Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche :
PlanèteMembres  |  Mission

Forums de la communauté des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Invitation Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions de notre communauté !

#1 13/10/2021 02h58

Membre (2015)
Réputation :   7  

Bonjour,

La quarantaine tassee, j’ai fait l’integralite de ma carriere a l’etranger, en contrat local, et sans cotiser a la retraite francaise (une dizaine de trimestre a tout casser), ce qui m’a toujours convenu.

J’envisage (dans un futur pas forcement proche) l’eventualite de rentrer en france et d’y travailler encore quelques annees.

Si je rejoignais un groupe en tant que salarie, je cotiserai donc naturellement a la retraite, tout en sachant que je n’en profiterai surement pas lors de l’arret de mon activite vu le faible nombre de trimestres cotises au total.

Existe-t-il donc un moyen de ne pas cotiser et de toucher les revenus bruts de mon activite (brut de cotisations retraite) ? Je ne serai pas surpris qu’il n’existe pas de "opt-out" pour les salaries, mais peut etre en tant qu’independant ou consultant ?

Merci de vos retour d’experience.

br

Mots-clés : cotisation, expatriation, retraite

Hors ligne Hors ligne

 

#2 13/10/2021 08h55

Membre (2019)
Top 20 Réputation
Top 20 Expatriation
Top 5 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Entreprendre
Top 5 Banque/Fiscalité
Réputation :   675  

En France les cotisations sociales sont obligatoires, on ne peut pas y échapper.

Dernière modification par Oblible (13/10/2021 08h56)


Parrain Interactive Brokers ( par MP ) -- La bible des obligations

En ligne En ligne

 

#3 13/10/2021 09h36

Membre (2016)
Top 20 Réputation
Top 10 Portefeuille
Top 20 Expatriation
Top 20 Vivre rentier
Top 10 Invest. Exotiques
Top 20 Entreprendre
Top 5 Finance/Économie
Réputation :   672  

En 2018 le mouvement de désaffiliation a probablement atteint son zénith médiatique mais l’a payé assez cher : Prison avec sursis pour avoir incité à se passer de la Sécu

Comme le dit Oblible, vous ne pouvez vraiment pas faire grand’chose contre les cotisations sociales en France, c’est une taxe impossible à réduire ou éviter totalement. Je considère cela comme mon budget "charité"…

Dernière modification par doubletrouble (13/10/2021 09h37)


Parrain Boursorama : RAPR4174, Crypto.com+Curve ✯ Mangia bene, caca forte, e non aver paura della morte.

Hors ligne Hors ligne

 

#4 13/10/2021 11h28

Membre (2015)
Réputation :   7  

Merci pour vos retours,

Je tiens a preciser 2 elements importants:

- Je ne suis anime par aucune ideologie particuliere par rapport a ce sujet (a l’inverse de la personne condamnee dans votre article), et par consequent je ne recherche que des moyens legaux.

- Je ne parle pas de l’ensemble de la securite sociale, mais uniquement de l’aspect retraite. Je cotise depuis toujours a la CFE, et cela me satisfait.

BR

Hors ligne Hors ligne

 

#5 13/10/2021 16h22

Modérateur (2010)
Top 20 Réputation
Top 5 Expatriation
Top 5 Vivre rentier
Top 20 Actions/Bourse
Top 10 Obligs/Fonds EUR
Top 5 Monétaire
Top 10 Invest. Exotiques
Top 5 Entreprendre
Top 10 Finance/Économie
Top 5 Banque/Fiscalité
Top 5 SIIC/REIT
Top 5 SCPI/OPCI
Top 5 Immobilier locatif
Réputation :   2443  

Il y a des situations où les années travaillées à l’étranger, en contrat local (déclaré) pourront compter pour le nombre de trimestre travaillés (mais pas "cotisés") pour la retraite de base en France (ca dépend des pays  si j’ai bien compris). Donc à creuser…

Sinon, les points de retraite complémentaire que vous pourriez acquérir une fois de retour en France (en contre-partie d’une part significative des cotisations retraites, majoritaires pour les salaires substantiels) vous permettront de percevoir une retraite complémentaire en proportion (dans certains régimes, avant 67 ans, réduite selon ie nombre de trimestres travaillés.

PS: on peut cotiser (ou pas) a la CFE pour la retraite (en plus de la maladie, etc). Je comprends que vous n’avez pas fait ce choix (certes coûteux au premier abord).


J'écris comme "membre" du forum, sauf mention contraire. (parrain Fortuneo: 12356125)

Hors ligne Hors ligne

 

[+1]    #6 13/10/2021 23h03

Membre (2018)
Réputation :   6  

@br:
Comme beaucoup, vous vous trompez complètement sur la retraite, et c’est tant mieux pour vous et pour les autres dans votre cas.

Je parle ici des salariés qui vivent à l’étranger sans cotiser en France, puis rentrent en France à disons 50 ou 52 ans et se mettent seulement alors à cotiser à la retraite en France. Eh bien, contrairement à l’opinion générale, ils seront globalement favorisés et non défavorisés:

Bien sûr, leur future retraite française sera petite. Mais c’est normal, puisqu’ils cotisent peu d’années. Mais son futur montant sera bien proportionnelle aux cotisations versés, et c’est là l’essentiel.

Donc pas de pénalités pour avoir cotisé peu d’années. SAUF une seule pénalité (de taille): le salarié n’atteindra vraisemblablement pas le nombre de trimestres (160 minimum) pour avoir la "retraite à taux plein". Autrement dit, sa retraite ne lui sera versée qu’à 65 ou 67 ans, selon les cas, et non 62 ans. Il perd donc 3 à 5 ans de perception de sa retraite.

C’est une pénalité sérieuse. MAIS:
-  elle est en train de baisser, car le 62 ans ci-dessus devrait bientôt devenir 64 ou 65 ans, alors que les 65 ou 67 ans ci-dessus devraient se maintenir, sans augmenter. Donc la différence d’années va baisser et peut-être même un jour s’annuler. Tout cela au conditionnel, bien sûr, car nul ne connaît les réformes des retraites des prochaines années.

- et cette pénalité est par ailleurs compensée par le fait que le point de retraite Agirc-Arrco est vendu au même prix au salarié cotisant quel que soit son âge, alors que  certains sur ce forum ont il y a quelques années affirmé (et je le confirme) que mathématiquement le point retraite devrait être vendu beaucoup moins cher au salarié de 20 ans qu’à celui de 60 ans. Une manière de le comprendre est de se dire que si la cotisation était investie (même si en réalité elle est généralement immédiatement distribuée aux actuels retraités), alors elle va rapporter sur la durée beaucoup plus pour le salarié jeune, car la durée d’investissement jusqu’à la retraite est évidemment beaucoup plus longue pour le salarié de 20 ans.

En fait, les vrais perdants dans cette affaire sont les salariés qui cotisent jeunes en France, disons 15 ans entre les âges de 25 et 40 ans et qui s’expatrient ensuite sans cotiser en France (ou restent en France et deviennent rentiers, sans cotiser).

Leur perte sera double:
- eux aussi n’auront pas la retraite à taux plein à 62 ans, mais devront attendre généralement 67 ans (sauf si existence d’accords de sécurité sociale entre leur futur pays et la France). Donc perte de 3 à 5 ans de perception de leur retraite
- et ils auront acheté le point retraite Agric-Arrco trop cher pendant leur travail en France, sans avoir pour compensation de l’acheter moins cher après 45 ans, puisqu’ils auront arrêté de cotiser en France

Hors ligne Hors ligne

 

Pied de page des forums

Parrains Faites-vous parrainer
Apprendre le bonheur