argent / héritage que l’année dernière pour la première fois… 37 ans pour arriver à une phrase évacuée rapidement : "quand papy mourra, on passera pour que l’héritage soit à toi".

Donc quand à 27 ans, j’ai eu fini mes études (scientifique et sur une profession qui trouve que l’argent c’est sale), j’ai commencé par remplir un PEL. Sans culture financière d’aucune sorte, j’ai donc commencé par optimiser mes achats. Une fois ce travail fait et un peu de sous de côté, je me suis rendu compte que cela ne suffirait pas à me satisfaire ni même à suffire pour mon salaire déjà bien supérieur à celui de mes parents en fin de carrière (que j’ai découvert lors de ma recherche de logement). A ce moment, j’ai du/eu envie de penser autrement. Etant déjà en couple et ma femme n’étant pas non plus porté par sur l’investissement, j’ai du choisir tout seul une alternative à cela.
A ce moment, on se sent un peu seul : quoi faire, dans quoi investir, comment choisir. Plein d’information à disposition mais rien pour nous indiquer le chemin. Assez rapidement, j’ai compris que le levier ne serait pas possible car ma femme en avait horreur, j’étais en IdF et impossible pour moi d’expliquer ma démarche initiale. Je me suis donc tourné vers les actions. Cela m’a plu et j’ai eu envie d’essayer. J’ai vu qu’on pouvait faire du virtuel (type jeu), de l’investissement en groupe (via un club) ou en direct seul. Le virtuel n’était pas pour moi. L’investissement en club était impossible car je ne trouvais pas de groupe intéressé par un novice complet. J’ai donc ouvert un PEA et j’ai mis des sous dessus et je me suis lancé notamment sur BNP.
Ce parcours mental entre la fin de mes études et la première action a pris 3 ans.

Voici mes premières transactions :

28/09/2011    PEA    Versement PEA    -    -1 500,00 €
29/09/2011    PEA    Achat    BNP    49    -1 484,49 €
13/01/2012    PEA    Vente    BNP    49     1 551,77 €
14/01/2012    PEA    Achat    TECH 1050 -1 617,20 €
16/01/2012    PEA    Achat    BNP    48    -1 542,32 €
19/01/2012    PEA    Vente    BNP    48     1 655,61 € 
20/01/2012    PEA    Vente    TECH 1050 1 617,73 € 
24/01/2012    PEA    Achat    TECH 880    -1 649,28 €
24/01/2012    PEA    Vente    TECH 880     1 536,01 €
31/01/2012    PEA    Achat    BNP    31    -1 026,02 €
15/02/2012    PEA    Achat    VIV    32    - 524,89 €     
04/04/2012    PEA    Versement PEA    -    - 500,00 €

Déjà on sent que je flipplais un peu. Sur de rien. un gain de 60€ me faisait vendre. A partir du 31/01, je me suis trouvé et j’ai arrêté les vas et vient sur les valeurs. J’ai choisi un style plus pépère avec des actions que j’ai encore ou sur lesquels je suis revenu ces derniers mois (dont BNP).

Il m’a fallu encore 3 ans pour investir à crédit et convaincre ma femme que ce n’était pas diablerie.

Pour moi, cela a été dur de changer ma façon de voir les choses. De devoir faire le cheminement intérieur seul (hormis ce forum que j’ai rejoint en 2012 justement). Contrairement à d’autres, je n’ai pas de pression familiale sur le sujet ou de regard en coin ni à contrario d’aide. Je n’ai pas non plus la fibre entrepreneur et je suis un procrastinateur professionnel. Donc me bouger n’a pas été de tout repos non plus.

De tout cela, il reste quand même l’omerta familial. Ma règle est que je ne parle pas de mes investissements que très superficiellement (sans montant). Mes parents savent que j’ai un patrimoine mais je doute (ou même qu’ils se soucient) du montant. Mes amis ne sont pas motivés par cela mais savent que j’ai des actions notamment. Personne n’ai venu en parler spontanément avec moi, ce qui indique qu’ils ne sont pas intéressés (ou moi trop sur la réserve). Je garde également une certaine gêne à partager mon patrimoine, mes choix (ici même ou dans le monde IRL).

En ligne

 

#49 15/01/2019 20h43 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Réputation :   29 

Peu importe notre salaire, nos croyances.. je pense que le plus probable pour changer, c’est de changer d’état d’esprit, de mindset, se dire que tout est possible si on s’en donne les moyens.

Pour moi le moyen le plus simple et le plus général pour qu’une personne "lambda" commence à faire fructifier son argent en partant de rien c’est :

1) Supprimez les dettes inutiles
2) Réduire nos dépenses ainsi que les frais obligatoire mensuels
3) Augmenter nos revenus a notre manière (négociation de salaire, changement d’employeur, création d’entreprise, 2ème emploi, business parallèle, petits boulots le weekend… y’a pas mal de manières)
4) Epargner et apprendre, augmenter nos connaissances en parallèle et se construire un mindset en béton armé se fixer un objectif clair précis et s’y tenir, être CURIEUX!
5) Investir

Qu’en pensez vous?

EDIT : Y’a un truc qui me rend dingue quand même, je suis le seul de tous mes amis qui investi, peu, mais j’investi dans divers placements, la plupart des personnes proches autour de moi le savent même si je reste discret. Et vous savez quoi? Aucune personne, vraiment aucune ne m’a posé la question un jour en me demandant comment j’ai fait, ou même qu’ils aimeraient apprendre à faire pareil. Ils sont ignorants, pas curieux, c’est un truc de fou comme l’envie de s’en sortir n’habite pas beaucoup de gens.

Dernière modification par michaelstaudi (15/01/2019 20h46)

Hors ligne

 

#50 15/01/2019 21h14 → Quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ? (difficultés, education, financiere)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   84 

Au début, tout le monde se demande ce que vous faites et d’une certaine façon, ne crois pas à ce que vous faites…

Avec le temps, le regard d’autrui sur vous changera. Mais pour autant, rares seront ceux qui vous demanderont comment vous avez fait.

Je me rappelle qu’il y a un paragraphe dans « père riche, père pauvre » qui explique que jamais « un pauvre » ne demande à « un riche » comment on devient riche… Ben, c’est comme ça ! Heureusement, il y a ce forum!

Hors ligne

 

Discussions similaires à "quelles difficultés avez-vous rencontrées avant d'investir ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech