Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#151 22/06/2017 21h28 → Investissement en actions d'Europe du Sud : Espagne, Grèce, Italie… (europe du sud, fiat)

Membre
Réputation :   31 

J’avais déjà fait une remarque a ce sujet sur la file dédiée aux small-caps, mais je souhaite revenir sur les PIRs. Ce sont des équivalents aux PEA français et a l’ISA britannique. On peut y investir jusqu’à 30 000 euros par an. Sous réserve de garder les fonds dans cette enveloppe au moins 5 ans, l’investisseur est exempté d’impôts. Il faut que 70% de ces fonds soient investis dans des entreprises (action ou obligations) italiennes et 21% de la somme totale doit être investie dans des mid et small caps (entreprises qui ne sont pas membres du FTSE MIB). L’approche globale du produit ainsi que les capacités de distribution inégalées des banques et entreprises de gestion de fond italiennes ont fait de ce produit lancé en début d’année un énorme succès. Et les contraintes en terme d’allocation font qu’il perturbe beaucoup plus le marché des mid/small caps que le PEA-PME en France.
On estime vu les premiers succès que 10 milliards seront levés cette année. Vu les allocations imposées, les investissements a travers les PIRs détiendront d’après Equita (une maison italienne) 5.3% du flottant des mid/small caps a la fin de l’année 2017. Si on continue au même rythme, il va y avoir un apport d’argent frais qui représente 25% du flottant sur les 5 prochaines années. Sous réserve de l’absence d’une crise grave en Italie, ce phénomène pourrait être a l’origine d’une bulle énorme. Les small-caps italienne ont déjà fait +30% depuis le début de l’année. Elles n’étaient pas chères avant et l’Italie reste le marché avec les multiples les plus bas en Europe (si on ignore la Grèce). Que ce soit pour des facteurs techniques ou fondamentaux, ce marché mérite notre attention

Hors ligne

 

Discussions similaires à "investissement en actions d'europe du sud : espagne, grèce, italie…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech