Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#26 03/12/2014 12h37

Membre
Réputation :   84  

Bon, on sait qu’avoir des regrets ne sert pas à grand chose…
J’ai donc envie de poser la question un peu différemment: à la lumière de ce que j’aurais pu faire et n’ai éventuellement pas fait à 20 ans, que dois-je faire aujourd’hui pour ne pas avoir de regrets dans 20 ans? Voila une question qui pousse à l’action - j’aime bien.


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne Hors ligne

 

#27 03/12/2014 15h47

Membre
Réputation :   2  

garprenti a écrit :

Je mettrai l’epargne de mes premiers salaires dans l’action Apple…(j’ai 38ans…) ;-)

hahaha j’adore !


"Se réunir est un début. Rester ensemble est un progrès. Travailler ensemble est la réussite."

Hors ligne Hors ligne

 

#28 03/12/2014 15h55

Membre
Réputation :   2  

A la vue de vos messages, je trouve que je m’en sors pas trop mal : je profite de ma jeunesse avec les excès qui vont avec ( mais toujours d’attaque pour le boulot wink ) tout en prenant soin de mes petites économies.

Je me suis remis sérieusement à lire et vais donc faire le tour du forum pour trouver des références !

Pour le mariage, j’ai été sevré par mon prof des régimes matrimoniaux haha !
Blague à part, on a l’avantage aujourd’hui d’être conscient que le divorce est courant, les contrats rédigés il y’a 20ans font, dans certaines situations, pleurer les notaires actuellement.

C’est triste à dire mais je pense rapidement évolué ailleurs qu’en France, pour 2 raisons : la politique menée et l’envie de découvrir ce que le monde a à offrir ( jeune et rêveur wink ).

Je ne suis pas spécialement fan de voiture moto etc… ( même si j’ai passé les permis y compris le bateau) mais par contre je vibre pour le ski, je pense donc économiser pour aller me faire des sacrés trip : Nouvelle zélande, japon, colombie britannique , ca coute des ronds mais bon sinon à quoi ca sert de se lever le matin.

Je suis surement très ambition mais j’aimerai d’ici 35 ans me retrouver dans la situation ou l’argent travaille pour moi et non plus l’inverse…


"Se réunir est un début. Rester ensemble est un progrès. Travailler ensemble est la réussite."

Hors ligne Hors ligne

 

#29 12/12/2014 13h25

Membre
Réputation :   0  

C’est au contraire de ce forum mais ne mets rien de cote, defonce toi la gueule, voyage le plus possible, apprend une autre langue, profite, avant d’avoir une femme serieuse!

Tu ne profitera plus de la meme facon plus tard, tu ne depensera pas ton argent pareil… et je n’ai que 27 ans :-)

Hors ligne Hors ligne

 

#30 12/12/2014 17h52

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   271  

J’aurais pris le temps de faire plus de sport et d’activités intéressantes

Hors ligne Hors ligne

 

#31 12/12/2014 18h27

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   302  

J’aurais cherché du travail dans des domaines qui m’auraient véritablement intéressés au lieu de choisir un travail qui donne une "belle image" vis à vis de l’extérieur.
La capacité à refuser un poste en interne peut également être un point utile. Il faut être capable de dire non si le nouveau travail n’est pas aussi intéressant que le précédent. En d’autres termes ne pas bouger pour bouger.
Cela peut se résumer en: ne pas faire comme tout le monde.
Cheers
Jeremy

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #32 12/12/2014 21h20

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   232  

Si j’avais la possibilité de changer des trucs…   Je quitterai la France. J’aurai pu faire un cursus en école de commerce avec quelques mois à New York et Honk Kong. Je me dis que j’aurai du car je le regrette. Je n’aime plus la France et les débats stériles sur la laicité, le nombre de dimanches ou l’on peut travailler, les taxes et surtaxes et sursurtaxes….  J’aurai aimé vivre en Asie ou aux USA.
J’ai un parcours un peu cahotique. J’ai mis du temps avant de tout tenter pour "m’en sortir". J’ai commencé à investir à 29 ans et arrêté le salariat à 34. Si j’avais commencé plus tôt j’aurai évité cds années à broyer du noir… mais c’est peut être ce qui m’a forgé le caractère…

Sinon comme les autres, prendre date sur PEA et assurance vie.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne Hors ligne

 

#33 19/09/2020 12h05

Membre
Réputation :   2  

Messieurs dames bonjour,

Je vous sollicite aujourd’hui afin de profiter de votre expérience et de votre recul que je n’ai pas.
Si vous pouviez retourner en arrière et vous rencontrer l’année de vos 20 ans, quels conseils vous donneriez-vous ? Quelles actions, stratégies, méthodes…  vous préconiseriez-vous ?

Au plaisir de vous lire,

Sosamuel

Message édité par l’équipe de modération (20/09/2020 00h15) :
Je commencerais par chercher si le sujet existe déjà !
Posts déplacés

Hors ligne Hors ligne

 

#34 19/09/2020 12h39

Membre
Réputation :   8  

Bonjour,

Mon principal conseil pour mon moi de 20ans serait de ne pas attendre avant d’acheter ma résidence principal, même si elle n’est pas grande. Si je l’avais fait, ça m’aurait permis un bel apport ensuite pour mes investissements.

Avec des "si"…. smile

Bien sûr ce conseil est bon dans mon cas, mais il ne le serait pas forcément pour des personnes vivant dans des lieux (reculés?) dont le marché de l’immobilier a baissé ces dernières années !

Hors ligne Hors ligne

 

#35 19/09/2020 12h44

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   340  

A 20 ans, le seul conseil que j’aurais aurait été d’investir plus et plus vite.

Sinon aucun conseil, car nos connaissances actuelles sont issues de nos apprentissages (et donc en partie de nos erreurs) passées.

Donc faites, gourez vous, apprenez, faites mieux! smile

Hors ligne Hors ligne

 

#36 19/09/2020 12h49

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   467  

Sosamuel a écrit :

Si vous pouviez retourner en arrière et vous rencontrer l’année de vos 20 ans, quels conseils vous donneriez-vous ? Quelles actions, stratégies, méthodes…  vous préconiseriez-vous ?

En terme d’investissement ? Pour ce qui est de la bourse, passer le minimum de temps à la gestion de portefeuille et me focaliser sur l’augmentation de ma capacité d’épargne (c’est d’ailleurs le conseil que j’ai reçu et suivi à l’époque).

Hors ligne Hors ligne

 

#37 19/09/2020 13h08

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   570  

A 20 ans… profiter et étudier.
Ne pas chercher à investir particulièrement, mais vraiment profiter de la vie… tout en assurant ses études.
L’argent que vous pouvez gagner à 20 ans est probablement très faible par rapport à ce que vous pourrez gagner lors de votre premier "vrai" emploi.

Après, si vous avez de l’argent hérité, ou donné par la famille à 20 ans… 100% fond euro puis s’orienter progressivement vers la bourse de manière à apprendre de manière progressive.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne Hors ligne

 

#38 19/09/2020 13h15

Membre
Réputation :   25  

J’ai par exemple 22 ans, je travail dans le domaine du sport en tant que salarié, cela va me permettre de développer mes capacités pour pourquoi pas me lancer en coach personnel dans le futur avec des revenus plus élevé..

J’arrive pourtant à épargner 1k par mois sur mon PEA. Certes ça peut paraître faible mais comme je l’entends souvent " les intérêts composés sont une des merveilles de ce monde"..

Fais-je une erreur davoir déjà commencer à investir ? Dans mon domaine je pense pas pouvoir gagner plus en tant que salarié pour l’instant.. ( coach sportif)

En ligne En ligne

 

#39 19/09/2020 13h21

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   378  

Apprendre, études… non?

C’est ce que je conseillerai à un jeune. Aller le plus loin possible dans les études pour commencer par un travail bien rémunéré qui vous plaît.


Faire et laisser dire

Hors ligne Hors ligne

 

#40 19/09/2020 13h23

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   467  

Sm1le22 a écrit :

Fais-je une erreur davoir déjà commencer à investir ?

Il n’y a que vous qui pouvez le savoir : cela dépend de vos objectifs, quels sont-ils ? Le fait d’investir dès maintenant vous permet-il d’avancer vers ces objectifs ?

Hors ligne Hors ligne

 

#41 19/09/2020 13h25

Membre
Réputation :   25  

Avoir un complément de revenu le plus rapidement possible pour lever le pied plus tard.. Et me faire plaisir (voyages.. )

En ligne En ligne

 

Favoris 1    #42 19/09/2020 13h37

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   271  

Premièrement le plus important est Faire plus de sport pour profiter de notre corps tant qu’il marche bien, manger bien, ne pas économiser sur le dentiste même si l’on est a l’étranger et que c’est cher.

Je conseille de ne pas penser a investir.

Changer plus souvent de job, ne pas décliner une promotion même si le poste paraît un peu bidon, le plus important est de se faire bien voir en entreprise.

Si on vous offre une grosse somme pour quitter l’entreprise, prenez la.

Apprendre les rouages de l’internet et tenter d’entreprendre tant que l’on a pas d’obligations.

Dernière modification par BulleBier (19/09/2020 13h41)

Hors ligne Hors ligne

 

#43 19/09/2020 14h41

Membre
Réputation :   5  

Personnellement, j’ai commencé l’investissement dans l’immobilier.

Si je revenais à mes 20 ans (même si je n’ai pas de regrets), j’investirai moins gros, moins vite. Je m’explique.

- L’erreur de jeunesse classique de vouloir tout tout de suite. En l’occurrence, pour moi, l’indépendance financière. On ne peut pas être riche en 2 ou 5 ans, c’est absurde.
- Acheter plus petit et moins cher, permet de se faire la main, d’apprendre. Si vous faites une erreur d’investissement, vous pourrez plus facilement rebondir. Au contraire un loupé sur un gros investissement, vous risquez de patienter longtemps avant de pouvoir réinvestir.
- Dans l’immobilier, si on enchaine les investissements locatifs, on va très vite etre confronté au problème du taux d’endettement. Avec un gros investissement dès le départ, les 33% vont vite être franchis et vous ne pourrez quasiment plus investir pendant un certain laps de temps. Par de plus petits investissements, vous pourrez continuer à investir plus facilement. Je précise que le taux d’endettement des 33% est potentiellement franchissable, tout dépend de votre reste à vivre ou de la valeur patrimoniale de vos biens, par exemple. L’effet de levier financier est une excellente stratégie financière et fiscale dans l’immobilier mais a forcément sa limite.

Bien à vous,

Jérome


Vivez ma vie d'investisseur dans business life

Hors ligne Hors ligne

 

Favoris 2    #44 19/09/2020 15h01

Membre
Réputation :   41  

Que dire à un jeune de 20 ans?

Hélie de Saint Marc a écrit :

Quand on a connu tout et le contraire de tout,
quand on a beaucoup vécu et qu’on est au soir de sa vie,
on est tenté de ne rien lui dire,
sachant qu’à chaque génération suffit sa peine,
sachant aussi que la recherche, le doute, les remises en cause
font partie de la noblesse de l’existence.
Pourtant, je ne veux pas me dérober,
et à ce jeune interlocuteur, je répondrai ceci,
en me souvenant de ce qu’écrivait un auteur contemporain :
«Il ne faut pas s’installer dans sa vérité
et vouloir l’asséner comme une certitude,
mais savoir l’offrir en tremblant comme un mystère».
A mon jeune interlocuteur,
je dirai donc que nous vivons une période difficile
où les bases de ce qu’on appelait la Morale
et qu’on appelle aujourd’hui l’Ethique,
sont remises constamment en cause,
en particulier dans les domaines du don de la vie,
de la manipulation de la vie,
de l’interruption de la vie.
Dans ces domaines,
de terribles questions nous attendent dans les décennies à venir.
Oui, nous vivons une période difficile
où l’individualisme systématique,
le profit à n’importe quel prix,
le matérialisme,
l’emportent sur les forces de l’esprit.
Oui, nous vivons une période difficile
où il est toujours question de droit et jamais de devoir
et où la responsabilité qui est l’once de tout destin,
tend à être occultée.
Mais je dirai à mon jeune interlocuteur que malgré tout cela,
il faut croire à la grandeur de l’aventure humaine.
Il faut savoir,
jusqu’au dernier jour,
jusqu’à la dernière heure,
rouler son propre rocher.
La vie est un combat
le métier d’homme est un rude métier.
Ceux qui vivent sont ceux qui se battent.
Il faut savoir
que rien n’est sûr,
que rien n’est facile,
que rien n’est donné,
que rien n’est gratuit.
Tout se conquiert, tout se mérite.
Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu.
Je dirai à mon jeune interlocuteur
que pour ma très modeste part,
je crois que la vie est un don de Dieu
et qu’il faut savoir découvrir au-delà de ce qui apparaît comme l’absurdité du monde,
une signification à notre existence.
Je lui dirai
qu’il faut savoir trouver à travers les difficultés et les épreuves,
cette générosité,
cette noblesse,
cette miraculeuse et mystérieuse beauté éparse à travers le monde,
qu’il faut savoir découvrir ces étoiles,
qui nous guident où nous sommes plongés
au plus profond de la nuit
et le tremblement sacré des choses invisibles.
Je lui dirai
que tout homme est une exception,
qu’il a sa propre dignité
et qu’il faut savoir respecter cette dignité.
Je lui dirai
qu’envers et contre tous
il faut croire à son pays et en son avenir.
Enfin, je lui dirai
que de toutes les vertus,
la plus importante, parce qu’elle est la motrice de toutes les autres
et qu’elle est nécessaire à l’exercice des autres,
de toutes les vertus,
la plus importante me paraît être le courage, les courages,
et surtout celui dont on ne parle pas
et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeunesse.
Et pratiquer ce courage, ces courages,
c’est peut-être cela
«L’Honneur de Vivre»

Voilà la meilleure réponse que je connaisse à cette question.
Je pense qu’à 20 ans il y a des questions bien plus importantes à creuser que celle d’une stratégie d’investissement ou de choix d’ETF!

Hors ligne Hors ligne

 

#45 19/09/2020 15h12

Membre
Réputation :   22  

A 20 ans pense pas à la retraite et profite de la vie a fond, elle passe si vite.

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #46 19/09/2020 21h38

Membre
Réputation :   9  

Si je pouvais retourner en 1995 et que je rencontrais cet étudiant en 3ème année d’école d’ingénieur que j’étais, je lui dirais de plus en profiter, de faire (encore) plus la fête, de garder le contact avec les potes malgré la distance et surtout de beaucoup plus oser : Oser acheter un appartement à Paris même si les prix ont augmenté depuis 5 ans, oser acheter des bitcoin au moment où j’en entend parler la 1ere fois (et que ça ne valait que quelques centimes) ou oser dire à Céline M qu’elle est probablement la femme de ma vie. ☺️

Hors ligne Hors ligne

 

#47 20/09/2020 12h07

Membre
Réputation :   99  

Avoir le guts et gérer son rapport à l’écran.

Tout en sachant qu’on peut vivre très bien en France en n’ayant pas le guts et  en étant complètement esclave de Call of Duty et Tiktok.

🌳🌿🌳🌿

Hors ligne Hors ligne

 

#48 20/09/2020 13h41

Membre
Top 100 Réputation
Réputation :   179  

Bonjour, la réponse suivante se veut bienveillante.

Sm1le22, le 19/09/2020 a écrit :

Avoir un complément de revenu le plus rapidement possible pour lever le pied plus tard.. Et me faire plaisir (voyages.. )

@Sm1le22: c’est tout au plus une vision mais on ne peux assurément pas qualifier ceci d’objectifs clairs.
Si l’on élabore une réponse du même niveau alors il vous suffirait demain d’acheter une action Total qui verse un dividende et vous aurez atteint votre "objectif" (un complément de revenu, rapide, permettant de lever le pied (immédiatement), et de se faire plaisir).

Un "vrai" objectif pourrait-être quelque chose dans ce genre (voir la newsletter d’IH aussi pour inspiration):
"Obtenir l’équivalent d’un SMIC net par mois issu de mes portefeuilles boursiers et ce, au plus tard le 1 janvier 2025. Ce qui me permettra d’arrêter totalement mon travail et de partir en voyage à l’autre bout du monde pendant 3 semaines chaque année."

En bonus, citons notre ancien président de qui je retiens ces deux phrases de bon sens (la première étant adaptée au contexte de la file, la seconde moins (encore que…)

Jacques Chirac a écrit :

" La plupart des jeunes se croient sans avenir, alors qu’ils sont sans objectifs"
"Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent"

[EDIT]: Suite à correction de Cornelius sur la citation de J. Chirac

Dernière modification par Dooffy (20/09/2020 14h34)


Bien à vous, Dooffy

Hors ligne Hors ligne

 

#49 20/09/2020 14h11

Membre
Réputation :   36  

@ Doofy: Je pense que la bonne citation de J. Chirac est:

"La plupart des jeunes se croient sans avenir, alors qu’ils sont sans objectifs."

Telle que vous l’avez citée, la phrase me paraissait encore plus cynique que la seconde (= les jeunes se disent: "je crois bien que je suis sans avenir" alors que c’est une réalité objective…).

Pour moi à 20 ans: moins m’en faire pour l’avenir, oser davantage, ne pas croire que la fin du monde arrivera dans les trois ou quatre ans. Bref être moins pessimiste et moins enfermé sur moi.

Ne pas chercher à faire des économies de bout de chandelle sur un salaire de stagiaire/débutant de 7000 francs, profiter davantage et attendre un salaire de confirmé (que je savais devoir arriver) pour épargner.

Dernière modification par Cornelius (20/09/2020 14h12)

Hors ligne Hors ligne

 

#50 20/09/2020 14h27

Membre
Réputation :   60  

A 20 ans, étudier étudier étudier : investir sur soi-même car c’est le capital le plus précieux.
Une excellente formation initiale reconnue permettra de voir la vie du bon côté et d’être toujours dans la course à 50 ans.

Cultiver son jardin.

Le reste découlera naturellement.


Primum non nocere

En ligne En ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur