Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l’investissement patrimonial pour s’enrichir, générer une rente et atteindre l’indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

[+4]    #1 17/07/2018 01h17 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Je suis en cours d’acquisition d’un immeuble de 7 lots et pensais faire appel à un courtier pour me "faciliter le travail", c’est à dire gagner du temps et obtenir un meilleur taux que ce que j’aurais pu obtenir seule. Je précise que ma dernière expérience d’achat datait d’une dizaine d’années pour une RP, donc je ne pouvais pas vraiment me baser dessus tellement cela a changé entre temps.

Voici donc un retour d’expérience et ce que j’en tire comme conclusions.

Mon profil est, je pense, plutôt bon:
- entre 2700 et 2800 euros par mois, fonctionnaire
- patrimoine financier > 400 000 euros sur divers supports (principalement AV)
- aucun crédit en cours
- un peu d’expérience dans de l’immobilier locatif en nu, colocation et LMNP (bien revendu depuis)

Le projet :
- immeuble de 7 lots dans une ville que je connais bien, dans le top 10 en termes de population
- coût de l’immeuble  < de 15% au prix du marché dans le quartier (vendeur pressé) ; je possède la somme en cash et, pour mettre toutes les chances de mon côté pour obtenir un prêt, je suis disposée à apporter 10% d’apport.
- lots déjà loués, en bon état, sauf un très ancien à refaire au départ du locataire
- faibles charges, pas de litiges en cours
- rentabilité nette nette environ 4,5% (certes loin des 10% nets nets obtenus par certains ici, mais je ne cherche pas la rentabilité à tout prix, ne veux pas passer tout mon temps libre à faire ou superviser des travaux, et ne veux pas investir dans des endroits isolés).

J’ai donc contacté trois courtiers après recherche sur le net, eu deux rdv téléphoniques et un rdv physique.
Tous avaient à peu près le même discours: super dossier, bien monté, vous aurez un financement sans problème. On s’occupe de tout ne contactez surtout aucune banque (sauf éventuellement la votre) et surtout ne passez pas par deux courtiers en même temps, on va se court-circuiter et cela sera impossible de bien travailler.

Je donne mandat à l’un d’entre eux, celui qui m’a paru le plus convaincant après avoir discuté plusieurs fois avec lui. Je lui envoie donc tous les documents requis et le compromis une fois signé.

Cinq jours après il me rappelle en disant que mon dossier pose problème et a été recalé partout !
Selon lui, TOUTES les banques ont refusé pour de multiples raisons : "ah mais non il y a un local commercial", "ah non un immeuble c’est trop dangereux", revenus locatifs qui seront légèrement supérieurs aux revenus du travail, etc.
Seule une bonne âme est "éventuellement" disposée à me financer, mais à des conditions qui à mon avis sont inacceptables (2,6% de taux hors assurance + nantissement AV !)

Je suis sous le choc, je ne m’y attendais pas. En effet, je pensais pouvoir obtenir un taux dans la moyenne du marché sans trop de problème vu mon profil et le projet. Je me trouve donc déconcertée pendant quelques jours, puis après réflexion, je me suis dit : je n’aime pas les échecs et je vais me bouger les fesses concernant l’obtention du financement.

En passant par hasard devant la banque qui vend des timbres, je me dis : "et si j’y allais !" (sachant que c’est une des seules banques qui n’avait pas été contactée par le courtier).
Je vais à l’accueil, la dame me répond qu’elle ne sait pas du tout si ce type de projet est finançable car selon elle atypique ; elle note quelques caractéristiques du projet et me dit que quelqu’un me rappellera (j’avoue que j’y croyais moyen).
2h après, un conseiller me rappelle et semble très intéressé… Il note tout, semble ravi, malgré les "défauts rédhibitoires" que soit disant les banques avaient relevé au courtier pour refuser ma demande de prêt. Je lui envoie des justificatifs par e-mail et trois jours après me propose un crédit sur 20 ou 25 ans à des taux inférieurs à celui du marché !

Je retrouve espoir et prend rdv auprès d’une agence du réseau de ma banque (pas contactée par le courtier), puis auprès de la banque de couleur rouge et noir (que le courtier avait dit avoir contactée, et qui selon lui avait refusé net).

Ces deux autres banques m’accueillent avec grand enthousiasme, me soulignent que le dossier est très bien monté ce qui selon eux est assez rare chez un particulier, et me font également une offre de prêt à des taux inférieurs à ceux du marché… Au passage j’ai évoqué avoir fait appel à un courtier lors de mon rdv à la banque rouge et noire, ils m’ont répondu que c’était impossible de ne pas financer ce type de projet avec mon profil, et qu’ils ont certainement répondu non car ils en ont assez de recevoir des dossiers de courtiers !

Résultat :
- courtier : 0/10 , bizarrement seulement une offre "semi-positive", enfin je trouve plutôt que c’est une offre "foutage de gu…" (désolée du terme je n’ai pas trouvé plus poli)
- moi : 3/3

Au final, je suis ravie de cette expérience "négative"; j’ai beaucoup appris sur moi-même, me suis démenée pour présenter le dossier de manière apparemment bien meilleure que le courtier (dossier présenté d’un point de vue pas seulement quantitatif, mais aussi qualitatif), ai pris mes rdv et suis allée défendre mon projet directement auprès des banques. Cela m’a pris du temps mais j’ai beaucoup appris et acquis une certaine confiance à ce sujet. J’ai même découvert que j’aimais bien négocier avec les banques !

Conclusion : on n’est jamais mieux servi que par soi-même, et en fonction de votre profil, recourir à un courtier n’est pas la meilleure des solutions.

Prochaine étape : choisir une offre de prêt (dur d’avoir l’embarras du choix :-))

J’espère que ce retour d’expérience sera utile à certains d’entre vous.

Dernière modification par linh (17/07/2018 01h40)

Mots-clés : courtier, crédit amortissable, immobilier, taux

Hors ligne

 

[+1]    #2 17/07/2018 01h58 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   412 

Pour ma part, à l’occasion de l’avant-première de ma RP :

Lors de la visite d’un bien fort intéressant mais 15/20% au dessus de notre budget, l’agent immobilier nous propose de transmettre nos coordonnées à un courtier qu’il connait, lequel sera (selon l’agent immobilier) en mesure de nous trouver une offre qui nous permettrait de faire rentrer cet achat dans notre budget. Nous acceptons sa proposition.

Quelques jours plus tard, le courtier nous contact afin de fixer un rendez-vous pour nous rencontrer. Entre temps nous avons trouvé notre notre future (donc actuelle) RP… via un autre agent immobilier.
Nous conservons le rdv avec le courtier. Après tout, peu importe l’agent immobilier et le bien, cela ne changera rien. Le courtier lui il s’en moque.

Le courtier se situe à 1h de route de chez nous. Le problème n’est pas tant les kilomètres que le fait de se rendre en plein cœur d’une métropole. Ma femme ayant des horaires atypiques, la seule solution est de nous y rendre un soir. Banco… rdv à 19h30. Premier bon point.

Concernant notre dossier, pas de soucis particuliers. Moi fonctionnaire, madame assimilée fonctionnaire… Même avec des revenus limités le courtier nous rassure. Nous sommes en mesure de prendre à notre charge les 10% de frais, et malgré cela il nous restera encore de l’épargne. D’après lui c’est une excellente chose qui plaît beaucoup aux banques qu’il va démarcher.

Il fait donc son boulot auprès de deux établissements : "Le bon sens à de l’avenir" et "la banque qui appartient à ses clients". De notre côté nous démarchons la banque de ma femme "la banque d’un monde qui change".
Deux semaines plus tard le courtier nous recontacte pour nous faire part des réponses qu’il a obtenu. Toutes les deux sont positives. Nous fixons un nouveau rdv avec lui pour en prendre connaissance.

Sur place, tout se passe parfaitement bien. Sur les deux offres, il nous évoqué très succintement la moins avantageuse, pour acer le rdv sur la plus intéressante, qui accepte notamment la délégation d’assurance.
Nous nous étions fixé un remboursement maximum de 600€ par mois (assurance comprise) sur 25 ans. Il nous propose pile ce niveau de remboursement (assurance comprise)… mais sur 20 ans. Nous sommes enchantés.
Qui plus est, la proposition s’organise autour autour de deux prêts qui se complètent. Le premier sur 10 ans à 1,25% (hors assurance) et le second à 1,55% (hors assurance) sur 20 ans.

De notre côté nous avons tout de même poursuivi nos démarches auprès de la banque de ma femme. Ils acceptent de nous suivre… sur 25 ans et à plus de 3%.
La conseillère était plein de bonne volonté, mais sa hiérarchie a refusé de s’aligner sur l’offre la plus avantageuse du courtier. Ils ont fait un effort, mais la différence était trop grande.

Le courtier nous a alors mis en relation avec la banque auteur de la meilleure offre. Notre interlocuteur n’était autre que la personne chargée de la validation des offres de crédit. Autant dire qu’il nous a assuré d’emblée que notre dossier serait validé (c’est pas grand chose mais mine de rien, ça rassure et ça soulage).
Malgré cette assurance se part, il nous a tout de même transmis l’offre avant la fin de notre clause suspensive. Il nous a également pris le rdv avec notre nouveau conseillé, afin de procéder à l’ouverture à l’ouverture  des comptes.
Tout s’est donc parfaitement déroulé. Tant au niveau du courtier que de notre nouvel établissement bancaire.

Les frais de courtage étaient fixes (=1000€) et nous n’avons bien sûr rien eu à régler tant que la vente n’était pas conclue. Le courtier à toujours été disponible dès lors que nous avions des questions.
Au final c’est avec plaisir que nous lui avons réglé ses 1000€ de commission. Je dis avec plaisir car il nous a permis d’économiser plus de 20 ou 25k€ d’intérêts par rapport à ce que nous avions réussi à obtenir sans passer par lui.


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#3 17/07/2018 08h07 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   11 

@linh,

Quel était le mode de rémunération défini avec votre courtier ?

Une commission fixe comme Neo45 ou bien pas de commission et charge à lui d’obtenir une rétro commission de la banque ?

Merci d’avance pour la réponse

Hors ligne

 

#4 17/07/2018 08h38 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   

@neo

Votre retour d’expérience est très instructif et montre bien qu’il ne faut pas s’arrêter à une expérience négative.

Il confirme mon intuition sur plusieurs points :
- chaque expérience, profil, projet est différent et le courtier peut être utile dans certains cas, d’autres non.
- un courtier peut être très bien placé pour obtenir un prêt à taux avantageux pour une résidence principale, voire pour un investissement classique (de type studio sans travaux) car il y est habitué et pourra faire passer votre dossier avec d’autres dossiers du même type.
- vous êtes passé par un courtier local qui vous a été recommandé par l’agence. C’est peut être un bon point car l’agence a tout intérêt à ce que vous obteniez un prêt avantageux pour être sûre de vendre. En outre un courtier local aura une meilleure connaissance du marché local et des pratiques des agences bancaires sur place.
Mon erreur a peut être été de mandater un courtier qui était basé loin de la ville où j’habite, et loin de la ville où j’investis.

Au final peut être le mieux est il peut être de combiner les deux (contacter soi même deux-trois banques + mandater un courtier local pour les autres banques) afin de mettre toutes les chances de son côté.

Si d’autres personnes pouvaient faire également un retour d’expérience récent (positif ou négatif) cela pourrait être très intéressant.

@ Whynot

Le mode de rémunération était : pas de commission à ma charge. Le courtier se rémunère donc auprès de la banque finalement sélectionnée.

C’est pourquoi j’ai eu des soupçons sur la seule "offre" proposée. Offre avantageuse surtout pour la banque, pas pour moi, alors que j’ai un profil de risque assez faible ! En outre le courtier m’a dit que ça servait à rien que je contacte les banques qu’il avait déjà sollicitées. Ce qui s’est avéré faux, vu que j’ai contacté la banque rouge et noire, qui n’a d’ailleurs trouvé aucun dossier de demande de prêt à mon nom dans ses fichiers quand je leur ai dit que je suis passée également par un courtier …
En même temps je préfère me dire que le courtier a quand même été honnête puisqu’il m’a conseillé de contacter une agence du réseau de ma banque au cas où, en précisant qu’il ne toucherait aucune commission, mais qu’il fallait que je tente quand même le coup.

Dernière modification par linh (17/07/2018 09h01)

Hors ligne

 

#5 17/07/2018 09h08 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   84 

Je suis passé à plusieurs reprises par un courtier et ce que j’en retiens c’est qu’il y a une différence entre un courtier indépendant et un courtier appartenant à un réseau. Dans mon cas, les meilleurs offres venaient d’un réseau.

Je pense, mais un courtier pourrait le confirmer (ou non), que ce qui sont indépendants travaillent en local alors que ceux en réseau travaillent avec des conditions négociées par leur siège.

Dans votre cas, s’agit-il d’un indépendant ?

Hors ligne

 

#6 17/07/2018 09h55 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Top 50 Réputation
Réputation :   412 

Dans mon cas il s’agit d’un réseau.

Ce qui m’a marqué aussi c’est que le courtier et notre premier interlocuteur de la banque (qui est quelque chose comme responsable régional de la prospection immobilière -je n’ai plus l’intitulé exact de son poste-) semblaient bien se connaître.
Lors de notre premier rdv à la banque, notre interlocuteur a contacté le courtier devant nous pour obtenir une précision / un document, et il n’y avait aucun doute sur le fait qu’ils travaillaient régulièrement ensemble.

D’ailleurs le courtier nous a clairement indiqué dès notre premier rdv qu’il savait déjà, de part les caractéristiques de notre dossier, quels établissements bancaires il allait contacter. Il a joué cartes sur table en nous précisant qu’il n’en contacterait que deux, voir trois.
À savoir ceux qui avaient le plus de chances de nous proposer quelque chose d’interessant. Il savait donc parfaitement où il allait et comment il y allait.


https://petit-actionnaire.fr - Investissement dans les dividendes et éducation financière // le guide de l'Éducation financière

Hors ligne

 

#7 17/07/2018 10h01 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   

@ pierrot  et neo

Il s’agissait pourtant dans mon cas également d’un courtier en réseau. Un des plus visibles sur internet.

Je ne suis pas passée par un indépendant car avant de recourir à un indépendant je préférerais avoir une recommandation préalable. Or dans mon entourage personne n’est passé par un courtier indépendant (par ailleurs j’évite de parler de mes projets immo à mon entourage).

Hors ligne

 

#8 17/07/2018 10h01 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   23 

Oui c’est intéressant. Cependant pour ma part, je n’ai jamais trouvé mieux que Boursorama en terme de taux et de conditions de crédit. Donc pour le moment, je ne vois pas l’intérêt d’un courtier. Après Bousorama c’est du on/off, c’est oui et c’est non et point final, c’est comme parler à un robot.

Dernière modification par Mettero (17/07/2018 10h02)

Hors ligne

 

#9 17/07/2018 15h05 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   21 

J’étais d’accord avec vous jusqu’à hier, Boursorama très bon en terme de taux… Mais à force de faire le tour, j’ai fini par trouver mieux que Boursorama en sortant un peu des sentiers battu et en allant taper à la porte d’une banque "semi-privée" (ticket d’entrée moins haut qu’une banque privée "classique").

Du coup, pour répondre au sujet présent, je n’ai pas utilisé les services d’un courtier et je pense que si on a le temps de faire une recherche de financement relativement exhaustive, c’est intéressant de le faire. En plus de finir par avoir un taux intéressant (du moins, si on a un profile qui intéresse les banques), ça permet d’avoir une vision de la philosophie de chaque banque, c’est très instructif !

j’ai procédé en faisant une première vague d’éliminations avec les simulations en ligne, une deuxième vague avec des entretiens téléphoniques (en général 15min à 20min) et enfin, rendez-vous physique avec les banques qui ont passé les deux premières vagues. En faisant ainsi, on n’y passe finalement pas tant de temps que ça.

Hors ligne

 

#10 17/07/2018 15h08 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   23 

Intéressant ça. Pouvez vous donner le nom de la banque semi privée ? Une fois je suis allé chez Barclays. Ils m’ont sorti un taux canon imbattable , même meilleur taux ne le mettait pas… Assorti d’une assurance à… 1 % ! Ils ne m’ont jamais revu.

Hors ligne

 

#11 18/07/2018 14h35 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   21 

Il s’agit de Barclays (qui a maintenant changé de nom). Effectivement c’est pas le plus compétitif au niveau de l’assurance, mais c’est pas du 1% non plus ! Et au pire, on peut toujours prendre l’assurance ailleurs si on ne recherche pas une relation de confiance aveugle

Hors ligne

 

#12 18/07/2018 14h39 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   23 

Oui sauf que me concernant, j’avais envoyé un mail justement au sujet du tarif de l’assurance.. On ne m’a jamais répondu ! Du coup, je n’en garde pas un bon souvenir. Mais peut être devrai je tenter une nouvelle fois

Néanmoins après revu les tarifs, il faut avoir un patrimoine conséquent pour que les frais standards n’obèrent pas le reste.

Dernière modification par Mettero (18/07/2018 14h45)

Hors ligne

 

#13 18/07/2018 15h22 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   116 

linh a écrit :

Cinq jours après il me rappelle en disant que mon dossier pose problème et a été recalé partout !

Il y a beaucoup de monde dans les banques et il faudrait voir si les refus qu’il a essuyés et les acceptations que vous avez eues émanent du même niveau de décision. Il y a parfois des surprises, surtout pour les montants d’un certain niveau, quand on passe à la phase opérationnelle.

Hors ligne

 

#14 19/07/2018 00h10 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   83 

Neo45 a écrit :

(qui est quelque chose comme responsable régional de la prospection immobilière -je n’ai plus l’intitulé exact de son poste)

C’est responsable de la "prescription immobilière" normalement.
Toutes les banques fonctionnent de la même manière approximativement, à savoir un interlocuteur charge des relations avec un portefeuille de prescripteur du courtier (reseaux, indépendant) au cgpi, constructeur, agent immo, artisant etc…

S’ils se connaissent bien c’est que cette personne doit s’assurer de bonne relation avec le courtier pour être régulièrement sollicité. Pour des dossiers en cours si l’agence traine, le courtier fait remonter en générale à cet interlocuteur les dysfonctionnement.
Je vous confirme donc qu’ils bossent régulierement ensemble et qu’au passage c’est aussi cette personne la qui gère le paiement et les formalités administratives des courtiers.

Pour vous expliquer aussi comment ça marche, c’est que chaque banque fournit ses conditions aux coutriers reulierement, avec des grilles plus ou moins complexes ( décote de x% si les revenus sont supérieur à y, si apport < z etc, type de garantie , de projet etc)
À un instant donné un courtier ne sollicite presque jamais toute les banques car il sait lesquelles sont plus intéressante à ce moment là, pour ce projet la.
Un courtier ne négocie dans les faits pas grand chose car c’est une enchère à un tour uniquement…
À la marge il peut y avoir négociation par exemple avec la banque actuelle du client pour qu’elle s’aligne pour ne pas que le client ait à changer de banque par exemple.


Présentation - Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne

 

#15 09/12/2018 09h54 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   84 

Bonjour à tous,

Au départ d’un projet immobilier (hors renégociation de prêt), comment négociez-vous ?

À titre personnel, je souhaite investir à nouveau et rester si possible dans ma banque.

À chaque projet immobilier, je change de banque (j’ai donc des comptes dans 3 banques) et je suis bien là où je suis maintenant au LCL car je m’entends bien avec ma conseillère.

La semaine prochaine, je vais signer une promesse de vente côté acquéreur. J’ai validé avec un courtier le financement et, bien entendu, il me dit qu’il ne faut pas que je contacte ma banque et que je lui signe un mandat. Son raisonnement est qu’en passant par lui, il est « certain » que mon ancienne banque principale (BNP pour situer les choses) me fera 110%, délégation d’assurance et un taux inférieur à 1,3% sur 20 ans. En passant par lui, ma banque actuelle ferait du 110% et un bon taux (peut-être un poil moins bien car plus de prêt gigogne au LCL). Toujours selon lui, en direct au LCL, je n’aurai que du 100% et un moins bon taux.

Pour avoir tâté le terrain, il y a 2 mois, ma banque LCL me proposait 1,42% sur 20 ans à 110% (enveloppe total similaire à 10% près). Et, en effet, il m’a été précisé à cette occasion qu’il n’etait plus possible d’avoir 2 lignes de prêt au LCL (ce que j’ai toujours eu avant).

Comment feriez-vous à ma place : signer un mandat « toute banque » avec le courtier ou un mandat « toute banque moins LCL »?

Sachant également que :
- si vraiment, ça tourne à la guerre civile en France, ma banque actuelle me ferait un courrier de refus de prêt « de complaisance » le cas échéant…
- je me suis un peu pris les pieds dans le tapis sur l’offre d’achat et j’ai mis en condition suspensive un financement à 100% alors que je vais chercher un financement à 110%. Bien entendu, si je dois payer avec mes sous les fdn, il n’y a pas de souci.

Dans l’idéal, j’aimerai au LCL du 110% au meilleur taux. En passant par le courtier, je me dis que si pour x raisons les banques ne prêtent plus, je risque de me retrouver avec des refus bancaires à 110% et ne pas pouvoir faire jouer la clause suspensive si besoin.

Pour que votre information soit complète, je suppose que le courtier est « très » proche de l’agent immobilier qui me l’a présenté. De sorte que si les choses tournent mal, je n’aurai aucun certificat de complaisance je pense. J’ai accepté de me prêter à ce petit jeu avant signature pour « verrouiller » le sérieux de mon offre auprès des vendeurs.

J’attends vos avis.

Dernière modification par Pierrot31 (09/12/2018 10h12)

Hors ligne

 

[+1]    #16 09/12/2018 10h32 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Réputation :   27 

De ma courte expérience, si vous avez trouvé un bon courtier, il aura probablement mieux que vous en direct car les banques préfèrent se battre via courtiers interposés plutôt que de montrer directement leur meilleure offre au client.

La banque paiera 1% du montant au courtier, et vous pouvez négocier des frais payés en direct au courtier faibles ou nuls de votre côté.

Après, si vous n’êtes pas à l’aise pour passer via le courtier de l’agence, c’est très compréhensible, contentez-vous de changer de courtier.
Je suis passé par un courtier qui m’a donné toute satisfaction récemment (j’ai eu du 1.22 sur 25 ans, mais mon dossier est assez rare ceci-dit).
Je peux vous donner un contact en pv si besoin.

Hors ligne

 

#17 10/12/2018 10h39 → Prêt immobilier locatif : faut-il passer par un courtier pour le financement ? (courtier, crédit amortissable, immobilier, taux)

Membre
Top 150 Réputation
Réputation :   84 

M.erci Gore!

Au vu des événements actuels, j’ai renoncé à cet achat: problème réglé !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech